Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Invention de la technique Suna no Kazehaya no jutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hazuka Shiimata
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 256

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Invention de la technique Suna no Kazehaya no jutsu   Dim 7 Avr - 14:47

    ''Suna no Kazehaya no jutsu''
    et
    ''Suna no Kagami''





    Tu regardes au loin. Tu n'avais jamais remarqué auparavant, mais le paysage qui s'étend devant toi est une infinité de jaune. Du jaune, du jaune, du jaune qui s'étend à perte de vue. Quasiment tout est constitué de sable. Ça ne manquera jamais à Suna, le sable. Si l'on pouvait s'en nourrir, plus personne ne mourrait de faim. Le jaune qui s'offre à toi est l'espoir, l'avenir. Ton avenir.

    Tu fixes un point à l'horizon. Là bas, là où le soleil se couche, un nouveau jour se lève pour ces habitants. Pour toi, c'est comme un second jour qui débute. La nuit est parfaite pour inventer une nouvelle marionnette que tu ajouteras à ta collection, jusqu'à maintenant composée d'un seul et même pantin : Kagami. Ce pantin te ressemble. Évidemment. C'est le portait craché de ta jumelle. Kagami, c'était son nom. Maintenant, Kagami, c'est ta marionnette. Et elle va donner son nom à une nouvelle créature ... Une créature de sable, mais aussi une marionnette. Oui, ce matin, tu as eu une vision. Une vision du monde, une vision de ton monde. Le sable que tu utilises déjà pour tes créatures indépendantes, ce sable doré si parfait à tes yeux, il est intarissable. Oui. Ce matin, tu as eu comme une révélation ...

    -Flash Back-
    Dehors, il fait beau ; la fenêtre de ta chambre est entrouverte et laisse passer des brises de vent chargées de grains de sable. Tu t'éveilles lentement après quelques heures de sommeil bien méritées. Il est 16 heures. La sieste est maintenant terminée. Tu descends au rez-de-chaussée, pour retirer la pancarte indiquant «bar momentanément fermé». Le bar, c'est ton gagne-pain. Bien sûr, tu es aussi une kunoichi, mais ce bar est quasiment tout ce qui te reste de tes parents. Crac ! Tu as marché sur du verre. Ah, c'est vrai, il y a toujours les morceaux éparpillés du miroir sur le sol. Tu as la flemme de les ramasser maintenant, alors tu passes ton chemin pour sortir prendre l'air frais. Devant toi, des gamins se battent à coup de poignées de sable.

    «Bah, au moins, il ne manqueront jamais de projectiles, et le sable, ça ne coûte rien.»

    De retour chez toi, en haut, dans ta chambre, tu cherches le rouleau Kagami. En vain.

    «Il me faudrait une autre marionnette pour remplacer Kagami ... Le mieux serait quelque chose qui ne coûte rien.»

    -Fin du Flash Back-


    Et l'idée t'étais venue d'elle même. Une marionnette en sable. Ça ne coûte rien, à part du chakra ... En combat, ça te donneras une chance de disposer d'une seconde marionnette sans transporter un rouleau inutile, lourd, et encombrant de surcroît.
    Le soleil couchant fait resplendir la beauté du tapis du sable, et son éternelle couleur jaune orangée brille plus que jamais. La nuit est fraîche, mais le vent qui souffle t'apporte une sensation de bien être. La lune va bientôt se lever. Tu veux en avoir terminé avant qu'elle ne soit exactement au dessus de ta tête. Tu t'assois à même le sol et commences à fermer les yeux, le vent soufflant dans tes cheveux. Le plus important dans la création d'une marionnette, c'est la première étape. Imaginer. Mais pour toi, sa forme est déjà toute trouvée. Pour ta première marionnette de sable, tu créeras une Kagami de sable. Tu retires ta veste, et sors de sous les pans de ta jupe un rouleau brun avec des motifs noirs. Une sorte de “D“ y est inscrit. Le symbole de tous ceux avant toi qui ont reçu cette toile, ton symbole. Un symbole transmis de génération en génération par une seule personne à chaque fois. Une toile unique au monde. La toile sacrée des Shiimata. Une toile enviée par tous ceux qui ne sont pas les descendants du premier fils de chaque générations. Tu regardes le précieux rouleau. Il est temps de commencer. Tu déroules ta toile d'un mouvement vif. Le tissus vole au vent.

    - Kagami !!!

    Tu tends ton bras vers la droite, et le ramène ensuite fruit devant toi. Un pantin apparait, animé par cinq fils de chakra : la marionnette Kagami, sabre en main. Ton modèle pour cette nuit. D'un geste vif de la main, tu tires la marionnette vers toi. Tu l'attrapes et la poses en face, assise, adossée contre un mur. Tu soulèves la toile, et ramasses du sable. Les grains si fins s'écoulent entre tes doigts, pour retomber sur le sol. Il ne te reste plus qu'un mince filet d'or dans la main. Tu reprends une grosse poignée de sable et l'étales sur la toile. Puis tu fais glisser tes doigts au dessus, formant des traits, des lignes, des courbes, des points ; jusqu'à arriver à une Kagami parfaite. Ou du moins, assez ressemblante pour une peinture de sable. D'un mouvement de ta main, ta paume vient frapper la toile. Instantanément, une créature de sable munie d'un sabre en sort. Tu as mis beaucoup de chakra pour que tes fils accrochent mieux. C'est parfait. Du chakra bleu s'échappe du bout de tes doigts, pour venir coller au dos de la marionnette de sable. Tu plies tous les doigts de ta main, en tirant sur tes fils de chakra. La marionnette recule jusqu'à toi, et tu la réceptionne sur ton avant bras. Elle a encore quelques défauts, mais grâce à ta maîtrise du clone de sable, tu as déjà les bases. Ça t'est facile de créer une marionnette à l'effigie de Kagami avec du sable. Tu vises le mur d'en face. Étendant le bras puis l'index et l'annulaire, ta marionnette exécute ce que tu demandes, mais quand elle arrive à un mètre du mur, tu l'arrêtes et, d'un vif mouvement du doigt, tu ordonnes à ta marionnette de brandir son sabre pour érafler la bâtisse. De toute façon, si tu doses mal ta force, tu ne pourras t'en prendre qu'à toi même. Tu tires la Kagami de sable vers la gauche, ramenant ton bras droit vers ton corps. Puis tu tends l'annulaire et l'auriculaire, tirant les autres vers toi. Kagami fait un quasi demi tour vers la gauche.

    Mais voilà que, faute de maîtrise du chakra sur le sable, deux des 5 fils se décrochent et disparaissent instantanément. La route vers la perfection sera longue et tu le sais. C'est pourquoi tu ne te décourages pas. Tu reprends ton ouvrage et à nouveau des fils bleutés se tendent. Mais cette fois ci, ils sont au nombre de dix. La vraie partie commence maintenant. Comme tu le faisais pour la Kagami de bois et de fer, tu commandes aux fils de chakra telle une pianiste sur son piano. Tes doigts virevoltent et dansent dans les airs, entraînant avec eux la Kagami de sable, qui semble aussi réelle que la véritable Kagami. Tu fais cependant très attention à ce qu'aucun des fils ne se croisent, pour ne pas qu'ils se détachent. Et quand la danse se finit, la marionnette retombe au sol, sans vie. Tu annules ta technique et elle disparaît parmi les grains de sable mouillés au sol. Demain, quand le soleil aura chauffé cette terre ensablée, personne ne pourra savoir ce qui s'est passé. Enfin c'est ce que tu crois... Tu restes encore quelques instants à observer cette terre ensablée, puis tu te retournes vers Kagami. Ou plutôt vers l'endroit où aurait dû être ta marionnette. À sa place trône un rouleau frappé de l'inscription «Kagami» écrite en minuscules noires. Tu cherches du regard un éventuel voleur. Non. Comment aurait il su le nom de Kagami ? En tout cas, tu n'as pas le temps de t'en préoccuper. Le plus important c'est... Là où est Kagami !!! Tout ce qu'il t'en reste c'est un rouleau. Kagami s'est envolée. Elle a disparu. Elle s'est évaporée. Celui qui t'a fait ça va le payer !!! Il le regrettera.
    Bien décidée, tu attrapes le rouleau posé à terre. Tu l'ouvres. À l'intérieur, un sceau envahi le parchemin.

    - Du fuinjutsu ?!? C'est quoi ça !?!

    Ça s'annonce plus compliqué que prévu. Demain tu chercheras le coupable et tu le retrouveras... Pour l'instant il faut que tu dormes et que tu récupères. Il va voir ce qu'il va voir, ce shinobi ! Il ne s'en tirera pas indemne ! Tu fourres le rouleau sous ta veste et ranges ta toile. Tu pousses la porte de ton bar puis montes les escaliers qui mènent à ta chambre, pensant déjà à ta vangeance. Le fuyard libérera vite fait bien fait ta marionnette.





_ _ ___________________________________________ _ _

HanaKo : Page fb / Deviantart ♥️  / Galerie SnS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t567-annales-d-hazuka#3544 http://sns-rp.forumgratuit.org/t511-bingo-book-de-hazuka#3025 http://sns-rp.forumgratuit.org/t498-hazuka-shiimata-presentation
 
Invention de la technique Suna no Kazehaya no jutsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invention de la technique Suna no Kazehaya no jutsu
» Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu]
» Fiche Technique d'Oaziss.
» Instruction Technique Armes de Poing
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: