Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une amitié se concrétise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 460

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Une amitié se concrétise   Sam 15 Juin - 22:10

Deux semaines s'étaient achevés depuis ma mission au Pays de l'Herbe. Grace à celle-ci, j'avais fait une rencontre particulièrement enrichissante. Certaines des questions qui m'avaient accompagné depuis mon enfance avaient eut leurs réponses. Mais ceux-ci avaient laissé place à d'autres questions. Malheureusement, la vieille Erya s'était volatilisée, comme pour m'empêcher d'avoir à lui poser plus de question, comme si elle avait cherché à me communiquer que le strict nécessaire et voulait me tenir éloigné d'une vérité certainement paradoxale, dans le but de me protéger... Mais de quoi ? Je n'arrêtais pas d'y penser à mes heures perdues.
Je ressassais également ses conseils, l'enseignement précieux qu'elle m'avait apporté concernant mon fuuton...Seisui, que nous détenions tous les deux. Comment avais-je pus la considérer banale ? J'étais en possession d'un art, d'un don de dieu, sans même m'en rendre compte, Erya avait vite fait de me faire retrouver la vue. J'avais toujours été dans l'ignorance et sous-estimais mes propres capacités. Un fuuton sous sa véritable forme, à un stade achevé, que j'avais pu avoir au grade de génin. Comment était-ce possible ? A l'époque j'étais loin d'être talentueux et pourtant... Il n'y avait que deux possibilités à cette raison. Soit mon nom est celui d'un clan, soit j'ai été l'heureux détenteur d'un don de Dieu. Il n'y avait pas d'autres explications possibles. En y réfléchissant, c'est moi qui étais plutôt banal. Alors faire partie d'un clan était inconcevable. Et puis, dans cette hypothèse, je n'aurais pas été laissé à l'abandon, à moins que tout comme le clan Matsado, les miens m'auraient rejeté. Ce n'était pas possible et puis je préférais la deuxième hypothèse de l'élu des dieux. 


Je m'étais rendu sur l'un des terrains désert du village entourés de sa flore, afin de mettre en pratique les conseils de la vieille femme, sur une autre sorte de façon de jouer avec mon affinité jusque-là presque unique. Sous l'ombre d'un arbre, j'étais assis les jambes croisées depuis une bonne vingtaine de minutes. Mon calme, ma concentration inébranlable me permis enfin de sentir l'air, de la voir circulée. Pourtant quasi inexistante, le son de ses déplacements parvint à mes oreilles à l'affut. Même les bruitages de deux écureuils se disputant une noix et un moineau se déposant sur mon épaule, ne purent me sortir de ma concentration. Cet air rafraichissant apaisait tous mes maux, toutes mes craintes. A ce moment, je pouvais ressentir la même détente que peu procurer un bain aux sources chaudes du village. Après avoir profité des bienfaits de cette découverte, je me lançais une sorte d'expérience, suivant l'orientation d'Erya la druide.
Afin d'éviter de perturber ma concentration, je réveillais délicatement mon chakra sous son affinité. Doucement, je pouvais ressentir le fuuton seisui grossir, comme si... je faisais usage d'un chakra provenant de tout sauf de moi. Mais je pouvais également m'apercevoir que ce réceptacle naturel ne tenait qu'à un fil. A ce moment, j'envisageais les mille possibilités que mon don m'offrait.
Je sentais en moi, une force familière me compresser, me serrer de ses liens invisibles. Je ne pouvais pas continuer davantage sous peine d'être enseveli sous ce vent pur. Mais que pouvais-je faire ? Je me hâtais de trouver une solution et volontairement je mis fin à ma méditation, mais rien ne changea. C'était trop tard, lentement le chakra ne cessait de s'accentuer. Je sentais mon corps s'engourdir. Une idée me vint. Peut-être quand exécutant un jutsu de mon affinité, j'évacuerais sûrement ce surplus de chakra. 


C'est alors, que je pris la décision de me lever subitement d'un petit saut. Mais là, je fus immédiatement surpris par l'ampleur de mon mouvement. En sautant, mes pieds se décollèrent du sol d'au moins deux mètres alors que je n'avais pas l'intention de faire cela. Je portais un bref regard sur mes jambes, puis sur mais mains ouvertes. La quantité de chakra que j'avais accumulée était encore présente, mais avait cessé d'augmenter. Je décidais te réitérer un autre mouvement brusque en m'élançant dans un sprint...
Magnifique, j'étais porté par les airs. Une enjambée pouvait atteindre six mètres. Ma vitesse avait considérablement augmenté. Je me sentais libre, léger, aussi bien que je ne cessais pas ma course, et m'enfonçais dans une petite zone forestière. Sautant d'arbre en arbre, puis changer brutalement de direction. Je comprenais à présent pourquoi, la technique continuait d'exercer sa faculté. Je ne prenais plus la peine de me concentrer sur mon chakra enfin qu'il puit attirer l'air, mais c'est plutôt l'air qui venait à moi indirectement, aider de ma vitesse. Mon corps faisait office d'éponge en quelque sorte et mon chakra expulsé l'air brutalement. 
C'était incroyable. Je me réjouissais tellement de cette nouvelle découverte, que les directions prisent, n'avaient plus aucun sens, et ne servaient qu'à tester mon agilité, aussi bien que je traversais de nombreuses parcelles forestières sans en prendre conscience.


Ce n'est que lorsqu'un visage familier apparût devant moi que j'en pris conscience et stoppais aussitôt ma course. Sortant de l'antre d'une mini forêt, deux shinobis en plein entrainement apparurent devant moi. Je stoppais aussitôt ma course. J'aurais souhaité ne pas les déranger, mais s'était trop tard car ils s'interrompirent brusquement. Je pus reconnaitre un visage familier. Celle de la jeune prodige Hanako que je reconnus qu'après un court instant, quant à sa camarade, il devait sûrement s'agir d'une membre de son clan vu ses pupilles. Elles furent toutes deux surprises dans un premier temps, mais le visage d'Hanako s'éclaira après m'avoir identifié.
Encore une fois, ce sentiment de gêne si familière avait prit possession de mon corps, lorsque après un léger rire confus, je m'excusais.



- Euh... Désolé, désolé. Je me suis trompé de route, euh d'endroit plutôt. Je ne voulais pas vous interrompre... Je m'en vais de suite... Hey ! Hanako ! Je t'avais pas reconnu, euh.. escuse moi, continuez, faites comme si j'étais pas là.


Tout le long, j'avais gardé ce sourire gêné, et tentais de ne provoquer personne  en reculant de deux pas. J'avais bien assez de problème comme ça. Et puis, je ne pouvais pas anticiper la réaction des gens.



...

_ _ ___________________________________________ _ _

Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Dim 16 Juin - 14:47



Hanako marchait d'un pas rapide vers Mihoko, une Hyûga âgée de quelques années de plus qu'elle. Celle-ci avait enfin accepté de lui apprendre à expulser son chakra, non pas par un seul point comme elle le faisait pour Hakke kûshô, mais par plusieurs points simultanément, ce qui lui permettrait de se défendre et d'attaquer sur une large zone. Elle savait que l'apprentissage lui demanderait du temps pour assimiler une telle maîtrise du chakra et des tenketsus malgré son incapacité à voir ceux-ci, mais la jeune fille voulait absolument y arriver. Pas une seule fois depuis son retour du tournoi juunin elle n'avait cessé de penser à sa famille et à son clan. La mission à laquelle elle avait participée avec Ryuke peu de temps auparavant lui avait permit d'en apprendre plus sur la vie. Un juunin, comme un shinobi, a des responsabilités, et la vie n'est pas toujours facile pour eux. Chacun doit choisir sa voie, mais parfois, le chemin devient pentu et certains dérapent, qu'ils le veulent ou non. Pensant pendant plusieurs jours à ceci, Hanako avait fait attention aux noms qui se prononçaient lors des dîners, des jeux, des balades, des missions. Et elle en avait apprit sur Ryuke, bien plus que sur d'autres.

Des rumeurs circulaient, et ces dires attristaient la jeune fille. Un certain Satchi avait trouvé la mort et le fautif aurait été Ryuke. Voilà pourquoi il était toujours seul. Voilà pourquoi on l'évitait. Voilà pourquoi cela attristait la jeune Hyûga. Qui avait vérifié ? Qui avait été dans la tête de Ryuke ? Personne. Alors pourquoi les gens racontaient-ils de telles atrocités ? Les villageois relataient tout et n'importe quoi. Elle en avait la preuve avec les 2 rumeurs qui avaient circulé deux ans plus tôt, lors de son arrivée. Pourquoi la considérait-on comme une kunoichi douée ? Pourquoi racontait-on qu'elle faisait partie de la famille des Hatake, juste pour la couleur de sa mèche qui contrastait avec ses cheveux noirs ? C'était absurde. Certains hauts dirigeants plaçaient de grands espoirs en elle, mais tout n'était que concours de circonstances. Tout n'était qu'une belle façade. Derrière la palissade, Hanako luttait pour que la fiction devienne la réalité. Elle luttait pour répondre aux attentes du hokage. Elle luttait pour son nindo. Protéger le hokage, protéger les bijuus. Et pourtant, elle ne savait pas à quoi ces derniers ressemblaient. Mais son nindo était ancré au plus profond de son coeur, seul souvenir qu'elle avait de son passé. Ou plutôt, le seul, excepté un passage de sa mémoire qui s'était débloqué et qui l'avait chamboulée. La jeune fille voulait retrouver son passé, ses parents. Et elle commencerait par chercher ''Kitsune'', à Kumo, le village qu'elle connaissait le plus après Konoha. Celui avec qui elle partageait son nindo...

Hanako s'arrêta. Elle venait de faire son premier pas de la journée sur le terrain d'entraînement choisit par Mihoko. La jeune femme ne portait pas la veste de juunin qu'Hanako s'était décidée à enfiler le matin même, mais une tunique en tissus blanche qui lui allait à merveille. Elle l'accueilla en lui adressant un simple regard noir. La jeune katanaiste s'avança, ralentissant sa marche à chaque pas qui la rapprochait de Mihoko. Cette dernière n'appréciait pas beaucoup la compagnie d'Hanako mais s'était résignée quand la jeune fille lui avait proposé un échange qui semblait plutôt équitable. Rassemblant tout son courage, la jeune juunin continua de marcher et s'arrêta à 1 mètre de Mihoko. Elle se laissa diriger sans rien dire et commençait à expulser son chakra, quand un remue-ménage se fit entendre à sa gauche. Elle tourna la tête, curieuse, ce qui énerva Mihoko qui lui fit un second regard noir... Avant d'apercevoir Ryuke.

- Euh... Désolé, désolé. Je me suis trompé de route, euh d'endroit plutôt. Je ne voulais pas vous interrompre... Je m'en vais de suite... Hey ! Hanako ! Je t'avais pas reconnu, euh.. escuse moi, continuez, faites comme si j'étais pas là.

Le visage d'Hanako s'éclaira alors qu'elle reconnut son ami, tandis que celui de Mihoko devint rouge de haine. Une aura malfaisante traînait à côté d'elle et Hanako pouvait la ressentir. Mihoko partît comme une flèche dès qu'elle identifia Ryuke, et décampa dans la forêt après lui avoir adressé un regard encore plus noir qu'à Hanako. Celle-ci fut choquée de la réaction de la kunoichi et mit sa main dans les cheveux, gênée qu'une personne de sa connaissance réagisse ainsi à la seule vue de Ryuke, pois, essayant de rattraper le geste de Mihoko, elle invita son ami à venir, en lui souriant :

- Bonjour, Ryuke ! ... Je suis désolée... je crois qu'elle a eu peur... Tu... tu bas bien ?

C'est sur ces mots de la jeune fille qu'Ayale et Kaname arrivèrent, le jeune homme habillé de son éternel pantalon souple et la jeune femme de  son ensemble blanc. Hanako leur expliqua que la Hyûga qui devait venir était déjà repartie... C'est quand elle prononça son nom qu'Ayale fit la moue en marmonnant :

- La dernière fois qu'elle m'avait vue, elle m'avait trouvée grosse.

Spoiler:
 


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mar 25 Juin - 6:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 460

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Lun 17 Juin - 12:30

La réaction des deux kunoichis ne se firent pas attendre. Comme je l'espérais, Hanako souria de mon arrivée, quant à celle qui l'accompagnait me lança un regard plein de rancoeur avant de tourner les talons à son amie et s'éclipser assez rapidement. Personnellement, cette réaction ne m'étonnait guère, mais me rendis encore plus mal à l'aise vis-à-vis de la jeune Hyûga. J'espérais fortement que son départ n'affecterait pas notre relation et n'effacerait pas son sourire. Mais la kunoichi fut aussi surpris que moi et je pouvais ressentir une légère gêne venant  de mon apparition avant de constater que je n'étais pas vraiment le responsable.
Tout deux embêtés par la situation, nous nous rapprochions alors qu'elle me salua.


- Bonjour, Ryuke ! ... Je suis désolée... Je crois qu'elle a eu peur... Tu... tu vas bien ?


A ses mots, je m'aperçus qu'apparemment elle ignorait encore la réputation qui me tournait autour depuis un moment. Je me sentis quelque peu mal de lui avoir caché cela et surtout d'avoir espéré qu'elle ne sache rien à notre première rencontre. Je la considérais déjà comme une amie et je pensais que c'était réciproque, mais rien n'était sur. Il fallait que lui annonce, avant qu'elle le découvre par elle-même. Et puis, je ne voulais pas me risquer à perdre cette amitié qui commençait à naître. Je repris en faisant la moue.



-Tu n'as pas à t'excuser... Sa réaction est... légitime... Je dois, je pris une profonde inspiration avant de m'élancer. ... Je dois te par...


Mais je fus interrompis par l'apparition de deux autres personnes, apparemment des shinobis eux aussi. A voir la réaction de la kunoichi, elle les connaissait, surement des amies. Je voulus me faire plus discret, cette fois-ci, mais à part rester légèrement en retrait, je ne pouvais rien faire de plus.



Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Sam 22 Juin - 14:49



- Tu n'as pas à t'excuser... Sa réaction est... légitime... Je dois, je pris une profonde inspiration avant de m'élancer. ... Je dois te par...

Ryuke n'eut pas le temps de finir sa phrase que Kaname et Ayale étaient déjà auprès d'Hanako, semblant ne pas apercevoir le jeune garçon. La Hyûga fut prise d'assaut par son amie et dû expliquer ce qui venait de se passer à l'instant. C'est après une réponse de la jeune femme que le duo Kaname/Ayale remarqua enfin Ryuke, resté jusqu'alors en retrait. Hanako attendait la réaction des deux Konoha-jins, comme si sa vie en dépendait, le tissus de sa jupe se pendulant de droite à gauche sur ses jambes. Quelques secondes s'écoulèrent, rendant l'atmosphère tendue bien plus qu'elle ne l'était déjà. Kaname se figea et fixa Ryuke de ses pupilles noires, suivit par Ayale qui jeta simplement un coup d'oeil à l'objet de l'attention de son ami. Suspectant tout déplacement, Hanako repéra un mouvement de recul chez Kaname, et fut déçue de sa réaction. Elle se rendit compte que chez ses amis, la réputation de Ryuke s'était répandue, et les mauvaises langues attisaient cette étiquette fermement accrochée. La jeune fille détourna la tête, cachant son regard triste aux yeux de ses 3 amis. Ses mains se crispaient sur ses vêtements, froissant tout ce qu'elles trouvaient. Hanako voulait que les méprises cessent, que les tensions redescendent et que chacun accepte Ryuke comme il était, sans faire attention à son passé. Qu'avait-il fait de mal ? Il n'était que le sujet de rumeurs, et si vraiment celles-ci étaient bien fondées, la jeune fille était sûre que Ryuke s'en voulait et avait tout fait pour éviter que cela n'arrive.

Un grand blanc s'installa sur le terrain. Hanako releva la tête, dissimulant du mieux qu'elle pouvait sa gêne et se déception sous un demi-sourire adressé à Ryuke, accompagné d'un visage embêté. À sa gauche, Ayale, située entre Kaname et elle, semblait vouloir effacer le geste de son ami sans savoir comment s'y prendre. Entraînant Kaname avec elle, celle-ci alla se placer à quelques mètres du duo qui sa faisait face. Hanako et Ryuke n'avaient pas encore bougé. Hésitante, la jeune fille s'approcha de son ami et attrapa son bras avec ses deux petites mains pour l'entraîner dans un coin du terrain d'entraînement. Gênée, elle prit la parole d'une toute petite voix :

- Tu... voulais me dire... quelque chose ?

Hanako s'agrippait au poignet de son ami par peur qu'il s'en veuille et qu'il s'en aille. Après avoir prononcé ces quelques mots si simples mais pourtant si durs à sortir, la jeune Hyûga leva son visage vers Ryuke, inquiète de ce qu'il pouvait ressentir.



Spoiler:
 


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mar 25 Juin - 6:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 460

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Dim 23 Juin - 18:04

Je parvins avec un peu de chance, à rester dans l'ombre d'Hanako et ainsi me faire discret. Alors la jeune Hyûga leur expliqua ce qui s'était passé peu avant leur arrivée et la fuite de la précédente kunoichi. Apparamment, elle ne semblait pas discernait son attitude, ce qui me réconfortait quelque peu bien que j'ignorais encore sa raison. Ce n'était qu'après son commentaire que les deux shinobis, qui m'étaient jusque-là inconnus me porta leur attention. L'un d'eux, une certaine Ayale ne semblait pas très préocupée, pas inquiète si je puis dire, de ma présence. Elle était bien plus embarrassée par l'attitude du second shinobi, un certain Kaname. Je ne le connaissais pas, mais ce n'était pas son cas. Son regard en disait long. Plutôt hostile je dirais même. Si un shinobi d'un autre village me portait ce genre de regard, j'aurais été persuadé que l'issue se serait conclu par un combat. 
Comme si cela ne suffisait pas, il fallait bien évidemment qu'une autre connaissance de ma nouvelle amie me reconnaisse et bien sûr, me rejette. A ce rythme, j'étais persuadé de perdre cette amitié qui venait à peine de nous lier de ses liens fragiles. L'anxiété s'empara de mon être une seconde fois. Acculer de tous les côtés, je ne savais plus où me mettre. 
Nos regards se croisèrent, il ne me quittait pas des yeux. A force de vivre ce genre de moment, je ressentais de la colère, mais je ne montrais rien. Faire ressortir ce sentiment n'était pas le meilleur moyen de me faire accepter. C'est ainsi que je rejetais ma rage et préférais calmer la flamme plutôt que de l'attiser bêtement. Un jour, tous ça changerait. C'est alors que les traits de mon visage reflétaient un certain mal-être, alors que je décidais de mettre un terme à baissant les yeux. Mon amour-propre prit un coup, mais j'y étais habitué. Parfois, il faut prendre sur soit, enfin de ne pas envenimer les choses. 
Un calme sous tension s'était installé. J'étais encore l'auteur d'un moment désagréable que je faisais subir pour la seconde fois en moins de cinq minutes à la jeune Hyûga. Ce n'était peut-être pas le jour pour lui annoncer clairement ce qu'il en était de cette réputation, ou peut-être même déjà trop tard. Je ne pouvais pas rester ici plus longtemps et m'apprêtais à prendre la décision de quitter les lieux, tout en cherchant quelque chose à dire à Hanako. Mais je fus interrompu dans ma réflexion lorsqu'elle tourna le dos aux deux shinobis pour s'emparer de mon bras et nous éloigner de cet embarras.


Nous pénétrâmes à la frontière d'une zone légèrement boisée. L'écorce d'un chêne assez large nous cachait du second duo.  D'une voix à peine douce et fragile elle prit la parole.


- Tu ... voulais me dire ... Quelque chose ?


Je pus lire sur son visage et dans le ton de ses mots de l'inquiétude. Cela dit, je n'étais pas trop sûr. Mais malgré cette gêne, j'étais quelque peu rassuré, apaisé par son acte. 
Décidément, presque tout était contre moi, en y repensant rapidement, ces moments sous-tension généra un rire court exprimant ma gêne. Je repris tout en souriant à demi.


- Je... souhaite m'excuser encore une fois... Tu vois Hanako, c'est ce que je vis au quotidien. Où que j'aille les rares personnes qui m'accompagnes sont parfois aussi victimes d'être mis à l'écart. A mes yeux... notre... amitié est cher, même si on se connait depuis peu... 



Je fus interrompu... pour la troisième fois, lorsqu'une silhouette camouflée dans la végétation remua. Surprit nous portions tous les deux notre regard sur l'ombre, avant d'identifié celle d'un jeune homme un peu plus âgé que nous.  Ses yeux d'un rouge intense me rappelant son identité. Un certain Yûki membre du clan Yamanaka. Je n'étais pas le seul à être porteur de rumeur si l'on peut dire. Les bruits couraient qu'il avait sans doute été l'auteur de la mort de ses parents. On se ressemblait en quelque sorte. 
Alors que nous nous arrêtâmes, j'espérais qu'il n'avait pas entendu les prémices de notre conversation, ce qui m'étonnait cependant. Le juunin nous regardait, je pris immédiatement la parole souhaitant cacher les brides de mes derniers mots.


- Euh... nous savions pas que vous étiez là... Nous voulons pas vous déranger...


Etonnamment, le regard du Yamanaka se posa un peu plus longtemps sur moi. Il manquera plus que lui aussi me rabaisse, comme les précédents l'on fait...

_ _ ___________________________________________ _ _

Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Messages : 176

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Lun 24 Juin - 18:55



Voilà que les atroces souvenirs que son enfance lui avait procuré, surgirent de nouveau... De souvenirs tel que le bruit angoissant d'une explosion où encore l'image d'une des personnes les plus chère qu'il connaisse agonisant dans son propre sang le corps déjà froid de l'acte commit par la mutilation des veines, une des ficelles de la vie. 

Lorsque Yuki était entré dans la pièce, la première chose qu'il pu voir était les yeux remplit de tristesse et de déception de sa mère portant un regarde vide vers la porte, comme attendant l'arrivée de quelqu'un. Où  peut être observant simplement la porte comme si la sortie était de plus en plus proche ? 

Depuis la mort de ses parents, Yuki n'a pas connu un passé facile, les personnes l'entourant ont fini elles aussi par le rejeter. Seul Ino et Kiba ont recueillit le jeune garçon, ayant confiance en leurs capacités pour entretenir au mieux l'évolution de celui-ci. Même si la crainte d'un mauvais coup était présente, il avait beau connaitre Yuki de mieux qu'ils pouvaient. Il ne parviendront jamais à savoir si ce que dit Yuki est la vérité. Savoir si oui où non, il les à réellement bien tuer. Le rejet des autres ne lui à apporter qu'à trouver le réconfort dans la vengeance. 

Par la suite, il est vrai que les gestes de Yuki se sont transformer en pur actes de cruauté. Il a fini par arriver à une conclusion tel que si des personnes meurent, ce n'est la cause que de leurs faiblesses. Pour qu'un peuple où une nation évolue et grandisse, l'élément primaire à sa croissance n'est nul autre que le pouvoir et la puissance de chaque être peuplant le territoire. Pour devenir fort, il faut toujours découvrir la source de ça puissance... Pour celle de Yuki, elle n'est qu'indéniablement dû à la haine engendrée par tout ces éléments négatifs allant à son encontre. Quel triste sort mais qui pourtant lui promet un avenir prometteur...

...

Le Konohajin prit le temps de respirer... Le ninja venait de passer des heures d'entrainement au taijutsu, il lui fallait absolument combler le manque de cette compétence. Un juunin ne peut pas se permettre de faiblesses et pour ce, dans aucun domaine ! L'entrainement paye toujours... Le point fort du ninja restait le Gengutsu, en temps que membre du clan Yamanaka, il se doit de l'être ! L'entrainement lui a permis d'atteindre une grande puissance dans les autres domaines aussi...

Yuki fit un peu de marche dans la forêt et se posa au pied d'un arbre sur lequel il s'appuya afin de se reposer. L'épaisseur du feuillage filtrait les rayons du soleil en ne laissant passer que quelques éclaircies arriva juste sur le visage juunin qui s'endormit sous la douceur de ceux-ci...

Ce n'est qu'un peu plus tard qu'il s'éveilla se relevant difficilement en s'aidant de l'arbre pour s'appuyer. Il était sur le chemin du retour lorsque du bruit venant de derrière les arbres se fit entendre. Il jeta un coup d’œil afin de vérifier si ce n'est pas une personne intrus au village. Il s'approcha et se rendis compte qu'il ne s'agissait en faite que de deux Shinobis appartenant au même village que le sien. Il ne s'agissait donc pas d'intrus.

L'une des deux personnes était en faite une jeune fille du clan clan Hyûga qu'il avait déjà rencontré préalablement dans le village de Konoha. Elle était équiper d'une veste que seul les Juunin possédait, ce qui signifiait donc qu'elle venait d'être promue à ce grade ? Cette fille était très renommée dans le village, digne d'une futur grande ninja. Avait-elle trouver sa propre source délivrant sa puissance afin de montrer son véritable potentiel ?

Quant à l'homme qui l'accompagnait, il s'agissait Ryuke, Chuunin du village lui aussi. Ce nom n'était inconnu à personne à Konoha. Il était un peu comme Yuki, il paraîtrait qu'il soit la cause de la mort d'un dénommé Satchi. Les épreuves dans la vie des deux ninjas étaient surement identiques... Mais est-ce pour au temps que les deux garçons suive la même destinée ? Ryuke fut d'ailleurs le premier à prendre la parole... Il semblait regarder les étranges yeux de Yuki.

Euh... nous savions pas que vous étiez là... Nous ne voulions pas vous déranger...

Ryuke n'avait pas l'aire très à l'aise, il s'exprimait hésitant sur les mots à employer. Yuki n'attendit pas avant de répondre au Chunin ! Mais le ton que celui-ci employait était très sec et très froid. À première vue, il ne semblait pas apprécier la rencontre d'un autre " meurtrier " comme lui.

Au lieu de t’excuser, tu n'aurais pas autre chose à faire ? Quel heure est-il maintenant... Tu ne serais pas entrain de sécher des heures d'entraînement ? C'est bien dommage car tu en aurais bien besoin... Ça t'éviterais de commettre les mêmes erreurs que dans le passé ! Si tu vois ce que je veux dire...

Que voulez vous dire par là ?

Je pensais que tu étais quelqu'un d’intelligent de base, mais apparemment, même cela tu ne l'as pas... Je parlais du faite que tu as donner la mort à l'un de nos compatriote dans le passé. Si tu avais été plus puissant avant, peux être que les choses se seraient passées autrement tu ne penses pas ?

Le Juunin n'avait apparemment pas peur de blesser l'autre ninja. Chacune de ses paroles étaient crues et dites de manière à blesser le Chuunin. Comment allaient-ils réagirent à cette façon de parler ??

Spoiler:
 

 


_ _ ___________________________________________ _ _

This World will be mine...


Dernière édition par Yūki Yamanaka le Jeu 27 Juin - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1366-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t1356-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Jeu 27 Juin - 11:12



Hanako était inquiète ; toujours et encore, elle avait peur pour ses amis. L'inquiétude l'envahissait comme un serpent de braise venant s'enrouler autour d'elle, se collant à sa peau, refusant d'apaiser ce sentirent de peur qui l'empêchait de réagir normalement. Mais même son inquiétude devenait quelque chose de normal. Peur, crainte, anxiété, inquiétude, appréhension ; devenaient une banalité. Elle prenait l'habitude. La jeune fille rentrait dès lors de tels sentiments dans la catégorie du courant et de l'habituel. Mais ça ne voulait pas dire que sa vie devenait trop monotone, bien au contraire. Ses journées s'en trouvaient très occupées, partagées entre les entraînements, les missions, les rencontres... Depuis sa nomination et son retour à Konoha après le tournoi, la jeune Hyûga avait rencontré une personne qui lui était très chère et qui faisait partie de ses amis, malgré le peu de temps qui s'était écoulé depuis le jour où ils avaient fait connaissance. Et cette personne s'appelait Ryuke. Ryuke Musuko'Kami, celui dont elle avait tant entendu parler dans ces horribles rumeurs ; Ryuke, celui qui était juste en face d'elle, retenu prisonnier par les 2 petites menues qui s'agrippaient toujours à son poignet. Le garçon rit un instant. Ce rire nerveux n'échappa pas à Hanako qui se mit à espérer qu'il se sente bien malgré ce qui venait de se passer. Ses craintes furent interrompues quand celui-ci prit la parole :

- Je... souhaite m'excuser encore une fois... Tu vois Hanako, c'est ce que je vis au quotidien. Où que j'aille les rares personnes qui m'accompagnes sont parfois aussi victimes d'être mis à l'écart. A mes yeux... notre... amitié est cher, même si on se connait depuis peu...

C'est ce moment que choisit un inconnu pour venir perturber les paroles Ryuke. Enfin, un inconnu, disons que son visage n'était pas étranger à Hanako, mais pas pour autant familier. Ils se dévisagèrent tous 3 un instant, les 2 garçons se dévisagèrent et s'inspectèrent en se fixant mutuellement, et cette fois-ci, Hanako savait pourquoi. Durant ses quêtes dans le village afin d'apprendre et d'écouter des rumeurs sur son ami, elle en avait entendues bien d'autres, notamment sur un certain Yûki aux yeux rouges. Ces on-dits n'étaient pas plus valorisants pour l'un que pour l'autre. La jeune fille lâcha un soupir imperceptible et baissa les yeux sur le côté, peinée de toutes ces choses qu'on racontait sur des innocents qui n'avaient rien demandé. Si tôt qu'elle les eut baissés, Ryuke éprit la parole :

- Euh... nous savions pas que vous étiez là... Nous voulons pas vous déranger...

Maintenant qu'il le disait, Hanako prit conscience qu'elle n'avait pas vu arriver le juunin, mais bien qu'il avait surgi de derrière un arbre, c'est à dire qu'il s'y trouvait déjà et que Ryuke et elle l'avaient dérangé. Elle n'eut pas le temps de s'excuser que le Konoha-jin prenait déjà la parole pour s'exprimer à son tour, quelques peu désagrafé envers son ami :

Au lieu de t’excuser, tu n'aurais pas autre chose à faire ? Quel heure est-il maintenant... Tu ne serais pas entrain de sécher des heures d'entraînement ? C'est bien dommage car tu en aurais bien besoin... Ça t'éviterais de commettre les mêmes erreurs que dans le passé ! Si tu vois ce que je veux dire...

Euh... que voulez vous dire par là ?

Je pensais que tu étais quelqu'un d’intelligent à la base mais apparemment, même ça tu n'as pas... Je parlais du faite que tu as donné la mort à l'un de nos compatriote dans le passé. Si tu avais été plus puissant avant, peut être que les choses se seraient passées autrement tu ne penses pas ?

Ces quelques derniers mots arrivèrent comme une flèche en plein coeur pour Hanako. Mais ce n'était pas ce qui lui faisait le plus mal. Le fait que cette phrase ait été envoyée à Ryuke en face à face et réfléchir à ce qu'il pouvait ressentir lui faisait bien plus de mal. Le juunin n'y avait pas été de main morte et divulguait des choses plutôt personnelles même en présence de quelqu'un qui n'avait rien à voir et à laquelle Ryuke n'avait pas forcément envie d'étendre son "étiquette" si peu plaisante à porter. Hanako se sentait mal vis-à-vis des deux Konoha-jins. Hésitante, Hanako finit par lâcher le poignet de Ryuke et se tourna légèrement, pour faire quasiment face au juunin. Elle tenta une première fois de parler, mais ne sût quoi dire et se contenta de regarder le shinobi avec ses yeux grands ouverts, son visage calme semblant poser une question. Puis, comme son interlocuteur n'y répondait pas, la jeune fille se décida de lui poser explicitement :

- Je... nous sommes désolés de vous avoir dérangé... Nous nous préparions à nous entraîner, ne tenez pas compte de notre pause, s'il vous plaît... Et puis... que savez-vous réellement de Ryuke ? elle fronça très légèrement les sourcils, l'air désolé. Il n'y a que lui qui pourra dire ce qu'il s'est vraiment passé, non ? Je pense que ce que l'on entend n'est qu'une... rumeur.

Hanako secoua la tête, esquissant un «non» dans le but d'exprimer le fait que tout n'était que mensonge pour elle. Quelques mèches de ses cheveux partaient dans tous les sens, rendant sa coiffure du jour désordonnée et la faisant ressembler à un petit tigre perdu dans une ville. La jeune fille tourna la tête vers son ami et lui ré-attrapa le bras, dans le but de le tirer hors des paroles blessantes du juunin, ainsi que de ne pas déranger plus celui-ci.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 460

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Jeu 27 Juin - 16:09

Mes excuses n'avaient servi à rien apparemment et pire que tout, il me provoquait de manière assez hautaine.


- Au lieu de t'excuser, tu n'aurais pas autre chose à faire ? Quel heure est-il maintenant ?... Tu ne serais pas entrain de sécher des heures d'entraînement ? C'est bien dommage, car tu en aurais bien besoin... Ca t'éviterait de commettre les mêmes erreurs que dans le passé ! Si tu vois ce que je veux dire...


Cela me surprit au plus haut point. Moi qui voyais en lui, une sorte de personne susceptible de comprendre les dégâts que pouvaient provoquer les préjuger. Je me méprenais. Je n'avais sans doute pas bien compris, ou peut-être qu'il espérait me faire comprendre une toute autre chose.


- Qu'entendez-vous par là ? Repris-je aussitôt


- Je pensais que tu étais quelqu'un d'intelligent de base, mais apparemment, même cela tu ne l'as pas... Je parlais du fait que tu as donné la mort à l'un de nos compatriotes dans le passé. Si tu avais été plus puissant avant, peut-être que les choses se seraient passés autrement tu ne penses pas ?


Je restais abasourdi pas ce qu'il venait de me dire, par les propos si froids et si durs de la part d'une personne sensée avoir subi et connu les mêmes attaques gratuites que moi. Cela m'énervait encore plus que d'habitude, beaucoup plus. Je me voyais déjà, me jeter sur lui d'un bond et laisser libre cours à ma rage intérieure. Mais bien évidemment, fidèle à moi-même, je ne fis rien et préférais donc prendre sur moi. Pourquoi fallait-il qu'aujourd'hui plus que les autres jours l'on s'acharne après moi. Surtout que je ne voulais pas vraiment montrer ce côté à ma nouvelle amie. Peut-être que le destin voulait tester la frêle amitié qu' Hanako vouait à mon égard. Mais après ça, j'aurais certainement du mal à la regarder droit dans les yeux. Mais je ne tarderais à le savoir quand la jeune fille prit les devants alors que je méditais encore sur la situation.


- Je... nous sommes désolés de vous avoir dérangé... Nous nous préparions à nous entraîner, ne tenez pas compte de notre pause, s'il vous plaît... Et puis... que savez-vous réellement de Ryuke ? Il n'y a que lui qui pourra dire ce qu'il s'est vraiment passé, non ? Je pense que ce que l'on entend n'est qu'une... rumeur.


J'étais surpris, mais en même temps me réjouissais de sa réponse. Je crus voir de la sincérité dans son attitude et dans ses paroles ce qui m'enchantait. Différente de toutes, elle ne me refoulait pas pour autant et s'était même montrée plutôt... protectrice en me défendant. Rien ne l'y obligeait, pas même cette amitié très jeune, mais pourtant elle s'était montrée présente. Tout comme Erika, la jeune Hyûga deviendrait surement l'une des rares perles de cette vie sinistre, j'en étais persuadé, mais pour cela, il nous fallait du temps. Elle ne pouvait pas savoir à quel point son geste pouvait m'émouvoir, car j'étais en même temps irrité par l'attitude du Yamanaka. Je fronçais les sourcils, dévoilant ainsi ma colère envers lui.
La Hyûga, fidèle à elle-même s'empressa de réagir pour le mieux, lorsqu'elle attrapait de nouveau mon bras afin de nous conduire hors de portée du juunin à la langue fourchue. De quelques pas nous passions à peine sur son côté lorsque je me permis de dire sans détourner le regard.


- Vous êtes culotté de dire ça... Pour quelqu'un suspecter d'avoir assassiné les membres de sa famille...


Ce n'était pas de moi de répondre aux provocations, moi qui préférais avoir à me battre pour une bonne image plutôt que le contraire. Mais son attitude déplorable insupportait. C'est alors que mon corps se raidît, sans que je puisse comprendre ce qui se passait...

_ _ ___________________________________________ _ _

Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Messages : 176

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Ven 28 Juin - 13:54



Je... nous sommes désolés de vous avoir dérangé... Nous nous préparions à nous entraîner, ne tenez pas compte de notre pause, s'il vous plaît... Et puis... que savez-vous réellement de Ryuke ? Il n'y a que lui qui pourra dire ce qu'il s'est vraiment passé, non ? Je pense que ce que l'on entend n'est qu'une... rumeur.

La jeune prodigue du clan Hyûga avait prit la parole avant son partenaire qui semblait quelque peu troublé par les paroles précédente du Yamanaka. Ryuke fronça les sourcils en regardant froidement Yūki. Les paroles qu'il avait utilisé l'avait belle et bien choqué. Mais pourquoi Yūki c'était-il acharné de la sorte sur lui ? Peux être était-ce le fait qu'il se ressemble de trop par rapport à leur passé similaire ? Ou alors était-ce par simple rancœur éprouvée en son égard ? Ou bien Yūki cache quelque chose...

Hanako prit le bras de son condisciple d'entraînement pour tenter de partir un peu plus loin. Yūki, lui, ne répondit pas à Hanako, il ne préférerait pas envenimé les chose directement avec une membre Hyûga, qui aurait été très mal vu au sein du village. Il était entrain de partir lorsque Ryuke prit la parole...

Vous êtes culotté de dire ça... Pour quelqu'un suspecter d'avoir assassiné les membres de sa famille...

les dires de Ryuke frappèrent directement le Yamanaka qui les regardaient toujours s'éloigner. Il n'avait donc pas réussis à ne pas réponde au provocation du Juunin... Lorsque soudain, il s’arrêta d'un coup, le corps tremblant et frissonnent légèrement...

Le Juunin avait ses bras tendu vers lui, positionnant ses mains de manière à formé un triangle, les paumes de ses mains en avant. L'expression de Yūki avait changée... Son regard exprimait la colère et la froideur qu'il éprouvait envers Ryuke, il le regardait de manière similaire à un prédateur traquant sa proie sans relâche. Comme si il était prêt se ruer sur son corps et le déchiqueter en milliers de petits morceaux de chaires. Mais ce sourire... Son sourire changeait tout. Il souriait à pleine dent regardant le ninja de se regard meurtrier. Cette façon de regarder était comme si il se moquait de lui, qu'il avait atteint son but en le piégeant dans une manière que lui seul pouvait connaitre. La couleur des ses yeux était de plus effrayante par les autres mimiques de son visage. Avait-il fait exprès que Ryuke finisse par craquer et répondre de la sorte. D'une manière qui ne pouvait que déplaire Yūki ? Avait-il réellement un plan en tête ? Une chose est sûr... Il avait gagner et atteint son but... Le corps du Chuunin fut parcouru d'un léger spasme. Yuki quant à lui riait avant de s'exprimer...

Hahahahahaha ! Hanako... C'est maintenant que nous allons voir si Ryuke n'a réellement rien à se reprocher... Ha..Ha.. Ha hahaha !! Alors Ryuke ? Dit moi ce que ça te fait de revivre tout ça ! ! Hahaha !

Son rire reprit et résonnait tel celui d'un démon ayant accomplit un nouveau crime. Il observait Ryuke étant à peine à quelques mètres de lui... Pour Yūki s’acharnait-il à se point sur le sort de Ryuke... Il était entrain d’exécuter sa technique la plus dévastatrice sur un membre du même village. Ryuke allait revivre les pires moments de son existence en peine quelques instants... Sauf que ceux-ci allait être rendu encore plus atroce que la première fois. Il était surement déjà entrain d'entendre les milliers de voit l'accuser des tout les maux dans sa tête... Qu'elles allait-être les dégâts engendrés par cette attaque sur Ryuke ? Mais surtout, comme allait réagir la jeune Hyûga par rapport à cette technique, sachant que elle seul pouvait réagir...

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

This World will be mine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1366-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t1356-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Mer 17 Juil - 23:14



Agrippée au bras gauche de Ryuke, Hanako dirigeait celui-ci vers un endroit eloigné du Yamanaka. Tandis qu'elle fixait anxieusement le coin qu'elle voulait atteindre sans plus attendre, la réplique de Ryuke fit glacer son sang :

- Vous êtes culotté de dire ça... Pour quelqu'un suspecter d'avoir assassiné les membres de sa famille...

Le temps semblait s'être arrêté juste pour les quelques mots de Ryuke. Hanako sentait le juunin dans son dos qui s'éloignait progressivement à mesure qu'elle et Ryuke avançaient. Mais il ne s'éloignait pas assez vite. Il était encore tout proche. Bien trop proche. La jeune fille sentait venir quelque chose. Le shinobi n'allait pas laisser passer cette phrase de Ryuke. La tension montait d'elle même. Hanako était come figée alors qu'elle continuait lentement son avancée vers la sortie du bosquet d'arbres. Encore un pas et ils dépasseraient la barrière qui marquait la délimitation de terrain d'entraînement. Les voilà enfin sortis. Hanako desserra légerement son étreinte sur le bras du Ryuke, sans toutefois se détendre, quand soudain Ryuke stoppa sa marche et fut parcouru d'un étrange frisson. La Hyûga paniqua.

- Ryuke-kun !

Hahahahahaha ! Hanako... C'est maintenant que nous allons voir si Ryuke n'a réellement rien à se reprocher... Ha..Ha.. Ha hahaha !! Alors Ryuke ? Dit moi ce que ça te fait de revivre tout ça ! ! Hahaha !

Sans prendre ne compte le monologue du juunin, Hanako réagit au quart de tour. Debout à côté de son ami, elle tenta d'attirer son attention, puis, voyant qu'il ne répondait pas du tout, se concentra pour déverser son chakra dans son corps. Elle ferma les yeux, inquiète, tout en baissant la tête pour refouler les larmes qui s'apprêtaient à couler.

- RYUKE-KUN !!!

De l'eau salée ruisselait sur ses joues. La peur et l'inquiétude se lisait clairement sur son visage tendu par le stress que provoquait l'arrêt brutal des mouvements de son ami, reflétant ses pensées. L'amitié à peine naissante qui les liait pouvait se désagréger à tout moment. Les défenses du chuunin étaient brisées. La confiance accordée à cette amitié disparaissait peu à peu sous le choc de la peur. Si Hanako ne faisait rien pour l'en empêcher, celle-ci disparaîtrait. Qu'avait Ryuke ? Pourquoi ne réagissait-il plus ? Pourquoi était-il debout, immobile, le regard rempli de peur ? Pourquoi semblait-il avoir besoin d'aide ? Le chakra de la jeune Hyûga ne semblait pas avoir fait effet. Celle-ci chassa les dernières gouttes qui perlaient sur le bras de son ami et se tourna vers Yûki, l'air mécontent :

- Tu es un membre du clan Yamanaka... Qu'est-ce que tu as fais à Ryuke !?!

Il s'en prenait à un de ses amis. Hanako, décidée à l'obliger d'annuler sa technique, le fixait intensément du regard, main sur un kunai. Le regard noir qu'elle lui adressait était le premier qu'elle n'avait jamais donné. Sa vue encore humidifiée par le passage des larmes sur son visage, la jeune fille s'apprêta à tirer Neko de son fourreau.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 460

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Dim 4 Aoû - 11:03

Tout était flou et sombre à présent. Une série d'images se mélangea dans mon esprit. Je n'étais plus moi-même. Une douleur atroce vint me donner d'énormes migraines, m'empêchant par la même occasion de penser correctement. Que m'avait-il fait ? Un court instant, je pouvais entendre la voix d'Hanako, avant que celle-ci ne soit étouffé un cri, mon propre cri.


-Satchi !!


Le passé me faisait face, tout comme un présent jamais passé. Je revoyais notre prisonnier, attaché par ce qui semblait être de solide lien. Mais je n'en n'avais que faire de ce dernier, je savais ce qui allait ce passé. Alors que je me retournais vers Satchi, l'homme se détacha d'un lien que j'avais sans doute mal serré et bondit sur mon ami, transperçant de sa main son corps d'enfant. L'ennemi disparut, je me précipitais sur le blessé. Je savais que sa mort était qu'une question de seconde.


- Pardonne moi Satchi ! ...


-Ferme-là incapable ! ... Tu ne peux pas savoir, comme je te hais ! Sois... Maudit... Ryuke !


Ce n'était pas ce qui s'était passé. Non, ça ne pouvait pas l'être. Il m'en voulait pas, dans mes souvenirs. Et si, ce que je venais de vivre était la réelle pensée de Satchi ? Je n'eus point le temps de me faire à cette idée, que je fus surpris par le grondement à l'unisson, d'une centaine, non d'un millier de passant. Tous me pointaient du doigt et se montraient particulièrement menaçants. "Meurtrier !" je pouvais entendre. Cette foule s'avançait de manière assez synchronisée sur ma position, digne des plus grands films de zombies. Je leur tournais les talons et m'engouffrais dans une étroite ruelle qui était à mon dos, désireux d'échapper à leur colère, à l'incompréhension. Mes pas actifs résonnaient dans celle-ci, ma respiration était forte, les battements de mon coeur rapide. Brusquement, deux silhouettes firent leur apparition, et par la même occasion me barrèrent la route. 
J'eus à peine le temps de me réjouir que se soient elles ; mes amies, qu'une attitude menaçante s'empara d'elles. 


Hanako : Où fuis-tu comme ça ?


Erika : Tu en as pas marre de fuir tout le temps ? 


Ryuke : Qu'est-ce que...


Elles s'avancèrent vers moi, Erika avait les poings serrés, tandis qu'Hanako maintenait la poignée de son katana encore dans son fourreau.


- Qu'est-ce que vous faites ?


- Nous allons simplement rendre justice à ce qui se doit.


- Tu n'es qu'un criminel, comment ai-je pu tenir aussi longtemps en ta compagnie ?


- Non, non... Erika, Hanako pas vous... Ne me laissez pas... débitais-je, d'une voix qui s'éteignait peu à peu.


Le brouhaha de la foule se rapprocha très vite de notre position. Là, c'était la goutte de trop, je ne pouvais plus me battre, j'en avais plus l'envie. Mes genoux se posèrent sur un sol dur, tandis que mes mains se posèrent sur ma tête, enfin de contenir un terrible mal de crâne. J'étais seul, pétrifier par la solitude, abandonner de être les plus chers à mes yeux...

La lumière aveugla ma vision. J'étais toujours à genou et la douleur me faisait grimacer. Je pouvais à présent entendre les paroles indescriptibles d'Hanako et le Yamanaka. J'étais paralysé par cette vision amer. Les seules éléments qui me servait de béquille, m'avaient été enlevé, me laissant infirme de mon abandon...


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami http://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Messages : 176

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Lun 26 Aoû - 19:10




La jeune fille venait de crier à mainte reprise le nom de son ami, à genoux certainement écrasé par son passé... Du moins, une partie. La technique usée ne faisait pas simplement revivre le passé de la victime, mais servait plutôt d'amplificateur. Les sentiments étaient déviés, les remords  se présentait à l'esprit, l’humiliation apparaissait, la peur et la tristesse écrasait désormais toutes volontés...

- Tu es un membre du clan Yamanaka... Qu'est-ce que tu as fais à Ryuke !?!

Elle s'était redressée s’apprêtant certainement à attaquer le Juunin, la main prête à dégainer un kunnaï. La petite possédait un certain caractère il fallait l'avouer. Son expression ainsi que son regard avait belle et bien changer. Ces pupilles blanches semblaient encore plus froides que précédemment, elle n'appartenait pas au Hyûga pour rien. Il est vrai que de tels yeux sont intimidant. Le blanc s'opposait au rouge du Yamanaka qui commençait à réaliser, qu'il venait d'aller un peu trop loin dans sa démarche.

Derrière eux, l'on pouvait entendre Ryuke parlé seul, la technique semblait faire son effet. La voix du Chuunin était bien déférente, l'angoisse devait être à son comble pour le jeune ninja. Mais Yuki ne pouvait pas continuer, il savait très bien qu'il avait le droit de se faire respecter, de même dépasser les limites. Mais là, il était en train d'user une technique pouvant être fatal sur un Chuunin de son village. Sans plus attendre, il rompit sa technique avant qu'elle n'atteigne les phases critiques...

Le Juunin ne devait malgré pas laissé apparaître le fait qu'il s'était laisser emporté par les émotions, il prit la parole ayant créé un vide entre le temps où la technique avait été rompu et le temps où il commença à parler...

Cela apprendra à ton ami de m'avoir parlé de la sorte, la technique est rompue. Que ca vous serve de leçon. Apprenez a vous écrasez lorsqu'il est nécessaire si vous désirez rester en vie. Où alors... Apprenez simplement à devenir plus fort lorsqu'il le faut...

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

This World will be mine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1366-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t1356-o-yuki-yamanaka-le-piege-humain-dc-zitch-fumetsu
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   Mer 4 Sep - 12:44



Ses doigts tremblaient, son souffle saccadé reprenait peu à peu un rythme normal ; son maigre petit corps lui pesait si lourd. Quelques pas derrière elle, Ryuke parlait. Il parleur dans ses penses, prononçait les noms d'Erika et Hanako. Il avait peur, il suppliait, la voix remplie d'appréhension. Hanako, quant à elle, venait de connaîtrez la peur qu'on pouvait éprouver pour un ami. La colère qui nous anime lorsqu'on reproche à quelqu'un d'attenter à la vie de quelqu'un qui nous est cher. Elle avait eu tellement peur. Elle n'avait su comment réagir. Son instinct l'avait entraînée et elle reprenait ses esprits. Elle avait usé de l'intimidation. Elle l'avait indirectement menacé alors qu'il était de Konoha, de son village. Ce village auquel elle vouait tout. Chaque habitant de Konohagakure no Sato était pour elle un des dignes membres d'une société paisible, tranquille, où la paix et la joie régnaient. Mais elle changeait. Elle grandissait. Elle voyait des choses horribles et sanglantes. Elle avait vu le monde du dehors, elle avait vu un village entier se faire détruire sous ses yeux. Se faire pulvériser par une seule personne. La sang et la souffrance l'avaient terrorisée. Elle en avait peur. Peur de leur contact. Peur de leur odeur. Peur de les voir se rapprocher, lentement, jusqu'à apparaître sous ses yeux. Jusqu'à exister.

- Cela apprendra à ton ami de m'avoir parlé de la sorte, la technique est rompue. Que cela vous serve de leçon. Apprenez à vous écrasez lorsqu'il le faut si vous désirez rester en vie. Où alors... Apprenez simplement à devenir plus fort lorsqu'il le faut...

La jeune fille se tenait là, debout, respirant lentement, relâchant la tension qui s'était accumulée sur son corps alors qu'elle appréhendait le moment où elle obligerait la Yamanaka à arrêter sa technique. Elle sentait son sang couler dans ses veines au rythme des vêtements de son coeur, reprenant lentement leur cadence habituelle. Elle fixait toujours le shinobi avec un regard noir malgré ses yeux blancs/violets sans pupilles. Oeil pour oeil, rouge pour blanc. Elle lui en voulait terriblement, mais se détendit et ramena sa main gauche sur sa hanche, toutefois sans quitter la méfiance qui ornait son regard, puis toisa le shinobi de ses yeux pupilles blanches/violettes, relevant la tête :

- Vous... vous ne savez rien sur lui, et ce n'est pas parce qu'il a fait une quelconque chose dans sa vie que ça vous donne le droit de le prendre pour cible !

Sur ces mots, elle plissa les yeux et lui tourna le dos, pour se précipiter vers Ryuke. La jeune Hyûga attrapa doucement le bras du jeune garçon et l'entraîna à l'opposé du Yamanaka, tout en adressant une ultime phrase bien réfléchie à ce dernier, après quoi elle força le pas. Lui qui parlait avec condescendance, familiarité, et vulgarité, il allait apprendre que tout ne s'obtenait pas par cette méthode peu valorisante :

- Et vous aussi, j'imagine que vous avez autre chose à faire qu'à passer votre colère sur ceux qui pourraient être vos élèves !!!


><':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une amitié se concrétise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une amitié se concrétise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: