Partagez
 

 La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi] Empty
MessageSujet: La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]   La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi] EmptyVen 28 Juin - 12:52

La canopée laissait péniblement passer les rayons d’un crépuscule brûlant, tandis qu’au loin, les branchages dansaient au rythme d’un léger zéphyr, comme s’ils étaient animés d’une conscience propre. Les êtres diurnes qui peuplaient les environs de cette forêt cédèrent leur place à des animaux beaucoup plus adaptés à l’obscurité. Ainsi, on pourrait discerner le hululement des hiboux et le croassement des amphibiens se mêler aux crissements des feuillages. Il est fascinant de constater que la peur peut modifier sa propre perception de son environnement, en particulier seul au fin fond d’une végétation luxuriante. Une ombre banale peut ainsi se transformer en créature effrayante, et le moindre bruit peut se révéler être un cri surprenant, terrifiant.

Jin était une de ces personnes qui craignait les balades nocturnes sous la coque verdâtre du pays du feu. Loin d’être un froussard, il se débrouillait toujours pour esquiver toute promenade dans ce coin-ci de la forêt. Rien que le nom de cette partie des bois réveillait en lui les souvenirs des histoires entendues par ses copains d’enfance à propos d’oni mangeant la chair humaine. Pourquoi, par tous les ancêtres, avait-on baptisé cet endroit « la forêt des lamentations » ? N’y avait-il pas un meilleur adjectif, du genre « des joies » ou « de la fête », « des bonbons » ou je-ne-sais quoi d’autre ? Quelque chose de plus réjouissant, en somme.. Notre protagoniste se posait sans cesse cette question depuis que ses pieds l’ont amené en ce lieu.

Il fallait bien avouer que cet endroit avait quelque chose de mystérieux, fantomatique, en particulier quand l’astre du soir dardait la canopée de sa lumière glaciale. Le chuunin s’imaginait épié d’yeux fluorescents à travers les broussailles, ce qui ne le rendait pas plus confiant à s’aventurer ici-bas. Mais en son for intérieur, Jin se faisait violence. Il devait faire honneur à son grade, à son académie, à la feuille. Il déglutissait bruyamment à chaque mètre fait, marchant à pas de loup, discret comme la nuit, cherchant à faire un minimum de bruit à chacun de ses pas. Les brindilles craquaient sous son poid, amenant dans son jeune esprit une quantité astronomique d’adrénaline. Ses pupilles d’or s’activaient tout autour de lui afin de lui offrir un maximum de garanti quant à son environnement. Elles attachaient néanmoins bien plus d’importance au sol.

En effet, si l’adolescent était en ces lieux, ce n’était pas pour le plaisir de trembler, vous vous en doutez bien. Hitomi, la fille pour qui Jin craque, avait perdu son pendentif dans les environs, raison pour laquelle monsieur fit son dur-à-cuire, lui promettant de mettre la main sur le bijou. Seulement voilà : En journée, le jeune Shinzô était sur la brèche, notamment parce qu’il devait arracher le grade de chuunin. Aussi, son seul créneau étant la nuit, il se retrouvait ici, grelotant de peur au moindre bruit ou à la moindre silhouette suspecte.

Il se releva, regard aux aguets. Il avait perçu un infime courant d’air, ce qui était généralement synonyme d’une présence. Et c’était inquiétant. Autant pouvait-il gérer des personnes vivantes, de chair et de sang, autant les esprits, c’était une autre paire de manches. Et c’est une des raisons pour laquelle il était autant craintif vis-à-vis de…ces choses. Jin leva la tête vers le ciel, presque complètement couvert par la voute de verdure. Il chercha à distinguer la position de l’œil de Tsuki-Yomi dans le ciel afin de déterminer l’heure précise. Après quoi resta-t-il figé sur place pendant quelques secondes, silencieux, les sens déployés au maximum. Puis repartit. Un peu plus loin, il vit un éclat qui brillait sous les rayons de la lune. Il avança prudemment. Le superstitieux Shinzô s’en approcha, puis, un peu plus rassuré, se saisit de l’objet qui trainait sur le sol au milieu de l’herbe et des amphibiens. Un sourire malicieux vint se fixer sur la bouche du jeune homme. Après quoi, se décida-t-il de rebrousser chemin, rangeant le bijou dans la poche de la longue veste noire. Mais une seconde alerte vint figer l’ensemble de ses muscles.

- « Qui est là ? »

Aucune réponse. Mais il en était presque certain, une présence l’espionnait. Il réitéra la question en haussant la voix, provoquant une envolée de rapaces.

- « Je sais qu’il y a quelqu’un. »

Il tremblotait intérieurement, la peur de se retrouver devant un tanuki maléfique lui poignardant le cœur. Mais il devait faire face à ses craintes, son grade l’exigeait, son sensei l’exigeait. Sur ses gardes, prêt à en découdre ou à décamper aussi vite que possible, l'adolescent attendait.. L'afflux sanguin était tel que son cerveau s'en trouvait bien moins irrigué que d'habitude, et ses capacités de discernement étaient moindres. Il tentait néanmoins de rester le plus lucide possible en laissant la totalité de ses sens en éveil.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 103

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi] Empty
MessageSujet: Re: La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]   La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi] EmptySam 29 Juin - 17:40

Cela faisait maintenant quatre jours que Manazachi poursuivait sa cible : celle-ci était un Nukenin de niveau banal, environ Chuunin, qui avait fui le village de Suna il y avait de cela quelques jours, deux semaines tout au plus. Manazachi s'était porté volontaire pour aller chercher le renégat, souffrant énormément de l'ennui ces temps-ci, et ressentant un grand besoin de se défouler, de parcourir quelques kilomètres pour s'éloigner un peu de ce village qu'il voyait trop.

Il faisait à présent nuit autour du jeune Oi-Nin, ce qu'il n'avait jusqu'à présent pas remarqué, trop occupé par ses pensées. Il avait choisi de laisser un peu d'avance à sa proie, histoire de réfléchir un peu, et de se remettre en route pour Suna le plus tard possible. L'obscurité était donc très présente quand il en prit compte, et il décida de s'arrêter. Il essaya donc de se remémorer son chemin jusqu'ici, et en conclut qu'il était dans une forêt du Pays du feu, proche du village de Konoha. À première vue, cette forêt avait quelque chose d'inquiétant, ces arbres qui s'animaient tout seuls, ces ombres dansantes qui semblaient refléter quelque présence maléfique. Mais n'ayant pas été élevé par ses parents, Manazachi n'avait jamais entendu les revendications de ceux-ci sur des soi-disant forêts hantées comme les autres gosses avaient pu en entendre, des histoires à dormir debout que les parents racontaient pour apeurer leurs gosses, et pour les sensibiliser aux dangers des bois la nuit.

Voguant d'arbres en arbres depuis l'aurore, Manazachi descendit de la branche sur laquelle il était perché, et se concentra sur les bruits de la forêt, à l'affût d'un quelconque danger ou d'un signe de sa proie. C'est après quelques minutes d'une extrême attention que le jeune homme entendit comme un bruit de brindilles qui craquent. C'était forcément un homme, car autrement, notre héros aurait entendu bien plus qu'un bruit de brindilles, les animaux ne prenant pas tant de précautions. S'avançant encore un peu plus dans le bois, et grâce à une vision nocturne assez élaborée, il perçut bientôt la silhouette d'un homme qui ne l'avait lui pas aperçu, faisant plus attention au sol.

"Est-ce mon homme?"

À cette pensée, le jeune Oi-nin préféra remonter sur les arbres, l'effet de surprise étant la meilleure des choses dans le cas ou il s'agirait effectivement du Nukenin. Une fois en haut de l'arbre, Manazachi vit la silhouette lever brusquement la tête en direction du tronc de l'arbre sur lequel il se tenait maintenant. L'acrobate n'avait donc pas fait preuve d'autant de discrétion qu'il le pensait. Le fait était qu'avec l'obscurité, Manazachi ne s'était pas aperçu que l'homme n'était qu'à quelques mètres de lui, erreur qu'il regrettait à présent. Il resta figé quelques instants, et l'homme partit quelques mètres plus loin. Celui-ci se baissa ensuite et ramassa ce qui ressemblait à un pendentif. Voulant le suivre, Manazachi sauta de sa branche et atterrit sur une autre, juste au dessus de l'homme. Deuxième erreur. Celui-ci, qui avait commencé à rebrousser chemin, s'arrêta net et lança :

-« Qui est là ? »

Manazachi commençait à avoir des doutes, il n'était plus sûr qu'il s'agisse de sa proie.

-« Je sais qu’il y a quelqu’un. »

Cette fois, il en était sûr, ce n'était pas l'homme qu'il recherchait. L'homme ici présent avait la voix d'un homme assez jeune, plus que Manazachi lui-même, tandis que le Nukenin qu'il recherchait avait une quarantaine d'années. Que devait-il faire maintenant? Partir, ou signaler sa présence au jeune homme, dont l'intonation dans sa voix laissait paraître une infime impression de peur. Le jeune Sunien opta pour la deuxième option, n'ayant aucune raison d'effrayer plus le garçon qui ne paraissait pas agressif. De plus, en s'enfuyant, Manazachi pourrait passer pour un renégat, et le jeune homme pourrait être tenté d'appeler des renforts inutiles. Autant clarifier la situation tout de suite. Il sauta donc de l'arbre et s'exprima.

-En effet, il y a bien quelqu'un. Je suis désolé si je t'ai effrayé, je me nomme Manazachi, et je suis un Shinobi du village de Suna. Je suis Oi-nin, et un renégat de mon village est venu s'égarer par ici, je suis donc à sa recherche.

Après sa présentation, le Sunien attendait donc une réponse du jeune homme, qui était resté sur ses gardes jusqu'à la fin de la phrase du Oi-nin. Mais au moment où celui-ci allait s'exprimer, un autre bruit se fit entendre, à quelques mètres de là.

_________________
La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi] Manaza10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1385-bingo-book-de-manazachi-dowasure http://sns-rp.forumgratuit.org/t1287-manazachi-dowasure
 
La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La forêt morvandelle
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Le Roi de la Forêt Noire, Thranduil Verte-Feuille
» Forêt Notre Dame (Val de Marne)
» Le loup apprivoisé rêve toutes les nuits de la forêt.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Grandes forêts de Hi-
Sauter vers: