Partagez
 

 Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1907

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyMer 21 Aoû - 12:37

Akatsuki.. Voila une revenante à laquelle je ne m’attendais pas. Se considéraient-ils réellement comme les héritiers de l’organisation qui a, par le passé, volé un symbole d’espoir du pays de la pluie : les nuages rouges. Deux longues décennies après, les fantômes reviendraient-ils hanter notre monde ? Oui. C’est le cas, c’est certain. Ils rallument volontairement les flambeaux qui avaient été éteint. Ils ne daignent même pas à changer le nom. Akatsuki. Nuage rouge. Oui.. Ils sont de retour. Et c’est bien ce qui m’inquiète le plus désormais. Car comme le temps d’antan, nous nous poserons les mêmes questions, avec les mêmes tracas et la même anxiété. Qui est le chef de cette organisation ? Quel sont leurs buts finaux ? Et surtout, représentent-ils un danger, et si oui, comment les arrêter ? Leur renouveau est.. Terrifiant. Mais ce qui était pire jusqu’à présent, c’était bien entendu de ne pas l’avoir su plus tôt. Avoir été dans l’ignorance. Etait-ce le cas des autres villages, qui eux n’avaient point connu un renfermement tel qu’à Iwa, où on avait dû redécouvrir petit à petit le monde qui nous entourait. Nous l’avaient-ils caché, ou ignoraient-ils également leur existence ? A cela j’aurai ma réponse, mais plus tard. Pour le moment, un terrible retard avait été rattrapé, dont Iwa ne souffrirait plus, car la dernière pièce venait de compléter le puzzle. Avec un grand soulagement, Iwa n’était plus arriéré sur son temps.

Il fallait même penser à conserver cette actualité, ne plus être dans le passé. Il fallait, à tout prix, être le précurseur, précéder tous les autres. Et c’est pour cette raison qu’aussitôt j’eus appris la réalité des choses, aussitôt j’eus prévu un entretient avec la triste, renommée et craint organisation shinobi la plus célèbre, ayant laissée une trace indélébile dans l’Histoire lors de son dernier passage. L’entrevue avait été rendu possible par une patrouille d’Iwa, comprenant Ashiro Ryuka, dont la concentration était forte pour les examens Jônin. En effet, ils interpellèrent une kunoichi énigmatique, et avec la pression, un combat s’ensuivit, qui avait mené à sa capture. L’Akatsukienne se prénommant Eika Shizen, après avoir été confortablement installé dans mon bureau, ne daigna pas certains services mutuelles, en échange de sa libération. Si on peut considérer qu’elle souffrait d’une quelconque carence de liberté. Dans ceux-ci, il était dans son devoir de m’organiser un face-à-face avec ses collègues et son supérieur. Leurs présences physiques n’étaient pas nécessaire avais-je précisé si l’Akatsuki en préférait ainsi. Bien que j’aimais amplement mieux parler dans les yeux d’une personne, sans interface diverses. Le lieu ne m’inquiétait guère. Je savais qu’il serait reculé du monde, ou qu’il s’agirait d’une de leurs planques. Le lieu me serait communiqué par la femme au sceau maudit, en temps et en heure. Je pouvais m’avancer avec assurance sur la compagnie d’Eika, mais peut-être aussi d’un certain Tsuku.

Je venais de faire le rapport. Qui d’autre qu’Akatsuki pour attaquer un village ? Des troupes du Jingi, disposés comme simple surveillance étaient dissimulés à travers le monde pour observer les différentes puissances. Entre surveillance et espionnage, il n’y a certes qu’un pas, mais la différence est nettement notable. L’un n’est que prévention, tandis que l’autre n’est que fourberie. En cas de complication, l’ordre est le repli, afin de ne pas à avoir nié une quelconque implication. Ce jour-là, l’unité avait apporté  une description de l’individu qu’il avait aperçut, correspondant à un survivant d’un clan disparut : Tsuku Hakka. Mais également le début de l’attaque, dévastatrice selon les rapports. Leurs précisions n’étaient pas fiable dû à la distance qui les séparait, mais semblaient coller. La suite nous était inconnue pour des raisons politiques, comme précédemment expliqué. Kumo avait tout simplement eu en leur possession un Bijuu, selon mes conclusions. L’était-il encore, je crains ne pas avoir la réponse avant un moment. Et encore moins combien Akatsuki avait de Bijuu. Ce qui voulait dire que je ne savais pas à quelle étape était un plan qui m’inquiétais grandement.. Il fallait vite s’en protéger, et pour cela j’avais deux moyens, que me permettrais cette rencontre. Escorté d’Eika, elle me menait dans la gueule du loup. J’avais hâte…

… De savoir quel serait le lien entre Iwa et Akatsuki.
Précision:
 

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Signat11

Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyJeu 22 Aoû - 0:40

Il y a de ces journées. Des journées pluvieuses à ne plus avoir soif. Les gens regardant les cieux. Tentant de voir les étoiles, quelques vieil homme et leur femme se bute à une rangée de nuages gris qui ne laisse rien filtrer. Aucune lumière ne passe, ni de la lune ni du soleil. Il y a de ces journées qu'aucun oiseau ne chante, qu'aucun vent ne se fait sentir, que les prédateurs deviennent la victime d'un mal sans nom que même un homme ne saurait imaginer. Il y a de ces journées, que les hommes et les femmes restent chez eux tranquillement, malades, et espère, espère encore, espère toujours, de trouver dans leur refuge un abri idéal pour recouvrer la santé. Une santé qui n'existera pas, qui n'a jamais existé. Il y a de ces journées, où une odeur nauséabonde reste suspendue dans les airs. Il y a de ces journées qui nous font jurer de ne plus jamais en vivre d'autres comme ça.

Ses ongles orangées ne renvoyait aucune couleur ce jour-là. Aucune lumière mais seulement de la noirceur. Le calme autour de lui était palpable. Rien ne se faisait entendre, tout était si calme. Cet homme se rappelait une enfance difficile qui l'avait rendu plus fort, plus expérimenté en tout domaine. Ses longs cheveux noir pendaient sur son visage en sueur, grisâtres, terni par l'âge. Pourtant cet homme n'était pas vieux, mais il était usé. Des rides commençaient à déformer son jeune visage qui avait vu plus que son lot de mésaventure, de douleur, et surtout de sacrifice. Sa longue cape couvrait entièrement son corps. Des nuages rouges, mouillés, souillés, ornementaient l'allure de cet homme qui avait tout donné. Du sang séché, sur sa main, lui faisait redouter le pire. Triste, désespéré. Dans la noirceur, l'on aurait pu voir une larme couler sur sa joue. Larme qu'il n'aurait jamais daigné montrer, larme que nul ne pouvait espérer distinguer. Dans la noirceur, cet homme se demandait qui il était et qui il devait être. Il se demandait qui il aurait pu être et surtout ce qu'il aurait dû être. Ses sandales, brisées, protégèrent ses pieds alors qu'il se levait, lui, Tsuku Hakka.

Ses pas résonnèrent en écho. Lents, difficiles, douloureux, ils l'emmenait là ou les bruits s'assourdissait de plus en plus. Haletant, trébuchant, il s'approcha lentement d'une lumière qui n'en était pas une. Il s'approcha d'une ombre éclairante, éclairante de ce monde, éclairante de la destinée. Sa lumière illuminait la grotte insalubre pendant quelques secondes, avant de retourner à un éclat normal. Normal, dis-je, l'était-il vraiment. L'homme se rapprochait de cette ombre lumineuse qu'il semblait connaître mais ne tentait plus de comprendre. Comment comprendre une ombre? Comment comprendre un homme qui essai de contrôler le monde par quelques sombres plans qui réussissaient les uns après les autres, comment comprendre qu'un être si puissant existe dans ce monde shinobi. Était-il une menace, ou plutôt un ange? Était-il le sauveur de la destinée des shinobis ou plutôt son destructeur. Tsuku avançait lentement vers cet homme mystérieux dans l'espoir d'y entendre quelques paroles, soufflés comme si elles n'étaient pas prononcées, dites comme si elles n'étaient pas humaines.

Les quelques pas qui le séparait de cet homme furent compliqué et difficile. La douleur le tenaillait de partout et rendait chaque mouvements difficiles. Cet homme, membre de l'Akatsuki, souffrait terriblement depuis tellement longtemps maintenant. Des hémorragies internes lui faisait souffrir le martyr et rendait chacune de ses actions un peu plus difficiles à chaque fois. Allant même jusqu'à perdre un combat, il n'était plus le même. De profondes cernes sous ses yeux laissaient voir une fatigue extrême. Des tremblements incontrôlables prirent sa main alors qu'il s'accotait sur la pierre pour reprendre son souffle. Ce démon, cet ange, cet homme, devant lui, le regardait sans dire un mot. L'utiliserait-il bien longtemps comme ça? Tant qu'il serait utile, tant qu'il serait fidèle. Le serait-il éternellement, probablement. Non pas à cause d'une fidélité hors norme mais plutôt à cause d'une maladie innommable, plus forte que toutes les maladies. Elle n'était pas compréhensible, pas guérissable. Cette maladie attaquait depuis plusieurs générations. Depuis près de cent ans, elle attaquait sans relâche aucune tout les membres de la famille Hakka. Contre-coup de techniques trop élevés, trop évolués .Contre-coup de corps mis trop à l'épreuve. Quoi qu'ils fassent, quoi qu'ils pensent, cette maladie finirait par les retrouver et les achever, les uns après les autres. Comme les Hakka, cette maladie n'avait aucune pitié.

Un dernier pas, puis il se penchait sur ce mur qui le retenait depuis quelques secondes. Un filet de sang coulait le long de son menton. Les gouttes qui tombaient au sol pouvait se faire entendre de plusieurs mètres à la ronde, seuls bruits qui brisaient un silence parfait. Tsuku leva la tête puis les yeux. Devant lui, un grand homme le fixait sans dire un mot. Était-ce un hologramme? Ou cette lumière venait-elle même de son aura? Fatigué, l'homme de l'Akatsuki n'aurait su dire. Tout ce qu'il pouvait voir nettement, c'était ses deux yeux, émanant de rouge, éclairant. Tsuku n'avait pas peur de ce sharingan, mais il le connaissait. Ce sharingan pourrait le tuer rapidement, mais qu'en aurait-il à faire de la mort désormais. Il fit un pas arrière puis se tint la gorge avant de s'étouffer. De larges jets de sang fracassèrent le sol. Cette maladie.

La mère de Tsuku était une ange. Si la gentillesse avait jamais existé, elle en aurait été l'ambassadrice et la représentante. Son sourire toujours parfait faisait rayonner le monde. Les ténèbres les plus redoutables reculait avec la peur au ventre lorsqu'elle entrait quelque part. Dans sa jeunesse, chaque fois que Tsuku avait mal, c'était elle qui venait le voir et le consolait. Du mal, Tsuku en connaissait. Autant psychologique que physique, il frappait sans cesse quand l'on ne s'y attendait jamais. Du mal, dans ce monde, il y en avait toujours. Mais dans le mal qui créait cette noirceur, il y avait cette énorme lumière qui l'éclairait et qui la faisait fuir. Cette lumière s'éteint alors que Tsuku n'avait que dix ans. Depuis la mort de sa mère, morte par la même maladie qui l'affligeait aujourd'hui, il n'avait plus jamais été le même. Discret, silencieux, se faisant oublier, il n'avait jamais digéré la mort de ce soleil qui faisait naître la nature et qui faisait pousser les arbres et les fleurs. Elle seul pouvait agir ainsi, elle seul était aussi gentille. Il le savait. Le père de Tsuku fût aussi dévasté que lui et mourût rapidement de la même maladie. Cette maladie était surnommé Hakka, dû au fait qu'elle ne touchait que le clan Hakka. Contre-coup de leur technique secrète et personnelle, gardé jalousement par ce puissant clan. La cause même de leur puissance était aussi le secret de leur mort, à tous.

Tsuku sursauta. L'homme devant lui, nul autre que le chef de l'Akatsuki, avait prit la parole. Ces mêmes paroles résonnèrent en écho sur les parois rocheuses qui l'entourait. Ce mot était nul autre que son nom, « Tsuku ». Le jeune homme de l'Akatsuki le regardait dans les yeux dans ce moment tellement terne et triste que même la mort l'aurait rejeté du bout de la main. «Va à notre cache sud, le Tsuchikage t'y rejoindra. » Serait-ce de la tristesse, de l'émotion dans sa voix? Qui aurait pu le dire. D'habitude il parlait plus et donnait plus d'instruction. Cette fois, seuls ces quelques mots étaient sorti de sa bouche avant qu'il ne disparut dans un éclair. Le bras se cachant les yeux. Tsuku fut rapidement projeté à nouveau dans une noirceur sans nom. Il savait quoi faire, il savait où allez, mais le voyage serait long, il était loin d'Iwa.

Rejetant ses cheveux noirs par en arrière, il retourna s'asseoir là où il était quelques secondes plus tôt. Sa main, dans la noirceur, cherchait un objet et se coupa sur celui-ci. Le kunai qu'il avait sur lui en tout temps. Il le ramassait après chaque combat. Il le fixa pendant quelques secondes et le mit dans une petite poche qu'il avait sur sa gauche. Sa longue tunique s'étira en même temps que cet homme. Après qu'il ait prit tout ses effets personnels nécessaire, il fit quelques pas vers la sortie de cette grotte qui l'abritait depuis plusieurs mois. S'il avait vu plusieurs membres de l'Akatsuki, eux ne l'avaient pas vu depuis très longtemps. Avait-il changé? Oui. Il était plus noir qu'avant, plus désespéré et sentait la douleur l'envahir plus que jamais. Mais un homme désespéré et triste restait toujours la plus grande arme contre tout ennemi. Ne connaissant pas la peur ni la fatigue pendant toute son enfance, celles-ci montait en lui un peu plus chaque jour. Il mit son capuchon sur sa tête et fit les derniers pas qui le séparait d'un petit mur. Il leva lentement sa main gauche vers le haut de la grotte. D'une intense lumière, sa bague se mit à briller ardemment. Sur celle-ci, on pouvait lire le mot « Feu ».

Une porte secrète s'ouvrit rapidement et laissait s'ouvrir derrière elle un spectacle majestueux. Des centaine des centaines de montagnes, s'entrelaçant toutes, créait un énorme paysage que tout le monde voulait voir au moins une fois dans sa vie. Quelques nuages dans le ciel créaient une brise de vent rafraîchissante qui caressait délicatement un visage qui n'en avait pas connu depuis longtemps. Soupirant longuement, il prit une bouffée d'air. Tout d'un coup, il se sentit mieux.

Prenant un bâton pour aider, il se mit à marcher droit vers là où on lui avait demandé d'allez. Franchissant plusieurs villages et plusieurs visages hospitaliés comme hinospitaliés, il passait à travers toutes les météos imaginables. Les jours se succédaient et se transformaient en semaine. C'était un voyage extrêmement long pour un homme fatigué qui prenait toutefois plaisir à marcher ainsi, qui prenait plaisir à voir tout les jours de nouveaux endroits et de nouvelles personnes. Le monde cachait de ces fantastiques secrets. Des chutes énormes et des grottes cachés, parsemé de diamant et de pierre précieuse que jamais nul n'avait découverte, des volcans. Les volcans étaient des énormes montagne avec un trou énorme tout en haut d'où pouvait sortir de la lave aussi forte que n'importe laquelle des techniques de lave connu en ce monde. Lentement, il retrouvait le sourire et le goût de vivre. Loin de tout ce combat et de tout le tracas de sa vie quotidienne depuis maintenant plus de deux ans. Les morts qu'il avait laissés derrière lui ne faisait que le rendre plus malheureux de jour en jour.

Si ces morts étaient nécessaires, elles pesaient toutefois énormément lourd sur les épaules d'un jeune homme qui ne voyait devant lui qu'une paix, une paix à tout prix, une paix à tout prix; une paix à tout prix. Elle n'était peut-être pas possible éternellement, mais parfois, à travers les époques, à travers les ères, l'on peut apercevoir de ces moments merveilleux appelé paix, où tout le monde vit riche et prospère, où les femmes rit et les hommes sont heureux. Il y a de ces moments dans l'histoire où tout n'est simplement qu'une journée qui s'annonce bonne, parfaite.

Toutefois, comme tout bon voyage a une fin, il se rapprochait de plus en plus de son but, de sa mission. Il avait comprit ce qui l'attendait. Devait-il représenter l'Akatsuki face au kage d'Iwa? Pourquoi le kage d'Iwa voulait les voir, les rencontrer? Était-ce une piège? Est-ce que le leader de l'Akatsuki s'apprêtait à se débarrasser de Tsuku car il était rendu trop faible, trop malade à son goût? Possible.

Les montagnes remplies de vie et de verdeur, ainsi que les villages agréables se modifièrent lentement mais sûrement en un désert de montagne grises, brunes, arides, désertes. C'était donc Iwa. Ce n'était pas la première fois qu'il y venait, mais il essayait d'y venir le moins souvent possible. Ce pays sablonneux, rempli de pierre, puait la mort et l'inactivité. Un village à la fois renfermé et ouvert, on avait de la difficulté à les comprendre. Ils étaient mystérieux et se gardaient bien de montrer leurs cartes. C'était décidément un pays que le jeune Hakka n'appréciait pas. Le temps se modifiait de plus en plus et devenait pesant. Aucun vent ne se faisait sentir, une odeur nauséabonde régnait et aucun son ne se faisait entendre. C'était comme si la mort elle-même y régnait en maître.

Loin devant lui, une énorme montagne commençait à apparaître. C'est là, presque plus loin que l'horizon, qu'était dissimulé la cache de l'Akatsuki près d'Iwa. Elle était tellement mal caché que personne ne songeait jamais à y chercher quoi que ce soit. Cette montagne, presque la plus grande du pays, n'était près d'aucun village à cause de l'aridité des lieux.

La poussière montait des semelles usées de Tsuku. Les heures passèrent rapidement. Le soleil d'après midi commençait sa légère pente ascendante, attendant impatiemment la nuit qui lui succéderait. Le jour, le soleil, n’eurent pas la chance de plonger l'homme de l'Akatsuki dans la pénombre car il fût rapidement rendu devant la cache. Il reprit son souffle. Ce voyage lui avait presque prit trois semaines, mais il s'était enfin rendu. Il n'était pas état de voyager aussi loin, mais ce voyage avait été, très surprenant, plus bénéfique pour le jeune homme qu'autre chose. Il lui faisait du bien de voyager ainsi, il devrait essayer de voyager plus souvent.

L'énorme mur de la montagne, anormalement droit, laissait signe d'une entrée presque caché. La main gauche dans les airs, la nouvelle grotte s'ouvrit aussi devant un nouveau Tsuku, revigoré, mais toujours pâle, malade et fatigué. À l'intérieur, une noirceur totale laissait seulement place à l'écho des pas du jeune Hakka sur la pierre. Celui-ci fit plusieurs mouvements de mains et on entendit le claquement de celles-ci lorsqu'il eût finit. Des nombreuses torches se mirent à éclairer l'énorme pièce. Tout au fond, à quelques dizaines de mètres, une énorme statue lui faisait face. Plusieurs bras sortait de celle-ci sur lesquels les membres de l'Akatsuki pouvait se positionner. Était-ce le Gedô Mazô? Était-elle la statue énorme des légendes de l'ancienne Akatsuki? Tsuku n'aurait su le dire, il ne l'avait jamais vu et ne pouvait donc pas la reconnaître, comme tous les membres de l'Akatsuki … À part peut-être Antei et le Leader lui-même.

Tsuku se mit à courir vers la statue puis sauta sur la main central. Il y prit appui puis rejoignit ses mains avant de faire plusieurs centaines de mudras. Lorsque ce fut fait, plusieurs hologrammes apparurent dans la grotte, prenant place dans chacune des mains. Seule une restait inoccupée.

Au même moment où les hologrammes firent leur apparition dans la pièce, l'on put entendre un son de brique tout au fond de la grotte éclairée. Une nouvelle personne faisait son apparition dans la grotte, marchant lentement vers eux, cape sur le dos. Tsuku le vit s'approcher lentement jusqu'à ce qu'il fût à quelques mètres d'eux, tout en bas.

Il y a de ces journées. Des journées pluvieuses à ne plus avoir soif. Les gens regardant les cieux. Tentant de voir les étoiles, quelques vieil homme et leur femme se bute à une rangée de nuages gris qui ne laisse rien filtrer. Aucune lumière ne passe, ni de la lune ni du soleil. Il y a de ces journées qu'aucun oiseau ne chante, qu'aucun vent ne se fait sentir, que les prédateurs deviennent la victime d'un mal sans nom que même un homme ne saurait imaginer. Il y a de ces journées, que les hommes et les femmes restent chez eux tranquillement, malades, et espère, espère encore, espère toujours, de trouver dans leur refuge un abri idéal pour recouvrer la santé. Une santé qui n'existera pas, qui n'a jamais existé. Il y a de ces journées, où une odeur nauséabonde reste suspendue dans les airs. Il y a de ces journées qui nous font jurer de ne plus jamais en vivre d'autres comme ça.

Ces journées, seuls les plus grands et les plus braves osent les braver.

« Akito Dare, Antei, Ikiria Kunichawa, Ryôshi Matsado, Senso Girei, Kumiko Yakushi, et moi-même, Tsuku Hakka, représentant aujourd'hui de l'Akatsuki. »

Tsuku les avait tous regardé un après l'autre lorsqu'il avait dit leur nom. Il se tourna vers le Tsuchikage, membre extrêmement puissant du clan Inkan, l'un des ninjas les plus influents, puissants et redoutés du monde shinobi. Tsuchikage après un coup d'état et ayant réformé tout le pays, il était dur et craint, mais aussi bienveillant à ses heures. Tsuku n'avait pas juste entendu parler de lui, il avait lu sur lui, sur cet homme qui était sorti de nul part pour prendre les rênes d'un pays tout entier et le faire renaître de ses cendres.

« Gin Inkan, Tsuchikage. »

Ces journées, seuls les plus grands et les plus braves osent les braver, et Gin Inkan les avaient bravées pour se retrouver ici et faire avancer ses idées, ses rêves.

« Que la réunion débute. »

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] 232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153http://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Messages : 1907

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyVen 23 Aoû - 2:36

L’Akatsukienne était resté quelque jour à Iwa, jouissant d’un nouveau mode de vie, de la civilisation, affranchit de ses anciennes pulsions. L’on aurait presque cru à une nouvelle personne, mais l’on sait pertinemment qu’il ne s’agissait que d’une nouvelle facette. Œuvrant ce pourquoi elle avait signé, la dame ne se lassait pas des allées et venue, régit par une seule force : moi-même. Iwa était, comme à son habitude, organisé, structuré, administré et coordonné. Le nombre de ses passages étaient régulé par mes ordres. Passage qui, s’effectuait avec un protocole précis. Ayant été mit dans le secret, un seul des gradés occupant cette semaine l’un des rôles de surveillance, avait le pouvoir de laisser sortir Eika. Assigné à un certain poste, à une certaine position, il avait la main mise sur la porte Sud, où devait se rendre la belle. A contrario de ses complémentaires, celles du Nord, de l’Est et de l’Ouest, avaient reçu l’ordre inverse ; empêcher l’abritée de quitter le foyer d’Iwa. Des mesures préventives, comme à l’ordinaire dans le pays où l’avisement, l’anticipation et l’avertissement gouvernaient. Puis un soir, un sourire se grava, arborant une stupéfaction, une joie naissante suite à l’annonce suivante : Akatsuki avait accepté une rencontre. Demandant de sortir la bouteille qui avait trouvé refuge dans le tiroir de mon bureau, à l’occasion, à la place du sceau situé à mon torse, nous partagions notre deuxième abreuvement.

Dès le lendemain, nous devions partir. C’est ce que l’on fît. Habillé de mon éternel kimono immaculé de blanc, de certaines pièces de protection identique aux samouraïs comme des manches, des gantelets, des jambières ainsi qu’une cuirasse, tout parsemées de métal, presque démunit d’ornement, je quittais déjà mon quartier de si bonne heure. L’on pouvait voir les quelques premiers rayons de soleil essayer de déchirer la fin de la nuit, traçant ainsi un faible halo. Les yeux encore demi-clos, mon esprit avait pourtant pensé à prendre ma Jingasa dont l’écriteau « Terre » et la couleur marron la différenciaient des autres. A l’aurore, il faisait frais. Une journée parfaite selon les Iwajins pour se reposer, loin des derniers jours si lourds que l’on savait qu’un orage se préparait. J’avais encore besoin de la nukenin pour me guider vers mon rendez-vous, pour lequel je m’étais dégagé sur mon agenda sur les deux jours à venir. Ce ne fut pas elle qui me rejoint à la porte Sud, mais bien moi qui l’y faisait attendre. Fermant la marche, nous nous dirigions vers notre destination. Plus nous nous enfoncions vers le centre du monde, plus le temps se gâtait. Bientôt, les premières gouttes, celles qui paraissent si lourdes, s’écrasaient au sol dans un petit bruit apaisant, mais inquiétant, et sur notre peau en nous hérissant les poils. Découvrant ma Jingasa de mon kimono, mes cheveux l’enfilaient afin de me protéger de la sensation désagréable, mais surtout pour éviter un mauvais rhume.

La pluie toucherait Iwa en fin de journée, je rencontrerai l’orage sûrement au retour, puisque je serais seul. Ce qui voulait dire qu’il éclaterait entre mi-parcours, m’accompagnant jusqu’au village. Nous aurions certainement le droit, après ça, de voir quelques fleurs ouvrir avec hésitation leurs cœurs, et exhiber leurs pétales. En parlant de verdure, nous rentrons dans un zone où celle-ci avait fuit à cause de l’aridité, mais aussi du type de montagne. Des rocs, d’un versant fait de roches, si compressées que l’on pouvait considérer que ce n’était qu’un gros bloc qui s’enfonçait sous son propre poids, et de l’autre de falaise abrupte, dépossédant tout espoir de vie. Ces géantes, retenaient parfois des nuages de par leurs hauteurs, générant lors des bonnes périodes, des lacs à une petite dizaine de kilomètre, tant que la zone était rocailleuse, permettant à l’eau de ruisseler sans effort. Tout le contraire de notre avancée, qui s’avérait ardue, presque dangereuse. Alors même que je ne connaissais pas l’endroit de la réunion, j’étais forcé de demander régulièrement dans quelle direction devions-nous aller, afin de conseiller par quel chemin passer, nous épargnant bien des difficultés. La zone était loin d’être hospitalière. Ce qui n’était bien entendu, pas le cas de tout le pays. Seul le désert rocheux et les canyons étaient similaires, mais la chaîne des volcans éteint où la verdure affluait, les montagnes de Tsuchi et la vallée de la roche étaient accueillant.  

Nous suivons un chemin improvisé, mais qui semblait avoir déjà été suivit. La disposition des cailloux n’était pas naturelle, un animal ou un homme avait marché par là. Puis, une quarantaine de mètre plus loin, une véritable muraille de la nature surplombait nos têtes. A cette vue, je reçus un ordre de mon accompagnatrice. Etonné, je le suivis, et fis volte-face. Privé de la vue de la scène, les bruits que percevaient mes oreilles n’étaient que dupliqués. Un grincement, un crissement. Puis un petit courant d’air. Pouvant désormais me retourner, je vis une ouverture qui était apparue. L’air continuait de s’engouffrer dans l’antre, et le son n’était qu’un frottement entre des pierres, prêtes à se détacher. Il est vrai que si Akatsuki me montre comment font-ils pour ouvrir leurs cachettes, ça serait le monde à l’envers. D’ailleurs, on peut être sûr qu’à partir du moment que la rencontre se termine, celle-ci ne sera plus utilisée. Emboitant le pas de l’akatsukienne, à la rencontre de l’intérieur de cette grotte, l’excitation montait. La luminosité s’abaissait, un très court mais large couloir ne nous serrait pas, et débouchait directement sur une grande crypte, qui était recouverte de nul autre que le sommet de la montagne. Moi qui pensais jusqu’ici que le cruel manque de renouveau, de modernité rendait la planque d’un cliché pas possible. Le stéréotype était bien présent, mais l’authenticité n’était que meilleure. Mais surtout, quelque chose d’une originalité sans précédent rendait le lieu, à mes yeux, parfait.

Gedo Mazo. Les archives de la Quatrième Grande Guerre Ninja m’en persuadaient. Les yeux étincelants d’admiration, je scrutais le moindre détail de son apparence, unique en son genre. Les neufs bijuu pouvaient être contenu en son sein. Incroyable. L’émerveillement était à l’échelle de sa puissance, et des craintes qui en ressortaient. Lorgnant du coin de l’œil combien de pupille avait-il d’ouvert, je jaugeais le taux de réussite de sceller ce pacte dont j’avais eus l’idée folle. Chacun des pores de ma peau sentait l’aurore de force qui se dégageait de la statue du démon hérésiarque, une simple enveloppe avec encore si peu de bijuu, donnait raison à ma peur de voir Akatsuki réussir. Une voix résonna, coupant court à mes réflexions d’une rapidité surprenante, ayant agit comme des réflexes, mais ayant bien prit le temps qui leurs avaient fallut. Suivant le regard de Tsuku, je mis, à tour de rôle, un nom sur chaque hologramme. Ils étaient différenciable, car apparaissaient sous une sorte de silhouette, avec cependant quelques différences, qui permettait d’avoir une vue d’ensemble du personnage. L’on ne pouvait donner qu’un début de descriptif seulement, qui concernerait plusieurs milliers de personne. Chaque Akatsukien se tenait sur un doigt de la statue, hors proportion, à une quinzaine de mètre. Eika venait de disparaitre. Elle avait déjà prit place aux côtés de ses congénères. Puis, enfin, nous débutions la réunion. J’enlevais ma Jingasa, toute mouillée, et passa une main dans mes cheveux d’argent, en bataille dû à la coiffe. Je pris une voix claire :


Puisque les présentations sont faites, permettez que j’attaque le vif du sujet. Si j’ai espéré vous rencontrez, c’est pour une bonne raison qui est.. La prospérité. Je souhaite vous proposer un service mutuel. Non, disons plutôt, un pacte. Je remarque que vous avez encore du chemin avant de réunir les neufs bijuu pour accomplir vos buts finaux, quels qu’ils soient. Vous rencontrerez certainement des difficultés, des complots, vous savez de quoi le monde shinobi est fait malheureusement. Et moi, je crains que vous, vous arriviez à la réalisation de vos causes finales dont j’ignore. La dernières fois, Akatsuki a déclenché la dernière grande guerre. Je ne tiens pas à ce qu’Iwa reconnaisse la guerre, alors que nous sommes réellement sortit de ses conséquences depuis trop peu. Là où je veux en venir ? Je possède un fuinjutsu, qui, préparez-vous, scelle les promesses, les serments, les pactes. Vous devez savoir que le non respect des pactes engendre la mort, ce qui met dans l’obligation de tenir sa parole. Ce qui est, dans notre cas, plutôt rassurant dans ce que je vais vous proposer. Que diriez-vous, si Iwa offrait son aide et sa protection pour la récolte des Bijuu, en échange de l’immunité pour Tsuchi et ses alliés dans le cadre de vos buts finaux, lorsque les neufs Bijuu seront rassemblés ?

Ce n’était donc pas Iwa qui s’offrait les services de l’Akatsuki, mais l’organisation mercenaire qui pouvait bénéficier d’une assistance non négligeable.
Spoiler:
 

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Signat11

Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyMar 27 Aoû - 20:45

L'un après l'autre. Tsuku les avait tous nommé. Tout les membres valeureux de cette organisation puissante qui pouvait faire trembler les pays. Tout les pays. Il les avaient tous regardés dans les yeux les uns après les autres. Fouillant à chacun dans leur âme. Il en avait croisé certain, mais d'autres le voyait pour la première fois. Tsuku ne les connaissait pas tous autant qu'il l'aurait voulu. Pour la première fois dans l'ère moderne, l'organisation aux nuages rouges était réuni dans un même lieu. Ce n'était certes pas en corps physique mais ça restait tout de même assez significatif. Ils étaient réunis en ce lieu pour la même raison, un rendez-vous, une réunion avec le tsuchikage qui voulait parlementer avec eux.

Celui-ci prit rapidement la parole. Balbutiant rapidement des mots qu'il avait probablement déjà tout pensé en avance, il savait ce qu'il disait et se gardait bien de donner tout les détails. On aurait presque dit un discours. Le parfait discours est comme la robe d'une femme : assez long pour cacher l'essentiel, et assez court pour rester intéressant.

Il le laissa parler sans rien dire, en gardant le silence. Lorsqu'il eût terminé, Tsuku garda ce silence. Il voulait le rendre gênant, long, froid. Cet homme venait-il vraiment devant tout l'Akatsuki pour dire ce discours pathétique et ridicule? Il entendit quelqu'un ouvrir la bouche et retourna lentement la tête vers lui. Akito Dare. S'il ne la connaissait pas vraiment, il voulait qu'elle garde le silence. Il lui envoya un regard mauvais et qui croisa le sien. Si elle voulait l'insulter ou quoi que ce soit, ce ne serait pas maintenant. Elle referma la bouche et le silence reprit.

Tsuku se tourna vers Gin Inkan, presque en colère.

- Vous venez ici, devant toute l'Akatsuki, et vous nous insultez. Vous venez insulter ici même notre honneur et notre fierté. Nous n'avons pas besoin de pacte fuin pour honorer nos contrats et nos alliances. Sachez-le, Tsuchikage. Nous sommes honorables.

Il fit un pas arrière et tira devant lui sa cape de l'Akatsuki, montrant fièrement le nuage rouge qui y était.

- Nous n'aurions su devenir ce que nous sommes sans notre fierté, Inkan. La loyauté des membres est indestructible. Vous auriez peut-être dû y penser avant de venir ici.

Remettant sa cape en place, il soupira, leva les yeux au ciel et les laissa lentement retomber sur Gin Inkan, kage de Iwa. Un petit sourire s'afficha sur son visage lorsqu'il repensait à ce que le kage venait de dire : Il craignait que l'Akatsuki arrive à des fins qu'il ne connaissait pas.

- Comment pouvez-vous affirmer que nous ne sommes pas près de notre but, alors que vous ne connaissez pas du tout notre but. De plus, avant de continuer la discussion qui pourrait être inutile, j'aimerais que vous répondiez à cette question : Si l'Akatsuki et Iwa devait former une alliance, aurions-nous l'accès dans tout,

Tsuku fit un pas vers l'avant.

- tout, le village. Pourrais-t-on bénéficier de toutes les ressources de votre village. Répondez, Tsuchikage, et nous verrons si cette discussion en vaut la peine. Nous verrons si vous, au travers vos manœuvres de fuin, tenez vraiment à cette alliance.

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] 232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153http://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Messages : 1907

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyVen 30 Aoû - 2:51

Un simple regard à l’égard de son compagnon, Akito Dare selon sa position et ma mémoire, fit mourir sur les lèvres le peu de sons qui allaient s’en échapper. Le leader d’Akatsuki ne prenait pas la peine de se manifester. Et les membres n’avaient pas encore le droit de s’interposer dans la discussion. Seul Tsuku maitrisait les flux d’informations, oraux, codés, qu’étaient notre langage. Pas assez important pour le grand manitou, mais trop pour les simples adhérant. Seul le nukenin de Kiri le pouvait, qu’est-ce que cela pouvait bien dire ? Une hiérarchie précise au sein d’Akatsuki, était-ce un bras droit ? Celui-ci se retournait, me fixant, le visage impassible malgré qu’il soit animé d’un sentiment précis. Comme pour m’en dévoiler l’exactitude, l’agressive lumière des hologrammes se reflétait sur Tsuku, lui donnant un air fantomatique, glaçant, hostile. Puis il se mit à parler, de chose dont l’importance m’était superflue pour cette rencontre.

Honneur et fierté ? Je n’étais pas venu ici pour parler de telle notion, sachant que nous pourrions si nous le voulions, nous renvoyer la balle indéfiniment, ou presque. Je ne comprenais pas en quoi je venais de faire affront. Ignorant tout simplement ses propos, surtout à propos de la loyauté, passage où je ne voyais pas sur quoi il voulait déboucher, je ne pouvais cependant pas faire de même avec mon assurance : le sceau. Akatsuki semblait avoir le sens de l’humour malgré la gravité des propos. Le fait est que assister à son éloge, était d’un ridicule pour une telle organisation. Je pensais soudainement à mon peuple qui, je l’espère n’avait pas à subir ce piètre spectacle, m’inquiétant désormais sur la qualité de mes prestations. Il faut dire que le jeune Hakka n’était pas aidé par le contexte, et de ses semblables. La situation ne lui profitait guère, manquant l’effet réel du but, que je pensais être l’intimidation.
 

Si vous le voulez bien, concentrons-nous sur ce qui nous préoccupe. Je ne suis pas venu pour philosopher et faire du sentimentaliste sur votre loyauté, votre fierté ou votre honneur. Mais d’un côté, qui dit que je ne respecterais pas ces concepts que vous aimez tant. Qui vous dit que j’apporterais réellement les bijuu, sans ce pacte scellé ? Le sceau est une assurance pour nos camps, et c’est la condition même du pacte. En effet, vos objectifs.. Qui me dit que les bijuu sont vos réelles cibles ? Ce ne sont que des suppositions, rien d’autre. Je vais être clair, je suis prêt jusqu’à vous aider de réaliser vos idéaux, pour en protéger le pays de la terre et ses alliés ! Il en va de soit, que cet accord devra se faire discret. Pour répondre à votre question, vous pourrez avoir accès à Tsuchi no kuni, vous devrez simplement respecter nos procédures et nos lois. Quant à la deuxième, qui est une attente de confirmation, vous aurez les ressources militaires d’Iwa, dans le but du pacte uniquement.

Je n’aimais pas m’éloigner autant du sujet. C’est pour cela que j’insistais sur le traité. Le contrôle sur les circonstances tenait à peu. Le pacte que j’avais énoncé était pourtant clair, net. Peut-être l’avait-il assimilé trop vite à une alliance, ce qui n’était pas le cas. Ce n’était pas mon but d’origine, mais sans doute que j’allais également explorer cette voie-ci tout de suite après. En tout cas, une revalorisation de ce que je proposais valait la peine d’être tenté.

Je réaltère. Que diriez-vous, si Iwa offrait son aide et sa protection pour vos enjeux, en échange de l’immunité pour Tsuchi et ses alliés dans le cadre de vos buts finaux ? Ce n’est pas véritablement une alliance. C’est un dû pour un autre. Vos ancêtres des nuages rouges formaient une organisation mercenaire, et si vous avez reprit leurs noms et leurs couleurs, je ne pense pas que ce soit pour rien. Ce pacte vous permet de ne pas vous priver de clientèle, rien ne nous interdit de nous attaquer, ce n’est pas un pacte de non-agression. Nous créons ensemble ce que nous allons créer, et nous en sommes protéger. C’est plutôt naturel..  

Si Akatsuki ne comprenait pas que je souhaitais me protéger uniquement des intentions de leurs leader, et non d’une quelconque offensive sur Iwa, je n’aurai d’autre moyen que de demander leur supérieur. Qui serait-il ? Oui. Avec toute cette tension, j’en avais presque oublié la si délicieuse et si mystérieuse énigme qui se présentait à moi. Enfin une à la hauteur de mon désir de découvrir, d’apprendre et de connaître les plus grands secrets, les seuls qui pouvait abreuver Gin le curieux. Et à l’instant, d’autres questions, plus moindres, transperçait mon esprit. Mon corps n’hésita pas à demander aux principaux intéressés :

Dites-moi ? Si jamais nous envisageons une alliance, quelles sont les conditions de celle-ci ? Ce qu’Akatsuki demande à Iwa vous sera également demandé. C’est après tout le principe, d’une alliance.. Pour finir, je souhaiterais savoir ce qu’il en coûte de faire simplement appel à vos services, par usage unique j’entends.

Spoiler:
 

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Signat11

Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptySam 31 Aoû - 21:14

Redouter le pire, s'accrocher à la vie. Ces sentiments humains que tous possédait. L'instinct de survie, vouloir finir plus grand que les autres, vouloir grandir, faire son chemin, laisser sa marque. C'était le but de tout homme, mais que seul quelques élus réussissaient à atteindre. C'était un but quasiment impossible à embrasser. Certains bravaient les plus durs moments pour espérer un jour caresser ce dessein.

Les lumières fantomatiques roulait autour de Tsuku, qui, au centre, avait de nouveau laisser parler Gin Inkan, Tsuchikage, chef de Iwa. L'homme de l'Akatsuki avait arqué légèrement un sourcil après les premières phrases. Il ne semblait pas comprendre ce que l'Akatsuki était. Il encouragea à nouveau un pacte scellé qui serait impossible à signer pour la prestigieuse organisation. Gin parla encore avec cœur et bravoure d'un ton fort et sur de lui. Il savait ce qu'il disait et ce qu'il faisait.

Tsuku le laissa finir en silence, puis rejoignit ses mains l'une contre l'autre. Tout les feux de la grotte s'éteignirent et celle-ci fût projeté dans le noir le plus complet. Seul les halo blanchâtre des membres de l'Akatsuki qui était présent en tant qu’hologramme pouvait se faire voir tout en haut. Au milieu, rien. Tsuku avait disparu dans le noir. Un silence complet se fit, plus personne ne dit rien.


Tout au fond de la grotte, l'on pût entendre Tsuku parler enfin :

- Nous pourrions laisser Iwa hors du contrôle de l'Akatsuki lorsque nos buts finaux seront atteints …

Le silence se fit à nouveau. Une ambiance lourde, noire et pesante se faisait sentir tout à travers la grotte. La voix de l'homme se fit entendre cette fois à la droite de Gin Inkan :

- Toutefois, vous devriez nous aider à atteindre ces buts finaux.

Un grand vent se fit sentir et toutes les lumières s'allumèrent de nouveau. La grotte fut projeté à nouveau dans la lumière et le corps de Tsuku, tout en haut, fut complètement entouré de lumière qui devait aveugler Gin tout en bas.

- Aucun pacte ne sera scellé.

Tsuku Hakka, membre de 9 de l'aube, fit deux pas de l'avant vers Gin, le regardant, le jugeant, le pesant et il prit à nouveau la parole. Il prit à ce moment le même ton de voix que Gin. Le ton sur, fier, venant d'un homme qui savait exactement ce qu'il disait.

- Pour le moment, aucune alliance n'est possible, ni envisageable. Aucune condition ne seront nommés ici aujourd'hui. Le coût de nos services ne seront pas monétaires mais …

Tsuku leva la tête, regardant toujours Gin, et lui fit un sourire mauvais

- Nous vous demanderons des biens en échange pour arriver à notre but final.


:
 

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] 232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153http://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Messages : 939

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyDim 1 Sep - 10:27

Le bois de l'habitation craqua...un œil s'ouvrit, puis l'autre, laissant apparaître les deux yeux bleus océan du shinobi. Il se redressa tant bien que mal après s'être rudement reposé. Il passa ses mains dans ses cheveux blonds toujours aussi ébouriffés pour ensuite les passer sur son visage. Il tourna son regard vers le son suspect tout en faisant profiter au squatteur le fond de sa gorge lors de son bâillement. Il se regardèrent un moment, aucun des deux ne bougea pendant ce moment avant que le rougeur ne prenne la fuite.

- Réveillé par un rat !


Il est vrai qu'il ne dormait pas réellement il était plus dans un état de repos. La nuit précédente avez été dangereuse. Par le beau temps qu'il avait fait, il s'était permis de dormir à la belle étoile sans même s’embêter à placer deux ou trois piège autour de son campement. La journée avait été plus que chaude et le jeune homme bien que doté d'un corps de sportif avait trouvé la marche plus qu’éprouvante, c'est pourquoi il s'était endormie sans être sur ses gardes.
Par chance, malgré la lune qui avait remplacé son grand rival le soleil, la chaleur elle était toujours présente et elle réveilla le déserteur a la gorge sèche. C'est alors qu'il avait senti la présence d'intrus et après avoir combattu une poignée d'hommes , il s'était enfuie après les avoir laissé inconscient sur le sol. Des shinobis, des brigands, peut importe, à leur réveille, il se souviendront simplement de s'être pris une raclée par un membre de l'akatsuki dénommé Ryôshi Matsado.

Il avait donc marché de nuit, rien d’inquiétant pour lui, la lune éclairé suffisamment pour qu'il puisse voir grâce à ses yeux le rendant quasi nyctalope.
Il était enfin arrivé au porte d'une vieille demeure qui semblait abandonné depuis des années. Lorsque qu'il força la porte d'un violent coup de pied qui la fit voler en éclat, il pût constater qu'il avait raison. La bâtisse était vide et seule l'odeur du renfermé et l'épaisse poussière envahissaient les lieux.
L'endroit n'était pas si désagréable pourtant, Ryôshi savait dès le premier pas qu'il n'aurait pas de soucis si il se reposait ici-même et c'est ce qu'il fit après être monté à l'étage et trouvait le coin d'une chambre en dessous d'une fenêtre au cas ou il devrait la traverser avec hâte.

Il s'était levé et regardait à présent par la fenêtre. La journée semblait idéal pour continuer sa longue marche vers l'inconnu. Chaque matin, il se réveillait sans savoir où la nuit le ferait s’arrêter si il ne continuait pas à tracer son chemin. Tel était sa vie, cependant, l'organisation semblait se bouger depuis un moment, la routine allait sans doute disparaître pour laisser place à la nouveauté.

Il s’apprêta à quitter les lieux lorsque qu'il remarqua la silhouette dans l’encadrement de la porte du chef de l'akatsuki. Toujours une apparition holographique, il ne s'était jamais encore présenté en chair et en os devant lui.

« Tiens quand on parle du loup...enfin quand on y pense. »

La voix sourde et grave s'entendit enfin.

-Ryôshi Matsado, réunion, prépare toi !

Il disparut après un grésillement. Le déserteur jeta une dernière fois ses yeux vers l’extérieur de la cabane.

-Et dire que c'était le temps parfait.


Il déposa son épée à ses côtés avant de s'asseoir en tailleur. Il effectua quelques mudras avant de chuchoter.

- Gentōshin no Jutsu !

Il se retrouva alors dans la cachette sud de l'akatsuki, il avait séjourné quelques temps en ces lieux des années auparavant.

Il se trouvait sur une main d'une statue bien étrange tout comme six autres de ses semblables. Sauf un, un seul n'étais pas en hologramme, il se tenait sur la main à côté de notre antihéros, peut être le bras droit du maître ? Ryôshi l'ignorait totalement il n'avait pour le moment jamais côtoyé les autres membres.

Tout le monde resta silencieux jusqu'à l'arrivé d'un homme. Malgré les torches, il faisait sombre et le jeune Matsado fût peut être le premier à reconnaître l'arrivant.

« Le Tsuchikage ? »

La situation le dépassait complètement, pour quelles raisons se trouvait-il ici ? Il resta calme, il allait sans doute le découvrir rapidement.

Tout d'abord, le représentant de l'akatsuki présenta les membres de l'organisation un par un en citant leur prénom et nom. Lui même s’appeler Tsuku Hakka.
A la suite de cela, il présenta le Tsuchikage Gin Inkan avant de commencer la réunion.

Ce fut le Kage qui commença à prendre la parole, son but était de faire un pacte avec notre organisation, il était loin d'être idiot et savait parfaitement de quoi on était réellement capable. Il craignait pour l'avenir de son village et comptait le laisser en paix même si cela consistait à faire un pacte avec l'akatsuki se qui était honorable de sa part. Cependant, il parla d'un fuinjutsu qui permettrait d'honorer notre pacte. Nous croyait-il peut fiable ? Au lui avait il peur de ne pas réussir a tenir ses promesses ?

Dans tout les cas, le représentant de notre assemblée semblait du même avis que Ryôshi à propos du Fuin et s'emporta, il était fier de porter nos couleurs tout comme le Matsado, il voyait de l'Akatsuki une famille. Il avait tout les deux les mêmes idéologies sur l'organisation.
Il demanda enfin plus de renseignement sur ce pacte et en occurrence nos permissions aux terres du Kage Inkan.

Ce que pensait Ryôshi était vrai, son fuinjutsu était aussi une sécurité pour lui même. Il est vrai qu'à la moindre trahison on aurait attaquer ses terres sans relâche.

Le Tsuchikage voulait vraiment la sécurité de son pays, c'était son but principal. Il posa enfin les cartes sur la table, il était normal que se soit du donnant donnant, il est vrai que Iwa n'allait pas être les seuls a nous faire dons de choses et d'autres.

Le représentant frappa dans ses main laissant ainsi la salle dans le noir complet. Heureusement que malgré la technique d'hologramme, Ryôshi pouvait compter sur l'efficacité de ses yeux.

Tsuku se décida enfin, il accepta de laisser Iwa hors de notre contrôle une fois nos buts finaux atteints si il nous aidait comme il se doit a les atteindre.

La lumière s'alluma alors éblouissant les lieux. Puis Tsuku repris la parole.
Il était contre le pacte ou une alliance, cependant, il était près a louer nos services contre des biens qui nous permettraient d'avancer dans notre but final.

Ryôshi qui était resté silencieux jusque là comme tous les autres pris enfin la parole.

- Gin Inkan, qu'arrivera t-il à votre village si les autres découvre que vous souhaitez un pacte avec notre organisation. Ne pensez vous pas que votre pays serait en danger ? Attendez vous peut être notre soutien si cela arrive ?

Ce n'était pas à Ryôshi de décider si il devrait l'aider ou pas si cela arrivait, tous ce qu'il savait, c'est que le jeune Inkan devra en échange nous procurer bien des choses et alors nous ferait avancer dans notre but...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 703

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptyDim 1 Sep - 20:19

Ryôshi Matsado attendait la réponse de la part de Gin Inkan à la question qu'il venait de poser. Quelques secondes après sa réponse, un hologramme vînt se positionner au côté de Tsuku. Le Tsuchikage pouvait voir très distinctement le regard rouge et froid du nouvel arrivant, ce regard qui avait tant fait trembler le monde shinobi et que tout le monde croyait perdu. Ce regard n'était autre que le légendaire sharingan. Une fois cette hologramme apparu, une dizaine d'autre apparurent aux côtés des autres membres de l'organisation.

L'homme au côté de Tsuku tourna la tête vers lui et lui dit d'une voix sombre qui semblait venir d'outre tombe.


- Merci Tsuku d'avoir commencé cette entretien, le temps que je termine ce que je devais faire et que je convoque nos autres recrues. Je vais maintenant prendre le relais.

L'hologramme disparu subitement pour réapparaître plus près du Tsuchikage.

- Tsuchikage, ton envie de protéger ton peuple est honorable je le conçois, mais ton ignorance sur nos objectifs font que tu ne peux nous offrir ce que nous recherchons réellement. Tu nous proposes de laisser le pays de la terre libre une fois nos projets finaux accomplis, en échange de l'aide de ton village, mais nos idéaux sont encore plus vastes qu'il n'y parait. Pour ce pacte que tu nous proposes, je peux facilement te garantir que ce pays que tu chéris tant ne sera en cas sous l'emprise de l'akastuki une fois notre projet abouti, cependant tu devras nous laisser prendre dans ton village ce dont nous avons besoin pour accomplir notre but et cela sans effusion de sang aussi bien de la part de ton village que de mon organisation. Le scellement que tu insistes tant à faire, sera donc acceptable une fois la condition que je viens de t'annoncer effectuée. Mais je tiens à te préciser qu'à ce moment-là tu pourras avoir le choix entre les deux choses suivantes, soit le simple pacte que tu nous proposes où négocier un réel pacte d'alliance. Cette condition n'est en aucun cas négociable.

Tous les regards des membres de l'akatsuki étaient maintenant braqués sur les deux grands représentants qu'étaient le Tsuchikage et le chef de l'akatsuki. Non pas que les membres de cette organisation ne les regardaient pas avant, mais là il était tous réellement attentif à la réponse de leur invité de fortune. Quand soudain, le chef repris.

- Je tenais à te dire Tsuchikage, ne compare pas mon "Neo-Akatsuki" avec celle du temps jadis, car nos buts ne son pas totalement les mêmes et comme tu peux toi-même le constater, nos effectifs sont eux aussi différents. Nous avons appris de leurs erreurs passé et nous frapperons fort en temps voulu. La balle est maintenant dans ton camp, que vas-tu choisir, Accepter l'offre ou la refuser ? Mais je te rappelle que la démarche vient de toi, Tsuchikage et qu'en aucun cas nous avions eu l'idée d'un tel accord entre nos deux puissances avant que tu viennes nous demander audience.

L'homme aux sharingan arrêta de parler et laissa le chef du village caché de la terre s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1907

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptySam 7 Sep - 19:50

Mes propos tués, avait générés un silence. Qui se fit briser par un claquement de mains qui s’entrechoquaient, celles de Tsuku. L’obscurité qui avait déjà envahit la grande pièce sous la montagne, devint omniprésente. Les flambeaux étaient éteints, et tout ce qui pouvait y ressembler était les membres d’Akatsuki eux-mêmes, dans leurs jours ternes et fantomatiques. Seul Tsuku était devenu comme invisible. La lueur des hologrammes m’atteignait, mais lui s’en était dissimulé. Mes cheveux, argenté d’origine, avaient à l’instar des hologrammes, prit leurs couleurs, avec leurs reflets en supplément. Dans cette atmosphère tendue, sinistre et morte, je glissais légèrement mon pied sur le sol, me faisant tourner le bassin, mettant à l’abri la moitié de mon corps des vis-à-vis. La voix de Tsuku résonnait dans la grotte, j’y fis attention mais sans plus, bien qu’il me mettait beaucoup de pression. Ma main, cachée, remontait dans la manche de mon kimono blanc, qui ne me rendait que plus visible dans ces ténèbres. Suite à cette action, on pouvait clairement voir que mon corps s’était relâché, comme à nouveau détendu. Quelques mots furent encore prononcés de la part de ce que je pensais être le second d’Akatsuki. Ceux-ci rebondissaient contre les parois rocheuses, créant un écho de plus en plus grave qui se répétait.

A peine que l’on n’entendit plus rien, qu’il remettait cela. Le climat acoustique m’aurait plongé dans des sueurs froides. Mais mon corps n’était que frais, telle la roche environnante toujours protégé du rayon du soleil, comme s’il savait ou se trouvait Tsuku. Un vent nouveau vint agiter l’éclat lunaire de ma crinière. Soudainement, les ténèbres laissèrent place à la lumière. Le changement, brutal, m’aveuglais. Je fermais les yeux, mais demeurais incroyablement calme. Akatsuki imposait ses conditions.. Lorsque l’organisation reculait devant l’alliance, un doux sourire occupa mes lèvres. Eux qui avaient essayaient de me faire croire qu’ils honoraient leurs marchés. Tsuku était intelligent et avait su savoir jusqu’ou il aurait pu tirer d’Iwa. Il s’interrompit en pleine phrase. Attendant le moment où ma vue recouvrerait ses capacités, pour que je perçoive son sourire, étrangement sincère dans son mal, et à la fois infidèle dans son existence. Il termina enfin. Je m’apprêtais à parler, mais Ryôshi –selon la présentation de Tsuku- manifesta exactement ce à quoi je pensais. Plus personne ne semblait vouloir parler, mais tous attendait ma réponse. Je me contentais d’un simple :


Exactement. Votre clairvoyance sur mes positions vous honore Ryôshi. Merci de votre égard.

Je ne m’y étais pas attendu. Jusqu’ici, Akatsuki n’avait fait marchander le pacte, ôter des conditions et en rajouter d’autres qui leurs étaient favorable. Qu’un de leurs membres pense ainsi à Tsuchi no kuni. Mes pupilles s’étaient instantanément et momentanément écarquillées, prise par la surprise, à ce moment précis. Ryôshi avait-il sa place ici ? Je me le demandais. Il semblait différent. Mais sans doute l’étaient-ils tous des un et des autres. Leurs passés, leurs motivations, leurs buts ainsi que leurs nindôs. Ils étaient diverses, mais c’est ce qui les poussaient à être ensemble et former la dangereuse force mercenaire et criminelle. Tsuku fut éclairé. Y regardant la source de cette lumiére, j’y vis des yeux, s’ouvrirent lentement. Doucement, révélant progressivement l’œil rouge. Murmurant pour moi-même « Sha-rin.. » ..Gan.. Je fixais la pupille maudite des Uchiwa, la même qui fut tant redoutée pour leurs ennemis, jusqu’à leur propre village : Konoha. Comme si mon regard ne pouvait s’y détacher. Ignorant leurs menaces pourtant bien réelles, qui avaient données de bien nombreuses morts. Ignorant le pouvoir légendaire d’autant de leurs Genjutsu comme Tsukuyomi, que de leurs Ninjutsu comme Amaterasu. Ce n’était pas un hasard, si le nom de leurs techniques, portaient le nom des divinités. C’est que, cet œil portait en lui.. Une puissance divine. Une seule chose faisait que j’arrivais à supporter son regard. Ce n’était pas mon courage. Ni même ma détermination.

C’était une folie, une folie qui ne se demandait qu’une chose : quels secrets renfermaient ce sharingan ? Manipulait-il Akatsuki ? D’où venait-il ? La liste des questions était trop longue pour énumérer toutes ces questions. Je parvins à m’en détacher, que lorsqu’une dizaine d’hologramme firent tour à tour leurs apparitions. Les autres recrues. Le leader de ce regroupement se matérialisait à mes côtés, comme pour avoir une conversation d’égal à égal. Son hologramme, à l’inverse des autres, ne laissait rien transperce voir. Il était flou, et n’affichait que le sharingan. Sa voix même, n’était pas naturel, masquant complétement son identité. Cet Homme avait comprit. Je pensais renoncer, refuser le nouveau pacte qu’Akatsuki avait créé. Mais leur chef, était brillant. Il avait su, retourner la situation. Je devais y réfléchir, sérieusement ? Il remarquait que j’analysais chacun de ses mots, que j’essayais d’assimiler tous les éléments. Il marqua un temps mort - durant lequel seules les respirations de Tsuku et moi-même nous rappelait que l’on était vivant - afin de me le permettre. Puis il reprit. Leurs buts n’étaient pas totalement les mêmes, ce qui voulait dire qu’une partie l’était. Et, le mentor d’Akatsuki avait clairement vu que malgré que je propose le pacte, je pouvais bien entendu y renoncer. Il n’avait pas prit cela pour acquis, et pour la première fois, on me demandait si j’étais d’accord. En peu de temps, il avait su prononcer les mots. Ceux, qui me mettrais dans le doute, me désarmerais. Ceux qui changeaient la situation.


J-Je… Je..

Parfois, il faut se blesser pour ne plus l’être. Parfois aussi, il faut douter pour ensuite ne plus hésiter. Parfois enfin, c’est lorsque nous sommes seul face à un choix difficile, que l’on accepte de grands sacrifices, ou que l’on prend de grandes résolutions. Mais d’autres.. C’est lorsque nous sommes seul, que l’on se rappelle de l’importance d’être à plusieurs et ensemble. C’est avec un fier sourire,  et une flamme qui s’était éteinte lorsque j’étais entré dans cet antre, qui désormais se rallumait, que j’annonçais clairement :

Mon peuple, vous donnera cette réponse !

Faisant volte-face, je demandais à ce que l’on m’ouvre l’entrée de la grotte, avant de partir.

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Signat11

Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] EmptySam 21 Sep - 21:16

Les tremblements de ses pas se répercutèrent partout. Il disparut rapidement tout au fond de la grotte, dans le noir, marchant rapidement devant lui en sachant où il allait. Tsuku rejoignit rapidement les mains et dis quelques paroles. Dans un grand éclat de roche qui fit un bruit insoupçonnable, la grande porte ouvrit et laissa sortir Gin Inkan, Tsuchikage.

Quelques autres mouvements de main et tout les hologrammes disparurent. Cette réunion était officiellement terminé. Tsuku sauta en bas, devant le chef de l'Organisation.

- Nous devons partir.

L'Akatsukien fit un léger signe de tête et les deux entités disparurent. La grotte se mit à trembler et s'écrasa sur elle-même. C'était maintenant une cache oubliée, disparue, ne laissant aucune trace. Une grande explosion, puis il n'y avait plus que de la roche.

_________________
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] 232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153http://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Contenu sponsorisé



Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty
MessageSujet: Re: Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]   Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entente ou désaccord ? [PV Akatsuki]
» Akatsuki Rising
» [Antre] Repaire de l'Akatsuki
» Accordons nous sur un désaccord.
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: QG de l'akatsuki-
Sauter vers: