Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Le massacre des Ryuka Kachiwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira (Disparu)
Grade Supérieur
Grade Supérieur

Messages : 426

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - S - 1 A - 3B -  5C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Le massacre des Ryuka Kachiwa    Dim 8 Sep - 16:58

Le massacre des Ryuka Kachiwa


La nuit tombait tout juste sur le village caché de la roche, le brouhaha quotidien du village s'éteignait doucement au fur et à mesure que les minutes passaient. Le village s'éteignait lentement mais sûrement comme chaque soir, la vie s'arrêtaient aussi. Les oiseaux cessaient leur chant, le soleil avait disparu laissant place ce soir à une pleine lune étonnement lumineuse, son reflet blanchissait la pénombre des rues du village. Les mauvaises personnes étaient de sorti ce soir, les tavernes nocturnes ouvraient tout juste. La fraîcheur s'emparait doucement du village, deux trois brigands pouvaient être aperçus dans les ruelles sombres en train de trafiquer on ne sait quoi. Le manège nocturne avait commencé, les gardes étaient eux aussi de sortie afin de s'assurer de la sécurité. Le spectacle allait commencer, un spectacle auquel personne n'aimerait assister, un spectacle d'un autre genre.

Alors que chacun allait se coucher l'esprit tranquille, libéré de toutes les chaînes stressantes du système; d'autres restent perturbés et voué à l'insomnie. Mais d'autres encore se couchent l'esprit très clair, d'autres se couchent sachant pertinemment ce qu'il se passerait ce soir, d'autres oui étaient prêts à agir caché dans l'ombre nuptiale à l'abri des regards indiscrets, la pleine lune exalte leur sens, ses reflets blanchâtres permettent de distinguer leur regard déterminé, leurs yeux ne mentent pas. La révélation laiteuse de la lune exhibait les regards ténébreux de ces individus dont je vous parle, leurs intentions sépulcrales correspondaient à la noirceur de leurs pupilles. Ces individus que l'ont craint, ces individus que l'ont préfèrent ignorer eux et leur existence, ces individus qui noircissent le monde en accomplissant des actes impardonnables souvent mortelles, la nuit était tombé et ceux-la s'étaient révélés une bonne fois pour toute sachant que le lendemain sera différent, que la matinée sera rythmée par l'effroi de la veille.


Ce soir, un individu de ce genre était au sein du village de Iwa. Pas le genre de personne que vous imagineriez prêt à commettre de tels actes, si l'on peut aisément imaginer qu'un individu âgé et psychologiquement défaillant allait mal agir cette nuit, il est d'autant plus difficile à imaginer qu'un garçon ayant simplement fêté sa douzième année vécue en ce monde était finalement cet "homme" froid et sans scrupule agissant dans l'ombre de la nuit. Akira était juste la en train de compter les minutes assis sur son lit, les deux mains croisés signe d'une grande réflexion démontrait la toute l'importance de ses desseins. Son katana était posé sur le bois froid du sol, son regard était vide et imprécis. Il pensait à chaque geste, chaque parole, rien ne serait fait sous le coup de l'impulsivité cette nuit. Son corps était fixe, sa tête aussi, rien ne laissait paraitre la moindre nervosité de la part du jeune homme. Comment pouvait on imaginer cet enfant si comblé la veille en pleine réflexion sur des projets aussi lugubres que les siens ?

"Ce sera bientôt terminé."

"Je sais." Répondit en son fort intérieur Akira à son esprit.

La noirceur comblerait bientôt son coeur, son esprit allait enfin l'emporter et laisser tranquille Akira, en paix. Telle était sa décision, en finir une bonne fois pour toute avec les derniers liens encore présents dans son coeur, les liens de l'amour serait enfin éradiqué demain matin et la paix sera enfin du côté du jeune garçon. Une bataille qui aura été durement mener par le coeur pour convaincre Akira d'épargner les siens, mais la soif de pouvoir ne pouvait en rester la, c'était la destinée de l'enfant lune si il voulait enfin devenir celui qu'il a toujours rêver d'être. Il aura finalement vécu un dernier jour pas comme les autres, le bonheur l'avait enfin gagné le temps d'une journée. Lui même s'était laissé gagné par ses émotions pour les ressentir une dernière fois avant de s'en aller dans un voyage sans retour.

Laissé dans ses pensées, Akira fut sonner lorsqu'il entendit résonner l'horloge de sa chambre pour les 24 heures. Il était l'heure, son coeur battait extrêmement fort. L'impression qu'il allait éclater dans sa poitrine était plus forte que tout. Il attrapa son katana doucement puis se leva sans un bruit tout en douceur malgré la nervosité qu'il entretenait maintenant qu'il devait passer à l'acte. Il traversa le couloir doucement encore et encore puis ouvrit le velux silencieusement. La scène pouvait enfin commencer, le regard fixe et les mains sûrs, il approcha...


La lame traversait droit le coeur, le sang coulait verticalement de haut en bas sur le fer de la lame. Le sol était souillé d'un liquide rouge, les vêtements de l’assassin nuptiale aussi, la lame avait tranché vite et juste. Les genoux de la victime effondrés sur le sol, les yeux grands ouverts dû à la souffrance qu'elle avait ressentie, la mort l'attendait au bout du couloir juste la à la fois loin et tout près d'elle. Quelques secondes encore de résistance jusqu'à s'éteindre définitivement, la lame se délogea lentement de la poitrine  jusqu'à se rabattra tout près de la jambe droite de son maître. L'autre victime était la, effaré et terrorisé à la fois, la mine aussi blanche que la lune ce soir. La mâchoire grande ouverte et les yeux tremblotant démontraient l'effroi que lui procurait la vision de la mort tout près d'elle. Le coupable pivota doucement en direction de sa seconde proie, plus rien ne le retenait d'en finir avec cet homme.
-Tu l'as tuée ! Comment oses-tu porter encore le symbole du clan ?!
-Le clan, le clan, tu n'as que ce mot la à la bouche. Tu as oublié un peu trop vite que le fait d'appartenir à un clan ne fait pas de toi une personne forte, toi et ce clan comme tu dis, vous êtes pathétique. Lorsque j'en aurais fini avec toi, je ne compte pas m'arrêter la, avec le temps j'enverrais tous tes cousins la haut à tes côtés.
A ces mots, il créa sa lune de cristal miniature dans sa paume gauche, le bruit strident du cristal résonnait dans la tête de Fuku comme une lugubre symphonie.
-Meurs.
Il tenta de lui trancher la tête katana en main tout en lançant sa lune miniature droit dans son foie mais comme il l'avait prévu, celui-ci recula d'un pas en arrière craignant le katana mais ne pût éviter l'orbe de cristal qui vint transpercer violemment son abdomen, il vacilla avant de s'écrouler au sol d'abord par les genoux puis le corps tout entier, le bain de sang avait entièrement souillé la pièce. La lune de cristal retomba à l'état de minerais et de poussière de cristal assez rapidement suite à l'impact. Akira observait le spectacle morbide qui s'offrait à lui sans forcément éprouver une satisfaction suite à ces agissements. Il porta sur son corps un à un les deux cadavres qu'il emmena jusqu'au sous-sol de la maison. Une fois entreposé la-bas, il décida de laver chaque recoin de sang dans la chambre, lieu du malheureux massacre mais aussi le long du trajet des cadavres afin de s'assurer de n'avoir oublié aucune tâche. Il lava ses vêtements et les mit à sécher avant de s'assurer que sur son trajet, il n'avait laissé aucune tâche. Il se changea ensuite puis décida de balayer la chambre afin d'éparpiller les fragments de minerais de la lune au cas ou une équipe d'enquête du clan ne viennent afin de percevoir une grosse quantité concentrée de cristal (en poussière ou en minerais simples). Il s'entreprit ensuite à nettoyer son katana. Akira cristallisa ensuite les cadavres afin de faire disparaître les corps de ses défunts parents, il utilisa son orbe de cristal pour briser les deux cadavres cristallisés qui retombèrent en petit morceaux de cristal au sol. Il ramassa les morceaux de cristal qu'il logea dans ses sacoches de combats, les plus gros morceaux du moins, il restait au sol de simples pépites de cristal qu'il décida un peu follement de prendre avec lui avant de les jeter dans les toilettes et de tirer la chasse d'eau. Les plus gros morceaux n'allant pas à plus de 5 à 7 cm de long restèrent dans ses sacoches. Il ne dormit finalement pas de la nuit, mais resta cloué à son lit continuellement.



"L'amour est la dernière chose qui me retient face au pouvoir alors je briserai ces liens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le massacre des Ryuka Kachiwa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Massacre ~~ (Gentils,Méchant,Lilith,Vita,Tamao VIP! *SBAF*)
» Massacre par les Nations Uni en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Tsuchi no kuni :: Iwagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: