Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiko Yuzu
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 803

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)   Ven 25 Oct - 15:40

Le temps défilait, à chaque pas, à chaque instant... Bien qu'il défilait je n'en voyais rien. J'avançais, à l aveugle, mon esprit vagabondant ailleurs. Je devais chercher le premier village qui serait sur ma route et recruter, enrôler le maximum de personne. Seul le nombre comptait, je les ramènerais a ma cause il me serviront comme j ai servi mon village aveuglement tous ce temps. Je venais de déserter maintenant ! Je n'avais plus personne sur qui comptait. Une certaine mélancolie de solitude me prit soudain. J'avais volontairement déserter, je ne regrettais pas mon choix ! Cependant, je savais au en désertant toutes les parties de beuveries, la belle vie, les gueules de bois le matin. Plus rien ne serait comme avant, le pouvoir valait il se prix en fin de compte ? ... Bien sur ! Cela ne faisais aucun doute pour moi ! Le pouvoir est la meilleurs des ivresses, rien ne vaut le pouvoir !

Comme si mes pensées étaient immergées dans une autre dimension, sans m'en rendre compte, la journée venait de progressivement ce voiler. Sans que je m'en aperçoive la nuit venait de tomber, je devais construire un feu de camps pour m'y reposer durant la nuit. Réunissant quelques morceaux de bois il ne me fallut que le temps d'un éternuement pour faire virevolter ce bois en douces flammèches. La chaleur du feu avait le don de me réchauffer plus que le corps, ses crépitements harmonieux bercer mon esprit. Ce bruit contrastant avec la solitude pesante me fit m échapper une nouvelle fois dans ma tête. Cependant je ne pensais pas enfin je ne réfléchissais pas. J étais pris dans des brides de souvenir, je les revivais comme plonger dans un scénario déjà écrit à l'avance.

J'étais dans une prairie, dans un lieu plutôt vaste s'étendant à perte de vue, je devais surement avoir une dizaine d’année. Je m'amusais gaiement avec le peu de choses qui venait, toujours une bouteille de saké à la main même à cet âge là. A vrai dire je ne savais plus pourquoi et comment j'étais ici mais, la sensation du vent caressant mes cheveux et l'odeur des fleurs m'étaient familières. Je n'avais jamais remis pied sur cet endroit par la suite, je me rappelais juste que cet plaine se trouver à coter de Kiri et que ce jour-là il faisait beau d’où la raison dont je me souvenais de ce jour. Au bout d'un moment je me lassais de cette occupation qui ne faisait que trop s'étirer, prenant ma bouteille dont il restait seulement le fond je repris le chemin vers ma maison. Cette époque encore je choquais par mon alcoolisme prématuré, mais à cette époque encore je me moquais aussi des parents me montrant comme un exemple à ne jamais suivre. Cela me faisait même rire ! Avant d'entrer, des paroles plutôt forte vint à mes oreilles, cela venait de chez moi et fouineuse comme j'étais je collais mon oreille à la porte pour tout entendre. Après le beau temps, voila que mes parents eurent pour une des rares fois, une dispute. A l'époque je ne faisais qu'entendre n'arrivant pas à comprendre leur parole, d'autant que je venais de finir ma bouteille et que je tenais pas aussi bien le saké qu'aujourd'hui. Néanmoins, après quelques années et en repensent à cette scène je compris que ma mère venait d'un clan. Je ne savais plus pourquoi ils se disputèrent mais j'avais appris que ma mère pourtant n'ayant jamais pratiqué un quelconque art ninja devant mes yeux, venait d'un clan autrefois puissant. Malheureusement je n'en su pas plus mon ivresse me plongeant dans l'oubli le plus total.

Le soleil était à son zénith et sans m'en rendre compte je venais de plonger dans un lourd sommeil, revivre mes souvenirs d'antan. J'effaçais les traces de mon campement et je posais mon regard sur ma carte pour évaluer la distance et le temps restant. A ma grande surprise il ne restait plus qu'une bonne heure de marche. Mes forces retrouver, mon esprit en paix pour l'instant, je ne pouvais oublier ce que j'avais revécu dans mon rêve. Pourquoi maintenant ? Et pourquoi ça ? Cela avait du surement me marquer plus que je ne le croyais, je vérifiais une nouvelle fois méticuleusement qu'on ne pourrait me retracer et j’engageai de nouveau la route à travers toute cette flore. Une heure et demie après j'arrivai au porte d'un petit village qui avait l'air de premier abord assez accueillant. Même s'il n'y avais pas de ninja surentrainé dans ce genre de village, j'étais persuadée que je trouverais mon bonheur quel qu’en soit sa forme.


_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Reiko Yuzu le Mer 30 Oct - 16:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Reiko Yuzu
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 803

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)   Lun 28 Oct - 18:14

Rp d’entrainement !



Esprit calme et serein, je m'engageais dans les rues de ce village à la recherche d'un endroit où pouvoir loger tranquillement avant d'aller retrouver la place et recruter la main d’œuvre qu'il me fallait. Je n'avais que très rarement quitter Kiri pour aller voir d'autres villages, une douce liqueur d'excitation coulée dans mes veines. Bouteille à la main , gosier remplie, je mémorisai les moindres détails d'un regard net et transperçant. Le bruit assourdissant provoquer par l'activité habituelle des habitants m'embauma le cœur ! Voilà quelques jours que j'avais quitté Kiri et retrouver cette sensation de pleins et d’énergie émanant autour de moi, ne me rendait que plus heureuse.L'architecture des maisons étais tout au plus banal, moins étanche qu'a Kiri cela s'expliquait par le climat plus clément, on pouvait néanmoins apercevoir des couleurs variées s'harmonisant entre elles ce qui donnait aux yeux un spectacle plaisant. L'odeur dégagée quand à elle, s’engouffrait dans les narines béantes des passants, une sorte de peau pourrit d'odeur s'offrait à nous ; on pouvait sentir l'odeur du pain chaud, une personne ayant un odorat assez développé aurait pu surement sentir l'odeur de différentes épices vendues sur le marcher.

La rapide inspection faite, je pouvais visualiser de loin une sorte d'auberge, d'un état modeste, je ne pouvais me permettre de faire la fine bouche dans ma situation actuel. C étais une femme qui dirigeait les lieux, une cinquantaine d'année, le visage marqué par le travail, elle possédait néanmoins un large sourire qui balayait ses imperfections. La chambre qu'on me proposait était à l'effigie de l'établissement, cependant le prix excessivement bas demandé ne pouvait que me faire oublier le petit espace qu'on me proposait. Accompagner du bruit de la ville, je me déchargeais rapidement de mes quelques affaire et je m'étendais sur ce qui pouvait ressembler à un lit. Le confort apporté était étonnamment agréable et suffisant, la nuit à la belle étoile avait surement marqué mon pauvre corps. Il était environ 14h, en inspectant rapidement les solutions qui s'offraient à moi, je prit le choix de rester ici quelques heures avant de partir à la recherche de main d’œuvre. La gérante avait eue l'amabilité de me donner un rapide plan de la ville avant de me laisser seule dans ma chambre. Mes yeux rivé sur le plafond, mes pensées vagabondèrent dans ma tête tel un étalon libre dans une prairie. Mon rêve de la nuit dernière m'intriguait, pourquoi mon subconscient avait il décidé de me rappeler ce moment précis ? Je n'en savais guère et cela avait le dont de m'agacer. Cet agacement s'enchaina avec le souvenir de la première technique que j'avais apprise par se pouvoir que me conférer le clan auxquelles j'appartenais indirectement.

La première fois que j'exploitais cette partie cachée de moi je devais avoir dans les 14-15 ans. A l'époque déjà, cela faisait quelques temps que j'étais devenu une chuunin et j'avais pas mal de bouteille dans le domaine du combat. Il est surprenant de se dire que j'eus atteins ce stade sans pour autant jamais exploiter mon hérédité. L'excitation était forte, d'autant plus attisé par la curiosité omniprésente de savoir ce qu'étais ce pouvoir ! Mes renseignements étaient minces, ce clan enfin mon clan avait appartenu à Kiri autrefois et pour une raison que j'ignore toujours tous les membres de ce clan avaient quitté le village sauf ma mère. Kiri possédait un coin à l'abri des regards où on pouvait tous s'entrainer sans pour autant se gêner. Ce lieu pourtant fort utile était très, trop peu exploité par les shinobis du villages encrassé dans leurs faignantes arrivant à leurs deuxième mentons ! Seul quelques shinobis comme moi ce démarquait du lot, néanmoins je n'eus jamais vraiment l’occasion de bien les connaitre. Très tôt j'avais développé de puissantes techniques lié au Katon sans jamais comprendre pourquoi, et d'une manière ou d'une autre, la sensation que mon pouvoir était bien plus grand que du simple Katon m'écrasait de jour en jour. Ce que je voulais obtenir étais simple, la manière elle était bien plus complexe et épuisante.

J'avais découvert que cette hérédité me permettait d'utiliser une affinité spéciale, une affinité normalement conçu par deux affinités. Seulement moi j'y avais accès sans passer par ces prérequis, je ne connaissais rien à cette affinité mais je voulais la modeler à ma guise. Je voulais tous simplement créer une boule, enfin du moins une sphère composée de Yoton. Auparavant j'avais déjà réussi à faire jaillir quelques petites salves de lave mais aucune était contrôlées et vraiment voulues. Ma concentration à son paroxysme, ma sobriété à son summum, je m’entrainais durant plusieurs semaines en boucle pour arriver à modéliser une petite sphère tenant dans le creux de ma main. La difficulté étais double, utilisé un pouvoir inconnu et créer aussi tôt une technique, mais mon expérience et ma volonté ne tremblèrent pas d'un pouce devant cette difficulté. Les jours passèrent, les semaines aussi, et pour la première fois de ma jeune vie j'eus réussi à créer une sphère un temps soit peu stable tenant dans le creux de ma main. Ce jour là, j'ai compensé en faisant la fête au bar du coin pendant 3 jours d'affilé ! Par la suite ma maitrise de cette technique étant au minimum je la développais de plus en plus pour gagner en stabilité et en puissance. Par la suite j'eus même trouver un nom pour cette technique qui la représentait parfaitement ! Kyuutai No Yoton ! A cette époque déjà, très peu de choses si ce n'est l'appel de l'alcool pouvait m’arrêter !


_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Reiko Yuzu le Mar 29 Oct - 23:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Reiko Yuzu
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 803

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)   Mar 29 Oct - 19:01

Cela faisait maintenant quelques heures que je trônais déjà dans cette chambre, avec pour seul écho le bruit résonant dans ma tête. Bien que l'activité émanant du village avait le don de me réchauffer le cœur, il avait aussi paradoxalement la manie de faire saigner mes oreilles ! Je trépignais d'impatience sur ce qui me servait de lit en attendant le moment opportun pour agir. Il était maintenant 17 heures et mon impatience combinée avec ma réserve de saké vide me poussa à agir. Je lançais un regard furtif mais néanmoins précis sur la carte, le village possédait plusieurs bar,ce qui m'offrait un large éventail de possibilité. En continuant à analysait la carte, mon appréhension s'affirma: la carte n'indiquait pas les possibles lieux de rencontre avec d’éventuels mercenaires. Bien que cela paraissait tout à fait logique, une voix au fond de moi m'avait poussé à espérer. Ma mains exprimant mon excitation d'ivresse, mes yeux ma déception, je me levai et sorti du bâtiment qui me servait d'abri temporaire.

Ma première destination était contre toute attente le bar le plus proche. Durant mon trajet, le constat que l'activité n'avait pas cessé même à cette heure là me surpris très fortement. Ces gens ne devaient surement pas avoir la même vision des gens vivants à Kiri, un petit village comme ça ne peux quitter que sur lui même et sur personnes d'autres. Mon regard virevoltant sur un groupe de jeunes enfants qui portaient des sacs de plusieurs kilos, surement pour aidé leurs parents. J'exprimais un rapide soupire... Les voir travailler encore à cette heure là me rappela encore plus fortement mon envie de boire. D'un pas plus pressé et déterminé, je me dirigeais vers la taverne sans prendre en considération ce qui m'entourait. Contre toute attente la taverne me paraissait encore plus modeste que l'auberge où je logeais. J'entrais d'un pas retenu, appréhendant le moment. Le calme était plat et occupé tous les endroits de la taverne, deux vieillards discuté paisiblement en jouant à un jeu de carte et en buvant quelques verres de saké. Le gérant de la taverne quand à lui respecter toutes les règles de l'archétype du gérant de bar : gros, mal rasé, crasseux, petit et tous ce qui va avec. Le sentiment d'avoir retrouver une partie de chez soit m'envahit et je me lançais sans compris dans ce bar m'altérer le gosier.

Le temps passait à une vitesse folle, bouche désaltérer, bouteilles vides, je me retournais brusquement en attendant la porte de la taverne claquait. Un groupes de 20 personnes qui voulait se la jouer gros dur entrèrent dans le bar. Je surpris mêmes les deux vieillards du coin qui étaient restés toutes l’après-midi au bar partirent à toutes allures. Néanmoins je recommandais une bouteille comme ci de rien n'étais, le regard affolé du tavernier ne me faisait que d'avantage sourire. Je continuais à boire tranquillement lorsqu'un des protagonistes eu l'étrange idée de venir m’aborder.

- Et toi ma jolie ! Oui toi ! Qu'est-ce que fais fais une demoiselle ici !? Ah ah !

Je fis d'énorme effort pour réprimander un sourire, le ton qu'il prenait et sa démarche ne faisait que le ridiculisé à un plus haut point. Je les analysais cependant rapidement, de taille moyenne, plutôt musclé, ils savaient surement tous tenir une arme, de la chair basse qualité mais est-ce que je pouvais réellement dire non ? D'un ton plutôt calme et perçant à la fois je m'exprimais:

- Ce que je fais ? Je recherche tous simplement de bons jeunes hommes prêt à se battre pour moi. Dites moi... Combien êtes vous dans votre groupe de... mercenaires ? Si je peux vous appelez ainsi du moins

La réaction ne se fit pas tarder, un autre homme beaucoup plus musclé et qui imposait déjà plus le respect se leva et fit rassoir l'abrutie qui se tenait quelques instant plutôt devant moi.

- Je m’appelle Chikashi et ceci n'est qu'une partie de ma bande... Nous sommes une cinquantaines mais nous ne travaillons pas gratuitement.

J'avais vu juste, cette bande qui imposait la peur sur les villageois et qui définitivement imposait le sourire sur mon visage était bien des mercenaires. Leurs nombres étaient négligeables en cas de bataille mais, je ne pouvais pas refuser quelques soit le nombre proposer. D'une rapide réflexion je leurs posais la situation suivante :

-Vous voyez je compte établir un rapide coup d'état futile et très rapide, mais j'ai besoin d'homme pour former une puissante armé. Ne vous inquiétez pas une fois au pouvoirs, vous aurez chacun assez d'or pour vous recouvrir littéralement le corps.

Je n'allais ni leurs donné ce que je leurs promettait à cet instant mais, la lueur brillant dans les yeux du chef était la seule chose que je tenais à provoqué. Avec un peu de chance ils seront tous mort avant leurs payements, le chef semblait acquiescer la proposition, je lui donnais les derniers instructions:

-Dans quelques semaines ou quelques moins, un ninja viendra vous réunir, il répondra sous le nom de " Onna No Saké ". Vous lui obéirez.

Je partis du bar en prenant quelques bouteilles au passages, et je me dirigeais vers mon hébergement entrainant la nuit avec moi.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Reiko Yuzu
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 803

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)   Mer 30 Oct - 1:35

Je commençais à ranger mes maigres bagages que je possédais, je n'avais plus rien à faire dans cette ville. Ayant surement exploité tous ce qu'il y avait à exploiter, je me devais de ne pas perdre trop de temps pour pouvoir continuer ma quête de pouvoir. J'avais déjà réunis environ une cinquantaine d'hommes plus ou moins capables de se battre, ce n'étais qu'une maigre récompenses après avoir fait tous ce trajet mais, l'aventure ne faisait que commencer ! En prenant soin de garder deux à trois bouteilles à porter de mains je regardais surement pour la dernière fois ce gîte de fortune. Cela ne faisait que 1 journée que j'avais séjourné ici mais, on oublie pas aussi rapidement un lieu aussi atypique de par sa médiocrité. Esprit calme et serein, gosier humide, regard à l'affut, je délaissais cette endroit pour me diriger vers les portes de la ville.

Il était environs onze heures du matin, ayant passé la nuit dans l'auberge, j'avais décidé de ne partir ni trop tôt ni trop tard. J'avais projeté de faire passer une sorte de facteur ou d'intermédiaire pour rappeler mes mercenaires à l’ordre, bien-sur je n'avais pas encore ces facteurs en question, mais comme disait souvent ma mère avec une voix emplis de sagesse "Chaque chose a son temps ma fille..." Quelques bousculades et quelques injures vociférées plus tard, je me retrouvais devant les portes de la ville. Je lâchais un profond soupire d'exaspération, je m'étais fait marcher une multitude de fois dessus alors qu'il n'y avait guère longue distance ! Si je ne devais pas rester un minimum discrète, j'aurais surement provoqué un scandale mais bon, le calme était aussi une qualité que devais m'apporter ce projet. J'étais devant les portes du village cependant, je sortis ma carte pour savoir quelle direction empruntée. Plusieurs petits villages jonchaient ma route mais, je n'allais surement rien trouver d’intéressant, je me devais de trouver un village plutôt grand par rapport au reste mais néanmoins misérable face à un village shinobi. Un village possédant toutes ces caractéristique se démarquait des autres, il se trouvait plutôt vers le Sud Est de ma position.

C'était d'un pas décidé que je m'engageais sur la route adéquate à ma destination. Je m'essuyais rapidement mon front suant face au soleil, bien que pratiquante de l'art de la lave, ma quasi inexpérience face à un climat aussi chaud me faisait défaut. Je n'avais cependant pas spécialement chaud, un coup de saké me fallut pour me remettre d'aplomb en quelques secondes. Le trajet était plutôt d'une distance moyenne, heureusement que j'avais prévu des provisions, la chasse n'étais pas mon point fort et entre nous je détestais me salir les mains pour devoir manger ! Vers le milieu de l’après-midi, je fis une rapide pause pour contempler le ciel éclatant. Pour une personne vivant dans ces contrées, ce spectacle était tout au plus banale, mais pour une personne venant de kiri ce ciel bleu était l'un des plus beaux joyaux existants. Cela faisait déjà plusieurs heures que je marchais, mes pieds pourtant habituer à cela ne voulais définitivement pas continuer. A mon grand désespoir mon corps me contraint à prolonger ce qui ne devait être qu'une simple pause. Mes pensées sur le futur fusèrent... Qu'est-ce que j'allais devenir ? Il y a des moments comme ça où tu aimerais qu'on réponde à tes questions. Mes yeux désormais rivés sur l'horizon, j'étais décidée ! Que l'issue soit bonne ou non, je n'abandonnerais en aucun cas !

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1] A l'aventure compagnon ! (A Yu; Rp solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'aventure compagnon je suis partie vers l'horizon ~
» [PV professeur Chen] #PNJ A l'aventure compagnon!
» Cherche des compagnons pour partir à l'aventure
» Partons à l'aventure !
» Un nouveau compagnon de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Autres Pays-
Sauter vers: