Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une forêt digne de Tolkien : Pacte avec les araignées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Une forêt digne de Tolkien : Pacte avec les araignées.   Jeu 16 Jan - 22:38

La brume de Kiri s'éloignait désormais tandis qu'Isako prenait le chemin d'une toute autre contrée. Afin de pouvoir faire ce voyage, le Juunin avait remis une missive à son Kage, et l'un des messages de ce dernier avait répondu brièvement, signifiant au jeune homme qu'il pouvait accomplir son projet, à condition de revenir dans les plus brefs délais. Isako possédait donc une semaine pour faire ce qu'il avait à faire, sans quoi il serait considéré comme Nukenin.

Cela faisait donc un jour que le Shinobi marchait, se dirigeant vers le Nord afin de parvenir au Pays du Riz. Là-bas, il se rendrait au fond des grandes forêts afin de rallier à sa cause un allié de taille. Enfin, si tout se passait bien, car cet allié n'était d'après les dires, pas facile à rallier, si il existait...

Isako avait été, jusque là, très lent. Après tout, une semaine était pour lui, si tout se passait bien, plus que suffisante. de plus, il connaissait un moyen de déplacement qui lui permettrait de se déplacer bien plus vite qu'un marcheur ou encore un cavalier. Il arriva finalement devant la mer. Pendant plusieurs minutes, il l'observa, respirant le grand air, appréciant ce magnifique bleu qui la caractérisait. Puis, positionnant  la paume de se mains en direction du sol, il récita : Idou Suichou no Jutsu!

La plateforme de cristal commença à se créer sous les pieds d'Isako de par ses afflux de chakra, jusqu'à être complètement formée. Une fois ceci fait, le garçon monta dessus, tout en gardant les mains en direction de ses pieds : Il allait voyager sur cette plateforme durant plusieurs heures, et ainsi mettre son chakra à rude épreuve. De plus, un moment d'inattention et il plongerait dans le vide, c'est d'ailleurs pour cette raison que le Kiri-Jin décida de ne pas voyager à une altitude supérieure à 10m. De cette façon aussi, il sentirait la fraîcheur et les afflux de sel que renvoyait la mer, et qu'il aimait tant.

Le paysage défilait sous les yeux du Shinobi, et c'était pour lui une pure merveille que d'observer l'étendue bleutée, si vaste de l'océan. À ce moment, Isako se dit qu'un jour il partirait en voyage afin de découvrir toutes les mers du monde, ainsi que le plus belles étendues d'eau, les plus beaux lacs, les plus belles rivières. Mais pas maintenant. Il avait à présent un objectif à accomplir.

Plusieurs heures plus tard, le jeune Kiri-Jin vit se dessiner au loin un paysage beaucoup plus complet, qui changeait fortement du plat de la mer. Une nouvelle heure passa, et Isako atteint enfin le rivage. Cependant il ne s'arrêta pas là, survolant plaines et collines avant d'atteindre un plateau, sur lequel des boucs s'affrontaient, certainement était-ce la saison des amours, et ceux-ci voulaient-il s'affirmer auprès des femelles de leur groupe.

Cette seconde d'inattention faillit être fatale au Juunin, car il lâcha pendant quelques instants la plateforme de cristal, qu'il parvint cependant à rattraper au dernier moment. Il dériva sur un pied pendant une bonne centaine de mètres, avant de décider de finalement se poser. Certes il lui restait du chakra, mais il avait perdu beaucoup d'énergie dans la concentration et la crispation auxquelles il avait dut avoir recours pendant son vol.

Isako, une fois à terre, lâcha l'eau qu'il avait utilisée pour sa technique et but une gorgée plus pure de celle qu'il avait dans sa gourde. Il profita de la tranquillité des lieux pour mieux regarder l'endroit dans lequel il était, et parut satisfait : Il s'était posé à un endroit propice, quelques heures de marche et il serait arrivé dans la forêt qui l'intéressait. Cependant, ses forces continuait de l'abandonner et, baillant, il se dit qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il dorme durant quelques heures. Après tout, il lui restait encore cinq jours pour rentrer, le temps ne pressait pas.

C'est donc sur cette idée qu'après avoir déposé ses quelques affaires à ses côtés, il sombra dans un profond sommeil.

"Hein, quoi?"

Lorsqu'Isako émergea doucement du sommeil, une sensation étrange le parcourut : il ne pouvait plus bouger, que ce soit les mains, les pieds ou toute autre partie du corps. Il comprit vite, en ouvrant complètement les yeux, le pourquoi de cette situation grotesque : Il était recouvert d'une substance étrange, comme des fils collants, qui l'emprisonnaient de toute part. Il avait du s'endormir plus près de l'endroit dans lequel il souhaitait aller qu'il ne l'avait pensé. De plus, il était en mouvement. Sûrement la créature ayant crée cette odieuse prison le transportait-elle.

Le voyage dura quelques dizaines de minutes, pendant lesquelles Isako se convainquit de ne pas céder à la panique et à son envie de briser ses liens. En effet, il risquait en faisant cela de blesser la bête, et ainsi d'attirer sa colère. De plus, ces créatures étaient connues pour ne pas êtres solitaires... Finalement, Isako sentit qu'on le déposait, puis entendit, de par les mêmes pas que ceux entendus tout le long du voyage, que la créature qui l'avait transporté jusque là s'éloignait quelque peu. Celle-ci émit ensuite une sorte de langage que le Juunin ne parvint pas à comprendre, et auxquelles vinrent se mêler d'autres sons semblables, parfois plus stridents.

Quelques instants plus tard, la forêt redevint silencieuse. Isako, bien que méfiant, éprouvait l'envie irrésistible de se défaire de ce "cocon". Il fit sortir des pores de sa peau sa fameuse eau tranchante, munie de milliers de micro-cristaux, la fit passer sur tout son corps, et la projeta d'une seule traite en direction du sac de toile. Celui-ci, sous la pression de l'attaque, craqua, et le Juunin en sortit. Sa première réaction fut le dégoût, il ne pensait pas les toiles d'Araignée aussi collantes, et il comprit pourquoi les insectes n'en sortaient jamais. De plus, il se dit qu'il avait finalement bien fait de ne pas attendre, il commençait à être paralysé à plusieurs endroit du corps : quelques heures de plus et il aurait été sans défense.

Une fois remis de ses émotions, Isako regarda aux alentours, puis marcha. Il ne savait pas trop où aller, il n'avait pas prévu de rencontrer les Grandes Araignées de la Forêt du Pays du Riz de cette façon. Mais surtout, il se demandait pourquoi celles-ci, ou du moins celle qui l'avait transporté, ne l'avaient pas dévoré. Il se demanda également pourquoi elles l'avaient emmené ici.

Mais le garçon allait bientôt le comprendre : tandis qu'il réfléchissait, une ombre menaçante couvrit le paysage, aussi bien la forêt que tout le corps d'Isako. Des cliquetis, semblables aux sons que les autres araignées avaient émis avant, mais beaucoup plus graves, plus profonds, se firent entendre. C'est à ce moment seulement qu'Isako leva la tête. Un cri de stupeur involontaire sortit de sa gorge, à la vue du monstre : Au dessus de lui se tenait une araignée immense, qui descendait par l'intermédiaire d'un fil en direction du Juunin. Ses longues pattes velues faisaient, à l'unité, la taille d'une bonne trentaine d'hommes en file indienne, et le corps de la bête en lui même devait mesurer l'équivalent de plusieurs étages d'un bâtiment. Mais le pire dans la monstruosité, la grandeur de cette créature, c'était ses yeux. Ses huits yeux qui observaient d'une manière effroyable, à la fois plein de sagesse, enfin c'est l'impression qu'ils donnaient, mais surtout de dangerosité : La bête était puissante.

Isako comprenait maintenant pourquoi il était ici : Les araignées l'avaient laissé au contrôle de leur Roi/Reine. Celle-ci, à présent descendue, continua à fixer l'homme qui se tenait devant elle. Elle émit une série de cliquetis à glacer le sang, que celui-ci, à son grand étonnement, comprit :

Que fais-tu, Shinobi, en cette forêt qui est mienne?

C'était également la question qu'Isako se posait désormais. Il tenta toutefois de répondre, quitte à aller doit au but.

Bonjour, Tsuchigumo? Si je ne m'abuse. Je...

L'Araignée, grande et seule maître de cette forêt, coupa le Ninja dans sa phrase.

Comment connais-tu mon nom, humain? Peu d'hommes sont venus ici, et encore moins en sont revenus vivants, qui a pu te transmettre pareille information?

Eh bien, je me suis intéressé à des écrits anciens que j'ai trouvé à la bibliothèque de mon village. Y étaient comptées les légendes de ta grande famille, et de ta royauté sur toutes les araignées de ce monde, qu'elles soient normales ou détentrices de chakra.

Tu dis la vérité, humain. Bien, je me répète donc : Que viens-tu faire sur ces terres? Ne sais-tu pas, si tu connais mon histoire, que celles-ci sont dangereuses pour des créatures dans ton genre?

Je ne le sais que trop bien à ta vue, Tsuchigumo. J'étais cependant sceptique quant à ces légendes, mais j'espérait fortement que celles-ci soient fondées, pour ainsi pouvoir te rencontrer, toi et ton peuple.

Le coeur du Shinobi battait la chamade dans sa poitrine. Il savait que si l'envie prenait au Roi arachnéen de l'attaquer, s'en était fini de lui, et de ses projets par la même occasion.

Je te sens bien nerveux, ninja. N'aies rien à craindre, je n'ordonnerais pas à mon peuple de te dévorer. Tu mourras uniquement si la faim me prend. Mais dis-moi, pourquoi voulais-tu nous rencontrer? Je sais bien qu'une requête t'auras poussée ici? Il faudrait être un fou pour s'aventurer en ces lieux par plaisir, en connaissant notre existence.

À l'écoute de la troisième phrase, Isako redoubla de nervosité. Il espéra que son interlocuteur n'ai pas faim dans les heures à venir.

je vais être franc. Si je suis venu ici, c'est pour te demander ton aide, ainsi qu'à ta famille. J'aimerais signer un pacte avec vous.

Tu es bien enthousiaste, humain. Je vois bien l'avantage que t'apporterais notre aide... Je lis d'ailleurs dans tes yeux que tu en as grand besoin, et que tu comptes servir une cause que tu trouves noble. Mais à quoi pareil contrat nous servirait-il, à nous autre? De plus, j'ai déjà signé ce pacte avec un habitant du village caché de Konoha.

Je vous en prie, acceptez mon offre! J'ai lu dans ces légendes que les araignées étaient autrefois reconnues comme étant très puissantes, et qu'elles aimaient ce pouvoir. Aujourd'hui, vous êtes nichées dans ces forêts, et la force grandissante des Shinobis fait que si vous en sortiez, ceux-ci vous attaqueraient sans craintes. Aidez-moi, faîtes avancer les choses! Que quand j'invoquerais des membres de ta famille, ceux-ci sèmeront la panique dans les rangs ennemis! Que chacun se rappelle la puissance de ton sublime clan!

Isako possédait l'arme des mots, mais il ne pensait pas que ceux-ci seraient aussi efficaces face à la grandeur de la créature.

Il n'en faut pas plus pour me convaincre Shinobi. Cela fait longtemps que je médite sur cela. J'attends cependant de toi que tu me livres des informations sur le monde extérieur, cela sera ainsi une petite paye en échange à l'avantage que je t'offre aujourd'hui. La deuxième raison pour laquelle j'accepte est que j'admire ton courage... Ou ta folie. Je vais donc parler à ma famille, voir les soldats qui voudraient lutter avec toi... Il n'existe pas qu'une seule sorte d'araignées, certaines t'étonnerons.

Isako n'en croyait pas ses oreilles : a requête était acceptée! Si rapidement!

Sâche cependant, humain, que si l'une des araignées "ninja", comme on dit chez vous, vient à mourir par ta faute, je me déplacerais personnellement, et je te dévorerais, peu importe la distance nous séparant. J'en fais le serment.

Le Juunin, à cette parole, eut une vision d'horreur et déglutit bruyamment.

Je vous donnerais les informations que vous me demanderez. Et je m'engage à ce qu'il n'arrive pas de blessures mortelles à l'un des vôtres.

Bien. Le pacte est signé Shinobi. Tu n'es cependant que le deuxième, et tu en subiras les conséquences si tu es un jour en désaccord avec le principal utilisateur. Le monde est petit. Maintenant, tu es désormais l'ami des araignées, et tu trouveras sur ce parchemin les noms des futures araignées voulant t'aider.Il se mettra à jour de son plein gré.

Un parchemin plutôt grand tomba d'un fil de toile, et Isako le récupéra.

Merci, Tsuchigumo.

Ne me remercie pas Shinobi, tu rends un service à mon espèce, le monde se rappelera désomrais de nous. Cependant, une dernière chose : Si tu veux pouvoir utiliser ce pacte, tu devrais courir. Mes petits ont faim, et je ne peux plus les retenir.

Le Roi Tsuchigumo remonta par sa toile tandis que dans la forêt, des cliquetis se faisaient entendre : Les petits se rapprochaient. Isako, tenant fermement le parchemin, ne se fit même pas frayeur du fait qu'il allait peut-être servir de dîner à ses nouveaux alliés. Il avait signé le pacte, il pouvait maintenant échapper à tout, et réussir tout ce qu'il souhaitait.



_ _ ___________________________________________ _ _

Kiri, de la pluie
Ensevelit ses ennemis
Règne en monde Shinobi
Car jamais ne faiblit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2069-annales-d-isako-takki http://sns-rp.forumgratuit.org/t1584-bingo-book-d-isako-takki http://sns-rp.forumgratuit.org/t1506-isako-takki
 
Une forêt digne de Tolkien : Pacte avec les araignées.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une forêt digne de Tolkien : Pacte avec les araignées.
» Pacte avec le diable [Uriel]
» Un pacte avec le diable
» charlie signe un pacte avec les crapauds
» « J’ai fait un pacte avec le diable. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Autres Pays-
Sauter vers: