Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 181

MessageSujet: Après l'effort, le réconfort !   Mar 9 Oct - 19:56

Épuisés autant l'un que l'autre, Kotori et Kazeigan s'étaient finalement séparé : tandis que la belle allait terminer sa mission et rapporter le bijoux dont elle était responsable, le jashinist quant à lui avait jugé préférable de partir en avance vers l'auberge mentionnée par le hokage : autant ne pas arriver là bas et découvrir trop tard que toutes les chambres avaient été réservées sans avoir de roue de secours. Mieux valait prévenir que guérir.

Tout en marchant, Kazeigan se remémora les évènements qui avaient marqué cette éprouvante journée. Il avait tout d'abord fait intrusion dans la salle d'archive municipale et avait enfin trouvé l'adresse et le nom du ninja qu'il cherchait depuis si longtemps : Shikamaru Nara, l'homme qui avait fait disparaître Hidan de la surface de la Terre il y a vingt ans de cela. Voyant l'enseigne "Auberge de la source chaude" suspendue au plafond d'un grand batîment fait de toile et de bois dans un style typiquement japonnais, le ninja aux longs cheveux blancs changea immédiatement de direction et se dirigea vers l'établissement avant d'en faire coulisser la porte principale. La clochette attachée à quelques centimètres de de porte tinta légèrement et une hotesse, tout sourire, sortit de nulle part en direction de Kazeigan.

-Que puis-je faire pour vous ?

-Je viens de la part du hokage. Il m'a dit qu'une chambre m'attendait mon amie et moi dans cet établissement de relaxation.

-Une chambre de relaxation et un accès aux bassins d'eau chaude ! Notre établissement est réputé pour ses sources thermales, vous ne l'oublierez pas de si tôt, sire Kazeigan.

Il faut croire que le hokage avait du mentionner son nom à la bonne femme avant qu'ils n'arrivent ici. Après avoir demandé la clé et le numéro de sa chambre et confié à la gérante la mission d'informer kotori de sa localisation dès que cette dernière arriverait, Kazeigan se dirigea en fonction des sources chaudes. Un bain lui ferrait le plus grand bien.

Immédiatement après avoir franchit la porte qui le séparait de la salle des bains, l'air épais et chaud caractérisant l'abondance de l'eau sous sont état gazeux, s'engouffra dans les poumons du jeune homme. Une sensation déplaisante qui, somme toute était largement compensée par l'agréable chaleur qui embaumait à présent le corps endoloris du vagabond. En effet, la dure journée qu'il venait de vivre ne l'avait pas épargné, autant physiquement qu'en émotion : suite à un terrible malentendu, il avait confondu Shikamaru et son fils, Shinsaku, le poussant ainsi dans ses derniers retranchements pour ne pas dévoiler à n'importe qui ses objectifs sans pour autant tirer un traît sur sa rencontre avec Shikamaru. Stratagèmes tordus, mensonges épiques et techniques farfelues, tout était passé à la trappe et Kazeigan était maintenant exténué.

Le jeune homme enleva sa tunique, la plia et la rangea dans l'un des casiers en osier prévu à cet effet et fit glisser son pantalon le long de ses fesses musclées avant de le placer au même endroit. C'est donc en tenu d'Adam qu'il se glissa dans le premier bain, avec un soupir d'extase : au fur et à mesure qu'il descendait dans l'eau, des frissons de bonheur remontaient le long de son échine. Avant d'avoir le torse entièrement plongé dans l'eau parfumée, le jashinist passa l’élastique qu'il avait prévu auparavant dans ses cheveux et les noua en une queue de cheval. Immédiatement, il plongea et entama une série de longueurs de piscine extrêmement physique : afin de savourer au maximum le réconfort, le jeune homme avait toujours opté pour l'effort sportif intense.

Après une trentaine de minutes, essoufflé, Kazeigan se laissa flotter en direction du rebord le plus proche et s'y adossa, les yeux fermés en savourant ces instants de pur bonheur. Le monde aurait put s'écouler, à présent il s'en fichait royalement. A moitié endormi, le jashinist laissa le temps s'écouler ainsi pendant une durée indéterminée. Il reprit légèrement ses esprits quand il sentit soudain des remous irréguliers dans l'eau et, imperturbable, laissa, les yeux toujours aussi clos, le nouveau venu déambuler à sa guise. Les remous se rapprochaient et une douce odeur caressait désormais les narines du jashinist

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Mer 10 Oct - 19:03

C'est avec une pointe de regret que Kotori quitta Kazeigan pour aller terminer sa mission, elle aurait bien aimé avec un petit soutien mental. Elle avait fuit ses ennemis en se ruant à Konoha et elle avait trop de temps chez les Nara, et donc elle était très en retard, et le seigneur Ado, plein de bleu et de petite égratignures ne se fit pas prier pour le lui rappeler.

- Mais qu'est-ce que vous fessiez on sang de bon soir !! Je vous est payer pour nous protéger !!
- A vrai dire seigneur vous ne m'avez pas encore payer et vous m'avez engager pour protéger le Chêne de Konoha.
- Mais je m'en fiche ! Je vous est engager oui ou non ?!
- mon seigneur je me trouvais bien trop loin pour pouvoir vous protéger, ma mission étant de protéger le Chêne de Konoha, il m'a parue plus important de me réfugiez à Konoha que venir vous chercher.
- Sans est assez !! rendez moi le bijou !

Kotori soupira, elle n'aimerait jamais les nobles et même si elle y mettait tout son coeur. Elle passa ses mains dans son cou et défit le précieux collier. L'or entourait avec élégance, l'émeraude taillé et sans aucun défaut. Le bijou avait une valeur inestimable. La kunoishi n'était pas spécialement attachée aux objets, sauf quand il s'agissait de libre et de quelques objets historiques, elle pouvait alors faire une exception. Le Chêne de Konoha, car tel était le nom du bijou, appartenait à la famille Ado depuis peu et représentait toute leur fortune personnelle, si le bijou disparaissait alors la famille Ado ne serait plus que de simple citoyens, à peine, il n'aurait même pas les moyens de continuer à payer leur maison et serait probablement obligé de vivre dans les rues. Le vieux seigneur approcha en claquant des pieds comme un enfant capricieux, mais sa fille cadette, Eriko, le devança tendant la main vers la kunoishi. Kotori hésita à donner le collier à la jeune femme, mais le seigneur Ado ne disant rien, elle plaça le collier dans la main de la jeune brunette.

- Je vous remercie de votre aide... - dit la jeune femme avec une voix travaillez qui intriguait la Kunoishi
- De rien ... Seigneur Ado - le seigneur la regarda avec un mauvais oeil - Vous devez me payer à présent, un ami m'attend.
- Déguerpissez, je ne vous doit rien !
- Ma mission était de vous ramener votre trésor, je l'ai fait et vous devez me payer.
- Vous avez vu le temps que vous avez mis à me ramener l'objet ?! Vous ne méritez pas que je vous donne cet argent !
- Père ... - Eriko avait parlez d'une voix posé et douce, comme la voix de la raison que son père refusait d'entendre - Cette femme à risquer sa vie pour nous, je pense que nous pourrions au moins lui donner l'une des copies du Chêne de Konoha.
- hmm ... - Le seigneur Ado eu un long moment de réflexion - ... Fait comme tu veux Eriko.

La jeune fille détacha à son tour le collier présent à son cou, la vulgaire copie n'avait pas autant de valeur que l'original et c'était une maigre consolation à coter de la paye que Kotori aurait du recevoir, mais elle trouva généreux de la part de la fille de ce pathétique seigneur, qu'elle daigne lui offrir quelque chose. Elle déposa dans sa main, le bijou d'un vert immaculée, sans aucuns défaut, seulement brillant. Kotori a regarda avec des yeux interrogateur, grâce au petit palefrenier qui était mort il y a peu de temps, elle savait reconnaitre le dit trésor, avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, Eriko lui dit en toute cérémonie :

- Veillez nous laissez à présent, allez retrouver votre ami et ne nous contacter plus jamais.

Sur ses ordres de la jeune cadette, Kotori n'eut d'autre choix que d’obéir. Ils lui laissèrent Gamin, ce cheval n'avait pas la moindre valeur pour eux. Elle s'éloigna en marchant de la famille qui serait bientôt la famille la plus pauvre de la bourgeoisie, si jamais ils restait bourgeois jusqu'à demain. Kotori regarda la bijou et finit par sourire, c'était là la vengeance d'une jeune fille oublié et délaisser.

La ville était très animé, même pour un début de soirée. Les enfants courraient, des genins pourchassaient un chat, un couple buvait un peu de thé, un jeune homme regarda sous la jupe d'une jeune femme qui s'en aperçut et le gifla. C'était là la vie normal et quotidienne des gens qui vivaient dans un village et la kunoishi aimait les regarder, voir leur sourire et leur joie de vivre. Elle ne remarqua même pas être arriver à destination, ce fut Gamin qui lui donna un petit coup de tête pour la réveillé de sa contemplation. Une grand auberge au style japonais se tenait droite face à elle. Elle adorait ce genre de bâtiment que ce soit une auberge, une maison ou encore un temple. Elle s'approcha du bâtiment, Gamin sur ses talons. En approchant du merveilleux bâtiment elle vit y sortir un homme bondissant, une casquette avec le numéro " 9856" écrit dessus et des lunette pour protéger ses yeux. La jeune femme aux long cheveux de jais reconnue là un Ninja Messager. Il était plutôt rare d'en trouver sur son chemin, c'était des hommes qui avait vouer leur vie à livrer des message dans le monde entier, celui-ci s'approcha de Kotori joyeusement comme un acrobatte et s'inclina devant la demoiselle.

- Douce Demoiselle je vous salue en cette belle soirée qui ne pourra vous égalé.
- Je vous salue bel oiseau qui volé porter des messages aussi vite et aussi bien que le vent lui même.

Tout deux se mirent à rire de leur grandes phrase de cérémonie, une fois leur sérieux reprit, Kotori lui sourit et lui demanda:

- Vous livré encore des lettres mon seigneur ?
- Bien sur belle demoiselle, auriez vous une lettre ?
- Pas pour l'instant, mais pourriez vous revenir plus tard dans la soirée, j'en aurait surement.
- Pour une beauté tel que vous, je pourrais revenir n'importe quand.

Et le ninja messager parti tel un papillon sous les yeux rieur de Kotori. Elle n'était pas une grande adepte des compliments, mais elle c'était faite depuis longtemps aux Dom Juan comme ce messager. Un homme portant l'insigne de l'auberge sorti du grand bâtiment et viens prend le cheval de la kunoishi, il lui fit un petit sourire et lui demanda:

- Vous êtes Dame Kotori ?
- Oui, c'est bien moi - répondit-elle non étonné.
- Sire Kazeigan vous attend, ainsi que votre chambre, je me charge de votre cheval ne vous inquiété pas.

Elle se mordis doucement la lèvre, elle espérait que Kazeigan n'aurait pas fait de bêtise et que Jashin n'aurait pas besoin d'être honoré ce soir. Elle entra dans l'auberge et l'accueillante jeune femme qui se trouvait au comptoir lui prépara ses affaires. Un yukata basique, quelque affaires de toilette et une serviette. Les jeunes femmes s'offrirent un sourire chaleureux, égale, presque cloné d'une gentillesse fiente...

~

Elle fit glisser sa robe le long de son corps endolorie. Le bain ne murmurais plus sont nom, il hurlait à la mort pour qu'elle vienne. Elle examina son avant-bras blesser, la plaid commençait à cicatrisé. Elle fouilla dans ses affaires et en sorti une petite bande blanche que Baa-chan lui avait donner. L'ancienne ninja médecin connaissait assez bien la nukenin pour savoir qu'elle se négligeais beaucoup et insistait à chacun de ses départs pour quelle prenne une bande pour se soigné. Elle rinça la plaid et le sang déjà sec avec de l'eau et mit le bandage plus ou moins bien, surtout moins bien, mais tant que l'ouvrage tenait sur son bras tout allais pour le mieux. Suite à la manœuvre délicate elle se lava rapidement, pour enlever poussière et boue et accentuer l'envie d'aller rejoindre Kazeigan aux bains. Elle avait remarquer, bien qu'un peu tard mais se n'était pas pour lui déplaire, qu'il y avait qu'un seul bain mixe. Elle eu un petit sourire en repensant à la première fois qu'elle avait rencontrer le jashinist et au mouvement de recule qu'il avait eu la première fois, d'ailleurs elle se posait encore beaucoup de question sur lui. Les deux nukenin avaient beaucoup s'apprécié et faire des à présent équipe, ils en savaient assez peu l'un sur l'autre. Elle trouva dans le petit panier que lui avait donner la jeune fille, des pinces qui lui permirent de s'attaquer les cheveux. Ce ne fut pas de tout repos, ses longues mèches noir ne voulais pas se plier aux désirs de leur maitresse cela retarda encore son arriver dans les bains. Une fois que tout ses cheveux furent dresser et qu'ils formèrent un assemblage étrange, utile et presque élégant pour des bains, Kotori prit la direction de la salle tant convoité.

L'air lourd emplie ses poumons dans l'instant et ce fut avec joie que la jeune femme inspira profondément. Elle portait sa serviette à bout de bras et alla la posé contre un mur, contrairement à beaucoup de femme, Kotori était loin d'être pudique et elle pouvais se balader presque nue sans problème et en se moment, le fait d'être aussi nue qu'un ver ne la gênait absolument pas. Elle n’eut pas besoin de chercher longtemps pour retrouver son compagnon, la salle était vide d'une autre présence que la leur et seule un homme fou comme Kazeigan pouvais faire des longueurs dans un bain brulant après une journée exténuante. Elle sourit et secoua la tête en levant les yeux au ciel, elle ne cherchais plus à comprendre les Jashinist depuis un bout de temps. Elle se glissa dans le bassin au même moment où le jashinist arrêta ses longueurs.

L'eau caressa avec délicatesse la peau blanche de la nukenin, plus elle avançait, plus l'eau montait et prenait plaisir à dévoré chaque recoin de son corps de jeune femme. L'eau chaude pénétra sa peau comme le feu brule le bois et tout les muscles de Kotori se détendirent en même temps qu'elle. Elle soupira d'aise et s'approcha de Kazeigan. L'eau lui arrivait en dessous de la poitrine et même avec les remous crée par les mouvements des deux ninja, l'eau ne pouvais que tenter de léchés ses seins. Le jeune homme aux cheveux blanc était encore essouflé, adosser au rebord du bassin, les yeux fermer. Kotori put dévoré des yeux le corps du Jashinist qui n'était pas immergé, elle devait l'avoué, il était à son goût. Elle ne retint pas un petit gloussement, non pas lui, elle avait fait beaucoup de chose dans sa vie et se laissé caresser par des hommes pour avoir une information ou que savait-elle d'autre n'avait pas échapper au multiples expérience de la kunoishi, mais elle portait une affection sans bornes à Kazeigan, ainsi se promit-elle de le laisser tranquille.

- Tu sais Kazeigan, les sources thermale sont là pour que tu te repause et non que tu dépenses.

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 13 Oct - 23:56

-Tu sais Kazeigan, les sources thermale sont là pour que tu te repause et non que tu dépenses, remarqua la voix de la femme qui partageait désormais le voyage de Kazeigan.

Le nouvel arrivant était donc Kotori. Un sourire moqueur sur le visage, Kazeigan ouvrit les yeux et répliqua :

-Si tu dis ça c'est que tu es peut être moins endurante que ce que je pensais !

Avant de laisser le temps à la jeune femme de répondre, le jashinist se propulsa en direction de Kotori et, d'un mouvement sec des bras, s’arrêta à un petit mètre d'elle, tel un requin rodant autour de sa proie. Sans quitter cet étrange sourire le jeune homme continua :

-Cependant, je dois avouer que la journée que nous venons de passer a été rude en émotions et en rebondissements. Je vais donc me ranger de ton coté et me reposer un peu.

Satisfaite, la jeune femme acquiesça. Les quelques secondes qui s'écoulèrent alors permirent à Kazeigan de se rendre compte d'une évidence à coté de laquelle il venait de passer : La peau immaculée de la nukenin entièrement dévoilée, ses longs cheveux ébènes noués dans son dos, et les seins balottés par les remous de l'eau, Kotori était une femme ! Une belle femme, qui plus est. Kazeigan sursauta. Que faisait elle dans le bassin des hommes ? Maintenant qu'il y pensait, lorsqu'il était entré dans les bains chauds, il n'avait pas vu de second bain déstiné à l'autre sexe. Tout de même, Kotori l'avait rejoint, seule et nue dans un bain mixte. Qu'est ce que cela pouvait bien signifi...

Un puissant mal de crane tenailla le jashinist à cet instant précis, le forçant à porter une main à sa tempe. Kazeigan, tu t'es eloigné de ton but ! Jashin lui avait il parlé ? Il avait certainement raison d'ailleurs : Seule la mission principale importait. Tuer pour devenir puissant et devenir puissant pour mieux tuer. Regonflé à bloc, Kazeigan relança la conversation après ces quelques secondes de silence :

-Au fait, tu m'avais dit connaitre Hidan, non ? Tu n'aurais pas un début de piste pour notre nouvelle mission ?

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 14 Oct - 10:32

-Si tu dis ça c'est que tu es peut être moins endurante que ce que je pensais ! - Dit Kazeigan

Kotori secoua doucement la tête, sans perdre son beau sourire. Elle se demanda secrètement à quel moment de la journée Kazeigan pouvais se repausé, car des journées de travail intensive étaient plus qu’éreintantes et elle en savait quelque chose. Le jashinist se propulsa vers et s’arrêta avec une grâce non soupçonné. Kotori acquiesça d'un petit signe de tête, satisfaite que son compagnon se range de son coté. La jeune femme ne pouvais que se détendre avec l'atmosphère des bains, de plus il était rare qu'elle passe ne serait-ce qu'un peu de temps dans ce genre de bain, elle n'avait pas le temps entre ses longues heures de voyage et l'orphelinat. Un sursaut de Kazeigan manqua de faire exploser Kotori de rire, mais elle se retins par respect pour son ami. Il venant sans doute de remarquer qu'elle était aussi nue que lui, mais la réaction des hommes face à son corps dénudé la laissai toujours avec des yeux rieurs.

Ses yeux perdirent pourtant leur éclats quand son ami porta une main à sa tempe et courba un peu l'échine sous la douleur d'un mal de crâne soudain. Elle eu à peine le temps d'esquisser un mouvement vers lui, qu'il se dressa et relança la conversation.

-Au fait, tu m'avais dit connaitre Hidan, non ? Tu n'aurais pas un début de piste pour notre nouvelle mission ?

Kotori soupira et secoua légèrement la tête. Quel idée de s’inquiétait pour si peu, il avait du vivre pire qu'un petit mal de tête. Elle laissa ses jambes plier sous son poids et l'eau dévoré chaque millimètre carré de son corps jusqu'au cou, restant silencieuse quelques temps, pour savouré la température de l'eau, mais aussi pour réfléchir à sa réponse.

- Si nous voulons trouver l'Akatsuki, je pense que le mieux est de les chercher dans leur propre repère. Si cette nouvelle Akatsuki utilise les même repères que les anciens, alors je pense qu'il nous sera assez facile de les trouvés. Beau de repères ont été trouver ou détruit pendant la précédente guerre, mais beaucoup d'autre aussi on survécus et je connais leur emplacement comme ma poche. - Ses membres commençant à s'engourdir, elle choisit de se laisser porté par les eaux du bain et elle utilisa ses bras pour se déplacer avec douceur - Et même si l'Akatsuki ne se trouvais pas dans un de ses repères, il suffirait de faire courir la rumeur qu'un tel soit un hôte pour les appâtes. Tu ne peux pas savoir à quel points les gens sont bavards quand ils ont peur, la nouvelle se rependrait vite, mais le plus dure sera surement d'intégré l'Akatsuki en elle même. Normalement, ils sont de nature méfiante et à mon avis, une démonstration de puissance ne suffira pas... et si c'est le cas, ils commencerons avec une place relativement basse dans mon estime.

Kotori réfléchit à un moyen de les abordés, si elle le voulais vraiment elle pourrais retrouver l'organisation en deux en trois mouvements, mais elle voulais retrouver quelqu'une des ses compétences et en assuré d'autre avant de se lancer à la recherche des fantôme de ceux qui formait jadis sa famille. La tache s'avérait compliquer, d'autant plus que si Kazeigan et Kotori arrivait à entré dans l'organisation, ils devrait formé des duo et rien ne pouvais dire qu'il s’entendrait avec le binôme...

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 14 Oct - 14:32

Kotori s'enfonça dans l'eau. Les battements de coeurs de Kazeigan s’accélérèrent alors que la poitrine de la jeune femme disparaissait peu à peu sous l'eau troublée par les produits de cosmétiques dont elle était saturée. Le jeune homme, confus, recentra son regard de glace dans les yeux de charbon de Kotori.

- Si nous voulons trouver l'Akatsuki, je pense que le mieux est de les chercher dans leur propre repère. Si cette nouvelle Akatsuki utilise les même repères que les anciens, alors je pense qu'il nous sera assez facile de les trouvés. Beau de repères ont été trouver ou détruit pendant la précédente guerre, mais beaucoup d'autre aussi on survécus et je connais leur emplacement comme ma poche. Et même si l'Akatsuki ne se trouvais pas dans un de ses repères, il suffirait de faire courir la rumeur qu'un tel soit un hôte pour les appâtes. Tu ne peux pas savoir à quel points les gens sont bavards quand ils ont peur, la nouvelle se rependrait vite, mais le plus dure sera surement d'intégré l'Akatsuki en elle même. Normalement, ils sont de nature méfiante et à mon avis, une démonstration de puissance ne suffira pas... et si c'est le cas, ils commencerons avec une place relativement basse dans mon estime.

La poitrine de la jeune femme se soulevait et se rabaissait très légèrement au dessus du niveau de l'eau au rythme de sa respiration et de ses battements de bras. Encore une fois, Kazeigan détourna le regard vers une autre cible, la fine bouche de Kotori, et répliqua tout en se laissant porter lui aussi par les eaux parfumées :

-Contentons nous de trouver akatsuki. Nous aviserons par la suite. Je pense tout comme toi qu'une simple démonstration de force ou de détermination ne suffira pas à nous faire entrer dans les rangs d'une telle organisation. Il faut trouver quelque chose ou quelqu'un que nous serions les seuls à pouvoir leur offrir. Un puissant dojutsu ou un démon par exemple. Avec un tel atout en poche, nous sommes sûrs de nous faire désirer.

Sans s'en rendre compte, au fur et à mesure qu'il avait parlé, les eaux chaudes avaient porté Kazeigan encore plus prèt de Kotori si bien qu'il sentait presque le souffle fruité de Kotori sur son visage. Lorsqu'il s'en rendit compte, le jashinist, crispé, fit un mouvement de recul et frôla l'intérieur de la cuisse de la jeune fille de son genoux. Le souffle court, le coeur battant la chamade, Kazeigan était crispé comme jamais : son expérience avec la gente féminine était ... assez limité. Avant que Kotori n'ait le temps de commenter ce qui venait de passer ou même de simplement répondre, Kazeigan lui coupa la parole afin d'être sûr d'orienter la conversation dans la bonne direction : il ne voulait pas s'aventurer en terrain dangereux.

-... D'ailleurs, tant qu'on en parle, on ne connait pas grand chose l'un de l'autre. Si on doit accomplir une telle mission ensemble, autant connaître toutes les cartes qu'on a en main, non ? Histoires, facultés et techniques spécial, nous devons tout connaître l'un de l'autre si nous voulons venir à bien de cet objectif !

Il avait parlé vite et sa langue, qui avait fourché plusieurs fois dévoilait son stress. Kotori devait sûrement sentir le gène du jashinist. De plus, pour ne rien arranger, dans la panique, Kazeigan s'était lui même tendu un piège : si la jeune femme lui faisait part de ses secrets, il devrait faire de même ! Tendu, Kazeigan attendit la réaction de sa nouvelle partenaire.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 14 Oct - 17:34

-Contentons nous de trouver akatsuki. Nous aviserons par la suite. Je pense tout comme toi qu'une simple démonstration de force ou de détermination ne suffira pas à nous faire entrer dans les rangs d'une telle organisation. Il faut trouver quelque chose ou quelqu'un que nous serions les seuls à pouvoir leur offrir. Un puissant dojutsu ou un démon par exemple. Avec un tel atout en poche, nous sommes sûrs de nous faire désirer.
- C'est vrai, mais que pourrons nous leur donner ? Je ne connais pas les nouveaux hôtes ou encore faut-il qu'ils existent et je ne sais pas si un Jashinist et un ...

Elle laissa sa phrase en suspend. Elle était certes une Namida, une membre du clan qui formait les avatars, mais quelle piètre copie fait-elle là. Elle avait arrêter de s’entraine depuis la disparition de Tobi et l'Akatsuki, elle n'était plus que l'ombre d'elle même, plus les jours passait plus elle se sentait mal. Elle n'aimait pas être aussi calme et joyeuse, elle voulais au fond de son coeur être orgueilleuse et têtu, parce que tel était Madara. Son coeur voulais cela, mais sa tête voulais sa propre personnalité. Comme beaucoup avant elle, elle était en conflit entre sa propre personnalité et celle qu'on lui avait demander d'être.

Ce silence aurait put mettre la puce à l'oreille à Kazeigan, laisser une phrase en suspend était toujours étrange, mais le jashinist était occuper à autre chose. Plonger dans ses pensés Kotori n'avait pas remarquer qu'elle c'était beaucoup approcher de son compagnon aux cheveux blanc, par contre celui-ci le remarqua très bien et quand elle se retourna et remarqua sa présence, celui-ci fit un bond en arrière frôlant par inadvertance l'intérieure de la cuisse de la nukenins. Elle fut parcourue d'un frison, Kazeigan ne devait pas le savoir, mais Kotori elle avait bien plus d'expérience de lui dans plusieurs domaines et elle connaissait parfaitement les points du corps qui était sensible au caresse érotique. L'intérieur de la cuisse en fait malheureusement parti. Ce n'est pas comme-ci ce petit accident allais la gêner et la bloquer, mais apparemment l'inverse n'était pas vrai.

-... D'ailleurs, tant qu'on en parle, on ne connait pas grand chose l'un de l'autre. Si on doit accomplir une telle mission ensemble, autant connaître toutes les cartes qu'on a en main, non ? Histoires, facultés et techniques spécial, nous devons tout connaître l'un de l'autre si nous voulons venir à bien de cet objectif !

Kotori échangea son petit regard étonné contre un petit rire audacieux. Il était touchant. Kazeigan avait beau être un tueur hors pair et un jashinist dévoué, son stress dut à la présence d'une femme nue à ses cotés dévoilait une autre de ses personnalités. Kotori se calma et lui fit un regard compatissent. La soirée risquait d'être longue et riche en rebondissement. Elle avait un petit pincement au coeur en pensant à se qu'elle allais lui répondre, mais cela l'amusait, il falais l'avoué.

- Excellente idée Kazeigan ! A toi l'honneur, je t'écoute.

Elle le regarda sens faillir, attendant de savoir son histoire et surtout de quoi le jeune homme était capable. A cet instant, elle se sentait infiniment supérieure et quelle sensation merveilleuse.

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 14 Oct - 20:56

- Excellente idée Kazeigan ! A toi l'honneur, je t'écoute.

Et voilà que Kotori prenait les devants et maîtrisait totalement la situation ! Il ne pouvait pas espérer connaitre la jeune femme sans lui dévoiler quelques parcelles supplémentaires de son passé. La poitrine de Kotori continuait de se lever et de s'abaisser, restant désespérément dans la zone où l'eau commençait à se troubler. Fortement perturbé par la demande de la jeune femme et par le mouvement hypnotique de sa poitrine, Kazeigan céda à la pression et répondit à contre-coeur :

-Comme tu le sais déjà, je n'ai pas de village à proprement parler. Ou plutôt, je ne me souviens plus de mon village : il y a de cela bientôt vingt ans, j'ai été enlevé par des moines jashinist, une communauté d'individus en marge de la société. J'ai appris à les traiter comme ma famille et à oublier mes origines, à partager leur mode de vie, leur culture et leur religion et à vivre en harmonie avec eux. Cependant, après 20 ans d'attentes, Jashin m'a demandé de quitter la montagne qui nous servait de refuge et d'accomplir une mission : retrouver le membre de notre famille qui s'est égaré, Hidan. Je ne connais rien des objectifs finaux de ce projets ni des raisons qui pourraient le pousser à me demander de partir à la recherche d'Hidan 20 ans après sa disparition mais mon instinct me dit que quelque chose de grand se prépare. La renaissance de l'akatsuki, la réapparition des jashinist et la réincarnation de bijuu sont nécessairement liés d'une manière ou d'une autre.

Durant son discourt, les battements de coeurs de Kazeigan s'étaient ralentis : à force de parler de son passé il en avait oublié son embarras et s'était replongé dans un sujet qui le passionnait si bien qu'il s'était entièrement décrispé et avait même recommencé à se laisser porter par les courants qui circulaient dans le bain. Il se laissa donc glisser à coté de Kotori jusqu'à la dépasser tout en parlant et arrêta son discours alors qu'il était dans son dos qu'il contempla alors. Des épaules fines et musclées, un dos de porcelaine et une silhouette de poupée aux cheveux attachés en un chignon. Même de dos, Kotori était splendide. Cependant, c'était au tour de Kazeigan de s'amuser un petit peu. Avec une assurance qui lui était bien plus familière, il glissa sa tête à coté de celle de Kotori.

-A ton tour, maintenant de me faire part de ton fabuleux passé...

La position était telle que les deux ninjas étaient maintenant quasiment collés l'un à l'autre, Kazeigan soufflant dans le cou de Kotori tout en parlant, Kotori embaumant Kazeigan de son odeur sucrée.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Lun 15 Oct - 6:49

Elle l'écouta, silencieuse et passionnée. Elle avait toujours été avide d'histoire, en particulier celle d'une vie de ninja, ces histoires étaient à la fois douce et tragique, un parfait mélange qui place la personne entre l'héroïque et le pathétique. Elle voulut volontiers croire que Jashin lui avait demandé de retrouver Hidan, après tout s'il y croyait et que cela donnait un sens à sa vie, elle n'avait alors aucune raison de commenter ce petit détail. La dernière phrase du jashinist demanda réflexion, il n'avait pas tort, toutes ses réapparitions après tant d'années de silence voulais surement dire quelque chose, mais Kotori voulu croire que ce n'était qu'un faux espoir, une farce et que rien n'allais jamais arriver et troubler le monde comme il le fut lors de la quatrième grande guerre.

Elle n'apporta pas d'importance au fait que Kazeigan c'était décrispé et que celui-ci c'était laissé porter par les eaux, mais il s'approcha de la kunoishi et parla avec une assurance non dissimuler et surtout quand il glissa sa tête près de celle de Kotori, la nukenin se laissa aller à ce jeu dangereux où seul les plus audacieux pouvais réussir.

-A ton tour, maintenant de me faire part de ton fabuleux passé...
- ... Bien entendue, mais je doute qu'il soit aussi fabuleux que tu ne le penses.

Les deux nukenins étaient proches, si proche l'un de l'autre que Kotori eu à peine besoin de se laisser tomber en arrière pour toucher avec délicatesse le torse du jashinist. Dans cette position elle pouvait entendre son coeur battre, elle pouvait sentir sa nervosité et tout ce qu'il pouvait ressentir. Elle eut quelque regret à agir ainsi, mais après tout c'était lui qui avait voulu jouer à ce jeu dangereux.

- Je viens du clan Namida. Un très ancien clan de Konoha qui a disparu quelques jours après ma naissance, je sais peu de choses sur eux et cela ne va pas changer grand-chose à ma vie. Le pouvoir de mon clan est, quand on leur apprend dès le plus jeune âge, de devenir des avatars de ninja. Par exemple, j'ai été enlevé par Tobi alors que je n'avais que quelques jours pour qu'il m'éduque dans le but de devenir Madara Uchiwa. Il m'a donc enseigné ses faits et geste, ses techniques de combats, en bref, il m'a apprit à lui ressembler et suivant les origines de mon clan, je me suis presque devenue lui. Je divague excuse moi, je disais donc que Tobi m'a enlevé pour que je devienne son arme, ce que je le fis avec perfection. La première fois que nous nous sommes rencontré je t'ai dit que l'Akatsuki était comme une deuxième famille pour moi, étant donné que je n'ai jamais connue un seul Namida je dirais plutôt que l'Akatsuki était alors ma vrai famille. En fait.. Je dirais que mon enfance se termine au début de la guerre. -

Elle hésita un long moment avant de lui avouer la suite, c'était sa plus grande honte, sa plus grande douleur, son plus terrible cauchemars. Même si elle devait se confier comme Kazeigan venait de le faire, elle ne pouvait s'y résoudre, elle mentit avec tout son talent pour que le jashinist croie cette version de l'histoire qu'elle aurait préféré vivre.

- Tobi m'a demandé de rejoindre le champ de bataille et je lui obéis sans rien dire, mais là bat je fis surement la plus belle rencontre de ma vie. Tu sais surement que la quatrième grande guerre est connue pour avoir vu les cinq grandes nations s'unir contre l'Akatsuki, mais aussi pour avoir combattu des zombi de l'Edo Tensei et pendant mon voyage pour rejoindre ma zone de combat, c'est par hasard que je fis la rencontre de Madara Uchiwa. Nous avons dansé et danser ... A tel point que j'en frisonne encore ! ... Et à la fin de ce combat magistral, digne de la plus belle oeuvre d'art, il m'a demandé de partir... Je dois avouer que je ne sais pas encore ce qu'il voulait dire par là, mais il est mon modèle, il est presque moi et je lui dois autant de respect que j'en devais à Tobi. J'ai erré pendant environ un an, avant d'être recueillit par une grand-mère, une ancienne ninja médecin à vrai dire. Elle tient un orphelinat non loin de Konoha et c'est là- bas que se trouve mon foyer depuis plus de vingts ans.

Elle avait soif, comme à chaque fois qu'elle raconté une histoire. Elle pensa quand dans une autre vie, elle aurait pu faire professeur d'histoire ou alors momie, car à force de bavarder elle n'aurait plus assez d'eau dans le corps pour faire autre chose que cela. Elle trouva son histoire, un peu bancale, mais entre eux deux c'était elle l'experte de cet être unique qu'était Madara, Kazeigan ne pourrais pas la contredire. Un long soupire s'enfuit de la fine bouche et elle se dit que le moment de se reposer contre le torse du jashinist était passé. Elle se redressa et se tourna vers lui, mêlant son regard de suie au siens.

- En ce qui concerne mes techniques de combat, je manie avec perfection le Katana, le Tama et le Gunbai. D'ailleurs il faudrait que j'en trouve un... Je suis d'affinité Katon et le ninjutsu ne me pause aucun problème, enfin comme la personne que je suis censé imité, je maitrise le genjutsu.

En parlant de genjutsu, elle n'avait jamais été aussi bonne que son prédécesseur, mais elle était toujours pleine de volonté et son corps retrouverait facilement les gestes et les mudras qu'elle avait jadis fait des milliards de fois.

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Ven 19 Oct - 16:39

- Je viens du clan Namida. Un très ancien clan de Konoha qui a disparu quelques jours après ma naissance, je sais peu de choses sur eux et cela ne va pas changer grand-chose à ma vie. Le pouvoir de mon clan est, quand on leur apprend dès le plus jeune âge, de devenir des avatars de ninja. Par exemple, j'ai été enlevé par Tobi alors que je n'avais que quelques jours pour qu'il m'éduque dans le but de devenir Madara Uchiwa. Il m'a donc enseigné ses faits et geste, ses techniques de combats, en bref, il m'a apprit à lui ressembler et suivant les origines de mon clan, je me suis presque devenue lui. Je divague excuse moi, je disais donc que Tobi m'a enlevé pour que je devienne son arme, ce que je le fis avec perfection. La première fois que nous nous sommes rencontré je t'ai dit que l'Akatsuki était comme une deuxième famille pour moi, étant donné que je n'ai jamais connue un seul Namida je dirais plutôt que l'Akatsuki était alors ma vrai famille. En fait.. Je dirais que mon enfance se termine au début de la guerre. Elle attendit quelques secondes d'avoir retrouvé sa respiration après un tel récit et reprit, d'un ton étrange. Tobi m'a demandé de rejoindre le champ de bataille et je lui obéis sans rien dire, mais là bas je fis surement la plus belle rencontre de ma vie. Tu sais surement que la quatrième grande guerre est connue pour avoir vu les cinq grandes nations s'unir contre l'Akatsuki, mais aussi pour avoir combattu des zombi de l'Edo Tensei et pendant mon voyage pour rejoindre ma zone de combat, c'est par hasard que je fis la rencontre de Madara Uchiwa. Nous avons dansé et danser ... A tel point que j'en frisonne encore ! ... Et à la fin de ce combat magistral, digne de la plus belle oeuvre d'art, il m'a demandé de partir... Je dois avouer que je ne sais pas encore ce qu'il voulait dire par là, mais il est mon modèle, il est presque moi et je lui dois autant de respect que j'en devais à Tobi. J'ai erré pendant environ un an, avant d'être recueillit par une grand-mère, une ancienne ninja médecin à vrai dire. Elle tient un orphelinat non loin de Konoha et c'est là- bas que se trouve mon foyer depuis plus de vingts ans.


Kazeigan avait du mal à croire ce que racontait Kotori : une jeune femme comme elle pouvait elle vraiment être la réplique du ninja sans pitié qui était entré dans la légende pour sa force et son pouvoir destructeur ? D'un côté elle prétendait être l'avatar de ce glorieux guerrier et de l'autre, elle resplendissait la joie de vivre et la bonté. D'un coté elle disait être affiliée à l'akatsuki et de l'autre, elle a rencontré une mamie dirigeant un orphelinat qui l'a "adoptée". Décidement, Kazeigan ne comprendrait probablement jamais Kotori. Alors qu'un sourire ironique se dessinait sur le visage du jashinist, la jeune femme se redressa et se tourna vers lui, mêlant son regard de suie au sien.

- En ce qui concerne mes techniques de combat, je manie avec perfection le Katana, le Tama et le Gunbai. D'ailleurs il faudrait que j'en trouve un... Je suis d'affinité Katon et le ninjutsu ne me pause aucun problème, enfin comme la personne que je suis censé imité, je maitrise le genjutsu.

-Quant à moi, je ne maîtrise à proprement parlé aucune affinité mais je manie la chaîne cloutée. Tout comme tu l'as sûrement vu avec hidan, ma religion me soumet à un ensemble de règles que je suis censé respecter et qui définissent mon style de combat. Ainsi, je possède plusieurs techniques relativement puissantes qui ont chacune leur "conditions" pour être activées. Par exemple je peux, comme tu l'as vu tout à l'heure, lire la plus grande peur de quelqu'un SI ET SEULEMENT SI j'ai un contact avec cette personne. Ironiquement, ma technique la plus dangereuse s'apparente à ta capacité de clan : Tu peux copier toutes les techniques et styles de combat d'un individu, je peux assimiler d'un simple toucher son patrimoine génétique. Si j'avais rencontré Madara, j'aurais eu son sharingan mais c'est toi qui sais te battre comme lui.

Lorsqu'il eut terminé sa phrase, Kazeigan baissa les yeux. Il ne savait pas si il s'était rapproché par inadvertance de Kotori pendant qu'il parlait où si c'était cette dernière qui, passionnée par la mention de son héros avait réduit la distance qui les séparait mais toujours est il que la poitrine de la jeune femme était désormais plaquée contre la sienne ! Le doux contact des seins de Kotori sur son torse fit rougir instantanément les joues du jeune homme et une intense chaleur se rependit dans tout son corps, particulièrement sur son visage et dans le bas de son ventre. C'en était trop : Kazeigan tourna le dos à la jeune femme, se leva et fit quelques pas en direction du bord le plus proche avant de lancer à son adresse :

-Je me sens un peu fatigué, je monte dans la chambre me reposer.

Sa voix avait été rapide, un peu brouillée par l'émotion et sa sortie avait été précipitée par sa réaction. Kotori se doutait elle de quelque chose ?


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Ven 19 Oct - 20:47

Passionnant, captivent, envoutant ! Cette technique dont parlait Kazeigan était son rêve. Il dépassait le pouvoir du clan Namida en une seule technique, il pouvait avoir le Sharingan ! Un rêve ! Depuis toute petite la kunoishi rêvait du moment où son corps s'éveillerait au Sharingan, mais ce moment n'arriva jamais et il se révéla que comme tous les membres de son clan étant mort et enterré, et qu'aucun document sur le clan Namida n'étant signalé, elle ne put trouver de solution à ce problème. Elle vit sans cette pupille divine et au fond de son coeur, à coté du souhait d'avoir cette pupille, se trouve la crainte de ne jamais pouvoir égaler Madara. Car sans le Sharingan, pas de Susanoo, pas d'Amateratsu, pas de dojutsu, pas de Uchiwa.

Enthousiasmé par les capacités de son camarade, Kotori avança d'un coup et sans que le jashinist s'en aperçoive, elle était collé à lui. Elle sentait son corps contre le siens, qui malgré les cicatrices, était très doux. Il y avait de forte chance que cela soit dut au bain, mais effets était le même.

- Cette technique est merveilleuse.

Ses yeux étaient pleins d'étoiles, d'émerveillement et d'enthousiasme, rien qu'entendre le nom de Madara bien utiliser crée en elle un feu d'artifice digne des explosions de Deidara. Collé contre lui, elle pouvait sentir son coeur battre, encore et encore, et battre mille fois plus vite quand il remarqua sa présence bien trop près de lui. Il eut une réaction, basique pour un homme, mais moins pour un moine vénérant le dieu de la douleur et du sang, il eut un mouvement de recule et ses joues s'empourprèrent. Kotori eut un regard étonné, il était bien temps que ce genre de phénomène arrive, mais elle avait là une chose si rare, qu'elle ne pouvait que savouré. Kazeigan se retourna, probablement pour cacher ses rougeurs et si dirigea vers le bord du bassin, tout en parlant à une vitesse tel que Kotori eut du mal à se retenir de rire.

-Je me sens un peu fatigué, je monte dans la chambre me reposer.

Sans était trop, elle explosa littéralement de rire. Son doux rire s'éleva dans la salle comme un son de violon jouer avec vivacité et joie. Qu'il était adorable. Il avait beau être un homme des plus dangereux, surement de rang S dans les Bingo Book, plus la kunoishi en apprenait sur lui, plus elle le trouvait naïf et attachant, mais le bougre voulait s'enfuir et Kotori ne l'entendait pas de cette oreille. Elle sauta littéralement vers un bord du bassin et poussant sur ses bras, elle sortit du bassin. Elle cessa de rire, mais son sourire ne pouvait plus quitter ses lèvres. Elle accourue vers Kazeigan avant qu'il ne s'enfuit et lui agrippa le bras, toujours en tenue d'Eve.

- Ne t'enfuis pas voyons... Tu n'as pas à être gêner de me voir nue. D'ailleurs vu que nous allons passer surement beaucoup de temps ensemble, il va falloir t'y faire. Mais cela m'étonne mine de rien, je n'imaginais pas que les Jashinist pourraient être aussi gêner de voir une femme nue. Enfin, vous sacrifier bien des enfants et des femmes sans problème... Mais il n'y a pas trop de rapport remarque.

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 20 Oct - 9:56

Kazeigan continua d'avancer jusqu'à arriver aux marches bordant le bassin lorsqu'il entendit un rire cristallin à la limite du rire moqueur et un grand bruit témoignant de l'agitation de l'eau. Il fit volte face et aperçu la pirouette de sa nouvelle partenaire. Kotori ne semblait pas décidée à le laisser s'échapper. Kazeigan accéléra le pas et sortit du bassin en moins de deux. La jeune femme fit de même sans se soucier des balancements accentués de sa poitrine libre comme l'air jusqu'à rattraper son compagnon de voyage et l’agripper au bras.

- Ne t'enfuis pas voyons... Tu n'as pas à être gêné de me voir nue. D'ailleurs vu que nous allons passer surement beaucoup de temps ensemble, il va falloir t'y faire. Mais cela m'étonne mine de rien, je n'imaginais pas que les Jashinist pourraient être aussi gêner de voir une femme nue. Enfin, vous sacrifier bien des enfants et des femmes sans problème... Mais il n'y a pas trop de rapport remarque.

Il devait le reconnaître, pour avoir réussit une telle figure acrobatique, Kotori devait détenir un niveau accrobatique proche de celui qu'avait Madara de son vivant. Cependant, le jeune homme aux longs cheveux blancs n'avait pas oublié ses idées de fuite pour autant : maintenant qu'ils étaient en dehors de l'eau, il pouvait voir Kotori entièrement nue à ses cotés, ce qui n'arrangeait pas son gène et, pire encore, ELLE pouvait, d'un simple mouvement de tête admirer le sexe du jeune homme qui avait commencer à enfler sous les idées perverses. Plus géné et contrarié que jamais, kazeigan tourna un peu son corps afin de se cacher du regard de sa partenaire et se dérober à la vue de son corps hypnotique.

-Je ... ce n'est pas la même chose ! Les personnes que je tue ne sont pas ... je ne ... Tu ne comprendrais pas ! bégaya t il, furieux.

"Les personnes que je tue ne me font pas cet effet !" Voilà ce que Kazeigan aurait voulu dire. Mais les mots s'étaient étouffés dans sa gorge au moment où il les avait pensés. Kazeigan voulut avancer vers les vestiaires pour mettre fin à la situation la plus étrange de sa vie mais sa partenaire resserra l’étreinte sur son bras. Le jashinist tourna la tête vers la jeune femme et joignit son regard dans le sien. Comment en était il arrivé ici ?

[pas terrible, dsl]

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 20 Oct - 11:01

-Je ... ce n'est pas la même chose ! Les personnes que je tue ne sont pas ... je ne ... Tu ne comprendrais pas !

Kotori sourit et secoua légèrement la tête. Comment ne pourrait-elle pas comprendre ? Elle était persuade d'avoir au moins dix ans de plus que lui et elle avait une bien plus grande expérience. La fuite était devenue pour lui sa seule échappatoire, mais Kotori refusa qu'il prenne ce chemin. Elle avait toujours pensé que la fuite était la pire des solutions et elle avait expérimenter sa manière de penser en fuyant pendant plus de vingt ans. Si Kazeigan fuyait face à une camarade dénudé, qui sait devant quoi il fuirait encore. Elle renforça son emprise sur le bras du jeune homme quand il voulu faire volte face, on pouvait sentir dans cette poigne, un caractère tout autre que celui que Kotori voulait montrer. Un caractère bien plus autoritaire et masculin.

- Ne fuis pas face à une chose aussi futile et ne parle pas sans connaitre. Je suis sûre que j'ai au moins dix ans de plus que toi Kazeigan et bien plus d'expérience dans le comportement humain que tu ne peux le penser, donc je sais se que les hommes ressentent en voyant une femme de ma carrure près d'eux et surtout nue.

Son sourire qui se voulait moqueur devient aussi doux et rassurant qu'il pouvait l'être dans cette situation, sans oublier la crise de rire quelques secondes plutôt. Malgré tout, elle pouvait ressentir dans l'air le stress du jeune homme et elle doutait bien qu'il ne devait pas apprécier la situation, mais c'était un mal pour un bien et même si les hommes ont toujours eu peur de l'inconnue, il y a toujours eu des fous pour partir dans cet inconnu et revenir éclairé les hommes froussards. Maintenant que les deux nukenins étaient en dehors de l'eau, ils pouvaient tout deux se détailler sans problème et leurs différences étaient elles aussi misent à jour. On voyait alors que Kotori sans ses talons était bien plus petite que Kazeigan et que ses bras et ses jambes possédaient une musculature masquée auparavant par sa longue robe. Chez elle, tout été contraste d'ombre et de lumière alors que c'est le jashinist, c'était le contraire, tout était en accord par le jeu unique de la lumière. Même ses yeux étaient d'un bleu unique et doux, presque divin.

Pour lui, Kotori fit mine de ne pas voir ce que chez d'autre elle aurait signalé, se serait moqué et aurait provoqué un jeu dont elle serait la maitresse. Elle ne quitta pas ses yeux qu'elle aurait volonté comparée à ceux qu'un chat affolé, elle laissa le silence apaiser le jashinist et c'est avec une infinie douceur qu'elle porta sa main libre sur ton dos.

- Ne t'inquiète pas, je ne vais rien te faire et encore moins te manger... Je veux juste te montrer pour que tu ne t'enfuit plus devant se qui t'es inconnu.

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 20 Oct - 16:45

- Ne fuis pas face à une chose aussi futile et ne parle pas sans connaitre. Je suis sûre que j'ai au moins dix ans de plus que toi Kazeigan et bien plus d'expérience dans le comportement humain que tu ne peux le penser, donc je sais se que les hommes ressentent en voyant une femme de ma carrure près d'eux et surtout nue.

Toujours les yeux rivés dans ceux du jeune homme, le visage de Kotori était graduellement passé de la grimace de la petite fille moqueuse au sourire rassurant d'une mère. Kotori semblait vraiment tenir à Kazeigan pour tenir ce genre de discours. Il la dominait de plus de deux têtes mais semblait être à sa mercis. Toujours appuyée contre le bras du jashinist, Kotori passa une main légère comme une plume dans le dos de Kazeigan. Le jashinist se crispa lorsqu'un frisson parcouru son corps sous les caresses de plus en plus bas dans son dos.

- Ne t'inquiète pas, je ne vais rien te faire et encore moins te manger... Je veux juste te montrer pour que tu ne t'enfuit plus devant se qui t'es inconnu.

Il était vrai que s'engager avec elle dans une mission d'une telle envergure nécessitait de pouvoir compter l'un sur l'autre quelque soit la situation. Si kotori se faisait surprendre au cours d'un bain de minuit par un ennemi, Kazeigan devait pouvoir être capable d'intervenir sans se laisser déconcentrer par ses courbes parfaites. Le moment venu, Kazeigan ne pourrait pas se permettre de fuir ! Résigné à faire un effort pour le groupe, Kazeigan hocha la tête et se tourna vers la jeune femme aux yeux noirs comme la nuit.

-Je pense que tu as raison, il est inenvisageable que je reste dans cet ... "état" ? à chaque fois que je te croise nue.

Mais quelle méthode proposerait elle au jeune homme pour le mettre en confiance ? Considérant que cela aiderait probablement beaucoup sa partenaire, Kazeigan fit un gros effort pour se relaxer et se décrisper.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 20 Oct - 17:31

-Je pense que tu as raison, il est inenvisageable que je reste dans cet ... "état" ? à chaque fois que je te croise nue.

Le regard et le sourire de la kunoishi furent plus doux que jamais, Kazeigan acceptait de lui faire confiance et cela la touchait beaucoup. De plus, il se détendit comme il le put et se retrouva vers elle.

- Ne t'inquiète pas, je suis sûre qu'avec le temps je ne te ferais plus aucun effet.

On n'avait pas caché à Kotori les secrets de la sexualité que d'autre définissait comme tabou. Enfant, elle avait plus d'une fois pris un bain avec un membre de l'Akatsuki et pas toujours avec la seule kunoishi de l'organisation. Le corps masculin de l'avait jamais choqué et c'est avec une grande curiosité qu'elle l'avait découvert. Si Kotori faisait encore parti de l'organisation aujourd'hui, elle aurait surement désensibilisé Kazeigan de façons très brut, mais ce n'était pas le cas et elle avait appris à être douce grâce aux enfants dont elle avait été longtemps responsable.

Elle lâcha le bras du jashinist, maintenant assuré qu'il ne s'enfuirait pas et porta l'une de ses mains à ses seins avec plus de douceur qu'une biche en aurait eu pour son faon. Elle lui laissa le temps de s'habituer à la sensation de sa peau contre la sienne, puis elle saisit son autre main et la posa sur sa hanche. Plusieurs fois elle le regarda dans les yeux, lui murmura des paroles apaisantes et quand il avait des doutes, l'aura maternelle de Kotori était là pour le remettre sur le droit chemin. Forcer ne servait à rien, ainsi elle le laissa découvrir par lui-même, bien qu'elle le guida quelques fois ou alors l'invita à découvrir un corps qui n'était pas le siens.

Kotori put par moment lui caresser la tête, les cheveux humides du jeune homme n'empêchèrent pas la main chaleureuse de la kunoishi de calmer leur possesseur. Elle frissonna quand Kazeigan la toucha à certains endroits et elle ne manqua pas de lui signaler et de lui expliquer les causes et les effets, s'est à ses endroits qu'elle l'empêcha d'aller le plus loin, sinon le jashinist pouvait momentanément faire se qu'il voulait de son corps. Elle aurait peut-être dut se méfier, le surveillé d'avantage, mais elle avait , à cet instant, l'impression d'avoir face à elle un enfant naïf plutôt qu'un dangereux assassin.

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 181

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 20 Oct - 18:48

Sa main droite se posa sur la poitrine laiteuse de sa partenaire. Le contact était si doux, si chaux, si agréable, que le jeune homme se laissa prendre au jeu. Son autre main, guidée par celle de Kotori se posa sur la hanche de la femme aux longs cheveux noirs. Après avoir posé ses deux mains sur le corps de la jeune femme, Kazeigan s'était automatiquement tourné face à Kotori et la regardait maintenant d'un oeil différent : peu à peu son regard s'était transformé et la gène avait laissé place à la un mélange de curiosité mêlé à de la peur. La peur de lui faire mal, la peur d'aller aux mauvais endroits. La curiosité de toutes ces découvertes.

Kotori libéra alors l'une des mains du jashinist afin de pouvoir glisser l'une des siennes dans ses cheveux. Sa main droite, posée sur son sein, soupesait, testait la consistance, pinçait, caressait tandis que sa main gauche, toujours guidée par celle de la nukenin passait dans le dos de cette dernière, descendait sur ses fesses bien fermes avant de s'arrêter au niveau de la cuisse que Kazeigan avait frôlé par inadvertence tout à l'heure. Kazeigan pouvait sentir le pouls de la jeune femme sous ses mains. Il pouvait sentir la chair frémir entre ses doigts et le sang afluer sous ses caresses. Le sang.

Les deux ninjas étaient maintenant collés l'un à l'autre. La main de Kotori avait maintenant quitté les cheveux du jashinist et, après avoir caressé de ses doigts de fée le ventre musclé du jeune homme, avait entamé un massage de son postérieur. Son autre main, collée à celle de Kazeigan lui faisait faire des allers retours de hauts en bas le long de sa cuisse. Alors que la main gauche de Kazeigan s'écartait du chemin tracé par Kotori pour tenter d'aller s'aventurer un peu plus haut, Kazeigan remarqua que la migraine qui lui ravageait peu à peu la tête depuis quelques minutes s'était intensifié et son bras droit était remonté de lui même jusqu'à la gorge de la jeune femme et commençait à la serrer légèrement. Une voix, une voix qu'il ne connaissait que trop bien, une voix qu'il avait l'espace d'un instant totalement oubliée, retentit dans sa tête :"Je te somme d'arrêter ! Jashin. Il était visiblement prêt à tuer Kotori si les caresses des deux ninjas allaient plus loin.

Le jeune homme s'écarta instantanément. Terrifié, il ne laissa pas le temps à la jeune femme de le rattraper et sortit en trombe du vestiaire, en ramassant ses habits au passage. Plus rapide que l'éclair, plus insaisissable que le vent et plus furtif qu'une ombre dans la nuit noire, Kazeigan se propulsa en dehors de l'auberge et sauta au dessus de l'un des bâtiments de l'auberge avant que quiconque ait put remarquer sa nudité. Haletant moins à cause de l'effort qu'il venait de réaliser qu'à cause de ses émotions, Kazeigan enfila ses vêtement, encore mouillé. Pour la première fois depuis 20 ans, il avait mis jashin de coté, dans un coin de sa tête et avait pensé à autre chose. Il avait été stupide et Kotori avait faillit en mourir. Désormais, il saurait se maitriser et éviter ce genre de dérapage. Bien décidé à se faire pardonner de son écart de conduite, Kazeigan acheva de s'équiper en enroulant sa chaîne cloutée autour de lui et sauta de maison en maison jusqu'au quartier Akimichi où il tuerait jusqu'à ce que son corps ne puisse plus supporter la fatigue. Alors qu'il sautait de maison en maison, Kazeigan promit à Jashin de se débarrasser de Kotori, une fois qu'il aurait retrouvé Hidan.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 21 Oct - 14:16

Idiote ! Quelle idiote était-elle ! Elle avait voulu jouer à ce jeu bien trop dangereux, elle ne s'était pas méfiée, elle avait voulu lui apprendre et maintenant, voilà que la main du jashinist serait de plus en plus fort sa gorge fragile. Au début, la sensation déteinte légère ne l'avait pas dérangé, mais maintenant l'air lui manquait et sa peau peu à peu une couleur rouge sous la puissance de la main du jeune homme. Tout d'un coup, il la lâcha et déguerpit. Kotori aurait voulu lui courir après et lui dire que ce n'était rien, mais elle était bien trop occupée à retrouver son souffle perdu.

Quand elle se senti mieux, elle parti à sa recherche, revêtant au préalable le yukata bleu qu'on lui avait prêté. Elle le chercha partout, mais Kazeigan n'était plus dans l'auberge. Elle se senti coupable de l'avoir fait fuir, même si c'était pour son bien que le jashinist avait quitté les lieux. Elle entra dans la chambre, vide de toute vie. Des lits étaient fais et sur une table se trouvait une cloche sous laquelle attendait sagement le repas des deux nukenins. Kotori pensa à Kazeigan, s'il revenait autant manger avec lui, alors elle se dirigea vers le bureau de la chambre sur laquelle attendait des feuilles blanches.

Elle pris le stylo qui accompagnait les feuilles dans ses mains blanches et marquée de cicatrice. Elle resta quelques secondes à les admirés, dire que c'était elle qui s'était blessé et non quelques coquins qui en voudraient à sa vie. Elle soupira, remit une de ses mèches de cheveux mouillé derrières son oreille et écrit sa première lettre à Eriko Ado. Elle là remercia de son cadeau, le collier qui faisait la fortune de sa famille, mais lui dit qu'elle ne pouvait l'accepter, qu'elle lui rendait, mais qu'elle ne devait n'en parler à son père et à sa soeur. Elle lui conseilla une auberge respectable dont les propriétaire étaient ses amis, là-bas elle pourrait trouver un toit et du travail. Elle glissa le collier avec la lettre dans enveloppe et la ferma. Elle n'aimait pas avoir des dettes, comme Madara avant elle, alors plus vite Eriko Ado serait entre de bonne main, mieux se serait pour elle. Elle pris une seconde feuille blanche et écrivit à nouveau, cette fois-ci à Baa-chan:

"Baa-chan,

Je m'oblige à vous écrire ce soir, pour vous informez d'une nouvelle qui pourrait en attristé plus d'un. Je ne reviendrai pas avant longtemps.
Je me dois de vous expliquer mes raisons, suite à la mission qui m'a conduite chez le seigneur Ado, je me suis faite poursuivre par des brigands et cette course poursuite m'emmena tout droit au coeur de Konoha et du quartier Nara. Là-bas, je retrouvis un ami qui recherche sans relâche Hidan. Souvenez-vous, je vous est déjà parlé de lui, Kazeigan. Malheureusement, celui que nous avons crue être Shikamaru Nara n'était qu'autre que son fils, Shinsaku Nara. Nous pûmes vérifier que les liens entre les gens de Konoha étaient toujours les mêmes, fort et flamboyant, c'est ainsi que nous nous retrouvâmes face au Shishidaime Hokage. Je ne sais si je dois parler de chance ou de malchance, mais à la place de nous combattre et de nous tuer, il nous à engager pour une mission qu'il lui était très importante. Se renseigner sur l'Akatsuki et détourné l'attention de Suna qui aurait des fins obscure envers Konoha.
J'ai moi aussi du mal à croire qu'une nouvelle Akatsuki c'est formé et j'aimerais pour le bien des enfants que tu gardes cela pour toi. Nous avons, moi et Kazeigan, étaient contraint d'accepter, autant par curiosité que pour la prime qu'il nous proposait. A la fin de cette dangereuse mission, j'aurais un accès libre aux archives ainsi qu'une rencontre avec Shikamaru Nara.
Je promets de vous écrire aussi souvent que j'informerais le Hokage des mouvements de cette Akatsuki que je vais intégrer. Dit aux enfants, ainsi qu'à Erable, Chêne et aux garçons, que je les aime. Je t'aime aussi Baa-chan et je promets également de rester en vie. J'aimerais pouvoir de promettre plus, mais la journée a été longue et elle m'a fait réaliser que j'ai beau être puissante, mais ma vie n'est pas toujours en sureté.

Avec tout mon amour et ma reconnaissance.
Votre fille, Kotori Namida."

Elle posa le stylo et se hâta de mettre la lettre dans l'enveloppe qui lui était destiné. Les larmes commençait à lui montrer aux yeux, c'était comme si elle venait de faire ses adieux à la femme qui l'avait aidé pendant vingt ans et cette idée lui déchira le coeur. Pour la première fois depuis qu'elle avait quitté les bains, elle était heureuse que Kazeigan ne se montre pas. S'il y a bien une chose qu'elle détestait, c'était pleuré. Pleuré était pour elle la plus grande marque de faiblesse, elle s'interdisait de pleurer, jamais on imaginerait Madara versant une larme. C'est cette pensée qui l'empêcha de verser les larmes qui ne demandaient qu'à apparaitre. Elle pris les deux lettres et sorti de la chambre, en direction de l'entrée de l'auberge.

Une fois dehors, le vent frais de la nuit mordit sa peau avec délicatesse et malice, se glissant dans son cou comme un serpent. Elle attendit sagement que le ninja messager arrive. Une vingtaine de minutes plus tard, le numéro 9856 arriva et lui fit un beau et large sourire auquel Kotori répondit. Elle lui donna les messages qu'il avait à transmettre en précisant le destinataire, puis remonta dans sa chambre frissonnante. A son retour, Kazeigan n'était toujours pas là. Son visage exécuta avec mélancolie un petit sourire. Elle dina seule et se coucha avec une solitude bien connue. Elle laissa la fênetre ouverte, pour son ami ou pour que le vent viennent lui tenir compagnie avec sa fraicheur.

C'est seule qu'elle s'endormis.


[Fin du RP]

_ _ ___________________________________________ _ _

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Petite Kunoishi plein d'amour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'effort, le réconfort !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort + Cassiopée et Ezreal
» Anim: Après l'effort le réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Auberge de la source thermale-
Sauter vers: