Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 C'est bien connu, le peuple n'est jamais content [IWA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira (Disparu)
Grade Supérieur
Grade Supérieur

Messages : 426

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - S - 1 A - 3B -  5C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: C'est bien connu, le peuple n'est jamais content [IWA]   Lun 17 Fév - 17:23





Dans la nuit méditait ce vieux héros de guerre de Iwakagure. Il se malaxait le menton et chatouillait sa longue barbe, son regard était fixé sur un papier. C’était son livret de note, il avait prévenu tout le monde la veille, il tiendra un discours. Sans aucun doute un discours que le Jingi considérera comme négationniste, il avait déjà une plainte sur le dos pour incitation à la haine, en réalité c’était une guerre interposée que se menait le Jingi et lui. Son front ridé démontrait sa fatigue, sans doute à force de donner la totalité de son énergie à la politique. Il avait un rêve, faire de Iwa une démocratie sans pareil dans le monde. Le kage devait avoir un rôle restreint à son goût. Le kage devait être élu par le conseil du village et par les villageois, rien de très original mais San Gin Han rêve d’exterminer les clans à Iwa, Ryuka, Kirigakure et Inkan, tout le monde devait être dissout. Une phobie des réunions de ce genre qui le poussait à des discours extrémistes parfois. Un attenta a même été orchestré contre lui, le controversée personnage venait donc de terminer son discours pour la journée du lendemain, il était minuit passé et voilà qu’il décide de convoquer son clan politique.


(San Gin Han durant la guerre, plus jeune)

-Ils sont arrivés San Gin Han Sama.

De sa voix rauque et souveraine, sans un regard et se contentant d’un simple geste de la main, il dit avec sérieux et les yeux rivés sur ses notes :

-Hum, faites les installer à la table, j’arrive. Est-ce qu’un dénommé Akira Ryuka est venu ?

-Oui justement, nous l’avons empêché d’entrer comme vous nous l’aviez dit pour les membres de clan.

-Pour lui, c’est différent. Faites le siéger… Faites le donc siéger avec les autres. Je finis mes notes.


-Bien maître.


Car oui, Akira n’en démordait pas. Il voulait intégrer ce parti, l’opposition extrémiste. Le jeune Ryuka parvint à entrer, il avait formidablement bien jouer son rôle auprès de San Gin Han.



Plus tôt dans l’après-midi  




-Je donnerai un discours demain, en matinée ! Je suis rigoureusement prêt à affronter la racaille de ce village comme la dictature organisé du JINGI !

-S.G.H, S.G.H ! Répondez à nos questions :

-San Gin Han, ici  la gazette d’Iwa !

-Monsieur Han, un message pour le tsuchikage ?!


Je voyais le manège politique et journalistique s’articuler autour de moi. San Gin Han avait profité de la décision très controversé du Tsuchikage de fonder une alliance avec Akatsuki pour récupérer un très grand nombre de partisans, ils n’ont pas tous les mêmes idéaux mais sont pourtant rassembler dans ce parti, absolument absurde. San Gin Han avait un regard mauvais aujourd’hui. Une alerte à l’explosion avait été donné un peu plus tôt, aux alentours de midi. Je revenais du sanctuaire, je devais l’approcher mais comment avec tous ces journalistes et soldats. Je criai, tout simplement.

-San Gin Han je suis Akira Ryuka et je souhaite vous parler !

-Humpf’ ! Faites le approcher.

J’approche, des hommes m’entourent. Je me sens oppressé, eux et leurs sales pattes me répugnent. Ca y est je suis tout prêt, je pourrais bien lui enfoncer un pic cristallin dans le foi et disparaître dans la foule, sa sécurité laisse à désirer, je lui ferais remarquer en temps et en heure. Il était nécessaire de l’intéresser, jute pour qu’il essaie de me revoir.

-Je suis un Ryuka et j’adhère à votre parti, laissez moi vous parler plus calmement.


Un ennemi qui le représente, ça ne pouvait que donner envie à cet abruti. Il gagnerait des partisans dans les clans comme les Ryuka. Il ne répondait plus, il avait l’air mort sur place. On me poussa, la foule s’agitait encore et toujours. J’étais à plus de cinq mètres de lui, il avançait comme si rien n’était. Il transportait sa masse imposante dans la foule, ses associés s’excitaient et lui frayaient un chemin non sans mal. Un homme me bouscula, fort de ma prise de poids et de muscles, je ne vacillai pas d’un poil. Il me glissa quelques mots, étonnamment.

-Minuit, ce soir au Q.G.

Ils m’avaient invité, moi un inconnu. C’était trop surprenant pour être vrai. Je repris mes esprits et m’éloigna de toute cette pagaille. Je me reposai toute la fin de journée chez moi, je lus ensuite quelques bouquins sur la syntonisation de l’air pour le rendre cristallin. Impressionnant mais encore trop difficile pour moi, je gardai cette idée en tête. Je m’y entraînerai, plus tard.

Minuit approche, je regarde l’horloge. Encore et encore, je me presse, finalement je pars pour 23h50. J’y serai plus tôt comme ça, et en courrant en plus. Je m’infligeai un entraînement physique quotidien désormais. J’arrivai sur place, des hommes cachés dans l’ombre encapuchonnés, ils semblent eux aussi attendre. Je me prépare à un piège, je suis armé et mon plan est rôdé, je suis calme malgré la peur de l’inconnu. Je le dois si je veux me sortir d’un éventuel piège, en effet avec un shôton parfait, leurs chances de me vaincre sont réduites.

Je vois une femme sortir, elle est jeune et plutôt charmante. Je m’en méfie d’autant plus. J’approche, je suis le dernier à débarquer d’entre tous ces hommes masqués.

-Qui es tu ?

-Akira Ryuka, S.G.H m’a invité.

-Partez, partez. Votre clan n’est pas le bienvenu chez S.G.H.


Elle me claque la porte au nez, je suis seul dans la nuit devant le bâtiment en bois de San Gin Han, l’écusson du pays de la terre et du village de Iwa orné d’une étoile en shuriken symbole de l’ordre décorent la porte principale. Je décide donc de repartir, c’était trop beau pour être vrai. Le dos tourné, je me remémore la prise au pouvoir du Jingi, un coup d’état comme un autre. Mais le peuple les soutenait, c’était bien vrai. Même mes parents soutenaient le Jingi lors de leur arrivée au pouvoir. Peu à peu, les gens comprirent autour de moi, surtout dans le clan, que leur régime ressemblait à tous les autres. Bien sûr des mesures intéressantes ont été prises, faire de Iwa une terre d’accueil. Réunir le village en une seule famille. Mais nous avons toujours été tenu éloigné de la vie politique de Iwagakure, un affront pour un clan aussi puissant que nous. Ashiro au pouvoir, les choses ont changés, vraiment changés. Le clan est plus rigoureux, il est clair qu’en cas de guerre interne, le parti où les Ryuka sera aura plus de chance d’en sortir vainqueur que vaincu. Interrompu dans mes pensées je fus.

-Akira Ryuka ! San Gin Han sama m’a dit de vous faire installer !

Je n’avais alors pas tout perdu, j’allais siéger parmi le clan du très réputé San Gin Han. Je marchais dans les couloirs, c’était un bâtiment en forme de sphère, une sphère en bois. Je descendais dans les sous-sol, des torches éclairaient les escaliers en pierres. J’étais étonné, ce lieu était rustique. Il ressemblait étrangement au repère de l’homme que j’avais rencontré pendant la mission avec Rimy Sama. L’apprenti de Orochimaru…

-Asseyez vous ici, San Gin Han vous fera venir après.

J’allais donc rester cloué ici, sans rien entendre il n’en était pas question. Il n’y avait aucune pierre à l’état naturel ici… Je devais trouver un moyen d’écouter tout en détail. Le cristal que je portais autour du cou, c’était la solution. Je le pris puis dit.

-Donnez ça à San Gin Han Sama, c’est un cadeau que nous offrons aux nouveaux amis dans mon clan.

Elle le prit, cette idiote. Par manipulation des résonances cristalline, ce cristal encore à l’état naturel et familiarisé avec mon chakra était un parfait espion.

-Akira Ryuka vous offre ce collier en guise de cadeau, une tradition chez eux.

-Je n’ai que ça à faire de porter des bijoux… Je vais le mettre pour lui faire plaisir.


-Messieurs, le Jingi nous a laissé une porte pour le pouvoir, ce chemin est direct mais il est incertain. Le Tsuchikage est un puissant shinobi et nous ne pouvons le renverser par la force. Le peuple tout entier ou presque doit nous soutenir dans la prise de pouvoir temporaire. Pour satisfaire la soif démocrate de Iwa nous organiserons des élections, chose inédit. Ils se tairont et nous aurons la main mise sur la politique externe comme interne puisque nous remplacerons le conseil d’état des shinobis de Iwa. Mon discours vous sera transmis demain, une heure avant l’officialisation du projet du parti. D’un commun accord, il sera décidé d’appeler le parti : Kinchasa, l’Iwa d’or. Le jeune Ryuka qui est de l’autre côté de ces murs est la partie intéressante et inédit de tout ceci. Notre image anti-clan sera lavé avec sa présence dans nos rangs. Il sera le porte-parole de notre parti, mais il ne saura rien de tout ça, une fois au pouvoir nous établirons un ambassadeur dans leur clan. Puis nous demanderons la dissolution de la totalité des clans. Il croira à son propre mensonge et nous détiendrons une armée de Ryuka prête à se battre pour nous.

-C’est un plan fantastique San Gin Han san, mais les Ryuka. Les Ryuka ne laisseront pas le parti les dissoudre.

-Les Inkan ont un chef très puissant, eux non plus ne se laisseront pas faire.

-Tout simplement, le peuple aura progressivement des avantages sur eux. Des tensions naîtront et inévitablement, le peuple haïra ces clans si ils ne sont pas dociles à notre loi. Ce sera long mais une fois en place, Iwa retrouvera des valeurs qui lui sont chers. L’alliance ninja doit primer sur l’alliance avec ces bandits de l’Akatsuki.

-C’est très dangereux.

-Oui mais je donne mon accord à San Gin Han.

-Alors moi aussi.

-De même.

-Je vous remercie mes amis, faisons entrer l’autre.


C’était à moi de jouer, je devais être étonné de toutes ces nouvelles. Sans surprise, ils n’ont aucun respect ni pour les Inkan, ni pour nous. Je ne cherche pas à détruire les autres clans, nous voulons justes avoir les mêmes droits politiques et sociaux que les autres Iwajins. Je m’apprête à seulement treize ans à affronter dans un débat des adultes d’un groupuscule extrémiste. Je passe la porte et voit plusieurs hommes, il y a un jeune. Il doit avoir la vingtaine et les deux autres sont plus âgés, peut être la quarantaine. Le chef, San Gin Han en bout de table, me nargue de son regard vicieux et de son sourire sournois, cet hypocrite me donne la nausée mais je ne dis rien, je reste planté la devant mes ennemis hypocritement devenus mes alliés.

-Akira Ryuka, qu’est-ce qui te pousse à rejoindre l’Iwa d’Or ? Pourquoi un membre du clan Ryuka, un clan respecté de Iwa veut rejoindre l’ennemi. Celui qu’on surnomme l’ennemi racial ?

-Mon clan ne vous respecte pas, vous comme vos idées. Néanmoins, vous avez besoin de nous. Je représente le clan  Ryuka ici et mon clan aspire a une vie meilleure, nous voulons jouer un rôle majeur dans la vie politique de Iwa ainsi que dans la vie social. Nous craignons que le Tsuchikage soit manipulé par Akatsuki dans un futur proche ou même maintenant. Nous ne comprenons plus sa politique, il est clair que Akatsuki ne nous veut pas du bien. Si alliance il y a, malgré le Fuinjutsu Akatsuki colonisera, pillera et martyrisera le village tout entier. Notre clan aussi, si le shôton et les sceaux des Inkan tombent entre leurs mains ainsi que les données secrètes de Konoha alors nous sommes perdus, nous et tout le monde shinobi. Nous avons le même but : Sauver Iwa et pour cela nous souhaitons la même chose.


Je m’arrêtai ici, marquer un silence à cet instant était une bonne chose. Il me fixaient, j’avais jusqu’à preuve du contraire, fais preuve d’aisance.

-Et que souhaitons nous ?


-Nous souhaitons tous dans cette pièce comme dans mon clan, renverser le yondaime tsuchikage, GIN INKAN ainsi que le Jingi et tout son entourage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
C'est bien connu, le peuple n'est jamais content [IWA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est bien connu, le peuple n'est jamais content [IWA]
» FdP gratuit sur un site bien connu jusqu'au 31/05
» j'ai bien connu ( à ses débuts) , cette tache !
» Il est bien connu que sans oxygène, le feu ne peut bruler~ PV¦KASS"
» HAITI MAX MATOUTOU A ET FEFICHE PAR UN BEAU CORPS BIEN CONNU !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Tsuchi no kuni :: Iwagakure no Sato :: Rues et ruelles-
Sauter vers: