Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 L'éternel Insurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zero
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 263

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: L'éternel Insurrection   Dim 2 Mar - 22:03

Music =>


Les vents arides balayaient de sable le somptueux temple que je m’apprêtai à aborder. Il demeurait parfois de cette étrange ironie contemplative, allègrement tissée par les doigts habiles du Destin, qui dans sa douce mais implacable véracité, venait à s’ériger devant vous, barrant ainsi à jamais la voie à l’arrogance et l’oisiveté de vos existences décadentes. Malheureusement pour ce destin tisseur et lieur d’existence, je n’appartenais nullement à se bord là, faisant face à cet édifice soit disant imparable pour à perce soigneusement tous les aspects jusqu’à qu’il en soit un trou béant dans sa façade. A l’image de la légendaire Sexternité qui avait régit les fondements de l’art du Ninshuu, jadis existait six reliques baptisées sous l’emblème des apôtres. Liés à leurs maîtres dans l’existence comme dans la non-existence, ces derniers, une fois déchus entrainèrent avec eux ces précieux atouts dans l’oubli. La toute-puissance de la forge des esprits m’avait permis de ressusciter la Soul Reaver, le deuxième artefact nécessaire à l’accomplissement de mon œuvre. Le premier étant le masque de Majora lui-même. Afin d’aboutir à l’accomplissement de mon œuvre et ainsi parfaire la tâche qui m’avait été confié, il mettait indispensable de rassembler les quatre autres. Dès lors, toute la subtilité du joug du sort se dressait alors devant moi. En effet, Emna Daishi, le dernier des apôtres avait habilement prit soin de cacher les reliques avant d’effacer  sa trace de la surface du monde, à l’image de ses confrères et consœurs.

Je l’ai cependant bien précisé, de par l’outre-puissance que j’incarnais, il n’était en la matière point d'obstacle en ce monde capable de faire barrage à ma volonté et par conséquent de la Sienne. Qui plus cela étant, les relations tortueuses que j’entretenais avec le pays de la foudre se révélaient plus que providentiel. Des informations concernant l’une des reliques mettant alors parvenue. Si ces dernières se révélaient exact, le pendentif de l’Apocryphe devait se trouver dans le temple qui me faisait face. Ce dernier se révélait être le sanctuaire de moine pacifique prêchant la voix de l’équilibre à savoir la juste jonction entre les versatiles notions de bien et de mal. Quoi qu’il en fût, pacifiste ou non, sage ou irrévérencieux, un linceul de ténèbres s’apprêtait à s’abattre sur le refuge de ces moines. Logé à même une façade rocheuse escarpée, son architecture se composait de nombreuses alcôves dont chacune d’entre-elles étaient soutenue par des colonnes nervurés par l’artisanat le plus pure et fissurée par les vents les plus rustres. Etalé sur trois étages, chacune de ces alcôves donnaient sur l’intérieur du temple à même une vaste salle cérémoniale où était censé résider l’objet de ma convoitise.

Déterminer à en finir au plus vite, je décidai alors d’invoquer la Mer Noire directement à l’extérieur afin d’encercler le temple. Une vaste tempête de sable gouvernait jusqu’alors l’immensité de ce désert. L’ombre de ma silhouette, celle du manteau noir, devait être à peine perceptible à plus d’une dizaine de mètre. L’idée d’une allégorie me liant à un fantôme du désert me traversa l’esprit, faisant naître un sourire sur mes lèvres, malheureusement, il n’en était rien. J’existai bel et bien sous la forme d’un cauchemar incarné. Faisant fi de la force des sables soulevés par les vents du désert, je commençai alors mon invocation, libérant ainsi de mon corps la sombre, la corrompue, la doucereuse Mer Noir, origine de tous les vices. Semblable à une brume pernicieusement incarnée, elle commença à s’élever dans les confins de ce désert éthéré pour encercler le temple, engloutissant tout sur son passage. Quand le Destin jouait de sa mirobolante ironie, l’infinie pouvoir de Majora me permettait également d’ériger ma propre muraille pour oser le défier. Les sombres forces qui m’émanaient de la Mer Noir me plongeaient dans une allégresse somme toute teinté de perfidie. Dans un dernier soupir j’emboîtais alors le pas vers mon objectif. L’océan de ténèbres suivait de près son plus fidèle serviteur, prêt à s’immiscer dans les méandres du temple. Il en aurait dû être ainsi, cependant et je réalisai avec un amusement certain, que cette guerre sempiternel face à la destinée venait de reprendre ses droits. Le bien contre le mal…

Les moines, dans leur pacifisme avisé, avait probablement engagé un gardien temporaire afin d’assurer la plénitude de lieu régit par un culte manichéen. Je m’arrêtai alors face à mon opposant accompagné de l’immensité sombre qui me sciait tant.

-Il semblerait que je me sois fait attendre. S’il en est ainsi, je vous saurais gré de m’en excuser. Vous vous demandez dans soute qui je suis. Sachez-le très cher, j’incarne le néant, je suis Zero et je déteste que l’on se dresse en travers de ma route… Dis-je dans un profond sarcasme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2912-bingo-book-zero http://sns-rp.forumgratuit.org/t2775-le-coeur-de-l-apocryphe
Messages : 227

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Dim 16 Mar - 22:38



Nagori Yashiro
et ses recherches !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Deux ans, cela faisait déjà deux ans que j'avais quitté le village de Suna. Je devais sans doute être considéré comme un déserteur, en tout cas n'importe qui aurait fait la même chose que moi. Le Kazekage Gara fut renversé et assassiné par Shunsuke Kinbara, tous les ninjas sous ses ordres avaient sans doute été éliminés. Sauf peut-être pour ceux qui avaient retourné leurs vestes, c'est-à-dire ceux qui avaient décidé de se ranger du côté de Shunsuke. Je ne regrettais pas ma décision, le fait de ne pas avoir regagné le village m'avait permis d'apprendre beaucoup de choses sur le clan Nagori. Cela ne suffisait pas pour comprendre l'histoire de ce clan, de ce que mon père essayait de dire en sous-entendant que j'en étais héritier, mais l'essentiel fut que je continuais de progresser dans mes recherches.

Aujourd'hui, j'allais faire mon retour dans le pays du vent. Non, mon objectif n'était pas de me rendre au village et rendre des comptes au nouveau Kazekage qui succéda Shunsuke, porté disparu. Il fallait être suicidaire pour retourner au bercail après deux ans d'absence, malheureusement je tenais trop à ma vie pour tenter cette folie. Mon objectif était de me rendre dans un temple du pays, il était gardé par des moines, à l'intérieur s'y trouvait le livre de ma convoitise. Si je parvenais à mettre la main dessus, j'apprendrais encore beaucoup sur ce clan et je réussirais peut-être à déterminer la raison de leur disparition. Je me trouvais à Kawa no Kuni, il me fallait environ trente minutes pour atteindre le pays du vent. Je courrais de branche en branche afin de pouvoir gagner rapidement le désert de ce beau pays.

Un peu moins de trente minutes, j’arrivai à destination. J’avais les pieds dans le désert du pays du vent, je me penchai tout en ramassant un peu de sable dans ma main. Je me redressai aussitôt écoutant attentivement le bruit du vent. Celui-ci m’accueillait, comme s’il me disait bon retour à la maison. Je respirais l’air agréable du désert et je laissais échapper le sable qu’était dans ma main. Mes yeux droits devant, je n’apercevais rien mise à part du jaune. Que du sable ! C’était agréable de retrouver mon pays, malheureusement maintenant je devais rester sur mes gardes. Il devait sûrement y avoir des ninjas  patrouilleurs dans le coin, désormais je devais être prudent et surtout je devais ouvrir grand les yeux. Le temple se situait à quelques kilomètres d’ici, un peu au nord, je devais tout faire pour récupérer ce livre et ne laisser personne apprendre mon identité.  

– Vent et désert du Suna, vous avez été toujours mes amis, je compte sur vous pour me protéger jusqu’au bout de ma mission ! Disais-je comme si le vent et le désert m’écoutaient.

Je me mettais à marcher dans la direction du nord, là où se trouvait le temple. Le vent soufflait fortement, cela me rassurait, en cas d’attaque je pourrais facilement prendre l’avantage grâce à mon affinité Fûton. Le soleil brillait et me cramait le dos, heureusement le vent était présent pour rendre la température un peu plus agréable. Certes, il faisait toute de même dans les trentaines, mais c’était mieux que d’atteindre les cinquantaines. Après deux heures de marche, j’apercevais enfin le temple qui se trouvait à quelques mètres de moi.  Je mettais ma capuche sur la tête afin de cacher mes cheveux, mon manteau couvrait tout mon corps et je plaçais bien mon masque sur le visage empêchant quiconque de m’identifier. Jusqu’à ici  tout allait bien, je devais doubler de vigilance maintenant.

– Hôshâmi !

Suite à la prononciation du nom de ma technique, une couche de cristal recouvra tout mon corps. Il n'était pas très visible, il fallait être très proche pour s'en apercevoir. Cette technique rendait les armes et les attaques de faible niveau inefficace. J'étais prêt à toute éventualité ... Je me trouvai désormais face au temple, je montais les marches et je m'arrêtais à l'entrer gardé par deux moines. Ils n'avaient pas l'air très dangereux, je n'avais donc pas à utiliser la force. Comme à mon habitude, je prenais un air neutre et calmement, je m'adressai aux gardiens du temple :


– Je m’appelle Nagori, je dois entrer à l’intérieur, c’est une question de sécurité nationale.

– Nagori, dis-tu ? Ne te fous pas de nous, Nagori c’est le nom d’un ancien clan du pays du vent. Dit-nous l
a vraie raison de ta présence.
Rappliquait-il sur un ton fort et désagréable.

– Je ne veux pas me battre, vous non plus je suppose. Tout ce que je veux, c’est entrer à l’intérieur et récupéré un livre sur ce clan Nagori comme vous le dites. Disais-je sur un ton doux et calme.

– Yû tu n’es pas obligé d’être désagréable avec lui. Vous pouvez entrer, prenez le couloir à droite et vous trouverez notre chef, c’est avec lui que vous devrez discuter. Rappliquait le deuxième gardien.

Il était inutile de lui répondre, je rentrai à l’intérieur prenant la direction qu’il m’indiquait en espérant pouvoir trouver leur chef. Malgré ma bonne mémoire, je me perdais à l’intérieur du temple, c’était un vrai labyrinthe. Je perdais une dizaine de minutes en cherchant leur chef, soudain un bruit étrange attira mon attention. Je suivais le bruit et je me retrouvais à la porte d’entrée. Un homme étrange vêtu de noir s’attaqua au temple. En me voyant, il croyait que j’étais celui qui dirigeait ce lieu. Une énergie étrange se trouvait tout autour du temple, comme si cette chose avait l’intention de nous engloutir. Cet homme devait être l’auteur de cette technique. Serait-il du village de Suna ? Non ! Il était là pour se faire connaître, il voulait nous intimider, malheureusement ça ne prenait pas avec moi. Sa présence n’était pas une bonne chose pour, car il pouvait attirer l’attention des patrouilleurs de Suna, je devais rapidement me débarrasser de lui.

– Ton nom ne m’intéresse pas, ta présence ici est une menace pour moi. Je suis désolé, mais je n’ai pas de temps à perdre. Disais-je sur un ton sérieux

– Kaze no Sen Hari


Je crachai une dizaine d'aiguilles de chakra Fûton en sa direction dispersée dans l'air. Son énergie noire commençait à être gênante, l'endroit devenait petit à petit sombre, comme s'il y avait de la brume. J'espérais que ma technique allait fonctionner, ainsi peut-être que la brume disparaîtrait. J'étais sur mes gardes, mon shôton recouvrait toujours mon corps et j'étais prêt à enchaîner au cas où ma première tentative échouait. Cet homme dégageait quelque chose d'étrange, je n'étais pas un ninja sensoriel, mais je pouvais me rendre compte que ce n'était pas un homme ordinaire. Qui était-il et que voulait-il ?



techniques utilisées:
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


To Be Continued



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
Zero
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 263

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Mar 18 Mar - 10:21

L’individu me faisant face semblait bien évidemment doué des arts shinobi, qui plus cela étant, son visage demeurait caché par un masque. Cela pouvait signifier qu’il faisait partie de l’élite du village caché du sable. Un adversaire somme toute au-delà de ma mesure, mais je ne pouvais me laisser sa simple présence réfréner mon ambition. Par ailleurs, je n’avais pas encore eut l’occasion de tester ces fameux pouvoir que me conféraient le manteau noir. En effet, n’étant pas shinobi d’origine, il ne m’était jamais arrivé d’affronter qui que ce soit sur le plan physique. Peut-être s’agissait-il là d’une merveilleuse occasion de faire appel aux dons noir de Majora, car malgré tous les soins que j’appliquais à mes œuvres afin de passer outre les conflits, tôt ou tard, la violence de ceux-ci finiraient inéluctablement par me rattraper. Cette opinion était d’autant plus accentuée depuis que j’avais rejoint l’organisation de la lune rouge. Je décidai alors qu’il en serait ainsi, cet homme, ce gardien me barrant la route, ferait office de parfait cobaye. Le ton du Shinobi s’adressant à moi était particulièrement calme et sérieux, signe qu’il s’agissait d’un individu expérimenté, habitué à aborder ce genre de situation. La Mer Noir encerclait d’ores et déjà le temple, celle-ci avait stoppée sa course à l’instant où je m’étais arrêter. Cette dernière attendait patiemment mon consentement avant de tout envahir.

-Ton nom ne m’intéresse pas, ta présence ici est une menace pour moi. Je suis désolé, mais je n’ai pas de temps à perdre.

-Qu’il en soit ainsi… Dis-je dans un sourie dissimulé par mon capuchon.

L’homme fut le premier à ouvrir les hostilités. Composant une rapide série de signe, il déploya un chakra de type vent dans les airs enfin de former une myriade d’aiguilles tout autour de lui. Celles-ci fusèrent dans ma direction à une vitesse folle. Faible de mes capacités combatives, je ne réalisai que trop tardivement qu’il me serait impossible de toute les esquiver. Alors que les projectiles fusaient à vive allure sur moi, j’effectuai un bond latéral vers l’arrière afin de me dissimuler dans la Mer Noir. Une série de picotements rapidement accompagnés de vives douleurs assaillirent mon corps. Bien qu’étant parvenu à esquiver une partie de cette attaque, l’autre était malgré tout parvenue à s’enfoncer dans ma chair. Bien que redoutable, les conséquences de cette technique se révélaient sans gravité bien qu’handicapante pour le restant de cet affrontement. La sensation de douleur provenait notamment de mon buste, de mon bras droit ainsi que de mes deux jambes. Mon épaule droite ne semblait pas non plus avoir été épargnée. Il m’était difficile d’évaluer l’ampleur des dégâts à l’intérieur de la Mer Noir. Malgré tout la présence de cette dernière se révéla fort providentiel. En effet le chakra de l’Abysse dont elle était imprégnée eut pour effet de désagréger les aiguilles futons planté dans mon corps. Je fis bouger mes articulations afin de m’assurer qu’aucune partie substantielle de mon organisme n’avait été touchée.

Je savais que plus ce combat durerait et plus il tournerait en ma défaveur ceci étant principalement dû à mon manque d’expérience en combat ainsi qu’à ma faiblesse naturel. Il m’était par ailleurs impossible de combattre tout en maintenant la Mer Noir active, celle-ci finirait par disparaître avec le temps. Je devais contre attaquer au plus vite… L’occasion de tester le restant de mes pouvoirs s’offraient désormais à moi. Caché dans l’ombre de mon invocation je composai une série de signe. Je terminai les dernières mudra en sortant mes mains et seulement mes mains de la brume de sorte à ce que mon adversaire ait son attention attiré par cette dernière. Dès lors, il se trouvait prisonnier de mon illusion, consistant à créer une réplique de moi-même particulièrement réaliste destiné à faire diversion. Mon adversaire devait alors voir cette même réplique foncer droit sur lui à vive allure. J’avais poussé le réalisme de mon double de sorte à ce qu’il donne l’illusion de laisser des traces pas dans le sable. Je mon côté je profitais des restants de la Mer Noir pour contourner l’entrée du temple ainsi surprendre mon adversaire à revers en grimpant sur l’une des alcôves situés au premier étage composant l’entrée du temple, juste au-dessus de là ou se trouvait mon opposant.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2912-bingo-book-zero http://sns-rp.forumgratuit.org/t2775-le-coeur-de-l-apocryphe
Messages : 227

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Dim 23 Mar - 22:31



Nagori Yashiro
et ses recherches !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ce n’était pas dans mes habitudes d’engager un combat sans réfléchir. Malheureusement le temps jouait contre moi et je devais faire vite pour récupérer le livre de ma convoitise et m’en aller d’ici. Si je n’avais pas lancé les hostilités, mon adversaire l’aurait sans doute fait. Je ne regrettais pas mon choix, au contraire, j’étais content de l’avoir mis dans une mauvaise posture. L’avantage était mienne, je devais en profiter pour l’achever. Malheureusement ce n’était pas aussi simple que je l’imaginais. Il esquiva tant bien que mal ma technique et il se dissimula à l’intérieur de son mystérieux pouvoir. Aussi étrange qu’il pouvait l’être, je ne fis guère impressionné. Je restai calme et j’analysais la situation. Ne me laissant même pas dix secondes pour réfléchir, mon adversaire surgit de la fumée noire et se dirigea droit sur moi. Il était rapide, mais c’était insuffisant pour pouvoir m’attaquer au corps à corps.  J’attendis quelques secondes puis, je cristallisai mon poing et je lui assénai un coup de poing de cristal. Aussitôt, je sursautai en arrière et je restai sur mes gardes, prêt à toute éventualité.

A ma plus grande surprise, le corps de mon adversaire s'éclata donnant vie à une multitude de spectres. Son pouvoir était effrayant ça ne faisait aucun doute, je ne fis tout de même pas impressionné. Je savais que dans ce bas monde, aussi bas fût-il, il y avait des adversaires redoutables et qu'un jour je finirai par croiser quelques-uns. Mon passé me permettait facilement de contrôler mes émotions et garder mon sang-froid au cas où je me trouverais dans une situation délicate comme celle-ci. Il était temps pour moi d'utiliser une technique d'une grande ampleur, tant pis pour le temple. Je me préparai à créer une puissante tempête de vent que les spectres attirèrent mon attention. Ils ne m'attaquaient pas, serait-ce un genjutsu ? On n'allait pas tarder à le savoir ! Ayant une bonne maîtrise du Fûton, je centralisai mon chakra Fûton à dans ma bouche et d'un coup je relâchai le chakra dans le but de créer une rafale de vent assez puissante pour trancher les spectres.



– Je m’en doutais !

Il maîtrisait le genjutsu, ça ne fût aucun doute. Comme je le disais,  il était un adversaire redoutable. Je croyais avoir l’avantage, mais en réalité c’était lui qui l’avait. Où se cachait-il ? Pourquoi ne m’attaquait-il pas ? Son illusion avait fonctionné sur moi, trois minutes furent déjà écoulées depuis le début du combat. Il aurait très bien pu m’abattre avec l’avantage qu’il avait sur moi. Serait-ce quelqu’un qui n’aimait pas la violence ? Serait-il venu dans un autre but que de piller le temple ? Tant d’interrogations, malheureusement très peu de réponse. J’utilisai rapidement ma technique qui me permettait de sortir des illusions de ce type. L’exécution de la technique fut rapide, comme je le craignais, mon adversaire profita de ce moment pour passer à l’attaque. Je ne savais pas ce que j’avais, mais je fis confus. Ma tête tournait et ma vision était très réduite, je n’arrivais pas à tenir sur mes pieds. Que se passait-il ? Que m’avait-il fait ?




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


To Be Continued



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
Zero
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 263

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Mer 26 Mar - 10:04

Tout se passait exactement comme prévu. Mon double illusoire parvenait parfaitement à faire diversion, me permettant ainsi d’effectuer mon œuvre. Les spectres désormais intervenues, ces derniers sauraient attirer l’attention de mon adversaire le temps que je puis réaliser cette fameuse technique. Je constatai avec amusement, que cet ignare tentait de repousser mes apparitions par le bien de ninjutsu, avant de finir par réaliser que cela était inutile. Durant ce temps, j’avais rejoint le premier étage du temple et me trouvait juste dessus de mon ennemi. Ayant au préalable composé une série de mudra, je joignais mes mains les unes contre les autres afin d’y cumuler à l’extrémité de chacun de mes doigts mon chakra de l’Abysse. Ecartant ensuite les paumes, j’étais parvenue à créer des liens de chakras sombres, aussi épais que des cordages, chacun mutuellement relié à un doigt de chaque main pour un totale de cinq éléments. Ce pouvoir méconnu sous le nom d’allégeance éternelle était la technique d’entrave parfaite pour ce genre de situation.

La douleur de mes précédentes blessures me rappela soudainement à l’ordre et je compris, que je ne pourrais continuer de tenir tête à mon adversaire si notre affrontement venait à durer. Bien que les dommages occasionné par sa première attaque ne fusse que mineur, ceux-ci risquait de s’aggraver sous la pression d’une trop grande mobilité. J’espérai alors en finir au plus vite. Ma technique désormais prête j’allongeai mes liens tout autour de moi puis décidait d’attendre que mon ennemi décide, de son propre à chef, à tomber dans mon piège. Cela ne manqua guère après de longues minutes qui me parurent interminable. En effet, l’illusion d’invocation de ces spectres n’était en réalité qu’un subterfuge destiné à cacher le véritable pouvoir de cette technique. En décidant d’annuler cette illusion par l’intermédiaire d’une rupture, celui-ci avait activé son véritable potentiel consistant à perturber le système nerveux de mon ennemi. En résultait alors un état de confusion déviant le rendant particulièrement vulnérable durant un court laps de temps.

Je profitai alors de cette brève, mais véridique ouverture pour sauter directement sur mon adversaire depuis ma hauteur. Les liens toujours rattachés à mes doigts serviraient d’entrave pour mettre un terme à cette lutte dérisoire. Ainsi parvins-je à profiter de l’état de confusion de mon adversaire pour réussir à apposer la paume de ma main sur son dos. Ce contact physique me permit de pallier à la lenteur naturel de cette d’immobilisation en apposant directement les liens sur le corps de la cible. A peine eu-je touché le sol que j’effectuai un saut vers l’arrière, me retrouvant toujours face au dos de mon adversaire. Les liens s’étaient alors déjà enchevêtrés tout autour de mon adversaire entravant ses mouvements et bloquant l’utilisation de son chakra. Je tenais alors les liens, tel un marionnettiste agitant les files reliés à son pantin. Le voyant ainsi de débattre dans le vain espoir de se délier de mon emprise, m’arracha un sourire malsain.

-Il semblerait que la situation ne joue guère en votre faveur mon cher ami. Pourquoi ne pas prendre le temps de discuter tranquillement ? Vous semblez être un shinobi originaire du village caché du sable. J’ai l’intime conviction que nous pourrions avoir de nombreuses choses à nous dire.Dis-je sur un ton de profonde ironie.

La fourberie était sans doute le vice qui me sciait le mieux. Malgré tout, je n’en demeurai pas moins un sincère opportuniste. Je ne doutai point que cet homme aurait quelque chose à partager en échange de sa liberté, voire davantage, si je me révélai en mesure d’éveiller son intérêt. Il y existait de cet adage disant qu’il était important de garder ces ennemis prêts de soi, ce que je n’approuvai en aucun cas. Il n’était en aucun cas prolifique de cumuler les antagonistes envers ma cause, voire de leur permettre d’accéder à cette dernière. Je n’en demeurai pas moins en accord avec ce second adage expliquant que l’on ne gagnait point de guerre avec des ennemis, mais avec des alliés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2912-bingo-book-zero http://sns-rp.forumgratuit.org/t2775-le-coeur-de-l-apocryphe
Messages : 227

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Dim 11 Mai - 11:56



Nagori Yashiro
et ses recherches !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Il n’aurait fallu que d’un contact à mon adversaire pour me mettre hors état de nuire. C’était la première fois qu’un adversaire parvenait à m’immobiliser aussi rapidement, pourtant je n’avais pas baissé ma garde. Il n’y avait que deux explications possibles : l’utilisation du genjutsu ou alors une technique qui permettraient d’annuler l’utilisation du chakra. Quoi qu’il en soit, je me laissai faire, je trouverai sans doute une occasion pour me libérer de son emprise. Pour le moment, je me contentai de rester calme et d’analyser la situation. Ma cible s’amusa à contrôler mon corps comme bon lui souhaitait. Il me retourna dans sa direction avec sa technique de manipulation, sourire aux lèvres, il m’adressa la parole :

– Il semblerait que la situation ne joue guère en votre faveur mon cher ami. Pourquoi ne pas prendre le temps de discuter tranquillement ? Vous semblez être un shinobi originaire du village caché du sable. J’ai l’intime conviction que nous pourrions avoir de nombreuses choses à nous dire.

La situation ne m’était pas favorable, je l’avais remarqué, il n’avait pas besoin de me le rappeler. Enfin qu’importe … Il regarda mon bandeau frontal et me proposa de converser avec lui. Avais-je vraiment le choix ? Etant sous son emprise c’était la première chose que je pouvais faire, d’ailleurs cela me permettrait de gagner du temps. Peut-être qu’à un moment donné, sa technique allait faiblir, ainsi je pourrais sortir de son emprise. Un petit sourire se dessina derrière mon masque, je rappliquai pour essayer de gagner du temps :


– Ne vous fiez pas aux apparences ! Disais-je sur un calme

Je voulais le mettre en garde ce n’était pas parce que je portais un bandeau frontal de Suna que cela ferait de moi un ninja de ce village. Je voulais également le perturber, ainsi peut-être que je ne serai plus sous son emprise. C’était une ruse pour faire douter l’adversaire. Cependant, elle ne fonctionnait pas à tous les coups. Ne le laissant pas le temps de parler, j’enchaînai en lui posant quelques questions :


– Qu’attendez-vous de moi ? Pourquoi ne m’aviez-vous pas achevé quand vous en aviez eu l’occasion ? Pourquoi vous en prendre au temple et aux moines sans défenses ?

Je n’étais certes pas dans la bonne posture pour me permettre de poser tant de questions, mais l’essentiel c’était de gagner du temps.  Ma stratégie fonctionnait, car mon adversaire semblait vouloir répondre à mes questions, ou du moins c’était l’impression qu’il me donnait. Il s’apprêtait à me répondre, mais malheureusement pour lui, je le devançais une nouvelle fois :


– En tout cas, vu ma situation, je suis prêt à discuter avec vous, je n’ai pas vraiment le choix de toute façon.

Je cherchais à lui faire perdre son sang-froid en posant autant de questions et en  lui laissant pas vraiment le temps d’y répondre. Il semblait être beaucoup plus âgé que moi, aurait-il assez de sagesse pour ne pas s’énerver ? Quoi qu’il en soit, je décidais de lui laisser la parole. Pendant ce temps, j’essayais de bouger mes membres, mais malheureusement toujours sous son emprise.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


To Be Continued



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
Zero
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 263

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Mer 14 Mai - 9:43

Mon prisonnier enchaîna les questions sans prendre la peine de me laisser répondre. Ce dernier ne semblait pas réaliser qu’il ne se trouvait en mauvaise posture. Ce faisant, je resserrai les liens autour de lui afin de lui rafraichir la mémoire. Ce sombre pouvoir entravait ses mouvements ainsi que son chakra. De la sorte, il lui était impossible de s’en libérer. Cependant, maintenir cette prison active coûtai une certaine quantité de chakra, m’empêchant de la maintenir aussi longtemps que je le souhaitai. Avant de le mettre hors d’état de nuire, il m’était nécessaire de l’interroger sans quoi je n’aurais d’autre choix que de faire de lui un prisonnier sur le long terme.

-En effet, comme vous le dites si bien, vous n’avez guère le choix. Mes motivations ne concernent que moi, je n’ai nullement à vous répondre contrairement à vous. La situation se présente ainsi, répondez à mes questions et tout ceci ne sera pour vous plus qu’un lointain désagrément. Tentez de vous jouer de moi et le vous paierez de votre vie.

Ces derniers mots furent prononcés avec une certaine insistance de sorte à souligner le fait que ses jours en tant qu’homme libre pouvaient être menacé. Car par-delà tous mes propos je pouvais lui réserver un châtiment bien pire que la mort.
Nous nous trouvions toujours à l’extérieur, le soleil aride du désert frappait fort eu dessus de nous. Le mur impénétrable de la Mer Noir encerclait toujours le temple, empêchant toute fuite possible, autant pour ces misérables moines que pour mon prisonnier. Je décidai d’attendre encore un peu avant de lui ordonner de tout engloutir.
Je lançai un bref regard autour de moi afin de m’assurer que nous étions seules. Les moines s’étaient réfugier à l’intérieur du temple et ne prendrait sans doute pas le risque de nous déranger. Je me plairai à les rejoindre une fois que je me serais occupé de ce shinobi.

-Commençons par le commencement je vous prie. Dites-moi votre nom et ce que vous représentez à l’égard du village caché du sable. Je désire connaître la situation exacte de ce dernier. Qui est votre Kazekage ? Quel est sa politique interne ? Je veux également que vous m’informiez sur son système de sécurité et que vous m’appreniez les noms des principaux investisseurs financiers du pays et notamment du village.

Ce faisant, je composai le signe de la chèvre, maintenant ce dernier afin de mieux malaxer mon chakra et à explicitement faire comprendre à mon prisonnier que je n’hésiterai pas à utiliser mes pouvoirs sur lui au moindre écart.

-Il est également dans votre intérêt de ne pas me mentir. Sans quoi je me verrais dans l’obligation de me vous forcer à me dire la vérité. Mais soyez sans crainte. Il s’agit en quelque sorte de votre jour de chance car malgré tout ceci, je n’en demeure pas moins un honnête homme. Agissez comme je l’entends et vous aurez tôt fait de retrouver votre liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2912-bingo-book-zero http://sns-rp.forumgratuit.org/t2775-le-coeur-de-l-apocryphe
Messages : 227

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Jeu 15 Mai - 18:31



Nagori Yashiro
et ses recherches !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Je n’arrivais toujours pas à me défaire de la technique de mon adversaire. A chaque fois que j’essayais d’utiliser mon chakra, les liens utilisés par l’homme à la capuche ne faisaient que se renforcer. Je n’avais pas prévu tout ceci, le temps jouait contre moi, je devais faire vite pour quitter cet endroit. Pour cela, je devais à tout prix trouver une solution pour me libérer de sa technique. Ce n’était pas une chose facile, étant donné que l’homme à la capuche était très proche de moi. En parlant de lui, il m’adressa la parole :

– En effet, comme vous le dites si bien, vous n’avez guère le choix. Mes motivations ne concernent que moi, je n’ai nullement à vous répondre contrairement à vous. La situation se présente ainsi, répondez à mes questions et tout ceci ne sera pour vous plus qu’un lointain désagrément. Tentez de vous jouer de moi et le vous paierez de votre vie.

Si je n’étais pas retenu par cette technique bizarre, je lui aurais déjà cassé la gueule. Il parlait beaucoup trop pour un vieux et cet enfoiré se permettait d’ignorer mes questions. Je n’avais malheureusement pas le choix, je devais répondre à ces questions pour espérer être libre de mes mouvements. Une fois que j’aurais retrouvé ma liberté, je n’aurais autre choix que de l’éliminer définitivement.

– Commençons par le commencement je vous prie. Dites-moi votre nom et ce que vous représentez à l’égard du village caché du sable. Je désire connaître la situation exacte de ce dernier. Qui est votre Kazekage ? Quel est sa politique interne ? Je veux également que vous m’informiez sur son système de sécurité et que vous m’appreniez les noms des principaux investisseurs financiers du pays et notamment du village.

Il était sérieux ? Il n’y avait qu’un idiot qui pouvait se permettre de poser des questions aussi absurdes. Malheureusement pour lui, je venais de quitter Suna sous une  nouvelle identité pour enquêter sur l’Akatsuki, ordre du Kazekage Gara. Je ne pouvais donc prétendre être de Suna, ma mission devait rester top secret et je ne pouvais en aucun cas me permettre de répondre à ses questions, même sous la torture. Etant un bon menteur, je devrais pouvoir m’en sortir facilement.  Je m’apprêtais à répondre, mais malheureusement il n’en avait pas fini …

– Il est également dans votre intérêt de ne pas me mentir. Sans quoi je me verrais dans l’obligation de me vous forcer à me dire la vérité. Mais soyez sans crainte. Il s’agit en quelque sorte de votre jour de chance car malgré tout ceci, je n’en demeure pas moins un honnête homme. Agissez comme je l’entends et vous aurez tôt fait de retrouver votre liberté.

Quel drôle de personnage ! C’était bien la première fois que quelqu’un se permettait de me parler ainsi. C’était également la première fois qu’on me menaçait autant … Malheureusement pour lui, je ne savais pas ce que c’était les menaces, s’ils voulaient me convaincre de ne pas mentir, il devrait peut-être passer à l’action. Bref ! Il fallait jouer le jeu, dans très peu de temps, ces liens autour de moi s’affaiblirons, j’en étais persuadé. Je devais gagner encore quelques minutes, une fois que ces liens neutralisé, je passerai à l’attaque, je me défoulerai sur cet enfoiré …

– En effet, comme vous le soulignez, je ne suis pas dans une situation qui pourrait me permettre de vous mentir. Malheureusement pour vous, je ne suis pas du village caché du sable, le bandeau que je porte me serre uniquement à entrer et sortir du pays sans avoir trop de problème. Je vous dis la vérité, libre à vous de le croire ou non.

Malgré ma soif de vengeance, je parvenais à garder mon sang-froid. J’enchaînai aussitôt pour lui raconter d’autres  mensonges :

– Je suis à la recherche de l’Akatsuki, cela fait déjà un bon moment que je les cherche, malheureusement pas la moindre trace sur eux. Je suis venu ici dans l’unique but d’apprendre quelque chose sur cette organisation. C’est tout ce que vous devez savoir sur moi, je ne dirai plus rien désormais. Libre à vous de faire ce que vous voulez de moi.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai fait vite, j'espère que ça te convient comme réponse. Je n'ai pas vraiment de choix :p Au prochain tour, je passerai à l'attaque, à moins que tu attires mon attention en parlant de l'Akatsuki lol Si tu veux que je modifie une partie, mp moi.


To Be Continued



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
Zero
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 263

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   Jeu 22 Mai - 13:56

Cette imbécile pensait sincèrement que j’allais boire chacune de ses grossières paroles. Je l’avais pertinemment mis en garde contre le mensonge et ce dont il lui en coûterait de faire usage contre moi. Il n’était pas nécessaire de posséder des dons de présciences pour comprendre qu’il cherchait à se moquer de moi. Un simple bandeau frontalier ne suffisait pas à aller et venir dans un pays, ce faisant, il n’avait aucune raison d’en porter un si ce qu’il avançait était exact. Qui plus cela étant, il prétendait être à la recherche de l’organisation à laquelle j’appartenais. J’aurais sans doute prit ce fait bien plus sérieusement s’il n’avait déjà cherché à se jouer de ma personne. Qu’il en fut ainsi, j’allais à mon tour m’amuser avec lui. Qu’importait si son âme n’était plus en état de réagir, j’aurais au moins eu le plaisir de me divertir tout en offrant les tourments de son être à ma déesse.

-Je vous avez prévenu, mais hélas, vous ne me laissez plus le choix. Soyez cependant reconnaissant, je vais mener votre âme là où aucune autre n’est encore allée. Laissez-moi donc vous faire découvrir un petit avant-goût de ce qu’est le désespoir. Une fois terminée, votre état sera tel que vous ne serez même plus capable de me supplier de vous achever.

Déterminée à mettre menace à exécution. Je composai une première série de signe qui plongerait ma victime dans un océan d’inconstances désaxés. Malheureusement, à mon grand damne, il me fut impossible de lancer cette technique. En effet, mon attention était-elle toute orientée vers ma proie que je ne pus anticiper l’arrivée de cet évènement inattendu. Un des moine venait de trouver le courage de rejoindre l’entrée du temple à nous nous trouvions ; ce dernier faisant brusquement usage d’un parchemin qui eut pour effet de détruire les liens sombre qui maintenait mon prisonnier inactif. Pris au dépourvu je mis un certain temps à réagir, face à la contre-attaque du ninja de Suna ; mes réflexes en tant que shinobi étant encore loin d’être aussi affuté qu’ils ne le devraient.

Il m’assena un violent coup de pied qui me fut difficile de parer. Le choc fut suffisant violent pour m’éjecter vers l’extérieur du temple. Ainsi rejoignis-je la chaleur aride du désert couronné de son astre diurne aux rays flamboyantes.
Je parvins à retomber sur mes jambes, en dérapant dans le sable. Je faisais désormais face au table, avisant avec une certaine rancœur mon adversaire libéré de mon emprise se diriger vers moi. Tous osaient se mettre en travers de ma route. Ainsi fut-il, tous en paieraient justement le prix.

-Il semblerait que le sort se plait à jouer en votre faveur, mais ne vous réjouissez pas trop rapidement.

Je levai alors une main vers le ciel, puis l’abatis soudainement en avant, ordonnant ainsi à l’immense mur sombre que formait la Mer Noir de tout engloutir sur son passage. Tel un gigantesque flot de désolation, elle s’abatis en direction du temple, s’approchant dangereusement de ce dernier. Je fus le premier à être submergé par sa force de dévastation. Pur moi il ne s’agissait que d’une douce et sordide étreinte, me rappelant les siècles passés en présence de ma déesse. Cependant, la Mer Noir, n’en demeurait pas moins un poison virulent et néfaste à toute entité vivante n’ayant pas reçu la bénédiction de l’Abysse.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2912-bingo-book-zero http://sns-rp.forumgratuit.org/t2775-le-coeur-de-l-apocryphe
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'éternel Insurrection   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éternel Insurrection
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel à l'insurrection.
» Ils auront réussi à mater, à endiguer tout élan d'insurrection en Haïti.
» Murmure Éternel. Fini.
» Atlantis Insurrection - RPG
» Sera maître, celui qui se sait éternel apprenti [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Kaze no Kuni-
Sauter vers: