Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Encore un temps dans la peau d'un Sunien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Encore un temps dans la peau d'un Sunien   Sam 8 Mar - 11:10



précédemment :
 

Le chef de l'Akatsuki, ou plutôt son hologramme, venait de nous informer de notre mission sur le Vieux Continent. J'attendis les quelques jours qui me restaient avant le grand départ des nations. Allais-je réussir à mettre du désordre dans le Vieux Continent ?

.......................................

Mes oreilles bourdonnaient. Cela faisait quelques semaines déjà que je n'avais dormi dans un vrai lit, et le besoin d'y remédier commençait à se faire ressentir. J'avais décidé de laisser la place à mon double Sunien pour une énième fois, prétextant l'extrême facilité pour la mission qui m'attendait. Mes cheveux blonds s'aplatissaient sous mon large couvre-chef, recouvrant entièrement ce qui me restait de front. Mon regard hautain se dirigeait vers Kiri, dont les frontières ne se délimitaient que par les bordures d'eau qui changeaient d'aspect et de direction en fonction du vent et des vagues. J'allais comme cela éviter un déplacement vers Suna et les contrôles permanents y attenant. J'étais donc parti tôt le matin, près de la péninsule qui se trouvait au Sud-est de Hi no Kuni. J'atteignais presque les côtes de Kiri, ayant marché un certain temps au dessus de l'eau. Évidement, je ne pouvais prendre de bateau sans risquer le dévoilement de ma véritable identité, et ainsi, je dûs user de mes ressources afin de parvenir jusqu'au pays de Mizu. J'empruntai alors un chemin pour arriver là où les bateaux devant nous emmener au Vieux Continent s'arrimaient, puis finalement, je fus contraint de m'arrêter pour dormir car le soir tombait et les délégations n'étaient pas encore arrivées. J'avais une petite journée d'avance sur eux, ayant préféré m'assurer un voyage en bateau plutôt que tout un trajet à marcher au dessus de l'eau.

Dans un recoin du pays des Vagues où je m'étais arrêté, loin des passages encombrés que l'on pouvait rencontrer dans certaines contrées, j'avais trouvé un endroit parfait pour y dormir. Je m'étais donc installé en touriste dans ces lieux, et m'étais endormi. Le lendemain, tout avait été calculé à la minute près. Je me propulsai vers l'endroit de l'embarquement dès que le soleil m'en eut donné le départ, et finalement, arrivai avec la délégation sunienne avec la meilleure coordination possible. On appelait ça l'intuition féminine... mais en fait, je n'en étais pas une. J'étais Usagi Shiimata. Méfiant, je ramenai donc mon bandeau et mon couvre-chef sur le bord de ma tête, de façon à ne pas attirer les regards des shinobis sur mon passage. Je trimbalais toujours mon petit sac de toile avec moi, où j'avais entreposé ma cape et tout le reste, bien camouflés sous une épaisse couche de nourriture. Le double-fond était là bien pratique... je remerciais Usagi pour avoir eu l'idée de porter ça avec lui. En temps de guerre, il fallait jouer au plus malin... c'était la meilleure carte que l'on pouvait jouer. Mais bien sûr, ici, j'étais Usagi, presque invisible tellement je me faisais petit. Et à peine se rendaient-ils un tant soit peu de ma présence à bord du bateau, nous étions arrivés au pays de Vinay del Zexay.

Ils nous accueillirent, nous souhaitèrent la bienvenue, nous donnèrent un plan de leur Continent. J'écoutai d'une oreille ce qu'ils avaient à dire, déjà trop occupé à ne pas me faire découvrir par les hordes d'oinins qui m'assaillaient généralement de toutes parts dès qu'elles avaient retrouvé ma trace, -ce qui n'arrivait quasiment jamais-. Je partis alors, bien qu'aucune délégation n'avait encore donné le départ. M'éclipsant par le Sud, je marchai déjà vers une première destination en bifurquant vers l'Est, puis m'arrêtai afin de passer la première nuit. Je ne savais pas exactement où je me trouvais, mais la carte m'indiquait l'endroit où je devais repartir. Et le lendemain matin, je continuai mon périple. Je marchai jusqu'à une petite ville, où je pris une chambre à l'auberge afin de dormir et manger pour la première fois de la journée. Et enfin, ce fut mon troisième jour à fouler la terre du Vieux Continent. Je marchai une demie-journée, et là ; enfin ; j'arrivai à la ville que je visais. Gregminster.

Gregminster se profilait juste devant moi. Les gens défilaient à mes côtés, regardant étrangement mes habits Suniens. Je les fixais moi-même assez bizarrement, essayant de déduire qui était qui et qui j'allais pouvoir aborder assez facilement. Je dis mon choix sur une jeune femme que j'entendis parler d'une certaine maison des runes. Je l'abordai alors, mon gant blanc effleurant sa peau dénudée :

- Bonjour, mademoiselle, excusez-moi, sauriez-vous où se trouve la maison des ruines ? Je suis un peu perdu ici, et je cherche quelques repères pour m'y retrouver.

Elle m'indiqua la route la plus courte pour y aller, et je la remerciai chaleureusement, avant de partir au plus vite dans la direction indiquée. Je trouvai rapidement la fameuse maison, et toquai. Je passai la tête dans l'embrasure de la porte, et m'invitai dans l'antre. Une jeune femme était là, âgée d'environ du même âge que moi, habillée d'orange. Elle portait une sorte de coiffe rouge ornant ses cheveux de la même couleur, ainsi qu'un long bâton et une sacoche grise. Je décidai de l'accoster, et lui adressai la parole alors que je venais tout juste de rentrer dans le bâtiment :

- Bonjour, mademoiselle... vous êtes la maîtresse des runes, c'est bien cela ? On m'a indiqué le chemin pour arriver jusqu'à vous, et j'avouerais que cela n'a pas été bien simple pour un étranger comme moi.

Je la laissai répondre, puis continuai mon monologue, afin de tester les personnes d'ici :

- Je voulais vous demander si vous accepteriez de m'expliquer l'art des runes... je ne suis pas d'ici, c'est assez déconcertant de voir toutes ces nouvelles choses. Seriez-vous d'accord ?


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Messages : 550

MessageSujet: Re: Encore un temps dans la peau d'un Sunien   Mar 22 Avr - 13:22

- Bonjour, mademoiselle... vous êtes la maîtresse des runes, c'est bien cela ? On m'a indiqué le chemin pour arriver jusqu'à vous, et j'avouerais que cela n'a pas été bien simple pour un étranger comme moi.

La jeune personne se rapprocha de son invité et lui répondit.

- Oui effectivement je suis bien Lotte maîtresse de rune, mais suite au événement qui se prépare, mes clients son très rare et mes fournisseurs font la sourde oreille à mes demande d'approvisionnement.

Hebishita reprit alors à son tour.

- Je voulais vous demander si vous accepteriez de m'expliquer l'art des runes... je ne suis pas d'ici, c'est assez déconcertant de voir toutes ces nouvelles choses. Seriez-vous d'accord ?

- Je n'ai effectivement pas grand chose à faire en se moment et voyager serai un bon moyen de me changer les idées. Je suis donc d'accord de vous en apprendre plus à se sujet en vous accompagnant sur la route.

Sans attendre la réponse de cette inconnu, elle prépara son baluchon.

Lotte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Encore un temps dans la peau d'un Sunien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Passer du temps, dans pour autant se connaître. [Warren]
» Et le temps, dans tout ça ?
» Pendant ce temps dans le reste du pays...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Autres mondes :: Le vieux continent :: L'empire de Toran-
Sauter vers: