Partagez
 

 LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 188

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptyMer 19 Mar - 18:10

LE FRONT

D’un coté, des cadavres par centaine et centaine, à ne plus savoir quoi en faire. De l’autre des épéistes essayant de tuer tout ceux qui n’étaient pas déjà mort. Quel endroit charmant ^^
Info : les simples cadavres sont des civiles et quelques ninjas, ils ont gardé toutes leurs capacités physique humaine comme si ils n’étaient jamais mort, le chakra en moins.

Les épéistes
Citation :
Les épéistes

cadavre humain donc La particularité principale est qu'il dispose d'un double mécanisme au niveau du bassin et au niveau de la base du cou, leur permettant d'effectuer une rotation a 360°. Leur permettant de faire un mouvement d'attaque horizontal en rotation constante et de se déplacer en même temps. Ils ont des katanas à la place des avants-bras ce qui les rends extrêmement dangereux, de plus (si on compare Ningen no kenshi) ils sont beaucoup plus rapide, mais beaucoup moins fort.

A Signaler : leur tête est protégé par un chapeau chinois en acier.
Ils sont une vingtaine répartis en ligne face a la horde, il ne serra pas facile de les neutraliser sauf si ... .

PJ participants : Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Takki Isako
PNJ important participant :
PNJ participants : TERUMI Yakumo, Sahaki Hayuki, Zankoku-sa Byaku, HANE Umô, Chôjurô, Kento Esuki

Information générale:
-Je rappelle que Kiri soufre de sécheresse ces dernier temps, donc au utilisateur du Suiton, oublier l'eau environnante, il en a pas, vous devrait faire avec vos seul resserve.
-Je conseille a tous de lire les autre sujet de l’Évent car il ce peut qu'il y est des repércution, il nés cependant pas obligatoire de lire le sujet du poste du "centre de commandement" car les ordre serons transmis dans les post HRP du PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 803

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptyLun 14 Avr - 7:16

L'agitation était à son paroxysme, maintenant que les ordres avaient été donnés, nous étions tous parti accomplir notre tache. Le Mizukage c'était sacrifié pour nous désencombrer d'une grande partie des cadavres qui jonchaient les rues de Kiri. Cependant, si les shinobis de Kiri n'arrivaient pas à repousser ces cadavres ambulants, ce sacrifice aurait été vain. Je ne pouvais pas laisser la mort de Ryuku être inutile, il fallait rentabiliser ce sacrifice aux maximum. Il ne se passa qu'une trentaines de secondes entre mon départ pour le front et mon arrivé. Les ravages avaient déjà eu lieu et l'odeur de la mort empestait comme jamais. Plusieurs shinobis étaient déjà tombés au combat, cependant, tous ne restaient pas éternellement mort. En effet, la moitié des ninjas qui avaient été vaincu avait par la même occasion récupéré un second souffle quelques temps après ce qui eut pour effet de gonfler l'armée de mort d'avantage. En ce qui concernait l'autre moitié, cela n'était qu'une question de temps avant que eux aussi se relèvent. C'était une bataille déséquilibrée entre la mort et la vie ! Sachant cela, je ne pouvais définitivement pas laisser la mort gagner au sein de Kiri.

Maintenant que j'étais en face du front qui n'attendait que moi, je pris une profonde respiration et je laissais mes pensées s'estomper. M’apprêtant à m'engager dans ce champ de cadavre puant, je pu entendre là même voix qui m'avait interpellé lors d'une précédente mission il y avait de cela une petite semaine déjà.

- Tu vas avoir besoin de moi...

Malgré le brouhaha incessant provoqué par ces morts, cette voix était claire et fluide. C'était comme si elle provenait de ma tête. J'étais agacée pas cette chose que je ne comprenais définitivement pas et dans un acte qui aurait pu être considéré comme de la folie, j'engageais la discutions avec cette étrange voix :

- Qui es-tu !

- Misère... Tu sais l'épée que tu as récupéré il y a une semaine ? Et ouais ! C'est moi !

Hébétée par ce que je venais d'apprendre, ma soif de curiosité restée omniprésente et je voulais en savoir plus.

- Une épée qui parle... Peu commun...

- Théoriquement je ne suis pas une épée et je parle encore moi ! Seul toi peux m'entendre... Enfin bref... Tu vas avoir besoin de moi, tes pouvoirs sont trop destructeur pour que tu en uses dans ce village. Si tu ne veux pas faire encore plus de dégât tu vas devoir m'utiliser.

Comment cette chose pouvait elle connaitre mes pouvoirs ? L'idée d'être reliée à cet arme m'apparut soudain comme une évidence et cela n'eut en aucun cas pour effet de m'enchanter. Néanmoins, ses dires étaient vrai. User de Yoton, c'était ne pas prendre en considération les dommages matériels qui résulteraient en conséquence. De plus je doutais fortement que mon Katon pouvait être assez létal pour arrêter cette horde de cadavre. Me remémorant les durs et longs entrainement que j'avais pu subir durant ma désertion, je dégainais cette étrange épée. L'examinant d'un dernier coup d’œil, je me jetais dans cette masse dégoutante.

J'étais seule sur cette partie du village, heureusement pour moi cette partie n'était que très peu protégé par ce que la jeune fille appelait " Épéiste ". Cela me permit de franchir cette maigre ligne de défense sans même que l'on se rende compte de ma présence. Les premiers cadavres commencèrent à se jeter corps et âmes... enfin surtout leurs corps vers moi. Étrangement comme si j'avais été une épéiste toute ma vie, mon épée les trancha d'un mouvement net et précis. Je savais que j'étais douée dans la maitrise de l'épée mais de là à réussir un mouvement parfait en très peu de temps... Plus je m'engouffrais dans cette masse étouffante plus je me disais que la moitié du boulot avait été fait par mon arme. A défaut d'avoir un bon caractère, c'était une arme d'une excellente qualité. Tout en continuant à découper les cadavres qui osaient s'opposer à moi, j’aperçus une troupe de shinobi se débattant contre un groupe d'une dizaine de morts. Les cadavres étant concentrés sur leurs victimes shinobi, j'arrivais à les trancher d'une facilité déconcertante. Examinant la troupe de shinobi de kiri, ils n'étaient plus que 2 en l'état de se battre. Un avait été gravement blessé et tout le reste avait vu leur vie ôtée.

- Vous ! Prenez votre collègue blessé et dirigez vous vers la tour du Mizukage ! Demandez des renforts dans cette section du village et prenez un peu de repos.

Bizarrement, ils ne s'opposèrent même pas aux ordres que je venais de donner totalement à l'improviste. Cette partie du village était désormais livrée à elle même, il ne restait plus que moi pour empêcher que plus de mort s'engouffre vers le centre. Je doutais grandement de mes chances de réussites. Il était évident que si je voulais en arrêter le plus grand nombre possible, il me fallait des moyens plus gros qu'une simple épée. Dès lors, comme si mon arme avait entendu ma demande, elle se métamorphosa littéralement pour prendre la forme d'un énorme marteau de guerre. Je m'attendais à ce que le poids de cet engin soit horriblement lourd mais cela fut à peine si je sentais son poids sur mes bras.

- Aussi tôt dit, aussi tôt fait !

- Quoi !? Tu peux changer de forme... Ah ah ! Tu commences à ma plaire toi !

Mon rire puissant avait attiré tout les ennemies des environs. Cependant, je n'avais pas peur ! Bien au contraire ! L'excitation du combat envahissait toutes les fibres de mon corps. Avec ce genre d'arme, je pouvais faire un véritable massacre. Ne voulant pas attendre d'avantage, je me jetais sur le premier opposant qui fut à ma portée. Le marteau s'écrasa sur son visage qui lui déchira la chair. Déjà que le cadavre était loin d'être plaisant pour les yeux, après ce coup, son visage avait été réduis en charpie la plus totale. Deux autres se jetèrent sur moi mais je les renvoyais directement de là ou il venait d'un coup bien placé. Le sang rouge vif coulait à flot au fil de mes gestes, chaque mouvement était accompagné du délicieux son de chair déchirée. Tous ces combats m'excitèrent ! J'en voulais plus et toujours plus ! Et dans ce domaine, j'étais servie ! Écrabouillant, écrasant, déchiquetant, déchirant... Rien n'était épargné par moi et mon marteau désormais repeint avec le sang de mes ennemies. Même les cadavres les plus agiles et qui montrait quelques signes d'intelligence ne firent pas long feu face à ma soif dévastatrice. Je ne pensais même plus aux restes de la bataille, je n'étais concentrée que sur mes prochaines victimes. Et puis... Après tout, ma conscience restait tranquille... Je ne faisais que tuer des cadavres qui étaient censés être mort...

_________________
LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Kij8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Messages : 188

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptyLun 21 Avr - 9:25

Irp
La situation ne semblaient pas si catastrophique sur deux certaine parti du front, mais malheureusement, ce n’était pas le qua du reste du front. A par Reiko et Chôjurô qui semblait disposer d’un belle avenir devant eux au vus des montagnes de cadavre qui les entourait, le reste de la horde n’avait aucun mal à progresser aussi bien que désormais 8 rue sur 10 menant a la tour du Mizukage était prise par l’ennemie. Est-ce nombre passa rapidement a 10 sur 10 grasse aux petites ruelles qui permettait de relié les rue entre elle. Reiko Yuzu pris par l’engouement du combat ne remarqua pas ce qu’il ce passer autour d’elle. Elle était bien-sûr entouré par les simples cadavres a gauche et a droit, mais, derrière elle arriver des épéistes venant de la rue ressemant pris qui ce trouver derrière elle. De plus une parti des cadavres qui joncher le sol que Reiko croyez mis hors d’êtas ce relevé ou essayait de l’attraper ou de l’ handicapait toute en rampant. Et pour boucler la boucle trois colosses arriver par devant. Est ce n’es pas fini, car un jeune shinobis qui tenter de fuir ce retrouva bloquer au milieu et dans les pattes de Reiko, de plus cette imbécile minier ses technique de Fuuton tellement bien qu’il faille bléser Reiko. Et pour couronner le tout cette imbécile de Yakumo TERUMI ce m’était a mort en danger. Comment notre pauvre Reiko allait ce sortir de cette situation….
 
Hrp
Les épéistes et les simple cadavre ne seront pas si difficile a éliminer (ne pas oublier les attaque dangereuses des épéiste et leur rapidité), mais les colosse ces une autre paire de manche car les coup d’épée ne pourront qu’au mieux les ralentir et les coup de marteau ne pourront qu’au mieux attendrir la viande que même un boucher ne voudrait pas, le seul moyen de les vaincre a était énoncer par Sachi Nokoru dans le bureau du Mizukage tout à l’heur, mais est ce que les shinobis de ‘équipe du front s’en souvienne sachant que ce de l’équipe colosse ne s’en souvienne déjà plus eu même.
 
PNJ

TERUMI Yakumo : comme dit dans le irp, dans la précipitation il utilise mal ses jutsu, ces mes en danger et dans les pattes de Reiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 803

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptyLun 21 Avr - 14:57


Musique : Shigeki no kyoujin ost 1 ( Portable impossible de coder )

Les cadavres s'empilaient les uns sur les autres au fil du temps. Mon excitation était à son paroxysme ce qui influençait fortement ma manière de me battre. En effet mes coups s'enchaînaient sans réel logique cependant, tous avaient pour but de faire mouche ce qui ne manquaient pas. Le sang froid et puant des cadavres s'étalait sur mes vêtements mais je me fichais de tous cela. Dans cette engouement palpable, une seule chose m'importait : le combat. Aucun de ces monstres n'arrivaient à me toucher, les bras  se faisaient découper comme du jambon et les chairs se déchiraient sous mes assauts intempestifs. J'étais invincible, personne ne pouvait me faire trembler ! J'allais arrêter cette invasion par la sueur et le sang !

Cependant, plus j'en neutralisais, plus les cadavres se multipliaient. A croire qu'ils se reproduisaient plus vite que ce que je les tuais. Comment cela pouvait il être possible ? Je ne comptais même plus les victimes de mes coups et pourtant d'autre apparaissaient pour en redemander. Mon souffle commençait à avoir un rythme irrégulier, comme submergée par le nombre je commençais à parer plus d'attaque que ce que j'attaquais. Que foutaient les autres ? La situation était claire ! Les autres shinobis avaient échoué dans leurs missions de protection. Les cadavres qui n'avaient pas été arrêté dans les autres zones se dirigeaient instinctivement vers moi pour m'abattre. J'étais l'épine qui menaçait de stopper leur avancée, il était normal que ces monstres cherchaient alors à m'éradiquer. Néanmoins, Reiko Yuzu était loin d'être une prix facilement tuable. Bien au contraire, c'était plutôt elle qui tenait le rôle du prédateur ! Serrant plus fortement mon arme entre mes doigts, je repartis à la charge sans aucun moyen de replis. Je m'engouffrais alors dans cette horde puante une nouvelle fois pour tout détruire !

Pendant que je massacrais tous ce qui pouvaient me tomber dessus, j'aperçu d'étranges cadavres. Ceux ci étaient différents des autres, ils étaient armés jusqu'aux dents et je compris alors que ces types étaient les fameux épéistes. Cette gamine en avait rapidement parlé lors de la réunion cependant, ce n'était pas à moi de m'en occuper normalement. Leurs présences signifiaient que les shinobis censés me couvrir avaient échoué. J'allais devoir combattre un autre danger en plus de celui qui menaçait déjà ma vie. Comprenant ma situation plus que tendue, mon arme pris la parole :

- Reiko ! Profite tant qu'il est encore temps et replis toi ! Tu vas te faire massacrer.

Je ne voulais pas abandonner le champ de bataille mais je savais que l'arme n'avait pas tord. Seule j'allais être massacrée au même titre que le reste de Kiri. Cependant je ne pouvais abandonner ! La horde d'épéiste désormais sur le champs de bataille, le premier se jeta sur moi. J'analysais sa démarche rouillée, il était rapide mais restait globalement trop lent pour moi. Me débarrassant du cadavre qui était entrain de me dévoiler son dentier pour me bouffer, je réceptionnais l'épéiste avec un coup de poing en pleine face. Sa chair meurtrie se découpait volontiers sous l'impact de mon poings. Ainsi sa mâchoire se décolla et le choc le fit virevolter à sa position de départ. Il ne bougeait plus, mon coup l'avait mît définitivement k.o cependant plusieurs autres arrivaient sur moi. Mon arme pris la forme de gants gigantesques qui s'engouffrèrent sur mes mains. Souriant d'excitation, il fallait absolument que je test ses gants à la taille incroyable et à l'aspect métallique. Heureusement pour moi, des centaines de volontaires morbides se tenaient en face de moi. La première victime fut un cadavre à l'apparence de femme. Sûrement une civile de son vivant, désormais ce n'étais plus qu'un amas de chaire froide. Malgré la culpabilité qui essayait de me ronger, je savais qu'il ne fallait pas hésiter face à cela. Ma survie et celle de Kiri dépendaient de ma faculté à tuer. C'était ainsi que j'explosais ce corps frêle avec mes nouveaux gants.

Pendant que je continuais mes affaires, j'entendis le cris de peur d'un jeune gamin. Je ne pouvais pas me laisser déconcentrer mais j'étais là pour défendre Kiri, je ne pouvais définitivement pas rester insensible face à ses cris. Je remarquais alors le gamin en question, celui ci était un genin. Il avait du se retrouver là sans savoir pourquoi. Désormais il cherchait désespérément un moyen de se tirer d'ici et vite. Apeuré et en état de choc, il balançait ses techniques aléatoirement. Tellement qu'une faillit me toucher et me raser de ce monde si je n'avais pas par instinct sauté sur le côté. Me relevant difficilement, je pouvais voir le gamin être face à un cul de sac. Se retournant, il avait en face de lui un de ces épéistes. Ses chances de survies étaient infimes, il fallait à tout prix que je l'aide. M'apprêtant à l'aider, un cadavre que je croyais mort m'a grippa la jambe. Celui ci ne voulait pas lâcher et l'épéiste s'apprêtait à attaquer. Levant mon autre pied, je l'abatis violemment sur la tête du rampant. Je me précipitais alors entre le gamin et l assaillant. Arrivée je n'eus le temps de rien faire que l'épée se planta dans mon ventre. La plaie commençait déjà à saigner à flot. Ignorant la douleur, j'assénais un puissant coup sur l'épéiste qui vola pour s'heurter contre un mur. Le son que le choc avait provoqué suffisait pour connaître l'état pitoyable de l'attaquant. Mon intention porté sur l'épée qui traversait mon corps, je la retirais difficilement alors que la douleur s'intensifiait. Le gamin déjà choqué l'était désormais deux fois plus. Reprenant mes esprits, je le regardais pour lui dire :

- Tout vas bien. Je vais créer une brèche vers le poste de commande. Tu t'y engouffrera et tu iras là bas.

Il me fit un signe rapide de la tête m'affirmant qu'il m'avait compris. Je me jetais alors dans cette foule sinistre. La plaie saignait abondamment mais je n'y prêtais guère intention. Balayant l'opposition, je formais la brèche destinée à libérer le gamin. A mon grand malheur, alors que je croyais avoir réussi, je vis trois énormes cadavres sans tête en face de moi. Bordel ! Le monde entier était contre moi aujourd'hui ! J'ordonnais au gamin de courir tout droit sans s'arrêter et je m'élançais sur ses immenses colosses de chaire. M'approchant du premier, je le frappais de toutes mes forces vers son ventre. Cependant, malgré ma puissance de frappe, le colosse bloqua mes coups avec une étonnante facilité. Comme si les rôles avaient été échangé, c'était à mon tour de voltiger de m'écraser sur un mur.

Mon dos me faisait horriblement mal et mes forces commençaient à s'estomper. La plaie toujours ouverte s'amusait à m'affaiblir un maximum. Je ne voulais pas crever ici alors, je me relevais malgré la douleur. Crachant un filet de sang, j'analysais la situation. 3 colosses , des dizaines d'épéistes et des centaines de cadavre en tout genre. Mais, tout n'était pas noir, le gamin avait réussi à s'échapper. J'allais enfin pouvoir déchaîner ma fureur. Le premier colosse se jeta sur moi. Cette fois ci, ma colère allait être ma seconde arme face à ça. Fixant cette immondice, deux monstres allaient s'affronter. Mais d'entre nous deux, j'étais sans nul doute le plus effrayant des monstres. Comme si il avait ressenti cette pression meurtrière, il se stoppa dans son élan néanmoins je me retrouvais déjà face à lui. Je ne réfléchissais plus, seule ma soif de vengeance comptait. Armée de ma fureur je fis une deuxième tentative de coup. Cette fois ci, il porta ses fruits et fit reculer le colosse de douleur. Il essaya de se venger en m'assénant à son tour un coup mais son poing heurta le mien ce qui fit provoqua un choc énorme durant une infime seconde. Ce fut lui qui craqua le premier et mon poing gauche heurta de nouveau son ventre. Plié de douleur, il ne pouvait rien faire face à mes assauts harcelant. Mes gants et ma fureur m'avaient permis de tenir tête face à cela. Le colosse trébucha, c'était le signal de la fin. Mon poing écrasa ses cottes et tout ce qui le constituaient. Il était inerte, le deuxième s'élança sur moi mais je l'avais déjà prévu. Ordonnant à mon arme de reprendre sa forme d'épée, je lançais une technique que j'avais appris durant ma désertion :

- Getsuga Yougan !

Une lamelle de lave concentrée sortit alors de ma lame pour s'échouer sur son corps. Tout ses muscles ne lui servirent à rien et l'attaque le trancha littéralement en deux morceaux. Comme si le reste des ennemies avaient compris, ils se réunirent à un même endroit en face de moi. Cette masse s'étendait à perte de vue et avait à sa tête le denier colosse restant. D'une manière synchronisé, ils commencèrent tous à courir vers moi. Leurs courses faisaient trembler la terre, je ne pouvais pas fuir ni parer cela. J'allais crever ! A vrai dire cette situation me rappela le moment où de sang froid j'avais du tuer des centaines de mercenaires. Dans un schéma similaire, je pontais mes mains vers l'arrière. Une puissante énergie se formait alors. Il fallait que je reproduise la même attaque. La première fois, j'avais cédé à mes émotions et le contrôle m'avait échappé mais cette fois ci ce ne fut pas le cas. L'énergie qui avait déjà quintuplé continuait à grandir. La masse s'approchait fortement de moi mais elle ne savait pas encore ce à quoi elle se jetait. Expirant un dernier souffle, je déchargeais ma puissante attaque vers ses ennemies. L'effet fut plus efficace que ce que je pouvais espérer. Elle désintégra tout les ennemies qui avait osé se jeter sur moi. Même le colosse finit par se disloquer face à cette déferlante de lave. L'odeur de chaire de brûlée était omniprésente. Voyant que le champs de bataille avait enfin eu un moment de calme, je pris une longue respiration. Il restait bien quelques cadavres mais ils étaient bien trop blessés pour pouvoir bouger.

Je m'apprêtais à repartir vers un autre secteur cependant, mes jambes se mirent à trembler et à flancher. Ma vue commençait alors à se voiler doucement. Il me restait du chakra et ma volonté n'avait pas fléchis mais, mon corps était lourd. C'était alors que je compris que j'avais perdu bien trop de sang durant mon combat. Mon sang s'était répandu de partout. Me bloquant contre un mur, je me mise assise pour éviter de faire trop d'effort. J'essayais de boucher la plaie avec ma main mais rien à faire .

- Reiko reste ici et attend des renforts pour te soigner !

Mon arme avait pris la parole et je pouvais entendre de l'inquiétude dans sa voix. Mais, il était hors de question de ne rien faire.

- Tu connais un moyen arrêter le saignement ?

- J'en connais un mais... Il faut te reposer Reiko !

- Tais toi et dit le moi !

J'avais pris un ton très autoritaire dans ma dernière réplique. Je voulais me battre ! J'avais combattu pour venger les morts de cette nuit ! Désormais il fallait que je me batte pour protégeais les vivants !

- ... Il faudrait te cautériser la plaie... Cela arrêtera l'hémorragie mais la douleurs sera effroyable.

Le mot me disait quelque chose. Je n'y avais pas pensé sur le coup mais effectivement c'était le seul moyen. Utilisant une technique spécifique, des flammes qui dégageait beaucoup de chaleur apparurent sur mes mains. Dans un dernier instant je mordis une boule de tissu que j'avais formé juste avant avec ma veste. Je plongeais alors mes doigts sur la plaie. Très vite la douleur s'accéléra, mes jambes commencèrent à tremble de douleur. Elle était si forte que l'idée d'avoir une perte de connaissance me paraissait plaisante. La sueur dégoulina à travers toutes les fibres de mon être.

- C'est bon Reiko ! Tu peux arrêter !

Je retirais alors ma main très rapidement. Je souffrais encore le martyre mais le sang avait arrêté de couler. La technique s'estompa et je me relevais quelques secondes après. Il ne me restait plus que la douleur à surmonter.

- Pourquoi fait tu ça Reiko ?

- Des gens comptent sur les shinobis de Kiri pour sauver leurs vies. Si ces shinobis ne les protège pas... Qui le fera ?

J'étais déterminée à arrêter ce massacre une bonne fois pour toute !



Écris sur portable désolé des fautes

_________________
LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Kij8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini http://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptySam 3 Mai - 22:30

…  dans les couloirs  sombre des souterrains de Kiri, Sachi et le ninja médical  ce dirigeait vair le front. Sachi était vraiment dans ces couloirs, contrairement au ninja médical qui était plus que perdu, heureusement que  Sachi savait ce repéré dans ces couloire. Mais bientôt ils ce retrouvèrent face a un problème, toutes les sorti avait était bloquer pars du magma solidifier. Cela n’étonna pas Sachi elle avait prévus cette possibilité. Ils firent donc un petit détour, et grâce a l’aide de parchemin explosif, elle fit explosé le plafond d’un souterrain, qui ce trouver être le sol d’une maison au dessue.
Une fois dehors ils ne purent que constater l’ampleur des dégâts. De la tour du Mizukage on n’avait pas une vus si détailler. Mais s’émerveiller d’avant la destruction maintenant, bien que étant une idée séduisante pour Sachi, n’était pas une bonne idée. Tout la horde n’avait pas était détruis, et elle commencé a revenir, il était a nouveau encerclé, Sachi envoya directement le ninja médicale sur la personne qu’elle était venu chercher, j’ai nommé Reiko Yuzu. De ce que savait Sachi, cette dernier disposer du pouvoir de voler, pouvoir du au Bin Hi . Sachi en avait grandement besoins car le seule moyen de passer la horde était par le dessue. Malheureusement les cadavres ne l’entendaient pas de cette oreille, plusieurs épéistes firent leur apparition dans la zone, 5 pour être précis arrivant de trois directions différentes. Reiko actuellement hors jeu et le ninja médical occuper, il ne resté plus que Sachi et cela lui plaisait plutôt bien mais les cadavre stoppere et tombére tous comme mort, un hibous fit son apparition et dit simplement"je t’attente" le message était simple et claire.

Une fois les séquelles ... rien du tout, Sachi exposa son plans a Reiko qui elle aussi avait était soigner du mieux possible
-Ok le plans et assai simple le seule moyen de passer cette horde et par le haut et comme tu es une des seule et la seule shinobis que je connaisse qui sais voler il va falloir  que tu m’emmène jusqu’à l’enfoiré qui a manigancé toute cette attaque, mais je précise, je me bâterai seule contre lui. Après si j’échoue tu nous inonderas sous une vague de lave. Bon allons y ce tournant vair le ninja médical tu seras retrouver ta route ?
Ce dernier fit signe que oui, et sur cela ils se séparèrent. Quand Sachi et Reiko partirent la zone nettoyer par Reiko était à nouveau emplis de mort comme si elle n’avait rien fait. Il était maintenant temps de ce dirigeait vairs la fin de cette bataille qui avait déjà fait trop de victime…

_________________
theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui... LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Signia10 ...j'ai bien grandit


Dernière édition par Sachi Nokoru le Jeu 17 Juil - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru http://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 http://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Messages : 188

LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] EmptyJeu 22 Mai - 21:08

Irp
les combat fessais rage les cadavre frappé de tout coter. Les cadavre continuer a tuer es Shinobi et les rare civile encore présent. La mort ce fessais sentir plus aucune chance de survis pour les pauvre ninja coincée sur le front.
Une pluie torrentielle venais de commencer comme si le ciel pleuré pour Kiri. Mais alors que tout semblé perdu tout les cadavre ce mirent a s'aréter net, comme s'il était devenu statue. Les Shinobi purent reprendre l'avantage et reconquérir la tour. Puis les cadavre ce mirent comme a convulsée et tombèrent a terre les un après les autre, c'était belle et bien fini et une fois de plus ses Kiri qui l'avait emporté.
Les ninja et les civile pouvait ce reposer, certain allèrent s`assoir d'un un coin pour boire du saké au but de ce détendre d'autre allèrent dormir ou commencé a nettoyer et réparé les déga provoquer par cette guerre improvisé

Hrp
Event terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty
MessageSujet: Re: LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]   LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]
» Atsugi Yuzu, la petite soeur de Reiko Yuzu fait son apparition ! [Terminée]
» Isako Takki
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Miku Kagami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: