Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Négocier dans les nuages [pv Darui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Négocier dans les nuages [pv Darui]   Dim 23 Mar - 14:14

– Bordel... J'ai cru qu'on y arriverait jamais Matatabi... poussa Kyûji dans un souffle avant de s'arrêter, épuisé.

Miaulement approbateur du chaton. Le vent hurlait encore à leurs oreilles — que le démon avait d'ailleurs baissées dans une expression contrite — et faisait claquer les vêtements du Hyûga avec le son d'un coup de fouet. Impressionnant. Autant ils étaient coutumiers des intempéries à Konoha, autant la météo peu hospitalière de Kaminari no Kuni leur avait compliqué le voyage. Marcher ne dérangeait pas Kyûji outre mesure, mais braver la tempête demandait une énergie considérable, surtout de jour ET de nuit... La vision du village caché des nuages à l'horizon lui était salvatrice pour son moral bien entamé. Il s'étira un peu, manqua trébucher sous une bourrasque, et reprit la route. Il n'en avait plus pour longtemps.

***

Là, les murs du village se dressaient devant lui tels des murailles imprenables, menaçantes, hérissées de gardes au visage crispé. Soit Kumo avait perdu de son amabilité, soit les shinobis du pays de la foudre avaient connu récemment des heures bien sombres... La mine agressive des Kumojins était très peu rassurante... Il était à plusieurs dizaines de mètres de la porte du village, mais instinctivement, il porta la main à son katana.

"Mauvaise idée Kyûji..."

Comme si le mur d'enceinte était vivant, une vingtaine de gardes bondirent du haut des remparts pour encercler Kyûji, comme si la pierre avait exhalé ses guerriers pour disperser de son souffle martial la poussière qui l'aurait incommodée. Le jeune Hyûga reconnut quelques Anbus, des Juunins, peut-être un ou deux Chuunins dans le tas. Pas la crème de la crème, certes, mais déjà des soldats de haut rang. Kumo était bien tendu pour un village "en paix"... Il se retint de neutraliser ces hommes, trop conscient de l'importance diplomatique de sa mission. Il écarta alors sa main de la poignée de son sabre, et les éloigna de son corps, humble et soumis, avant même qu'on ne lui réclame de poser ses armes.

– Je viens de Konoha, je suis ici en paix, pardonnez mon impolitesse. Je souhaiterais m'entretenir avec vos dirigeants, est-ce possible ?

Un épéiste à forte carrure s'avança, l'air peu commode. Il saisit Kyûji par les bras, qu'il lui mit dans le dos sans délicatesse afin de l'immobiliser. ce dernier grogna de douleur, surpris, et Nibi, toujours sur son épaule, se mit à feuler de toutes ses forces, le poil hérissé !

– Tu vas nous suivre sans faire d'histoire. Nous allons te mener à Darui, il décidera s'il t'accorde un entretien. Et garde ta boule de poils en laisse si tu ne veux pas qu'on la dresse à ta place. Allez !

Et c'est entouré d'une escorte plutôt musclée qu'il pénétra dans l'enceinte du village...

***

Ils marchaient depuis déjà plusieurs minutes dans les rues, observés par les passants comme un groupe d'intervention qui aurait attrapé un criminel, sans que la colère du démon n'ait diminué d'un pouce. Toutes les tentatives de Kyûji pour le calmer furent vaines.

"Je vais l'étriper, et lui arracher le coeur avec les dents avant de lacérer sa peau jusqu'à ce qu'il soit méconnaissable ! Je vais..."

"Matatabi... Tout va bien, ils ne pensaient pas à mal..."

"Une "boule de poils" ? Elle va lui apprendre la notion de douleur à cet imbécile, la "boule de poils" !"

Et c'était reparti pour un long monologue vindicatif... Kyûji soupira, contraint à laisser passer l'orage sans pouvoir s'abriter. Fort heureusement, le groupe bifurqua au coin d'une ruelle, et s'engouffra dans un bâtiment. Après quelques escaliers et deux ou trois couloirs, ils toquèrent à une porte, on les invita à entrer, et Kyûji fut amené à l'intérieur de la pièce. L'homme en face de lui était d'un âge avancé. Au moins la quarantaine, ce qui commençait à se ressentir sur un shinobi. Il avait l'air usé, mais ses yeux trahissaient une volonté de fer. Si c'était lui, Darui, le fameux Darui qui s'était battu contre l'armée de Tobi, alors il méritait tout son respect. Il ne fallut d'ailleurs de sa part qu'un simple geste de la main et quelques mots que Kyûji n'entendit pas, trop songeur, pour que les gardes s'en aillent. Ils restèrent alors seuls, tous les trois — en comptant la "boule de poils" — dans le bureau.

– Veuillez-nous excusez pour cette intervention un peu... brutale. Je pense que vous comprenez qu'en ces temps incertains, une certaine prudence est de mise.

Le rire de Kyûji eut le don de surprendre quelque peu son interlocuteur. Le Hyûga répondit avec un sourire :

– Si j'avais été à votre place, j'aurais fait dépêcher au moins le double d'hommes. Vous êtes tout excusé, Darui-san. Le Kumo-jin sembla apprécier la provocation, et laissa continuer son visiteur. Je me présente : Kyûji Hyûga, de Konoha. Je viens ici pour prendre des nouvelles de votre village, connaître les intentions de Kumo à l'égard de Konoha, et enfin, recueillir des informations sur une organisation criminelle que vous ne connaissez que trop bien. Je pense que vous savez de qui je parle, Darui-san, vous avez déjà eu affaire à eux. L'Akatsuki est revenue, plus forte que jamais. J'ai besoin de votre coopération.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.



Dernière édition par Kyûji Hyûga le Lun 24 Mar - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Négocier dans les nuages [pv Darui]   Lun 24 Mar - 9:58

Darui-sama ! Darui-sama !

Du calme Jee. Et doucement avec cette porte, je viens de la repeindre.

Un shinobi de Konoha s’approche du village ! Nous avons déjà prévenu les équipes de défense, et les civils ont déjà été mis en état d’alerte ! Et il faut …

... Il faudrait qu’il goute au thé que j’ai préparé.

Ah oui j’allais presque oub… pardon ?

J’ai dit qu’il devrait venir prendre le thé chez moi.

Mais … Darui-sama …

Il est mon invité, et c’est très flatteur de votre part de lui dérouler le tapis rouge ainsi. Maintenant escortez le jusqu’ici.

Euh …

C’est un ordre, Jee.

Hai !

Un petit surexcité ce Jee. Mais quand j’y pense, son comportement est justifié. La récente attaque de l’Akatsuki a aggravé l’ambiance d’isolement qui règne dans l’esprit des kumo-jin. Et l’arrivé d’un inconnu à nos portes étant presque un crime de par chez nous, il est tout à fait normale que toute cette jeunesse panique. Ah les pauvres sots ! Si Konoha voulait nous nuire, ils n’auraient jamais agi de cette manière, et ce pauvre Jee n’aurait pas vécu assez longtemps pour venir massacrer ma porte. Mais bon, laissons ce malheureux Zatoïchi envenimer son peuple autant qu’il le souhaite pour le moment, je m’occuperais de son cas quand l’heure viendra. Pour l’instant, intéressons-nous donc à ce Hyuga à l’air si confiant que l’on pousse dans mon salon. Apparemment, Moguru fut chargé de l’escorter, et l’énorme tas de muscles n’était pas intéressé par l’idée de ménager mon hôte. Je devais remettre un peu de politesse dans tout ça, et c’est donc d’un petit signe de la main couplé à un « merci, ferme la porte en sortant » que j’invitais mon subordonné à quitter les lieux. Maintenant, j’avais devant moi un invité de marque … oh, je crois que je finis par perdre la vue, je n’ai pas remarqué son compagnon félin. J’ai donc droit à deux invités pour le prix d’un, et il ne faudrait pas que je m’attarde à leur montrer ma bienveillance :

Veuillez-nous excusez pour cette intervention un peu... brutale. Je pense que vous comprenez qu'en ces temps incertains, une certaine prudence est de mise.

À ma bienheureuse surprise, le jeune homme me répondit d’un petit rire agréable, ajoutant même une petite taquinerie qui était la bienvenue dans ma petite demeure si calme :

Si j'avais été à votre place, j'aurais fait dépêcher au moins le double d'hommes. Vous êtes tout excusé, Darui-san. Je me présente : Kyûji Hyûga, de Konoha. Je viens ici pour prendre des nouvelles de votre village, connaître les intentions de Kumo à l'égard de Konoha, et enfin, recueillir des informations sur une organisation criminelle que vous ne connaissez que trop bien. Je pense que vous savez de qui je parle, Darui-san, vous avez déjà eu affaire à eux. L'Akatsuki est revenue, plus forte que jamais. J'ai besoin de votre coopération.

Kyuji Hyuga, j’imagine qu’il a un lien de parenté avec la petite Hanako dont les autres Kumo-jins parlaient lors de l’attaque de l’Akatsuki, une bien gentille jeune fille selon leurs dires. J’espère que ce frêle jeune homme l’est tout autant. je l’invitais alors à s’assoir devant mon humble table basse avant de lui dire :

L’akatsuki hein … j’ai de quoi satisfaire ta curiosité, mais je ne peux pas te promettre la coopération du reste du village, cette nouvelle génération souffre d’un énorme mal qu’un vieux shinobi comme moi ne pourra soigner. Mais ça n’est pas notre sujet *petit rire* excusez mon égarement, je me perds parfois dans mes pensées.

Un petit blanc ponctua la conversation, puis je repris :

Je vais chercher le thé, et voir si j’ai un peu de lait pour votre animal de compagnie. *se retourne vers la cuisine, fait quelques pas, puis déclare en inclinant la tête* évitez de faire des gestes suspects … nous sommes surveillés.

Et quelle surveillance ! Les salopards ont investi l’immeuble, et j’en ai déjà décelé une dizaine postée dans les immeubles voisins. Ont-ils si peu confiance en leur ainé ? J’imagine que oui, et il va bien falloir faire avec. Voyons voir l’état de ce thé … *hume* … splendide, ajoutons y quelques feuilles de menthe afin de rafraichir le palais de ce Kyuji, le bougre vient de loin.  Et apparemment il me reste pile assez de lait pour faire ronronner son compagnon de route.

Au bout de cinq petites minutes, Darui revint dans le salon avec dans les mains un bol de lait et deux  tasses de thé

excusez-moi d’avoir pris autant de temps, j’ai préféré chauffer le lait du minet plutôt que de le lui servir froid. Voici ton thé jeune Hyuga. *s’assoit en face de lui* alors dis-moi. Que penses-tu du comportement des Kumo-jins ? Qu’en déduis-tu ?

Je devrais l’aider à réfléchir dans le bon sens, ainsi j’obtiendrais de lui ce que j’attends, et il rentrera chez lui satisfait. Mais à ce que mes oreilles entendent, cet homme est tout à fait ouvert à une alliance. Dommage que Zatoïchi ne soit pas de cet avis. Je devrais continuer à dessiner son chemin

et maintenant, explique moi … comment avez-vous su pour l’akatsuki ? J’ai eu vent d’une offensive sur Konoha mais rien ne précise s’il s’agit bien d’eux. Je ne pourrais t’aider que si tu m’explique votre propre situation.

J’étais tout ouïe, même si le Raikage n’aura jamais accès à ces informations, elles restes d’une importance capitale. Si j’en apprends plus sur la situation de Konoha et que j’arrive à m’allier avec eux. Je pourrais peut être trouver une solution pour libérer Kumo de sa torpeur. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je sens que ce jeune homme est ce qu’il me faut.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Négocier dans les nuages [pv Darui]   Lun 24 Mar - 16:06

Darui était quelqu'un de très agréable. Soit il cachait quelque chose, soit il était l'homme le plus gentil que Kyûji n'ait jamais rencontré. Mais ses yeux ne mentaient pas, et lisant en lui comme dans un livre ouvert, le jeune homme savait que son hôte était quelqu'un de bon. Pour la première fois depuis des jours, il se détendit. Son interlocuteur sembla s'en apercevoir avec contentement, puisqu'il se leva et lui tourna le dos sans se méfier.

– Je vais chercher le thé, et voir si j’ai un peu de lait pour votre animal de compagnie... Évitez de faire des gestes suspects … nous sommes surveillés.

"Mince, j'aurais espéré que notre conversation soit confidentielle... Je vais devoir être prudent. Darui m'a l'air d'être quelqu'un de confiance, penses-tu que je devrais être franc avec lui ?"

"Il est gentil et honnête, si on ajoute à cela sa politesse, c'est quelqu'un d'honorable. J'apprécie qu'il ait fait attention à moi..."

"Parce que cela flatte ton ego ?" répondit Kyûji, amusé.

"Pff. Sois franc avec lui, mais reste prudent. Ne dévoile rien qui mettrait ton village en danger. Je connais bien Kumo, notamment Darui. Ils sont pragmatiques et à l'exception de notre hôte, la plupart nous tueraient volontiers si cela renforçait leur village. Fais attention, les murs ont des oreilles."

Le temps que Kyûji et Matatabi discutent mentalement, Darui avait eu le temps de ramener leurs boissons. Il entra dans la pièce avec un sourire chaleureux qui rappelait à Kyûji l'époque faste où Naruto était encore en vie.

– Excusez-moi d’avoir pris autant de temps, j’ai préféré chauffer le lait du minet plutôt que de le lui servir froid. Voici ton thé jeune Hyuga. Il lui tendit sa tasse, et ce faisant, s'assit en face de son invité. Alors dis-moi. Que penses-tu du comportement des Kumo-jins ? Qu’en déduis-tu ?

Kyûji prit une gorgée, le temps de réfléchir aux mots de Darui, puis se permit une hypothèse :

– Et bien... Étant donné la méfiance de vos concitoyens, je suppose que votre village a été attaqué récemment... Hanako Hyûga, ma soeur, m'en a touché deux mots, mais elle n'a guère donné de détails... Seraient-ils responsables ?

Une lumière brilla dans les yeux de Darui. Jackpot. Kumo aurait donc été attaqué par l'Akatsuki ? Il n'avait absolument pas le droit de révéler à Kyûji quelque info que ce soit sur l'éventuelle vulnérabilité de son village, et il risquait gros à jouer aux sous-entendus avec lui. D'un autre côté, c'était là le seul moyen d'informer Kyûji, et ce dernier se rendit compte de la valeur inestimable des révélations du Kumo-jin. Celui-ci reprit :

– Et maintenant, explique moi … comment avez-vous su pour l’akatsuki ? J’ai eu vent d’une offensive sur Konoha mais rien ne précise s’il s’agit bien d’eux. Je ne pourrais t’aider que si tu m’explique votre propre situation.

Ah... La situation se compliquait, mais Kyûji comprenait que Darui attendait là une contre-partie. Il ne vit aucun problème à la lui donner :

– Cela fait des années que mon Kage effectue des recherches sur l'organisation. Je les continue de mon côté afin d'y apporter ma modeste contribution. Nous n'avons aucune preuve tangible, si ce n'est la rencontre fortuite avec deux d'entre-eux dans les forêts de Hi. J'en ai affronté un, j'ai préféré ne pas engager le combat contre le deuxième. Ils se sont enfuis, mais cela ne fait plus aucun doute. En ce qui concerne Konoha, nous avons connu des jours meilleurs... C'était là que Kyûji allait devoir faire preuve d'imagination pour transmettre secrètement ses informations. Nous pensons que suite à un "incident" causé par un shinobi d'Iwa, "certaines personnes" auraient infiltré notre village pour... Il se mordit la lèvre. Pouvait-il lui révéler la vérité ? Il guetta une approbation de Matatabi, implorant sa sagesse.

"Me voilà bien embêté... Je suis fait de chakra, donc je ne mange pas... Mais si je ne bois pas ce lait je serai impoli... Que faire que faire... Darui a été très respectueux lorsque Yugito était ma Jinchuuriki... Je ne peux pas lui faire cet affront ! Kyûji, que dois-je faire ?"

"Mais non ! MOI, que dois-je faire ? Dois-je lui révéler la vérité sur les sharingans ??"

"Ah, euh... Oui. Darui sait qu'ils sont dangereux, je ne pense pas qu'il cherchera à se les approprier, mais bien à les détruire. Il ne veut pas d'une autre guerre shinobi."

Kyûji s'aperçut alors que Darui était suspendu à ses lèvres (qu'il s'était mordu, si vous avez bien suivi...), et s'empressa de finir sa phrase :

– ... pour y dérober un "patrimoine inestimable" ayant appartenu au clan de Sasuke... Vous comprenez maintenant que la situation est critique... Si vous pouviez m'aidez à retrouver leur trace, Konoha vous serait éternellement reconnaissant. J'ai confiance en vous, Darui-san. Au fond, nous voulons la même chose. Que nos villages retrouvent leur prospérité, mais pas aux dépends de la paix. Je pense que le conseil de Konoha serait favorable à une collaboration de nos villages. S'il-vous plaît, aidez-nous.

Matatabi termina son bol avec un hoquet sonore.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Négocier dans les nuages [pv Darui]   Jeu 27 Mar - 17:30

Hmmm … son chat n’a pas l’air très enthousiaste à l’idée de boire son lait. Lui-même semble être particulièrement tendu, J’imagine que sans ce thé salvateur, ses nerfs auraient capitulé depuis un bon moment. Mais quelque chose me dérange dans cette chambre, je sens un chakra trouble. Je ne parle pas de ce curieux lien que partagent le félin et son maitre, sensation qui me rappelle feu Killer Bee-sama. Mais plutôt de petites pattes de mouche irritantes dans le plan existentiel. Un chakra qui n’est pas naturel, qui n’est pas normale ... J’imagine que Zatoichi est déjà au courant pour mon invité, je vais devoir accélérer le rythme.

Kyuji, tu es un homme bon, je le vois bien en toi. Alors fais-moi confiance et donne-moi ta main.

Il est hésitant, j’imagine qu’il ne saisit pas la raison de cette demande, je vais devoir forcer un peu.

Darui jetta alors sa main sur l’épaule de Kyuji et l’agrippa fermement. Ce dernier se mit à se débattre.

Encore … quelques … Secondes …

Raiton ! Kangekiha !

L’atmosphère de la chambre se chargea en électricité, seul Darui et Kyuji furent épargnés par la décharge. Et une dizaine de petits objets métalliques tombèrent par terre

Des mouchards … je le savais.

Kyuji ! Nous n’avons que quelques minutes avant de rejouer la comédie. Ça va prendre un peu plus de temps au Raikage pour remarquer ma petite manigance, je t’évacuerais personnellement de Kumo alors écoute-moi bien : l’Akatsuki a repris la chasse aux bijuus, et ils ont les moyens de le faire. Ils convoitaient Hachibi, et tu ne pourras pas me cacher plus longtemps la présence de Nibi en toi !

Il faut qu’il comprenne la situation, il faut qu’il réalise que tout ceci dépasse les villages shinobis. Il faut que je réussisse à former l’Hamidasu si je souhaite réellement détruire l’akatsuki.

L’ère de Naruto Uzukaki est loin derrière nous. Les villages ne se réuniront plus jamais sous une banière commune ! La seule solution est que les Jinchuurikis s’unissent. Seule l’alliance de leurs forces pourra contrer celle de l’akatsuki. Je ne suis qu’un homme esseulé et je ne porte que l’expérience du passé, à moi seul je ne pourrais jamais accomplir cette tâche.

Il faut que j’arrive à le convaincre et le temps commence à me manquer. Il faut que je fasse du jinchuuriki de Nibi mon premier allié, il faut préparer la résistance si l’on veut un jour gouter à nouveau à l’utopie de paix de l’ancien Jinchuuriki de Kyuubi.

Nous vivons une ère bien sombre, aucun Kumo-jin ne me suivra dans ma voie, que ce soit par peur des représailles ou simplement par stupidité, je ne peux compter sur mes comparses. Tu es un Jinchuuriki, et donc fatalement une des cibles de l’Akatsuki. Je sais bien que tout ceci te semble un peu fou, mais si tu souhaites réellement pouvoir un jour dormir sur tes deux oreilles sans craindre pour ta vie, il faut que tu me fasses confiance.

je n’avais plus qu’à entendre sa brève réponse. et alors que je sentais une nouvelle salve de mouchards s’approcher de mon appartement, je lui tendis discrètement un petit parchemin. Pas plus grand qu’un doigt, déguisé en cigare.

C’est un petit cadeau pour Kakashi-san, tu le lui remettras avec mes plus sincères salutations une fois de retour chez toi. Allez, il est temps que je te raccompagne, j’ai des affaires plus importantes qui m’attendent et je ne pourrais pas passer toute la journée à te surveiller *petit rire*.

Je vais devoir répondre de tout cela devant le Raikage, mais je ne m’inquiète pas pour les autres shinobis, aucun d’entre eux n’osera s’en prendre à moi. Par contre je crains beaucoup plus pour la vie du jeune hyuga à mes côtés. Enfin, avec Nibi comme allié, le risque serait surtout que sa vraie identité soit découverte.

C’est très gentil à toi de me rendre visite, et j’espère que ce vieux Kakashi se portera mieux assez vite. Je ne l’ai pas vu depuis un bon moment. Allez, je te raccompagne jusqu’aux portes du village … *murmure* tu as intérêt à courir aussi vite que tu le peux.

Je suis sûr que je vais le revoir, tôt ou tard il me renverra ce cigare, et Hamidasu pourra enfin voir le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Négocier dans les nuages [pv Darui]   Lun 31 Mar - 12:42

Darui ne répondit manifestement pas à sa question. Cependant, son visage s'était éclairé, comme Kyûji lui avait apporté ce qu'il cherchait.

– Kyuji, tu es un homme bon, je le vois bien en toi. Alors fais-moi confiance et donne-moi ta main.

Inquiet, le jeune homme recula inconsciemment son bras de quelques millimètres. La demande du Kumo-jin était inattendue, et ne présageait rien de bon. D'un autre côté, il lui faisait confiance, et si Nibi lui avait dit de se fier à lui, c'était sûrement pour une bonne raison. Mais avant d'avoir put réfléchir plus de quelques secondes à la question, Darui lui agrippa la main ! Il tenta de s'en défaire, mais la poigne de son interlocuteur était puissante, inexorable. Cette fois-ci, Kyûji commençait à avoir réellement peur. Il se prépara à se battre, mais n'en eu pas besoin.

– Raiton ! Kangekiha !

Une décharge électrique fusa alors dans toute la pièce, mais le Hyûga ne ressentit pas la moindre secousse. Des petites billes métalliques tombèrent d'un peu partout, mettant fin à la présence déconcertante qu'il avait pu sentir dès son arrivée dans la pièce. Des micros ? Probablement. Ceci expliquait l'attitude de Darui. Ce dernier lui parla alors, à brûle-pourpoint, comme si leurs heures étaient comptées.

– Kyuji ! Nous n’avons que quelques minutes avant de rejouer la comédie. Ça va prendre un peu plus de temps au Raikage pour remarquer ma petite manigance, je t’évacuerais personnellement de Kumo alors écoute-moi bien : l’Akatsuki a repris la chasse aux bijuus, et ils ont les moyens de le faire. Ils convoitaient Hachibi, et tu ne pourras pas me cacher plus longtemps la présence de Nibi en toi !

Ahem. Était-il si peu discret que cela ? La question se posait réellement, après tout, s'il voulait échapper à l'Akatsuki, il allait lui falloir redoubler de vigilance. Il se consola en se rappelant que Darui connaissait Matatabi depuis plus de vingt ans, mais était malgré tout mort de honte. Il eut bien du mal à cacher ses joues cramoisies.

– L’ère de Naruto Uzukaki est loin derrière nous. Les villages ne se réuniront plus jamais sous une bannière commune ! La seule solution est que les Jinchuurikis s’unissent. Seule l’alliance de leurs forces pourra contrer celle de l’akatsuki. Je ne suis qu’un homme esseulé et je ne porte que l’expérience du passé, à moi seul je ne pourrais jamais accomplir cette tâche. Nous vivons une ère bien sombre, aucun Kumo-jin ne me suivra dans ma voie, que ce soit par peur des représailles ou simplement par stupidité, je ne peux compter sur mes comparses. Tu es un Jinchuuriki, et donc fatalement une des cibles de l’Akatsuki. Je sais bien que tout ceci te semble un peu fou, mais si tu souhaites réellement pouvoir un jour dormir sur tes deux oreilles sans craindre pour ta vie, il faut que tu me fasses confiance.

Désormais, la question ne se posait même plus. Et puis avait-il le choix ?

– Je crois en vous, Darui. Et je crois en votre idéal.

Ainsi soit-il...

C’est un petit cadeau pour Kakashi-san, tu le lui remettras avec mes plus sincères salutations une fois de retour chez toi, lui dit-il en lui tendant un petit objet cylindrique. Allez, il est temps que je te raccompagne, j’ai des affaires plus importantes qui m’attendent et je ne pourrais pas passer toute la journée à te surveiller. Et il partit d'un petit éclat de rire qui résonna aux oreilles de Kyûji avec un son triste. C’est très gentil à toi de me rendre visite, et j’espère que ce vieux Kakashi se portera mieux assez vite. Je ne l’ai pas vu depuis un bon moment. Allez, je te raccompagne jusqu’aux portes du village . Il se pencha vers lui, et lui intima de fuir le plus vite possible. Avant même qu'il ne finisse sa phrase, Kyûji avait déjà détalé.

Il s'éloignait de Kumo à une allure raisonnable. A ce rythme, il ne lui faudrait qu'une ou deux heure pour être hors d'atteinte de leurs réseaux de surveillance. Il repensait à ce que lui avait dit Darui... Une alliance entre tous les Jinchuurikis... Était-ce simplement possible ? Il avait envie d'y croire... Non ! Il devait y croire ! C'était là le seul espoir d'une paix universelle, qui pourrait sinon lutter contre les tyrans de ce monde, comme Kinbara, ou même Inkan, bien qu'il passât aux yeux de tous comme un pacifiste... Il prit un peu de temps pour penser à lui... Et se rendit compte qu'il ne pourrait pas accepter que Matatabi lui soit arraché. Jamais.

Il entendit un petit ronronnement satisfait au fond de son sac, et accéléra en direction de Konoha, l'esprit léger, et le coeur plein d'espoir.

FIN DU RP

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Négocier dans les nuages [pv Darui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Négocier dans les nuages [pv Darui]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}
» Présentation de Nuage d'Aurore
» La tête dans les nuages ~ [Pv Natsumi Raven]
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» [B] La feuille dans les nuages ~ [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato :: Bloc résidentiels-
Sauter vers: