Partagez
 

 Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Empty
MessageSujet: Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli   Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli EmptySam 29 Mar - 19:16

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli 1396120441-550835-sasuke-2

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Paysages-batiments-montagnes-cascade-img



Mes talons bien flexibles, je tournais le dos à un village déjà si loin de moi. Une pathétique illusion avait caché la vérité à tout le monde, faisant oublier la nuit de la disparition de mes aînés. Seule une personne dans ce misérable village pouvait comprendre les raisons de mon départ. Les roches m’oppressaient terriblement à vrai dire, ainsi tout le monde sera satisfait et moi le premier. Je ne suis pas le genre de personne attachante et attachée, le pouvoir gonflait mon esprit de son oppressante présence. La soif devenait moins supportable chaque jour qui passe, cette soif qui me poussa à lever la main, violemment et bien entendu mortellement, sur mes défunts parents. Les jugements que l’on m’avait porté pour ce geste ,dont personne n’était véritablement sûr que je sois l’auteur, m’avait permis de comprendre un peu plus la nature humaine, impitoyable et puante. Nous sommes engloutis par le mépris de l’autre, refusant d’écouter toutes les saines paroles, pas même celle des apôtres.  


Les religieux avaient inculqué leur vision des choses aux autres comme un don partagé, un monde misérablement bon et aimant. C’est une utopie que j’ai aimée aussi vite que je l’ai abandonnée, délaissée aux autres, les considérants trop imbéciles pour comprendre le monde. « Mon » monde disait les adultes, ceux qui jugeaient trop vite et à tort ma vision trop arrêtée des choses, de la vie et des Hommes. Brille dans l’ombre comme une perle au soleil, c’est ce que j’ai retenu du clan. Il n’est pas facile de s’illuminer lorsque l’on ne s’appelle pas « Tsuchikage », les vrais shinobis réussiront toujours à scintiller même dans le noir. Je ne me considère même pas comme un shinobi à proprement dit, comment peut-on considérer un demi-divin comme shinobi ? Simple shinobi, souvent fragiles et aveugles.
J’avais une quête, complexe et importante à la fois. J’avais enfin l’occasion de grandir, mais comment ? J’étais seul, face au monde et face à moi-même. Un sensei d’iwa ne me suffira jamais, et tout le monde le sait. Alors qui réussira la prouesse de m’apprendre, de faire de moi un début de copie avant le chef d’œuvre final.


J’approchais au fil des heures des hautes montagnes de tsuchi, celles qui d’après les légendes sont infranchissable entièrement. Ces mêmes roches qui fendent le ciel et les nuages, c’est elles que je veux parcourir et réussir à effleurer du bout des doigts en leur sommet. Mes longs cheveux gênaient un peu ma vue, je décidai de les attacher. Après tout, la nature se fiche des apparences, il faisait presque nuit mais je décidai de me lancer à l’assaut des monts. Je connais une grotte là-bas, elle me servira de refuge, avant de m’hisser tout là-haut.


La nature se faisait plutôt calme pour une fois ici… J’allais même exprimer ma petite joie à voix haute, m’estimant heureux de ne pas avoir à combattre des aigles ou autres créatures agressives et dangereuses de ces lieux. J’allais, oui, car la chance ne m’accompagnait de toute évidence pas, un petit claquement de pierres sur le sol rocheux résonna depuis l’entrée de la grotte. Je tournai la tête sensiblement, mes yeux accompagnent ce mouvement pour s’informer de la provenance de ce bruit, de son auteur. Mon désarroi fut égal à la taille de mon invité surprise, énorme, gigantesque, je pense ne pas pouvoir trouver des hyperboles vraiment exagérées tellement le monstre, au pelage brun humidifié par la rivière  sans doute,  était impressionnant.


-Clone de cristal.


Un second-moi surgit du sol, nous prîmes la direction de la sortie à toute vitesse. Mon invité n’était autre qu’un ours, j’hésite même à dire qu’il s’agit d’un grizzli impétueux et robuste comme un chêne. Le clone s’attaqua à ce fantastique adversaire, je trouve l’ouverture nécessaire laissé par celui-ci  pour m’échapper. Un claquement de cristal tonna dans les montagnes, l’ours en avait déjà fini avec mon clone. Je courrais rapidement, un rugissement de douleur de sa part gêna fortement mon ouïe alors que je continuais de m’activer pour ne pas finir comme sa dernière victime. Mes jambes se confrontent à celle de l’animal, et j’ai été assez naïf pour le croire dénuer de vélocité. Ses pates bondissent avec vitesse sur le sol, à ma poursuite, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne me rattrape entièrement.

-Fûton, l’enveloppe de vent !

Je commence à reprendre des forces, ou plutôt commence à accélérer et atteint une vitesse fulgurante. Cette fois je cours aussi vite que lui, mais il accélère, il en avait encore sous le capot. Je suis fait comme un rat, en appui sur mes deux pieds, je bondis dans l’espace aérien qu’il me reste et commence à monter verticalement au mur de pierre. Je cours jusqu’à attendre le bout de celui-ci. D’un violent coup de patte, celui-ci fait trembler la roche sous mes pieds. Il réédite avec succès son coup, je perds appui du pied gauche, mon point faible. Mon corps se penche, à la portée de ses broches aiguisées. Un cristal protecteur enveloppe dès lors mes épaules et mon corps dans la vitesse, il parvint à griffer mon torse presque en son intégralité. Mon sang éclabousse son museau, le cristal commence à s’emparer de lui mais une fois de plus, il se montre robuste et frappe le cristal de sa patte droite. La matière s’entaille, il s’acharne sur le cristal sans succès. Je suis bloqué et la bête rugit tout en agressant le cristal, il semblerait que je n’ai pas assez forcé. Alors je décide de poursuivre une cristallisation plus intense encore mais au moment où je développai les minéraux, il réussit à briser l’intégralité de ma coque. Il avait réussi à démonter le cristal à la seule force de ses pattes ! Ma carcasse s’écrasa droit sur le sol, juste à ses pieds. Il va me prendre de volée, je dois tout de suite cristalliser tout le terrain quasi-instantanément !

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Waking_bear_by_machine2208-d5hke0p

Je me retrouvai au beau milieu d’un monde d’arbre gigantesque, des fantastiques statues de pierre décoraient les lieux, toutes parcourues par une cascade. Je relevai la tête, ma crinière était redevenu indisciplinée après ce combat à sens unique. Une énorme cascade débordait d’une toute aussi grande montagne de roche. Suis-je dans le lieu que personne n’a jamais eu l’honneur de voir, l’infranchissable montagne de Tsuchi ? Les statues étaient toutes des ours, ce ne peut être le lieu sacré des ours… Je n’ai pas idée du comment, ni du pourquoi mais il semblerait que je me trouve dans la partie la plus haute des montagnes de tsuchi, derrière moi, loin en dessous, les nuages bordent les contours des roches. Mieux vaut ne pas avoir le vertige, la hauteur en ferait trembler pas mal.

-Vous avez fait entrer un nouveau ?

-Le jeune Ryuka, c’est bien lui.



Un ours blanc fit son apparition, d’entre les arbres. Quelques plumes se mêlait tels des colliers à son pelage blanc pur et lumineux. Soudain, deux petites boules de poils sortirent de l’épaule gauche et celle de droite du plus grand.


Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Bear_of_Peace_by_Goldenwolf

Chika - Gardienne du mont sacré des Grizzlis


Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli 13_7i6fy



Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Bouba



____________________


-Ne nous confonds pas avec les ours, ce serait nous insulter, vois-tu.

-Qui êtes-vous ? Ou suis-je ?

-Je suis Chika, gardienne du mont sacré des Grizzli. Voici Fuu, ma fille. Et le petit brun là, c’est Bouba. Tu te trouves dans un lieu sacré, seul une poignée de mortel « élus » peuvent pénétrer en ces lieux, on appelle notre maison le  Yamadera.

-Pourquoi moi ? Pourquoi me faire venir ici, moi ?

-Un de nos grizzli guerrier t’as repéré et allait te déchiqueter, sois reconnaissant de mon geste.

-Vous avez tout mon respect, Chika Senpai.




Légendes des grizzlis:
 


-Trêves de flatteries jeune homme, vous allez travailler dur pour moi en échange de votre vie sauvée. Tu seras retenu ici le temps qu’il faudra, si tu as été sauvé c’est avant tout parce que je ne voulais pas de mort aujourd’hui. Mais il y a bien une seconde raison à ta venue ici, ton art du cristal est bien la marque d’un Ryuka. De manière générale, nous sommes honorant envers le tsuchikage et les membres de ton clan.  Tu as sûrement déjà entendu parler de « La Source » ? Celui qui a vécu au temps de l’ermite rikudo, en effet, à cette époque, il était le seul du pays à maitriser l’art du senjutsu. C’est aussi à cette époque que Daichi Sama mena la guerre contre les ours, un très ancien temps… Alors que l’abondance de nos ennemis commençait à affaiblir nos troupes, c’est ce même La source  qui appris à nos soldats le senjutsu et l’art ninja, il ne combattit pas mais sauva tout le clan des grizzlis. Il ne demanda qu’une chose en retour, que les ours et les grizzlis vivent en paix pour toujours. Il fit signer un pacte aux deux grands chefs et fonda le Yamadera Gurizuri sur lequel tu te trouves maintenant, avec le temps, le cristal devint une roche dure et ferme, Daichi Sama finit le travail et fonda officiellement le mont sacré des grizzlis. En échange, nous protégeâmes et aidèrent le clan Ryuka éternellement. C’est un des devoirs basiques d’un grizzli ici, ce même art ninja qu’est le senjutsu, nous le devons à un ryuka et nous rendrons cet art à un ryuka. Le senjutsu du grizzli est le plus robuste, un des plus puissants et le plus efficace de tous. Celui des crapauds et des chats le talonnent sans pour autant l’égaler dans la robustesse.


Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli King_Bear_by_WolfRoad

Daichi Sama- Le grizzli ermite légendaire



Elle voulait m’apprendre le senjutsu ? Quel hasard pouvait-il y avoir là-dedans pour que je me retrouve près d’eux pour ensuite apprendre ce puissant art ninja du grizzli ?


-Non ce n’est pas du hasard, Daichi Sama t’a amené ici. Oui je lis dans tes pensées ici.




Ce Daichi sama m’intriguait, il devait avoir plus de cent ans s’il a connu La Source. Et comment pouvaient ils lire dans mes pensées ou même me faire venir ici ? Je suis pourtant venu de mon plein gré, voilà que j’ai peur de penser maintenant. Si elle peut vraiment lire dans mes pensées, alors je dois faire attention. Elle sourit un petit instant puis me fit un grand signe du bras droit, j’approchai lui faisant aveuglément confiance. Nous marchions alors en direction de l’énorme cascade, elle découle de la nuque penchée de l’énorme statue du grizzli. Une fois au bord de la rivière, elle m’indiqua que je devais me concentrer et marcher sur celle-ci. Rien de plus simple, c’est la base du ninja me dis-je. Mon pied s’enfonça dans le filet aquatique, une eau spéciale donc ?


-C’est de l’eau à base de senjutsu, celui-là même de Daichi Sama ! Ne le sous-estime pas !



___________________________________


Un mois plus tard…



-Oui ! Continue  comme ça ! Tu y es presque !


-Allez ! Allez !


Fuu, Bouba et Chika m’encourageait dans mon complexe exercice, je parvenais enfin à poser mes sandales sur cette eau si spéciale. Les entraînements avaient payé, je parvenais à ressentir l’énergie naturelle partiellement. Chika m’avait transmis son savoir et je n’avais plus qu’à m’entraîner encore plus dure pour parvenir à contrôler entièrement le senjutsu du grizzli. Entre temps, j’avais rencontré plusieurs autres grizzlis, je commençais à m’adapter à leur vie, la nourriture et les pratiques très sauvages ne me dérangeaient plus du tout. Mes cheveux s’étaient transformés en crinière sauvageonne, semblable à un ours, ou plutôt un grizzli.

Les mois étaient passés et l’an 97 était arrivé d’après mes amis du mont sacré des Grizzli. Aujourd’hui, je devais combattre Bouba et Fuu à mains nues. Le but est de me familiariser au combat en mode senjutsu, je dois canaliser ma rapidité et mes forces. Dans un deuxième temps, Chika m’emmènera plus dans les profondeurs de la forêt pour réussir à utiliser du ninjutsu mêlé au senjutsu.


Le combat devenait de plus en plus simple les jours passants, mais c’est aujourd’hui que je me rendis compte d’une chose assez étonnante. Mes mains avaient l’air plus grand et je n’arrivais plus à enfiler mes habits, plus du tout. Mes sandales, elles non plus, ne s’accommodaient plus à mes membres. Chika s’explosa alors de rire, aurais-je eus une poussée impressionnante de croissance ?


[/b]
-Tu viens seulement de remarquer ? Le métabolisme humain s’accélère deux fois plus vite, et lorsque celui-ci utilise du senjutsu, il grandit cinq fois plus vite. Tu dois avoir le corps de tes quinze ans et demi, je suppose.



C’est dont ça, j’arrachai dès lors mon t-shirt sale et dénudai mes pieds, je me retrouvai torse-nu et à pieds nus. Simplement vêtu de mon pantalon retroussé au genou, arrachée par ci et par la suite aux combats. Je compris enfin la raison d’une musculature aussi impressionnante et si rapide à se former sur mon corps.  
Mon contrôle du senjutsu avait atteint son paroxysme sans pour autant être parfait, c’est ce jour-là que Chika me remit la griffe dite « Daichitsume ». La légende raconte que le chakra de Daika Senpai coule en elle et permet un contrôle instantané et parfait du senjutsu pour un humain. Cependant, il faut que le senjutsu soit poussé à ses limites pour parvenir à absorber le chakra de cette griffe en mode senjutsu. D’autre part, la griffe réduit considérablement les réserves de chakra  d’un usurpateur. Seuls les élèves du Yamadera gurizurī ne sont pas sensibles à cette altération.


Transformation~Senjutsu !:
 


La griffe fit effet instantanément, mes transformations physiques et psychologiques étaient immédiates et ne mettaient pas cinq minutes, la canalisation de Daichitsume était un gain de temps et de concentration excellent. Mes cheveux poussent et s’hérissent rapidement, mes dents s’allongent et s’aiguise, ongles deviennent griffes de grizzli. Mon odorat approche la perfection et mon ouïe l’imite dans la quête de la perfection des sens.  


Akira-Senjutsu (Super sayan mode :
 



« Singe, serpent, cochon, singe, serpent, coq ! »


-Fûton ATSUGAI !!!


La pression ravageuse écrase littéralement le paysage me faisant face, une puissante déflagration s’abat sur la zone, le rasement se veut impressionnant. Mes réserves de chakra sont encore proche du maximum, chose inédite. Le reflet de ma puissance se révèle à moi comme une note de contrôle, dans mon cas, je penche pour un 10/10 parfait. Ma technique a pris une ampleur sauvage capable de dévaster n’importe quelle roche plus rapidement et plus puissamment, je goûte à cette sensation nouvelle comme à un dessert exquis. Je sens l’exaltation de mes sens me faire sourire et gémir de plaisir, je crie pour extérioriser mon excitation et ma joie. Le cri du grizzli retentit dans le mont sacré comme celui qui m’avait initialement pourchassé. Je suis…


-Je suis Sukai.



Dernière édition par Akira Ryuka le Dim 30 Mar - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Empty
MessageSujet: Re: Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli   Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli EmptyDim 30 Mar - 18:15

Saika:
 

Mon apprentissage continuait, j’apprenais enfin à frapper en mêlant l’énergie naturelle à mes membres. Fuu et Bouba étaient nés seulement deux mois avant mon arrivée, aujourd’hui, les petits grizzlis commençaient à se battre de façon plus malicieuse, les griffes de Bouba étaient plus tranchantes encore que celles de sa propre mère. Un attaquant dans l’âme, comme le disait Bunji, un des grizzlis que j’avais rencontré depuis le temps. Spécialiste en Genjutsu, c’était un dur adversaire mais grâce à lui, j’appris à mieux me défendre face à cette spécialité. La vie se faisait de manière primitive et sauvage, j’en oubliai Ashiro, le clan et même le tsuchikage. Je crois même que certains jours, j’oubliai mon propre prénom dans la fatigue. Ici tout est différent, je suis l’adolescent impétueux du clan Ryuka, certes mais on me nomme Sukai. Le ciel, signe de grandeur et de puissance divine, il me tardait de rencontrer Daichi Sama.

-Gauche ! Droite !

Les coups violents de Chika me donnaient quelques difficultés, je n’arrivai pas à utiliser le senjutsu dans ces conditions. Aucune seconde de répit ne m’était laissé, la griffe était resté sur mon lit.

-Apprends à contrôler le senjutsu mieux et sans la griffe ! Tu as détruit des monuments à cause d’elle, ton esprit ne pense qu’au pouvoir et c’est aussi la faiblesse de cette griffe, tes pulsions destructrices ont augmenté à cause d’elle.

Elle me laissait une ouverture, j’enchaînai deux techniques tout en me déplaçant droit sur elle.

-Fûton, Enveloppe de vent. Clone de cristal…
Me voilà plus rapide et en supériorité numérique sur Chika, elle ose me prendre pour un simple ninja faible et manipulable par une simple griffe. Tu vas voir, ce que je te réserve va t’obliger à te découvrir et me laisser rencontrer Daichi Sama. Je m’élance dans les airs et lui lance deux shurikens en plein dans son estomac. Elle s’élance dans les airs, mon clone aussi s’élance droit sur elle.  En pleine retombée, j’assiste à l’explosion de mon clone. La trainée cristalline blesse mon adversaire, cette fois je suis prêt.

-Senpô !Kurisutaru Tsuki !

Le cristal tournoie dans ma paume dangereusement, il est plus dense, rapide, puissant et résistant à ce que je peux en ressentir. Le senjutsu me donne l’entière perception du terrain, l’énergie drainée par ma lune miniature est fantastiquement élevée. Je balance la lune de façon imprécise juste derrière moi mais tout de même assez loin. L’explosion rase le terrain comme une bombe lâchée à pleine puissance, je sens la rafale fouetter mon corps après la déflagration. Sans me tourner, je peux deviner l’ampleur des dégâts devant l’effroi des grizzlis. Fuu est même partie se cacher, qu’ai-je fais… Je pivote puis me tourne entièrement, j’admire un décor tout simplement désertique dont je suis l’auteur. Je regarde cette fois Chika puis la pointe du bout de l’index.

Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli Naruto-explosion-o


-Mon pouvoir vous fait peur ?! Alors laissez-moi rencontrer Daichi Sama ! Je suis Sukai après tout, regardez seulement  ce dont je suis capable rien qu’avec ma lune miniature ! Regardez !

Elle me regardait blessé partiellement par les débris cristallins, visiblement déçue et se tenant l’épaule, elle me dit quelques mots. Je me sentais coupable cette fois-ci, ils m’avaient tout appris dans l’art du senjutsu, du combat des grizzlys. Désormais aussi sauvage qu’eux, façonnée à leur image, je leur devais le respect et au lieu de ça j’ai apporté la destruction. Seul bouba paraissait encore assez vaillant suite à mes fautes.


-Tu veux rencontrer Daichi Sama ? Alors va, cours, mais n’oublie jamais que ta haine te mènera au néant. Tu es l’héritier de la source, pas celui des démons.

L’antre de Daichi Sama était grande, un grizzli énorme, la statue légendaire et dont la cascade du destin faisait son allié. En effet, Daichi Sama vivait là-bas, il n’était pas énorme comme en son époque de gloire et de puissance fantastique, non. Néanmoins, il respirait toujours aussi bien dans ce corps de grizzli ermite. Son pelage brun coloré de quelques mèches grisâtres le rendait différent de tous les autres grizzlis d’ici. J’approchai avec appréhension, il me regardait de ses yeux scintillants d’une couleur violette originale, différente.

-C’est toi, tu es plus grand que ce que je pressentais dans ton chakra. Alors, tu te crois aussi puissant que rikudo sennin ? Plus fort que La Source ?

Il éleva sa patte gauche, elle était droite sur moi puis, tout en me fixant, resta coincé dans cette position. Je sentis une étreinte me caresser doucement puis de plus en plus fort, elle me prit comme un géant empoigne sa frêle proie. Je sentis des griffures agresser mon torse puis mon dos, tel un serpent, une étreinte griffeuse et invisible s’enroula autour de mon corps tout entier. Le sang de ma chair se répandit sur le sol comme une coulée d’eau mal filtrée.

-Imagine la douleur cinq fois plus intense, mon coup de patte  en quelques secondes et tu découvres la puissance du senjutsu des grizzlys. J’ai connu La Source, tu comprends donc que je suis très vieux et que je n’ai plus toute la vigueur d’entant. Malgré tout, je pourrais détruire presque tout ton village si j’en avais l’envie.

Une sensation de chaleur naquit sur mon torse, entre mes deux muscles pectoral. Elle mua bientôt et devint une ignoble brûlure, elle fut agressante mais rapide comme l’éclair. Il hocha le museau puis me fixa dans les yeux avant de me dire.


-Reviens me voir lorsque tu auras compris comment canaliser ta haine et ta soif de pouvoir, lorsque tu auras accompli tout ce chemin, le sceau que je t’ai apposé se brisera et tu pourras de nouveau user du senjutsu. Prends les enfants de Chika avec toi lorsque tu t’en iras, le petit Bouba est mon digne héritier. Quant à Fuu, elle possède la volonté la plus féroce que je n’ai jamais vu chez un grizzli. Elle est aimante et dévouée, prends soin de mes enfants comme j’ai pris soin de ne pas te tuer.


Il relâcha son étreinte invisible puis ferma les yeux avant de rabaisser sa patte et son visage sauvage et majestueux. Je compris qu’il était temps pour moi de m’en aller, je devais partir pour apprendre de ce qu’il m’a dit. Bouba et Fuu m’accompagneront dorénavant, au sortir de la grotte monumentale du grizzli. Je confiai à Chika les paroles de Daichi Sama et lui présentai mes excuses les plus plates. En bonne mère, elle soigna mes griffures et m’enveloppa le corps de bandeau. J’étais parti pour un certain temps, prêt à accomplir ma mission, au même titre que ma destinée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Retour à l'académie (PV : Akira)
» Akira ? What else ?
» désertion et mort de Chinmei
» Soirée mondaine à Crocus [PV Akira Kain et Alandro Coronado]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Tsuchi no kuni :: Montagnes de Tsuchi-
Sauter vers: