Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 601

MessageSujet: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Dim 27 Avr - 17:02


  • Groupe n°1
    Gin Inkan
    Sergerk Rasack
    Niflheim
    Setsuka Musuko'Kami
    Hebishita Kyousuke

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gin Inkan
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1907

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mer 30 Avr - 19:58

Mon discours touchant à sa fin, envahissait leurs cerveaux de raison, et leurs cœurs de courage, l’armée qui portait aujourd’hui une fierté nouvelle à Iwa, ainsi qu’a leurs couleurs, scandait mon nom. Ashiro m’avait surpris en amenant de telles preuves, et s’était tenu à mes côtés pour donner plus d’éloge encore a ma déclaration, décuplant notre prestance. Se rapprochant, il me demandait :

Mmm.. Et bien et bien.. Gin-sama, quels sont vos ordres ?

Question a laquelle je répondais, en élevant le menton, regardant ainsi Suna d’un air supérieur, méprisant ce village des enfers, l’effaçant et l’anéantissant par ma simple haine, les yeux blindés d’un regard d‘une extrême dureté, d’un simple, court mais efficace :

Carte blanche.

Soulevant mon pied droit déjà recouvert de sable, j’écrasais le sol des Sunajins, le lieu même où ils avaient construit leurs villages : leurs déserts. Je marchais en direction de Suna, sans me retourner, sans même vérifier si l’on me suivait. La folie ? Le courage ? L’inconscience ? Un peu des trois, sans pour autant que ce soit le cas.
Je n’étais pas fou, mais il fallait un brun de folie pour agir ainsi. J’étais aveuglé par la colère.
J’étais courageux, mais encore fallait-il avoir peur pour faire preuve de bravoure. J’étais aveuglé par la colère.
J’étais parfois inconscient, mais quelqu’un d’extrêmement censé. J’étais aveuglé par la colère.
Prenant sûrement cela comme une détermination et une confiance sans faille, mes shinobis eux ne marchèrent pas. Ils couraient, ils chargeaient leurs ennemis. Ils me dépassèrent. Seulement, quelques mètres plus loin, la première ligne tomba dans une profonde fosse de sable. Très vite, l’on demandait des utilisateurs de doton, créant ainsi plusieurs ponts pour permettre l’invasion. Je regrettais déjà ces premières pertes, mais l’enjeu était trop important. La fin de leurs existences semait le doute, mais renforçait la volonté d’écraser nos ennemis. Je traversais le pont, en examinant le terrain. Il semblait ne plus avoir de piège apparent. Les deux armées se rapprochaient. Tout au plus, dans quelques secondes, les premiers combats ne permettront plus de reculer. Il me fallait remplir mon rôle. J’avançais, certains ennemis me laissait passer, craignant leurs défaites prématurées, signe de mort tout aussi précoce. Les rares téméraires qui s’approchaient finissaient par gouter à mes sceaux, et pour les plus faibles, a ma lame dont je maitrisais si mal, au point de le manier comme un kunai. Avant même la guerre, beaucoup de Sunajins présentaient des bandages, des cicatrices, comme torturés ou persécutés. Peu semblait se battre en équipe, leurs esprits étaient individualistes. Il est vrai que les sunajins étaient forts, mais les iwajins aussi. Et en tant que l’un des plus puissants de ces derniers, et surtout en tant que chef, je me devais d’affronter le leurs : Shunsuke Kinbara. Un monstre de puissance comme de perversités. Je savais que Niflheim le chercherait aussi. Nous le voulions tous les deux. Je reprenais ma marche, katana trainant sur le sable, laissant une traînée rougeâtre si immonde, sur le sable qui s’en gorgeait. Là, un autre suanjin était devant, amputés et un œil crevé, il ne semblait pas s’écarter du chemin. Cependant, il se mit à genoux, lâchant ses armes.


Prenez ma vie, délivrez-moi.

C’est ce que je comptais faire.

A une seule condition. Ma dernière volonté. Délivrez véritablement les enfants, les infirmes, et les habitants.

Je n’avais pas plus envie de parler avec un ennemi. La mise a mort fut rapide. Le katana traversa son cœur jusqu’à la poigné. Je posais ma main sur son épaule, et le poussait, son corps retombait dans les grains du désert. L’incroyable sentiment de rendre justice aux premières pertes me rendait fou de joie. J’allégeais nos cœurs de nos tourments. En vérité, quelle absurdité, mais je l’ignorais encore. J’enjambais le cadavre. Le chemin s’ouvrait tout seul, je ne le devais qu’à mon aura meurtrière. Il y avait encore tant de ces infirmes pour une armée. Plus j’en voyais, plus je ressentais quelque chose de nouveau. Cette sensation naissante, grandissait, marchant sur le domaine de ma haine, sans pour autant l’écraser. Un homme se jetait sur moi, je levais mon katana, puis l’hésitation bloqua mon mouvement. Je ne devais la vie qu’a celui qui venait de me sauver. Niflheim. Il venait de faire irruption. Pourtant, j’avais eu la sensation que l’ennemi se serait arrêté. Je fixais mon second, le remerciant d’un hochement de la tête. Je lus son regard, il était comme le mien. Haineux, la compassion dissimulée.

C’est ce que tu essayais de me dire, hein le balafré ? Repose en paix. Je vais exaucer ton souhait !

Je levais la main. Le même procédé qu’au tout début de la guerre intervient de nouveau. Je changeais l’ordre d’annihilation totale. Haut dans le ciel, mon chakra argenté, je demandais à chacun des Iwajins d’appliquer les lois d’Iwa. « Neutralisation de la menace. Tuez les plus dangereux. Maitrisez ceux qui peuvent l’être. Epargnez les habitants et toutes personnes lâchant les armes. » La guerre prenait une autre dimension. Par cet homme qui avait un bras et un œil en moins, Suna continuera d’exister. J’avais tué un innocent. Plusieurs peut-être. Je venais à peine de le comprendre. Ce n’était pas l’ensemble de Suna qui était véreux. Oui. C’était encore la même histoire. C’était encore les hautes sphères qui avaient les intentions les plus démoniaques au monde. L’histoire se répétait. Ce qu’Iwa avait vécu, Suna le subissait encore. La compassion grandissait, mais la haine se dirigeait vers un groupe restreint, et son intensité se faisait plus condensée, plus violente. Comme si c’était notre destin, mais simplement prévenu de notre position par le message aérien, l’homme au tissu et a la Jingasa du pays du vent apparut. Mais ce n’était pas celui que Niflheim et moi recherchions.

Qui es-tu ? C’est Shunsuke qui t’envois ? Il se fiche de moi ?

_ _ ___________________________________________ _ _



Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Sergerk Rasack
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1090

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: ...
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Jeu 1 Mai - 19:41



Guerre Iwa/Suna

Attaquer sans connaître son ennemi est de l'inconscience pure...

Sergerk, Gin, Niflheim, Setsuka & Hebishita




.
 

La bataille commençait. De part et d'autres, l'armée du pays du vent se détachait sur les côté, pendant que le centre attendait un peu avant d'allez effectuer la percée. Main sur la garde de son sabre, Jingasa sur la tête avec l'emblème du pays, Sergerk faisait parti de ceux qui attendaient un peu avant d'y aller. Dans la sanglante guerre qui commençait. Pas besoin d'ordre, tous savait ce qu'ils avaient à faire. Sunagakure était sur ses gardes depuis que Sergerk tait pouvoir. Le désert, la stratégie, même les ordres individuels... Tout avait été vu avant la guerre. Pas question de se fier à des indication lié à une quelconque précipitation, plus ou moins influencer par des émotions. Tout avait été prévu avec la tête froide par le Kazekage et son conseil stratégique, l'armée des sables s'y tiendrais.

"Ça devrait être bon."

Le signal mental retentit dans la tête du Rasack qui jeta un coup d’œil au dessus de lui en voyant Washû décrire des ronds. Il sortit son sabre de son fourreau et le leva pour que tout ceux derrière lui voit bien qu'il était le temps de foncer. Il laissa deux secondes sa lame en l'air, et les soldats déferlèrent sur leurs ennemis qui commençaient à s'avancer trop facilement dans leur piège. Tant mieux. Ils se faisaient prendre en tenaille sur un terrain qui n'étaient pas le leur. Le Tsuchikage les sous-estimait totalement. Il en paierai le prix. Les deux armée se rentrèrent dedans avec force, causant des pertes des deux côtés. Bien évidemment, on ne faisait pas d'omelette sans casser d’œuf. A la guerre plus qu'ailleurs, le prix des sacrifices devait uniquement être garant d'une motivation sans faille. L'ordre avait été clair encore un fois. Si la première ligne voulait rester en vie, alors elle devait écraser l'ennemi sans laisser de répit. Ce que certains s'accordaient à très bien faire.

Jeter lui aussi dans la bataille, la concentration à son sommet, le sabreur blond tranchait dans le vif une fois, deux fois, sans perdre de temps à compter. Seul restait dans son viseur la victoire. Et la mort d'un ennemi précis. Un shinobi vint à parer sa lame, il la fit tourner enchaînant deux attaques bien parée avant que son ennemi jette un coup d’œil par dessus son arme. Un coup de pied dans le genoux et un coup de sabre, il n'eut pas le temps de réaliser ce que lui avait compter cette instant inattention. Perdre son temps à regarder autre chose que le combat était proscrit... Une erreur de ce genre, si grossière...

"Apparemment ton homologue de la roche fait des sentiments... résonna la voix de Washu, Il ne souhaite pas tuer ceux qui n'en valent pas la peine... J'en rirait presque."

"Reste concentré."

"Il est devant toi... Pas loin, dix mètres à en croire son ridicule chapeau"

Le jeune Kazekage releva légèrement la tête, esquivant une boule de feu, se retournant pour lancer un kunaï sur son assaillant apercevant derrière lui un des atouts de son armée. Setsuka. Il avait tenu à ce qu'elle ne s'éloigne pas trop de lui, pour des raisons stratégiques mais ne s'estimant pas responsables de ses faits et actes, il se sentit satisfait de savoir qu'elle avait simplement obéi. Il lui fit signe de le suivre et envoya une lame d'air de par sa lame pour repousser les deux derniers obstacles qui s'opposaient à son objectif. Il se remit droit, constatant sévèrement du regard le Tsuchikage qui lui faisait face auprès d'un de ses hommes de main, possiblement très fort.

- Qui es-tu ? C’est Shunsuke qui t’envois ? Il se fiche de moi ?

Un rire de deux syllabe s'échappa de la bouche de Sergerk, pendant qu'un cercle semblait se dessiner laissant les deux Kage se faire front sans dérangement. Alors comme ça il l'avait oublié. Il soupira et attrapa son couvre-chef qu'il fit voler sur le côté. De toute manière il ne servait qu'à le faire repérer par son faucon haut dans le ciel. Tss... Ne pas savoir qui il était relevait de l'inconscience, surtout après quelques mois seulement les séparant de l'examen dans lequel il s'était démarqué à Iwa. Mais ne pas savoir qui était son ennemi là... C'était de la folie pure. La nouvelle du départ de Shunsuke-sama ne s'était donc pas si répandue... Tant mieux, cela annonçait l'absence totale d'espion à la solde d'Iwa dans ses rangs.

Un avertissement mental de l'aigle de sa lame fit se retourner le Rasack, frappant celui qui s'était approcher dans son dos discrètement il fallait le reconnaître. Le coup dans le poignet fut suivi d'un autre dans le coup coupant le souffle du ninja d'Iwa, avant qu'il ne s’affaisse directement. Derrière Setsuka avait suivi, et avait apparemment tué le fou qui avait essayé de se glisser dans son dos. Sans remerciement apparent, il retrouva sa position face à celui qu'il aurait voulut laisser à son maître mais qu'il tuerais en son honneur.
Et puis, s'il pouvait se rappeler de lui en tant que nouveau Junnin, ça lui offrirait le bénéfice d'être sous-estimés. Le deux contre deux semblait déjà bien s'annoncer, la sous- estimation et le sable de Setsuka à qui il fit signe de déclencher le piège. Il était assez loin pour ne pas être dedans, mais une bonne partie des Iwa-jin y était encore dans la zone pré-dessiné par la Jinchuriki avec les quelques kamikazes qui les retenaient...

-Je crains que tu ne trouves la mort avant de trouver maître Kinbara, Inkan. Si ta mémoire est défaillante, sache que d'entre nous, aucun n'a oublier l'objectif de vous écraser et de ramener ta tête jusqu'à Iwa.


Crédit: Epicode

_ _ ___________________________________________ _ _

La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 http://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine http://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Messages : 568

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Dim 4 Mai - 14:02



Tandis que les deux ninja d'Iwa avançait, Niflheim ressentait déjà les stigmates de la guerre, en son corps tout comme son esprit. Des centaines de lames le transperçait, des boules de feu lui brûlaient les bras et les jambes tandis qu'il encaissait les coups les moins mortels de ses alliées. Ses cicatrices se guérissaient d'elle même, aidées par les gênes léguées par sa mère et aussi grâce au cristaux qu'il avait demandé aux clan Ryuka avant la guerre.

Mais bien plus que son corps, c'est les tourments de Hel qui le brûlait à l'intérieur. Réveillée et assoiffée des âmes qui se répandaient partout sur le champ de bataille, elle ne faisait pas attention à lui, mais monopolisait une grande part de sa concentration. Bien qu'il restait impassible, c'est à peine si il avait entendu les mots de son kage :

- Qui es-tu ? C’est Shunsuke qui t’envois ? Il se fiche de moi ?

Niflheim avait reconnu le ninja d'un seul coup d'œil. Après tout, il avait lui même construit le dossier sur le ninja dans les archives de son village suite à l'examen. Il n'en fit pas part à son kage, celui-ci avait du le reconnaître également. Cependant, ou était le tyran ? Niflheim songeât qu'il devait se cacher, mais une part de lui même lui répondis que ce n'était pas son style : Si Shunsuke était là, il se serait affiché clairement. Hors, son absence ne signifiait qu'une chose : Iwa attaquait un jour ou le kazekage était absent !

Niflheim faillit s'en mordre les lèvres. Ainsi, si ils gagnaient cette bataille, ils libéreraient Suna du joug tyrannique, mais cette enflure continuerait de répandre son venin sur le monde, à un endroit introuvable.

-Je crains que [...]

A quelques pas de là, une équipe de ninja d'Iwa chargeait deux suna-jin, sans voir l’embuscade qui se profilait sur leur flan. En moins d'une seconde, Niflheim était apparu à la place d'un de ses soldats qui se retrouva hagard, à la place de l'archiviste derrière son kage, et éleva un mur doton pour préservé son équipe des premières attaques de l'embuscade, pour ensuite contre attaquer. Son équipe suivit et deux ou trois coup de kunai après, il réapparu derrière son kage.

[...]vous écraser et de ramener ta tête jusqu'à Iwa.

A ces mots, il se plaça d'instinct entre les deux hommes , un kunai à la main. Il attendait les ordres. Face à lui, le chunnin de Suna, qui à l'époque n'avait pas l'air du niveau de Gin, ni de lui-même. Aurait-il reçu un entrainement spécial, était-il un kamikaze, ou était-ce une insulte faîte exprès pour montrer au Tsuchikage qu'il ne méritait pas l'attention du kazekage ?

- En tant que déesse de la mort, je te fais la promesse que tu va mourir des mains de cet homme.

- ...

C'était bien la première fois que Hel s'adressait à Niflheim sur un ton presque amical. Une allégresse infini se reflétait dans l'esprit de l'archiviste. Lui qui pensait qu'elle était tout occupée au carnage alentour, elle restait tout de même attentive à ce qu'il faisait, ce qui eu pour effet de le faire frissonner. Elle ne lui avait jamais menti.

Mais pourquoi maintenant ? Ses remarques étaient-elle fondées ? Il considéra ses remarques quelques secondes avant de démentir. Non ! Il ne mourra pas aujourd'hui, ni jamais de la main d'un suna-jin ! Il reverrais sa sœur avant et jamais un ninja ennemi ne souillera sa terre d'Iwa !

Mais il considéra l'homme face à lui. Quel qu'il soit, un avertissement restait un avertissement, il resterait sur ses gardes. Il attendais l'ordre de son kage.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t470-annales-de-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t394-bingo-book-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t357-presentation-niflheim
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mer 7 Mai - 15:05

-L'intrus se dévoile-

 

~L'INTRUS SE DÉVOILE~






Quelques mots me séparaient de mon but final. Quelques mots, ou plutôt quelques bribes de paroles portées au gré du vent et des combats, quelques aires de bataille qui m'encombraient plus qu'autre chose. Les deux camps s'élançaient déjà, engageant la bataille dans un tumulte de cris et de voix étouffées. Avant même que je ne puisse évaluer la distance qui me séparait du tsuchikage, les vaillants iwajiens et suniens se tapaient dessus dans la plus grande des pagailles et la guerre faisait ainsi rage, ôtant dores et déjà quelques vies de plus au monde si cruel dans lequel nous évoluions. Je m'avancai. La seconde -ou plutôt troisième- rangée d'iwajiens progressait déjà sur les ponts tout juste crées par leur prédécesseuse dans le but de parvenir jusqu'à leurs ennemis éternels. Autour de moi, pas grand chose ne se passait, même si certains commençaient déjà à s'étendre jusqu'aux côtés latéraux du front pour poursuivre leur bagarre. Je n'en tins pas compte. Je continuai à m'avancer, bravant les ininterrompables soubresauts des dunes miniatures de Kaze no Kuni. Cette progression se révéla plus facile que je n'aurais crut, -tout du moins pour le moment-, et ma soudaine apparition sur le champ de bataille ne me valut qu'une attaque furtive d'un iwajien, qui se termina par la retombée tout aussi furtive dudit iwajien sur le flanc droit, l'épaule tranchée. Le sang se répandit après moi en une grande flaque rougeâtre qui se noya dans le sable doré du pays. Je ricanai. Rien ne valait le sang qui coulait d'un membre de la gente masculine ; du moins, fussent mes pensées à ce moment là. Car très vite, plusieurs cotés de la guerre s'aperçurent qu'un intrus faisait face au conflit : étais-je ami, ou ennemi ? Ou plutôt, ennemi, ou ennemi de l'ennemi ? Telle était la question. Précisément, je n'avais pas d'idée de ce que je ressentais pour ces deux pays. Et présentement, je n'avais aucune faculté de penser autre que celle de l'instinct bestiaire qui me poussait à dénicher ce pourquoi j'étais là. Autrement dit, je n'en avais fichtre idée et m'en foutais légèrement beaucoup. Tout ce qui m'intéressait était la mort d'une certaine personne. 

Je me frayai tout d'abord un passage entre les lames et les projectiles, parant les unes et esquivant les autres, puis m'arrêtai. Ou allais-je ? Je n'étais pas capable de penser. Je ne réagissais qu'aux humeurs qui me traversaient, aux choses qui me barraient la route, aux corps charnus qui me tendaient une perche pour que je les mette à terre. Je me devais de me diriger vers mon but, toujours plus concentrée que jamais ; j'avais maintenant recouvert ma forme la plus dépréciée d'Iwa. Certains m'auront sans aucun doute reconnue, mes appartenances à l'Akatsuki fièrement exhibées au monde entier par le biais de la tenue officielle. Mais mes cheveux de sorcière, -on ne pouvait les décrire autrement-, pendaient tout aussi fièrement tels des cadres autour de mon visage. J'étais une fille. Et une vraie. À cet instant, un miroir planté devant mon nez m'aurait fait le même effet qu'un tir katon prit en pleine face : mes yeux d'ordinaire flamboyants, pour ne pas dire écarlates, étaient d'un rouge sombre sanguinaire qui me donnait l'aspect d'une bête enragée. Une pointe de folie dansait dans mes pupilles lugubres, et le rictus amusé qui pointa sur mes lèvres lorsque je vis, au delà des têtes concentrées des combattants bruns et jaunes, le chapeau du tsuchikage apparaitre tel une proie dans un viseur, me fit hérisser de tout mon long. Une looongue pause de délectation fut obligatoire avant un assaut de la plus grande ouverture. Il était là. À la portée de mes mains. À quelques pas de l'endroit où je me trouvais. Il était là, et je n'étais qu'à deux doigts de lui sauter dessus pour l'étrangler et le massacrer. Lui. Ce bandit.



 
  C'est ce moment que choisit un sunajien pour me sauter dessus, moi, l'incomparable Hebishita. Il bondit par la droite, ou tout du moins, fit mine d'attaquer le ninja iwajien qui se relevait à peine d'une pique tout juste adonnée par un autre adversaire. Le sunien m'avait piquée au vif. Avant même que l'un d'eux ne puisse se relever, je tirai d'un coup sec mon sabre et sautai en l'air afin d'esquiver les particules de terre de l'iwajien venues m'ensabler, -car bien sûr sable il y avait-, et retombai sur mon assaillant, pointe de mon arme dirigée vers le sol. Un grand cri s'ensuivit, qui fut accompagné de celui de son compatriote et ennemi, de par les appartenances villagères de leurs possesseurs. Puis, les cris devinrent rauques et s'éteignirent, devenant un flot de gazouillis baveux et rougeâtre. Je retirai ma lame du deuxième idiot qui avait eu la mauvaise idée de vouloir s'empaler sur celui que je visais, puis continuai de me diriger vers le milieu du régiment, le regard sombre. Tandis que tout autour de moi semblait être mué par les ficelles de la guerre, un seul homme, debout face au Kazekage, me dirigeait comme un phare dans une nuit de tempête. Je m'approchai ; et, sans crier gare, sautai en l'air en direction du groupe immobile qui se faisait face. Ils semblaient tous deux munis d'un homme, -ou d'une femme-. Pfffeuh. Je sifflai un reproche de dégout. Combien fallait-il d'hommes pour mener une guerre ? Combien fallait-il de femmes pour reproduire les pertes de cette guerre ? 

  Gin Inkan était à présent à moins de 10 mètres de moi. Malheureusement, ils n'étaient pas assez écartés des autres combats pour que je puisse parvenir jusqu'à eux sans encombres. Je pestai. Une forme noire m'arrivait en plein dessus, brandissant ce qui semblait se confondre à des kunais à deux lames. Je me reculai légèrement, prise de court. Mais que je sois prise de court ne signifiait pas que j'étais à court de munitions ou de ressources, bien au contraire. Je fis très, très rapidement un certain nombre de mudras silencieux, et plaçai mes mains devant moi, dirigées vers mon bruyant assaillant. De mes doigts commençèrent à se former des particules d'eau solidifiées, d'un bleu glace profond qui resplendissait au soleil :




- Suiton. La lame de glace. Mizuruki no Ken.

  D'un mouvement tranchant, je mis fin à la tentative de meurtre du glorieux courageux. Courageux, mais, en aucun cas victorieux. Je brandissais moi même le trophée de ma victoire : un sabre à la lame de glace aussi longue que l'avant-bras d'un gaillard immensément grand. Ce qui faisait, bien sûr, la taille d'une épée de cavalerie. Avec la forme d'un sabre à la japonaise. Bien entendu. Mais ce ne fut pas tout ; de la main gauche, je tenais aussi les deux kunais proprement volés à mon ancien assaillant, et mon sabre originel, accompagné de deux ou trois morceaux de tissus arrachés ensanglantés, e tout pendant fièrement au dessous de la pointe de mon sabre, à la vue de tous. Plus personne ne souhaitait vaillamment m'attaquer, et revenait à son ennemi premier. La boucle était ainsi bouclée ; ou presque.

  Et c'est toujours dans ma lancée que je sautai et me dirigeai vers ma cible. J'arrivais du côté droit des iwajiens, du gauche des suniens, bien que mon attention ne fut portée uniquement sur celui qui restait debout avec son chapeau de tsuchikage. De loin, tout pouvait faire croire à une réunion de petits chapeaux de paille, certains colorés et l'autre doté d'une pointe peinte en noir. Le mien était fidèlement accroché à mes cheveux qui s'emparaient de lui tels des serpents sur leur proie, et jouait pour la tortue qu'était ma tête le rôle de carapace. Je le maintins plus fermement sur celle-ci le temps de ré-atterrir sur un des ninjas qui faisaient la guerre ; puis je me ré-élevai dans les airs, avec la ferme intention de parvenir une bonne fois pour toutes jusqu'à mon but. Sauf erreur de la part, son acolyte venait de sauver un de ses petits iwajiens en inter-changeant de place avec lui.  

"Quel drôle de shinobi. Étrange façon de protéger les siens."
 
  Me dis-je. Mais à l'instant où mon regard se posait plus précisément sur lui, je le reconnus. Il devait s'agir de l'archiviste de mon ancien pays. Cette information, à moitié proliferée  comme s'il était question de la peste, rentra dans mon cerveau ; mais celui-ci ne l'utilisa pas, occupé comme il était à bouillir et faire fondre le restant de mes neurones pour les mettre de coté. J'étais en train de me décomposer de l'intérieur, comme un petit circuit électrique qui se faisait sauter toutes ses connections internes : je pétais les plombs. Tout simplement. 
  Toujours en course, je me récupérai sur un pied et fis un bond final. Mes assaillants hors-menu m'avaient obligée à faire un détour, et je n'avais quasiment pas progressé quant à ma destination. Mais j'étais dès lors, et heureusement, fin prête ; mes mains pourtant occupées chacune par un sabre se mettaient en position offensive, mudras encore en lice. 

- Gin Inkan !!

  Je hurlai. D'une voix douce, mais dure tranchante à la fois. Sans m'en rendre compte, j'avais laissé mes sentiments déborder amplement au dehors de moi-même, trahissant ce que je portais au fond de moi. Mon regard acéré lourd de sens accusait le tsuchikage de tout ce qu'il m'avait fait subir. De sa prise de pouvoir, de ce coup d'état que je voulais faire moi-même. De tout ce qu'il avait détruit rien qu'en accédant au symbole humain le plus fort d'Iwa : le tsuchi. Je ne lui pardonnais pas. J'avais toujours ce sentiment de tromperie, de queue de poisson, d'amertume : Gin Inkan, un homme qui plus est, m'avait devancée. À l'époque, je n'étais pas encore très vieille, mais, oui, j'avais compris ce qui se tramait. Même lorsque rien n'était encore arrivé et que je n'avais pas encore été totalement reniée, avant mes 16 ans. Mais peu importe. Maintenant, je n'avais pas de famille, pas de vrai village ni de village fixe, et une rancoeur plus que naissance dans mon propre cœur. 




  Je sortis de la foule -si l'on pouvait appeler ça une foule-, et me montrai à la vue de tous. C'est à dire, aux deux kages et leur acolyte. Pendant un instant, nous étions tous réunis, calmes, nous faisant face, et moi y compris, en tant qu'intruse. Le tsuchi était un peu sur ma gauche, alors que le Rasack était sur ma droite. Je le toisai du regard, observant s'il allait dédaigner m'adresser ne serait-ce qu'un seul regard. Allait-il comprendre qui j'étais ? Allait-il comprendre ce que je voulais ? M'avait-il seulement entendue ?? Le sentiment de colère se fit hésitant, mais je ne lachai pas du regard ma cible. Je me trouvais pour cela à une distance respectable, pas plus de 10 mètres sur le coté, et me tenais debout, les bras le long du corps tenant toujours mes sabres. Ma cape prenait les plis du vent et mes cheveux roses ondulaient sous mon chapeau rabaissé : aussi indirecte ma présentation fusse-t-elle sous la couverture de l'Akatsuki, je la voulais toujours directe. C'est ainsi que je levai le menton, dévoilant mes yeux écarlates braqués sur le tsuchikage.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Setsuka Musuko'Kami
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Lun 12 Mai - 17:35

La guerre avait à présent débuté par de nombreux tumultes de foules se tapant sans retenues. Setsuka vit avec satisfaction que son piège avait fonctionné mais très vite l'armée du pays de la roche comprit qu'il lui fallait utiliser des moyens d'accès pour enjamber la faille qui s'ouvrait devant eux. Ce qu'ils n'avaient pas prévu en revanche, c'est que les ponts qu'ils composèrent rapidement n'étaient pas assez large pour accueillir un grand nombre de soldats en même temps, il était donc aisé pour les Sunajin de les éliminer.

Mmmmm.... Setsuka.... Je sens un chakra très puissant à proximité, quelqu'un qui m'est familier... Non attend ?! Il y a deux chakra qui pourrait nous poser problème... !

Setsuka ferma les yeux, plissa son front et fit un effort immense pour :

Euh.... Ben moi je ressens pas grand chose.... Si ce n'est que si je continue à forcer je vais faire dans ma culotte Sad .

...

Quand soudain elle se rendit compte :

Oh ?! J'ai oublié de mettre ma culotte avant de partir !

Setsuka ! Comment peux tu penser à tes sous vêtements alors que tout autours de toi de nombreux soldats perdent la vie à l'instant ?!

Oui tu as raison... Allons aider.... Non mais je peux pas ça va pas le faire si ma tenue se soulève quand je combat !!!!!

C'est ainsi que pendant plusieurs minutes Setsuka et son démon bavardèrent de chose gaies sur les petits plaisirs de la vie. Un ninja jaillit de nul part pour l'attaquer de front. Les conversations cessèrent immédiatement pour se recentrer sur le combat et elle bloqua le coup de katana avec son ombrelle robuste. D'un autre geste de la main, elle tira son wakizashi du fourreau qu'était son ombrelle et trancha la gorge d'un geste net et précis le pauvre ninja qui tomba au sol s'étouffant dans son sang.

Si vous me cherchez ?! Vous allez me trouver !!!!!

Comme une hystérique, folle et furieuse, elle s'élança dans le coeur de la bataille en tranchant tout ce qui bougeait non sans rappeler qu'elle manqua par trois fois de tuer un Sunajin.

Fais attention ! J'aime la violence mais ces pions doivent nous servir à retenir l'armée ennemis.

Elle continua donc sa course sanglante quand elle apperçu un visage qui lui était familier. Un peu en retrait des fracas de la guerre, se dressait deux ninjas qui de leur allures avaient l'air puissant. L'un portait un chapeau de Kage...

Si il porte un chapeau de Kage c'est parce qu'il doit être Kage non ?

Bravo................

L'autre semblait tout aussi effrayant et se tenait à ses côtés. Les deux acolytes avaient l'air de tenir la conversation avec.... *musique des feux de l'amour*

Sergerk samaAaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!

Après avoir poussé un orgasme littérale en prononçant le nom de son être élu ! Elle se rua vers lui et se posta à ses côtés. La belle blonde pulpeuse vit arriver une autre femme au côté du play boy d'en face. Elle regarda un peu plus ce qui devait être le Tsuchikage. Il était bien foutu, avec ses cheveux gris et son visage fin, elle aurait pu se le faire si elle avait été Iwajin... Après avoir, une fois de plus, réussi à choquer Ichibi, elle pointa son ombrelle sur ce qui serait leur ennemis. Elle ne savait pas ce qu'ils avaient pu se dire mais il ne devait sûrement pas s'agir de discussion sur la canicule qu'il avait fait la semaine dernière, elle en gardait d'ailleurs les marques de bronzage sur le strin..... :

Setsuka ! STOP ! Tu ne peux pas t'empêcher de parler esthétique hein ?! Je vais finir complètement fou avec toute tes pensées confuses ! Bon... Si je viens te parler avant ce combat violent c'est pour te dire que je n'interviendrai pas... Je sens une présence bien plus maléfique que moi dans ce jeune homme et ce Kage... Quelque chose me dit que je risque d'être ton enclume si nous combattons ensemble. Surtout qu'ils sont aidé par un membre de l'Akatsuki, regarde la bague de la jeune fille...

Elle redevint alors sérieuse, l'ombrelle fermée toujours pointé sur les deux Iwajin et la mystérieuse jeune femme.

Je ne sais pas ce qui vous a permis de perturber ma séance d'U.V. mais vous vous en prenez aujourd'hui à mon village... Vous ne passerez pas ce cap !

Quoi de plus gênant et ridiculisant que d'entendre cette phrase sortir de la jeune femme qui était totalement sérieuse, Ichibi se faisait tout petit de honte... Elle recula légèrement pour se mettre en arrière de son supérieur puis vint lui chuchoter à l'oreille sa question en posant, elle ne put s'en empêcher, une main délicate et sensuelle sur le postérieur de son fantasme blond :

Mmmmm... Je vais tout faire pour vous aider, Sergerk sama... Nous sommes tout les deux liés par le desti... euh... par l'art de manier le katana, faites moi signe et je combinerai mes attaques aux vôtres.


_ _ ___________________________________________ _ _

"Du désespoir aux rêves il n'y a qu'un pas !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1438-bingo-book-de-setsuka-musuko-kami#11442 http://sns-rp.forumgratuit.org/t1305-dc-setsuka-fleur-du-desert
Gin Inkan
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1907

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Jeu 22 Mai - 20:55

Qui es-tu ? C’est Shunsuke qui t’envois ? Il se fiche de moi ?


C’est alors que celui qui avait été promu jônin durant l’évènement d’Iwa, se mit promptement a rire, ce qui eu effet d’alerter toute la zone aux alentours, laissant se dessiner un cercle, telle une arène où nous pourrions nous affronter. Son hilarité ne faisait que me contrarier d’avantage, comme pour confirmer que l’on ne me voulait que dérision. Allant plus loin dans sa provocation, il repoussa un téméraire mais trop opportuniste Iwajin, avant d’augurer sur ma mort. Ce fut le summum du désopilant, mêlé au ridicule « Maitre Kinbara », déclencheur même du petit rictus dissimulé qui naissait sur mes lèvres. Niflheim s’interposa entre nous, certainement pour me faire réfléchir, au lieu de charger. C’est à ce moment que je relevais la puissance de combat de la jolie blonde sotte à l’ombrelle, qui accompagnait, de toutes évidences, le nouveau Kazekage. L’arène ne se contentant pas des combattants déjà présents, un cri déchira l’air. Un hurlement qui m’était destiné, c’est donc naturellement que je me tournais lentement vers la kunoichi aux couleurs d’Akatsuki. Seulement, il se trouvait aussi que cette personne faisait parti des bingobook d’Iwa en tant que Nukenin. Calme depuis son départ agité, de souvenir de gout et d’odeur de fer sanguinaire. Revenant à mes premières impressions, je me confiais à Niflheim, sachant pertinemment qu’il partageait exactement les mêmes sentiments :

Je ne peux que comprendre ta déception de l’absence de ce monstre, mon ami. Néanmoins, nous ne reculerons pas. Tu vas vite comprendre..


Fermant momentanément les yeux, rien qu’aux actions qui le concernait me fit perdre la voix. Il ne fallait cependant plus un mot pour connaitre parfaitement le fond de nos pensées, en ce qui concernait l’inhumanité et la perversité de ce si méprisable Shunsuke Kinbara a nos yeux. Il nous avait fait trop de tord, et nous ne pourrions punir le principal responsable en ce jour. Malédiction.. A la place, nous n’avions que Sergerk Rasack. Non pas qu’il était à sous-estimer, mais notre satiété de vengeance et de justice ne prendrait pas fin avec lui. Mais puisque nous n’avions que lui a nous contenter..

Lâcheté ou stupidité ? Lequel des deux a commit « Maitre Kinbara-rien » en te mettant comme successeur ? Mais puisque tu es le Kazekage, alors tu m’intéresses aussi ! Tu m’as fait tuer tant de compagnon, et tant d’innocent, y compris ceux de ce désert. En vérité, Suna n’est que le fantôme d’Iwa, une anarchie de droit où l’injustice est légion. Et tu crois que je ne vais rien faire alors que je revis ce cauchemar ?!! Toute ma haine.. destinée à ce pays.. Je ne vais la passer que sur toi et ton fichu « Maitre Qui Ne Barra Rien» !! J’espère que tu ne crains pas la mort, car cela va être pire. Tu vas m’être utile, crois-moi !


Remontant mes mains jusqu’au bas de mon torse, j’exécutais plusieurs signes afin d’utiliser un jutsu du clan Uzumaki. De noble et implacable chaines de chakra naissante, grandissait, ayant mon propre corps comme épicentre, jusqu’à devenir magnifiquement imposante. Le jutsu modifié, ne perdait rien de ses capacités qui elles, restaient authentiques. Pendant leurs poussées, je m’armais d’un ample mouvement d’un kunai, que ma main lançait en direction de Sergerk. Tandis que l’une était montrée à tous, l’autre se dissimulait gentiment en remontant doucement dans la manche du kimono blanc que je portais.

Quant à toi, Hebishita, je m’occuperais de toi plus tard !


Ma position initiale n’avait pas bougé d’un pouce. J’étais resté a côté de mon ami. Niflheim avait déjà pu me voir a l’œuvre et inversement. Il savait très bien qu’à tout moment, toute la logique du combat pouvait basculer. Ma première main était déjà en train d’effectuer le chemin pour se réarmer d’un kunai.

Informations:
 

_ _ ___________________________________________ _ _



Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Sergerk Rasack
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1090

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: ...
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mer 4 Juin - 19:24



Guerre Iwa/Suna

La vraie guerre.

Sergerk, Gin, Niflheim, Setsuka & Hebishita




.
 

Les combats des shinobis des deux nations ne semblaient que former un arrière plan à l'affrontement qui se devait d'être décisif pour le reste de la guerre. Touché par ce qu'avait annoncé clairement Sergerk, l'opposant de celui-ci semblait surpris, presque désemparé par la nouvelle. Le Tsuchikage devait cette surprise également de part celle qui, portant l'habit noir aux nuages rouges, avait fait irruption dans le petit cercle où un certain calme régnait paradoxalement. Sergerk jaugea du regard l'arrivante, semblant par son cri d'entrée de leur côté mais qui sait... ? Toujours se méfier de stratégies ennemies, ça pouvait être un gros leurre, tant sur l'intention que sur l'appartenance à l'Akatsuki. Le blond jeta un regard vers Setsuka, visant à lui faire comprendre le danger, avant de reporter son attention sur le Inkan.

- Lâcheté ou stupidité ? Lequel des deux a commit « Maitre Kinbara-rien » en te mettant comme successeur ? Mais puisque tu es le Kazekage, alors tu m’intéresses aussi ! Tu m’as fait tuer tant de compagnon, et tant d’innocent, y compris ceux de ce désert. En vérité, Suna n’est que le fantôme d’Iwa, une anarchie de droit où l’injustice est légion. Et tu crois que je ne vais rien faire alors que je revis ce cauchemar ?!! Toute ma haine.. destinée à ce pays.. Je ne vais la passer que sur toi et ton fichu « Maitre Qui Ne Barra Rien» !! J’espère que tu ne crains pas la mort, car cela va être pire. Tu vas m’être utile, crois-moi !

Tss... Qui voulait-il attaquer avec ça ? Depuis quand le chef de village pouvait-il se permettre des jeux de mots vaseux dans un discours aussi stupide qu'incohérent. Il semblait se déchaîner sur lui sans que ses paroles n'est de véritables sens. Dans un combat, les intentions politiques ne servaient à rien, les mauvaises comme les bonnes mais ces-dernières pouvait rendre la mort un peu plus noble et la défaite moins déshonorante. Là, c'était le ridicule qu'il jetait sur sa propre nation en se surestimant. Il aurait au moins put choisir de tomber dignement au combat. Il aurait put. Iwa... Nation débile dirigée par un débile. Le rasage du pays allait commencer dans le sable, dans leur sang.

Puis le calme fut suivie par l'avis de tempête. Sans perdre de temps, à juste titre, à dire d'autres imbécillités, Gin Inkan commença ses mudras pendant que Sergerk fléchissait légèrement les genoux, mains sur la garde afin de réagir. Le Tsuchikage fit alors apparaître de longues chaînes de son corps, prenant petit à petit une taille impressionnante. Valait mieux resté éloignées de ces chaînes... Surtout en connaissant la réputation de maître du Fuinjutsu de l'opposant. Adversaire qui, dans le même temps lança la première salve en la présence d'un kunaï en direction du Kazekage qui n'eut pas à sortir son sabre pour une quelconque parade puisqu’il esquiva d'un rapide pas de côté. Il comptait l'attaquer comme ça ? Décevant.

En attendant, il fallait savoir ce que pouvait faire l'homme à côté d'Inkan ainsi que les réelles intentions de la supposée envoyée de l'Akatsuki. De ce fait, le blond sortit son sabre de son fourreau dans un rapide mouvement vers les adversaires qui ouvrit un lame de vent envers les Iwas-jin, vent dont l'autre fille en noir n'était que peu épargné à vrai dire. Deux but dans la manœuvre. Faire bouger les ennemis pour en tirer des informations sur leur vitesse et potentiellement leur capacité mais aussi éjecter un peu plus de sable en leur direction. Utiliser Ichibi s'avérerait dangereux et s'il fallait y recourir, il espérait que Setsuka saurait le faire avec la puissance nécessaire.

Spoiler:
 


Crédit: Epicode

_ _ ___________________________________________ _ _

La mort est-elle la dernière phase ?


Dernière édition par Sergerk Rasack le Sam 21 Juin - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 http://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine http://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Messages : 568

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Sam 7 Juin - 13:09



- Gin Inkan !!

Un nouvel opposant. Niflheim profita de la surprise engendrée par cette arrivée intempestive pour créer un clone. Celui-ci se jeta dans la bataille qui rugissait derrière eux, au côté de ses soldats.

Trois ennemis. Deux suniens et une akatsukienne. Hebishita, comme dans ses registres. Il lança un regard en direction des deux suniens. Une excitation perverse le parcourut quand il posa les yeux sur la blonde plantureuse. Hel semblait adorer pour une raison inconnu la ninja et l'iwajin ne s'en méfia que davantage.

- Tu as toujours été un mauvais senseur, petit mort vivant.

Alors qu'il allait questionner l'immonde créature tapie dans son esprit, son kage semblait finalement avoir pris une décision :

-Je ne peux que comprendre ta déception de l’absence de ce monstre, mon ami. Néanmoins, nous ne reculerons pas. Tu vas vite comprendre..

Et Niflheim avait déjà compris. Tandis que son kage discourait pour gagner du temps, Niflheim s'était substituer à son clone de la même manière qu'avec ses soldats précédemment et préparait ses mudras. Celui-ci était quelque part derrière le kazekage, à une dizaines de mètres. De fiers Iwa_jin s'étaient regroupé autours de lui pour lui permettre de terminer. Quand Gin Inkan lança son kunai, Niflheim réapparut à la place de son clone.

- Kokuangyou no Jutsu
Spoiler:
 

Le genjutsu pris effet instantanément plongeant le champ de bataille dans le noir. Niflheim observait de son nouvel angle de vu la situation. Une rafale de vent fonçait dans leur direction. Bien... L'iwajin sourit. Apparemment, le kazekage ne connaissait pas Gin Inkan.

Ignorant la rafale, Niflheim se substitua une nouvelle fois à son clone. Il se retrouva derrière le kazekage. Apparemment, cette manifestation de chakra composait les limites d'un combat dans lequel personne ne voulais interagir. A nouveau, il composa ses mudras.

- Mizuruki no Ken / Yami tama hikage no jutsu
Spoiler:
 

Et il fonçât, lançant sa boule de ténèbres dans le dos du kage.
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t470-annales-de-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t394-bingo-book-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t357-presentation-niflheim
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Ven 20 Juin - 22:42




[center]

UNE LIBELLULE
CHEZ
LES ARAIGNEES

Du 2 VS 2 et du 1 VS 2… ou du 1 VS 2






Je m'étais approchée assez près d'eux pour que les shinobis extérieurs à notre "réunion de petits chapeaux" puissent me laisser assez d'espace en arrière pour que je rentre dans le cercle des Kages. Je faisais partie de leur combat ; ils me reconnaissaient en tant que tel, -du moins le menu fretin qui glougloutait partout autour de nous-, et je leur faisais face. Bien entendu, les pauvres shinobis du menu fretin n'avaient pas fait ça d'eux-mêmes pour une simple fille qui combattait comme eux dans ce champ de bataille. Non. Bien sûr que non ; ils avaient reconnu mon "uniforme". Ils avaient reconnu mon appartenance à l'Akatsuki, et s'étaient d'eux-mêmes écartés de moi et de mes sabres faucheurs d'âmes. J'arborais avec fierté ces vêtements que je devais porter lors de mes missions officielles, de ces missions qui nous avançaient toujours plus proches de notre but. Je devais porter le message de l'Akatsuki, au quotidien, dans chaque endroit où je passais, et il n'y avait aucune honte à cela. Nous devions être fiers. Fiers d'être ceux qui porteraient le message de bonheur et de bienséance. Mais là, je n'étais pas une akatsukienne. J'étais uniquement une déserteuse, à la solde d'elle-même et de sa vengeance, une bête enragée qui ne souhaitait que parvenir jusqu'à son but, sa cible, sa proie : le maudit Gin Inkan. Je me redressai. Évidemment, il ne me portait quasiment pas attention ; mais j'étais persuadée, et même convaincue, de pouvoir le pousser à faire des erreurs, et à le mettre en échec.
Il y avait sur le champ de bataille un pion blanc, et un pion noir. Ce pion devait perdre. Oui. Mais pouvais-je m'allier avec l'autre pion de ce jeu, le pion pur et clair ? Je restai pensive. En réalité, ils étaient bien plus que des pions ; juste à coté de moi, juste à la portée de mes attaques, se trouvaient un Roi noir, un Roi blanc, et un Fou rouge. J'étais le seul pion rouge parmi ce décor de noir et blanc, de ces couleurs ternes et de ce sang écarlate qui s'écoulait des figurines humaines pathétiques. Il y avait du rouge de partout, omniprésent, universel, qui nourrissait ma haine et alimentait ma force ainsi que ma puissance. Ce carnage réveillait en moi de sombres desseins. Je voulais gagner. Je voulais vaincre cet obstacle qui m'avait toujours fait défaut : ma faction serait triomphante, même si j'étais seule dans mon camp. De toute façon je n'avais, quoi, que 4 adversaires ? Deux peut-être ? Eux en avaient des centaines ; et j'avais l'avantage du nombre, si l'on comptait ça dans ce sens. J'avais l'avantage, mais lui ne le voyait pas d'une telle façon, de toute évidence :

-Quant à toi, Hebishita, je m’occuperais de toi plus tard !

Une simple phrase. Une simple phrase qui jouait le départ d'une incommensurable et inextricable rage. Je raffermis la prise sur les armes et patientai, contenant ma colère. Plus tard, plus tard... il n'avait que ce mot à la bouche. Je plissai les yeux, et prononçai, silencieusement, à son attention :

"Tu n'auras pas le choix, Gin Inkan. Le roi ne mène pas la danse, il la regarde... et la subit."

Je reculai d'un pas. Bien que j'eut un réel désir de le tuer, je connaissais les capacités de mon "ancien" Kage, par ce qu'on racontait de lui. Ou plutôt, de mon rival d'antan. Il était un fervent utilisateur de fuinjutsu, et ne jouait quasiment que sur cet atout pour prendre l'avantage ; mais cet atout pouvait devenir un désavantage important ; il me fallait user de ce désavantage. Je préparai alors la première technique, accumulant le chakra comme je l'avais toujours fait. Contre toute attente, Gin descella en première ligne des chaînes imposantes. Elles avaient l'air contraignantes, colossales, et je ne savais pas ce qu'elles étaient capables de faire, mais j'avais une petite idée sur la pratique qu'il allait en faire. Mais puisqu'elles étaient réservées à un Kage, leur utilisation devait donner quelque chose de très puissant. Je ne devais me laisser berner par les apparences ; mais je doutais que le Tsuchikage aurait eu la foi de sous-estimer le petit Kazekage. Je devais absolument me méfier. Et d'autant plus que cet Iwa-jin à ses côtés s'adonnait à des manipulations bien plus qu'étranges depuis que j'étais arrivée. C'était presque si... Je le fixai du regard par dessous mon chapeau aux rebords larges. Quoi qu'il faisait, il était louche. Ce type était louche. Et c'était, de surcroit, un homme. Mon aversion pour la gente masculine était de toute évidence bien fondée ; les hommes étaient des êtres horribles et peu scrupuleux des règles de société, de tout ce qui faisait que les femmes n'étaient pas respectées à leur juste valeur. Je soufflai. Il était temps d'en finir avec ce monde pathétique.

Tandis que je me concentrais sur les actions qui se déroulaient devant mes yeux et sur la maitrise de mon chakra à l'intérieur de moi-même, le Rasack esquiva le kunai lancé par ma cible, et le temps sembla se figer dans notre petit cocon protecteur. Je restai coite. Un Kage, débuter son attaque par un kunai ?! Quel manque d'inventivité. Aucun talent, aucune imagination. De l'art, que diable !! Il faut de l'art !! De la poésie !!! De la beauté des actions !!!!! Mais non. L'Inkan commençait par lancer un kunai. Il baissa encore dans mon estime, encore plus bas que là où il n'était déjà. Le Kazekage semblait plus répondre à mes attentes. Il répliqua en envoyant de notre coté deux salves de fuuton, qui désobligeamment semblaient aussi m'être destinées. Sapristi. J'étais vulnérable. Et je l'étais bien plus que ça, puisque ce "type louche" avait réagi. Il avait fait ce que j'attendais qu'il fasse. De toute évidence, il était là pour soutenir son Kage, depuis qu'il était parti combattre autre part que devant lui, depuis qu'il voletait à droite à gauche pour aider ces pauvres petits iwajiens qui ne valaient même pas la peine d'être regardés. J'en étais sûre. C'était lui qui venait de nous enlever la "vue", lui qui avait enlevé toutes les couleurs et plongé la zone de combat dans le néant total. À cause de lui, nous ne voyions plus, et j'étais vulnérable.

Je serrai les dents et sautai en arrière, me rapprochant du camp iwajien mais m'éloignant un peu de la trajectoire de ce qui nous arrivait dessus dès que j'eut pris conscience de ce qui se passait, c'est-à-dire très rapidement. Cette technique, Kokuangyou, je la connaissais, et j'avais déjà eu affaire à elle. Je la connaissais, j'avais donc toutes les cartes en mains pour ne pas être déstabilisée. Toutes, sauf une : la vision. Mon sabre fit alors une pirouette en l'air et s'opposa avec vigueur à l'attaque du Rasack, présentant sa surface lisse devant moi. Je dressai à ses cotés mon "Mizuruki no Ken", qui formait une barrière tout aussi utile à son attaque. Mon corps se détendit d'un seul coup, puis se raidit aussi vite, prêt à changer de forme. Non. Je ne voulais pas ; je devais rester moi même. J'inspirai une bouffée d'air, et sentis une vague de puissance se briser sur mes sabres comme se briserait la mer sur des rochers. La lame de vent me traina sur quelques mètres, et me laissa seule debout sur le sol, bien amochée, mais le sourire aux lèvres. J'entendis la lame de glace se craqueler et se briser, tomber en miettes de cristal sur le sol. Je fermai les yeux qui ne m'étaient plus d'aucune utilité, et visionnai les derniers instants que j'avais eu avec ma vue éclairée. Ils étaient tous assez près de moi, finalement. J'arquai le bout de mes doigts, pris une grande inspiration, et laissai mon chakra se mélanger à mes poumons, avant de cracher :

- Suiton. Mizuame nabara !!

Je relâchai sur le sol, et ce, sur des dizaines et des dizaines de mètres carrés, une sorte de gel liquide et gluant qui s'étala à la vitesse de la lumière aux endroits qui j'avais visés, les endroits où Kages et acolytes se trouvaient. Le liquide était à la fois liquide mais gluant, visqueux et collant, ultra-résistant : c'était de la vraie colle. Et j'étais sûre que lorsque l'un d'eux seraient collé, ils ne pourrait plus bouger de si tôt.

© Hebishita Kyousuke










Hrp :
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Setsuka Musuko'Kami
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Jeu 26 Juin - 22:47

Setsuka en l'espace d'un instant se retrouvait dans le noir et complètement paumée.. Mais revenons à nos moutons. Le combat peu après son introduction avait enfin débuté et leur opposants avaient commencé l'offensive. Le Tsuchikage s'était contenté de faire jaillir de longue chaînes composées de chakra blanchâtre virant sur le jaune.

Mmmm oui.... Attache moi...

Euh non il faut à tout prix esquiver cette technique ! Je la connais et ça ne présage rien de bon, si il a sorti les chaînes c'est qu'elles me sont destinées. Setsuka tu dois bouger ! Et vite !!

Mais avant qu'elle n'est pu réagir, son Kage (chéri qu'elle aimait et adorait de toute son âme, bref...) avait riposté en lançant une... esquive d'un kunai qu'elle n'avait pas vu ?! La blonde para au dernier moment avec son ombrelle faisant ricocher le kunai vers la droite. Ce coup l'avait réveillé de son aparté amoureux et elle tenta d'analyser la situation. Une jeune fille de l'Akatsuki qui avait l'air d'être avec eux, et deux ennemis. Ils étaient donc... Setsuka commença à sortir ses doigts pour compter...

Euh.... C'est moi ou quelqu'un a éteint la lumière ?!

Le démon Ichibi était hors de lui. Imaginez vous, dans votre salon, laissant votre mère jouer à votre jeu préférer, ou plutôt massacrer la partie en ligne et classé de votre jeu préféré, ressentez l'amertume de la frustration en voyant ce qui pour vous est une évidence qui ne l'est pas pour votre génitrice. Shukaku ressentait la même chose. Cette frustration d'avoir été empaqueté vulgairement dans le corps d'une cruche ne comprenant rien aux choses qui l'entourait.

SETSUKA ! Tu es prise dans un genjutsu ! Vite sors de la zone d'action ! VITE ! VIIIIITEUX !

Mais comment ?! Je ne vois rien là je te signale !

Souviens toi notre entraînement. Ferme les yeux... Fais moi confiance...

Setsuka s’exécuta et très vite des formes purent se distinguer Ichibi perçait le genjutsu d'une facilité déconcertante, la double conscience ancré dans le corps de Setsuka permit à la jeune kunoichi de rattraper toute ses bourdes. Elle fonça avec la précision de la bretteuse qu'elle était pour se mettre entre le dos de son Kage et l'agresseur rusé. Elle tendit en avant son ombrelle en composant le mudra du tigre et la déploya, comme pour agir à la manière d'un bouclier.

J'ai toujours détesté les mecs qui prennent par derrière ! RAAAA !!! [Futon] Daitoppa  !!!!

L'ombrelle vira immédiatement au vert puis comprima l'air pour repousser violemment tout ce qui se trouvait devant elle.... Elle espérait avoir paré la technique ennemi quand soudain...

Hmphf ?!!!

Si elle avait réussi à repousser quelque chose, la technique adverse avait tout de même réussit à prendre quelque chose en elle... Quelque chose de profond... Ce qu'elle était loin d'imaginer c'était que la technique adverse s'était emparée de tout le chakra négatif d'Ichibi !!! Setsuka ne se démonta par pour autant et coupa court à une éventuelle contre attaque de la part du second Iwajin, elle utilisa la feinte qu'elle utilisait habituellement pour tuer les criminels qu'elle recherchait. Il avait cherché à l'aveugler, elle ?! Elle fit la même chose à sa manière et se rapprochant de sa cible pour faire avancer son ombrelle déployé jusqu'à l'ennemi de manière à la cacher complètement. En envoyant l'ombrelle elle s’agrippa au manche ce qui dégaina son petit katana (wakizashi). Puis, habilement elle referma l'ombrelle subitement pour poignarder à toute vitesse la cible visant la lâme de glace adverse qui se brisa. Puis Setsuka qui avait gardé sa vision apperçu avec horreur que leur soit disant alliée s’apprêtait à lancer une technique au hasard ?!

Suiton. Mizuame nabara !!

Non arrête !

Trop tard la technique était lancé et semblait être une technique à large zone. Des litres et des litres d'un fluide visqueux, blanchâtre et aux propriétés étranges se déversait sur eux sans distinctions. Setsuka récupéra vite son ombrelle au vol pour rengainer son katana puis elle se protégea d'instinct en déployant l'ombrelle au dessus d'elle. Un "splurkl" sonore se fit entendre lorsque le liquide atteint le sol et le toit de son ombrelle. Lorsqu'elle essaya de la refermer elle s'aperçut que liquide en plus d'être visqueux, était ultra collant et très résistant. Elle ne put refermer son ombrelle mais était hors d'atteinte de la technique, du moins, tout autour d'elle.

Ça me fait penser à du spe.....

Setsuka ?! Mais arrête d'avoir ce genre de pensées et concentre toi plutôt !

Une bouffée de stress la saisit soudain..... ?!

Oh non !!! Kazekage sama !!!


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Du désespoir aux rêves il n'y a qu'un pas !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1438-bingo-book-de-setsuka-musuko-kami#11442 http://sns-rp.forumgratuit.org/t1305-dc-setsuka-fleur-du-desert
Messages : 601

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Sam 28 Juin - 12:28

Le coup d'envoi fut donné et les morts jonchaient déjà le champs de bataille. L'investigateur de cette attaque, Gin Inkan, accompagné de son acolyte de toujours Niflheim, semble déterminé à gagner cette guerre. C'est sans compter Sergerk, le chef du camp adverse qui est lui aussi déterminé à réduire les espoirs de son ennemi à néant. Gin s'attendant à rencontrer le tyran Shunsuke se retrouva alors face à l'élève d'antan du tyran qui avait reprit son rôle. Niflheim quant à lui fut tout aussi surpris par le retournement de situation. Cet affrontement inégale en nombre allait pouvoir se dérouler mais, c'était sans compter la présence de l'étrange akatsukienne débarquant sur le champ de bataille. Celle-ci n'ayant qu'un seul objectif : la tête de gin, elle n'hésita pas à traverser le carnage à ses pieds pour l'approcher, en s'armant d'une lame faite à partir d'une technique Suiton. Setsuka, après avoir fait ses petites affaires avec le reste des iwa-jin se greffa à cette scène dont la joie était palpitante pour aider son amour blondinet.

Après l'arrivé des 5 protagonistes, Gin Inkan toujours irrité par l'absence du tyran, lança un kunai vers son opposant et prépara une technique qu'il allait utiliser si nécessaire. Menaçant la belle Akatsukienne, sa concentration ne semblait pas vouloir faillir. Sans surprise, il en fut de même pour Sergerk qui esquiva facilement le kunai pour renvoyer à son tour une technique. Celle-ci ayant pour cible les deux iwa-jins,  Niflheim avait tous prévu. Créant un clone avant l'arrivé de la fille aux cheveux roses, il échangea sa place avec son double pour ensuite rechanger une nouvelle à la vue de la technique de Sergerk. Usant d'une autre technique pour plonger l'intégralité des membres dans le noir, il permuta de nouveaux pour attaquer Sergerk armé de ses techniques. Hebishita prise dans la technique d'aveuglement, n'eut le temps d'esquiver l'attaque provoqué par Sergerk heureusement pour elle, ses dispositions lui avait permis de réduire les dégâts. Enragé, elle décida alors de répliquer à son tour avec sa technique qui avait pour but d'englober la totalité du terrain dans avec une sorte de liquide gluant ayant pour buter de limiter les mouvements. Setsuka, grâce à son ami démon, eut la chance de se dégager du genjutsu et d'entrevoir les actions de tous le monde. Dévouée à son Kage, elle s'interposa entre Niflheim et Sergerk pour le repousser avec une technique de vent assez puissante. Malheureusement pour elle, la boule de ténèbre avait porté ses fruits et une partie de chakra négatif fut enlevé. S'éloignant une nouvelle fois de son kage pour parer l'attaque de l'akatsukienne, elle fut contrainte de laisser Sergerk à la merci de ses ennemies ne pouvant l'aider qu'en le prévenant.

Hors rp :

Gin Inkan : 85 %  / État : Normal / Jutsu lancé : Chaine de Chakra
Sergerk Rasack : 92 % / État : / Jutsu lancé : Kamataichi
Niflheim : 78 % / État : Légères blessures / Jutsus lancés : Kokuangyou no Jutsu, Mizuruki no Ken, Yami tama hikage no jutsu
Hebishita : 85 % / État : Légères blessures / Jutsus lancés : Mizuruki no Ken, Mizuame nabara
Setsuka : 85 % / État : Idiote Normal / Jutsu lancé : Futon Daitoppa

Vous faites chiez, c'est trop long ! Foutez vous bien sur la gueule ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gin Inkan
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1907

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Dim 6 Juil - 16:33

Le second kunai en main, le premier se confrontait aux frottements de l’air pour arriver droit sur ma cible, qui l’évita sans difficulté. Apparemment, la trajectoire du kunai profitait également de la splendide bimbo, qui usa de son ombrelle pour lui faire prendre une déviation à bâbords. Le combat venait à peine de commencer, et déjà deux occasions s’étaient présentés à moi. Chacune de mes armes possédaient le même petit sceau. Il était peut-être encore préférable de leur laisser cette ignorance pour frapper par surprise par la suite. Le kunai avait échoué nous loin des deux sunajins après tout. L’ancien chunin, aujourd’hui devenu Kazekage, n’avait pas attendu pour contre-attaquer, avec un futon qui laissait à désirer. Il aurait mieux fait de l’utiliser directement pour mon lancer. Niflheim venait également de lancer son genjutsu qui rendait quiconque aveugle, mais il savait que j’avais les moyens de m’en sortir facilement. Dans le même temps, nous testions ainsi si nos adversaires n’avaient pas des faiblesses à cet art, sans parler des utilisateurs de Kenjutsu et de Taijutsu qui seraient désavantagés, et cela nous arrangeait bien avec mes propres facultés et celles de nos adversaires qui possédaient des katana.

Donnant une légère propulsion vers le haut pour faire sauter le kunai, je contrôlais deux de mes chaines, l’une pour rattraper en vol le kunai, et l’autre pour dégainer ma lame de son fourreau. Dans le même temps, je marchais, et envoyais quatre de mes cinq chaines charger le camp de Suna. La moitié pour chaque cible. Sans même attacher mes mains, je composais des mudra, séparément. J’exécutais deux techniques de sceaux à la fois. Le premier, ne me libérais pas du Genjutsu, mais me permettait de distinguer les formes, me donnant une autre « visions » du combat. Si je voulais utiliser mon chakra en continu, je n’avais pas d’autre choix, la contre-offensive devait être décisive. Me priver de mon chakra ne serait-ce qu’une seconde était hors de question, et j’avais besoin de ce sceau qui régulait mon chakra. Le second, allait me rendre invulnérable aux Ninjutsu, ici dans une zone triangulaire comprenant le kunai et le katana maniés par mes chaines, et moi-même. D’ailleurs, le futon arrivant aux limites de mes chaînes, déjà bien avancés, se volatilisa soudainement, mais uniquement localement. Une puissance quasi-divine m’entourait et me protégeais sans que je n’aie à lever le petit doigt. Avec un peu de concentration, toutefois difficile dans une guerre, les shinobi sur place avait possiblement pu sentir une apothéose d’énergie colossale et insoupçonnée, se libérer soudainement. Avant de mourir tout aussi rapidement.

Ma course avait prit de la vitesse, et était passée de la marche a la course, tandis qu’un affrontement se déroulait entre mon acolyte et la plantureuse, suivit de l’Akatsukienne s’arrachant de justesse au futon, puis crachant un liquide qui ruisselait sur le sol. Intouchable, mon chemin restait droit, inébranlable. Mes mains n’avaient, et ce tout au long de mon déplacement, jamais cessé de s’activer, de s’agiter, de remuer, de composer. Encore maintenant, tandis que mes chaines allaient atteindre le shinobi et la kunoichi de Suna dans leurs rapidités, le kunai déposé près de ces derniers se mit en activité. De son centre, le fuinjutsu apparut tout d’un coup sur le sol, sur une zone plus large qu’a l’accoutume, approchant les six mètres de rayon, boosté par mes soins. Paralysés, privés de leurs mouvements, ils ne pouvaient qu’accueillir mes chaines de chakra. Elles allaient les prendre et les piéger, et le temps de se dégager des deux entraves, la colle du suiton d’Hebishita aura déjà prise sur eux. Evidemment, je gérais les chaines qui portaient les balises de ma barrière d’interdiction du Ninjutsu en fonction de leurs offensives, tout en laissant le suiton se diriger vers eux. Le sceau paralysant l’était normalement pour l’utilisateur, mais j’avais trouvé depuis longtemps le moyen de ne pas en subir le contrecoup, ils ne devaient certainement pas réaliser le génie qu’était d’avoir créé le sceau relayeur. Ou trop tard.. Pas encore satisfait de la situation, je m’armais de deux kunai  pour m’acharner sur eux. Ceux-ci exploseraient dés le contact quasiment établit, a hauteur de poitrine pour ne pas défaire les entraves.

Depuis le début des hostilités, les paroles se faisaient rares. Seule une voix féminine s’élevait, mais pas celle dont j’attendais. La nukenin d’Iwa, derrière moi, n’avait pas daigné répondre, comme attendant son tour, qui était enfin venu.


Hebishita.. Je t’écoute. Pourquoi ces crimes soudains dans un village qui n’attendait que ton soutient. Pourquoi Akatsuki. Et pourquoi m’accorder à la fois tant d’importance et de déni. Parle. Et reçois ton jugement.

Il y avait aussi Sergerk qui avait gardé le silence. Lui aussi allait connaître sa sentence...

Précision/Récapitulatif:
 

_ _ ___________________________________________ _ _



Daenerys Targaryen: A man who fights for gold can't afford to lose to a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t250-annales-de-gin-ikan http://sns-rp.forumgratuit.org/t213-gin-inkan-bingo-fiche http://sns-rp.forumgratuit.org/t209-inkan-gin-litteralement-le-sceau-d-argent
Sergerk Rasack
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1090

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: ...
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Lun 14 Juil - 14:28



Guerre Iwa/Suna

Et ça enchaîne...

Sergerk, Gin, Niflheim, Setsuka & Hebishita




.
 

La lame de vent lancer, Sergerk fut confronter de suite à la noirceur totale devant ses yeux. Un genjutsu l'empâchant de voir... donc Inkan ? Non il ne l'avait pas vu faire de mudras. Surement sont bras droit qui n'avait pas été sans agir pendant la très courte discussion des deux Kage et de la trouble-fête. En tout cas ça venait du camp d'Iwa, pas de doute. Setsuka avait son démon pour l'aider à sortir de l'illusion, il ne se faisait pas de souci là-dessus. Restait à échapper lui-même à l'emprise de la technique. Si ce mec l'avait exécutée c'est que cela ne devait pas gêner le Tsuchikage et que donc il était en danger dans le noir. Enfin, pour peu de temps. Si le genjutsu avait l'air assez puissant pour ne pas pouvoir se faire briser par un simple Kaï, il aurait recours à une présence extérieur.

"Genjutsu ! J'ai besoin de m'éloigner !"

"Compris"

Il connaissait la réputation de Gin Inkan, maître des sceaux. Et en cas de sceau pouvant le maintenir bloquer, il avait fait en sorte par précaution que son aigle reste bien en hauteur, au cas où. Même s'il ne pensait pas avoir à se servir de Washû si rapidement. En piqué, l'animal arriva très vite sur son "partenaire" qu'il accrocha en lui transmettant assez de chakra pour briser le blocage de la vue, et le blond put recouvrir la vue assez rapidement pour esquiver une puis deux des chaînes de chakra que son opposant direct lui avait lancé dessus. Il sauta sur le côté droit alors que le Kage en face ne réagissait pas et se contentait d'enchaîner les mudras pour des sceaux bien précis. Avait-il perdu la vue lui aussi ? Sergerk en profita pour s'éloigner de ce qui pouvait être la zone d'action de son adversaire, évitant les mauvaises surprises bien que l'autre soit placés à plus d'une dizaine de mètre si bien que la lame d'air arrivait à peine sur lui et disparaissait comme si de rien était.

Alors la rumeur était vraie... Il était bien en possession d'une technique empêchant les ninjutsu. Et le sachant connaisseurs de sceau, le combattre au corps-à-corps s'avérait très dangereux. Ajouter au fait qu'il semble se déplacer naturellement après la technique d'aveuglement et donc qu'il avait une technique de détection selon toutes probabilités... Il n'était pas Kage pour rien et même s'il devait déjà avoir dépenser pas mal de chakra pour y arriver, il avait fait du terrain son champs de bataille. Il empêchait même presque Setsuka d'utiliser ses techniques de sable. Elle qui luttait avec l'acolyte du Inkan loin dans le dos du Rasack... Tss... Il fallait s'éloigner. S'éloigner et préparer une bonne combinaison pour défaire sa défense. Il ne semblait pas le voir, et même si son bras-droit le pouvait, il était en prise avec Setsuka qui était tout sauf facile à abattre.

Le blond se fondit donc dans la masse de combattant lambda, sans faire attention aux duels plus qu'en esquivant les attaques. Après tout il avait toujours son guetteur dans le ciel pour l'avertir des mouvements de la scène de combat. Même s'il était possible qu'on l'ai repéré comme plus qu'un simple aigle, l'atteindre serait très difficile au vu de sa position. Et ce-dernier ne tarda pas à donner des nouvelles.

"Gin prépare un nouveau Fuijutsu. Et l'Akatsukienne est en train de jeter une sorte de mare gluante à terre. Je peux en dire plus depuis ici. Le Inkan se dirige vers la fille et a lancé des kunaï vers là ou il pense que tu es."

"Merci mais reste où tu es pour le moment. Prends pas de risques inutile."

Pas de risque à prendre, maintenant qu'il était fondu dans la masse, il devait prendre son temps pour penser à une stratégie. Enfin... Il ne devait pas se précipiter surtout. Il avait l'avantage certain du chakra. Il allait observer les réactions de son adversaire direct. Il fit quelques signes, plongea sa main dans sa sacoche et en tira quatre kunaïs enroulés de parchemins explosifs mais pas que. Puis il concentra du chakra sous son pied, lança pleine puissance son kunaï vers la position du kage indiqué par son aigle, entendant au même moment les des explosions venant du champs de bataille venant très probablement des armes lancés par Gin, et impulsa son chakra futon afin de bondir bien plus loin contournant la scène principale par le dos des opposants, où il recommença son opération jusqu'à ne plus avoir d'arme en main. Et s'il touchait la fille de l'Akatsuki, ça ne serait que du plus. En attendant, il pouvait dégainer et aider deux-trois sunajin.

Spoiler:
 


Crédit: Epicode

_ _ ___________________________________________ _ _

La mort est-elle la dernière phase ?


Dernière édition par Sergerk Rasack le Sam 25 Oct - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 http://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine http://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Messages : 568

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Lun 25 Aoû - 18:44

-J'ai toujours détesté les mecs qui prennent par derrière ! RAAAA !!! Daitoppa  !!!!

Puis une lumière verte. Instantanément, l'iwa-jin lança son Kirigakure no Jutsu par habitude quand ses adversaires ne réagissent pas à sa première entrave.
Surprise. Tout n'était que surprise depuis le début. Pas de Shunsuke Kinbara, mais un ennemi connu. Quelle folie... Même si le "nouveau" dirigeant de Suna semblait avoir changé, il affrontait deux des personnes qui le supervisaient durant le tournois Juunin.

D'autres surprises : Une Akatsukienne, Hebishita Kyousuke... Ancienne Iwa-jienne et cette ninja capable de défaire son puissant genjutsu aussi facilement. Dans le plan original, Gin devait s'occuper de Shunsuke tandis que son archiviste devait s'occuper des surprises... Mais là, les surprise étaient trop nombreuses.

En prenant les choses unes par unes, le chef du jingi devait s'occuper de ce qui se présentait devant lui en premier : la blonde plantureuse. S'étant replacée avec rapidité, elle devait être habituée à la protection rapprochée. En tout cas, Sa première technique fut d'ouvrir son ombrelle devant elle, la masquant à sa vue et réciproquement. Niflheim allait trouver là son avantage. Il était quasiment le seul à continuer les missions d'assassinats, celles-ci étant devenues de plus en plus rare avec la nouvelle politique du village. D'ailleurs, Hebishita faisait partie des cibles à tuer... La dernière d'ailleurs... Il en avait tuer tellement...

- Ce qui m'a rendu puissante maintenant !

- Tu me parles maintenant ? Je crois bien que c'est la première fois que tu me fais des confidences.

- La fin de mon emprisonnements approche, disons dans les quelques secondes qui faut pour que ta magnifique attaque touche sa cible.

- ...?

Fier de son expérience, le ninja d'Iwa, Niflheim, qui allait s'empresser d'exploiter une apparente faille tout en se prémunissant d'une éventuelle feinte, qui pensait et sans doute allait réussir à vaincre son adversaire sur une erreur, le combattant expérimenté, ayant participer à un coup d''état et co-géré un village, fut stoppé net dans son élan.

Au début, ce fut l'extase... Un transe très puissante. L'énergie coulait à flot en lui, le remplissant d'une allégresse sans pareille. Puis une deuxième phase s'activa et deux révélation se firent en même temps, plongeant l'homme dans l'horreur.

La première, c'est qu'il était face à une jinchûriki.
La deuxième,  c'est que que toute cette énergie disparue d'un seul coup, tout en restant en lui.

Puis la sensation que son la moitié de son cerveau s'arracha pour être remplacé par un autre. Cette douleur sans pareille marqua le début de la renaissance de Hel. Il compris là maintenant que celle-ci était maintenant réellement dissociée de lui.

Sa vue se "doubla", lui imposant une seconde réalité. Dans cette seconde réalité, il était face à Hel. Cette réalité ressemblait à ce qu'il avait vue à l'intérieur d'un Jinchuriki via le genjutsu, à ceci près que la cage était grande ouverte et qu'il n'y avait aucun sceau.

- Bonjour, mon sucre ♪.

- Tu n'es pas tout à fait libérée, à ce que je vois.

- Oui ! J'ai besoin de te tuer, avant ♫. Tu m’excuseras si je prends mon temps, mais j'en ai tellement envie ♥.

-Dans ce cas...Mizuruki no Ken.

Après avoir encore fais apparaître une épée de glace, il sauta sur son ennemie de toujours.

--

Il se rendis compte premièrement que les actions faîtes dans les deux réalités étaient dissociée. Tandis qu'il lançais ses offensives sur Hel, il n'avais toujours pas bouger dans le monde réel. Son brouillard s'était bien étendu, sans doute grâce à la technique fuuton précédemment lancée. Il avait raté sa chance de tuer son adversaire, mais se retrouva sous une avalanche de gel blanchâtre. Son premier réflexe fut de se rendre au seul endroit ou il serait épargné du déluge, ses capacités de téléportation réduite, car il ressentait mal le signal de ses sceaux à cause de son combat avec Hel... Et ce seul endroit se trouvait sous l'ombrelle de la blonde...

-Non arrête !

Moment d’inattention... Bien qu'il y ai le bijuu.  Il espérait que cela soit temporaire mais pour le moment, son seul recours était de jouer la carte du danger. Il composa à très haute vitesse ses mudras et invoqua son Kekkaï Doroutoumu. Puis, en priant que la peste n'ai aucun contre à cela, il l’attrapa par derrière, l’enserra *boing* et lança sa technique finale : Ikinie Fuuin - Sceau du Sacrifice.

Il lança une prière pour que la demoiselle et son démon n'ai aucunes compétences pour briser leur immobilité. Il allait avoir besoin de tout son esprit pour combattre Hel et avait besoin de drainer du chakra pour cela. Une deuxième prière, pour son kage, cette fois, en espérant qu'il saura gérer deux adversaire le temps qu'il en finisse avec Hel...

- C'est bien dommage, par derrière, c'est ma spécialité.

---

La déesse se délectait du spectacle. La puissance l'enivrait depuis le début de cette guerre. Il est vrai que l'esprit du gamin était puissant et solide, mais elle allait enfin pouvoir le briser, lui qui continuait à lui résister, à ELLE ! Hel était hystérique que sa résurrection soit ainsi retardée par un minable de ce genre. Mais l'heure approche...

Et c'est à ce moment, quand sa boule vint happer la jeune blonde, qu'elle se savait libre.

Tellement longtemps qu'elle attendais ce moment... MAIS NON ! Pas ENCORE ! Celui qu'elle haïssais continuais à lui opposer résistance. Elle venait de lui supprimer son âme, comment pouvait-il encore vivre ?!

Mais la colère fis place à la surprise, puis à la curiosité, puis au plaisir. Ell allait pouvoir s'amuser un peu avec lui. Voila maintenant qu'il venait l'agresser dans son propre esprit ? Intéressant. Tandis qu'il lui tendais des assauts d'enfants désorganisé, elle chercha à joindre son chakra à Shukaku, qu'elle avait ressentis au tout début du combat. Elle ressentis finalement un contact physique avec le jinchuriki : par-fait !

- Allons-y sérieusement, veux-tu ?

Il s'était finalement trouvé un endroit tranquille en plein milieu d'un champ de bataille ? impressionnant. Bien... Si le choses sérieuses commençait, alors elle allait directement lui envoyer son plus puissant genjutsu, mais avant...

- Coucou, Shu'-chan, tu te souviens de moi ? Ho, ça dois faire plus de trois cent ans, maintenant, mais je crois que les chiens on bonne mémoire, non ?

Elle allait vraiment s'amuser...
 

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t470-annales-de-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t394-bingo-book-niflheim http://sns-rp.forumgratuit.org/t357-presentation-niflheim
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mar 26 Aoû - 6:50




[center]

SEULE ET SEULS CONTRE TOUS

Le rouge esseulé contre les unités noires et blanches






Je restais tendue par le doute, j'avais le regard rivé vers ces choses que je ne voyais pas, les mains moites tellement la rage m'envahissait. Je savais que Gin et son acolyte avaient un avantage sur moi, autant numéral que gradual, et je ne comptais pas le leur laisser. Le Kazekage m'avait attaqué, et m'attaquait encore, mais s'il avait espéré gagner cette guerre, mieux aurait fallu qu'il me laisse faire ce que je voulais sans me mettre des bâtons dans les roues. Après tout, nous étions dans le même camp, non ? Nous avions en tout cas le même adversaire, le même but à atteindre. Pour avoir son soutien complet, j'aurais dû agir sous le nom et la forme d'Usagi, comme un bon sunien. Mais je voulais de moi-même montrer à cet Inkan que ce n'était pas Suna, mais moi qui allait le détourner de sa quête et lui faire ravaler les années de tourment qu'il m'avait fait subir. Une pure vengeance ? Peut-être. Après tout, le but des humains se ressemblait, tout tournait autour de la haine et du cycle éternel de la vengeance. Et nous devions stopper cela ; mais avant que tout ne commence, avant que je ne tire un trait sur Iwa et Suna pour rejoindre entièrement l'Akatsuki, je devais absolument agir et suivre mon instinct, tirer littéralement le trait sur cet ancien ennemi qui m'avait volé ma place au sein d'Iwa, tirer un trait sur mon ancienne vie, puis tout recommencer. Je n'étais pas à la solde de l'Akatsuki, bien que je portai la tenue officielle ; mais je n'avais même pas de mission actuelle. Et pour le comble d'un membre d'une organisation, et de l'organisation, j'agissais pour mon propre compte. Pour moi, pour Iwa, pour tout ce qui me tenait à coeur, et même pour Suna : pour la rage éternelle et inénarrable qui me hantait depuis si longtemps.

Je fis un pas devant moi, lentement, à l'écoute des bruits pouvant m'avertir de ce qui se trouvait là où je posais le pied. Évidemment. Je n'avais pas atteint le seuil d'assurance qui me permettrait de porter mes attaques avec précision et décision. S'aventurer dans le désert sunien en plein combat, juste à côté de 2 Kage, face à des adversaires bien plus puissants et la vue anéantie par un genjutsu, c'était presque du suicide. Mais j'avais la foi, et surtout, la rage. Je voulais parvenir à mon but ; oh, oui, j'avais déjà trop attendu pour que l'occasion puisse se représenter encore une fois. Gin Inkan venait jusqu'à moi, sur le terrain de prédilection des suniens habitués au soleil ardent du pays. Et il avait toute une armée en face de lui. Que rêver de mieux comme occasion d'enfin accomplir la tâche qui m'incombait depuis plus d'un an ?
Seulement, je n'étais pas sûre de l'endroit où il se trouvait. Cet idiot d'iwajien avait utilisé avant moi! une technique que je préparais. Une technique qui m'aurait permis de prendre l'avantage, même avec mon second «Kage». Une technique qui m'avait enlevé la vue !! C'était impossible. Là résidait toute l'interrogation sur le fait que je reprenne l'ascendant. Je savais que Gin Inkan maîtrisait les sceaux, pas le genjutsu. C'était donc son acolyte que je connaissais déjà auparavant, qui avait lancé ce fameux genjutsu. Et personne ne semblait accablé par ça, au final. Sauf moi. Moi, la grande Hebishita. Dépossédée de mes mouvements par un genjutsu, que je savais aussi utiliser. Et cela me mettait en rage ; je bouillonnais littéralement sur place. Ma main se leva et, le regard dur, je préparai mes prochains mudras.

- Hebishita.. Je t’écoute. Pourquoi ces crimes soudains dans un village qui n’attendait que ton soutient. Pourquoi Akatsuki. Et pourquoi m’accorder à la fois tant d’importance et de déni. Parle. Et reçois ton jugement.

Il pouvait toujours parler, celui-là. Mais il venait de me donner sa position, information qui se révélait capitale lorsqu'on ne pouvait voir. Il ne semblait avoir subi de dégâts lors de ma précédente attaque ; et pire encore ; il s'était largement déplacé. Comment était-ce possible ? Soit ma technique ne l'avait pas atteint, -ce dont je doutais-, soit il était hors de portée par utilisation du chakra, soit elle n'avait pût l'atteindre. J'optai pour la dernière des solutions. Un ninja, même expérimenté, ne pouvait deviner sans le voir que le liquide qui arrivait était un liquide gluant et collant. Je fus prise d'un instant de doute. Comment avait-il rejeté ma technique ? Avait-il réussi à l'annuler ? Et comment ?! Je me raidis. J'allais savoir. Il le fallait. Et si mes techniques ne passaient pas, j'irais sans.

- Prends ça, Gin Inkan.

J'attrapai un fumigène rouge et le lançai tel une grenade, sur ma cible que j'avais repérée. Après un rapide premier bond sur le côté droit pendant lequel je récupérai une dizaine de shurikens, j'envoyai une salve de 5 armes vers la même cible, puis je sautai encore plus loin en arrière en balançant le reste des shurikens que j'avais en possession. Et enfin, je me courbai en avant et inspirai une grande bouffée d'air, avant d'imploser d'une manière Hebishita en plaçant une main devant ma poitrine avec le signe du kai et en fixant l'horizon de mes pupilles, comme l'auraient fait les membres du clan Hyûga.

- Kai !!!

Après tout, c'était mon genjutsu, celui que j'utilisais le plus souvent. Même si je savais qu'un ninja Iwajien de niveau supérieur, et surtout l'un des plus importants du village devait avoir une maitrise de son art quasi-parfaite, je me devais de résister et de tenter un contre. Voilà ce que je pensais à l'instant, quelque chose d'utile, quelque chose que j'aurais dû penser avant. J'intensifiai ma concentration, et enfin, après quelques secondes, le genjutsu ceda. La lumière me revint en même temps que les couleurs, les sons trouvèrent une source, les mouvements inconnus trouvèrent identité, le sol trouva des formes. Je souris d'un air de défi ; il ne fallait pas jouer sur le même terrain que moi.
  Le fumigène se dissipait déjà devant ma personne, mais j'étais depuis longtemps repartie. Pas même le temps de jeter un coup d'oeil circulaire sur l'état des lieux, ni de vérifier la position des autres combattants sur le terrain. J'avais déjà perdu bien trop de temps à poireauter dans le noir comme une simple ninja, ou pire, comme une simple genin. Tandis que je courais vers Gin Inkan, le clone que je venais tout juste de créer se plaça à ma gauche. Et à deux, nous lançâmes une quinzaine de kunais pour tester sa réactivité et sa défense. Déjà, il me fallait étudier son niveau de ninjutsu et de combat sans chakra. Ensuite, je devais m'assurer de savoir la limite de ce qui lui avait permis d'éliminer ma technique précédente. Puis enfin, j'allais devoir l'attaquer sérieusement. 
  Plus je regardais le sol, et plus je me demandais si ce qui avait éjecté ma technique n'était pas une technique de zone ou quelque chose qui agissait comme un bouclier. Pourtant je ne voyais aucune trace de chakra autour de lui, et je ne savais pas quand il aurait pu lancer ce qui m'avait contrée. Soit il l'avait lancé avant, soit il l'avait lancé pendant le combat ; c'est-à-dire, dans l'une des seules actions qu'il avait faites. Je regardai pensivement le sol. La seule chose inutile qu'il avait lancée, c'était un kunai. Mais ce kunai, je ne savais même pas où il était allé.

Prête à m'écarter d'un bond de ma trajectoire initiale si un projectile venait à rencontrer ma route, je continuais ma course vers le Tsuchikage. La trace formée par l'espace d'annulation de ma technique était étrange. Comme la forme de la traînée dégoûtante qu'une limace laisse derrière elle. Ou peut-être, comme une grande sphère de protection au sol, qui se mouvait et se déplaçait. Je n'étais même pas sûre que le Tsuchi n'ait été au courant que j'avais lancé une technique. -Dans le sens où mes techniques ne le mettaient pas du tout en danger.- Et si c'était le cas, j'étais mal ; aucune de mes techniques ne devaient passer, et peut-être que même moi, je ne pouvais passer derrière cette frontière invisible. Il me fallait redoubler de prudence.
Je calculai rapidement la portée de sa protection tandis que sous mes pieds s'écoulait mon chakra, me protégeant du collant de Mizuame Nabara. Le soleil tapait fort, et je commencais à ressentir la chaleur sur ma peau nue. Je devais en avoir le coeur net. Où était la limite de cette chose invisible qui pouvait éventuellement rayer de la carte mes attaques ? Je levai mon sabre, et pendant que mon clone copiait mes mouvements, je l'abattis en direction de ma cible :

- Fuuton. Shinkûken !!

Très logiquement, et si j'avais bien deviné, ma lame de vent allait disparaître sous mes yeux, à l'endroit même où se démarquait la limite de ma colle d'eau. Ne resterait plus qu'à savoir si je risquais quelque chose. Prudence. Ma dernière technique était suivie d'un kunai sur lequel j'avais placé une note explosive.


© Hebishita Kyousuke











Hebi Hrp:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Setsuka Musuko'Kami
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mer 10 Sep - 15:47



Setsuka commençait à en avoir marre de cette bataille, il fallait que tout se finisse en plus vite car elle sentait qu'Ichibi ne tiendrait plus longtemps avant qu'il n'explose pour tous les tuer. Les soldats tout autours d'eux continuaient à se battre mais la fatigue se faisait sentir dans les deux rangs. Le chakra Yin, tout l'énergie maléfique absorbé par son adversaire avait finit de changer Ichibi plus rapidement que prévu. Tout son travail de méditation, avait porté ses fruits. Elle sentait à présent de la bienveillance émaner du Tanuki des sables et bien qu'il ne puisse l'entendre à cet instant car il était épuisé par sa précédente technique elle sentait qu'elle pouvait avoir confiance en lui.

Setsuka... Je t'entends... Je te signale que je suis parfaitement reposé ?!!! Ça fait un bon moment que tu combats dès à présent et je me sens beaucoup mieux depuis que cet homme t'a touché.

Et bien..... C'est vraiment génial parce qu'il a l'air vraiment dangereux et je risque malgré tes recommandations d'avoir besoin de ton aide...

Setsuka serra son katana contre sa poitrine voluptueuse puis fonça d'un pas vif et décidé. Elle pointa sa lame en avant comme pour frapper Niflheim en plein cœur mais en un instant elle senti Ichibi hurler de frayeur. En effet sa lame, était le prolongement d'Ichibi ; son approche au contact du jeune homme eu un effet inattendu. En une fraction de seconde Setsuka se retrouva propulsée dans son "moi intérieur" seulement quelque chose avait changé. Ce n'était plus la même sensation, elle ressentait maintenant une autre présence, supplémentaire à celle d'Ichibi... Non deux autres présences !!! Elle paniqua immédiatement. Se pourrait il que son adversaire soit aussi un jinchuriki ?!

Setsuka ! Mais qu'est ce que tu as fais ?! Que faisons nous ici ?!

Horrifié elle vit qu'elle n'était pas dans son habituel méandres de labyrinthe sableux, sous elle s'étendait une guerre sans merci entre les soldats d'Iwa et de Suna, sous elle était également disposé Setsuka et son adversaire comme paralysé, tout deux en une transe. Relativement loin de la scène elle vit l'Iwajin tout aussi mal à l'aise qu'elle mais elle sut qu'il ne la voyait pas. Elle se retourna et vit qu'Ichibi était derrière elle, libéré mais frêle, comme effrayé par la situation.

Qu'est ce que... ?!



Et là elle vit... L'horreur incarnée dans le corps d'une beauté à moitié morte. Setsuka était pour la première fois paralysé par la peur tout comme son démon. L'aura que dégageait l'inconnue était divine. Et l'aisance avec laquelle elle était apparue laissait supposé qu'il puisse s'agir d'une déesse. Elle jeta un bref regard aux deux ninjas du village des sables avec de reporter son attention sur l'Iwajin.

Bonjour, mon sucre ♪.

Setsuka n’eut pas le temps d'en savoir plus car elle fut aussitôt expulsé de ce monde. La réalité la rattrapant mais hélas trop tard, son adversaire était de nouveau passé derrière elle.

Non arrête !

C'est bien dommage, par derrière, c'est ma spécialité.




Il était déjà trop tard. Les techniques du ninja étaient placé sur elle et elle ne pouvait plus bouger. Pire encore son chakra la quittait à mesure que le temps s'écoulait. Elle allait donc mourir enfermé dans un cercueil de terre dans les bras d'un homme. En y repensant il avait pire comme fin mais Setsuka refusait de s'admettre vaincu. Elle ne pouvait mourir dans les bras d'un inconnu, il fallait qu'elle meurt dans les bras de....

SERGEEEEEERRRRRRRRRRRK !!!!!

Elle puisa dans les forces de son démon, qui étrangement se laissa faire. Son épée légendaire, Tanukisando se mit à frémir de plaisir et s'allongea subitement pour prendre ses racines dans le sol sableux. Si le dôme les avaient enfermé il avait laissé une quantité non négligeable de sable. Rapidement, deux serpents de sable vinrent doucement se lover autour des tibias du jeune homme puis ils se resserrèrent rapidement pour les briser simultanément. Setsuka agissait vite car son chakra diminuait et chaque secondes lui était précieuse à présent. Les deux serpent de sable se solidifièrent pour tirer en arrière le corps de l'Iwajin. Les serpents longèrent alors le corps du ninja toujours assoupi sans sa transe pour enserrer son corps, puis son cou.

Setsuka ! Non attends !!!!!!! NOOOOON !!!!

Un craquement sonore d'os brisé se fit entendre. La nuque du jeune ninja venait d'être brisé et déjà la belle blonde ressentait que son épuisement se stabilisait. Le dôme n'absorbait plus son chakra et elle n'était plus paralysé. Peu à peu, n'ayant pas de structure solide, le dôme tomba de lui même. Toute les technique lié à ce shinobis venait de prendre fin suite à sa mort. Le démon de Setsuka était à présent dans tout ses états.

Qu'est ce que tu as fais......

Euh je viens juste d'éliminer celui qui allait nous tuer tout les deux en fait. Pfff qu'est ce que tu peux être bête parfois. Heureusement que mon intellect sans fin nous guide vers la lumière de l'esprit.

Après cette tirade le narrateur est mort d'une crise cardiaque, un nouveau narrateur le remplace.

Tu ne comprends pas... Tu viens de libérer une puissance bien plus redoutable que ce shinobis de pacotille. Une très ancienne puissance parasite qui se loge dans l'esprit des gens pour survivre et attend leur heure pour éclater au grand jour. Cette puissance c'est Hel. Je l'ai rencontré il y a fort longtemps et mon souvenir de cet horrible monstre n'est pas des plus plaisant. Il faut dès maintenant que nous nous replions Setsuka, je suis sérieux, nous ne sommes plus en mesure de combattre. La bataille à présent est devenue inéquitable.

Setsuka ne comprenait pas vraiment ce qu'Ichibi venait de dire, après tout, ce qu'elle voyait c'était un corps inerte qui venait juste à l'instant de relâcher toute ses substances fécales et qui dégageait une odeur acre. Mais par précaution elle décida de se précipiter pour être à la hauteur de Sergerk et lui transmettre le message.

Mmmmm... Kazekage sama..... J'ai tué l’acolyte du Tsuchikage mais vous savez qui me conseille de fuir à cause de la grande menace que représente sa mort ou je ne sais quoi... Qu'en pensez vous Sergerk sama ? Quoiqu'il arrive je serais là pour vous protéger.

Elle parlait tranquillement sans s'apercevoir qu'au dessus d'eux la ninja de l'Akatsuki se débattait corps et âme pour contrer la puissance du Tsuchikage. Elle se tourna vers le Tsuchikage et décida de tenter un gros coup cette fois ci. Bien qu'épuiser par le dôme du mort elle laissa émaner d'elle l'aura des Musuko Kami.



Il est temps pour vous de mourir Tsuchikage. Même si je vous trouve sexy.. Décidément tout ces mâles si hot hi hi hi hi hi ! Fûton Seisui !!!! Netto o Nageru !!!!!!

Le redoutable filet fut propulsé dans un BANG sonique tout droit sur Gin Inkan. Heureusement pour elle, Setsuka se trouvait hors de la zone d'interdiction de ninjutsu. La terrible technique pu donc partir sans trop d'encombre. Allait elle toucher sa cible ? En sortirait elle indemne ? Elle posa alors un genoux à terre d'épuisement. Le combat ne pourrait pas durer trop longtemps non plus.


_ _ ___________________________________________ _ _

"Du désespoir aux rêves il n'y a qu'un pas !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1438-bingo-book-de-setsuka-musuko-kami#11442 http://sns-rp.forumgratuit.org/t1305-dc-setsuka-fleur-du-desert
Messages : 601

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mer 8 Oct - 13:39

À la demande exclusive de Gin Inkan je vous transmet ici son RP.



ULTIME DÉCISION





Gin en bon stratège avait au fur et à mesure de l'avancé du combat, déposé doucement mais sûrement ses pions sur l’échiquier. Si ces adversaires n'avaient pas eu le moindre instant de méfiance à son égard et bien tant pis pour eux. Après tout, il était venu ici pour gagner cette guerre. Cette rivalité du sable et de la roche devait cesser et elle cesserait avant la tombé de la nuit. Les kunaïs qu'il avait lancé précédemment était de redoutable armes de déploiement servant à lâcher ses plus grosses techniques de zone et cette fois ci il était temps de sortir la surprise. Il releva la tête pour voir que la petite peste de l'Akatsuki avait encore la hargne de vouloir sa peau. Mais hélas l'attaque n'était pas des plus dur à l'esquive. Il recula dans un bond pour esquiver la mystérieuse capsule qui... explosa ! Un fumigène de couleur rouge ! Gin fut pris par surprise par une double salve de shurikens. Ses chaînes protectrices s'interposèrent pour stopper les salves laissant cependant passer quelques shuriken dont un qui vint se planter son mollet. Le temps de se relever Gin vit qu'une dangereuse onde de vent fonçait droit sur lui, suivie de près une deuxième onde plus complexe, ayant la forme d'un filet qui prit de vitesse la première onde de vent pour se fusionner à la première. La blonde et l'Akatsukienne s'était sûrement sans faire exprès alliées pour créer une terrible technique de vent... Qui s'estompa dans un "pffff" avant d'arriver jusqu'à Gin.

Les arts ninjas sont inefficaces sur moi et la justice d'Iwa. Il est temps à présent de payer pour vos crimes.

En un geste nonchalant il lâcha une dernière salve de kunai marqué de ses sceaux sur le terrain. On aurai pu croire que leur dispositions étaient totalement aléatoire ou que le Tsuchikage ne savait tout bonnement pas tirer. Il n'en était rien. Les kunai formait dès à présent plusieurs configurations de carrés successif et les chercher alors qu'ils étaient enfoui dans le sable aurait été une perte de temps pour l'ennemi. Oubliant pour un moment la douleur aiguë qu(il avait à la jambe, il ressenti une déchirure d'énergie chez un de ses ninjas. Niflheim... Son acolyte fétiche était mort mais l'énergie noire qui l'habitait était toujours présente. Il choisit donc de bondir dans sa direction, profitant que la blonde pulpeuse ait rejoint son Kage pour échouer lamentablement son attaque, et récupéra le corps de son ninja pour ensuite reculer suffisamment.



La guerre paraissait sans limite et immortelle. Les soldats un peu plus loin se battaient et gardaient toute la hargne du début de l'affrontement sans rien lâcher. Gin d'un habituel froid et distant ne pu s'empêcher de penser que tout cela était en partie de sa faute. La faute de deux hommes aux égos surdimensionnés.

Finis de jouer... Activation des sceaux !

À ce moment précis, tout les kunaïs de Gin s'illuminèrent et créèrent une multitude de barrière instantanément. La technique était impressionnante visuellement et redoutable.

Barrière Offensive des 4 Flammes Violettes ! Extension de l'interdiction du ninjutsu ! Vous êtes dès à présent finis !



La barrière était désormais violette irisé par des reflets bleuté menaçant et entourait les 3 ennemis. Gin était le maître du combat depuis son début, il ne comptait pas être le dernier maintenant :

Kazekage, je demande dès à présent votre capitulation. Vous venez de perdre cette guerre et cette bataille qui n'est pas la votre. Refusez mon offre et ses barrières qui vous retiennent vous et vos acolytes se resserreront pour vous donner la mort. Refusez de capituler signifie accepter votre mort et celle de vos deux partenaires. Vous avez moins de 20 secondes pour vous décider.

Sans plus attendre, Gin amorça la réduction de l'espace entre les sceaux qui petit à petit se rapprochait des Sunajin et de l'Akatsukienne. La victoire d'Iwa se faisait sentir ? Mais qu'allait il se passer ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergerk Rasack
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1090

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: ...
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Sam 25 Oct - 14:35

Spoiler:
 




Guerre Iwa/Suna

Qui penses-tu convaincre ?

Sergerk, Gin, Niflheim, Setsuka & Hebishita




.
 

Sergerk décapita un adversaire puis se retourna pour en parer un autre avant de lui planter le sabre dans la poitrine et de le ressortir. Puis il regarda d'un œil dur deux autres Iwa-jins qui lui faisaient face, ressentant presque la peur de ceux-là. Il laissa cependant un autre shinobi de Suna s'occuper d'eux et se retourna vers Setsuka qui l'avait rejoint, en ayant surement terminé avec son adversaire... Celui-ci gisait, à bonne distance de la blonde. La sabreur revint faire face à son homologue de la Pierre, qui absorbait à l'instant une attaque combinée entre le Futon de Setsuka et un de la part de l'Akatsukienne qui semblait bel et bien être de leur côté. Donc, il fallait s'occuper du Tsuchikage d'abords. Mais celui-ci semblait être confiant, bien trop pour quelqu'un dans une guerre.

- Les arts ninjas sont inefficaces sur moi et la justice d'Iwa. Il est temps à présent de payer pour vos crimes.

Et il repartait. L'orgueil mal placé de cet homme était vraiment impressionnant. En y repensant, Shunsuke-sama en avait un aussi, mais pas au point de perdre l'essentiel de vue durant un combat en sous-estimant son adversaire. En l’occurrence un Kage, un Jinchuri et un membre de l'organisation criminelle la plus réputée des cinq grands pays. Et une armée. Pas n'importe laquelle, l'armée du sable. Et quoi que l'on puisse dire, l'avantage du terrain était certains pour les shinobis du pays du vent. Inkan lança une autre salve de kunaï à la va vite, armes qui allèrent se planter dans le sable en différents endroits, avant de reculer vers le cadavre de son acolyte. * Enfin, cadavre. Si s'en était bien un. Le chakra démoniaque qui émanait de lui et que le Rasack avait d'abords prit pour celui d'Ichibi semblait permanent et d'une origine bien plus trouble. Ça ne l'étonnerait pas s'il se relevait celui-là. Malheureusement cette pensée fut la diversion dont profita son opposant direct.

- Finis de jouer... Activation des sceaux ! Barrière Offensive des 4 Flammes Violettes ! Extension de l'interdiction du ninjutsu ! Vous êtes dès à présent finis !

Des kunaïs plantés dans le sol s'élevèrent de grandes barrières d'un violet sombre et transparent autour du groupe entouré. * Le Rasack maudit son inattention avant de regarder autour de lui. Les sceaux placés sur les kunaïs étaient eux-même protégés évidemment. Voilà qu'ils étaient enfermés, lui et sa camarade de bataille avec la dénommé Hebishita et les trois autres ninjas ne se trouvant dans la barrière que par pure malchance. Le reste des combats n'était pas toucher. Il fallait penser à la manœuvre de parade de cette barrière qui agissait en prison. Il fallait tuer l'utilisateur de toutes manières.

- Kazekage, je demande dès à présent votre capitulation. Vous venez de perdre cette guerre et cette bataille qui n'est pas la votre. Refusez mon offre et ses barrières qui vous retiennent vous et vos acolytes se resserreront pour vous donner la mort. Refusez de capituler signifie accepter votre mort et celle de vos deux partenaires. Vous avez moins de 20 secondes pour vous décider.

La réaction du Kazekage fut immédiate : il se lança en arrière, agrippa un des Iwa-jins qui avait arrêter de combat grâce à la stupeur provoqué par l'arrivée de barrière et le mit devant lui, sabre devant la gorge tenu par la main droite, l'autre étant en train de composer le mudra d'activation tout en ayant déposer à terre pendant son saut une bombe lumineuse sous son pieds. Détails qui avait surement échappés au Tsuchikage, trop loin, mais Setsuka devait avoir compris le plan. Le Fuinjutsu fonctionnait dans la zone d'interdiction puisqu'il en avait l'exemple devant lui. En tout cas, si l'autre pensait que ce serait suffisant pour le faire abandonner, c'était qu'il n'avait rien compris au rôle de Kage. On ne remporte pas une guerre par des sentiments. Et dans le pire des cas, il pouvait compter sur Setsuka et ses pièges de sables et même si elle était mal en point, il restait Hebishita. Pour sous-estimer et essayer de soumettre trois adversaire de ce niveau il fallait être fou ou bien d'une puissance digne des légendes d'autrefois.

- Tu as vraiment pensé pouvoir m'avoir comme ça ? Avance et tue moi, tue ces "camarades" et ces "innocents" toi qui punit l'injustice. Mais ne pense pas qu'un seul de mes soldats va s'arrêter si je rends mon dernier souffle.

La lame se rapprocha de la gorge du shinobi. Au même instant il pressa sur son talon et fit exploser la bombe lumineuse qui envoya un flash de lumière vive pendant quelques secondes sur le champs de bataille pendant lequel Sergerk activa les sceaux explosifs présents sur la trois kunaïs qu'il avait lancé plus tôt et envoya son signal. L'explosion se fit prêt de l'adversaire pendant que bien plus haut, camoufler par l'aveuglement de la bombe lumineuse et l'assourdissement provoqué par les explosions proches, Washû descendait en piqué, au plus vite qu'il puisse, aidé grâce au futon, vers l'endroit ou était le Tsuchikage. Le temps qu'ils descendent, les yeux seraient à peine rétabli et la fumée ne cachait pas assez pour son œil de toute façon. Avec sa vitesse et la puissance de son bec, s'il atteignait la nuque de Gin Inkan, s'en était finit de lui.



Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 http://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine http://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Lun 3 Nov - 20:15




[center]

À la guerre comme à la guerre

Parfois, il est possible de s'éveiller et de découvrir qu'on est tout autre que ce qu'on pensait donner à voir.






En un sens, tout me paraissait irréel. C'était comme si j'errais sur un champ de bataille les mains vides, le coeur loin de tout ce que j'avais abandonné depuis bien plus que quelques années. L'humanité. Oui, c'était peut-être ça. Peut-être m'étais-je résignée à être ce que je ne voulais être, à être ce que j'exécrais au plus profond de mon coeur. Existait-il une manière de me soigner ? Une manière de m'enlever de cette transe inhumaine qui me menait à transgresser les lois de la nature ? Après tout, cette malédiction qui pesait sur moi les transgressait déjà. Je ne savais pas. Mon esprit vaquait loin, très, très loin de mon corps.
En fait, j'étais là, Hebishita, en train de combattre, mais mon moi était depuis bien longtemps parti en quête d'un avenir plus doux, plus sûr, et moins incertain.


La douleur. La souffrance. Tous ces mots que j'avais déjà tant éprouvés, qui me poursuivaient sans relâche où que j'aille. Pourquoi, pourquoi ?! Qu'avais-je fait pour mériter un tel destin ? Ces hommes étaient vraiment des immondes personnages, des créatures sans pitié qui n'avaient pas leur place dans un monde où régnait la terreur. Où ils faisaient régner la terreur. À l'époque, j'aurais pensé que ce petit fils de bonne famille aurait sût tromper mes prévisions, combler mes espérances et mes attentes. Mais non.
Détestée, détestable ; j'avais été trahie, mais réconfortée dans la basse estime que je portais à la gente masculine. Puis abusée jusqu'à me retrouver seule. Seule.


Douleur, souffrance, patience ;
Les mots s'envolent enfin,
Perdant leur triste sens.
Tout dehors est enclin
À rester dans sa transe ;
Plane un brouillard lointain.


Je voyais de mes propres yeux mon ninjutsu disparaître d'un seul coup, comme la neige fondrait au soleil. Je savais dorénavant qu'il m'était inutile d'utiliser à perte mon chakra. Et puisque je ne le pouvais pas, j'allais avoir recours à autre chose. Une autre chose tout aussi efficace. Je ne m'arrêtai pas et posai un pied léger sur le sol, avant de bifurquer pour éviter que les chaînes du Tsuchikage ne puissent pas me toucher, -même de loin-. Quand ce dernier sembla pour la première fois depuis le début du combat, bouger réellement ; bouger d'une façon inquiétante qui ne me plût pas du tout. J'attendais ce qui allait se passer en zieutant de tous côtés, vérifiant au passage la position de chaque sunajien et iwajien. Les combats internes s'étaient effectués avec une aisance déconcertante, et l'hécatombe était au programme sur les champs de bataille. Même parmi les Kage et leurs acolytes, les conflits semblaient plus nombreux qu'ils auraient dû l'être. Des ennemis inattendus provenant de Suna ? Des conflits internes entre chaque membre d'Iwa ? De Suna ? Je m'en délectais prématurément. Plus ils auraient d'ennemis, moins j'en aurais.
Ma joie fût de courte durée, car non seulement Gin Inkan se mit à parler, mais son discours fût suivi -ou précédé, je ne sût pas vraiment- d'étranges balises ou sceaux qui nous encerclèrent, prenant l'Inkan comme l'un des coins de ralliement. Je me figeai. Quand ?! Quand ces choses avaient-elles été posées ? Mon regard se braqua sur le Tsuchikage et ces murs quasi-invisibles, qui formaient une prison autour de nous. Un instant plus tard, deux kunais partaient en direction de son bras droit et citoyen, l'un visant l'homme et l'autre un point lointain, vers l'horizon, quelques centimètres à côté de l'archiviste ; enfin ; de la place où s'était trouvé l'archiviste avant que son Kage ne le récupère. Et tout cela sans que mon regard n'ait quitté sa cible. À peine le kunai eut dépassé la barrière invisible qu'il disparaissait purement et simplement. Je réalisai alors la dangerosité de la situation, sans pour autant en prendre peur. Le combat m'avait paru fade, sans importance, sans conséquences. Puis maintenant, alors que les premiers pas d'un Tsuchikage marquaient le début et la fin d'une nouvelle ère, tout s'actionna. Trop rapidement.

Le Kazekage semblait assez prometteur, finalement. Il prit rapidement en main la situation. Peut-être même bien plus que moi, -mais ne restons pas trop indulgente envers lui-. Un flash et une fumée s'étendirent dans notre terrain. Je notai alors la vitesse à laquelle ce sunajien avait réagi. ''Digne du Kazekage'', me surpris-je à penser. J'avais encore les instincts suniens gravés dans mon être ; à plus forte raison que j'étais Usagi Shiimata. Ou peut-être Hebishita, je n'en savais que trop. Mais finalement, pour qui étais-je ? Pour ma nation de naissance, ma nation natale ; ou pour celle que j'avais finalement choisie en entrant de plein gré dans ce désert aride ? Ou alors, pour cette ''nation'' à laquelle je n'appartenais que par mon but, mes décisions, mes actions ? Cette organisation à laquelle je transmettais vraisemblablement tout ce qui concernait les villages, y compris les informations d'Iwa que j'avais récoltées et que je récoltais toujours ? Il me fallait un peu de temps pour réfléchir. Pour me décider. Pour savoir où j'allais. Je profitai alors du brouhaha externe et de la confusion de notre combat interne pour m'évanouir dans un relent de parfum, de sable mouillé et de brises humides provenant des profondeurs de la terre. Dès lors que le Kazekage avait choisi la force de la menace pour arriver à ses fins, je pouvais à moi seule changer le cours du destin. Mais je n'étais pas sûre de m'en tirer vivante. Que ce soit d'un côté ou d'un autre, Hebishita, ou Usagi, j'étais déserteuse, Akasukienne, ou shinobi du camp opposé à Iwa : je ne pouvais feindre avec naïveté me trouver dans son camp. Je m'éclipsai alors dans un trou disparate, à mi-chemin entre le Kazekage et les premières marques d'un anti-ninjutsu. Au dessus, ils ne pouvaient pas bouger ; persistaient encore les vestiges de ma seule attaque ninjutsu durable.


Les secondes ont passé,
Les mots ont résonné ;
Dans l'ultime bataille
Aux combats parsemés,
Attend un samouraï.
Triste figure blâmée
Qu'un seul portrait détaille.
Senteurs de funérailles.


Je me trouvais là, à demi camouflée, prête à m'extirper de ma cage pour réagir en temps donnés. Peu profond, mais assez pour me faire tenir en entier et debout, encore cachée par les aspérités du terrain qui ne révélaient pas à mes adversaires, -quels qu'ils soient-, ma position douteuse. J'avais opté pour créer deux trous, passablement recouverts d'une couche de glue inexistante, comme l'eau collante et réelle qui se trouvait autour. Aaah! les joies du genjutsu ! J'attendais patiemment. Et j'attendrais patiemment. Je savais ma vengeance quasiment exaucée. Et si ce n'était le cas, je ne pouvais tout simplement pas mourir avant de l'avoir faîte. Quoi qu'il en était, j'avais assez confiance en le Kazekage pour qu'il ne se laissât pas tuer sans contrer les plans de son adversaire. Ma chance allait bientôt venir. Il me fallait attendre.


Les préludes d'une action :
 


©️ Hebishita Kyousuke .











_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Setsuka Musuko'Kami
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   Mar 11 Nov - 16:54


Setsuka était encore sous l'euphorie de son précédent meurtre. Elle qui était pourtant une guerrière chevronnée n'avait jamais donné la mort à autre adversaire de sa valeur. D'ailleurs, même son propre démon n'y croyait pas. La jolie blonde ressentait le stress de l'animal tout entier la submerger.

Mais Shu ! Je ne comprend pas pourquoi tu te mets dans cet état là ? On vient d'éliminer un ninja d'Iwa qui menaçait notre vie et puis c'est tout non ?

Tu ne comprends pas Setsuka... Cet adversaire est loin d'être comme les autres... Je ressens une autre présence maléfique en lui, et pas des moindres. Il existe en ce bas monde des puissances qui nous dépasse toi et moi et elles sont gardées par de puissantes arcanes. J'ai comme le pressentiment que l'un d'entre eux a failli... Une de ces puissances s'est échappé et nourri du jeune garçon que tu as tué.

Comme la blonde ne comprenait rien à son charabia, elle décida de se concentrer dans le combat pour appréhender les événements à venir. Sa technique combiné à son aura Musuko'Kami qui se combina à nouveau l'autre technique Fûton du membre de l'Akatsuki n’eut aucun effet sur le Tsuchikage. Elle n'arriva même pas jusqu'à lui et s'étouffa. Setsuka fut estomaqué par le résultat si peu concluant... Son aura, comme prévue, s'estompa et elle tomba à la renverse, épuisé la perte de chakra de sa technique. Elle entendit une fois que sa tête eut touché le sol, la voix du Tsuchikage qui parlait d'en finir, puis de vive lumière s'érigèrent tout autour du groupe, englobant également le Tsuchikage dans une sorte de cocon protecteur. Elle pensa immédiatement qu'elle devait agir pour ne pas laisser ton Kage prit au piège. Celui ci réagit en stratège et enfuma l'intérieur de l'espace scellé. Elle en profita pour réfléchir un instant...

Shu, tu penses que mon arme légendaire pourrait venir à bout de cette barrière ?

Il faudrait un petit peu de temps mais normalement oui, ton ombrelle pourrait affaiblir le kekkai pour que vous puissiez le briser. C'est une bonne alternative pour au moins empêcher que l'espace autours de vous tous ne se réduise assez pour vous tuer.

Elle choisit donc d'écouter son démon et se releva peu à peu. Perdu dans ce nappage de fumé, elle avait vu que son Kage s'était saisi d'un soldat d'Iwa égaré et qu'il était prêt à le tuer si cet homme impétueux ne nous libérait pas. S'en suivit un flash lumineux et quelques explosions dont le souffle la fit de nouveau tomber à la renverse.

Aaaaah !

En tombant elle s'aperçut qu'elle ne tenait que son wakizashi. Effrayé, elle chercha du regard son ombrelle et s'aperçut qu'elle effectuait déjà sa terrible danse. Setsuka fit un gros effort pour se relever puis elle utilisa son chakra pour faire un bond et ramener son Kage et l'Iwajin otage dans l’œil de sa terrible technique.

Désolé Kazekage sama mais j'ai relâché tempête, mieux vaut être dans l’œil du cyclone dès à présent et attendre que ces barrières se brise.



La tempête avait déjà débuté et son arme légendaire tournoyait de plus en plus dangereusement. Plus le temps avançait et plus la tornade bien formée maintenant et composé des débris des roches et du sable environnants, devenait menaçante et puissante. Des grésillements se faisaient entendre, des éclairs de lumière et de flamme violette fusaient, ce n'était qu'une question de temps avant que la barrière ne cède sous l'impact répétés des trop nombreux débris.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Du désespoir aux rêves il n'y a qu'un pas !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1438-bingo-book-de-setsuka-musuko-kami#11442 http://sns-rp.forumgratuit.org/t1305-dc-setsuka-fleur-du-desert
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe n°1 : Gin Inkan & Niflheim VS Sergerk Rasack & Setsuka Musuko'Kami, Hebishita Kyousuke
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Kaze no Kuni :: Guerre Iwa/Suna-
Sauter vers: