Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 A quelques kilomètres de Suna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 227

MessageSujet: A quelques kilomètres de Suna   Sam 3 Mai - 17:49



Entraînement perturbé
par une mauvaise nouvelle !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux années se sont déjà écoulées depuis mon départ. Suite à l’assassinat du Kazekage Gara par le dictateur Shunsuke, je décidais de ne pas rentrer au village. C’était beaucoup trop risqué ! Je passais ainsi mon temps à m’entraîner avec ma belle-sœur qui essayait tous les jours de me convaincre d’intégrer le clan Nagori. Pour le moment ma réponse était toujours négative, je ne pouvais pas me permettre de m’aventurer sur le chemin de mon père. Cela faisait trois mois que j’étais avec Kenzaki dans un village abandonné au sud de Kawa no Kuni. Je progressais tous les jours, surtout dans le domaine du Fuinjutsu qui était la spécialité de Kenzaki. Elle refusait de me conduire auprès de mon père, pas tant que je n’aurais pas accepté son offre. Difficile, c’était très difficile de négocier avec elle et malheureusement une fois qu’elle décidait quelque chose, il était impossible de la faire changer d’avis. Ce n’était pas grave, tôt ou tard je le trouverais ou alors c’est lui qui viendrait vers moi. Pour le moment, je devais me concentrer sur mon entraînement.

Je devais reproduire un sceau sur un parchemin à l’aide d’un pinceau et d’une encre. Le sceau était difficile à reproduire, cela faisait trois jours que j’essayais, mais malheureusement je ne parvenais toujours pas. Je ne savais pas comment je devais m’y prendre, Kenzaki n’était toujours pas rentrée pour m’aider. Pourtant, elle m’avait dit qu’elle reviendrait très rapidement. Ce n’était pas grave, je vais insister, peut-être que je trouverais mon erreur tout seul et que je saurais le corrigé sans l’aide d’une personne. Je déroulai un parchemin, j’observai le sceau que je devais reproduire pendant quelques minutes, trempant le pinceau dans l’encre, je dessinai lentement le sceau. Malheureusement, mon dessin s’effaça. Cela voulait dire qu’une nouvelle fois, je n’avais pas réussi à reproduire le sceau. Que faire ?

Je ressayai encore, encore et encore. En vain ! Je n’arrivais toujours pas à reproduire le reproduire pourtant quand on observait mon dessin et le dessin original, tout semblait dire que mon dessin était identique à l’autre. Je gardai mon calme, je soupirai un bon coup et je réfléchissais. Soudain une petite idée me venait à l’esprit : peut-être qu’il fallait non seulement utiliser l’encre, mais aussi me servir de mon chakra pour que l’encre puisse tenir sur le parchemin ?  J’essayai ma méthode et à ma plus grande surprise, le sceau ne s’effaçait pas. La première étape de la technique fut achevée, je passai maintenant à la deuxième étape. Je composai trois mudras pour effacer le sceau contenant mon chakra du parchemin. Je recomposai de nouveau trois mudras différent pour le faire apparaître sur le parchemin.

Je terminai avec un dernier mudra pour exploser le parchemin. Je n’en revenais pas, la technique fonctionna à merveille. Mais tout de même, trois jours pour apprendre cette technique, je trouvais ça beaucoup. Si c’était quelqu’un d’impatient qui se trouvait à ma place, il aurait sans doute abandonné dès le premier jour. Enfin bref. Maintenant, il était temps de me mettre à la recherche de Kenzaki, ce n’était pas son genre de ne pas respecter sa parole. Elle devait sans doute avoir des ennuis … Je m’apprêtais à quitter le repère pour me mettre à la recherche qu’une voix m’interpella :


– Ne bouge pas, Yashiro !

La personne semblait être très loin, mais pourtant tout laissait à croire qu’elle me voyait. Je ne pouvais deviner si c’était une femme ou un homme, une chose était sûre, cette personne me connaissait. J’en étais persuadé. Peu de gens peuvent me reconnaître de loin, peu de gens connaissent mon visage et surtout peu gens peuvent me reconnaître quand je suis masqué. Seulement deux pour cent des gens que je connaissais peuvent me reconnaître quand je porte mon masque. La personne qui m’interpellait devait sans doute être Kenzaki ou alors, Fusaaki. Ce dernier étant à Suna, il était peu probable que ça soit lui. Donc, serait-ce Kenzaki ? Soudain, quelque chose passa au-dessus de ma tête à une vitesse impressionnante. Je créai un sabre de cristal et je me mettais en position de combat. Quelque chose se dirigea sur moi, ça devait sans doute s’agir de la chose qui, quelques instants plutôt était passé au-dessus de ma tête. Ouvrant grand mes yeux, j’apercevais Kenzaki sur un aigle. Pourquoi tout ce scénario ? Hum … Elle sauta de l’aigle et lui ordonna de partir, celui-ci disparut aussitôt que sa maitresse lui donna l’ordre.  C’était sûrement un Kuchyose, intéressant.


– Pardon de t’avoir fait attendre Nagori. J’ai une très mauvaise nouvelle à t’annoncer. Suna est en guerre contre Iwa, les deux villages sont sur le point de s’affronter. Les shinobis d’Iwa sont nombreux et c’est eux qui sont lancé les hostilités à quelques kilomètres de Suna. Suna a mobilisé la quasi-totalité de ses hommes, d’ici une heure, on aura lieu à une guerre très sanglante. Tu vas y prendre part, ou tu vas les laissé s’entre-tuer ?



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Je galère pour faire un rp, si vous avez des conseils qui peuvent m'aider à m'améliorer, n'hésitez pas à me mp.  

To Be Continued ...



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
Messages : 227

MessageSujet: Re: A quelques kilomètres de Suna   Dim 4 Mai - 11:34



Entraînement perturbé
par une mauvaise nouvelle !




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


– C’est plutôt une bonne nouvelle, j’attendais ce genre de scénario depuis longtemps, c’est l’occasion parfait pour moi de retourner dans le pays du vent. Serait-il possible de dire à ton aigle de me conduire sur le champ-de-bataille ? Je pense que c’est le seul moyen qui puisse m’amener en moins d’une heure.

– Tu sais que si tu y prends part, les deux villages vont vouloir te capturer, n’oublie pas que tu n’es pas rentré à Suna depuis deux ans, ce qui peut être considéré comme de la trahison. Et n’oublie pas que tu es également originaire d’Iwa !


– Tu me soules avec tes mises en gardes ! C’est oui ou non pour ton aigle ? Le temps presse, décides-toi rapidement. Si jamais tu refuses, sache que jamais je ne rejoindrais ce clan dont tu te donnes tant de mal pour que je le rejoigne un jour. Par contre, si tu acceptes, la prochaine fois qu’on se verra, je ne porterais plus de masque et je te promets de réfléchir pour ton offre.

Que va –t-elle décider ? Elle n’avait pas vraiment le choix et la connaissant, j’étais persuadé qu’elle accepterait. Ayant passé plus de deux mois avec elle, je commençais à savoir comment elle fonctionnait. En tout cas, si jamais elle acceptait, je tiendrais parole et la prochaine fois que je la verrai, j’enlèverais mon masque. De toute façon, il n’allait pas me servir à grand-chose après la guerre Suna contre Iwa. Si j’avais porté le masque jusqu’à présent, c’était uniquement dans le but que ces deux villages ne puissent pas me trouver et surtout ne puissent pas me reconnaître. Par contre, si jamais elle refusait, elle pouvait faire une croix sur moi.  Me regardant droit dans les yeux, elle apercevait que je ne plaisantais pas.


– C’est maintenant que tu décides de me montrer ton vrai visage ? Sache que ça ne me surprend pas. J’accepte pour l’aigle, mais à une condition que tu signes un pacte avec eux. Si tu le fais, tu pourras invoquer plusieurs types d’aigles qui pourront te servir à tout moment. Si tu signes un pacte avec eux, cela voudrait dire que tu t’approches encore plus de notre clan. Pour le moment, il n’y a que père et moi qui pouvions invoquer les aigles.

– Le clan … le clan … Tu n’as que ça à la bouche ! Enfin bref, j’accepte de signer un contrat avec les aigles et puis de toute façon, je n’ai pas vraiment le choix.

Elle pensait avoir gagné, mais malheureusement pour elle le gagnant dans cette histoire, c’était moi. Elle n’avait aucune garantie de me voir dans son clan, par contre, moi en signant un contrat avec les aigles, j’avais la garantie de pouvoir les invoquer quand bon me semblait. Voyant un sourire se dessiner sur son visage me donnait envie de rigoler, malheureusement je ne pouvais pas me permettre de le faire. Je gardai mon calme, un léger sourire se dessinait derrière mon masque, j’attendis patiemment Kenzaki qui semblait faire une technique. C’était le Kuchyose, elle vint d’invoqué l’aigle de tout à l’heure, il était gigantesque, pouvant porter facilement deux personnes sur son dos. Kenzaki s’approcha de lui, elle le caressa avant de lui adresser la parole :


– Washizu, tu te souviens de l’enfant dont maître Yetsuda nous a parlé ? Et ben, c’est lui. Il veut signer un pacte avec vous et il veut également que tu l’accompagnes à Suna.

– Il n’a pas le cœur blanc, mais pourquoi pas. Après tout, il est l’enfant de maître Yetsuda. C’est d’accord, je vais le conduire jusqu’à Suna et veiller sur lui.

Je ne comprenais pas grand-chose, mais ça n’était pas grave. L’aigle du nom de Washizu invoqua un parchemin, qu’il déroula et me demanda de signer avec mon sang. Je croquai mon pouce faisant ainsi apparaître du sang et je signai son parchemin avec ce dernier. Kenzaki disparut, ne voulant sans doute pas me montrer sa tête triste et plein d’inquiétude. Enfin qu’importe ! Maintenant que le contrat fit signer, je montai au dos de Washizu qui s’envola aussitôt pour se diriger vers le pays du vent. C’était la première fois que je me trouvais aussi haut, c’était très agréable.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

End ...



_ _ ___________________________________________ _ _


« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais  ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3643-annale-de-nagori-yashiro#31166 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3184-bingo-book-yashiro#27791 http://sns-rp.forumgratuit.org/t3140-nagori-yashiro-l-homme-qui-venere-le-sable
 
A quelques kilomètres de Suna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques souvenirs de fête ...
» Quelques compliments et une question.
» Des manières quelques peu cavalières. [Libre]
» quelques (nombreux) mois plus tard...
» Modèle de Présentation Suna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Autres Pays :: Kawa no Kuni-
Sauter vers: