Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 I just met the darkness, now I am the darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira (Disparu)
Grade Supérieur
Grade Supérieur

Messages : 426

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - S - 1 A - 3B -  5C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: I just met the darkness, now I am the darkness   Dim 13 Juil - 2:32

Music:
 

Chaleur suffocante règne dans le village des roches, une ambiance pesante de souffle perdue entre les montagnes. Sans vraiment apercevoir le soleil, on en distingue quelques reflets à travers le gris des nuages. Rien ne paraît plus désagréable que la peau des gens qui laissent s'échapper de  nauséabondes odeurs. La chaleur colle notre chair et la rend aussi agréable à porter qu'un costume de plastique artificiel. Les gens ne daignaient plus sortir de chez eux par cette météo peu avantageuses. Je rentrais chez moi, apprenant à reconnaître mes habitudes d'avant. Avant d'être le brave, puis le soldat parfait, puis la haine incarnée.

Je pense à tout cela avec une certaine colère, comme si rien ne passait. Que je ne pouvais me défaire de cette idée. J'allais voir auprès du département de police du village, et donc au bureau de la brigade du clan pour récupérer les actes de naissance de mes parents. Je souris bêtement en pensant à ce mot, j'ai pourtant commis quelque chose d'assez noir pour effrayer le diable en personne. Au delà de mes victimes dont le sang ne fait que déployer de nouvelles sensations en moi, je pense à cet instant précis où lors de mes douze printemps j'ai tranché la chair de ma mère. Ensuite, j'ai massacré son mari, mon père. Je les aimais tellement que j'en ai fini par m'infliger la souffrance ultime de me convaincre que je les haïssais au point d'user de mon talent pour les assassiner avec froideur. Je revois les yeux émerveillés de ma mère, qui n'a pas eu le temps de savoir, de comprendre. D'un coup dans le dos et d'un « Je t'aime. », l'unique de ma vie pour une personne. Elle n'avait pas eu le temps de réaliser l'inhumanité de l'être qu'elle a enfanté et tant adoré. Mon père, lui, c'était différent. Une admiration ridicule, je le pense encore aujourd'hui.

Remember:
 

C'est fou comme mon esprit est courageux, il s'octroie de penser à la morsure, soyons fou et parlons de déchirure, d'une vie. J'ai tant sacrifié pour ressembler à ses Hommes. Madara Uchiha, l'idole de mon enfance. Les récits le concernant ont bâti tout ce qui fait mon être, j'étais si jeune et pourtant fasciné par un semblable. Presque divin il fut, presque divin je suis, une vie dérisoire dans laquelle règnent quelques idoles, quelques proies du pouvoir. Je crains ni plus ni moins de ne pas en avoir assez, la mort ne me fait pas peur car conscient de mon potentiel je sais, je sais que je la déjouerais un jour.

Mes pas me guident au bureau pour finalement me laisser demander quelques archives à l'accueil, une jeune femme au physique agréable. Mon regard se noie dans le petit porte-stylo rempli de crayons et de quelques babioles inutiles. Futile chose que de passer sa vie derrière un bureau. Sans que je ne m'en aperçoive, le temps défile sans emmener avec lui l'efficacité. Elle a bien trouvé maman, rescapée des Kachiwa après l’éradication imparfaite du clan par Kiri. En revanche elle ne trouve pas les papiers A.D.N me reliant bel et bien à mon père. Je l'interroge du regard, puis use de la bouche pour la presser. Mais rien n'y fait, perdue dans ses fiches elle reprend le contrôle pour m'annoncer avec gêne :

-Je suis sincèrement désolée mais Fuku Ryuka n'a aucun lien biologique avec vous ou correspondant dans la base de données. Et les seuls restants sont aux archives car décédés. J'ai vérifié et seul son petit frère et ses parents y figurent. J'ai relancé une recherche avec l'échantillon prélevé à votre naissance et inséré dans les bases. Comparaison faites, rien ne concorde. En revanche. Vous...

Elle s'arrête, sentant que la haine devient proche de la perte de contrôle. Je ressens vibrer autour de moi des tonnes et des tonnes de minerais, j'ai les oreilles dans le bourdonnement constant et insupportable. Mon cœur tremble, ma poitrine s'emballe et rejoint mon corps dans le frémissement total de l'être. Je sens chavirer ma tête, j'ai l'impression de m'écraser sur le noyau du monde, lourdement. Elle continue, reprend. Je me demanderai toute ma vie pourquoi elle a osé continuer en plein chemin, se lançant dans le déluge délibérément.


-La base de donnée indique que vous avez un père de nature inconnu et dont l'identité est « néant ». En liant vos caractéristiques biologiques, scientifiques, toutes ces données-là... Vous concordez avec
deux personnes à 78% ce qui veut obligatoirement dire qu'ils ont un lien très fort avec vous.

Je l'interroge du regard, insistant. Je ne peux pas en entendre davantage mais la nature me pousse à m'autodétruire.

-Il s'agit de Ashiro Ryuka et de son père.

Ce fut la phrase la plus meurtrière que j'entendis de ma vie, pauvre existence tu me réserves donc de bien mauvaises surprises. Je meurs sur place, laissant place au cannibale assoiffé de sang, de cadavres. Je perd raison à ce moment précis, une fraction de seconde et je m'endormis.

Spoiler:
 


Il s’entacha de son éternelle haine, la désillusion lui fit perdre contrôle. L'explosion des minerais et de toutes les particules environnantes envoya s'éclater l'hôtesse contre le mur, son crâne laissa déverser sur le sol et répandre sur le mur encore debout quelques coulées du liquide rouge qu'affectionne tant l'esprit incontrôlable de la bête que devint le jeune meurtrier. Ses membres se seraient presque arrachés sous la puissance de l'explosion, les bureaux avaient subi un carnage sans précédents. Si on avait la chance de ne pas succomber, on n'avait la malheureuse opportunité d'entendre craquer les os, les membres de cette pauvre annonceuse d'une terrible révélation. Assoiffé de tout, mais aussi de rien. Il bondit et laissa derrière lui des âmes apeurés s'évaporant de quelques cadavres gisant au sol dans les gravas des bureaux. Ses pupilles se tintèrent de blanc à la totalité du possible. La poitrine de celui-ci le faisait rugir, enrager de douleur. Dans un atroce vacarme il s'éteignit au sol. Le cœur lâche dans un dernier bruit de contraction sourd et taiseux. Agonie et malheur. Ce n'était finalement pas lui. Ce n'était pas lui qui avait fait ça, il jonche au sol.  Cliniquement mort.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashiro Ryuka
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 993

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 2 000 000 両

MessageSujet: Re: I just met the darkness, now I am the darkness   Dim 13 Juil - 22:24


Le temps était mystérieusement maussade aujourd'hui. La météo indiquait pourtant le contraire mais Ashiro sentait cette chaleur étouffante, gardée sous de lourds nuages léchant les montagnes d'Iwa. La pression atmosphérique et l'hygrométrie ambiante donnait une impression de moiteur permanente que le médecin ne pouvait supporter. Il décida donc d'aller étudier tout ces nouvelles propositions de projet au frais et à l’abri de "son" bunker, enfin, plus théoriquement, le bunker d'Iwa. Comme à son habitude il y entra par son bureau, le menant directement à son étage privé. Le complexe bétonné était loin d'être spartiate, possédant les derniers équipement scientifique de pointe, de nombreuses rations, plusieurs suites aménagées. La dernière nouveauté résidait dans les murs de cette battisse protectrice. Le chef des Ryuka avait fait mettre des longs panneau LED à très haute résolution reproduisant de nombreux décors photos lancés de manière cohérente avec une multitudes de météos. La capacité de cet endroit était tel qu'il pouvait accueillir jusqu'à deux fois la populations d'Iwa en cas de conflit. Ashiro avançait donc dans cet immense endroit repensant à cette chose qui l'avait possédé. Il n'était plus le même depuis son combat à Suna. Si une mort peut changer un homme, une guerre peut aussi le faire.

Ashiro avait du mal à dormir ces derniers temps de peur que cette chose reprenne le dessus. Fait tout aussi étrange, ses saignements inexpliqué avait cessé. Il n'était donc plus malade, apparemment l'entité n'avait pas que des inconvénients car elle souhaitait qu'il soit au dessus des notions de vie et de mort. Dans les termes, cela pouvait paraître Dantesque mais la réalité était bien plus cruelle. C'était comme si il n'était que le pantin d'une chose qui le dépassait, d'une chose dont il ne pouvait échapper et pourtant tout ce dont il avait rêvé lui arrivait en pleine figure. Il ne l'avait juste pas envisagé de cette façon. Depuis sont retour, il avait remarqué plusieurs changements. Tout d'abords les sensations de filtrer l'âme des gens, puis la sensation d'être mort, de ne plus exister. Ces choses lui arrivait d'un coup pendant quelques secondes et le paralysait d’effrois. C'est comme si il se retrouvait entre le monde des vivants et celui des morts pour une fraction de temps. Il avait bien évidement prit le temps de passer de nombreux examens médicaux, IRM, ECG, etc... Sans résultat réel expliquant son problème. Il lui arrivait aussi par moment de percevoir des objets n'étant pas ce qu'ils étaient. Il devenait de plus en plus paranoïaque mais il gardait son sang froid devant les autres il fallait qu'il se montre fort, après tout il était revenu en héro de la guerre.

Il étudiait donc les différentes propositions de défense du territoire d'Iwa quand soudain.... Une énorme secousse se fit sentir, tout ses appareils de mesures se mirent alerte. Malgré la force de la secousse le bunker ne bougea pas d'un poil, il était conçu pour résister à ce type d'impact sismique. Son système de sécurité plus efficace que jamais verrouilla automatiquement tout les accès l'enfermant dans cette immense structure. Ashiro se dirigea rapidement vers sa salle de contrôle et réussi à établir la communication avec son centre de commande :

Katsumi ! Que se passe-t-il là haut ?! Je veux un rapport immédiat !

Ashiro sama ! C'est la panique en haut, nous venons de subir des dégâts d'explosion, toute l'aile du bâtiment des sciences de recherches médicales vient d'être soufflé. Une équipe est en ce moment sur les lieux pour évaluer les dégâts et les pertes.

C'est pourtant impossible ! Nos défenses sont censé être draconienne ! J'arrive sur les lieux, si il y a des blessés ils auront sûrement besoin d'aide surtout si c'est l'équipe médicale qui a été touché.

Bien reçu ! Par contre je n'arrive pas à déverrouiller les portes de mon côté, l'intelligence artificiel qui gère le bloc de sécurité estime que le danger n'est pas encore écarté.

Ne t'inquiète pas, je te recontacte tout à l'heure, fin de la transmission !

Ashiro posa ses mains sur la paroi de béton la plus proche puis se concentra :

Gijutsu tekina : obujekuto o tsūjite !

La paroi s'illumina puis Ashiro fut happé rapidement à l'intérieur. Tout se passa très vite et il navigua à toute allure vers la surface. Il se mit à penser qu'il faudrait qu'il puisse empêcher ce genre d'intrusion... Il ressorti dans un des murs brisé de l'aile médicale à la stupeur de ses acolytes, qui maintenant le regardait avec peine et compassion. Quelque chose clochait, les gens s'écartait sur son passage, n'osant rien faire.... Akira ! Il se rua jusqu'au chemin de personnes menant à deux corps sans vie. L'un appartenant à un médecin dont le corps disloqué gisait contre un mur, et l'autre appartenait à Akira. Son premier réflexe fut de toucher son coup pour sentir un poux.

Akira.... Maintenant toi...

La sensation qu'il avait vécu lorsqu'il avait tué Manazashi refit surface comme une bombe détruirait un village. Ses émotions s’emmêlèrent totalement mais son premier réflexe fut de professionnellement annoncer :

Heure du décès ?... Attendez ?!

Il eut soudain une idée folle. Il se trouvait que le cœur d'Akira était arrêté mais il eu soudain un flash. Depuis qu'il était revenu ce genre d’hallucination était quotidien mais là il savait que ça dépassait le simple délire. Sa sensation d'être entre deux monde lui fit entre apercevoir Akira près de son corps. Il n'était pas encore mort !

Je vais reconstruire son système cardiovasculaire, il est en état de léthargie ! Comment ne puis je pas ne pas y avoir pensé !

Les ninjas autours de lui peu convaincu de sa remarque le regardait toujours avec pitié. Ashiro regarda rapidement autour de lui. Il avait laissé ses pierres précieuses dans son bureau. Il fouilla très rapidement ses poches avant de sentir le poids de sa bague en or serti d'un unique saphir bleu. Il avait oublié qu'il l'a portait en permanence. Il plaça rapidement ses mains sur le corps "sans vie" d'Akira puis se concentra :

SHÔTON, SASEI !

Ashiro mit la majeur partie de son chakra dans cette technique. L'effet fut fulgurant et cela reconstruit à une vitesse folle les dégâts que le corps d'Akira avait subi lorsque les débris lui était tombé dessus. Tout son système neuronale, ses fonctions vitales, ses organes, tout son être fut entièrement régénéré. Lorsqu'il eut finit, il s'écroula de fatigue à moitié entre la conscience et l'inconscience. Il avait dépensé trop de chakra mais son jeune protégé était sain et sauf. Il pu prononcer :

Transférez le immédiatement dans une cellule protégé et mettez le sous surveillance médicale de niveau A...

avant de s’effondrer. A son réveil, il alla immédiatement rejoindre son frère spirituel à son chevet. C'était la première fois qu'il ressentait de telle émotions pour une personne. Cette entité l'avait rendu plus humain en un sens. D'Akira, émanait une étrange aura qu'il pouvait sentir... Quelque chose qui lui semblait effrayer l'entité qui résidait en lui. Il le sentait... Malgré tout, il resta jour et nuit, attendant le réveil de son protégé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime http://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Akira (Disparu)
Grade Supérieur
Grade Supérieur

Messages : 426

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - S - 1 A - 3B -  5C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: I just met the darkness, now I am the darkness   Jeu 11 Sep - 19:58

Meet in the mind:
 


Dans un profond sommeil, je passe d'un à un entre les étages dimensionnels. Un périple psychologique étrange dont je ne sais rien. Ma haine semble dérisoire face à la lourdeur de l'instant. Une once noire parmi l'obscur total, j'approche d'un point lumineux. Il fait si mauvais par ici... Je ne peux rien observer d'autre que cette scintillante lumière. Lorsque je fus enfin à proximité, un second choc arriva et je me retrouvai au milieu d'un théâtre sombre, face à un homme teinté de blanc, une sorte de silhouette aux yeux étranges. Il me semble avoir en face de moi une sorte de prêtre mystique. Des yeux violets sont décelables parmi tout ce flou. Ma vision est trouble, approchant pour toucher cet être, rien n'y fait, je suis face à un éternel mirage.


-...'Kira...


Il connaît mon nom, quel enfoiré me dis-je. Décelant la puissance au travers de ses pupilles, le pouvoir de celui-ci m'envahit, j'étais immobile et seul face à un individu me dominant. Qui est-ce ? Ca je n'en savais rien, il me semblait que je ne le saurais pas même en demandant. Alors je pris la décision de tout simplement dire, dans un bluff ignare.

-V-vous connaissez mon nom...

Une intense respiration dans cette ambiance teintée de noir, de glace, engouffrée de secrets. Puis, je repris mes émotions et me targuai:

-Je ne peux de toute évidence pas bouger, je suis dans un genjutsu qui me dépasse. Si c'est ainsi, alors j'en conclus que vous êtes quasi-divins. Personne d'autre n'aurait pu me trouver dans un tel monde et me faire agir de la sorte.

L'ambiance glaciale reprit après ces phrases, je tremblais de tout mon corps, frémissait de l'âme entière. Il me froissa d'une parole embourbé, je me raidis au son de sa voix rauque. Un véritable démon m'adressait la parole.


-Tu as l'air si charismatique, si fort, si puissant. Cependant, je suis amusé de voir que tu trembles comme un enfant pleureur. Un être aussi dénué de sens et pourtant si narcissique, c'est donc le reflet de mon âme noire. Tu as méticuleusement pensé tes paroles alors que la question de mon identité te brûle les lèvres comme une lave écarlate.


Il prit tout juste le temps de me jauger, de me laisser m'écrouler psychologiquement. Pour la première fois de mon existence, je sentais que la peur arrivait. Seulement, elle emporta dans son sillage l'effroi. Tenaillé, mes yeux n'en revenaient pas, j'avais réellement ressenti la terreur me pénétrer jusqu'au fin fond de mon être.

-Bien, je ne vais pas gâcher le temps qu'il nous reste par amusement. Te voir tressaillir m'aura fait prendre conscience que certaines choses ne se reproduiront jamais.

Son image floue se révélait doucement à moi, une crinière blanche vint compléter le tableau marqué par ses ornements violâtres.



"-Je suis ici pour te révéler quelques secrets. Ensuite, je repartirai, ne m'interromps-pas avant que je rende le dernier soupir de notre rencontre.

Je suis La Source, enfin, c'est comme ça que l'on m'appelle aujourd'hui encore
"

L'entendre me glaça le sang, je tentais de m'enfuir mais mon corps ne répondait plus.

"-Mon chakra a été scindé en deux scellement bien propres et distinctes. L'un était sacré, le second était divin. A leur sens, ils se valaient, étaient complètement égaux.  De deux naissances, le sceau fut brisé. Mon chakra sacré que j'appelai Sei, a été déversé en un être que tu connais très bien. Il lui donna la force d'aimer malgré la noirceur de son coeur, de soigner et guérir contre n'importe quels maux.

Divin, Uranai, a été en revanche scellé en toi. Malheureusement, il n'a pas pu te montrer la voie seule. Si tu es un surdoué du monde des vivants, un shinobi remarquable, en revanche, tu n'es qu'un déchet à l'échelle spirituelle. Tu as éveillé très tard le Uranai, c'est pourquoi il a consolidé au plus profond de ton être une partie obscur que tu connais particulièrement.

Je ne peux faire marche arrière, aussi divin, sacré, que fut mon chakra, et moi même, j'admets être incapable de changer les choses en l'état actuel. Tu accompliras ta vie, laisse-moi juste te délivrer ces mots.

Ta vie te satisfait-elle ?
"

J’eus tout juste le temps d'avaler ma salive devant la grandeur de cet esprit, il me vint à l'esprit un choc noir. Fatigué, je ressentis se soulever mes paupières aussi lourde que le cristal. La plume de lumière m'éblouit les pupilles, lorsque je tournais ma tête vers la partie la plus éclairée de la pièce, les fenêtres, je vis une silhouette aux cheveux longs et plongeants. C'était lui.

-Tu en as mis du temps.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I just met the darkness, now I am the darkness   

Revenir en haut Aller en bas
 
I just met the darkness, now I am the darkness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I just met the darkness, now I am the darkness
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Tsuchi no kuni :: Iwagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: