Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 La liberté. [Rp Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: La liberté. [Rp Unique]   Sam 9 Aoû - 11:52

Il est temps de payer. Il est temps pour moi de retrouver mes origines. Il est temps pour moi de révéler toute cette manigance. Il est temps pour moi de libérer ma conscience. Il est temps pour moi de me venger… Je n’ai strictement plus rien à faire dans ce maudit village. Rejoindre Kiri pour un laps de temps ne fut pas une bonne idée finalement… Des larmes ? Quelle bonne blague… Même lorsque je me suis fait capturée, rien de cela n’était vrai. Une seule me gênait désormais. Cette maudite Mizukage… Finalement, elle était comme les autres. J’allais la tuer aussi. J’allais tous les tuer, mais je devais prendre mon temps. Je ne devais pas me précipiter. Même si la patience est quelque chose de difficile chez moi, il ne fallait pas que j’avance les yeux fermés. Je devais retourner auprès de l’Akatsuki… La seule organisation en qui je portais autant de loyauté. Instaurer un monde de paix. Voilà ce qu’elle voulait. Voilà ce que je voulais… Ce monde. Ce monde ne peut connaître le bonheur à cause des Shinobi qui le dirige. Une honte… Une humiliation… Un désespoir. A quoi bon ? Pourquoi… Pourquoi quatre-vingt dix pourcents des Shinobis de cette terre était naïf ? Une chose inexplicable… Sûrement parce qu’ils recherchent tous plus de puissance pour être au sommet. Pour se faire connaître. Pour se croire supérieurs…

Installée dans ma chambre de la taverne du village, je venais de récupérer ma longue cape de l’Akatsuki. Cette odeur. M’avait tellement manquée… C’était tellement bon de se ressentir soi-même. De plus être obligée de jouer les petites filles innocentes essayant de se faire pardonner ses pêchés. Quelle libération. J’avais donné rendez-vous à Mitsuki, mon ancienne Sensei en dehors du village dans dix minutes précisément. Quant à ma nouvelle petite protégée. Je devais l’abandonner. Je ne pouvais plus rien pour elle. Une grande guerre allait s’annoncer et si… Si elle restait avec moi, elle périrait. Je ne voulais pas. Je ne voulais pas qu’elle traîne dans mes pattes. Mon amour envers elle était tellement grand, que je pourrais me sacrifier et ainsi dévoiler ma technique secrète… Et ce n’était pas encore le bon moment pour ça. Je ne devais pas. Rabattant ma capuche sur ma tête, je laissais ma longue cape noir parsemée de nuages rouges flotter. Il était temps de partir. De retrouver ma famille. La seule qui me comprenait réellement. La seule qui comprenait la raison de ma colère et de ma haine. La seule qui me venait en aide. La seule qui ne m’avait pas encore trahie.

Descendant une à une les marche des escaliers pour se rendre dans la grande salle de la taverne, ma protégée à mes côtés, un silence se fit entendre lorsque mon pied toucha le sol. Je levais la tête. Le brouhaha qui régnait à l’instant s’était éclipsé en une fraction de seconde. Cinq hommes, surement des Shinobis expérimentés se levèrent de leur chaise en se craquant les doigts. Hum ? Voulaient-ils réellement se battre ? Je n’étais pas de bonne humeur aujourd’hui… Mieux ne valait-il pas qu’ils viennent m’agacer bien longtemps. La mort subvient plus vite qu’on ne le pense. Je n’étais plus la même… J’étais devenue forte. Ma faiblesse d’autre fois était devenue une force. Une force indescriptible. Vous voulez réellement jouer ? Tous les autres semblaient effrayés de ma présence. Je ne disais toujours rien. Je restais calme, attendant la suite des évènements. M’attaqueraient-ils réellement ? Car pour tout vous avouer, ils n’avaient pas l’air très surs… Tendant la main vers l’un des Shinobis levés, ce dernier commença à trembler comme une feuille. La tête baissée je dis :

- Je ne suis pas ici pour tuer l’un d’entre vous. J’aimerais passer cette dizaine de mètres qui me sépare de la sortie pour retourner auprès des miens. Deux options s’offrent à vous. Je vais marcher en direction de la porte. Si vous essayez de m’en empêcher, ne serait-ce qu’une seule fois. Je vous tuerais tous. TOUS ! Sans exception j’ai bien dis. Même les villageois…

Ma voix était grave et froide, mais surtout sincère. Je n’hésiterais pas une seule seconde à les tuer. Je n’étais pas une adolescente comme les autres. Sans même attendre une réponse de leur part, je commençais à marcher tranquillement pour pouvoir sortir de cet endroit en toute tranquillité. Heureusement pour eux, aucun dérangement n’arriva. Enfin de l’air frais… Bien évidemment, avec ma longue cape de l’Akatsuki sur mes épaules je ne passais pas inaperçue, loin de là, mais je comptais pas commettre de grabuge sauf si quelqu’un venait à m’énerver réellement. Les me regardèrent, eux aussi effrayés. Les portes… Je venais de les passer et désormais, j’attendais patiemment Mitsuki. Quelques secondes plus tard, elle fit son apparition. Son regard me disait tout. De l’incompréhension. Voilà ce qu’elle ressentait. Avant qu’elle ne commence un monologue en me posant une centaine de questions je l’arrêtais :

- Occupe toi d’elle. Dis-je en désignant ma petite protégée. Je reviendrais la chercher lorsque le monde aura connu la paix. Même si je dois mourir pour ça. Si je venais à périr dans une guerre, garde-la auprès de toi. Ce n’est pas une demande. C’est une affirmation. Si jamais j’apprend qu’elle a souffert. Qu’elle a été abandonnée… Voir pire… Qu’elle fut tuée. Je détruirais ce village. Ton village.

Alors que je donnais un dernier câlin à ma petite protégée, elle pleura dans mes bras. Cela me rendait triste, mais je ne voulais pas risquer ma vie. Je viendrais la chercher… Tendrement, je murmurais à son oreille. « Ne t’en fais pas ma chérie, je viendrais te chercher très vite. Tu as juste à écouter ce qu’elle te dira. Six mois. Dans six moi je viens te chercher d’accord ? » Elle me fixa avec des étoiles dans les yeux. « Tu me le promets ? Dans six mois ? » J’hochais la tête en souriant. « Promis, Jurée. Allez va. » Avec un léger pinçon au cœur en la laissant avec mon ancienne Sensei, je lançais ces dernières paroles :

- N’essaye même pas de lui faire de mal. Sinon je tuerais ta fille.

Sans même attendre sa réponse je tournais les talons avant d’invoquer mon dragon céleste de glace. D’un puissant coup d’ailes, il s’envola et je reprenais ma liberté. Je n’avais pas attendue une réponse de sa part, mais tout était claire. Soit elle s’en occupait. Soit je tuais sa fille devant ses yeux. Désormais, je devais réinstaurer la paix dans ce monde à l’aide de l’Akatsuki…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
 
La liberté. [Rp Unique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté. [Rp Unique]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Mizu no Kuni :: Archipels de Mizu-
Sauter vers: