Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Début du Genjutsu: Touché d'Ishimaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 297

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 5 A - 3 B - 3 C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Début du Genjutsu: Touché d'Ishimaru   Mer 28 Nov - 8:26

C’était un après-midi bien plaisant. La vie était parfaite dans le village de Konoha. Atsushi reconnaissait certaines têtes qu’il avait connu à l’académie ou ailleurs. Tout le monde avait l’air heureux - c’était un moment de paix. Les mains dans les poches, Atsushi regardait partout autour, il flânait. C’était le premier jour de la fin de semaine. Pour la première fin de semaine depuis presque un mois, il l’avait libre. Effectivement, il avait dû travailler quasiment un mois pour arriver à exécuter correctement la technique du clone explosif. Il avait apprit cette technique de son père qui s’était montré patient avec lui. Il venait d’être attaqué par un mystérieux homme en rouge et cela trottait dans la tête d’Atsushi. Qu’est-ce qui pousserait quelqu’un à haïr autant son père? De là à essayer de tuer son fils …
Alors qu’il marchait vers le milieu du village, Atsushi entendit des acclamations, et, après avoir fait un ou deux coins de rue, il fit une agglomération de gens qui criait de joie et festoyait. Il y avait au milieu de tout ces gens un homme qui jonglait avec des bâtons de feu pendant qu’un espèce de petit singe dansait tout à côté de lui. Les gens étaient aux anges, ils s’amusaient et Atsushi comprenait cela. Même si il y avait la paix dans les villages, certain des hommes et des femmes autour de lui avait connu une guerre dure et atroce. Beaucoup de gens avaient perdu leur mari et leurs enfants. La famille Ishimaru eut la chance que le mari et père de famille ne meurt pas. Celui-ci avait été prit comme éclaireur et n’avait jamais été attaqué durant la guerre. Certain diront que c’est de la chance, d’autres que c’est du talent. Atsushi penchait plutôt pour cette dernière; un éclaireur de talent ne se fera pas prendre.
Cela faisait bientôt deux heures qu’Atsushi marchait et il rentrait maintenant paisiblement chez lui. Allait-il somnoler ou manger?

« Ou peut-être somnoler ET manger … »

Rentrés chez lui, Atsushi regarda partout autour de lui. Il n’y avait personne. Son frère, comme d’habitue, était resté chez la milice, et son père, depuis son combat surprise, avait reprit goût de se battre et était parti en mission. Atsushi était amusé à cette idée. Il alla donc dans le jardin pour y ramasser quelques légumes frais. En sortant de la maison, il y vit sa mère assise au milieu de la pelouse, les yeux fermé, comme en état de méditation. Elle commençait à être vieille et cela paraissait sur son visage et son corps. De belles rides se formait dans son visage et rendait à son visage un sérieux et une sérénité inégalé par les autres mères. Sans ouvrir les yeux, elle savait qu’Atsushi était là.

« Je devrai vraiment apprendre à être plus silencieux. »

- Viens t’asseoir à côté de moi, Fils.

Aussitôt dit aussitôt fait, Atsushi s’assied à côté de sa mère et resta silencieux. Cela dura plusieurs minutes quand enfin sa mère se retourna vers lui. Elle lui mit sa main sur le bras. Ses mains étaient douces. Atsushi baissa les yeux vers la main de sa mère. Elle était froide. Il remonta les yeux pour la regarder et fut prit de stupeur. Il se leva d’un coup sec. Sa mère n’avait plus aucune ride et elle semblait avoir vingt ans. Partout autour, les légumes poussaient tout seul et semblaient plus délicieux que jamais. Derrière le jardin, pas des maisons; un immense champ rempli d’animaux calme et silencieux. Devant, une maison luxueuse et grandiose. Qu’était-ce que cette féérie? Sa mère lui souriait.

- Tu vois, Fils. Tout ceci est mon imaginaire, tout ceci n’est que fantaisie.

Atsushi colla ses deux mains ensemble

- Kai!

Les rides de sa mère étaient revenues. Le jardin avait arrêté de poussé et était retombé sur le sol. Derrière, des maisons, et devant une maison banale.

- Tu vois, Atsushi, quand j’ai mis la main sur ton bras, tu as pensé à ce contact et pendant quelques secondes, ton esprit s’est focalisé sur cet aspect du présent. Cette focalisation a laissé tout ton esprit libre à toute intrusion. Sans y penser, sans t’en rendre compte, ce petit contact de rien du tout m’a laissé entrer dans ton esprit et y placer ce que je voulais.

Atsushi commençait à comprendre et rebaissa les yeux vers son bras, où il y avait eu le contact plus tôt. C’était génial.

- Plus le contact est grand, plus l’esprit s’y focalise, plus il est facile d’entrer dans un esprit. Plus il est facile d’y placer ce que l’on veut. C’est une vieille technique familiale qui nous a été transmise par ton arrière-arrière grand-père. Grâce à cette technique, il est facile d’influencer les gens autour de nous dans toutes les sphères de la vie. Par exemple, il est beaucoup plus facile d’y convaincre un enfant de manger ses brocolis!

Elle lui sourit alors qu’Atsushi, mi-sérieux mi-amusé en était estomaqué. L’esprit humain était-il si facile à berner?
Il se rassit à côté de sa mère et la regarda à nouveau.

- Ce que je vais t’apprendre aujourd’hui, Atsushi, va être important pour le restant de ta vie, que ce soit en combat ou dans la vie de tout les jours. Ce n’est pas une technique qui est dure à apprendre et longue, contrairement aux entrainements de ton père. Moi, j’use ça.

Elle se tapota la tête

- Un jeune homme intelligent et qui comprend le principe n’y mettra que quelques essais. Quelqu’un qui ne comprend pas le principe du genjutsu et de notre famille ne pourra rien y faire. Il ne saurait même pas ce qu’est un esprit ……Tandis que toi. Nous t’avons habitué à ce genre de pratique depuis que tu es tout petit et tu es prêt, je crois, aujourd’hui, à apprendre tout ça. Ton frère est intelligent et fort, mais il n’a jamais réussit à le comprendre. Tu comprendras donc qu’il n’a jamais réussit à maîtriser cette technique. C’est pourquoi, je pense, il est aujourd’hui dans la milice plutôt que d’être dans les services secrets. Il est l’un des plus forts ninjas de Konoha, mais il lui manque l’esprit. Il lui manque une partie importante. Je crois que toi, tu l’a.

Elle fit signe de lui prendra la main, ce que fit Atsushi.

- Concentre-toi sur mon esprit. À travers ma main, tu peux sentir mon chakra qui va directement au cerveau et ouvre la porte de mon esprit. Normalement, l’esprit est blindé et protégé par le chakra. Sans jouer avec le chakra, il est impossible de faire un genjutsu, de transformer les pensées de quelqu’un, et ça tu le sais. Dans un contact, pendant un petit lap de temps, et si je m’y concentre suffisamment, tu y trouveras une petite brèche et tu pourras t’y faufiler avant d’y déposer les illusions de ton choix.

Atsushi se concentra alors sur l’esprit de sa mère et il lui fallu quelques minutes avant d’y apercevoir le fameux esprit blindé. Celui-ci était armé de plusieurs couches de chakra successives. Impossible d’y pénétrer sans être avidement bloqué. Atsushi pinça un peu le pouce de sa mère. Pendant une fraction de seconde, l’esprit se rétracta et Atsushi y vit une toute petite brèche, à peine grosse comme la moitié d’un petit pois. Avant même qu’il n’ait eu le temps d’avancer pour y déposer son illusion, l’esprit s’était refermé. Sa mère lui expliqua que normalement il aurait encore moins de temps et qu’elle l’aidait beaucoup. Après presque une heure, Atsushi vit à nouveau ce petit pois et y entra férocement pour y déposer son illusion. L’esprit se referma mais il avait réussit.

Sa mère lui sourit. Devant lui elle ne voyait plus un jeune homme de dix ans mais un homme d’une vingtaine d’année. C’était Atsushi tel qu’il se voyait dans une dizaine d’année.

- Quel beau jeune homme tu deviendras. Fait attention à toi jeune homme…

Elle fit un kai, lui baisa la joue et lui fit signe qu’il pouvait s’en allez. Pendant les jours qui suivirent, Atsushi se pratiqua sur les animaux qui l’entourait, que ce soit les chats ou les chiens. Grâce à cette technique, il réussissait à mettre des images dans la tête des animaux.

« Je crois que si je continu de me pratiquer, je réussirai peut-être à leur donner une idée…….Une image de mon esprit ….Je crois que je réussirais peut-être à discuter avec eux. »

Atsushi réussissait maintenant de plus en plus à entrer dans les esprits des gens, que ce soit dans la rue ou n’importe où ailleurs. Sans y laisser de genjutsu, il s’apercevait que les gens étaient très facile à contrôler s’il l’avait voulu.
Un jour qu’il marchait dans la forêt, il vit un corbeau sur un arbre. Celui-ci le regardait dans les yeux .Atsushi songea qu’il n’avait jamais essayé avec un oiseau. Peut-être que leur esprit était différent. Atsushi s’approcha lentement du corbeau, qui ne semblait nullement le craindre. Il lui mit la main sur la tête pour déposer un genjutsu dans l’esprit du corbeau.

- Que penses-tu être en train de faire là, petit merdeux?

Estomaqué, Atsushi le regarda. Qu’était-il en train de se passer?

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t433-annales-d-atsushi-fils-des-ishimaru http://sns-rp.forumgratuit.org/t424-bingo-book-d-atsushi-ishimaru http://sns-rp.forumgratuit.org/t419-atsushi-ishimaru
 
Début du Genjutsu: Touché d'Ishimaru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Début du Genjutsu: Touché d'Ishimaru
» Amphi pour les cours de Genjutsu
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Mudras pour Ninjutsu, Genjutsu et Kekkai Genkai
» Touché, c'est toi le chat !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: