Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Le Vent se lève. ( RP Elipse/ Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1937

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Le Vent se lève. ( RP Elipse/ Solo)   Lun 5 Oct - 13:29

Quelque part à Tetsu no Kuni ( Pays Du Fer )...


Non loin d'une forêt dans une petite cabane jonchant un ruisseau, un homme assis sur la balustrade contemplant le ciel bleu et le temps qui était rarement si agréable. Il tenait en sa main une bouteille de saké. Ses joues étaient teintées de rose. L'air joviale, sifflotant aux grès des chants d'oiseaux. L'homme semblait se remémorer le passé d’antan et les bons moments qu'il avait vécu ici. Mais rien n'était, non au contraire il était entrain de rendre un dernier hommage à un homme qui l'avait aidé à grandir, un homme qui comme un père, l'avait pris sous son aile. Cet homme ? Mifune ancien chef de Tetsu no Kuni et noble samouraï. Mifune avait même offert rédemption à ce samouraï lorsque celui-ci avait commis une faute concernant les règles du pays, à savoir : '' La mort ''.  Une entorse aux principes de l'homme vénéré comme un dieux en ses terres qui exprimait grandement son affection pour celui alors qui n'était un gamin. Il se souvint de leur dernière discussion. Où après avoir dissimuler le fait qu'il était en vie aux yeux de tous le jeune décida de se retirer du monde de la guerre qui était alors celui où nous vivions.  Un au revoir difficile à avaler mais un respect mutuel sans égal. Un homme approchait il arriva jusqu'à ces pieds et vue son visage qui exprimait la joie d'avoir sûrement eu raison durant toutes ces années mais la consternation ne présageait rien de bon...


Suna province de Kaze no Kuni ( An 110 ).

Dans une maison qui ne ressemblait plus à ce qu'elle devait être, une jeune garçon âgé à peut près de 10 ans jouant  avec l'aide d'un oiseau du désert aux plumes ayant des reflets turquoises. En réalité il s’agissait d'un oiseau capable de tracer une personne si il s'imprégnait du chakra de celle-ci. Le gamin lui tendait un bout de bois, une sorte de planche enfin un résidu de planche, contenant une grande entaille. Sa grand mère, âgée de 80 ans et ayant connus le règne de Sabaku no Gaara lui avait appris l'histoire de Suna et le conflit des Pros Gaara et des Pros Shunsuke. Elle avait mentionnée dans son récit un homme, un étranger qui de son sabre avait pris la défense de la minorité regrettant le Sabaku... Mais cette homme avait disparus subitement. Juste avant que la guerre face à Iwa ne commence. Aujourd'hui alors que le Kaze Kage Sergek Rasak est défunt et que le chaos règnes sur le village... Le gamin épris d'espoir lança son oiseau à la poursuite d'une chimère, ou d'un héro qui ramènerait à Suna la paix et la sérénité.


- Va ! Dit-il plein d'espoir.





Le vent se lève.




Le ciel était sombre aujourd'hui au dessus de la capitale du pays du fer, maussade le temps pleurait celui qui était le chef de ce qui est considéré comme le premier État juridiquement organisée. IL était partis depuis deux mois maintenant l'hiver avec lui mais le printemps quant à lui, se faisait allégrement attendre par la populace vétue de noir. Aucun n'avait été nommé en sa succession. On avait même trouvé l'un de ses secrets des plus profonds.  Le héro qui avait mené les quarante et sept samouraïs contre Kariya qui à l'époque prévoyait un coup d’État n'était pas mort il y a de cela vingt ans comme tout le monde ici dans ce pays le croyait. Non Mifune avait fait dissimuler sa mort. Aux yeux de tous c'est donc ainsi qu'un homme, un des généraux du patriarche partis à sa recherche. Il le troua au bout d'un mois lui demandant de revenir expressément à là capitale. Lui avait appris la mort de son vieil amis par courrier. Celui-ci lui envoyait régulièrement des lettres.

Ainsi il avait pus écrire de sa dernière plume. Que le temps était finalement venue pour lui de s'en aller. Il lui enseigna aussi la disparition du Kaze Kage. Mais ça c'était une autre histoire. C'est donc devant le mausolée réservé à Mifune qu'il se trouvait. Assis et tirant sur sa pipe de bois fine, elle était soigneusement  vernis et ses extrémités dorées.  Une réunions allait avoir lieux. Et il y était convié. Sans doute les instances intérimaire de Tetsu no Kuni voyait en lui le successeur idéal de l'homme qui connus la quatrième grande guerre ninja. C'est dans cette immense salle autour d'une table où Douze Homme étaient assis qu'il refusa la proposition. Avec une immense courtoisie il expliqua à son tour les motifs de son refus. Pour lui il était impensable qu'il devienne chef du pays des samouraïs étant donné le moment d’absence et le fait qu'il n'ai vécu ici que par intermittence. Il quitta la salle. Laissant la situation de son pays d'origine, celui de ses ancêtres là où il l'avait trouvé c'est à dire, à son point de départ. IL en profita pour passer rendre visite à une vieille connaissance elle aussi, reposait au cimetière générale de la capitale... De sa main droite il caressait doucement le marbre froid de la pierre tombale.

De nombreuses années étaient passées à présent depuis leur dernier regard échangé. Soudainement un petit oiseaux aux plumes turquoises se posa sur son épaule. A sa grande stupéfaction il s’agissait là d'une oiseau comme on en trouvait la plupart du temps à Kaze no Kuni autrement dit le Pays du Vent. L'oiseau tapa quatre fois de son bec sur son épaule ce qui lui fit ressentir une légère sensation de picotement. IL trouvait ça louche au départ mais finalement il suspecta un message envoyé par quelqu'un. Certainement, un signal de détresse. Il alla vite voir les haut placé de Tetsu no Kuni. Quérir une information sur le monde en place. Il appris alors que le monde Shinobi tel qu'il l'avait connus autrefois n'était plus le même Suna était devenus un village hostile, où la terreur régnait sans partage. Il fut consterné par la nouvelle et retourna loin de tous dans sa petite cabane. Longuement il passa ses journées à réfléchir sur ce petit oiseau bien mystérieux, il devait certainement être repartis à Kaze no Kuni. Lui qui avait rayé de la carte non de sa vie cet endroit finis par être rattrapé par ses vieux démons. En lui, il ressentait l'indéniable besoin de retrouver le village ninja qui l'avait adopté autrefois. Il s'en alla donc trois jours à peine après être rentré prenant avec lui ses effets personnels, son sabre, brûlant sa cabane. Car au fond il le savait jamais plus il n'y reviendrait. Marchand depuis deux semaines, il arriva à la lisière du Pays du Feu.  Sous sa longue cape noir, il avançait vers le pays du vent.

Dissimulant son visage et le bandage qui cachait son œil. Ici il rencontra une personne qui lui était étrangement familière. Une femme, son aura ressemblait vaguement à celle d'une personne qui jadis était présente à l'examen ninja organisé aux village de Kiri. Il alla donc à son encontre lui demandant simplement si elle n'était pas celle qu'il avait vus autrefois.  Bon il se présenta tout de même. Il fallait dire que son physique avait quelque peut évoluer avec le temps. Son œil gauche était recouvert par des bandes blanches. Ses cheveux eux étaient noirs, et son visage avait un teint légèrement plus hâle qu'autre fois. Pourquoi un tel processus alors que normalement tout le monde est censé perdre avec l'âge. Et bien c'est ici le résultat de l'usage d'un sceaux apposé par un ninja mystérieux combiné, à l'usage de l’éveil de Soufuku. Les deux ninjas après des heures de discussions parvinrent à un accord. Ensemble ayant quasiment la même vision des choses allaient se rendre à Suna. Ensemble ils feraient du Village caché des Sables un havre de paix.  Ils se rendirent donc là, où tout avait commencé pour le Nitobe...

Le désert aride et brûlant, cette sensation de soif ne l'avait plus habitée depuis un long moment. Cette fois il n'était pas déshydraté. Le ciel était sombre recouvert par des nuages gris allant jusqu'au noir. Il marchait jusqu'à un endroit bien connus par le samouraï. Il était là question du seul repère  jamais découvert par l'ancienne autorité du village. La grotte était humide il fallait descendre un espèce d'escalier en colimaçon fait par le temps, la pénombre gagnait du terrain au fur et à mesure qu'il s’enfonçait dans les profondeurs du désert de Kaze No Kuni. Il alluma une torche et vit que le lieux avait bien changé. Seul une table de bois avait résisté à la vague de colère qui soufflait ici... Était-ce là, la preuve d'une faille dans l'unité Pro Gaarienne ?  Il s’assit au devant de cette table. Il fallait réformer Suna et agir vite. Rompre avec le passé et formé quelque chose de nouveau...

Après avoir réfléchis pendant de long moi, le samouraï parvint à coucher sur papier les prémices d'un changement radicale écrit à l'encre de Chine : '' Constitution Sunajins''. Il saisit une autre feuille afin d'écrire un courrier. A destination de la jeune Esuki. Lui disant que c'était le moment, qu'après avoir passé un an à observer le village à l'insu des parias, il fallait agir. Afin que le massacre cesse. En renouant le contact avec les Pros Gaara, il pu s'infiltrer dans le village. Commença alors une sorte de  propagande, afin de convaincre les habitant qu'un changement était possible. Il organisa des réunions dans un vieil établi afin de leur présenter ses projets. Beaucoup virent dans ces rassemblement une sorte d'espoir. Les pro Gaara qui avaient connus Soufuku eux se sentaient quelque peut nostalgique. Les petits rassemblement eurent leurs effets. Lorsque vint la fin de l'an 115 la rumeurs voulait qu'un homme, un enfant du sable soit de retour et apporte ici aux village de Suna une ère de paix.  

Le vent soufflait dans les rues désertes du village, Il n'y avait pas un chat, Soufuku marchait seul en direction de la tour du Kaze Kage. Celle qui autrefois et si majestueuse se dressait fièrement jusqu'au ciel Sunajin. Certaines habitations n'étaient plus que des ruines. Certains cadavres jonchaient le sol. L'odeur putride était si intense. Le Nitobe sentait en lui, grimper un grand et profond crie colérique expriment a la fois sa tristesse et sa colère pour Suna. Oui il voulait changer le tout, oui aujourd'hui il sera le Kaze Kage. Yumi qui était maître en l'art de L'irou jutsu ou autrement dit des techniques de soins, avait était chargée par le samouraï de venir en aide au plus démunis. Lui avançait fièrement jusqu'au palais. Ici il n' y avait plus personne. Juste l'armée du village. Mais elle qu'avait-elle fait pour que le village en vienne à devenir une cité de la peur ? On lui demanda de révéler son identité, ce à quoi il répondu plein d'autorité.

- Je suis Soufuku Nitobe, Sunajin, porte parole du peuple, et choisis par les habitants de Suna pour être dès à présent... Hachidaime Kaze Kage
.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
 
Le Vent se lève. ( RP Elipse/ Solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vent se lève.
» Le vent se lève.
» Max J. Turner ▲ "Le vent se lève, il faut tenter de vivre"
» Kaze Tachinu le prochain film de Hayao Miyazaki
» Maelys W. | le vent se lève il faut tenter de vivre [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato-
Sauter vers: