Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Ode au renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1937

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Ode au renouveau   Mer 11 Nov - 23:52

Ode aux renouveau.


Le désert de Suna, alors que les luttes intestines pour le contrôle d'un village en perditions sont encore présente. Nous faisons suite aux déclarations d'un homme. Peut-être avait-il été trop présomptueux s'affirmant être le nouveau Kaze Kage, le nouveaux chef de cette cité pestiférée et oubliée en tout cas il était légitimement candidat au titre honorifique de chef du village des sables. Nitobe Soufuku le samouraï membre du partis Pro Gaara fervent opposant à l'ancien régime. Il était l'homme qui pouvait sauver Suna mais à l'époque il était partis sans laisser d'adresse et quelque part dans le ciel les étoiles étaient flous... L'histoire prend place dans un bureau du moins du seul disponible à l'heure actuelle à Suna, une table de marbre longue et rectangulaire ou étaient assis plusieurs personne dont le samouraï cité plus haut. On le dévisageait avant de l'interroger.


- Nitobe Soufuku hein ? Grommela celui qui était assis en bout de table. Je veux une preuve nous membre de l'armée, la milice Suna-jin enquêtons actuellement sur la disparition de Sergerk Rasack notre et je dis bien notre Kaze Kage. Jamais je ne tolérerai de mon vivant qu'une personne et Pro Gaara vienne chambouler l'ordre de Suna !


Et bien ce grand gaillard au teint halé était même allé jusqu'à taper du point sur la table, ce qui entraîna à l'évidence une halte de question vue les chuchotements des autres conviés de cette assemblé extraordinaire. Soufuku quant à lui regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux. Un vieux sage l'air peux scrupuleux qui dégageait mal grès son âge visiblement avancé une aura menaçante comme une lame prête à trancher viscère à la moindre écartade pris la parole sous ses feux airs de serpent venimeux il dit d'une voix roque et aiguë à la fois le tout marqué d'une soupçons de sournoiserie bien maîtrisé :


- Les faucheurs assurent l'ordre ici même Monsieur le fauteur de trouble, marquant une légère pose avant de surenchérir. Le peuple de notre village que vous avez quitter il y a vingts ans joui d'une protection sans équivalence depuis que notre groupe veillent aux portes du sable.


Un sourire fin, exprimant sa confiance en lui marquait le visage de l'homme originaire de Tetsu no Kuni il le va le regard en direction des deux représentant assis avec lui quant aux autres qui ne pouvait que commenter au montrer des signes d’approbation envers les deux factions qui gouvernaient à Suna. Soufuku se leva fit un tour de table et se plaça face aux deux hommes, avec le charisme d'un monarque il retorqua :


- Suna, non Kaze No Kuni est ma patrie jamais je ne la laisserai à feu et à sang comme elle la été trop longtemps. Alors oui j'ai quitter le village après avoir assassiné deux personnes qui étaient en passant plus motivé par leur quêtes de grandeur que par autre chose. Mais je l'ai fais jadis pour le bien des Pro Gaara. Sergerk hein... Il se remémora de l'attaque qu'il avait reçu de cet homme. Bien que nous ayons des points de vue différent en tout point je comprend aujourd'hui avec du recul que cet Homme ne souhaitait que le bien de Suna, je comprend aussi qu'il a vraisemblablement grandi avec une idéologie qui allait à l'encontre des principes De Sabaku No Gaara. Et je m’apprêtais avant de m'en aller subitement à lui faire une proposition d'alliance entre les forces de mon partis et celle de son armé car je savais la menace Iwajin proche de nos frontières.


Il se retourna et par une grande vitre eu une vue subjective sur l'ensemble de cette ville qui hurlait son désarroi et repris.


- Aujourd’hui lorsque je vous entend, lorsque j'entends votre vanité je suis épris de dégoût regardez de mes yeux et voyez ce que je vois. Le peuple à peur, Suna n'est plus qu'un désert pourpre taché d’hémoglobine... Je suis revenus pour qu'une nouvelle ère advienne pour que le village reparte de plus bel. Laissez moi faire ! Je vais maintenant vous dire de vive voix.


Se retournant une nouvelle fois il touchait le manche de son sabre de la main droite.

- Je ne propose pas de repartir sur le même système, je vous propose simplement de coopérer chaque unité ou faction appelez cela comme vous le souhaitez aura son mot à dire dans la gestion du village. Donc soyons pour une fois allié le sort de notre pays en dépend fortement voilà pourquoi je suis revenus pour être le Kaze Kage.


D'un regard menaçant après avoir laisser le temps à ses opposants de réfléchir.

- Dans le cas contraire et si vous voulez engager une battle royale ici même prenez en considération que je ne suis plus le petit chuunin frêle et attendrit par une vision quasi-utopique de la chose. Je suis conscient que le mal fasse partis de notre monde et je n'hésiterai pas à dégainer si vous le souhaitiez plus que tout. Mais sachez juste une chose ici même personne ne fait le poids à présent face à ma lame.


Cette petite mise en scène avait l'air de faire son effet du moins c'est ce que pensait le samouraï à la vue des membres de l'assemblée qui semblaient par ailleurs réfléchir à la situation. Au bout d'une heure et demis de remise en question il fut décidé que Soufuku représenterai Suna et demain il ferait un discours les groupuscules s'étaient mis d'accord et avaient juré sur leur honneur de ne pas commettre d'incivilité. Le temps était venue pour Suna de changer radicalement.


Le lendemain, du haut de cette tour sur un balcon, dans sa tenue violette au motif jaune le samouraï se tenait face à la foule, Esuki Yuli était présente à ses cotés. Il le va la main droite vers le soleil et déclara solennellement.


- Mes frères, mon peuples, citoyens du Vent. Aujourd'hui, est une nouvelle ère qui s'ouvre à nous il en est finis de cette guérilla qui gangrène le village. Il en est finis d'un seul organe décideur c'est la fin du feu et du sang, le début d'un vent nouveau qui souffle sur nos dunes. Je suis Nitobe Soufuku votre Hachidaime Kaze Kage, je ne suis pas le chef je vous représente tous du plus jeune au plus âgé que vous soyez hommes ou femmes. Vous êtes avant tous mes confrères et votre parole est d'or pour la bienséance des choses. J'attend de vous une cohésion sans faille en retour vous aurez de moi un travail sans relâche pour qu'enfin vous puissiez vivre en paix. Évidement cela ne sera pas chose aisé mais avec le temps les ennemies d'aujourd'hui deviendrons les alliés de demain j'en ai la stricte conviction. Mes frères, mes sœurs, mes enfants, mes parents. C'est l’avènement de Kaze No Kuni en tant que République que nous célébrons aujourd'hui !

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: Ode au renouveau   Ven 13 Nov - 13:15

Aujourd’hui était le grand jour. Celui que j’attendais depuis mon arrivée à Suna : l’investiture de Soufuku au poste de Kazekage. Encore fallait-il qu’il parvienne à convaincre le conseil du village, ce qui ne serait certainement pas chose facile étant donnée sa situation délicate. En effet, bien que de nombreux habitants du désert considéraient le retour de Soufuku comme un nouvel espoir pour leur patrie si affaiblie, la majorité de la population continuait d’adhérer, que ce soit par crainte ou par idéologie, aux idées conservatrices qu’avaient instauré les faucheurs et d’autres avant eux. Mon ami, qui deviendrait bientôt mon Kazekage, m’avait demandé de ne pas l’accompagner au moment où il s’adresserait au conseil. Il voulait apparaître comme un être fort et sûr de lui, et pas comme un lâche nécessitant l’aide d’une étrangère. Cela pouvait très bien se comprendre, et d’ailleurs, tant que je n’aurai pas prouvé au peuple mon adhésion et ma détermination, je serai jusqu’alors toujours perçue comme une intruse. Mais j’avais déjà un plan bien ficelé en tête afin de faire oublier cet état.

Je mis un pied hors de mon lit dans la suite qui nous avait été confiée dans le bâtiment de direction du village, à Naeko et à moi. Alors que je commençais à m’habiller, je tâchai de vérifier que mon cousin était toujours dans les parages. Visiblement, il dormait encore. Ou plutôt, il feignait de se reposer : Naeko restait sceptique à propos de notre intégration au village caché du sable. Il ne s’y sentait pas chez lui. Bien sûr, je partageais ce sentiment nostalgique, rêvant encore parfois du Kiri d’autrefois. Cependant, j’étais consciente que le monde avait changé. Rien n’était plus comme avant, et rien ne le serait plus jamais. Dos à lui, je finis de nouer mon soutien-gorge avant de me retourner.


- Que dirais-tu d’une promenade ? Nous devons apprendre à connaître notre nouveau foyer. Si on veut apparaître comme de véritable Sunajins, il faut montrer qu’on le désire.

Encore torse nu sous sa couette et les yeux mi-clos, l’homme que j’affectionnais le plus en ce monde grommela d’indécision. Il n’était motivé à rien et je peinais à changer cet état d’esprit. J’espérais donc qu’il n’était que passager. Je le tirai hors de son lit et le persuadai de m’accompagner prendre le petit-déjeuner. Quelques spécialités culinaires du désert plus tard, nous entreprîmes notre marche dans ce village à l’aspect encore rudimentaire. Je n’étais pas allée à Konoha ni à Iwa depuis trop longtemps pour me faire une idée précise, mais j’étais convaincue que les autres villages étaient bien plus évolués que le nôtre. Et pour cause : Suna n’avait connu que haine et désolation ces derniers temps. Je compris alors qu’il m’incombait d’en faire une nation tournée vers son avenir, et pas vers son passé.

J’en profitai pour me faire quelques repères, comme la bibliothèque du village, l'hôpital, les curiosités, les différents quartiers. Bientôt, tout cela n’aurait plus aucun secret pour moi. Sur la route, nous discutâmes d’un bon nombre de sujets, de l’Enfant Maudit jusqu’à l’état actuel de Kumo. J’avais promis à Naeko et à d’autres de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour rétablir l’ordre au village caché des nuages. Mais il me fallait avant cela comprendre ce qui s’y tramait… Naeko n’aimait pas en parler, mais les agissements qui avaient poussé les Kumojins à fuir leurs terres relevaient du surnaturel. Alors que nous étions encore dans nos pensées respectives, le son d’une cloche vint attirer notre attention. Celle-ci annonçait quelque chose de très important pour l’avenir de Suna et du pays du Vent tout entier : un Kazekage avait été désigné. Nous nous empressâmes de retourner au bâtiment de direction du village, imitant ainsi une foule d’habitants avides de connaître l’identité de leur nouveau dirigeant. Acclamé par certains, sifflé par d’autres, Soufuku se tenait sur la terrasse de la tour du Kazekage. Nous fîmes notre possible pour le rejoindre le plus rapidement possible. Quelques instants plus tard, je me tenais à ses côtés, Naeko légèrement en retrait. Il prononça alors son discours.


- Mes frères, mon peuple, citoyens du Vent. Aujourd'hui, est une nouvelle ère qui s'ouvre à nous, il en est fini de cette guérilla qui gangrène le village. Il en est fini d'un seul organe décideur, c'est la fin du feu et du sang, le début d'un vent nouveau qui souffle sur nos dunes. Je suis Nitobe Soufuku, votre Hachidaime Kazekage, je ne suis pas le chef : je vous représente tous du plus jeune au plus âgé, que vous soyez hommes ou femmes.  Vous êtes avant tous mes confrères et votre parole est d'or pour la bienséance des choses. J'attends de vous une cohésion sans faille, en retour vous aurez de moi un travail sans relâche pour qu'enfin vous puissiez vivre en paix. Évidement cela ne sera pas chose aisée, mais avec le temps les ennemis d'aujourd'hui deviendront les alliés de demain, j'en ai la stricte conviction. Mes frères, mes sœurs, mes enfants, mes parents. C'est l’avènement de Kaze No Kuni en tant que République que nous célébrons aujourd'hui !

Ces mots pleins de sagesse furent suivis d’un tonnerre d’applaudissements qui suffisait amplement à masquer le scepticisme et les huées désapprobatrices. Initiant un mouvement de respect, je m’inclinai face à mon nouveau Kage, ce qu’un bon nombre d’autres shinobis du sable fit par la suite. Lorsque la cérémonie prit fin, Naeko et moi suivîmes Soufuku jusqu’à son bureau personnel. Je ne pus m’empêcher de le gratifier personnellement :

- Félicitations, mon ami. C’est un nouveau départ pour Suna que tu marques là. Nous ne faisons pas encore l’unanimité, mais nous avons déjà conquis un bon nombre de citoyens. Il ne nous reste plus qu’à unifier le peuple sous un seul et même étendard. Et à ces fins, Naeko et moi sommes à ton entière disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
 
Ode au renouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato-
Sauter vers: