Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Arche bleue : espace négation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 621

MessageSujet: Arche bleue : espace négation   Lun 4 Jan - 23:30

L'heure de vérité était en fin arrivé. La jeune femme jubilait de voir cette petite garce qu'elle trouvait plus gracieuse, plus belle qu'elle même, avancer sûrement avec son congénère. Sa tête lui disait d'ailleurs quelque chose mais qu'importe, bientôt l'un d'eux devrait quitter ce monde merveilleux. Le monde derrière l'arche bleue était en fait... Une salle bleutée, étrangement bleutée, la couleur était tamisé ce qui assombrissait l'ambiance de la pièce. L'entré des deux protagonistes ralluma brusquement la salle, le bleu irradia immédiatement leur visages.
La kunoichi testa à nouveau l'étendu de son pouvoir.... Elle devina.... Yumi Esuki... Naeko Esuki... Puis se décida à prendre la parole pour leur expliquer les règles de la terrible épreuve :

Bien.... Vous avez donc choisi le bleu, la couleur des rois. Jadis cette salle était utilisée pour prier les dieux et les remercier chaque jours de notre existence sur cette terre. Pour cela, les prêtres et les prêtresses donnaient leurs chakra jusqu'à en mourir... Vous le sentez n'est ce pas ?... Oui.... Ce chakra qui vous est si propre, ce chakra qui s'échappe de votre corps pour aller nourrir cette chambre. Oh ! Ne cherchez pas à fuir, le passage est dès à présent fermé, et cette pièce est maintenant dans le vide. La règle est simple. Vous sentez la fatigue qui commence à poindre dans votre corps ? Ah ah ah ah ah mais je vois que le plus frêle possède un petit bijoux en lui.

Elle prit tout à coup un air méchant, comme si on avait essayé de tricher à son jeu génial !

Je vais me débarrasser de cette chose !... Quoique oh non..... Ah ah ah ah ah ! Je vais tout simplement le laisser te dévorer. Oui tu dois sûrement ressentir que tu lâches peu à peu ton emprise sur ton sceau... Bref trêve de bavardage vous allez mourir sinon. Vous voyez cette porte ?

Elle désigna une porte au bout du ponton de bois branlant qui composait la salle.

Il s'agit encore d'un passage. Mais à la différence du précédent, il n'y a assez d'énergie que pour faire passer 1 personne.. C'est là où ça devient intéressant. Si vous restez tout les deux ici, vous allez mourir, le Bijû en toi... Oui je ressens sa présence... Sera libéré puis aspiré dans le néant. Seul l'un de vous pourra passer cette porte ce qui signifie que vous allez devoir vous battre. Ah ah ah ah j'adore ce moment Smile ! Qui de vous deux passera la porte ? Serez vous assez idiot pour renoncer ici et mourir bêtement ? Votre temps est compté ! C'est parti !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: Arche bleue : espace négation   Mar 5 Jan - 0:48

Main dans la main, Naeko et moi traversâmes l’arche bleu en glissant un dernier regard de compassion aux habitants de Konoha. Les épreuves qui nous attendaient étaient peut-être encore au-delà de mes attentes. Et à chaque instant défilant, mon pressentiment devenait de plus en plus mauvais. Non, pire que ça. De plus en plus terrible. Une fois rentrés, j’eus une étrange vision pendant l’espace de quelques millisecondes : une sorte de halo bleu nous entourait et d’étranges flux défilaient autour de nous à une vitesse fulgurante, un peu comme si nous étions immobiles alors que l’arche elle-même était en mouvement. Le voyage était indescriptible : il me parut prendre au moins quelques secondes pendant son déroulement, alors que je considérai qu’il avait été instantané une fois de l’autre côté. A propos : nous nous retrouvâmes dans une immense salle teintée de multiples reflets bleus. Elle surmontait un vide qui paraissait sans fin. Autour de nous se trouvaient plusieurs fragiles pontons, l’un menant à la seule issue que je visualisais jusqu’alors. De toute évidence, il s’agissait d’une épreuve de réflexion. Alors que les reflets bleus s’intensifièrent brusquement, l’étrange voix, toujours aussi sinistre, reprit la parole, cette fois avec un ton enjoué, presque amusé…

- Bien... Vous avez donc choisi le bleu, la couleur des rois. Jadis cette salle était utilisée pour prier les dieux et les remercier chaque jour de notre existence sur cette terre. Pour cela, les prêtres et les prêtresses donnaient leur chakra jusqu'à en mourir... Vous le sentez n'est ce pas ?... Oui.... Ce chakra qui vous est si propre, ce chakra qui s'échappe de votre corps pour aller nourrir cette chambre. Oh ! Ne cherchez pas à fuir, le passage est dès à présent fermé, et cette pièce est maintenant dans le vide. La règle est simple. Vous sentez la fatigue qui commence à poindre dans votre corps ? Ah ah ah ah ah mais je vois que le plus frêle possède un petit bijoux en lui.

J’aperçus Naeko froncer les sourcils lorsqu’elle évoqua son bijuu. De la même manière qu’elle avait perçu qu’Hanako était un simple clone, elle avait ressenti l’étendue de la puissance de la bête scellée en mon compère. Elle prit soudainement une voix bien plus dramatique et grave.

- Je vais me débarrasser de cette chose !... Quoique oh non..... Ah ah ah ah ah ! Je vais tout simplement le laisser te dévorer. Oui tu dois sûrement ressentir que tu lâches peu à peu ton emprise sur ton sceau... Bref trêve de bavardage vous allez mourir sinon. Vous voyez cette porte ? dit-elle au moment où la sortie, que j’avais déjà aperçue, s’illumina en bleu. Il s'agit encore d'un passage. Mais à la différence du précédent, il n'y a assez d'énergie que pour faire passer 1 personne.. C'est là où ça devient intéressant. Si vous restez tous les deux ici, vous allez mourir, le Bijû en toi... Oui je ressens sa présence... Sera libéré puis aspiré dans le néant. Seul l'un de vous pourra passer cette porte ce qui signifie que vous allez devoir vous battre. Ah ah ah ah j'adore ce moment ! Qui de vous deux passera la porte ? Serez vous assez idiot pour renoncer ici et mourir bêtement ? Votre temps est compté ! C'est parti !

Un défi cruel, à n’en pas douter. Il n’y avait pas de temps à perdre. J’activai aussitôt ma technique d’exploitation cérébrale, afin de décupler mes sens. Dans le calme le plus plat et un silence pesant, j’analysai très rapidement - et pourtant si précisément - toutes les parois des murs qui nous entouraient. Aucune autre issue ne semblait visible. Et je n’avais pas l’intention de prendre le risque de penser que le trou noir sous nos pieds en était une. Il n’y avait donc pas d’entourloupe, comme j’avais pu l’imaginer : cette porte était la seule sortie. Si elle n’avait pas menti à ce sujet, elle n’avait probablement pas menti non plus sur sa nature : elle ne permettait que le passage d’une seule et unique personne. Un de nous deux devait donc rester ici.

- Ne cherche pas Yumi, il n’y a aucune issue… Laisse-moi là et continue.

Je savais pertinemment qu’il me serait impossible de raisonner Naeko à agir autrement : il était beaucoup trop têtu pour sauver sa peau. D’un autre côté… n’avait-il pas raison d’avoir un tel comportement ? Après tout, j’étais devenue indispensable pour Suna. Indispensable pour le monde. Lui n’était que mon garde du corps. Il me suffisait d’en trouver un autre une fois sortie de cet endroit. Je me mordillai la langue, comme pour me réveiller d’un mauvais rêve. J’avais honte d’avoir ne serait-ce qu’énoncé cette possibilité… Non, il devait y avoir un moyen de sortir d’ici comme nous y étions rentrés : main dans la main. Pourtant, je sentais déjà mes forces me quitter petit à petit. Rien de bien méchant pour le moment, mais c’était suffisant pour me faire comprendre que ce n’était pas une plaisanterie. J’en avais vues des vertes et des pas mûres au cours de mon existence, mais celle-là, on me l’avait jamais faite…

J’utilisai alors la même technique que précédemment, mais dans un but tout autre : analyser chacune des paroles de cette voix sans visage. Souvent, si ce n’est tout le temps, les réponses aux énigmes figuraient bêtement dans leur énoncé. Je passai au peigne fin tous les mots qu’elle avait prononcés, jusqu’à m’arrêter sur une phrase en particulier… «Si vous restez tous les deux ici, vous allez mourir». Si et seulement si nous y restions tous les deux. Cette déjantée n’avait rien précisé à propos de l’opportunité opposée : la personne qui resterait entre ces murs n’était certainement pas condamnée à ce triste sort. De la même manière que cet étrange sortilège s’était activé à l’instant où nous avions franchi la première arche, il pourrait tout à fait se dissiper au moment où l’un de nous traverserait la seconde. C’était ça. Ça ne pouvait être que ça : cette épreuve visait à nous dessouder l’un de l’autre, voire à nous tuer tous les deux si nous n’utilisions pas notre cerveau. Quoi qu’il en soit, elle avait choisi le mauvais binôme pour cette épreuve. Notre immuable confiance en l’autre rendait toute tentative de corruption impossible. Je ravalai tout de même ma salive en me rappelant que j’avais songé au pire… Sur le ton le plus serein que je pouvais employer, j’exposai mes découvertes à Naeko.


- Je suis absolument certaine qu’à l’instant où l’un d’entre nous franchira cette nouvelle porte, l’autre sera épargné. Je te demande de me faire confiance Naeko, comme toujours… Je commençai alors calmement ma marche sur le ponton menant vers la suite, laissant Naeko sur le piédestal central. Alors écoute attentivement : déchaîne la puissance d’Isobu jusqu’aux limites que tu peux encore contrôler. Cela te permettra de tamponner l’absorption de chakra jusqu’à ce qu’Isobu en soit vidé. Ou presque… Je compte sur toi pour reprendre le dessus à l’instant où tu sens ses réserves s’épuiser. Il ne faudrait pas le perdre dans le process, tout de même. Si mon hypothèse s’avère exacte, tu sentiras vite que ton chakra sera en paix une fois que j’aurai disparu de l’autre côté. Et, si ce n’est pas le cas, suivre mes instructions te permettra de gagner du temps… Temps que j’utiliserai pour trouver un moyen de te sortir d’ici. Les possibilités qui s’offriront à moi nous sont encore inconnues, après tout. Quoi qu’il en soit, ne fléchis pas, âme sœur. Je ne te laisserai pas seul.

Alors que j’avançais déjà au contact de la porte, je pris ce lourd silence comme une approbation. Sans me retourner, je devinai qu’il avait déjà commencé à puiser dans les réserves de Sanbi, s’étant certainement entouré de ses trois queues ; si seuil il y avait à la maîtrise de son bijuu, nous ne l’avions pas encore trouvé. A l’instant où je franchis la porte, je regrettai d’avoir prononcé le terme «hypothèse». Ce n’en était pas une. C’était une certitude. Je ravalai une dernière fois ma salive avant d’être happée dans une nouvelle lumière bleue, encore plus scintillante que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 521

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Re: Arche bleue : espace négation   Sam 9 Jan - 19:53

Sa main moite tenait fortement celle de son allié. Il était seulement parti s’entraîner avec sa cousine au-delà des dunes de Suna. Or, il se trouvait désormais et comme toujours embarqué dans des histoires qui le dépassaient. Celle qu’il était en train de vivre prenait une grande ampleur, il le savait, il l’avait remarqué pas les diverses personnalités présentes, par cette voix omnisciente et le décor irrationnel qui se construisait au fur et à mesure de la quête. Il suffisait de faire face aux trois arches pour en être conscient. Lorsque le duo de glace en traversa une, la bleue, ils furent transporté dans une salle aux couleurs identiques.

- Bien.... Vous avez donc choisi le bleu, la couleur des rois. Jadis cette salle était utilisée pour prier les dieux et les remercier chaque jour de notre existence sur cette terre. Pour cela, les prêtres et les prêtresses donnaient leur chakra jusqu'à en mourir... Vous le sentez n'est ce pas ?... Oui.... Ce chakra qui vous est si propre, ce chakra qui s'échappe de votre corps pour aller nourrir cette chambre. Oh ! Ne cherchez pas à fuir, le passage est dès à présent fermé, et cette pièce est maintenant dans le vide. La règle est simple. Vous sentez la fatigue qui commence à poindre dans votre corps ? Ah ah ah ah ah mais je vois que le plus frêle possède un petit bijou en lui

Naeko fut étonné par les propos que tenait cette entité. Celle-ci mentionnait des cultes méconnus et sûrement oublié, mais là n’était pas le plus percutant. La voix féminine venait de souligner la passivité du manipulateur de glace ainsi que la présence d’Isobu en lui.

- Je vais me débarrasser de cette chose !... Quoique oh non..... Ah ah ah ah ah ! Je vais tout simplement le laisser te dévorer. Oui tu dois sûrement ressentir que tu lâches peu à peu ton emprise sur ton sceau... Bref trêve de bavardage vous allez mourir sinon. Vous voyez cette porte ? Il s'agit encore d'un passage. Mais à la différence du précédent, il n'y a assez d'énergie que pour faire passer 1 personne.. C'est là où ça devient intéressant. Si vous restez tout les deux ici, vous allez mourir, le Bijû en toi... Oui je ressens sa présence... Sera libéré puis aspiré dans le néant. Seul l'un de vous pourra passer cette porte ce qui signifie que vous allez devoir vous battre. Ah ah ah ah j'adore ce moment Smile ! Qui de vous deux passera la porte ? Serez-vous assez idiot pour renoncer ici et mourir bêtement ? Votre temps est compté ! C'est parti !

L’hôte constata avec stupeur les remarques de la voix alors que sa cousine ne cessait de chercher une solution. Yumi venait d’activer une technique qui lui permettait de décupler ces sens. Tandis qu’elle voyait et examinait chaque détails de la pièce, son binôme fut préoccupé par autre chose. Lorsque l’entité venait de finir son discours Naeko avait déjà comprit qu’il n’y avait qu’une possibilité. Il avait passé ces dernières années en ne faisant qu’un avec la femme qui incarnait son espoir de vivre, il refusait tout monde qui ne nécessitait pas son existence. Elle lui avait tant apporté, il voyait en elle la clé de tout les maux.

- Ne cherche pas Yumi, il n’y a aucune issue… Laisse-moi là et continue.

Autrefois cette salle servait à remercier les Dieux en se sacrifiant, le jinchuriki était prêt à inaugurer un nouveau rite et remercier sa cousine. Il était prêt à se sacrifier, il était prêt à donner sa vie ainsi que celle d’un démon à queue pour que sa moitié puisse réaliser son rêve. Elle en était consciente mais préférait comme toujours tenter le tout pour le tout.

- Je suis absolument certaine qu’à l’instant où l’un d’entre nous franchira cette nouvelle porte, l’autre sera épargné. Je te demande de me faire confiance Naeko, comme toujours… Alors écoute attentivement : déchaîne la puissance d’Isobu jusqu’aux limites que tu peux encore contrôler. Cela te permettra de tamponner l’absorption de chakra jusqu’à ce qu’Isobu en soit vidé. Ou presque… Je compte sur toi pour reprendre le dessus à l’instant où tu sens ses réserves s’épuiser. Il ne faudrait pas le perdre dans le processus, tout de même. Si mon hypothèse s’avère exacte, tu sentiras vite que ton chakra sera en paix une fois que j’aurai disparu de l’autre côté. Et, si ce n’est pas le cas, suivre mes instructions te permettra de gagner du temps… Temps que j’utiliserai pour trouver un moyen de te sortir d’ici. Les possibilités qui s’offriront à moi nous sont encore inconnues, après tout. Quoi qu’il en soit, ne fléchis pas, âme sœur. Je ne te laisserai pas seul.

Elle avança vers la porte sans se retourner. Naeko n’avait plus rien à dire, il témoignait déjà de son amour tout les jours. Il effectua les instructions que son âme soeur venait de lui annoncer. En extériorisant la puissance de son bijuu comme il avait apprit à le faire sur l’Île Tortue il espérait survivre. Face à la porte il vit sa cousine disparaître dans une lumière bleue. Cette scène le troubla, lui était toujours en vie mais il n'avait aucune confirmation pour Yumi. Des pensées horribles se créaient en lui, il imaginait le pire et cela avait un effet néfaste sur le contrôle du bijuu. Alors qu’il commençait à perdre le rapport de force qu’il entretenait avec son démon, l’hôte fixa sur la couleur bleu omniprésente dans la salle. Les nuances de bleu renvoyaient directement l’humain dans ses plus lointains souvenirs, son enfance, l’île entourée par l’océan sur laquelle il a vécu ainsi que l’amour paternel et maternelle. Des émotions refaisaient surface et cela lui permettaient de ne pas céder à la transformation.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t653-annales-de-naeko-esuki#4239 http://sns-rp.forumgratuit.org/t630-bingo-book-naeko-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4510-en-cours-naeko-esuki-lexile
Messages : 621

MessageSujet: Re: Arche bleue : espace négation   Dim 14 Fév - 13:55

Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ! Naeko tu es donc resté. Le pauvre petit Naeko, c'est toujours lui qui prend tout pour sa fidèle Yumi ! Ah ah ah ah, tu es un idiot !!!! Mais ton idiotie est une source d'agrément aujourd'hui !

L'entité jubila lorsque Yumi franchit la porte. La porte disparu aussitôt et l'effet d'absorption cessa immédiatement. Une nouvelle porte apparu. Une douce lumière s'échappait de celle ci, une vue imprenable sur le désert et, le corps de Naeko jonchait sur le sol sableux.

J'ai choisi de t'épargner la souffrance d'une nouvelle épreuve. Ton sacrifice te permettra de rejoindre les tiens. Quand à Yumi ? Et bien... Elle risque d'être surprise de ce qui l'attend dans la prochaine salle. Elle a sûrement du croire qu'elle en avait fini avec la vie, non loin de là, sa souffrance à elle ne fait que commencer ! Et c'est moi qui me chargerait de lui attribuer. Aller va Naeko, avant que je ne change d'avis, si tu refuses de partir tu resteras coincé ici pour l'éternité et ton âme sera à jamais incapable de rejoindre ton corps. Quel destin tragique pour un jinchuriki. Ah comme je me retrouve en toi par moment. Nous sommes à la fois différent mais si similaire. Je te souhaite le meilleur avenir.... Ton idiotie l'a emporté sur l'audace et l'intelligence de ta première.

L'entité se sentait d'humeur nostalgique, se sacrifice était si beau... Elle aura voulu que sa sœur se sacrifie pour elle de cette manière sans qu'elle soit obligé de la tuer pour prendre sa place. Elle décida de passer à son univers suivant et d'attendre les trois élus pour passer l'épreuve finale....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arche bleue : espace négation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arche bleue : espace négation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» La notion d'espace public dans le mental haïtien
» Formulaire d' Agrégation.
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
» Lune Bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Temple du vent-
Sauter vers: