Partagez
 

 Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyVen 30 Déc - 15:57


  • Kaminari no Kuni, quel beau pays. Un pays plein de sons, d’odeurs, de vibrations, de nuances... Sanosuke, un jeune ninja de cette glorieuse nation, marchait dans les rues embrumées du village. Sa destination, où il allait devoir passer son après-midi entier ? Il n’était qu’à peine quatorze heures, qu’est-ce qui allait pouvoir autant l’occuper ? L’ANBU d’une petite vingtaine d’année, épéiste hors pair, allait enfin réellement s’intégrer au groupe des ninjas de Kumo. Depuis sa venue dans ce village, le puissant guerrier n’avait pas été encore en équipe, sinon en tant que garde du corps du Raikage. Cependant, aujourd’hui cela allait changer. Qu’était-ce, dans son ventre ? Une peur, une sorte de stress peut être ? Surement pas ! Il n’allait que rencontrer la personne qui l’aidera, point. Un certain shinobi dénommé Gakuto Nobishi. Sanosuke avait survolé sa fiche rapidement (en braille, bien sûr !), après tout il sera son chef d’équipe pour une durée indéterminée. C’était une tête de l’IrouJutsu et du FuinJutsu, ainsi qu’un scientifique, plus qu’un ninja. Son utilité, en tant que combattant ? Sanosuke ne l’estimait pas énormément, sa place n’était pas sur un champ de guerre mais derrière un labo, bon sang !

  • Enfin.. Si toutefois il avait un minimum de force dans les bras et quelques connaissances dans les arts ninja, ce Juunin pourrait peut-être servir. Ses lames dans ses fourreaux, battant ses cuisses sur le rythme de ses pas, semblaient demander à fendre l’air. L’appel du combat ne devait pas le dominer, Sanosuke testerait ce Gakuto à SA manière, et si malgré tout il y parvient, Sanosuke acceptera d’être son chef d’équipe. Pas d’équipe, pas d’équation, pas de sciences, juste ses valeurs. Sans doute les aura-t-il, mais saura-t-il les utiliser ? Tel était le test de Sanosuke, l’un des plus dangereux shinobi de Kaminari.
  • Pourquoi dangereux, me direz-vous ? Sanosuke n’est pas sain d’esprit, exact. Certes très puissant, cet enfant n’a jamais vécu en société, et son statut, aujourd’hui encore classé secret défense, n’était qu’une porte de sortie pour lui. Il s’ennuyait profondément, et s’entrainer restait son rare loisir. Quoi faire sinon ? Sortir, batifoler ? À quoi donc, si la vie est éphémère. Pour le moment, là n’était pas la question de toute façon. Il allait devoir tester ce gamin, et bien, ce gamin allait voir ce qu’être ninja signifiait. Il ne s’agit pas d’être plus intelligent, du moins, pas que. La stratégie était importante mais fallait-il encore avoir un large panel de possibilités. Même avec une seule corde à son arc, combattre était malgré tout l’une des principales utilités du Ninja. Quoi que…
  • L’IrounJutsu était intéressant. Si soigner était sa spécialité, Gakuto serait sûrement utile. Mais à quoi bon l’envoyer avec un ninja comme Sano ? Un maître du corps à corps et un soigneur, quelle bêtise. Ce n’était pas une bonne idée. Pourquoi ? S’était à s’en torturer la tête. Même blessé, Sano ne reculerait pas.. Il mettait Gakuto au rang de simple baume de soin pour après le combat ? Un junnin avec ses capacités cognitives avait tant de possibilités autres que ce rôle, pourtant. Serait-ce le FuinJutsu qui avait intéressé le Raikage ? Pour Hachibi, peut-être ? Si jamais c’était ça, c’est qu’il y avait un cruel manque de confiance entre les deux, ce qui étonnerait beaucoup le jinchuriky. Juste une sécurité de plus ? Et puis, pourquoi pas après tout. De plus, les Ninjutsus de soin sont très rares, autant profiter de cela. A côté, visiblement, le Junnin nommé Gakuto était doté d’un katana. Peut-être était-il doué ? Sûrement moins que le jeune Kamirai, mais tout de même, en y pensant... Gakuto semblait être un bon élément dans son style. Mais là était bien le problème.

  • Gakuto semblait bon dans son style, pas dans celui de Sanosuke. Jongler entre deux styles de combat a toujours été quelque chose de bien compliqué, sûrement pas hors de portée mais toujours était-il que c’était peu pratique. Si le Junnin ne s’avérait pas satisfaisant au combat, si Sanosuke devait continuellement le protéger, sérieux, ça n’allait pas le faire. L’aveugle, ses mains croisées dans son dos, sous un kimono large masquant dans son épaisseur ses lames magnifiques, marchait d’un pas décontracté, son « élève » ne devait arriver que dans dix minutes. Sûrement un ou deux autres shinobi viendront sous son aile prochainement, mais ça c’était une autre histoire. Prochainement, peut-être... C’était des responsabilités, que Sanosuke n’appréciait pas spécialement, mais soit. D’un autre côté, c’était une reconnaissance normale de son maître que de lui offrir ce poste de chef d’équipe. Avant toute chose, il fallait savoir si malgré tout ce Gakuto survivra au test du sadique.
  • Sanosuke ne s’estimait pas particulièrement cruel, ni particulièrement exigeant. Cependant il se savait bien peu pédagogue. Face à un Junnin, de toute façon, il n’allait pas le couver. Si Gakuto méritait son titre, alors il n’y aura aucun problème. Sinon…

  • Perdu dans ses pensées, le jeune éphèbe arriva finalement devant les espaces loin des bâtiments, où son « rendez-vous » aura lieu. Les nuages avaient peu à peu quitté la zone, qui sombrait dans la lueur faiblissante et ombragé d’un soleil se cachant au fil du temps derrière les montagnes. Le diplômé du titre de Junnin n’allait pas tarder, Sanosuke se tenait droit, les mains toujours croisées sous la toile de son vêtement. Patient, il n’aimerait pas vraiment que son élève soit en retard…
  • Quelques minutes passèrent, l’arrivée de Gakuto se devait imminente. Hochant la tête à gauche, puis à droite, l’épéiste de Kumo fit craquer les articulations de son cou, puis celles de ses doigts. Des bruits de pas se rapprochaient rapidement. Serait-ce lui qui venait ? Ce serait bien pour lui, en effet. S’il commençait par venir en retard, Sanosuke ne l’attendrait pas. L’aveugle déplia ses bras, légèrement, qu’à peine, mais suffisamment pour prendre en main le manche de Kukoame et de Takeshi, son Wakizashi et son Kodachi. Le bruit de pas s’approchait toujours, serait-ce Gakuto ? Oui, non ? De toute façon, si il n’arrivait pas bientôt, il n’aurait pas d’autre chance.


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Sam 10 Mar - 10:43, édité 6 fois (Raison : Lecture)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyLun 2 Jan - 13:46


Le jeune Gakuto arriva tout juste à l'heure. Heureusement qu'il avait prévu d'arriver avec quelques heures d'avance, car il avait été attaqué par un groupe de jeunes qui voulait lui casser les genoux. Heureusement, il s'en sortit sans trop de problème, après avoir couru le plus vite possible et s'être soigné, grâce à ses multiples techniques d'iroujutsu. Il ne voulait pas gaspiller ses forces avant son entraînement tant attendu, qui lui permettrait de passer Juunin, c'est pourquoi il ne s'est pas attardé pour les remettre en place. La priorité en ce moment était d'arriver à l'heure. Il aurait peut-être la chance, sur le chemin du retour, de retrouver ces jouvenceaux qui attaquaient tout ce qui se trouve à proximité de leur petite tête écervelée, et, s'il lui resterait des forces après cet entraînement intensif, il materait tous ces énergumènes jusqu'au dernier. Au pire, il savait qu'il finirait par les retrouver, et alors il pourrait se venger. C'est à cause de cette vermine, que l'on n'ose plus sortir de chez soi. Et même s'il ne retrouvait pas ces garnements, il n'aurait rien perdu, car son repos et dort (est d'or) et même si le temps est précieux, ils finiront par attaquer des ninjas trop puissants, qui n'hésiteront pas plus d'une demi-seconde avant de réduire ces faibles personnages à l'état de poussière.

Arrivé devant son entraîneur, Sanosuke Kamiraï, il se demanda s'il avait bien fait de venir. Il semblait plutôt imposant, grand, musclé et avec une certaine quantité d'armes, que Gakuto n'avait pas eu le temps de compter. Lui, n'avait amené que son simple katana, et sa machine à calculer, bien qu'il savait qu'il ne pourrait pas l'utiliser sans faire apparaître Kugato. Il la gardait en dernier secours, au cas où cet entraînement serait trop dur pour lui. Il passait maintenant en revu, tout ce qu'il devait faire. Son père lui avait expliqué, un jour, qu'à chaque examen, on jugeait non seulement les qualités exigées, mais aussi la politesse, le savoir vivre et la sympathie. Pour la politesse et le savoir vivre, il n'avait aucune inquiétude à se faire, il se débrouillait très bien. Mais quant à la sympathie, il avait toujours eu des doutes sur ces capacités à nouer des liens. Il savait que son examinateur ne l'apprécierait sûrement pas, comme c'était le cas lors de tous les autres examens qu'il avait pu passer. Il comptait sur Kugato pour lui faire passer outre cette difficulté. Mais il était très partagé… Sans Kugato, il ne réussirait pas forcément son examen, mais avec lui, il n'y arriverait sûrement pas non plus. Si une fois apparu, il ne reprenait pas aussitôt son corps, Kugato pourrait décider de ne jamais le lui rendre et alors, il lui serait difficile de réussir cet entraînement. Kugato devait alors être appelé volontairement quand cas d'extrême nécessité et s'il apparaissait de lui-même, cela voulait dire que Gakuto n'avait plus d'énergie pour repousser Kugato.

Un autre critère dont son mère lui avait parlé était l'apparence. Il s'en préoccupait peu et cela reflétait parfaitement sa psychologie. Il aimait bien avoir les cheveux désordonnés et appréciait la couleur noire. Pourtant aujourd'hui, il avait décidé d'apporter un peu de couleur à ces ténébreux vêtements. Il avait amené un pinceau et un petit pot de peinture bleu. Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi de tels accessoires, c'est évidemment pour pouvoir résoudre des équations à même le sol, afin de porter ses coups avec un maximum de précision. Il ne devrait pas en avoir besoin, s'il est en forme, il fera ses calculs de tête, mais sinon, il devra écrire les principaux résultats pour pouvoir se souvenir des solutions, dans le but de toucher sa cible avec la plus grande exactitude.

Il fallait maintenant engager la discussion avec cet entraîneur, qui, à ce qu'on disait, n'était pas très indulgent et une seule erreur pouvait empêcher Gakuto d'atteindre sont but. Il avait l'impression que cet Anbu était assez impatient, non pas de tester Gakuto, mais d'en finir avec lui. Il avait donc des réticences à avancer vers lui. Allait-il tester ses réflexes en l'attaquant avant qu'il ne fasse ses salutations habituelles ? Gakuto serait prêt. On ne le surprend pas aussi facilement que ça. Il était déjà prêt à attraper son katana léger et puissant. Mais étrangement, contre toute attente, Sanosuke ne réagit pas à son approche. Peut-être allait-il attendre que Gakuto se sente en confiance pour augmenter cet effet de surprise. Ou alors il a senti qu'il avait prévu qu'il allait l'attaquer lorsqu'il ne serait plus sur ses gardes. Gakuto devait, si ce dernier cas s'avérait exact, faire semblant d'être en confiance tout en étant prudent. Ce qui demande suffisamment d'effort. Gakuto avait l'habitude d'être honnête et il ne savait pas mentir, encore moins contrôler l'apparence qu'il dégage. L'inquiétude montait de plus en plus en lui, ce qui n'était que peu recommandable.

Gakuto, en arrivant, présenta ses excuses pour son retard. En fait, il présentait plutôt ses excuses pour être arrivé plus tard qu'en avance. Il appréciait avoir de l'avance. Pour lui, arriver à l'heure, c'est être en retard. Mais maintenant, il était là, sans savoir quoi faire. Il ne savait pas en quoi consistait cet entraînement, et personne n'avait pu lui répondre. Il était donc devant son entraîneur, espérant réussir tout ce qu'on pourrait lui demander, voire impressionner Sanosuke Kamiraï. Il attendait donc qu'on lui dise quoi faire. Prendre des initiatives n'étaient pas dans les habitudes de Gakuto qui se demandait perpétuellement si ce qu'il essaye de faire était vraiment ce qu'il fallait qu'il fasse. Il n'aimait déjà pas cet homme. Peut-être allait-il changer d'avis, mais de toute façon, il devait au moins passer quelque temps avec lui, s'il veut espérer un jour faire des missions plus intéressantes que garder les chats des voisins.

Mais maintenant, qu'allait-il se passer ? Pourrait-il se contrôler comme il le souhaitait ? Il en revenait toujours à ces mêmes questions, sans savoir s'il pouvait y répondre. Ces dernières secondes écoulées depuis qu'il était arrivé à proximité de son entraîneur lui avait paru durer des heures entières. Il était au meilleur de sa forme, il se sentait prêt. Son humeur était revenue, il n'avait plus que très peu d'inquiétude face à son entraîneur, qu'il devrait sûrement considérer comme un ennemi, si ce qu'il avait cru comprendre était juste. Il devait maintenant commencer son entraînement, dès que son maître lui aurait donné le feu vert...

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 3 Juin - 12:20, édité 7 fois (Raison : Ajout de Balises)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyDim 8 Jan - 14:39


  • « Il » était là. Le petiot dont il avait la charge. Sanosuke se retourna vers lui, calmement, sans ouvrir ses yeux aveugles. Il s’excuse de son manque d’avance, bien naturellement Sanosuke n’en avait cure. Les excuses, ce n’est rien que des excuses, elles ne font rien avancer du tout. Il portait son katana à la ceinture, une arme de bonne facture visiblement. Le son qu’elle produisait était éclatant, scintillant dans l’esprit de l’aveugle. Un esprit, ma foi, doté d’une bien étrange capacité, une sorte de vision virtuelle, de traits, de perspective, de solidité, de fluide et de courant. Un esprit calculant naturellement chaque distance, chaque solidité, chaque écho de chaque son, un esprit capable de véritables prouesses mathématiques et scientifiques. Sans pour autant s’en rendre compte. Une simple habitude me direz-vous. Ses trois katanas « réels » à sa ceinture demandaient ses mains, les autres, dans le monde parallèle des sceaux, attendaient patiemment d’être appelés. Le jeune Gakuto semblait confiant, mais se doutait-il un instant de « qui » était Sano ? Il semblait démuni de toute source de danger, le gamin. Il portait, et ce à la surprise de notre Anbu, un pot de peinture et un pinceau. Que comptait-il en faire ? Il ne pense pas sérieusement combattre quand même ? se demanda le démoniaque ninja de Kumo. Après tout, il voulait le tester non pas au combat en soi, mais à sa capacité à intervenir. Mais un combat « réel » pourrait peut-être suffire. Après tout, pour réussir à intervenir, il faut déjà avoir les capacités minimales pour faire quelque chose d’utile. Enfin, la pensée de l’Anbu n’était pas d’avoir un chien bien obéissant pour quelques temps. Il voulait quelqu’un sachant prendre des initiatives. Des « vraies » initiatives. On disait de lui qu’il était intelligent. S’il connait tant de choses, il devrait se connaitre lui-même, alors il pourra dévoiler ses talents à notre examinateur. Il ne semblait pas inquiet pour autant, alors que comptait-il faire ? Sanosuke ne voulait ni le presser ni le contraindre. Il voulait le voir évoluer dans une situation plus complexe mais c’était à notre petit Junnin de voir ce qui allait lui convenir le plus. Et à Sanosuke de lui montrer que tout ne se passe pas toujours comme prévu.

  • D’un geste ample de la main, lent mais précis, n’attendant aucune réponse, le jeune ninja fit comprendre à son « élève » de se taire. Croisant les bras sur son poitrail, qui se soulevait au rythme d’une respiration sereine, Sanosuke attendit quelques secondes. Des secondes semblant être des années et des années. Le vent repoussa un nouveau nuage dans les montagnes du village de la foudre, qui de nouveau se fit envahir d’un myste léger et humide, ne gênant qu’à peine les deux guerriers. Le soleil semblait briller encore plus, pourrait-on dire, mais Sanosuke ne l’a jamais vu et jamais il ne le verra, alors quoi d’autre ? Le vent caressa la joue du jeune homme, se plongeant dans des cheveux fins mal peignés, courts. Son vêtement ample mangea ce vent, qui plongeait contre la peau du shinobi sans s’en apercevoir réellement, habitué à ce contact dans un village tel que le sien. Pourtant rien ne semblait bouger, absolument rien. Les arbres alentours perdaient quelques feuilles, et les branches émettaient un bruit clairsemé de craquements, de caresses ou encore de feuilles arrachées par la délicatesse de la saison. Gakuto ne semblait qu’attendre la réaction du jeune Anbu, alors que sa seule réaction était de le laisser faire. Ce dernier n’ayant pas envie de gaspiller sa salive pour rien, il déclara simplement, sans la moindre once d’énervement, bien qu’à contre cœur :

    - Alors ? Que comptes-tu faire maintenant que tu es là ? Tu sais pourquoi tu es devant moi, maintenant prouve moi que je ne suis pas là pour rien.

  • Sur ces mots lourds de sens, Sanosuke soupira très légèrement, mais tout aussi légèrement que ce fut lourd de sens. Si lui-même devait se préparer à bien des éventualités, il était peu agréable de voir que son élève ne s’était même pas préparer à montrer de lui-même sa valeur. Le jinchuriky n’allait ni l’attaquer, ni le provoquer, non, il ne voulait pas interagir. Il ne voulait qu’une chose, en finir, et vite. Avec quoi ? Lui-même ne le sait pas, le destin l’écrira avec les prochaines heures. Mais il voulait en finir et vite, il n’y avait pas que le cas « Gakuto » dont le jeune épéiste de Kumo devait s’occuper. Cependant, et contre toute attente, Gakuto ne lui semblait pas désagréable. Il semblait posséder quelques vertus, comme le prouvait l’excuse qu’il montait pour son manque d’avance. Ce qui était vrai ou pas, dans son histoire, n’intéressait guère Sanosuke, il savait quelque chose qu’il voulait savoir : ce petit avait le sens des responsabilités, visiblement. Cela ne trompait pas. Mais avait-il les capacités pour les assumer, là était la question. Cèderait-il à la pression ? Ce serai signer sa mort, Gakuto n’était absolument pas de taille face à un tel monstre pourri de talent. En contrepartie, ni l’un ni l’autre ne s’étaient vue à l’œuvre, et si Gakuto s’avérait si intelligent, en combat rapide et isolé sûrement ce dernier pourrait facilement prendre l’avantage. Qu’en était-il ? Sans se l’avouer, Sanosuke aurait sûrement sourit si il n’y avait pas un fichu rempart entre lui et les autres. Ce petit était intéressant, et l’ANBU semblait vouloir s’amuser avec. Non pas violement, bien sûr, mais un amusement comme l’entend un shinobi, une sorte d’entrainement sadique et puéril où l’un domine totalement l’autre. Et où les rôles sont tellement claires qu’il devient souvent malsain de continuer. Quoi que, cela ne serait pas inintéressant de voir jusqu’où le scientifique allait tenir, jusqu’où il supporterait que Sanosuke pousse le bouchon. Et jusqu’où il saurait se renier pour son statut de Juunin. Dans un ultime geste d’invitation, Sanosuke écarta ses mains, demandant à son futur élève d’agir, enfin.


[Désolé, manque d'inspiration u.u']


Dernière édition par Sanosuke Kamiraï le Dim 29 Jan - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyDim 8 Jan - 19:58


Que dois-je faire ? Il écarte ses mains, comme s'il voulait que je les lui coupe, il est malade ce type ! Faut qu'il se fasse soigner. Ou alors, il me prend pour le dernier des bleus et c'est moi qui vais être découpé en rondelles. Non, je dois l'attaquer avant qu'il ne le fasse, c'est ça que signifie son geste. Mais par quoi commencer, il me laisse l'avantage, je dois en profiter. Maintenant, je dois voir avec au moins trois coups d'avance, peut-être même quatre, ou encore plus… Combien de coups avaient été comptés par son adversaire avant même qu'il n'écarte les bras ? Mon adversaire ne pouvait être que meilleur que moi, et donc il aurait prévu plus de coup qu'un simple petit ninja débutant, même pas capable d'attaquer un personnage sans défenses.

Afin de gagner du temps, il demanda s'il devait vraiment attaquer, mais il n'attendit pas de réponses, il ne savait même pas si Sanosuke avait répondu. L'important pour lui était d'être prêt avant son entraîneur, voire de le surprendre alors qu'il s'attendait à une attaque. S'il réussissait à le surprendre, il aurait presque gagné. Mais comment faire… Il avait la solution, utiliser son pot de peinture et dessiner des messages incompréhensibles sur le sol, afin que son adversaire le croit occupé à divaguer et quand son maître serait ennuyé, il pourrait attaquer aussitôt. C'était la première fois qu'il était dans ces conditions si particulières, et il ne savait pas bien comment agir. Fallait-il qu'il écrive dans son coin ou plutôt à la vue de son examinateur ? Il préféra la deuxième option, elle lui permettait en même temps d'humilier son professeur. Il ne comprendrait rien et ne saurait pas ce que Gakuto préparera. Gakuto allait se mettre à écrire.

Étrange, j'ai même pas eu besoin de dessiner, il a déjà l'air agacé. C'est pas grave, autant rajouter une couche et le pousser à bout. Alors résolvons dans ℂ l'équation 2x² - 3x = -2, alors Δ = -7, donc on se retrouve avec exactement deux solutions, puisque le discriminant n'est pas nul et ces solutions sont complexes, car Δ < 0. Ces solutions sont : ¾ - i √(7)/4 et ¾ + i √(7)/4. Après quelques équations du second degré, quelques équations différentielles et quelques formules trigonométriques, il ne pourra pas tenir encore longtemps, il va craquer, j'en suis sûr. Bon alors, il va s'impatienter, j'attends moi ! Il me semble impassible, ce type est déjà lourd. Dire qu'il va falloir que je reste avec lui pour une durée indéterminée. C'est sûrement la présence de l'entraîneur qui m'embêtera le plus pendant mes missions. Je suis sûr que n'importe qui m'aurait déjà demandé d'arrêter de faire n'importe quoi et qu'il faut se concentrer au combat, mais lui, il ne disait rien. Impossible de savoir s'il dormait, ou s'il n'avait rien d'autre à faire, ou s'il s'amusait en regardant un petit se ridiculiser en faisant des calculs sans queue ni tête, ou peut-être qu'il se méfiait d'un fou échappé de son asile...

Toutes ces questions se bousculaient dans la tête de Gakuto, et il n'attendait aucune réponse, juste une réaction de cet impassible personnage. Mais il savait que dessiner sur le sol, ne correspondait pas vraiment aux attentes de son examinateur, qui lui avait dit clairement de faire ses preuves. Il fallait donc prendre les devant et passer à autre chose, mais Gakuto était bien meilleur pour exécuter une tâche précise, plutôt que pour faire semblant. Il n'appréciait que peu les mascarades, où il fallait montrer ses capacités, sans même qu'il y ait d'attentes. Essayer de répondre quand il n'y a pas de questions. Gakuto n'était pas apte a montrer toutes ses capacités, il devait choisir les bonnes pour ne pas tuer son examinateur, et pour ne pas rester un simple écolier qui, comme beaucoup, ne savaient que restituer de simples connaissances imprécises, dont ils ne comprenaient pas le sens. Aussi, s'il s'arrêtait maintenant, il perdait l'avantage. Il sentit cependant que son rival commençait à ne plus pouvoir attendre. C'était l'occasion tant espérée que le jeune Nobishi attendait depuis quelques minutes déjà, et avant même que Kamiraï essaye d'ouvrir la bouche, Gakuto avait tenté, dans sa plus grande prouesse et son agilité hors du commun à sortir son katana et le pointer vers son ennemi.

Surpris, hein ? Que vas-tu faire maintenant ? Laquelle de toutes ces lames vas-tu sortir ? Une simple, une longue, une grande, une large, une épaisse, une fine, une courbe, une droite, une spéciale ? Peu importe, je suis prêt à répliquer. Toute attaque serait vaine ; toutes, que ce soit les miennes ou celles de Sanosuke. L'autre riposterait avant même que la lame de l'attaquant ait bougé. Mais j'ai un avantage, bien que d'extérieur on ne voit que deux mains, Kugato pourrait contrôler la deuxième pendant que je contrôle la première. Ainsi, je compte comme deux, et il ne le sait pas ! Deux têtes produisent plus qu'une, à condition qu'elles travaillent main dans la main, ce qui était le cas, quand il fallait sauver notre peau. Ce Sanosuke risquait de souffrir si Kugato se manifestait.

Son but n'était pas de le blesser, juste de voir s'il réagirait. Dans le cas contraire, il n'aurait qu'à enfoncer son épée, mais s'il réagissait, il connaîtrait inévitablement les capacités de son adversaire de taille. Personne ne pouvait résister à l'analyse méthodique du jeune Gakuto. De toute façon, il n'y avait que peu de risques pour lui, car son maître ne tenterait sûrement pas de le tuer, et les chances pour qu'il essaye de le blesser étaient peu élevées. Et même le cas échéant, il pourrait encore se soigner grâce à ses nombreuses techniques de soin. Une fois qu'il connaîtrait les dernières variables, il pourrait attaquer avec la plus grande précision. Il avait déjà remarqué que le vent soufflait de l'Ouest cet après-midi et que l'humidité dans l'air approximait les 72 %, bien que le soleil ne soit pas caché par les nuages, et la pression atmosphérique ne dépassait nullement les 1 013 hPa qu'il faisait habituellement. Il avait recueilli presque toutes les variables environnementales. Mais pour finir, il fallait voir la réaction de Sanosuke, afin de déterminer les variables internes aux adversaires.

Et maintenant, qui examine lequel ?
Combattez contre Naruto sur senkainoshinobi.

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 3 Juin - 12:24, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyDim 29 Jan - 16:41


  • Gakuto, une simple teigne visiblement. Il semblait vouloir vaincre son examinateur. Le combattre, l’humilier. Gagner. C’était pitoyable. Il n’avait rien d’un ninja, ce n’était qu’un gamin… Les lèvres de Sanosuke semblèrent remuer sans l’once d’une envie, il regrettait presque de devoir briser toutes les ardeurs du jeune homme :

  • - Arrête les frais, t’es pas fait pour être un ninja Junnin. Pas selon moi.

  • Cette phrase claqua dans l’air, comme une vraie explosion. Sanosuke ne voulait pas être gentil, du moins pas plus qu’il ne le fallait. Mais ce Gakuto faisait fausse route. Soupirant, ennuyé, le clone de Sanosuke disparut à l’intérieur d’une fumée épaisse, tandis que le vrai ninja, celui qui se voyait être le vrai Sanosuke Kamirai, avait déjà son fameux katana Asahi dénudé. La lame froide, d’un acier blanc profond et glaçant, rependait son aura semblable à celle de la terrifiante pluie de grêle qui, parfois, en hiver, frappait le village de Kumo. Il ne souhaitait en effet pas intégrer ce gamin au groupe des Junnins de son village. Quand bien même était-il doué, il ne savait pas prendre les initiatives pour gagner. Ce n’était pas un « Bon » ninja, juste un combattant. Le métal glacé se posa avec une tendresse malsaine sur la peau du cou du jeune homme, la pointe plus particulièrement se posa telle une plume d’acier sur un point très précis de ce cou : l’artère qui le traversait, pratiquant sans que Sanosuke s’en rende compte une incision mineure, si superficielle que le sang n’aurait pu en couler sans aide extérieur. La pression mentale, cependant, était bien plus effroyable que le peu de pression physique que Sanosuke appliquait sur l’enfant tout droit sorti des bancs de l’école. Un soupir ennuyé passa au travers de deux lèvres fatigués, aux couleurs sèches et brunes. Le shinobi de Kumo, aveugle mais pourtant si clairvoyant, entre-ouvrit à nouveau ses lèvres, mais cette fois pour parler à l’enfant qu’il devait surveiller :

  • - Tu avais plusieurs occasions de voir que ce n’était qu’un clone. Et ne me dis pas que tu en manquais pour pouvoir dégainer ton sabre. On te dit intelligent, je ne vois qu’un idiot. Tu es face à un ennemi, pas un allié, dans de telles conditions aurais-je réellement ouvert les bras ? Tu aurais dû les couper ! Personne ne t’aurait attendu, avec tes gribouillis sur le sol. En temps normal tu serais déjà mort. Tu n’as vu qu’un examinateur, face à toi. Qu’un simple examinateur. Si tu pensais qu’être Junnin était facile alors laisse-moi t’expliquer les faits : être Junnin, c’est avoir le rang de chef d’équipe, de meneur. D’enseignant, aussi. Tu ne dois pas inculquer que du savoir, mais aussi l’esprit d’initiative. Et tu ne sembles pas l’avoir.

  • Sanosuke ne chercha pas plus longtemps à discuter, pour lui s’était fini. Cependant, et pour une fois, il voulait bien se montrer bon prince. Se sachant quelque peu tordu, son test s’était avéré peut-être trop implicite pour le jeune ? Alors qu’il s’était retourné, son sabre se rengainant comme s'il n’avait été tiré que dans ce but, il marcha d’un pas volontairement lent vers les bâtiments un peu plus loin. Sans s’en rendre compte, il marcha sur la peinture du gamin, qu’il ne « percevait » plus, par manque d’intérêt. Plusieurs questions se bousculaient dans la tête du Jinchuriki. Et s’il révisait un peu son test ? Si le jeune Gakuto tenait tellement à se battre, alors peut-être cela serait intéressant de le voir à l’œuvre ? Si l’esprit d’initiative n’était pas son fort, alors peut être son niveau au combat réel serait plus intéressant, voir capable de laisser Sanosuke l’accepter en tant que Junnin. Pour le moment, c’était niet. Gakuto avait une, et une seule, dernière chance. Mais cette fois, pas de pitié. Sanosuke se retourna, à une dizaine de mètre de l’élève. Immobile pendant quelques secondes, il plaça sa main droite derrière sa nuque, où un sceau était tatoué. D’une pression de chakra sur celui-ci, Sanosuke invoqua ses deux kodachis, ses deux demi-sabres capables de trancher la pierre selon la légende urbaine. Une sorte de long bâton apparu, entourée de fumée. Sanosuke referma ses doigts autour du centre de cette arme bien peu banale.
  • Chaque extrémité était d’une couleur différente, passant du blanc neige le plus pur à la couleur de l’ombre : un noir de jais, telle la mort. C’était Tenshi et Akuma. Sanosuke tira de sa main gauche la première, capable de contenir son chakra Raiton, Tenshi, la lame blanche. De l’autre main, il tira Akuma, cette épée noire réactive au chakra Suiton. Le fourreau tomba au sol dans la même position où il avait été invoqué. L’apparition ne dura qu’un instant, à peine, que le fourreau avait déjà disparu. Une lame dans chaque main, Sanosuke avança la première, bras tendu, la lame parallèle au sol, lame face à Gakuto. L’autre, quant à elle, se tenait fermement dirigé vers le Junnin. Sanosuke entre-ouvrit les lèvres une dernière fois :

  • - Si tu veux avoir ton grade, il faudra me désarmer de mes deux précieuses armes. Je ne les reprendrais pas si tu arrives à m’en arracher une. Tu as un quart d’heure. Top chrono.


[Je manque cruellement de temps, pardon. u.u]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptySam 4 Fév - 15:59


Face à un ennemi, je ne me contente pas de le désarmer, ce n'est pas du tout suffisant, ni même satisfaisant s'écria-t-il. Face à un ennemi, j'extorque les informations qu'il possède et une fois qu'il n'y a plus rien à savoir, je l'achève, ou je le laisse en guise d'exemple, de modèle à ne pas suivre. Donc excusez-moi, mais vous n'êtes pas un ennemi, car je vois mal comment, une fois entièrement froid, vous pourriez m'accréditer Juunin ! Donc maintenant, je sais que je peux m'attaquer à vous et qu'il faut simplement que je vous ôte de vos deux armes visibles, mais que feriez-vous des autres ? J'aurais dû vous couper les mains et ensuite vous les soigner, sans quoi vous n'auriez jamais pu sous-signer les documents administratifs. Je suis quelqu'un d'efficace, je n'aime pas devoir réparer les pots cassés. Et pourquoi couper les mains d'une marionnette ? C'est d'une inutilité sans nom !

Gakuto était énervé face à la réaction minable de ce minable entraîneur, qui ne possédait qu'une minable intelligence. Comment se battre contre un raté ? Ce genre de missions n'étaient pas au niveau de Gakuto, elles étaient trop inutiles pour être attribuées à un Juunin comme lui. Il allait réfléchir encore un peu, un ennemi se bat, là, ce minable reste impassible. Pourquoi devrait-il transpirer face à quelqu'un qui reste immobile ? Gakuto devait provoquer son ennemi. Il mania sa lame avec la plus grande prudence, et regarda au travers, pour avoir un champ de vision le plus large possible. S'il bougeait, Gakuto le verrait. Il était prêt et sur ses gardes. Même le meilleur des Anbus ne pourrait le surprendre, et il savait que Sanosuke ne pouvait être le meilleur. Comme lui-même l'avait dit, un Juunin est aussi un enseignant. Ce type n'avait jamais rien enseigné à qui que ce soit. Il ne savait sans doute même pas ce qu'il savait lui-même. La personne qui l'avait promu ne pouvait être qu'encore plus faible que lui. Cet homme est dénué de la moitié de ce qu'il devrait avoir. D'où sort-il d'abord ?

Gakuto s'était emporté, il devait se calmer, et il le savait. S'ils étaient l'un devant l'autre, c'était parce que Gakuto devait être promu, et que Sanosuke était apte à le promouvoir. Ainsi, reposé, calme, détendu, Gakuto, devant sa lame, la regardait. Elle était fine et longue, mais surtout très précise, mais ceci n'intéressait que peu Gakuto en se moment précis. Il savait que Sanosuke ne pouvait être que paranoïaque. Mettre un clone simplement pour un entraînement, c'était gaspiller son énergie inutilement. Ainsi, il profitait de la propreté de sa lame pour voir ce qu'il se passait derrière lui. Il savait parfaitement que Sanosuke ne possédait pas de lames plus tranchantes et résistantes que celles-ci ; et il savait aussi que sans l'une, l'autre était inutile. S'il arrivait à désarmer son adversaire d'une de ses armes, il aurait gagné. Un quart d'heure pour cette manipulation était juste, mais largement suffisant. Le plus dur serait de maintenir cet incompétent en vie, pensait-il, mais il savait que ce ne serait pas aussi simple. Déjà, il ressentait sa double personnalité ressortir. Il commençait à ne plus savoir quoi faire. Il avait désormais deux ennemis : Kugato et Sanosuke. Par lequel allait-il commencer ? Sanosuke doit passer en premier. Quinze minutes, neuf cents secondes, un quart d'heure, un quatre-vingt-seizième d'une journée n'étaient pas si long. Il a toute la vie devant lui pour s'occuper de Kugato. Peut-être était-ce une erreur, car il ne devait pas négliger que Kugato était son pire ennemi, sans doute le plus redoutable. Il avait donc oublié que face à Kugato, Sanosuke n'était rien… un moins que rien, même.

Gakuto était maintenant à quelques mètres de son adversaire, qu'il était censé considérer comme un ennemi. Le mieux était d'agir vite et bien. Il devait tout d'abord se rappeler de toutes les techniques qu'il connaissait, afin de ne pas se tromper lors de son attaque finale. Il estimait qu'il devait prévoir environ dix coups d'avance, même si souvent trois suffisaient. Quelles sont déjà les techniques de soins les plus courantes ? Commençons par le nom… Iroujutsu, c'est vague… Quelques techniques lui venaient enfin en tête : Chiyute, Inyu Shometsu, Saisei no Saibou et Shinkyuu Chiyute servent à soigner ; Chiryoo Enjinto et Chakra Enjintô peuvent servir de scalpel ; Kanki no Ketsueki sert à absorber le sang ; Oten no Ketsueki me permet d'empoisonner mon ennemi ; Satsugaite no Jutsu sert à détruire des cellules… Après quelques instants, il se souvenait des dizaines de techniques qu'il connaissait, et, bien combinées, celles-ci pouvaient être fatales.

Que fera-t-il si j'essaye de lui couper la main ? Essayera-t-il d'esquiver, ou de parer, ou de contre-attaquer ? Puissant comme il est, il devrait parer et contre-attaquer, sauf s'il considère que je suis trop faible et qu'il n'a pas envie de me blesser. Dans ce dernier cas, je pourrais l'attaquer pour faire diversion pendant que je prépare un autre coup, mais s'il devait essayer de me tuer, je pourrais éventuellement perdre au combat face à ce personnage qui n'est nullement un débutant. D'après les règles gains/pertes, je dois prévoir l'éventualité où Sanosuke m'attaquerait. Je vais devoir attaquer subtilement… Je vais pouvoir utiliser cette machine qui me tient tant à coeur, un petit tour à gauche, deux tours à droites, un cran vers le bas, deux petits calculs simples pour commencer. Kugato maîtrisait désormais le corps. Gakuto ne s'était même pas rendu compte de cette évolution. Habituellement, il sentait quand il commençait à perdre le contrôle de ses membres. Mais là, Kugato n'avait montré aucun signe révélateur. Cette présence n'était ni positive, ni néfaste pour notre personnage favori. Grâce à lui, il pouvait gagner ce combat, mais il risquait de perdre son corps. Sans lui, il pouvait perdre ce combat, mais il garderait certainement le contrôle de son corps, car il n'y avait que de très faibles probabilités que Sanosuke tue son élève.

Kugato commençait alors à tourner la manivelle…

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Sam 10 Mar - 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyMar 21 Fév - 19:36


Alors que Kugato tournait la manivelle avec attention et précision, l'examinateur semblait ne plus pouvoir bouger. Sanosuke aurait dû prévoir ce mouvement de folie avant même de sentir Kugato apparaitre… Tout le monde ne savait pas que Gakuto est schizophrène, mais son examinateur avait pu lire sa fiche de haut en bas, de droite à gauche, et même d'avant en arrière. La machine tomba. Il ne pouvait pas ignorer que ce jeune ninja n'était pas sain d'esprit. Le voilà coincé entre quatre murs invisibles. Heureusement que Kugato n'avait pas eu la force de tourner la manivelle avec plus d'ardeur, sans quoi, il n'y serait resté que les deux petites armes de maitre Kamiraï.

Gakuto avait réussi à modérer son Autre, qui ne comptait pas se laisser faire. Gakuto se lança dans un combat interne, tant que Sanosuke était retenu prisonnier. Cependant, il savait que dès qu'il reprendrait le contrôle total, Sanosuke riposterait. De plus, il ne fallait surtout pas que Kugato recommence à tourner la manivelle, car cela affaiblissait Gakuto, qui devait s'efforcer de se rappeler les souvenirs les plus bruyant pour ne plus entendre le faible bourdonnement de l'appareil. Prêt psychologiquement, il se força désormais à se remémorer tous les moments que Kugato n'avait pas partagés : sa naissance, calme et posée ; ses premiers pas, légers et doux ; ses premiers mots, tendres et calculés ; sa première dent chaude et polie ; son premier calcul, simple et raffiné… Tous ces bons moments que Gakuto avait vécus sans la maudite présence de cet esprit animal qui n'avait aucune raison de séjourner dans le même corps que le brillantissime Gakuto.

Mais déjà, il recommençait à penser à l'Autre. Il retourna donc dans des pensées encore plus précises qu'il intériorise le plus possible — au point que même moi, je ne peux les raconter. Mais voilà, Kugato n'était pas déterminé à se laisser faire. Mais contrairement à Lui, il ne savait pas comment s'en débarrasser. Il chercha rapidement à récupérer le précieux objet, qui lui permettait de se battre contre tous. Mais la taille de l'objet n'étant pas gigantesque et sa forme cylindrique qui avait fait rouler l'objet, contraignirent Kugato à la chercher plus longuement. Jusqu'où avait-elle roulée ? Il ne l'a trouvait pas, et il sentait que Gakuto reprenait possession de son corps. Dans quelques secondes, il serait trop tard…

Ah, elle est là ! Tu vas voir qui est le plus fort maintenant ! Et, avançant d'un mètre, il se pencha, tendit le bras pour saisir la manivelle. Cependant, il donna un coup de poing dedans. Gakuto avait repris son corps, mais il pensait encore au jour, où cet idiot de Akiyoshi avait essayé, avec sa bande, de le massacrer alors qu'il n'avait que son faible poing pour se défendre. Face à des nunchakus. Ce jour là, il avait frappé cet enquiquineur qui l'importunait depuis quelques mois déjà, mais sa patience l'avait laissé se faire malmener. La machine roula sur quelques millimètres, le coup ayant été porté orthogonalement à la surface du sol.

Maintenant, il devait à nouveau affronter son soi-disant ennemi. Il ne savait, une fois de plus, pas comment faire pour le dominer, surtout que depuis le temps que le Genjustsu ne faisait plus effet, il avait eu tout le temps de se préparer pour combattre son élève qui semblait ne pas agir de manière coordonnée. Nous pouvons facilement le comprendre, imaginez un peu un de vos amis, vous donner un coup de poing alors qu'il parle à quelqu'un d'autre. Il lui restait encore quatorze minutes, ce temps était devenu très court, surtout que Gakuto était à court de stratégie digne de ce nom. Apposer un sceau sur Sanosuke était trop dangereux pour une simple évaluation, il aurait été jugé négligeant et ainsi inapte à passer Juunin. Mais n'utiliser que des techniques de soins était aussi dommage, car une attaque au scalpel n'a jamais été de taille face à deux épées, aussi petites soient-elles…

Le mieux était peut-être encore de faire diversion en provoquant un incendie, mais l'herbe encore humide de la condensation de la vapeur présente dans l'air, empêcherait de faire bruler le moindre mètre carré. Mais après tout, il n'était pas question de faire flamber un village entier, quelques centimètres suffiraient à faire frémir — comme de l'eau dans une casserole — le téméraire Sanosuke. Cette solution ne plaisait cependant pas entièrement à Gakuto, et il préféra la garder de côté. Il ne faut pas jouer avec le feu, surtout un jour d'examen. Il avait son idée, il allait embourber Sanosuke de la tête au pied, et il serait alors obligé de se défaire de la crasse. Grâce à sa grande affinité avec l'air, il condenserait l'eau sur le sol déjà boueux de Kumo, et soufflerait toute cette boue sur Sanosuke.

Après avoir mis en pratique sa théorie si florissante, il fut surpris de voir la quantité de boue qui avait été soulevée. Il se demandait même comment Sanosuke pouvait encore se mouvoir tellement elle était épaisse. Mais maintenant, il fallait espérer qu'il ne la laisse pas, et qu'il relâche son attention pour se nettoyer. S'il le faisait, Gakuto agirait simplement, mais efficacement. Sinon, il lui faudrait réfléchir à nouveau, longuement, péniblement, efficacement et surtout rapidement.

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 11 Mar - 13:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyDim 26 Fév - 16:09

  • Un Genjutsu, ce con utilisait un Genjutsu. Il est certes dur de voir d’un coup d’œil que Sanosuke était aveugle mais cela faisait bien cinq minutes que le jeune était en face du Jinchuriky. Très bien, s’il ne savait pas observer alors Sanosuke allait lui apprendre à toujours faire attention à la personne qui est en face. Un sourire, infime et insignifiant surement, mais quoi qu’il en soit un sourire léger se dessina sur les lèvres pâles de l’ANBU du village caché de la foudre. Ce jeune homme pensait avoir à faire à un ninja comme les autres, certes puissant mais « comme les autres ». Or, Sanosuke était loin d’être un ninja normal. Sanosuke était aveugle. Quelle illusion pourrait affecter un aveugle ? Ces tours de passe-passe (Pour le jeune épéiste, le Genjutsu n’était pas grand-chose d’autre, je tiens à le préciser.) ne peuvent affecter quelqu'un qui ne peut déjà pas voir la réalité. Insensible à la technique du jeune ninja, il joua cependant le jeu. Gakuto sembla avoir perdu quelque chose, qu’il chercha au sol. Il ne semblait n’avoir aucune stratégie particulière, pas la moindre. Pourtant il ne semblait pas ignorant, encore moins incapable. Sanosuke avait déjà décidé pour ce jeune homme, mais il voulait s’amuser. Gakuto aura son grade, Sanosuke n’était pas du genre à céder à ses caprices, encore moins quand cela concernait les autres. Pourtant il savait que ce combat, aussi court sera-t-il, se promettait intéressant. Réellement intéressant.

  • Pourtant il tenta quelque chose, ma foi, pouvant marcher. Sanosuke l’avait remarqué, le sol était humide encore, la boue épaisse. De mémoire, Gakuto était affilié avec l’affinité Fuuton. Ce qu’il tenta était digne d’un Junnin, car non seulement il comptait embourber son adversaire, mais aussi le faire en utilisant son terrain, avec bien peu de chakra. La condensation du sol ne prit que quelques infimes secondes, et expédier tout ça sur l’Anbu fut fait très rapidement, sans la moindre latence entre ses actions. Si Gakuto semblait peut être étrange, il savait réfléchir, Sanosuke devait lui accorder ce point. Mais face à Sanosuke, bien qu’il ne souhaite pas afficher trop de résistance face à un jeune débutant, cela ne servirait à rien, sinon lui faire dépenser que peu de chakra. Ses deux armes n’avaient pas bougées depuis plusieurs longues secondes, la lame blanche Tenshi, réceptacle de chakra Raiton, scintillait dans sa main gauche. De l’autre main, il tenait la lame sombre, noire, Akuma, réceptacle de chakra Suiton. Celle-ci semblait plus dangereuse, réellement. Et pourtant c’est Tenshi qui sera l’arme principale de Sanosuke. L’art du Kendo était long et périlleux, mais tellement d’écoles sont disponibles que le travail est généralement bâclé. Sano, lui, avait tout appris, tout. Et son talent ne s’arrêtait pas que sur l’arme à une main, à vrai dire il avait dépassé depuis bien des années ce stade. Sanosuke était un maître dans l’art des deux Kodachi, pas simplement doué, mais invaincu. Les deux Kodachi, l’art tellement méconnu mais si efficace, un mélange parfait entre attaque et défense.

  • On attaque de la main droite. Mais c’est la main gauche qui défend. C’est Tenshi qui repoussera Gakuto, mais Akuma repoussera cette vague de boue bien facilement. Le chakra Suiton du Jinchuriky s’introduit naturellement dans l’acier noir, alors que l’humidité de l’air se concentra tout autour de l’arme sombre telle l’ombre. Cette technique, propre à Sanosuke, se nommait «Suiken». Grace à ce jutsu pourtant si basique, l’épéiste était en mesure de concentrer l’humidité de l’air autour de sa lame telle une aura. Cependant, en forçant un peu la densité de chakra, cette technique agissait comme un puissant aimant à eau. Et qu’est-ce que la boue ? Il ne s’agit que d’un mélange d’eau et de terre. D’un geste ample, pas spécifiquement rapide, mais d’une précision sans faille, Sanosuke décrivit un arc de cercle qui emporta toute cette tourbe. Poursuivant son geste, cette boue suivant inlassablement cette lame qui l’attirait avec une rare intensité, Sanosuke la détourna, mais profita de cette idée pour la réutiliser contre son origine. D’un tour habile sur lui-même, après un pas en avant, dans un geste parfaitement maîtrisé, la boue se dirigea à la suite de l’épée noire. Relâchant sa pression d’énergie, la boue se dirigea finalement en ligne plus ou moins droite, vers Gakuto. Surement pourra-t-il esquiver aisément. Mais d’un autre côté, le combat prenait une autre ampleur : Sanosuke répliquait. Et cela, oui, cela était quelque chose d’autrement plus intéressant que ce test sera difficile pour Gakuto.

  • Sautant en arrière, le jeune épéiste se mit directement hors de portée de Gakuto. Et en parallèle il mit Gakuto hors de sa portée. D’un autre côté, il testait surtout la réactivité du jeune homme. Par reflexe, il avait fermé ses paupières, signe involontaire de sa cécité. Finalement, Gakuto allait peut être remarqué ce détail, « enfin » ? Très vite, ses yeux se rouvrirent, Sano refusait d’être différent physiquement, déjà qu’il était aveugle et Jinchuriky il ne voulait pas d’autres différences. Lames en main, dans cette position unique d’une lame pointée vers l’ennemi et de l’autre dévoilant le tranchant en direction de l’adversaire. Il semblait ne pas avoir bougé, car, de nouveau immobile, seule sa respiration calme et posée faisait de lui un être humain et non une poupée de cire impassible. Ses lèvres closes étaient pourtant plus rouges, plus gorgées de sang. L’excitation du combat, un sentiment réellement bluffant. Un plaisir à partager cette passion on pourrait facilement dire. Quand Gakuto voulait son grade, Sanosuke voulait du plaisir, que Gakuto y aille de tout son courage. Et, à voir comment les choses prenaient tournure, Gakuto semblait en vouloir. Et le combat commença vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyMar 28 Fév - 20:00

Gakuto était déçu, il ne s'attendait pas à ça. Sanosuke aurait dû recevoir une bonne couche de boue sur les épaules. Si le cas s'était avéré, Sanosuke aurait été dominé. Mais voilà, il n'a ni enlevé la boue et ne l'a pas laissée non plus sur ses épaules permettant ensuite à Gakuto de la faire sécher. Son attaque avait été un échec. Le soleil se cachait rapidement derrière des nuages épais, rendant l'air encore plus frais. Il commençait à pleuvoir. Quelle chance en fait, si ce maitre avait laissé la boue, elle serait partie d'elle-même. Gakuto s'attendait à cette averse, car il savait qu'une dépression et la pluie étaient très étroitement liées. Mais Sanosuke fit soudainement un arc de cercle qui pointait sur nul autre que Moi pensa-t-il rapidement avant de faire une rotation instantanée autour de la boue qui alla droit sur un panda roux qui grimpait à son arbre. C'était intolérable. Sanosuke ne faisait-il pas attention à ce qu'il faisait ? S'attaquer à des animaux, et une espèce protégée en plus ! Gakuto était hors de lui et alla rapidement aider ce pauvre animal, jadis libre de ses mouvements, mais qui n'arrivait plus à se mouvoir.

Gakuto avait le sens des priorités. Sauver une vie était primordial sur un simple jeu. Il avait certes qu'une dizaine de minutes pour désarmer son adversaire, mais le panda risquait de mourir s'il ne faisait rien dans la minute. Il le déplaça de quelques mètres, afin qu'il ne se trouvât plus sous les feuilles des arbres, et que la pluie tombe sur lui, faisant glisser toute la boue. Il faillit le faire tomber alors que Gakuto faisait un faux geste de ses mains. Heureusement, même s'il était un peu déconcentré, il maitrisait encore son corps. Cette manipulation ne dura que quelques secondes, mais semblait perturber Sanosuke. Était-il ému de voir ce geste de bravoure ? Considérait-il cela comme du courage ou bien de la folie ? S'en voulait-il d'avoir agressé cet être démuni ? De toute façon, Gakuto savait que son entraineur hors pair allait se plaindre et réprimander Gakuto pour avoir été distrait par une technique purement maîtrisée. Il ajouterait aussi que l'animal n'aurait pas périt, qu'il aurait juste été étourdi quelques secondes. L'abasourdissement provoqué par le bruit du choc doux entre la boue et le corps frêle de la créature n'aurait été que passager et il était imprudent de se préoccuper de détails secondaires lorsque l'ennemi est présent. Mais Gakuto savait que quoi que son entraineur vénéré puisse dire, il avait fait ce qu'il devait faire, car une vie vaut une réprimande et aussi parce que l'ennemi n'en était pas un, contrairement à ce que Sanosuke s'obstinait à vouloir faire croire.

L'eau ruisselait sur le sol, la terre étant trop humide pour l'absorber. Le sol allait devenir glissant, mais Gakuto était équipé. Il regarda en direction de Sanosuke pour voir sa réaction face à cette pluie inattendue. Sanosuke semblait regarder au travers de Gakuto, qui se força à ne pas se retourner. Il la connaissait que trop bien la technique du Oh ! Regarde ! C'est comme ça que toutes ses copies méritant tous les points se trouvaient dans les mains du reste de la classe. Mais voilà, Gakuto cru entendre un bruit de pas, quelqu'un semblait arriver. Sûrement une ruse de Sanosuke pour le distraire une fois de plus. Les pas se rapprochaient. Gakuto reprit son katana qu'il avait enfoncé dans le sol, le temps d'aider son camarade en voie d'extinction. Malheureusement, la boue qui se trouvait localement sur l'épée s'étalait au contact de l'eau et l'effet miroir de son katana ne fonctionnait plus. Dans quelques minutes, cet avantage reviendrait, mais maintenant, il devait agir sans. Les pas se rapprochaient et Sanosuke regardait encore au travers de notre admirable Gakuto. Gakuto vit, un cours instant dans son épée l'apparence du Raikage. Il avait dû mal regarder, c'était impossible. De plus, il n'avait pas vu l'escorte habituelle du Raikage. Il était seul. Déjà qu'il restait la plupart du temps dans son bureau ou dans son laboratoire pour faire d'innombrables expériences, il n'était pas normal qu'il sorte seul. Il avait dû se passer quelque chose de grave. Non, Gakuto devenait fou, c'était ce que voulait Sanosuke après tout. Il avait dû remarquer qu'il faisait des gestes incohérents, et avait surement décidé de le brouiller encore plus.

Il se concentrait à nouveau sur Sanosuke qui avait reculé pour ne dépasser qu'à moitié d'un arbre centenaire. Avait-il pris peur de Gakuto ? Surement pas. Ce déplacement avait dû être un simple réflexe. Un éclair apparu dans le ciel. La pluie redoubla d'effort. Le tonnerre roula. L'épée de Gakuto était propre, mais ses cheveux étaient tous aplatis. Il passa rapidement sa main gauche dans ses cheveux et agita sa main afin de sécher ses cheveux, et de les remettre comme il les appréciait, c'est-à-dire ébouriffés. Un éclair fendit le ciel. Le tonnerre gronda. Les vêtements de Gakuto lui collaient à la peau encore plus que d'habitude. Gakuto était gêné, il ne voyait plus devant lui. Garder les yeux ouverts le génait. Les grosses gouttes traversaient ses paupières. La boue sur le sol glissait maintenant et suivait l'eau qui l'emportait au loin. Cet orage présentait un avantage pour Gakuto, il avait en effet une affinité avec la foudre. Mais malheureusement, cet avantage était encore plus grand pour l'entraineur, non seulement il utilisait mieux ses affinités, mais il possédait aussi l'affinité avec l'eau. Sanosuke risquait de transformer Gakuto en cochon grillé. Sanosuke avait semblé parlé, mais Gakuto n'entendait plus que le martellement violent des trombes d'eau qui explosaient violemment sur le sol. L'orage continuait. Les éclairs se succédaient. Le tonnerre roulait et grondait avec puissance. Pourquoi était-il venu jusqu'ici par un temps pareil. Il n'avait rarement subi de telles conditions climatiques. Gakuto ne voyait plus rien. Le faible brouillard n'était plus visible sous l'épaisse densité d'eau. Toute la mer qui avait disparu du village caché de Suna semblait retomber soudainement sur Kumo. Gakuto sentait le sol glisser sous ses pieds. Il essayait de sentir la position de Sanosuke. Il ne voyait rien, il n'entendait que la pluie et le tonnerre, le seul goût qui avait était celui d'une eau pure, la seule sensation tactile qui avait était celle de ses vêtements détrempés qui lui collaient à la peau, et la seule odeur qu'il sentait était l'humidité dans l'air accompagné de la sueur provenant de ses pieds. Avec ça, il n'irait pas bien loin.

Bien que le ciel était rayonnant de lumière foudroyante, il semblait faire nuit déjà si tôt dans la journée. Gakuto avança, puis recula ; il ne savait plus où il était…

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 11 Mar - 13:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Messages : 1231

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyVen 2 Mar - 16:21

Un homme arriva. Il était essoufflé. Il avait dû déplacer ses quelques 75 kilogrammes plus ceux de son équipement détrempé. La pluie avait augmenté la masse de l'homme qui paraissait se mouvoir sans difficulté. Il paraissait être resté pendant trop longtemps assis sur un tabouret devant d'inombrables souris. Cependant, il n'avait sûrement pas arrêté de faire du sport. Il hurlait très fort le nom de Kamiraï. Personne ne lui répondait. Plutôt, il n'entendait pas la réponse. Il devait faire vite. Kamiraï devait être ici. Un ninja l'avait vu aller dans cette direction. La pluie continuait de tomber. Il s'avança encore. Il sentait une présence. Quelqu'un était à quelques pas de lui. Deux quelqu'uns en fait. Un à sa droite, l'autre à sa gauche. Il se tourna vers la droite. Il avança d'un pas lourd. Il avait l'apparence d'un vrai Kage. Il était imposant. Kamiraï, je vous appelle depuis un long moment. Que faites-vous dehors par ce temps ? Le ninja n'avait pas crié assez fort. Kamiraï, je vous appelle depuis deux longs moments. Vous m'entendez ? Enfin, l'Anbu — celui trempé comme une soupe — avait réagi. Il était non seulement aveugle, mais aussi sourd cet handicapé. Le ninja à la coiffe jaune tendit l'oreille. Il voulait comprendre ce que Kamiraï disait. Cet incapable était aveugle, sourd et aussi muet. Mais l'imposant personnage ne voulait pas lui demander de répéter. Il dit d'un ton grave : Si je suis ici, c'est pas pour pêcher des moules ! La pluie tombait à flots. Il n'entendit aucune réponse. L'Anbu lui avait certainement demandé ce qu'il faisait ici lui aussi. On a besoin de tous les ninjas reconnus. On a un énorme problème. Kaminaraï semblait vouloir dire quelque chose. Ses lèvres bougeaient. Il demandait certainement quel était le problème. Un groupe de l'Akatsuki a été vu près du centre médical. Ils étaient deux. Il attendit quelques secondes... Ils semblaient déterminés. Il me faut rassembler les meilleurs Anbus. Si vous pensez que votre compagnon est capable de se battre, amenez-le. On va avoir besoin de bras. Sinon, dites lui de rentrer chez lui, c'est pas le moment de rester dehors ! Surtout par ce temps pensa-t-il. Il pleut et l'ennemi est proche. Qu'il faut être stupide pour rester dehors.
Kamiraï semblait rester de marbre. L'avait-il seulement entendu ? Il l'espérait vivement. De toute façon, il le suivrait jusqu'à leur point de rendez-vous. C'est lui le dirigeant, le meneur. C'est à lui de décider de ce qu'il allait se passer. Kamiraï, aveugle, allait devoir le laisser choisir. Il avait laissé ses Anbus en chercher d'autres à la rescousse. Ils devaient se retrouver à... mieux vaut garder cette information secrète. On pourrait les entendre. Bien sûr, personne normalement constitué ne peut entendre dans de telles conditions. La pluie tombait toujours. Pourvu que ça cesse. Il aurait préféré rester au chaud. Il aurait été très bien chez lui. Il aurait siroté un thé à la menthe. Au lieu de ça, il se retrouvait tout mouillé. Les deux ninjas étaient sur un pied d'égalité : ils étaient tous mouillés. À ta place, je changerais d'armes. Prends plutôt ton Shikeishuu ou ton Kamiraï. Tu n'es plus là pour jouer cria-t-il. Il sentait sa voix s'affaiblir. Il est capable de se battre ton ami ? Réponds plus fort et par pitié, change d'armes. Ils ne se battent pas avec des ciseaux, eux !

_________________
Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Zato1010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyLun 26 Mar - 17:18

    Zatoïchi Ryuchi. Le Raikage. Qu’est-ce qu’il foutait là, lui ? Il cria au loin quelque chose que même Sanosuke n’arriva pas à comprendre. Gakuto semblait avoir la tête qui tourne, il n’allait pas réellement bien. Peut-être avait-il juste abusé de son chakra. De toute façon il était admis. La cérémonie attendra, le nouveau Raikage cria enfin assez fort : Kamiraï, je vous appelle depuis de longs moments. Vous m'entendez ?
    Ne voulant se rompre les cordes vocales, le jeune Jinchuriky se contenta de « tourner les yeux » vers son interlocuteur, retraçant le paysage jusqu’au personnage aux cheveux jaunes à l’aide de son audition parfaite. Si je suis ici, c'est pas pour pêcher des moules !
    Que fait-il ici ? se demanda le jeune ANBU. Il ne voulait qu’une chose, qu’on le laisse en paix. Quel trouble venait de survenir ? Quel problème ce nouveau Raikage avait-il rencontré pour apparaître aussi surexcité devant l’aveugle ? Celui-ci soupira, nonchalamment. Il n’aimait pas que l’on rompe sa liberté d’action, sa liberté de « glander » comme certaines mauvaises langues diront. On a besoin de tous les ninjas reconnus. On a un énorme problème. Un groupe de l'Akatsuki a été vu près du centre médical. Ils étaient deux.
    Akatsuki ? Non, vraiment ? C’était à prévoir. Les Junchuriky avaient la réputation de porter malheur, mais aussi et surtout de « les » attirer à eux. Sanosuke, ses deux lames en main, s’avança d’un pas, puis de deux, il délaissa totalement le jeune Gakuto. Il ne l’entendait même plus tomber par terre. Ils semblaient déterminés. Il me faut rassembler les meilleurs Anbus. Si vous pensez que votre compagnon est capable de se battre, amenez-le. On va avoir besoin de bras. Sinon, dites-lui de rentrer chez lui, c'est pas le moment de rester dehors !
    Sur le coup, l’évidence que Sanosuke n’était pas seul lui revint. Gakuto allait tomber par terre. D’un mouvement rapide, invisible à l’œil nu, Sanosuke arriva à côté du jeune juunin. Il le retint d’une main négligente mais sans violence ni colère. Le jeune homme oscillait entre conscience et sommeil, que diable avait-il ? Sanosuke trancha : Tu es officiellement Juunin. Ne nous fais pas regretter ton admission, t’en es capable. Si tu te sens de tenir sur tes jambes viens, on risque d’avoir besoin de toi. Sinon reste chez toi. Gakuto ne tomba pas au sol, bien que Sanosuke le lâchai. Il n’en avait cure de toute façon. Il avait à faire, Zatoichi aura besoin de sa force face à un duo d’Akatsuki. Cette nouvelle était belle et bien fâcheuse mais pas de quoi en faire un fromage. Zatoichi et Sanosuke étaient les deux ninjas les plus talentueux de Kumo, surement parmi les ninjas les plus puissants existants. Ensemble ils n’avaient rien à craindre. À ta place, je changerais d'armes. Prends plutôt ton Shikeishuu ou ton Kamiraï. Tu n'es plus là pour jouer
    Mais pour qui il se prend lui.. Il ne connait pas encore le vrai Sanosuke, celui qui se bat tel un tigre. D’un autre côté, l’aveugle ne s’était pas encore battu en face du chef du village. Cependant, si ça peut lui faire plaisir… Il ré-invoqua son fourreau, rangea ses lames et les fit disparaître, en moins d’une seconde. Zatoichi n’avait pas à lui apprendre comment il se battait lui-même.

[Texte court et pas inspiré, j’aurai du le poster hier, désolé >o< Deplus j'ai perdu tout le texte que j'avais déjà taper.. La flemme de tout refaire là. Pardon.]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptySam 31 Mar - 21:47

Sanosuke s'approchait de Gakuto. Il le soutint très légèrement. Tellement peu que Sanosuke ne le sentit pas. Le but de Sanosuke n'était pas de broyer la main de Gakuto, juste de le retenir en cas de chute. Il l'effleurait à peine, au cas où il tomberait. Après tout, la pluie avait seulement désorienté Gakuto, pas de quoi le faire tomber au sol. Il ne voyait simplement plus devant lui. Mais Sanosuke semblait penser que Gakuto était trop fatigué pour tenir debout, mais ce n'était pas aujourd'hui la veille du jour où il tombera. Certes, Gakuto n'était pas très vivace, mais il ne tombera pas, il n'avait pas perdu l'équilibre, juste le nord. Il était même en légère lévitation, léger sur son corps, il semblait ne pas avoir de masse réelle. Lorsque Sanosuke lui annonça qu'il avait réussi son entraînement, Gakuto sembla ne pas le comprendre de suite. Il préférait sûrement attendre avant de jubiler. Pour être sûr, il fallait que les armes disparaissent, peut-être que Gakuto pensait que son examinateur bluffait...

La pluie tombait toujours à flots. L'eau avait de grandes difficultés à s'infiltrer dans le sol. Dans quelques minutes, ce déluge serait passé. Les prévisions de Gakuto étaient toujours correctes, et avec tout ce qu'il venait de tomber, le ciel n'avait plus grand-chose à offrir.

Sanosuke s'approcha de Gakuto, le vrai, celui qui avait pris l'apparence du Kage, pas le clone sans dimension qui se trouvait quelques mètres plus loin, le même qui semblait ne plus savoir où il était. Il devait maintenant faire en sorte que Sanosuke range ses armes. Il ne savait en effet pas, qu'il venait de dire au semblant de Gakuto, qu'il avait été reçu. Sanosuke n'y avait vu que du feu. Pour un aveugle, c'était déjà beaucoup. Dès que Sanosuke rangea les deux armes qui devaient disparaitre avant que le temps imparti ne soit écoulé, le faux Zatoïchi se transforma immédiatement en le vrai Gakuto et le clone disparu. Il avait en effet accompli sa mission. Sanosuke était désarmé de ses deux courtes lames.
Sanosuke n'a vraiment pas le niveau pour être Anbu. Même Juunin ! Je devais être censé reconnaître un clone sans avoir un seul indice, et lui ne peut même pas reconnaître un clone et une métamorphose, alors que même la pluie traversait mon clone. Il n'ira pas loin. Et ce type doit être un des meilleurs ninjas de Kumo ? Pourvu qu'on ne nous attaque jamais, car avec lui, on n'est pas tiré d'affaire ! Heureusement qu'il est meilleur dans d'autres domaines !

Alors très cher entraineur, vous avez oublié vos cours de base ? Mais bon, j'ai au moins eu mon niveau de validé. Que vous ayez été crédule ne me pose aucun problème, mais faîtes-y plus attention la prochaine fois !
Il savait que son examinateur n'aimerait pas ce dernier commentaire, mais maintenant, il était passé Juunin. Il ne s'en voulait absolument pas, et le fait de l'avoir dit ne l'empêchera pas de dormir ce soir.
Ah, et je ne sais absolument pas si l'Akatsuki est réellement au village, mais si jamais ils y étaient, je ne pense pas qu'ils aient été repérés !
Gakuto n'arrivait presque plus à parler, tellement il avait crié jusque là. Gakuto était vraiment content d'avoir reçu son titre aussi rapidement. Pressé de rentrer chez lui pour annoncer cette nouvelle à ses parents, il demanda à son entraîneur, s'il pouvait rentrer chez lui, ou si Sanosuke avait encore besoin de ses services, pour effectuer une future mission. Il demanda aussi auprès de qui il devrait aller pour remplir les futures missions qui l'attendaient sûrement déjà. Il avait encore un doute, si Sanosuke allait rester avec lui, ou s'ils seraient indépendants et que Gakuto devait aller voir le Kage pour obtenir ses futures excursions. Comme il aurait aimé avoir encore des amis pour partager sa joie si intense en ce moment même. Mais il devrait se contenter de ses parents ! Sa joie ne serait que restreinte, mais il savait être optimiste et profiterait de l'occasion. Mais il se trouvait encore devant Sanosuke, et attendait une réponse de sa part.

La pluie se calmait, et le vent, debout, s'assoit sur les tuiles du toit. Gakuto avait examiné son entraineur, comme Kugato l'avait pressenti.

_________________


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Ven 20 Avr - 5:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] EmptyDim 1 Avr - 12:20

[Belle astuce! Petit problème tu ne connais pas le nom de mes armes (pour ça que je comprenais pas l'intervention xD) tu n'es pas censé pouvoir les nommer! >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty
MessageSujet: Re: Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]   Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entraînement de luxe ! [Pv Gakuto]
» Entraînement d'orientation
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» Entraînement d'une petite Eisei.
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato-
Sauter vers: