Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Le phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsui Shisei
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1678

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Le phénix    Dim 24 Avr - 19:00

Atsui avait marché pendant plusieurs heures. Malgré la distance, il voyait, au loin, la large colonne de fumée qui montait toujours de Konoha. Plus il s'approchait, toutefois, plus la fumée disparaissait. Les gens, au village, étaient déjà en train d'arrêter les dégâts causés par l'attaque. Lorsqu'il franchit la porte, il vit un spectacle magnifique. Des milliers de gens travaillant ensemble pour reconstruire ce qu'ils aimaient. Leur village signifiait beaucoup pour eux. Un village, ce n'est pas seulement un système politique ou des infrastructures. Un village, c'est surtout des gens qui s'aiment et qui se réunissent vers un but commun, le bien-être de tous. Encore une fois, ils avaient vu se rédire à néan ce pourquoi ils se battaient depuis si longtemps.

Alors qu'il avançait vers le centre du village, il vit des centaines d'enfants, pleurant, regardant les décombres. Des milliers de gens pleuraient les morts que cette attaque avait occasionné. Ceux qui ne pleuraient pas regardait au loin, le regard perdu au large, perdu dans leurs pensées. Leurs pensées ... Ils ne savaient plus quoi penser. Était-il le moment de partir ailleurs? Konoha redeviendrait-elle un jour aussi grande qu'elle l'avait été jadis? Il n'y avait plus vraiment d'espoir dans ce village désormais. Malgré tout, comme par automatisme, les gens reconstruisait ce qui avait été détruit. Agir. Penser après.

Le nouvel Hokage n'avait pas encore mit ses habits venant avec le titre. Il ne souhaitait pas, dès maintenant, attirer la situation sur lui alors qu'il traversait le village. Tout son groupe avançait silencieusement, scrutant les gens autour d'eux, scrutant ce spectacle horrible.

Ils s’arrêtèrent un moment. Atsui baissa le regard vers le sol. Celui-ci était creusé d'une large tranchée, creusé par un terrible jutsu. C'était les conséquences d'une des terribles bombe bijuu qui avait frappé le village le jour avant. Il n'y avait plus aucune trace de civilisation sur son passage. Elle avait tout rasé, tout détruit. Il revoyait la scène, des milliers de gens qui criait, apeuré, alors que le bijuu venait d'apparaître.

Atsui avait envoyé un message au village un peu plus tôt.

"Chers Senju,

Un nouvel Hokage a été nommé. Il arrivera demain avec un message fort important. Veuillez l'attendre, dès midi, au centre du village. Courage!"


Ainsi, lorsque le Hokage arriva au centre du village, plus d'une dizaine de Senju l'attendait déjà. Ils le virent arriver, sans dire un mot, sans savoir qui penser. Qui était donc ce nouvel Hokage, qui venait en roi alors que personne ne le connaissait? Y avait-il encore une raison d'avoir un hokage dans ce village détruit? Peut-être vaudrait-il mieux abandonner... Atsui, lui, leur sourit. C'était un sourire amical, confiant mais aussi un sourire triste, lourd.

- Ayez confiance, mes amis. Aussi je vous le dis, vous êtes la volonté du feu, et sur cette volonté, je bâtirai notre assemblée. Les portes du mal ne prévaudront pas contre elle.


Les hommes l'avait écouté sans dire un mot. Silencieux, ils savaient toutefois ce qu'ils avaient à faire et, en s'échangeant un regard, commencèrent à faire de nombreux mudras. Ils placèrent la main au sol et dans un grand craquement, une grande tour commença à sortir du sol. De plus en plus glorieuse, de plus en plus haute, elle naquit du sol puis monta vers le ciel, vers la lumière. Ce grabuge et cette vision avait attiré les regards de centaines de gens qui commencèrent à affluer partout autour. Finalement, des milliers de gens s'étaient massés, silencieusement, autour du grand bâtiment. Dans un bond, Atsui sauta sur le toit et dévoila ses habits de Kage. Il prit, dans son dos, son long chapeau qu'il se mit sur la tête. Les gens, surpris, commencèrent à chuchoter entre eux. Atsui, lui, prit la parole:

- Mes chers amis, mes chers confrères. Je me présente, le Kyûdaime Hokage, nommé par les seigneurs du pays du feu. C'est avec une grande émotion que je vous annonce que malheureusement, Hanakô Hyûga a été tué durant l'attaque. Elle n'a malheureusement pas pu combattre.

Les regards des gens allèrent au sol. Ils étaient désespérés, ne savait plus quoi penser. Le moral était au plus bas. Qui était donc cet homme que personne n'avait jamais vu?

- Mes chers amis, je vous le dis, c'est un triste destin qui a frappé, dernièrement, Konoha. Un destin, toutefois, n'est pas immuable. Ce destin, nous allons le changer ensemble. Regardez autour de vous! Regardez et imaginez maintenant ce que vous pouvez construire ici! Ensemble, nous allons rebâtir un village si grand, si beau qu'il n'y aura que des regards envieux! Ici, nous construirons une paix, une stabilité et une prospérité. Il ne faut pas baisser la tête! C'est dans les moments tragiques que naissent les héros. Vous êtes les héros du pays du feu! Vous êtes ceux qui allez reconstruire le rêve de nos prédécesseurs!

De sa main, il montra les têtes des Kage, toujours affichés sur la montagne un peu plus loin, immuable dans le temps.

- Ils ont construit ici un rêve, et même s'il a été détruit, nous allons le reconstruire, car c'est ce qu'est la volonté du feu! Jamais nous n'abandonnerons! Jamais nous nous plierons contre la guerre. Nous allons rebâtir un grand village ensemble.


Les gens n'avaient toujours pas l'air convaincu.

- C'est dans l'adversité que nous allons nous lever! C'est dans notre amitié, notre amour pour le village et pour nous-même, que nous allons prendre les pierres et les planches et monter ici une cité idéale! Nous allons, ensemble, mes amis, reprendre le contrôle de notre propre destin. Ce sera ardu, difficile, mais j'ai confiance en vous! Ayez aussi confiance en moi, le Kyûdaime Hokage! Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour redonner à Konoha sa fière allure et sa puissance naturelle. Nous nous lèverons encore plus haut, encore plus solide qu'avant! Nous allons démontrer, ici, au monde entier, ce qu'est KONOHA!

Les gens se mirent à crier. L'espoir n'était pas complètement perdu finalement. Si le village avait été détruit, il fallait le reconstruire: plus grand, plus solide qu'avant. Les erreurs du passé allait permettre à cette nation d'y répondre avec des solutions, et surtout beaucoup moins d'erreurs.

- Allez mes frères, bâtissons! Démontrons notre volonté au monde entier!

Une acclamation surgit, les gens se mirent à applaudir. C'était un moment difficile à traverser, mais ils allaient quand même le faire, ensemble. Ils étaient fiers et forts, ils n'allaient pas abandonner si facilement. Les gens, entrevoyant l'espoir, se mirent à travailler avec plus d'ardeur encore! Déjà, les planches fusèrent et une bonne humeur, malgré les évènements, commenca à faire son entrée en jeu.

-  Montrons au monde entier ce qu'est Konoha!

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4452-tetsu-uchida http://sns-rp.forumgratuit.org/t4480-tetsu-uchida-hakka
Messages : 266

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 10 両

MessageSujet: Re: Le phénix    Mar 26 Avr - 15:58


4 jours, cela faisait déjà quatre jours que j'avais ôté la vie de cet enfant, quatre jour que j'étais recluse au cimetière, devant sa tombe, je m'en voulais, j'ai étais aveuglée par la colère, tellement aveuglée et fatiguée que mes kunais s'étaient enfoncés dans sa chair avant même que je n'eus le temps de stopper tout mouvements, je revoyais la scène, ses yeux larmoyant, la pluie coulant sur mon visage, et ses derniers mots ... « Maman ... Maman ... Je ... Je veux ma maman ... » Un monstre .... J'étais un monstre ... Pourquoi avais-je été si stupide ?! Pourquoi avoir cru que j'étais capable de défendre mon village et ces enfants ?! J'ai tué un innocent, j'ai perdu le combat ... Et détruit une famille ... Néanmoins ... Ma mère et mon père, ne cessait de me répéter que je n'y étais pour rien, que j'aurais jamais pu prévoir ce qui s'était passé, et d'ailleurs ... En parlant de ma mère, la voilà qui venait me voir, je venais de rentrer, me cloisonnant dans ma chambre, anéantie et pensant encore et encore à cet enfant, revoyant la scène en boucle, comme une torture que je ne parvenais pas à stopper ...

« Je peux entrer Moka ? »

Ne répondant pas, je me mis dans ma couette en mimant un sommeil profond, elle allait vouloir me dire une fois de plus que c'est pas ma faute, mais je sais ce que j'ai fais, je sais l'erreur que j'ai commise ... Devenir une kunoichi ... La porte s'ouvrant doucement, je la sentis entrer dans la pièce et refermer la porte, elle était discrète, ma mère avait toujours été très forte pour me rassurer mais cette fois elle ne pouvais pas comprendre.

« Tu ne dors pas, je le sais, tu es encore convaincue que tout est de ta faute n'est-ce pas ? »

Ne réagissant pas, on pût voir une larme coulait, je serrais mon oreiller, continuant ma simulation de sommeil sans rien dire, mais les actes parlaient d'eux même, je pleurais sans bruit, pourquoi moi ?!

« Tu n'y es pour rien, cet enfant ... Tu leur avaient dit à tous de rester à l'abri, il as pris lui même le risque, tu es la victime dans l'histoire, cet enfant c'est interposé là, certes ... C'est regrettable mais c'est pas de ta faute ... »

Sautant de mon lit, je la regardais, mon regard n'était plus celui d'avant, il était haineux, froid, coupable et accusateur, des milliers de colère agressait mes pensées, je m'en voulais, j'en voulais à Kiri ... Et aussi à ce type ... Répondant avec colère à ma mère, des mots qui me passèrent dans l'esprit alors que je ne les pensais pas forcément.

« Tais toi ! Tu ne peux pas savoir ! C'était un enfant ... C'était mes kunais ... C'est MOI QUI LES TENAIT ! C'est moi qui était aveuglée par la haine ... Je mérite pas d'être une kunoichi ... Je mérite pas tout les honneurs que peut avoir un ninja de Konoha ... Et encore pire ... Je mérite pas d'être une senju et de porter ce bandeau !! »

Retirant mon bandeau de genin, celui qui avait tant signifié avant, aujourd'hui il ne me portait que douleur ... J'avais tué un frère ... Le jetant alors aux pieds de ma mère, sautant par la fenêtre et partant loin, je me dirigeais alors sur le mont Hokage, m'asseyant sur la tête de Hashirama ... Restant là en réfléchissant, ou du moins non ... Je regardais le ciel et les décombres de Konoha, tandis que mon père m'avait suivis là, je le vis s'approcher avec colère.

« Indigne, c'est ça que tu dit ? Moka ! Arrête de t'apitoyer sur ton sort ! Tu es une kunoichi ! Tu ne veux pas commettre d'erreur ?! Alors quitte ce village ! Quitte ce monde ! Des gens mourir tu en verra plein, ne serait ce que par le fait que tu es une kunoichi ! Tu es un membre de la défense de Konoha ! Tu regrette la mort de cet enfant, moi aussi, ta mère aussi, ta soeur aussi, le village aussi, mais tu dois avancer, c'est en connaissant la souffrance qu'on peut l'éviter, est-ce que c'est clair ? Maintenant, tu va t'activer et rejoindre les autres du clan, ils t'attendent au palais du Hokage »

C'est ainsi que j'obéis à mon père, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. Il n'avait pas tort, et le temps fera son travail sur moi, je devais selon lui, me concentrer sur le présent et le futur, pas le passé ... Allant donc au palais du hokage, là bas il y avait neuf autre Senju, nous étions les seuls à maîtriser l'art du bois, alors pourquoi étions nous tous ici désormais, que voulait cet homme se prétendant hokage ? Je n'en savais rien, mais je l'écoutait attentivement. On devait lui faire confiance selon lui, il avait pas tort, mais pourquoi croire en lui ? Personne ne le connaît, personne ne l'a jamais vu ici jadis, qui est il ? Un prophète ? Un idiot ? Ou simplement celui qui fondera le nouveau village de la feuille ? Soupirant alors, je fis comme les autres de mon clan, exécutant une série de mudras puis plaçant les mains au sol, ainsi j'erigea avec les autres la tour du hokage. Le reste de son discours ne fut que blabla habituelle et politique, et ça ne m'intéressait pas, j'avais décidée de lui accorder ma confiance. Après ce discours, tous eurent un élan de volonté, reprenant ardemment la reconstruction, et je me décida à participer, je n'étais qu'une genin mais je pris une petite équipe d'hommes relativement costaud puis je leur demandais de déblayer les espaces les plus endommagé, me concentrant alors, je fis une série de mudras relativement longue après leur avoir demander de ce sortir de l'espace dégagé, posant ensuite mes mains au sol.

« Hiji Sen'nin - Kiso »

En quelques minutes, une maison sortit de terre, déjà fondé, il ne restait plus qu'à la meubler, les villageois furent surpris et un couple de personnes âgées prit possession de la demeure tandis que je posais un genoux à terre. Cette techniques était relativement fatigante alors forcément je pouvais enchaîner mais il me fallait un minimum de repos sinon je tiendrais pas cinq minutes, je prenais trente minutes de repos puis je refit la même, encore et encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4953-bingo-book-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/f381-dossier-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/t4950-shihone-senju-terminee
Messages : 57

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Le phénix    Mer 27 Avr - 20:44


   

Cela fait maintenant 4 jours que la guerre a Konoha s'est finit. Mais aussi la mort de ma soeur Naegi. J'étais inconsolable . Perdre une soeur , ma seule et unique soeur jumelle , était impossible pour moi.  Quand des shinobis, des juunins sont venu et ont annoncé la mord de Naegi , je me suis enfermé dans ma chambre a double tour, ne voulant voir personne, ni même ma fiancée. Même si au font de moi j'aurais aimé que Moka soit avec moi.  

- Bon sang , c'est moi qui aurait dû partir pas elle...Je suis un bon a rien...

Je tape sur mon bureau un grand coup de poing en le serrant qui fit sauter presque mes affaires qui étaient dessus.

- merde merde merde MERDEEEEEEEE !!!!!

Depuis j'ai accepté la mort de ma soeur. Parfois, je vais au cimetière lui déposer des fleure sur sa tombe. Pendant mon deuil, même je le suis toujours , je voulais rester seul. Personne avec moi .

Aujourd'hui a lieu la reconstruction de Konoha et le nouveau Hokage allait parler. Je ne sais pas comment il s'appelle ni comment il va être . Je sais que je suis obligé d'aller a son discours même si je sais que mon coeur ne voulait pas.  Je n'ai pas le choix, en tant que genin de Konoha et la fierté de mon clan. Je m'en de ne pas avoir Moka auprès de moi . Elle me manque et je sais qu'elle a soufffert pour Naegi mais aussi car elle avait tué. Je ne pouvais rien lui dire car je n'y était pas . Mes parents m'avait appeller alors que j'etais sur le terrain , puis Naegi m'avait dis que tout ira bien.

Et pourtant celui lui a couter la vie.

Un grand discours se fit entendre , je compris la moitié des choses mais je sais que je vais devoir mettre la main a la patte . Après le discours je cherchais un groupe , peut importe, puis trouva dans ceux qui reconstruisais avec leur propres mains . J'espère que Moka va bien et qu'elle se debrouille bien. De mon coté , les personnes travaillants avec moi sont ravis de mon travaille.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4970-bingo-book-issei-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/t4936-mon-reboot-issei-senju-cours
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le phénix    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le phénix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Bâtiment du Hokage-
Sauter vers: