Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 367

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   Lun 2 Mai - 19:47

Aujourd'hui j'avais décidé de m'entraîner. De m'entraîner dur. J'avais entendu parler d'une technique de Taijutsu nommée Hachimon. J'avais aussi déjà entendu dire que le maître du Dojo Taijutsu maîtrisait cette technique. C'est donc en toute logique que je prépara mon voyage vers le Dojo Taijutsu. Situé à une heure de marche au Sud de Suna, je n'avais pas besoin de préparer grand chose pour y aller, surtout de l'eau. Prenant quelques gourdes, assez pour tenir le voyage aller retour plus l'entraînement, je me lança vers le dojo avec tout le reste de mon équipement.

Il faisait chaud dans le désert, comme toujours, mais une fois arrivé au Dojo, la délivrance s'offrit. L'endroit était paradoxalement frais, ce qui offrait un cadre d'entraînement agréable. Cherchant du regard, je vis un homme que je ne connaissais pas. M'approchant de lui, j'abandonna mon attitude normale de dragueuse pour prendre l'air de quelqu'un cherchant à s'entraîner. Je pris la parole en première :

- Bonjour, je cherche le maître du Dojo Taijutsu. Je voudrais apprendre la technique qu'on nomme "Hachimon", et j'ai entendu dire que le maître de ce Dojo la maîtrisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 667

MessageSujet: Re: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   Mar 3 Mai - 15:55

Le roseau.





Habituellement les premiers bourgeons de printemps se baladaient aux grès des vents, mais ici dans le désert  aride de Kaze no Kuni il en était autrement. Les vents devenaient plus chaud, et le soleil ce faisait encore plus ressentir. Lorsqu'un homme arpentait les dunes de sable il devait se couvrir promptement pour ne pas littéralement rôtir.  Depuis l'investiture du Huitième du nom le village de Suna avait connus quelque changement et les plus marquant était l'incorporation de dojos d’entraînement qui étaient disposés dans tout le pays. Les dojos étaient des endroits où chacun avait la chance de se perfectionner en bénéficiant d'un enseignement complet ils y en avaient sept et ensemble ils formèrent un parcours du combattant, en effet chaque ninja pouvait tenter de défier les dit : ''maîtres'' afin d'obtenir sacre et reconnaissance.

La rumeur voulait qu'ici où chaque disciplines étaient représentées qu'un huitième dojo soit révélé au champions qui aurait l'audace et la chance de réussir les épreuves préalables à leur réussite. Mais personne aujourd'hui après quasiment un an de règne ne pouvait dire si cette histoire était vrais. Car, oui personne n'avait encore réussis à conquérir les sept lieux.  Aujourd'hui c'est sûr le dojos réservé a la discipline communément appelée taijutsu que portera notre histoire, un homme répondant au nom de Hirano Akira en était le maître. C'était un homme fort comme un roc et aussi rapide que le vent. Simple d'esprit il fit jadis le choix de ne combattre qu'avec l'aide de ses poings. Il reçu l'enseignement des plus grand philosophe de Suna ce qui en fit avant tout un homme bon et clairvoyant. Cependant avec l'arrivé des précédents Kazekage  aux penchant despotiques il réussis à perdre de vue son objectif principale et ne se concentra que sur l'augmentation de sa propre puissance pour satisfaire un égaux devenu si surdimensionné... Cependant durant ces vingts années noir Akira se ressaisit quelque peut en aidant les plus démunis bien qu'il refusa de faire opposition aux troupes qui rendait Suna en martyre... Seul il ne pouvait rien faire et il le savait bien... Les conséquences de ce mode de pensée le poussèrent à se laisser tenter par ses vieux démons, et il repris cette mauvaise habitude de satisfaire sa personne laissant alors ceux qui ne pouvaient se défendre sans aide.

C'est ainsi qu'il rencontra ces personnes, Yumi Esuki, Naeko Esuki et Soufuku Nitobe, trois personnes qui libérèrent Suna, la sagesse des Esuki et leur bontés l'avait particulièrement frappé, comment des personnes abstraites aux coutumes de son si beau pays pouvaient-elles être autant préoccupé par son sort ? Il affronta Soufuku dans un combat et connus la défaite après une bonnes trentaine de minute. Les mots du Kazekage étaient pour lui révélateur. Et il s'engagea à sa cause pour se voir offrir une certaine rédemption. Aujourd'hui que les mœurs sont plus à plat, plus calmes et apaisés Akira s'est vus offrir par les représentants du village un dojo où il pourrait enseigner son savoir et quoi de mieux pour cette homme en quête salvatrice pour son âme que d’éduquer la futur génération du village.  

Le soleil tapait des masses, et il l’aperçu au loin, un femme quasiment dénudée et aux formes généreuses. Ses longs cheveux blonds ne laissaient présager rien de bon pour celui qui excellait dans le combat aux corps à corps un défis, une demande d'apprentissage. Il restait assis les bras croisés dans l'antre qui était la sienne. Ce hall qui était plus frais lui permettait de méditer et de ce contrer et ces après les vives salutation qu'elle fit à son encontre que le buffle pris à son tour la parole. D'une voix ferme qui plus est !

-Arrêtes toi ! Je suis la seule personne en ces lieux. Je vois par ailleurs que tu n'es pas ici pour me défier, les autres personnes ne prennent même pas le temps de se présenter.

Un silence de mort régnait dans la pièce. Il se leva et avançait jusqu'à elle et se mit à tâter ses biceps.

- Si tu veux que je t'enseigne il te faudra remplir au préalable quelques conditions qui sont optimale pour pouvoir suivre mon apprentissage. Le hachimon ne s'apprend pas comme ça c'est une technique qui ne se prend pas a la légère ! Viens et suis moi.


Il se dirigea vers une petite porte à l'arrière de la salle, celle-ci donnait sur une salle encore plus vaste où était disposé divers objets tous aussi crasseux les uns que les autres. D'un ton des plus autoritaire il repris.

- Durant une semaine, tu vivras ici, cette pièce c'est ta chambre tu devras la rendre propre sans user de ton chakra ni d'aucun jutsu, fuin ou ninjutsu compris. Ainsi à la fin de l’échéance qui t'attend nous saurons toi et moi si tu es prêtes à affronter la mort ! Relèves tu le défis ?

Il retourna s'asseoir attendant la réponse de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Re: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   Mer 4 Mai - 20:52

L’homme répondit rapidement :

- Arrêtes toi ! Je suis la seule personne en ces lieux. Je vois par ailleurs que tu n'es pas ici pour me défier, les autres personnes ne prennent même pas le temps de se présenter.

Effectivement, je n’étais pas venu pour le défier, mais pour apprendre. Laissant mon esprit dragueur de côté, je laissa un silence de mort prendre place dans le dojo. L’homme qui allait certainement être mon instructeur se leva avant de toucher ses gros biceps de manière un peu brutale :

- Si tu veux que je t'enseigne il te faudra remplir au préalable quelques conditions qui sont optimale pour pouvoir suivre mon apprentissage. Le hachimon ne s'apprend pas comme ça c'est une technique qui ne se prend pas à la légère ! Viens et suis-moi.

M’exécutant, je me mis à suivre la montagne de muscle sans broncher. C’était un bel homme, peut-être réussirais-je à percer cette carapace impassible qu’il avait l’air de s’être forgé ? Enfin bon, je n’allais pas tenter tout de suite. Peut-être à la fin de l’entraînement, qui sait ?

On se dirigeait vers une petite porte à l'arrière de la salle. Une fois ouverte, j’eu le déplaisir de trouver une salle encore plus vaste et remplis d’objet tous aussi sales les uns que les autres. Ne me dites pas que…

- Durant une semaine, tu vivras ici, cette pièce c'est ta chambre tu devras la rendre propre sans user de ton chakra ni d'aucun jutsu, fuin ou ninjutsu compris. Ainsi à la fin de l’échéance qui t'attend nous saurons toi et moi si tu es prête à affronter la mort ! Relèves-tu le défi ?

Oh, mon dieu… Bon, j’avais soif d’apprendre et la condition physique propre à mon clan me laissait l’opportunité de réussir cette tâche. Ce n’était pas si ardu que ça, après tout. Il allait juste me falloir un peu de temps et d’huile de coude. Observant la vaste salle du regard, je me surpris à me demander par où commencer. Pour l’instant j’avais autre chose à faire. Me retournant, je vis que l’homme était reparti s’assoir à sa place d’origine. Me dirigeant vers lui, je pris la parole :

- Bien sur que je relève le défi ! Servir de femme de ménage au dojo n’est pas une idée qui me plait beaucoup, mais il faut savoir donner de sa personne quelque fois.

« Après tout, c’est quelque chose que je fais souvent. » pensais-je en mon fort intérieur.

Après cette petite pensée, je me dirigeais vers la salle qui allait être ma chambre. Ah, j’avais beaucoup à faire. Prenant mon courage à deux mains, je commençai ce travail de longue haleine par chercher quelque chose pour dépoussiérer la montagne d’objets qu’il y avait là. Remuant un à un les premiers objets que j’avais devant les pieds, je fini par trouver quelque chose qui ressemblait à un chiffon. Par chance, il était moins poussiéreux que ses autres amis objets, ainsi quelques secousses suffirent à enlever complètement la poussière de la chose. M’armant de patience, je commençai cette longue épreuve de patience et d’endurance.

Le travail avançait bien. Cela faisait trois petits jours que j’étais ici, et j’avais fait un peu plus de la moitié du travail. Dormant le temps nécessaire et effectuant des poses régulières pour m’hydrater et manger quelque chose, j’arrivais encore à tenir. Il me restait la moitié du travail à faire, et je comptais le boucler en moins d’une semaine, six jours pour être exact. Sur cette décision, je me remis au travail afin de continuer le nettoyage de cette pièce crasseuse.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 667

MessageSujet: Re: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   Dim 15 Mai - 22:56

La bimbo avait acceptée la demande du grand maître c'est ainsi que débuta le préalable de son futur entraînement. Allait-elle être assez compétente pour tenter d'apprendre la maîtrise des huit portes plus connues sous le nom de Hachimon ? Pendant ce temps là Akira de son prénom passait son temps à méditer sous la chaleur indéniable du désert le robuste gaillard assis les jambes en tailleurs concentrait alors son chakra pour entrer dans une sorte de phase de repos. Il sentit ses muscles se contracter et se détendre au fur et à mesure qu'il expirait. Sur ses bras des veines étaient apparentes cela signifiait que la pression sanguine était à son paroxysme. Puis son derniers soupir laissa place à un vide profond.

Il essaya alors de sentir ce qui était proche de lui, ce qui changeait dan l'atmosphère ce qui allait lui apporter quelques éléments de réponse quant à la tâche qui lui incombait à savoir, avoir pour élève une personne qu'il avait jugée au premier coup d’œil comme étant une incompétente totale au taijutsu. Après avoir trouver son chi intérieur et après avoir pus méditer un long moment il alla alors s'emparer d'une grande gourde faite d'argil, celle-ci renfermait un doux élixir aux accents prononcés. Cette douce liqueur n'était autre que du sake, non pas qu'il maîtrisait l'art légendaire du suiken mais le bougre aimait quelque fois se divertir en buvant quelques litres d'alcool.

Titubant dans son antre le professeur observait sans faire un bruit la mégère... Et a sa grande stupéfaction il eu la bon plaisir de voir qu'elle avançait plus vite que prévu dans sa tâche. La pièce ressemblait en effet de moins en moins au dépotoir initiale qu'elle était. Se touchant le menton avec l'index gauche il sourcilla et se mit alors à penser que cette femme pourrait être une élève bien plus coriace.  Il l'invita prendre un repas, bien qu'il se devait d'être intransigeant Akira savait aussi qu'aucune personne ne pouvait accomplir de miracle le ventre vide. Son invitation n'avait cependant rien de conventionnel quand on pouvait voir qu'il lui amena un vieux plateau fait de terre dans le quel un bol de nouille instantanée et un verre qui contenait de l'eau. Il le déposa devant l'entrée et dit de sa haute voix.

- Voilà ton repas pour ce soir, demain dès l'aube tu viendras avec moi dans le désert. Pour cette chambre, tu as accomplis bien des choses que la plupart des personnes qui étaient venues ici dans le but de quérir mon enseignement. Je te propose donc de commencer ton entraînement. Es tu toujours prête à mourir ?

Il fallait dire que tous ceux qui prétendaient être assez fort pour suivre cet entraînement avait abandonnée suite à l'idée de débarrasser cette pièce quant à Yagami elle avait montrée des facultés mentales importantes en ne rechignant pas à la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Re: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   Dim 22 Mai - 20:59

Aaaaaah, la satisfaction d'avoir un travail terminé. Génial, n'est-ce pas ? Je venais de terminer de nettoyer cette chambre horriblement poussiéreuse, et le maître du Dojo l'avait apparemment remarqué. Mais attends un peu... Il semblait bourré ? Hmmm, il y avait de l'alcool par ici alors... Quelque chose me disait que j'allais pouvoir m'amuser un peu après cet entraînement ! Le maître du Dojo m'invita à prendre un repas, à savoir un bol de nouilles et un verre d'eau. Après m'avoir donné le plateau, il annonça :

- Voilà ton repas pour ce soir, demain dès l'aube tu viendras avec moi dans le désert. Pour cette chambre, tu as accomplis bien des choses que la plupart des personnes qui étaient venues ici dans le but de quérir mon enseignement. Je te propose donc de commencer ton entraînement. Es tu toujours prête à mourir ?

"Prête à mourir ? Naaaaaaaaaaaaaan. Je te survivrais, bébé !" pensais-je en mon fort intérieur. Pesant un peu plus mes mots, je répondis au beau maître :

- Mourir ? C'est pas quelque chose qui existe chez moi. Je ne mourrais pas, même dans un entraînement pour une technique mortelle ! L'apprendre sans mourir, c'est ça qui est génial, non ?

Prenant ensuite mon repas, celui-ci fut bref mais simple et efficace. Me couchant ensuite, je devais me préparer pour le lendemain.

Quand le Soleil fut levé sur le désert de Suna, j'étais déjà prête. Aux portes du Dojo, j'attendais que le maître vienne. J'étais fin prête à m'aventurer dans le désert pour m'entraîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dur labeur d'un entraînement au Taijutsu
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Les Dojos :: Dojo Taijutsu-
Sauter vers: