Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 La fin d'une époque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashiro Ryuka
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 993

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 2 000 000 両

MessageSujet: La fin d'une époque...   Dim 8 Mai - 22:32

La fin d'une époque
Nom du joueur 1
Ashiro RYUKA
« Godaime »
Cette ambiance noir et blanc, ce sable de cristal opaque sous ses pieds, tout cela le démoralisait au plus haut point. Heureusement qu'il n'en était pas à son premier voyage dans cette entre-monde car ici toute les perceptions étaient étrangement différentes. Une personne non habitué pouvait avoir des nausées, ses sens pouvaient être terriblement affolés de tout les changements que la nature même de ce monde avait imposé. Cela n'avait d'ailleurs pas manqué pour les parents de Sora. Pendant que le père était en train de vomir sur une dune de sable, sa mère se tenant le ventre et courbée scrutait les différents miroir qui semblaient se tenir hors de la trame même de cet environnement hostile, comme si quelqu'un avait forcé les choses. Ashiro mima une mine de dégoût lorsque le père vomit de plus bel :

Tout va comme vous voulez ?

Il prit un malin plaisir à les regarder tenter de s'acclimater tant bien que mal à l'entre-monde. Il se souvint lui aussi qu'il avait eu au début de nombreux haut le cœur à chaque fois qu'il pénétrait dans cette espace où la perception du son même était totalement changé. Il lui avait fallu des mois avant d'arriver à se stabiliser et enfin pouvoir se mouvoir correctement. En les regardant plus en détail, il s'aperçut que la mère était une femme plutôt charmante. Il était triste à l'idée qu'il allait devoir l'éliminer du tableau. Il leur fit mine de le suivre puis alla récupérer ses atours de Kage posé non loin du premier miroir de Konoha. En y repensant il avait quand même été chanceux.... Cette fille avait failli lui causer de sérieux ennuis, sans compter l'arriver de ce qui devait sans doute être son Kage.

Oui... Ashiro sama... J'ai... Une question... Vous êtes alliés au village de Konoha, les Konoha jin le savent. Alors pourquoi avoir choisit de venir nous emmener de cette manière ?

Ashiro fut frappé de plein fouet par la remarque. C'était vrai après tout, en des temps normal, il n'aurait eu qu'à emprunter légalement les parents du jeune petit. Mais...

Et bien... J'ai du mal à croire que Konoha n'ait pas subi plus de dommages qu'elle ne le laisse entendre. Une amie à moi est morte durant l'assaut de Kiri et je me demande... Pourquoi un pays qui attaque un autre pays et qui gagne son assaut n'envahit il pas ce pays ? Pourquoi repart il comme ça sans crier gare ? Alors pendant un instant à Konoha j'ai pu croire à l'hypothèse qu'ils étaient venu chercher quelque chose... Quelqu'un peut être ? Et j'ai pensé à vous. Vous êtes les derniers survivant Uchiha de ce monde, vos pouvoirs sont plus que convoités. Pour tout vous dire je ne comptais pas vous retrouver en vie quand je me suis mit en quête de vous chercher.

Konoha est maintenant dirigé par un très bon Kage qui assure notre sécurité, notre prospérité et il veille à ce que personne ne manque de rien !

Cette fois ci c'est le père qui parla. On pouvait sentir la pointe de patriotisme dans ses paroles. Il n'aurait cependant aucun scrupule à l'éliminer. Il n'était pas un danger immédiat. Ashiro décida qu'il était temps pour lui d'avoir un peu plus d'emprise sur son jeune protégé.

Bon bon bon... Assez parlé de Konoha... Parlons de Sora maintenant. Comme vous le savez il est l'auteur d'un crime odieux et...

Il y a forcément une raison ?!

Je pense qu'il a essayé de bien faire en sauvant la précédente Hokage, Hanako Hyuga mais il a préféré sauver sa vie plutôt que celle de son chef. C'est un fait grave.... Seulement j'étais sur les lieux et j'ai ressenti comme un cri de détresse chez cet enfant. Je ne savais pas qu'il pouvait renfermer autant de puissance, de pouvoir....

La mère, instinctivement, commença à se braquer, posant le doigt sur un kunai qu'elle ne tarderait pas à dégainer. Ashiro fit mine de ne rien voir, tel le chat et la souris, il s'amusait royalement à créer une ambiance de peur, de haine et de douleur pour pouvoir au mieux les vaincre sans qu'ils n'opposent de résistance complexe.

Tsuchikage, avec tout le respect que je vous dois... Que fait on réellement ici ? Où est Sora ? Vous aviez dit que vous nous emmèneriez le voir et cet endroit... Il est plus similaire à une prison qu'à un village à mon avis... Pouvons nous poursuivre notre route ? Je veux le voir....

Et vous le rejoindrez sûrement bientôt ! Ne vous en faite pas, vous avez fait de votre fils un valeureux petit ninja, mais il a emprunté une voix qui ne me plaît guère. Celle du déni, de la lâcheté, de la dépression. Il a besoin de s'émanciper, je dois créer en lui un détachement émotionnel pour mieux pouvoir m'insérer dans son espace affectif.

Le père et la mère n'attendirent pas plus, ils envoyèrent ensemble un kunai dans sa direction. Ashiro allait pouvoir tester la résistance de sa réplique de cristal. Son visage se tordit en un sourire diabolique. Il jubilait littéralement de voir ces deux petits animaux craintifs, tenter de repousser l'échéance de l’inévitable.

Vous... Vous n'êtes qu'un lâche ! Un traître ! Jamais je ne laisserai mon fils entre les mains d'un malade comme vous ! Il est temps... De vous rappeler à qui vous avez à faire...

Les deux kunai vinrent frapper Ashiro de plein fouet ricochant anormalement contre sa peau comme si il s'était agit... De cristal ! Oui Ashiro n'était pas réellement dans ce monde, cela faisait des mois que ce corps de cristal lui servait pour accomplir ces diverses missions. Il se toucha aux endroits où les kunais avaient frappé, de légère bosselure était apparues. Il allait devoir revoir quelque peu la consistance de ce corps... Bref...

Ah ah ah ah..... Je suis désolé, si c'est tout ce que vous avez, alors vous allez mourir !

Ashiro fonça en libérant dans chaque mains sa technique d'Iroujutsu phare :

Chakura Kaibōtō !

Il décida de continuer sa course folle sur sa première souris, la plus facile : le père. Ses scalpels de chakra en place il commença à frapper au corps à corps. Le père était très adroit et il esquiva la quasi totalité des coups d'Ashiro. À sa grande surprise, Ashiro reçu un upercut au visage qui lui fêla la pommette. Sous l'impact du coup il recula. La mère en profita pour lui lancer une technique Katon d'une puissance supérieur à ce qu'il aurait pensé d'elle. Ainsi les deux petites souris savaient se défendre. Il reçut la technique de feu de plein fouet.

AAAAAARRRGH !

Fumant... Brisé par endroit... Ashiro recula avec puissance du brasier pour reformer un cercle de combat qui opposait maintenant les deux parents de Sora contre lui. Son visage n'avait plus rien d'humain, le cristal avait fondu par endroit et les teintes couleur peau avaient disparu laissant apparaître un personnage entièrement fait d'un cristal bleuté translucide. Il pouvait à présent voir que la mère avait laissé la rage l'emporter... Ses yeux étaient rouge vif, deux pupilles semblaient en orbite autour de son iris. Le sharingan...

Jamais.... Jamais personne n'est jamais allé aussi loin...

Je suis Akeko Uchiha ! Détentrice du pouvoir ancestrale de mon clan ! Et vous signez votre arrêt de mort aujourd'hui Tsuchikage.

Fumant encore, Ashiro composa rapidement une série de mudra :

S Yin Shôton, Sasei...

Les cristaux se réassemblèrent petit à petit comme par magie et l'Ashiro mal en point redevint peu à peu normal. Le bleu translucide le quitta les couleurs reprirent le dessus. Il était étonné par la rapidité de la technique et il sentit.... Sous ses pieds, les millions de cristaux opaques avaient remplis leur rôle à merveille et amplifié son pouvoir. La mère ne le laissa pas finir sa technique en fonçant de nouveau sur lui à l'aide de... patin enflammé qui faisait fondre le sable cristallin sous ses pieds. Cette fois ci il ne comptait pas se laisser faire... Il tenta de suivre les mouvements d'Akeko en vain, elle était trop rapide et son mari la rejoint pour continuer à matraquer Ashiro. Les coups pleuvaient mais cette fois ci il fit preuve de malice. Il encaissa le coup de pied du père pour lui asséner un coup de son scalpel de chakra au tendon d'Achille qui se sectionna. Handicapé d'une jambe, il tomba à la renverse. Il fut bien plus embêté avec la mère car si elle pouvait l'atteindre sans trop de difficulté, lui, avait quelque problème à suivre. Il se recroquevilla puis en un mudra il hurla :

Yin Shoton, KÖGEKI !!!

La multitude de cristaux fit leur effet, ainsi que son propre corps qui réagit immédiatement. Brisé par la douleur, la mère stoppa sa série de coups et tenta de reculer rapidement pour s'éloigner du foyer de la douleur. Le père tenta de ramper pour s'éloigner au plus de la technique... Trop tard, Ashiro avait repéré la tentative et concentra sa zone d'effet sur le père. Les cristaux étaient si nombreux qu'il s'agissait presque d'un jeu d'enfant pour lui. Il le laissa hurler de longue minute, il aimait voir les gens souffrir, c'était une sensation qu'il avait mit de côté il y a bien longtemps mais voir la douleur s'afficher sur les autres... Cela lui faisait ressurgir ses vieux démons. Ashiro s'avança sur le corps de l'homme qui se tordait de douleur, il visa un à un tout les tendons du shinobis.

Voilà ! ♪ ♫ ♪ ! Une vraie petite poupée de chiffon ! Mouah ah ah ah ! Argh...

Un immense fracas se fit entendre...

Ma main.... MA MAIN !!!!!!!!!!!!!!! SALE PÉTASSE !!!!!!! TU M'AS NIQUÉ MA MAIN !!!!!!!!!

La main gauche d'Ashiro n'était plus qu'un moignon tranchant de cristal. Des bouts de doigts gisait sur le sable. La mère de Sora, Akeko, non contente de voir son mari se faire charcuter, et, ne pouvant intervenir au corps à corps, venait de lui envoyer un Shuriken Fuma.

Ashiro trépignait d'impatience... Du moins il feignait l'impatience car il avait tout planifié depuis le début et son plan fonctionnait à merveille. Akeko commençait à commettre des erreurs. Il se concentra, quelque peu exténué par les techniques lancées dans le combat puis il la regarda avec un air grave et sérieux :

Bien... Maintenant passons aux choses sérieuses. Senpo... Neko no kesshō...

Ses canines s'allongèrent, ses pupilles se rétractèrent, ses oreilles pointèrent très légèrement. Son aura devint soudain oppressante et l'air aux alentours s'alourdit. La technique du scalpel de chakra restante sur la main droite d'Ashiro se divisa pour devenir 5 griffes de chakra. Akeko était déjà devant Ashiro prête à en découdre. Elle tenta de le frapper mais cette fois ci, Ashiro esquiva avec grâce et aisance les coups de la kunoichi :

Comment ?! Mais... C'est impossible !Tu ne possèdes pas le sharingan ! Tu ne peux pas lire mes mouvements !

Non, mais mon senjutsu me donnent les spécificités d'un chat. Mes sens sont accruc et j'en gagne un 6ème. Je peux maintenant prévoir tes coups... Chose... QUE TU NE PEUX PAS FAIRE ! TIENS !

Ashiro esquiva le dernier coup de l'Uchiha puis allongea sa griffe de chakra qui vint lui trancher les veines de l'intérieur. Le bras gauche d'Akeko vira subitement au bleu, puis au rouge, puis au marron... Surprise elle se déconcentra quelques secondes. Quelques secondes de trop pour Ashiro qui en profita pour la planter avec son moignon droit dans le ventre. Il senti son petit corps frêle s'effondrer contre lui, le sang chaud vint teinter le bleu translucide de son bras endommagé. Le chakra de la nature qu'il absorbait le rendait bien plus fort :

Akeko Uchiha, ta route s'arrête ici...

Dans un dernier élan, il sentit que la Uchiha tentait quelque chose... Hors de question ! Cette fois ci Ashiro ne se ferait plus avoir, il prit les devant et composa plusieurs mudra à une main :

Yin Shoton, KÖGEKI !

La technique de douleur la fit hurler au plus profond de son être puis Ashiro sentit le poids de la kunoichi s'alourdir. Elle était au bord de l'inconscience. Il écarta les yeux de la mère de Sora, et, sous les yeux impuissant du père il lui arracha les yeux. Il possédait à présent les Sharingan d'Akeko qui tomba dans les vapes sous l'amas de douleur successif. Il retira son moignon tranchant de son ventre et la laissa saigner à mort dans ce désert. Il viendrait sûrement sous peu pour la faire complètement disparaître. Il rangea précieusement les yeux dans un bocal renforcé contenant un liquide cristallin gélatineux. Puis il tira le père par les cheveux, lui planta une seringue rempli de sérum cristallin et continua son chemin pour l'amener jusqu'au miroir d'Iwa. Il était exténué.... Jamais il n'aurait pensé que ce combat puisse être si difficile... Il allait devoir plus s'entraîner pour ne pas refaire les même erreur désormais. Il passa au travers du miroir de son bureau avec le père et voyant son assistante administrative arriver il tapa la tête de l'homme contre le coin de son bureau. Il s'évanouit. L'assistante en entrant découvrit Ashiro tâché de sang à n'en plus finir tenant dans ses bras le corps d'un homme...

Vite, il faut appeler une équipe médicale au plus vite et le mettre aux soins intensifs !

À vos ordres Ashiro sama !

Quand l'équipe médical apparut, catastrophé de voir leur Kage couvert de sang, ils lui demandèrent :

Que s'est il passé ?! Vous devriez aussi nous suivre pour que nous puissions vous examiner au plus vite ! Votre bras il est comme... Cassé ?!

Ne vous inquiétez pas pour moi, emmenez le dans le Q.G. U.T.O.P.I.E., soignez le mais je veux qu'il soit sous une surveillance complète 24h24 et attacher le à son lit, il ne doit pas s'échapper. Ah ! J'oubliais, il aura sûrement perdu la mémoire et il va délirer à propos d'Uchiha, de Konoha et cie, donnez l'ordre de ne pas lui prêter attention, il n'a plus toute sa tête. Je me chargerai de la suite lorsque vous aurez fini.

Pas dupe, le ninja médical le regarda perplexe mais de peur de contrarier son Kage, il s’exécuta. Le brancard était équipé d'attaches qui maintenait les mains et les pieds du père de Sora. Ils repartirent pour le transférer dans une cellule du Q.G..

Ashiro se sentait encore épuisé... Son corps avait été normalement conçu pour ne pas tout ressentir, notamment la fatigue... Il allait devoir en changer... Le clone commençait s'effriter de toute part. Il attendit que le dernier ninja de l'équipe de soin fut partie, verrouilla les portes de son bureau, puis, il prit son ascenseur personnel, direction... Le bunker et son étage secret. Dans la descente il se rendit compte qu'Haiiro n'était pas là pour l'accueillir.

Mais où peut il donc bien être....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime http://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Messages : 482

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: La fin d'une époque...   Jeu 12 Mai - 20:21










Bienvenue dans cette illusion !

Elle vous permettra de lire ce RP...

Bonne lecture !
Je déambulais dans la tour cristalis, j'allais par-ci, par-là, je ne savais pas vraiment où j'allais mais je savais toujours comment revenir. Je me demandais ce qu'étais devenu mes parents. J'étais très anxieux, peut-être étaient ils morts ? Ou asservis par Kiri à Konoha ? Je n'en savais rien, mais le stress et l'anxiété que me procuraient ces questions étaient tout sauf bénéfique pour moi. Sans compter le fait que depuis quelques temps j'avais repéré le chakra d'Ashiro dans mon corps. Quelque chose me disait que ma place n'était clairement pas à Iwa. Peut-être la sensation d'être en permanence observé, dans les moindres faits et gestes, sans compter le fait que j'ai le chakra d'Ashiro dans les veines comme je l'ai dit précédemment. Ce kage me paraissait plus bizarre qu'autres choses, donc prudence est de mise.

Il y avait aussi cette histoire de tournois Juunin organisé à Kumo. Je voulais y participer mais je ne voulais pas vraiment y participer en tant que Iwa-jin. Porter le bandeau d'Iwa est quelque chose que je ne voulais pas. Etant fidèle à Konoha, servir Iwa est déjà dur pour moi, mais porter son bandeau... Non merci. Ce tournoi Juunin promettait de sévères rebondissements. Après l'attaque de Kiri sur Konoha, mon choix de ne pas me soumettre à la potentielle direction Kiri-jin qui s'installerait à Konoha et le fait que j'allais surement être considéré comme déserteur à Konoha allait rendre la chose plutôt difficile.

Pour l'instant j'avais un autre problème. Je portais mes vêtements depuis trop longtemps, ces vêtements portant en eux la tristesse d'une bataille sanglante, ces vêtements à cause de qui j'entendais encore les cris des civiles en détresse qui détalaient en voyant le démon à huit queues Hachibi, ces vêtements donc les coupures ne sont qu'illustrations des cicatrices physiques et morales qu'a laissé cette bataille, ces mêmes cicatrices qui mettront un temps à guérir, mais qui ne le seront jamais vraiment. Je vais changer ces vêtements, mais pas tout de suite. J'avais d'autres chat à fouetter.

J'étais normalement proche du bureau d'Ashiro, ce bureau inoccupé depuis quelque temps qui attendais le retour d'un Kage. Un Kage tyrannique et manipulateur, mais ça ne je peux pas le savoir, juste m'en douter. Je ne savais pas non plus que j'étais comme prisonnier ici, mais le chakra d'ashiro en moi m'avait donné un avant goût de l'hospitalité du village caché de la roche. Etant tout prêt du bureau d'ashiro, je n'eu aucun mal à voir tous les ninjas médecins converger en direction du bureau du dirigeant du village. Ils rentrèrent tous dedans. J'observais la chose depuis un bout du couloir, j'étais suffisamment prêt pour voir la porte en détail. Les minutes passèrent, ces longues minutes d'attente insoutenables, ce stress montant et cette anxiété prenant les tripes... Tout ça me saisissait violemment. A la fin de ce décompte qui me parut des siècles les ninjas médecins sortirent de la salle avec un homme sur un brancard. J'avais déjà vu son visage maintes et maintes fois, tellement de fois que je ne pouvais oublier ce visage généreux et ce sourire charmeur qui ont bercé mon enfance. C'était mon père, mais visiblement marqué par le combat. Ce n'était qu'un pauvre marchand, pourquoi ? Il avait été entraîné aux bases du combat par maman et bien qu'il ne manie aucun art nécessitant du chakra il sait remarquablement bien se débrouiller avec des kunais, des shuriken et son corps. Mais le voir comme ça, évanoui, avec le front quasiment ouvert, des cheveux en bataille comme s'il avait été traîné et tenu par ceux-ci et des vêtements normalement indigo et propres devenu maintenant bleu foncé, sales et couverts de déchirures, c'était choquant. Je ne pouvais plus bouger, j'étais bouche bée, je ne savais pas où ils l'emmenaient mais je n'avais maintenant plus vraiment foi en aucune personne. Je ne savais pas où était maman, je ne savais pas pourquoi papa est revenu comme ça, je ne savais pas qui a fait ça, pourquoi... Je voulais des réponses, j'avais besoin de réponses.

Déambulant sans but dans la tour, j'étais inconsciemment en train de me diriger vers ma chambre. J'étais assailli de questions, questions auxquelles je ne pouvais pas répondre. Je ne savais pas, je ne savais plus, je ne pouvais plus. Me fichant alors de tout, je continua de déambuler avec la stature d'un mort-vivant à travers les couloirs, réfléchissant tout en ne pensant à rien. Une fois ma chambre atteinte, j'ouvrais la porte et m'affala sur mon lit. Là, une larme se mit à couler sans que je m'en rende compte.


Maintenant je vais fermer les yeux...

Merci d'avoir lu !

Et prenez garde, vous pourriez tomber dans mon illusion à n'importe quel moment...

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Ashiro Ryuka
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 993

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 2 000 000 両

MessageSujet: Re: La fin d'une époque...   Ven 20 Mai - 21:19

La fin d'une époque
Nom du joueur 1
Ashiro RYUKA
« Godaime »
Bon sang ! Mais où est Haiiro ?! Je regarderai sa géolocalisation plus tard... Arrgghh... Mon corps...

Ashiro s'écroula légèrement dans son ascenseur qui fonçait droit vers le centre de la terre. Une fois arrivé à l'étage secret de son bunker, il composa une série de codes secret complexe puis composa une série de mudra spécifique pour enclencher un mécanisme. Le tram avec le fameux wagon "top secret" arriva silencieusement. La porte s'ouvrit sans ménagement laissant apparaître avec grande stupeur le corps décharné d'Ashiro.

Mon dieu...

Ashiro pâlit en découvrant que son corps était livide comme un mort, totalement amaigrit et atrophié. Il fonça sur ses capteurs et vérifia que toute les constantes vitales étaient normale. Visiblement oui... Les nutriments qu'il pensait avoir dosé correctement ne suffisait plus visiblement. Il composa une suite de mudra puis il toucha son corps en sommeil. Son clone de cristal reprit plus de consistance et de puissance, les constantes s'affaiblirent quelque peu en revanche. Ashiro, décida d'augmenter certaine doses médicamenteuse et nutritive mais il savait qu'il s'agissait d'une question temps avant qu'il ne meurt. Il referma son wagon, puis activa la cellule. Le train parti en trombe. Il passa ensuite dans la salle suivante immaculée de blanc. Une salle digne d'un des laboratoires les plus avancé en terme de recherche médicale. Une machine immense était connecté au centre de la pièce, il s'agissait du noyaux mémoriel de toute les mémoires reliés par le cristal à la technique de mémoire d'Ashiro. Ainsi, il consignait la mémoire de tout ses citoyens dans l'arrière salle emplie de serveur y compris la sienne. Il passa fugitivement devant le disque dur "Hanako" en y jetant un regard triste car la led verte était à présent passée au orange pour signaler une fin d'enregistrement. Ashiro prit son ascenseur pour remonter sur quelques étages, puis, il passa dans la section médicale caché d'Iwa. Là, de nombreux scientifiques éminent de la médecine génétique étaient rassemblé.

Ashiro sama, nous avons fait de nombreux progrès en matière de recherche grace aux directions que vous nous avez demandé de suivre. Les protocoles sont achevés et prêt pour les tests.

Enfin une bonne nouvelle ! Entre son assistant personnel qui le lâchait pour faire je ne sais quoi, son corps qui périssait plus vite que prévu, il était content de voir qu'au moins un de ses projets réussissait. Il sortit d'un bocal rempli d'un liquide nutritif, deux yeux aux pupilles rouges ornées de deux tomoe chacune.

J'aimerai que vous fassiez les test avec ceci. Utilisez ce matériel génétique comme bon vous semble mais attention, ces yeux sont extrêmement précieux et je ne saurai tolérer un échec de votre part. Le clone crée doit être une réplique de ma personne, pas un vulgaire loupé.

Ashiro sama, êtes vous conscient que malgré tout nos efforts, nous n'avons pas réussi à transmettre vos pouvoirs à tout les précédents clones déjà créé ?

Devant lui, derrière un double vitrage s'étendait, par rangée de 1 000, des centaines de milliers de fœtus ou clone humain dormant dans une liquide nutritif.

Je sais... C'est pourquoi vous combinerez mon ADN à celui contenu dans ces yeux. Il est temps de laisser derrière moi certains attrait pour en revêtir de nouveau...

Ashiro déposa donc les yeux dans un milieu stérile pour laisser les scientifiques s'occuper de procéder au clonage, puis il tourna les talons et partit :

Ah, j'allais oublier, vous serez dès à présent tous consigné en quarantaine ici même avec l'interdiction de sortir ou de communiquer avec l'extérieur. Toute les issues seront bloquées et les vivres vous seront acheminées par sas. La sortie sera possible lorsqu'une nouvelle coquille vide d'Uchiha sera née et qu'elle sera prête à m’accueillir. Vous comprenez l'importance de ce projet et l'importance de sa réussite à mes yeux. Tout manquement car soyez en sur, je le saurai, sera puni par la mort immédiate et sans appel. Bonne chance ♪ !

Ashiro passa le sas sans se préoccuper de l'état catastrophé des scientifiques qui ne tentèrent pas de s'enfuir de peur de mourir. Il ferma et bloqua toute les issues puis les regarda quelques minutes s'affairer en vitesse sur leurs machines puis, il remonta dans sa tour de cristal. À peine eu-t-il le temps de s'assoir sur son fauteuil qu'un émissaire arriva dans son bureau :

Ashiro sama nous avons un problème. Sora Okinawa a été apperçu à proximité du corps de son père lors de son transfert.

S'en était trop pour le self contrôle d'Ashiro :

RAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!

D'un geste de la main, il fit plier de douleur le pauvre émissaire.

Pourquoi rien ne peut se dérouler comme prévu ?! Je vais devoir lui effacer la mémoire maintenant !

Ashiro laissa le shinobis au sol pendant qu'il récupérait puis reprit son ascenseur pour atterrir à la section U.T.O.P.I.E.. Là, il passa les bureaux et ignora les "bonjours" timide et craintif de ses subordonnées qui assurait en permanence la sureté du territoire. Il passa dans l'espace réservé aux chambres d'interrogatoire et entra dans celle qu'on avait aménagé pour le père de Sora. Visiblement, le pauvre bougre était toujours dans le coma :

Qu'on le prépare, je dois procéder à un transfert et une modification de mémoire.

Ashiro sama ! Vous risquez de le tuer, il est trop faible pour encaisser votre technique !

Il ne supporterait pas plus longtemps qu'on le conseille encore... Mais il prit sur lui pour ne pas éliminer son agent secret et répondit simplement :

Je prend le risque quitte à enrayer définitivement certaines de ses acuités neuronales, de toute façon il n'en aura plus besoin, il va devenir mon pantin. Je vais procéder à l'opération complète, qu'on m'apporte mon matériel de chirurgien.

Il fallut 40 minutes à Ashiro pour opérer le père de Sora sous anesthésie générale afin de lui remplacer la vertèbre de la nuque par une vertèbre faite de cristal. Après l'avoir refermé à l'aide de sa technique de soin, il enchaîna avec sa technique mémorielle sans ménagement devant les regards compatissants de ses assistants au bloc chirurgie improvisé dans la petite pièce.

Gijutsu-tekina kinshi sen'nō !

La technique fit effet et Ashiro fit son travail. 30 minutes plus tard, il avait récupéré la mémoire du père, il allait maintenant pouvoir l'altérer. Le père semblait avoir une puissante volonté mais sa résistance fut coupée les anesthésiants. Le Tsuchikage changea le cours des évènements, ainsi, la mère de Sora avait été tuée en signe d'exemple pour la trahison de Sora à Konoha. Le père allait être tué lui aussi quand il fut sauvé in extremis des griffes de son tyrannique bourreau par Ashiro. Il fut alors transféré aux soins intensifs. Son traumatisme l'empêcherait désormais de visualiser le bourreau en question même si il pouvait se douter qu'il s'agisse d'un membre de Konoha. Ashiro y ajouta sa toucher personnel, comme piqué par son humiliation précédente, le bourreau semblait avoir les cheveux blond et long et semblait être une femme.

Et bien il semblerait qu'il ait survécu... Je vous laisse maintenant, j'ai du travail qui m'attend. Vous aussi d'ailleurs !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime http://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La fin d'une époque...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une époque...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 4 prototypes d'époque
» Les légumes consommés à l'époque médiévale
» photo d'époque
» Des films sur l'époque Victorienne
» À la vieille époque ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Tsuchi no Kuni :: Iwagakure no Sato :: Tour Cristalis :: 210eme étage : Bureau du Tsuchikage-
Sauter vers: