Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une mission pour cupidon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Une mission pour cupidon   Sam 14 Mai - 18:21

Aujourd'hui je devais aller réparer un mur du célèbre dojo Iroujutsu. Ce dojo est devenu célèbre depuis que la maîtresse de ce dojo est devenu Kazekage. Un titre prestigieux donner au meilleur ninja du village. Ce titre a donc été donner à Yumi Esuki, une belle femme, blonde au teint pâle. Mais bon, d'après ce que j'ai lut sur la description de la mission si ce mur a été casser c'est à cause du Kazekage qui y serait aller un peu trop fort avec la dernière personne qui l'a défier. Juste le fais de savoir sa, on sait directement que ce n'est pas une personne ordinaire. Enfin, je ne pense pas qu'elle s'en vente, à peine arriver au poste de Kazekage qu'elle donne déjà du travaille aux ouvrier a à nous, ninja, bien-sûr je ne vais pas m'en plaindre, la mission me permettra d'arrondir m'a fin de moi. Je doit mettre de l'argent de coter pour l'examen qui arrive, on ne sait jamais..


Je me mis alors en route, j'avançais dans les rues de sables, zigzaguant entre les civils. Le bandeau de ninja que j'avais au niveau de mon épaule en éblouissait certain sur ma route. Le soleil tapais fort, comme toujours, comme j'avais l'habitude qu'il soit. Je crois que si ce temps venais à disparaître, j'en serais triste. J'y étais habituer depuis ma naissance, j'ai toujours été ici, je n'ai jamais quitter ce pays. Je ne connais rien du monde, j'ai encore tellement de choses à apprendre..


J'arriva alors sur place. J'entrais dans l'enceinte, les mains dans mes poches, je me dirigea alors dans la salle par le son que faisaient les ouvriers qui étaient déjà sur place. Ils n'avaient pas commencer, ils avaient seulement amener se dont on allait avoir besoin pour remettre se mur sur pied. Le mur était vraiment en mauvais état, heureusement pour madame Esuki que ce n'était pas un mur porteur, autrement, tout le plafond ce serait effondrer et le malheureux ninja qu'elle a envoyer valser serait mort aujourd'hui. 


-Salut mon p'tit ! On n'attendait plus que toi. On te passe les mesures du trou ainsi que du mur, tu n'aura qu'à les passer au mec la bas, le grand homme avec la chemise rouge. Me dit il en pointant du doit la personne de qui il parlais. Il te dira ce que tu auras à faire.


Sans tarder, je traversa la salle vers cette homme en lui tendant le parchemin contenant toutes les mesures. Au sol se trouvais quelques plaques de placo, on allait certainement les couper pour les ajustés à l'hauteur du plafond. Je voyais au loin les ouvrier casser le placo ou était le trou pour laisser l'emplacement exacte, pour que nous puissions refaire le mur.


-Merci jeune homme, pose ces plaques sur les traitaux s'il te plait, nous les dessinerons avant de les découpées. Tu as dû faire sa a l'école je suppose, je vais te poser les plans la, je me chargerai de les découpes.


Il me tendit un crayon à papier que je rangea dans une de mes poches. Je pris la première plaque, la posa sur les traitaux. Je pris alors le crayon de ma main droites, une règle et dessina les traits pour que l'homme puisse découper juste, il ne fallait faire occupé erreur, c'est comme un puzzle mais à grandeur nature, toutes les pièces doivent parfaitement s'emboîter.


"Bien sûr qu'on y a déjà fait à l'école.. Il me prend pour qui lui. De toute façon, je n'ai pas le choix, je dois faire sa pour moi et avant tout pour le village. Je pense que le Kazekage sera reconnaissante envers moi si j'exécute cette mission à la perfection"


De nombreux ouvriers emmenaient des poutres à tous les endroits, des brouettes de sables arrivaient en quantités, me rappelant mon ancienne mission.


"Je reconnais certaines têtes, même beaucoup, je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas, mais sa fait bizarre de se dire qu'une partie du village a été façonner par mes doigts, enfin, rien directement évidemment, je ne suis pas qualifier pour sa. Mais j'y ai participer. Sa me satisfait, je suis fier de moi, c'est une sensation étrange."


Après une bonne demi heures j'avais finit de tracer tous les traits, l'homme tenda alors son bras, il avait la main droite, tous ces doigts étaient serrés. Soudain, sa main s'entoura d'une couleur bleuâtre, c'était du chakra. J'étais très surpris de sa technique, il découpa les plaques comme si elles étaient fautent en beurre. La découpe était nette et précise, si cela n'allais pas, sa allait forcément être de ma faute, son travaille semblais parfait, il ne dépassa pas d'un pouce.


Des ouvriers arrivèrent alors et amenèrent les plaques pour aller les plaques contre la base de mur qu'ils avaient fait. Une partie du mur avait déjà était réparer et une femme les recouvraient de sable, c'était une caractéristique des bâtiments à Suna, le matériel principale que l'on utilise vient du désert. C'est un matériel peu cher à amener et très polyvalent ! Cette femme, je crois qu'elle est artiste, elle ne se contente pas de recouvrir le mur, elle sculpte certaines formes à l'aide du sable, je trouve sa plutôt joli et sa amené une certaine ambiance au dojo.


Je vis alors une ombre prêt d'une porte, c'était une ombre humaine.


"Tien ? On dirait des personnes, les ombres bougent et dessinent vaguement la silhouette de personnes. Je ne saurai pas dire combien ils sont. Pourtant, les civils et autres personnes sont interdirent ici pendant les travaux. Je devrai aller vérifier."


Je m'avança alors vers la porte, c'était la pose des travaux et j'avais encore du temps, je ne savais pas ce que j'allais découvrir mais cette mission allait peu être me faire passer la journée la plus étrange de cette semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5092-bingo-book-de-fuu http://sns-rp.forumgratuit.org/f140-dossier-fuu-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t5083-fuu-le-modeleur
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Re: Une mission pour cupidon   Lun 16 Mai - 17:46

Je m'avançais alors, je ne savais pas ce qui se cachait derrière mais au fur et à mesure que j'avançais, je distinguais deux voix, l'une devait être celle d'une fille, l'autre, plus grave, d'un garçon. Ils semblaient se chamailler, quand j'ouvra la porte, je vis deux adolescents, un garçon et une fille, comme j'avais pu l'imaginer. 


Quand ils virent que j'avais ouvert la porte, ils s'arrêtèrent, je vis sur le visage de la fille qu'elle était contrarier, elle avait les bras entre lasser au niveau de sa poitrine. Elle me regarda et me lança:


-Salut toi, je suis désoler, on ne voulait pas t'effrayer, je m'appelle Kin et l'imbécile la bas c'est Yuro. Nous sommes tous les deux des étudiants du dojo Iroujutsu. C'est la kazekage en personne qui se charge de notre formation alors gare à toi, si tu me cherche, je ferai un autre trou a l'endroit du précédent, mais avec toi..


Puis elle partit de la pièce, me laissant avec Yuro, l'adolescent qui se disputait avec elle. 


"Il a l'aire d'être triste, pourtant, si une fille comme sa se chamaille avec moi, je serai vraiment content qu'elle s'en aille et me laisse tranquille, vraiment des folles ses filles.."


-Salut ! Je me présente, Yuro, vraiment désoler, mais Kin a un caractère de cochon. Elle n'est pas comme sa d'habitude.. Il abaissa le regard, puis continua son petit monologue qui m'était adresser tout en regardant au sol: c'est vrai qu'on se chamaille souvent, en faite on est rivaux mais, depuis peu de temps... Non rien, oubli sa, de toute façon le vieil homme te fait un signe, tu doit reprendre le travail.


"Ils sont vraiment effrayants ici, leur comportement est tellement anormal que j'en ai la chair de poule, bon, je m'y remet."


Je rejoigna alors l'équipe d'ouvrier, mon travail était finit mais, je devais encore ranger le matériel, certains peaufinais ce qu'ils avaient finis en y ajoutant des finissions. Je plaça alors sont mes aisselles des rouleaux, et avait des sceaux à chacune de mes mains. J'amenais tout ce qu'on allait plus utiliser à l'extérieur.


Après ce petit rangement, qui dura un bon moment, j'avais été charger de nettoyer la pièce, l'homme m'a dit ceci: Quand on rend un chantier, il faut qu'il soit propre, c'est comme sa qu'on reconnaît les vrais ouvriers. J'exécuta alors la corvée muni d'une serpillière et d'un sceau d'eau. J'essuyais alors le sol, dessinant des "S" avec la serpillière que j'avais en main. Pendant que je travaillais, j'observais au loin les deux adolescents, qui étaient encore en train de chahuter.


"Ils arrêterons donc jamais.." 


Je soupira alors, plus personne n'était dans cette salle, ils l'avaient quitter pour, je crois fumer a l'extérieur. Les adultes sont vraiment idiots, ils passent leur temps à se plaindre de leur médiocre revenu mais dépensent le peu qu'ils ont dans ces choses qui les détruisent de l'intérieur. La médecine ninja a beau être au son zénith, aucun remède efficace n'a été trouver sur les ravages de la cigarette.


Cependant, quelque chose interrompa ma penser, les deux jeunes gens qui n'arrêtaient pas de se pourrir la vie, étaient en train de s'embrasser. Je n'y comprenais plus rien, la fille était dans les bras du jeune garçon, ils se regardaient maintenant dans les yeux, je crois qu'ils ne savent pas que je suis encore là. Pourtant si je me souvient bien, ils sont élevés dans se dojo. D'après une certaine règle, il est interdit d'entretenir une relation plus qu'amical entre élèves.


Les deux adolescent se retournèrent alors vers moi, ils venaient de me voir, c'était trop tard, je ne pouvais pas faire comme si je n'avais rien vu. Ils se décomposèrent, Yuro hochais la tête de gauche à droite, c'est un tique que beau coups de personnes ont et qu'ils font lorsqu'ils ont fait une bêtise. Kin elle, me faisait des signes de la main, comme si je ne devait rien dire, comme si je n'aurais jamais dû être la. La mission qui était pourtant si banale se transformais en une mission bien plus complexe. Je devais faire un choix, prévenir les gérants du dojo et leurs raconter tout ce que je venais de voir ou bien me taire, pour le bien de leur couple mais au risque de prendre une pénalité si jamais on découvrait que je n'avais rien dit à propos de ce que je venais de voir.


Qu'allais je faire ? Je n'avais pas choisi, je n'y pensais même pas. Je posa simplement la serpillère que je tenais dans ma main contre un mur, pour écouter alors ce que le couple me disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5092-bingo-book-de-fuu http://sns-rp.forumgratuit.org/f140-dossier-fuu-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t5083-fuu-le-modeleur
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Re: Une mission pour cupidon   Mer 18 Mai - 16:56

Les deux jeunes gens semblaient tes gènes, portant jusqu'à présent ils n'avaient pas arrêter de se chamailler. Je ne comprends rien à leur comportement, rien ne collais avec ce que je venais de voir. Et pourtant, je venais de voir l'interdit.


Le jeune homme, très embarrasser, posa sa paume de main sur sa nuque, tandis que la fille fit un bond sur le coter, pourtant tout cela ne servait à rien, je les avaient vu et ils le savaient. Je jeune homme fit un pas en avant et bafouilla:


-Euuuh... C'est pas ce que tu crois. Enfin, si, enfin non, enfin...


La jeune fille lui coupa la parole, et pris d'un ton loin hésitant mais tout aussi tremblant:


-Ne dit rien je t'en pris.. Je sais que tu nous as vu mais si jamais tu raconte tout à madame, nous serions puni et nous ne pourrions plus venir au dojo...


Elle lâcha une larme, cela ne m'affecta pas, il y a des règles et il faut les exécuter, ils avaient pourtant conscience avant même de venir ici suivre l'apprentissage que c'était puni et pourtant. Je ne comprends pas qu'on puisse faire une chose pareil. Certe, l'amour est quelque chose de spécial, on ne peut pas s'en débarrasser aussi facilement, mais ils auraient au moin pu m'écarter de sa. Je n'ai aucunement l'envie d'avoir autant de responsabilités imposés, ils auraient dû y réfléchir.


Le jeune garçon, Yuro, repris sembla reprendre du courage, lança un regard à la personne qu'il tenait dans ces bras et qu'il embrassait encore il y a peu:


-Je suis désoler Kin mais.. Nous n'aurions pas dû. Tu le sais aussi bien que moi et puis, maintenant nous avons mêler ce jeune Ninja dans notre affaire, je compte me dénoncer, je dirais que je t'ai forcer, j'inventerai une histoire, quelque chose, je vous sortiraient de la.


Il est complètement fou, c'est un imbéciles, en plus, si il raconte des salades son histoire ne sera pas crédible. Je risquerai de me faire interroger, si nous n'avons pas les mêmes versions des faits nous serrons tous les trois sanctionnés.


L'orque j'étais plus jeune, à l'académie, dans mes premières années, je ne m'intéressais pas du tout à la gente féminine, je préférais m'entraîner dur ainsi que passer du temps avec mes amis. Nous allions jouer au ninja, c'était formidable. Puis, plus je grandissais et plus mon avis sur l'amour changeais, j'ai d'ailleurs eu quelques petites histoires, rien d'approfondis bien sur, à mon âge on découvre encore ce qu'est l'amour. Mais j'ai déjà aimer quelqu'un et, je comprends que l'un et l'autre veuille se protéger. Si ils continuent ils vont me faire changer d'avis et je risque de me prendre une grosse sanction.


Le couple lança simultanément la même phrase qui m'était adresser, on aurait dit qu'ils étaient la même personne:


-Alors ? Que va tu faire petit ?


Petit ? Moi petit ? On a quoi, quelques années d'écart à tout casser. Bon, je ne vais pas m'énerver pour si peu, il faut que je reprenne min calme et que je réfléchisse aux conséquences. Déjà avant tout, il faut savoir que le chef des travaux, le vieille homme va revenir pour vérifier le ménage que j'ai effectuer. Peu être devrais je lui en parler, c'est un vieille homme et pour avoir parler un peu avec lui, je sais que c'est quelqu'un détenant une grande sagesse, de plus je lui fait entièrement confiance. Il l'éclairera sûrement sur le choix que je devrais faire, mais il faudra que je sois intelligent sur la façon dont je vais lui poser cette question, je ne voudrai pas l'impliquer dans une telle affaire sans qu'il est ai l'envie, je ne veux pas faire la même erreur que ces deux individus.


-Bon, laissez moi le temps de réfléchir, vous n'aurez qu'à venir me voir tout à heure, j'ai encore du boulot, je réfléchis mieux quand je suis seul.


Suite à la phrase, les deux adolescent sortirent de la pièce, ils semblaient stresser, je l'avais vu dans leur yeux, ils avaient envie de rester ensemble mais se sentiraient coupable si jamais cela venais à s'apprendre surtout pour moi.  Ils ont finalement un bon fond, je sais maintenant que peu importe mon choix, ils ne viendrons pas me faire la morale et qu'ils le respecterons.


Je me mis alors de nouveau à travailler, il ne fallait pas que j'oublie que si j'étais la n'est parce que je suis en mission. J'avais maintenant finis de nettoyer la pièce, j'étais assis sur une dalle un peu sur élever, peu être un escalier, je ne sais plus. Le vieille homme, chef du chantier, entra dans la pièce et constata que j'avais finit:

-Beau boulot gamin, tu peux rentrer, tu as finis ta mission. Reviens nous aider quand tu veux, c'est toujours un plaisir.


Il constata que je ne partais pas, je restais assis, je réfléchissais à la tournure que j'allais donner à ma phrase pour lui demander, je me lança alors:


-J'ai une question au sujet de l'amour


Il me coupa directement sur cette phrase, il savait peu être déjà ce qu'il se passait ou alors pensait savoir et ne voulait pas connaître là vérités, tant pis je me débrouillerais seul, il s'aseilla alors à coter de moi:


-Ah, l'amour, c'est une notion très vaste, je suis prêt à t'ecouter jeune homme ah ah, il faut savoir qu'à ton âge, j'étais un grand séducteur, très prisé vers les filles. J'avais la cote quoi ah ah.


Il éclata de rire, avant de reprendre son sérieux quand il remarqua l'expression de mon visage. J'entrelassa alors mes doigts, avant de lui demander:


-Ce que je m'apprête à vous dire pourrai vous mettre dans une situation très compliquer où vous pourriez perdre beaucoup..


Il enleva alors son casque, le posa à nos pieds, se tourna vers moi, souris et fit un signe de la tête comme si je devais continuer, mais me dit avant:


-Regarde moi bien mon chtiot, à mon âge, on a plus grand chose à perdre, et puis, aider des gamins comme toi, qui est l'avenir de notre village, c'est ce qu'il y a de plus beau que je puisse encore faire. Tu vois tout ce chantier, et tous les autres, j'ai participer à une grande partit de la construction de ce village, et tu sais pour qui ? Pour mes petits enfants, pour toi, et pour toutes les générations à venir. C'est sa à Suna, on se sert les coudes, et malgres tous les problèmes internes que l'on a connu et que l'on connais, on n'arrête pas de ce souder entre nous. Donc dépêche toi de tout me raconter, et, si possible, je t'aiderai.


J'étais décider, j'allais lui dire, je sais maintenant que je peux vraiment lui faire confiance et qu'il m'aiderai, je pense que je ne suis pas quelqu'un qui puisse faire un choix si crucial pour de si jeunes gens, il me faut l'aide de quelqu'un, c'est comme pour la gestion du village, cette homme joue le rôle de conseiller, je lui énonça alors tout le problème:


-Bon voilà, comme vous le savez sûrement, les élèves des dojos n'ont pas le droit d'entretenir une relation amoureuse entre eux et pourtant Yuro et Kin, deux élèves de ce dojos ne respectent pas cette règle. Je les aient surpris et maintenant ils attendent le choix que je vais faire, ils ne savent pas si je vais les dénoncées ou si je vais garder sa pour moi.


Le sourire qu'il avait sur le visage ne s'était pas effacer, il semblait toujours aussi heureux, il me répondu alors:


-Les deux autres gamins la ? Ceux qui n'arrêtent pas de se crier dessus, ah ah ils me rappellent mon fils et sa femme. Moi et la plupart des membres du chantier avions déjà remarquer sa. En faite, je me doutais qu'ils étaient amoureux. Je n'ai rien dit car je ne voulait impliquer personne, et puis, je n'avais pas vraiment de preuve. Voilà, j'espère t'avoir aider.


Il se leva, repris son casque et repartit. Je n'osa pas lui demander de précision, mais je n'ai pas bien saisi, il espère m'avoir aider. Il ne m'a rien dit, pas de conseille rien. J'étais maintenant assis depuis une bonne demi heure, le couple n'allait pas tarder à revenir. Pourquoi il semblait tant m'avoir aider, je réfléchissais puis, une lanterne s'éclaira. 


Pourquoi n'y ai je pas penser directement, je suis vraiment un imbéciles. Ce vieille homme est vraiment un génie, il faudra que j'aille le remercier. Le couple arriva alors, je leur lança un sourire, puis leur dit:


-Ne vous inquiétez pas, j'ai fais mon choix, il commence à se faire tard' je doit rentrer. Bonne soirée à vous.


Je me dirige vers la sortit, tendant la main en l'air pour leur faire un salut d'aurevoir. Pour, me diriger vers la tour du kazekage pour faire mon rapport de mission.

C'était pourtant évident, deux personnes qui se chamailles ainsi, ils s'aiment forcément, de plus, d'après ce qu'il m'a dit, tout le monde l'avait remarquer et ce en seulement quelques heures. Le kazekage, qui est le maître de ce dojo passe plusieurs heures en leur compagnies. Elle est sûrement au courant de leur relation, je n'ai pas besoin de lui dire quoi que se soit, elle est déjà au courant, c'est sur. Et si ce n'est pas le cas, c'est qu'elle ne fais pas attention à ces élèves, mais j'en doute fort, d'après ce que j'ai entendu dans l'enceinte du clan, elle a réussis à remettre sur le droit chemin un de nos cousins de clan. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5092-bingo-book-de-fuu http://sns-rp.forumgratuit.org/f140-dossier-fuu-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t5083-fuu-le-modeleur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une mission pour cupidon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mission pour cupidon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission pour passer le temps
» wes ♠ arrête de te prendre pour cupidon, t'es juste une histoire de cul bidon.
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Mission Rang D: Sur les traces de l'Hokage
» Une mission pour un Regalia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Les Dojos :: Dojo Iroujutsu-
Sauter vers: