Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Diplômées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 22

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Diplômées !   Dim 29 Mai - 19:59

RP avec Emi Hyûga

Métal froid sous le doigt. Machinalement, je passe mon pouce sur la gravure, suis les sillons, entre de plus en plus profondément dans la spirale. Mes yeux se baissent sur ce que je fais. Le bandeau. Pendouille dans ma main droite alors que je m'active à explorer ses moindres reliefs. Bandeau acquis le matin-même. Plaque de métal, tissu bleu. A accrocher n'importe où sur soi.

Mon pouce continue de tracer son chemin sur la spirale alors mes yeux se lèvent pour regarder le bâtiment face à moi. L'académie. Au revoir, devrais-je dire. Parce que c'est fini. Je n'y retourne plus. Je suis désormais diplômée. Comme tous ces étudiants là, qui gambadent, joyeux, brandissant devant des parents gonflés d'orgueil leur trophée, durement acquis pour certains.
Appuyé contre un arbre, à l'écart, visage dans l'ombre, j'observe. Le bandeau toujours serré dans ma main.

J'aimerais le lancer par terre. Le lancer et crier. Laisser exploser cette rancoeur que j'ai en moi. M'avancer vers l'académie et hurler aux murs, aux pierres, au vide, que c'est eux tous qui m'ont pris mon père, ma mère, ma soeur. C'est ce foutu monde pour lequel soi-disant on doit vivre qui m'a retiré la seule assise que peut avoir une petite fille, âgée de seulement huit ans à l'époque. J'aimerais dire à l'univers tout entier que je lui rendrai le centuple de ce qu'il m'a fait subir. Pour chaque coup donné, il s'en recevra cent. Et peut-être que je me sentirais moins vide. Peut-être, peut-être pas...

Je regarde ce gosse, là, qui rit, qui agite son bandeau, qui rit encore. Je me mords la lèvre. Voudrais aller vers lui d'un pas ferme, le saisir par le col, lui demander avec rage pourquoi il rit. Pourquoi se réjouir de devenir une arme, rien de plus qu'une arme qui, en tant que tel, doit juste tuer, tuer, tuer ?
Je ferme les yeux quelques secondes et ma mains se crispe sur le bandeau. Au fond, n'est-ce pas ce que je vais devenir, moi aussi ? Je fais de belles leçons, me suis-je pas, moi-même, destinée à devenir une arme au service de la population, du village, du Hokage ?

Je me rappelle Papa, qui disait que ce bandeau devait être notre plus grande fierté. Parce qu'il nous était donné par le village en signe de reconnaissance et que nous appartenions au village, nous vivions en son sein, nous travaillions pour lui. Je revois encore ma soeur Hanna, lorsqu'elle avait, elle aussi, brandit ce bandeau en signe de triomphe, après avoir passé l'examen qu'elle avait eu haut la main. Joie. Orgueil. Transport. Enthousiasme. Je vais enfin pouvoir partir en mission ! s'était-elle exclamé.
Si elle avait su... si elle avait su que ce serait au détour d'une de ces mission qu'elle disparaitrait sans laisser de trace, comme ça, évaporée dans la nature.

Les larmes montent et je les refoule. Arrête de penser à elle ! Tu sais bien que ça te rends toujours triste ! Six ans ont passé, tu devrais t'y être habituée.
Une mère serre son fils dans ses bras. Elle semble le féliciter. Moue mélancolique qui se dessine sur mes lèvres. Pour ma part, personne ne m'attend pour se réjouir de ce succès. A part peut-être mon oncle. Mais lorsque je rentrerai, Maman sera alitée, comme toujours. Pâle, muette, yeux dans le vague. Je doute même qu'elle soit au courant que c'était aujourd'hui, l'examen. Lorsque j'arriverai, elle me regardera. Peut-être avec indifférence, peut-être avec surprise : qui êtes-vous, déjà ?. Puis elle détournera la tête et oubliera ma présence. Comme une enfant, elle se laissera nourrir. Border. Elle se couchera sans avoir lâché un mot. Mon oncle veillera sur elle quelques instants. Puis quittera la chambre. Elle s'endormira d'un sommeil sans rêve. Six ans que cette situation dure.

Je sors de mes pensées quand deux étudiants passent en courant près de moi. Ils crient qu'ils vont manger des ramens. Ils ne font pas attention à moi. Je suis comme invisible, appuyée contre mon arbre, seule, à observer.

Tiens... la demoiselle là-bas... ce n'est pas une Hyûga ? Au vu de ses yeux, si. Je ne la connais pas. Sais juste qu'elle fait partie d'une très grand clan de shinobis. Forcément, elle est là, avec son bandeau. Elle ne pouvait pas ne pas devenir ninja. Sinon, elle ne se ferait plus appelée Hyûga.
Je fronce les sourcils alors que je la regarde de loin. Je doute qu'elle me remarque. Je vous l'ai dit : je suis comme invisible ici. Personne ne fait attention à moi. Qui s'intéresserait à une fille taciturne et peu bavarde qui ne sourit quasi jamais et n'aime pas spécialement les relations humaines ?
Les gens ne me regardent pas, mais moi je les observe. Je les écoute. J'enregistre tout. Et en apprend parfois bien plus sur eux qu'ils ne se l'imaginent.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5567-sakura-hidegawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t5535-sakura-hidegawa-adolescente-lancee-seule-dans-le-monde-terminee
Messages : 54

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Dim 29 Mai - 20:30

J'étais appuyais contre le mûr de l'académie. Je la regardais, le bandeau dans ma main droite.
La tête basse, les yeux rivés vers le bandeau, j'avais l'air triste et non heureuse par rapport aux autres qui était, eux, énormément content !
Je marcha, marcha jusqu'à une balançoire où je m'assis, posant le métal froid au tissu bleu sur mes genoux.


Mon regard, on le voyait bien, exprimé de la colère. Personne était là pour me féliciter, quand je rentrerais à la maison, personne ne sera là pour me féliciter.
Je regardas quelque instant mon bandeau, je voulus le jeter, qu'il disparaisse de ma vue, mais je ne le fus pas... J'émis alors un soupire.

Je regardas la terre qui s'assombrie tout d'un coup, il y a quelque instant, il faisait beau, et à présent, les nuages on fit place. Quelque gouttelettes tombèrent sur le sol et mouillèrent mon bandeau, je ne fus aucun geste, même pas pour me mettre à l'abri.
Je releva légèrement la tête, tout le monde était partie, sauf une personne: une jeune fille au cheveux noir appuyais contre un arbre.

En voyant quelle m'observait, je baissa le regard, la fixant de haut en bas.
Des éclairs apparurent au loin, ma tête baissais de nouveau, je lâcha mon bandeau qui atterrit au sol. Je ne fis aucun geste, même pas pour le ramassais.
Je me balançais légèrement sur la balançoire, le visage dans l'ombre.

Quand j'allais rentrer chez moi, tout seras comme d'habitude, je mangerais seule, j'irais dormir seule, sans un "bonne nuit" ou autre chose... J'aurais voulue que tout cela change pendant simplement un jour ! Je voulais que tout redevienne comme avant...

Quelque instant plus tard, je me leva, m'accroupie et observa la boue qui recouvrait à présent mon bandeau.
Avec ma main, je le pris alors, le nettoya de simple coup de doigt. Le métal se reflétais, désormais. Je pris le bandeau de mes deux mains, le plaça sur mon front et l'attacha derrière mes longs cheveux brun.

Je laissa mes mains longeais mon corps, je releva la tête en direction de l'arbre où était la fille aux cheveux d'ébène. Elle y était toujours. Je la fixais de mes yeux blanc.
J'étais étonnée de sa présence, que faisait-elle encore là ?...
Je voulue lui demander, mais je n'osais pas et ne fis aucun geste, je la regardais toujours, intriguée...

_ _ ___________________________________________ _ _

Ceux qui ne suivent pas les règles
ne valent pas grands choses,
mais ceux qui abandonne leurs compagnons
valent encore moins !!!

Moi, Emi Hyuga, je protégerais mes amis et mon village au péril de ma vie !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5514-emi-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t5506-emi-hyuga-nouveau-ninja
Messages : 22

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Lun 30 Mai - 15:49

La luminosité change soudainement de ton. Grisâtre. Le jour semble s'en aller. Et pourtant, il n'est pas tard. Je le sais. Nuages noirs et lourds. Je lève la tête vers le ciel, observe.
Ca y est.
Quelques gouttes.
Tombent.
Sur mon front.

Les rires s'éloignent, prennent de la distance, disparaissent. Je ne les regarde pas. Vois juste le ciel. Et j'écoute seulement le son de leur voix qui quittent l'académie, qui décident d'aller se mettre à l'abri.
Silence.
Juste le bruit fin et apaisant de la pluie qui tombe, goutte, goutte, goutte...
Je pourrais fredonner cette douce mélodie les yeux fermer, alors que j'entends, que je sens l'eau dégringoler par accoup de l'au-delà. Goutte, goutte, goutte... Plic, ploc, plic... Douce chanson de Mère Nature qui nous offre source de vie.

L'arbre me propose un maigre abri contre les intempéries. Faible toit pour se protéger, insignifiant logis et pourtant si cher à mes yeux.
Je reste appuyée contre son tronc, yeux fermés, à sentir l'eau ruisseler doucement sur mon visage.
Douche froide.
Je pourrais pleurer ; mes larmes se mêleraient à le pluie et on n'y verrait rien.
Pourtant, mon âme est de nouveau sèche. Vide de tout sentiment d'abandon, de tristesse, de mélancolie. Elle apprécie seulement ce cadeau du ciel. La terre qui, doucement, se transforme en boue. Les feuilles qui portent le poids de l'eau avant de ne plus en pouvoir, avant de ployer, de laisser tomber la charge puis de relever la tête.

Je baisse la tête pour fixer à nouveau ce qu'il y a devant moi. L'académie. Et elle. Elle n'a pas bougé. Assise sur une balançoire qu'elle bouge doucement. Avant, arrière, avant... Mouvement incessant, toujours la même direction. Rigide.

Au loin, la terre gronde, le ciel aussi. Éclairs. Place aux éléments. Les Hommes n'ont que faire ici. Allez, rentrez chez vous. Et laissez la Nature se retrouver à elle-même.
Tout le monde obéit sauf moi. Et elle.
Je la vois se baisser. Qu'est-ce qu'elle fait ?
Ramasse son bandeau. Elle l'a fait tomber ?
Essuie la boue. A quoi ça sert ?
L'attache sur son front, le noue derrière son crâne, sous ses cheveux bruns. Pourquoi ?

Elle relève la tête vers moi et, malgré ses yeux blancs, je sais, je sens que c'est moi qu'elle fixe ainsi. Elle m'a remarquée ? Ce n'est pas normal. Généralement, personne ne fait attention à moi. Et je ne m'en porte que mieux. A quoi sert de parler quand un seul coup d'oeil peut tout raconter ? A quoi sert d'avoir des proches, une famille, des amis, quand on peut les perdre comme ça, du jour au lendemain ?

Assise sur sa balançoire, elle continue de me regarder. Séparées de plusieurs mètres de distance, nous nous dévisageons on silence, comme deux fauves qui n'osent s'approcher. Et je ne veux pas l'approcher. A quoi bon ? Pourquoi elle ne rentre pas chez elle, bon dieu ?!

La pluie continue. Elle ne semble pas vouloir s'arrêter. Elle continue de déverser son trop plein d'eau sur nous et de fredonner cette douce musique. Goutte, goutte, goutte...
J'imagine Maman, assise dans son futon, à écouter le ciel venir taper au carreau. Assise dans son futon, un vieux yukata pour tout vêtement, à entrer en communion avec cette nature qu'elle n'a plus vu de ses propres yeux depuis longtemps. Est-ce qu'elle se rappelle encore du cerisier sous lequel elle aimait tant chanter des chansons ? Est-ce qu'elle se rappelle de ce temps d'orage qu'il faisait, comme là, actuellement, lorsqu'elle a compris ou qu'elle a pressenti qu'elle ne reverrait plus jamais Hanna ?

Il faudrait que je rentre. Mais je n'en ai pas envie.
Rien ne m'attend là-bas.
Et je ne peux plus rien faire pour elle.
Pour Maman.

Je commence doucement à m'enfoncer dans la boue. La terre. Elément si noble, si beau. Je me baisse et entreprend de retirer mes sandales. Je reste pieds nus, ancrée dans le sol. Je sens la fraîcheur de la pluie, la sensation de la terre mouillée contre ma peau.

Elle est toujours là. La Hyûga. Je lui adresse un air pincé sans savoir si elle l'a distingué. Après tout, n'est-elle pas censée avoir une supra vision ?
Elle me gêne. Me dérange. Pas habituée à être ainsi observée. Normalement, c'est moi qui regarde ma proie, pas l'inverse. Et là... Déstabilisante, la demoiselle.
Soupir, froncement de sourcils. Allez, bouge, rentre chez toi. Tu seras bien mieux qu'ici.

Finalement, je me résigne. C'est moi, qui vais partir. Pourquoi elle me regarde comme ça, hein ?
Je jette un coup d'oeil à mon bandeau, lève les yeux vers elle puis décide de l'imiter. Au mois, ça me dégagera les mains. Je l'attache d'un geste rapide et peu précautionneux sur mon front. Il se fait recouvrir par ma frange si bien qu'on n'en distingue plus que l'éclair de métal, sans en voir le symbole. Shinobi anonyme. Qui ne vient de nulle part, qui ne va nulle part. Juste l'ombre d'elle-même.

Nouveau regard à la Hyûga. Nouvelle expression contrariée. Et je tourne les talons. Qu'est-ce qu'elle veut, bon sang ? Si elle a un truc à dire, elle n'a qu'à parler. Qu'elle ne compte pas sur moi pour aller le lui demander.
Pieds nus ancrés dans la terre, je fais un pas. C'est bon. Se sentir quitter le nid puis y retourner. Sentir son pied se soulever, frôler l'air avant de retomber doucement dans la boue. C'est juste bon.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5567-sakura-hidegawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t5535-sakura-hidegawa-adolescente-lancee-seule-dans-le-monde-terminee
Messages : 54

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Lun 30 Mai - 16:47

Les yeux levés vers le ciel, les mains accrochées à la balançoire, j'observais doucement le ciel grisâtre où des éclairs apparurent soudainement.
Je commença alors à chantonnais une mélodie, continuant de me balancer.
Mes longs cheveux bruns furent rapidement trempée, mais je n'en fis rien...

J'arrêta soudain ce que j'étais entrain de faire.
Le visage de nouveau dans l'ombre.
La tête basse.

Je releva le menton, observant la fille. Elle était maintenant pieds nus dans la boue, entrain de marcher... Je l'observais. L'observais encore et encore.
Je fis un pas, me levant de la balançoire, elle avait l'air plutôt sympathique, je voulais la connaître mieux. Je l'observais souvent à l'Académie, mais évidemment, elle,ne devait sûrement pas me connaître...

Je voulue m'approchée. Mais n'osant pas, je resta à place.
Lorsqu'elle m'avait regardée, j'ai étais très surprise qu'elle met remarquée.
Je m'accroupie, observant la terre transformée désormais en liquide...
Je me releva et observa à nouveau le ciel. Les gouttes d'eau qui venait du ciel s'arrêtèrent toute à coup. La pluie avait cessée. Le ciel se dégagea à son tour, dévoilant les rayons du soleil.

La lumière réapparue alors sur la terre boueuse. 
Je rebaissa le regard en direction de la jeune fille au cheveux d'ébène, toujours entrain de marcher dans la boue. Je m'approcha d'un arbre et pris une des feuilles que je plia en deux. En quatre. Je la laissa ensuite virevolter vers le sol. Je la suivis du regard.

Je voulue saluer la fille, mais je resta à ma place. Observant. 
Je fus attirer par un claquement, je me tourna et vis que c'était une simple vieille femme qui fermait une fenêtre. 

Yeux plissaient, bouche entre-ouverte, je fis un simple bond et m'assis sur une branche d'un petit chêne.
J'observa de nouveau la fille aux cheveux noir, attendant quelle dise quelque chose...

Je pensas soudain à rentrer. Mais ça ne changerais rien. Personne m'attend à la maison. Je suis seule. Toujours seule. Je commença alors à siffler, un regard sarcastique sur mon visage.

_ _ ___________________________________________ _ _

Ceux qui ne suivent pas les règles
ne valent pas grands choses,
mais ceux qui abandonne leurs compagnons
valent encore moins !!!

Moi, Emi Hyuga, je protégerais mes amis et mon village au péril de ma vie !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5514-emi-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t5506-emi-hyuga-nouveau-ninja
Messages : 22

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Mar 31 Mai - 15:49

Tiens, il ne pleut plus. L'eau s'arrête brusquement. Bientôt, les lourds nuages s'écartent sur un soleil resplendissant. Ca n'a finalement été l'histoire que de quelques minutes. Temps pendant lequel la Nature nous a abreuvés de ses larmes avant de retrouver le sourire et la chaleur.

Les rayons de soleil viennent doucement éclairer la scène, caresse les visages, les toits, les murs. Eblouit la végétation, vient absorber peu à peu toute la pluie reçue.

Je continue de marcher d'un pas lent. Mes pieds s'enfoncent dans la boue alors que j'avance sans me préoccuper de détails insignifiants comme la peau recouverte de terre.
Etrangement, je sens toujours le regard insistant de la Hyûga peser sur moi. J'aimerais me retourner, voir si elle est toujours là, à observer. Ou bien si c'est juste moi qui me fais des films.

Je ralentis encore plus le pas, veux tourner la tête. Me l'interdis. Tel Orphée, je me refuse à voir Eurydice de peur peut-être qu'il ne m'arrive quelque chose, de peur qu'Hadès surgissent d'un seul coup et décide de l'emporter dans ses bras. Ou bien de me prendre moi aussi dans son souffle mortel. Car après tout, il embarque la demoiselle fraîchement diplômée, je n'en ai pas grand chose à faire. Je ne la connais pas, elle ne me connait pas. Pourquoi devrions-nous ressentir une quelconque compassion ou envie de protection l'une envers l'autre ?

Je continue alors ma route, ne sachant pas bien où je veux aller. Puisque le soleil est revenu, j'irais bien me trouver un coin tranquille, m'allonger dans l'herbe et penser, jusqu'à ce que les rêves me rattrapent et m'emmènent dans leur monde fantastique.

Mouvement. Il y a quelque chose qui bouge derrière moi. Je le sens. Elle est toujours là ? Se retourner ? Non. Ca va mal finir tout ça. Je ne veux pas entrer en contact avec elle. Or de question de lui laisser une brèche pour qu'elle s'engouffre à l'intérieur de mon âme.
Autre bruit. Différent. Je relève brusquement la tête car le son ne vient pas tout à fait de derrière moi. Une petite vieille. Qui ferme sa fenêtre. Pas un regard pour nous. Oups... j'ai nous nous ? Elle est donc toujours là, la Hyûga ?

Haussement d'épaules. Elle finira par se lasser, la charmante demoiselle aux yeux blancs. Nouveau froissement de vêtements. Elle a encore bougé. Et moi, je me refuse à la regarder. Elle n'a qu'à me suivre. Je ne me retournerai pas avant d'être arrivée. Mais où ? Quelle est la ligne de départ, la ligne d'arrivée ? D'où je viens, où je vais ?
Fantôme qui erre dans une ville en pleine reconstruction.

Sifflement. Il ne vient plus de mon dos. Mais du dessus. Pas le temps de réfléchir plus. Mon corps réagi avant même que mon cerveau n'ait pu dicter un ordre.
Je me retourne brusquement. Et voilà, Orphée a regardé son Eurydice qui ne tardera pas à disparaître.
Eh bien qu'elle disparaisse. Je n'ai jamais prétendu m'attacher à elle !

Je lève la tête et la découvre assise sur la branche d'un chêne. Elle sifflote, un air sarcastique s'épanouit sur son visage.

Elle ne m'a pas lâchée du regard depuis le début. Toujours là, telle une ombre, à hanter mes pas. Mais qu'est-ce qu'elle veut, à la fin ? Elle s'ennuie ? Qu'elle ne compte pas sur moi pour faire passer le temps avec elle.
Je suis sûre qu'elle aurait des trucs bien plus intéressants à faire que de rester avec moi.

Je tourne complétement mon corps dans sa direction, air exaspéré sur le visage. Je la fixe à nouveau de mon oeil sombre. Plisse légèrement les yeux comme pour mieux la voir. Perchée sur sa branche telle un petit oiseau. On pourrait presque la croire prête à s'envoler.

Je passe des doigts entre mes longs cheveux noirs, histoire de les démêler après la pluie. L'eau ruisselle. Mon kimono est trempé à plusieurs endroits bien que l'arbre ait quelque peu atténué la douche froide.
Je baisse le regard ses mes chaussures tenues dans ma main gauche. A quoi ça sert, d'abord, de porter des trucs pareil ?
Relève le regard vers l'arbre, vers la branche et l'oiseau qui est toujours en place. N'est pas partie. Et ses yeux blancs sont toujours là, sur moi, semble détailler ma personne, pourrait presque voir à l'intérieur de mon corps. Après tout, n'est-ce pas là l'une des principales fonctions de son super oeil ?

Soupir. Elle ne me lâchera pas. Alors autant en finir de suite pour la laisser planter là ensuite.
J'inspire, fais venir les mots. Ils commencent à tourner depuis mon estomac, s'ordonne, s'éliminent entre eux pour ne faire ressortir que le strict minimum. Minimum syndical.
Ca remonte, arrive dans la gorge. J'ouvre la bouche, sourcils froncés. En finir !
-Quoi ? je demande d'un ton froid et agacé.
Qu'est-ce qu'elle veut, à siffloter sur sa branche ? A me regarder sans arrêt depuis le depuis ? A me suivre, à marcher dans mon sillon ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5567-sakura-hidegawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t5535-sakura-hidegawa-adolescente-lancee-seule-dans-le-monde-terminee
Messages : 54

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Mar 31 Mai - 16:43

En entendant sa voix, j'émis un sourire apaisée. Je descendis de mon arbre et fis trois pas dans la terre boueuse...

- Tu te décides enfin à m'adresser la parole... Dis-je en baissant le regard, mais mes yeux toujours vers la jeune fille.

Je souffla sur une mèche qui s'était autorisée à apparaître sur mon front. Je la remis à sa place.
Regardant la jeune fille aux cheveux d'ébène.
Une brise fraîche entama notre conversation. Mes longs cheveux brun qui était en ce moment même détachée, s'envolèrent...

Je baissa les yeux, observant la fille de la tête aux pieds.
J'approcha ma main de mon visage, je commença à me mordre un doigt, un petit peu de sang coula sur ma main, mais je n'en fis absolument rien. J'observe. Je laisse mon bras tomber. Trois gouttes de sang tombèrent sur la terre.

J'entre-ouvris la bouche pour y laisser aucun mot. Je me retiens. Je referme soudainement ma bouche. Je fixais toujours la jeune fille au cheveux noir et aux yeux violet.
Je passa rapidement ma main dans les cheveux avant de la remettre à sa place.

On dirait qu'elle aime pas trop la compagnie des gens...
J'émis un sourire plutôt amical. Elle me ressemblait. Je ne connaissais pas le mot "amitié" je n'avais jamais connue ça auparavant. Avec elle c'était différent. Quelque chose en elle m'intriguée et ça devait sûrement être le destin...

Je souffla. Attendant sa réponse. Je leva les yeux vers le ciel, les mains derrière le dos.

Yeux sur yeux, on ce regardait toute les deux droits dans les yeux. 
Je me demandais qui c'était. Comme s'appelle-t-elle. Et d'où vient-elle...

_ _ ___________________________________________ _ _

Ceux qui ne suivent pas les règles
ne valent pas grands choses,
mais ceux qui abandonne leurs compagnons
valent encore moins !!!

Moi, Emi Hyuga, je protégerais mes amis et mon village au péril de ma vie !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5514-emi-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t5506-emi-hyuga-nouveau-ninja
Messages : 22

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Mer 1 Juin - 15:34

Sourire et l'oiseau descend de sa branche, fait quelques pas. Ca fait spouic, spouic au contact de la boue. Petit oisillon sort du nid et s'approche de celle qu'il ne devrait pas approcher. Attention. Je vais te manger toute crûe si tu fais un pas de plus ! A bien y réfléchir, je suis certainement plus Hadès qu'Orphée.

- Tu te décides enfin à m'adresser la parole... dit la Hyûga, le regard baissé mais les yeux toujours tournés dans ma direction.
Là, je crois m'étouffer de surprise et d'indignation. Quel culot ! Je n'ai jamais prétendu vouloir lui parler ! D'où elle sort c'te phrase, comme si c'était à moi de l'ouvrir en premier ?!
Que je sache, ce n'est pas moi qui ai regardé le moindre de ses pas, ai suivi la moindre de ses respirations, ai marché dans la moindre de ses traces. Ce n'est pas moi qui me suis obstinée à la suivre, comme si je voulais en vain dire quelque chose !
D'où elle se permet de me sortir ça...!
Si ça continue, je vais vraiment la croquer et ça ne sera pas une partie de plaisir pour elle.

Etrangement, la Hyûga se mord le doigt jusqu'au sang. Qu'est-ce qui lui prend ? Elle est maso ? Ou mal dans sa peau. Possible...
Elle semble vouloir parler. Referme la bouche. Je lève un peu le menton, en un air légèrement hautain. Elle va me lâcher, oui ? Ou dire ce qu'elle a à dire et puis voilà ! Quoi, elle veut que je lui arrache ses phrases les unes après les autres à grands coups d'efforts et de sueur ? Très peu pour moi. Qu'elle aille voir quelqu'un d'autre.

Une main qui passe dans les cheveux bruns. Démêler, refaire la coiffure.
Puis de nouveau, immobilisme.

Soudain, autre sourire. Amical, cette fois. Quoi ?! Elle essaie vraiment d'entrer en contact avec moi ! Mais c'est peine perdue, je ne veux pas, n'ai besoin de rien ni personne. La seule chose que je voudrais, elle ne peut me l'offrir. Elle ne me ramènera ni Papa, ni Hanna. Elle ne pourra jamais faire revenir Maman à la raison, la faire quitter son futon et lui montrer à quel point la Nature continue d'être belle.
Elle ne peut rien m'offrir. A quoi bon s'attacher ?
Parce que de toutes les façons, tout ce à quoi on s'attache, l'Univers nous le reprend. Autant rester seul sa vie durant. Au moins comme ça, on n'a plus à essuyer les larmes de rage et d'incompréhension face à la disparition terrible et injustifiée d'une personne chère.
Ne jamais s'attacher. Et vivre uniquement pour soi. Parce qu'en somme, la seule personne sur qui on peut veiller sans jamais faillir, c'est soi-même.

Regard blanc dans pupilles sombres. Je fronce les sourcils, serre les dents. Grincement. Elle me dévisage vraiment sans aucun retenu.
Elle a l'air sérieusement de s'interroger. Pourquoi elle veut me connaître, d'abord ? Qu'est-ce que j'ai ? Je ne veux personne. N'ai besoin de personne.
Je vais continuer de vivre ma vie seule comme je le fais depuis six ans.
Et tout ira bien.
Pour le mieux.
Les autres, ne seront que des pions sur mon échiquier. L'échiquier de ma vie. Pions de passage. Que je ne garderai à mes côtés que s'ils me sont utiles. Que je sacrifierai le moment venu.
Sacrifice pour parvenir au roi adverse. Le détrôner, lui voler sa couronne.
Dire : l'Univers, c'est moi. Et vous allez tous payer.

Je fais un pas en arrière. Mettre de la distance. Elle est bien trop proche, la Hyûga.
Je veux lui faire une remarque sur son culot. Mais me retiens. Ca ne servirait à rien. Autant être clair, concis, efficace, direct.
Autant arriver directement au coeur du propos. Au coeur du problème. Parler le moins possible. Et laisser l'autre monopoliser la parole. Au moins, comme ça, on est tranquille.
Nouveau pas en arrière. Les poings se crispent. Pourquoi ne pas lui envoyer un gentil coup dans la figure et la laisser là, vagues de douleur pour toute compagnie ?
Non. Je ne suis pas méchante. Pas comme ça.
Et puis l'oisillon ne m'a rien fait. Par contre, un pas de travers et croc... elle finira broyée. Fais attention, petite.
Lueur peu rassurante dans mon regard alors que je fais un troisième pas en arrière. L'air de dire n'approche pas plus. C'est mon territoire. N'empiète pas dessus.

-Qu'est-ce que tu veux ? je finis par demander d'une voix toujours aussi distante.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5567-sakura-hidegawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t5535-sakura-hidegawa-adolescente-lancee-seule-dans-le-monde-terminee
Messages : 54

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Diplômées !   Jeu 2 Juin - 15:36

Je releva la tête vers la jeune fille, toujours immobile.
Je me gratta légèrement le bras avant d'entre-ouvrir la bouche.
En entendant sa question, je me figea et recula d'un pas.

- C-comment ça, qu'est-c-ce que j-je veux ? Balbutiais-je sous un ton plus timide et froid.

Je me redressa, essuyant le sang sur mon doigt. Je la toisa du regard. Méfiante. 
J'ignora un instant la fille. Je mis mes mains aux niveaux de mes cheveux et me les attachas en queue de cheval avec un simple élastique noir. Je serra. Repose mes mains à leurs place. Regarde à nouveau la fille aux cheveux d'ébène.

Nous étions face à face. Quelque pas nous séparés. Je resta à ma place. Observant.
Je baissa la tête. Soupire. Je secoue légèrement ma tête et la positionne de côté, regardant la fille.

Sombre. Il faisait sombre. La nuit commencé à s'approchait...

La lune s'installait petit à petit. Je l'admirais, mes yeux se reflétèrent dans sa luminosité.
Un regard timide et gênée apparue sur mon visage. 
J'avais tout à coup complètement changé de caractère...

Même si je regardais la lune, je regardais tout de même la jeune fille, méfiante.
Ferme les yeux. Les rouvres. Gesticules. Un frisson me parcourue tout à coup. Le vent commençai à augmenter de plus en plus. Cheveux aux vents. Un pas en avant. Mains derrière le dos. Observe.

Soupire. Je dévisageai la lune. Je me tourna vers un arbre qui grinçais et me retourne vers la fille aux cheveux ébènes. Je l'observais, je montrais aucun caractère sur mon visage...

_ _ ___________________________________________ _ _

Ceux qui ne suivent pas les règles
ne valent pas grands choses,
mais ceux qui abandonne leurs compagnons
valent encore moins !!!

Moi, Emi Hyuga, je protégerais mes amis et mon village au péril de ma vie !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5514-emi-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t5506-emi-hyuga-nouveau-ninja
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Diplômées !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diplômées !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amphithéâtre [évènements officiels et remise de diplômes]
» Amphithéâtre Fouguenfer [évènements officiels, diplômes ...]
» Listes des diplômés
» Nécessité de Réformer l’Université d’Etat d’Haïti :
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Académie ninja-
Sauter vers: