Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Entrainement [Katon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Entrainement [Katon]   Jeu 8 Sep - 22:07

Entrainement [A] Hiiro no kabutomushi 緋色のカブトムシ
Shinrei : - La folie t’emporte ? Tu ne trouves pas que tu es assez brulée ainsi ?

Voilà les premiers mots de la journée, ceux de ma sœur alors que je quitte la Demeure de notre famille pour partir vers le camp d’entrainement. Cela fait un moment que je m’entraine sur une technique Katon au point que, certains jours, je suis obligé de demander à Shinrei son aide pour refaire mes bandages, ceux-ci brulés par mes tentatives et dévoilant mon corps meurtri. Mon regard sur elle n’exprime que ma détermination, refusant de m’arrêter tant que je n’ai pas obtenu la réussite dans mon œuvre. Je suis un être patient et persévérant, point un homme qui s’arrête à cause de quelques brulures ou de maux d’antan revenant à la surface avec la chaleur des flammes me caressant. Le feu fut jadis mon ennemi, l’apprivoiser est une façon pour moi de retourner cet adversaire contre mes propres rivaux, un juste retour des choses surtout que je connais que trop bien la sensation que procure cet élément sur la chair humaine tout comme la terreur qu’un homme ressent quand il est encerclé par ce dernier.  Un soupire s’évade lentement entre mes lèvres alors que je regarde encore cette femme qui s’inquiète inutilement pour moi, repensant au dernier entrainement que j’ai fait sur cette technique.

Essoufflé, mon genou droit posé à terre, mon regard fixant devant moi, regardant ce terrain d’entrainement, qui ressemble maintenant à un champ de bataille, je n’arrive pas à comprendre pourquoi ni où j’échoue dans l’exécution de cette technique. Je sais que j’arrive à malaxer assez de Chakra pour cette réalisation, je m’y prends correctement pour libérer ce flux de mon être, mais à chaque fois quand je commence à cracher la boule de feu impressionnante, au lieu de réussir à ce que le scarabée enflammé se jette sur ma cible, ici un rondin de bois, celle-ci explose ou se retourne contre moi. La technique de l’explosion pourrait être intéressante si je ne me retrouvais pas à chaque fois pris dans celle-ci. Me redressant pour une énième tentative, malgré le faite que je suis à bout de force, et me concentrant en regardant encore une fois les dommages que j’ai causés en ces lieux, je me sens enfin prêt à recommencer. Je fais les Mudras nécessaires en inspirant profondément, concentrant le Chakra en mon estomac pour commencer à le malaxer, restant serein, posé, restant surtout concentré sur ce que je fais et à nouveau je libère tout ce souffle accompagné de sa boule de feu imposantes. Encore une fois alors que le mur de feu se forme correctement, le scarabée explose à peine formé au point de me projeter à terre, les bandelettes brulant légèrement. Je n’ai plus de force, plus de Chakra, me sentant simplement tomber et partir vers une forme d’inconscience.

J’avoue que ce jour la, si Shinrei n’avait pas fait sa curieuse pour venir me voir m’entrainer, je ne sais pas comment cela aurait fini. Elle s’était rapprochée de moi pour me ramener et me soigner, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est énervée en ce moment alors que je me prépare à recommencer. Il y a bien longtemps je l’aurais surement rassuré avec un sourire léger mais aujourd’hui, l’homme que je suis devenu ne sait que lui offrir détachement en ne pensant qu’aux résultats de mes entrainements et non aux risques ou conséquences de ces derniers. Lui tournant le dos mes pas me dirigent alors vers le terrain d’entrainement, marchant sans mon katana, sans vêtements pour couvrir mon torse caché sous les bandelettes, portant juste un Hakama pou couvrir mon bassin et mes jambes. Mon esprit est déjà ailleurs, ne cessant de faire tourner tous les essais passés dans mon esprit, chercher la faille, l’erreur que je commets. C’est dans ce genre d’instant que j’aimerais retrouver l’homme qui avait été mon Senseï dans le passé pour avoir de ses conseils mais même si ce dernier était encore en vie, il refuserait totalement de m’enseigner encore quelque chose, m’étant bien trop éloigné de la philosophie qu’il voulait m’offrir.

Arrivé sur le terrain, je me pose d’abord, les jambes légèrement écartées, méditant en inspirant et expirant, travaillant mon souffle le temps de m’assurer une réelle sérénité pour être dans une condition optimale pour ces exercices.  Je visualise un moment la technique que je veux tenter, le résultat à obtenir, tentant d’imaginer l’enchainement des actions pour enfin réussir, pour voir la créature de feu apparaître et agir comme il faut. Le temps s’écoule alors que je ne bouge pas, écoutant simplement le vent glisser, m’effleurer, cherchant une forme d’osmose avec mon environnement. Puis d’un coup je me lance sans hésiter, joignant mes mains pour refaire le Mudra du Cheval, inspirant grandement comme si je cherchais à avaler une tornade, concentrant et maniant mon chakra pour finalement libérer tout ce flux, cracher feu. Les flammes se rapprochent, elles se réunissent, forment l’insecte sans exploser, je vais réussir… Mais elle me fonce dessus, une explosion, bien plus forte que d’habitude, une explosion qui m’envoie valser. J’y suis presque, j’ai réussi à les réunir mais à ce moment la j’avais perdu le contrôle et au lieu d’attaquer la cible, c’est vers moi qu’elle s’est dirigée, est ce que mon esprit n’arrive pas à identifier le rondin de bois comme un ennemi ?  Je suis sur que la fumée se voit au loin, tout comme je sens que je vais devoir investir pour redonner un coup de « jeune » à ce terrain totalement sinistré. Shinrei n’est pas loin, je peux le sentir, elle qui tente de se cacher la main sur sa bouche pour éviter un cri d’inquiétude alors que je me redresse difficilement, sentant déjà la douleur du choc. Une forme de rage se forme en moi, une haine envers ma propre personne, des mois d’entrainement sans réussir, des mois de travail pour simplement jauger la bonne quantité de chakra à réunir, pour trouver quelle inspiration adopter, pour former correctement la créature et le mur de feu. Et me voilà mis à l’échec par la procédure finale, celle qui me paraissait au début la plus simple.

Mes poings serrés, me remettant bien droit, je sens cette rage qui m’inonde, qui se répand en chaque parcelle de mon être, un feu intérieur qui me dévore, celui de la colère, ne supportant pas mes échecs. Cette fois je reprend depuis le début sauf que j’ajoute ma rage dans le procédé, unissant mes mains, prenant l’air avant de libérer ce feu destructeur, autant le feu créé par le Katon que le feu de ma rage interne, mon regard planté devant moi sur ce qu’il se produit, les sphères de feu éclate pour former ce demi cercle de flamme avant que le scarabée se crée et progresse cette fois dans la bonne direction, se jetant sur le rondin, s’acharnant dessus sans exploser. J’ai réussi, accomplissant alors cette technique avec succès… Enfin… Mais alors que le feu purificateur brille de milles feux, mon regard s’embrume et mon être chute à nouveau telle une statue sans âme. J’ai consumé mon Chakra,  me retrouvant juste la épuisé, totalement à bout. Cette première réussite n’est que le commencement car je sais qu’il me faudra apprendre à maitriser cette technique ainsi que la puissance de ce souffle, mais au moins maintenant je la connais. Shinrei ne prit pas le temps de soupirer, sortant de sa fausse cachette pour courir vers moi me chercher, me ramener à nouveau à la demeure. Combien de temps faudra t’il avant que son âme se consume à son tour et qu’elle devienne aussi froide que moi ?
© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entrainement [Katon]   Sam 17 Sep - 14:15

Entrainement D [Katon] Supāku
Il y a des bases que malheureusement beaucoup d’entre nous oublient. Il est magnifique de pouvoir faire tomber le feu du ciel, de faire trembler la terre mais il est aussi amusant de voir un Shinobi qui se retrouve démunie devant des choses aussi simples que le noir en ayant un manque de matériel, ou d’autres aussi ridicules que de voir un ninja user d’une technique des plus développées juste pour mettre feu aux poudres. Certes, je pourrais me contenter d’un silex entre les dents pour faire une braise, ou encore d’un matériel adéquat, mais je ne suis point homme à compter uniquement sur les différents outils qui me sont disponibles, préférant toujours avoir quelque chose en réserve, même si cette chose est ridicule d’apparence ou basique, car il faut savoir se débrouiller seul dans toutes les situations, ne compter que sur soi-même. Certains Jutsu savent avoir plusieurs facettes, certains sont même inflammables, c’est pour cela aussi que j’ai pensé à cette technique, à travailler sur une chose aussi simple que de pouvoir créer une flamme se limitant à celle d’une bougie, capable d’éclairer ou d’enflammer un combustible. Mais, même si cela semble facile, ce genre de technique demande un certain travail car il faut réussir à créer ce feu sans lui offrir la puissance de la majorité des techniques du Katon, sans aucune explosion, sans feu dévastateur. De plus il faut entretenir cette flamme sans qu’elle grandisse ou s’étouffe ce qui demande malgré tout un certain travail.

Cela pourrait passer pour une perte de temps de m’entrainer et travailler sur un tel projet, si futile, mais je n’ai pas cette vision. Je préfère de loin considérer que chaque arme entre mes mains a une utilité et un avenir, que ce n’est que me rendre plus polyvalent et éviter ainsi de me retrouver dans une situation sans ressources. Bref, je me suis posé sur le terrain d’entrainement, lieu qui deviendra comme ma seconde demeure si cela continue ainsi, et cela accompagné de trois ballots de pailles sèches. Le début de cet entrainement est de concentrer le Chakra, juste un peu, un tout petit peu, suivi du mudra du mouton, du serpent et du tigre pour libérer ce chakra en un petit souffle qui devrait normalement créer une simple petite flamme. Comme souvent, je commence simplement par visualiser le tout avant de me concentrer sur mon chakra, exécutant la manœuvre, soufflant une première fois sur le bout de mon doigt pour créer une flamme… Malheureusement cette dernière est bien trop grosse, proche d’une boule de feu de mon Hôsenka no Jutsu, allant jusqu’à bruler un peu le bandage sur la main. Bon, au moins je sais que j’use trop de chakra, qu’il me faut revoir mon estimation à la baisse. Il me faut recommencer six fois avant de faire une flamme exactement à la bonne taille, mais cette fois je n’arrive pas à la contenir, l’entretien de cette dernière étant la partie sensible, de temps en temps elle s’agrandit violemment, à d’autres moments elle disparaît. Il faut que cela puisse se faire presque naturellement, sans me demander une forte concentration que je puisse agir normalement malgré cette technique.

Une journée plus chaude, je souffle un instant pour regarder vers les cieux en me disant que je suis proche de l’objectif, après tout j’ai réussi à créer la flamme, à l’entretenir, maintenant il me reste juste à la manier sans débordement et sans perdre le contrôle. Je reprends alors, exécutant les mudras pour souffler et créer cette légère flamme, feu symbole de Konoha, de la volonté, mais finalement aussi signe de vie comme de mort, le feu qui est en chaque être, nous réchauffant, nous protégeant, nous animant, comme le feu qui dévore tout ce qu’il croise, brule les chairs et dévore les âmes. Un élément passionnant, un élément indomptable. Bref, je lance cette flamme vers le premier ballot mais elle éclate avant, une petite explosion de feu ridicule montrant l’instabilité de cette dernière au moment où elle se sépare de moi. Je recommence encore une fois, la voyant se réduire puis disparaître et c’est la que je comprends que je vais être dans l’obligation de créer un fil de chakra au moment où je lance la flamme. Finalement, après quelques essaies je met le feu au premier ballot, puis au second mais cette fois-ci en étant en mouvement, puis au troisième  en cherchant à agir sans devoir me concentrer uniquement sur cette flamme. Ainsi j’ai réussi enfin à maitriser le Supaku, une technique qui pourrait se montrer des plus utiles.

© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entrainement [Katon]   Jeu 29 Sep - 12:17

C [Katon] Mezame kasai (Part I)
Et dire que tout cela n’est finalement qu’une technique qui trouva naissance en mon esprit à cause d’une autre technique que je souhaite réaliser. En faite non, ceci est l’histoire de deux techniques pour obtenir la réussite d’une troisième. Depuis quelques temps je travaillais sur une technique que j’ai recherché, que j’ai tenté de dompter… Un Katon qui m’intéressait mais qui ne partait pas de mon souffle mais bien de ma main sauf que malheureusement ce dernier que j’appelais Kūfuku kasai se retournait souvent contre moi, comme si il lui manquait une base, une stabilité à sa création. Cet échec qui m’avait brulé la main à plus d’une reprise, me forçant à abandonner plusieurs fois mon entrainement, m’avait alors inspiré d’autres recherches, créer une technique qui serait la naissance de celle que je souhaite obtenir, une technique… enfin dans le cas présent deux techniques, qui allaient me devenir utile, mais qui serait la base pour déployer la troisième. C’est pour cela que s’entrainer reste quelque chose d’important, prendre l’habitude des échecs et des recherches pour corriger les fautes, ne jamais abandonner, toujours évoluer, c’est une notion que trop de Shinobi oublient, se fiant uniquement à l’enseignement de leurs Sensei tout en oubliant qu’ils sont aussi capables d’innover et découvrir.

Il m’est du coup interdit de sauter les étapes, au début je pensais créer simplement une lame faite de Katon, mais je me suis rapidement rendu compte qu’avant de réaliser une telle œuvre, il me fallait apprendre à créer le Katon sur une lame pour en maitriser le feu dans les mouvements naturels du Kenjutsu, pour aussi m’habituer aux bons mouvements, à la gestion de sa forme, un travail qui pourrait paraître simple mais qui ne le devient que si sa forme première est déjà maitrisée. Donc cet entrainement débute simplement par des katas pratiqués avec mon katana pour retrouver l’harmonie entre moi et mon arme, épouser cette dernière pour qu’elle fasse partie intégrante de ma personne, une osmose pour que la lame ne soit que la prolongation de mon bras. C’est une nécessité pour toutes techniques utilisant le kenjutsu, ne faite qu’un avec son arme comme avec son chakra. Ainsi les premiers jours, mes temps libres ne sont composés que de simples rappels de mes connaissances avec une lame, des mouvements de base que je répète pour retrouver cette sensation et cette affinité avec le tranchant de l’acier et c’est seulement quand j’arrive enfin à me sentir en parfaite confiance que je peux enfin débuter l’entrainement suivant.

La seconde partie de cet entrainement pour une technique finalement assez basique, c’est de convenablement malaxer mon Chakra pour le souffler le long de cette lame, rendant ainsi mon katana inflammable. Cette partie est simple, véritablement simple, réussissant du premier coup ce souffle avant de venir frotter la pointe de mon arme sur le sol, créant une étincelle qui permet ainsi de l’enflammer. Maintenant c’est la partie complexe, reprendre l’entrainement précédent, mes gestes, mes manœuvres de combat tout en gardant le feu bien vivant, sans qu’il se déploie de trop ou s’éteint, le conserver sur le temps et le garder en allié pour éviter que ces flammes se retournent contre moi car il serait bien dommage que mon arme soit la raison de ma perte non ? Les évènements se produisent sans trop de complications, mes premiers katas sont plus lents pour me donner le temps de trouver la concentration adéquate et garder la flamme à un niveau stable avant de reprendre un rythme plus régulier, plus rapide, des mouvements plus francs, la lame faisant siffler l’air, le feu laissant une trainée à chaque attaque, rendant cela à la fois dangereux mais aussi flamboyant, presque une danse du feu. Je me rend compte que ce qui me semblait si bête comme technique peut se montrer aussi d’une grande efficacité, bruler l’ennemi mais aussi le distraire ou le déconcentrer à cause de ces flammes qui vont surement attirer l’attention de ceux qui se trouveront face à moi quand je ferai acte de cette nouvelle technique.

Un jour, deux, puis trois, je ne fais que m’entrainer, trouver une seconde harmonie avec mon katana, mais cette fois celui est couvert d’une langue de feu qui ne demande qu’à lécher la chair ennemie, j’arrive à faire de cette lame une part de moi, j’arrive à la maitriser comme si elle n’est qu’un nouveau membre de mon corps. Finalement, j’ai réussi sans aucune difficulté à maitriser le Mezame kasai et je me dis que maintenant il est temps que je m’occupe de son évolution, de créer cette lame de feu sans avoir besoin du katana. Car après tout, il serait dommage que la technique visée ne soit utilisable que si j’ai mon arme, ce qui signifierait qu’un ennemi me privant de celle-ci me priverait de plusieurs de mes atouts.


© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entrainement [Katon]   Jeu 29 Sep - 16:50

B [Katon] Tenro Kaken (Part II)
Maintenant que j’ai trouvé mon équilibre entre le katana et le katon, il me faut reproduire cet effet sans l’acier, créer cette flamme qui gardera la forme de l’arme par ma simple volonté. Malheureusement, j’ai vite appris que ce ne serait pas si évident, mes premières tentatives devenant rapidement des échecs sans que je ne comprenne réellement la raison, ma flamme prenant au début la forme du katana mais devenant vite instable, ne restant pas en forme, agissant plus comme un fouet qu’une lame et se retournant contre ma propre personne dans certains mouvements. A chaque fois, la lame de feu part de ma main comme si je la tiens avec une garde, elle se forme correctement mais elle ne supporte pas mes mouvements, et quand je tente de mettre plus de Chakra dans cette dernière, la flamme s’emporte et explose presque dans ma main. Du coup cette fois je me retrouve obligé de mettre de coté les entrainements pour me pencher sur une étude plus théorique et comprendre le point qui ne semble pas fonctionner correctement, me demandant si c’est la pression de l’air, la force dans mes gestes, ou si je ne trouve pas la même osmose qu’avec mon katana. Koseki me dit souvent que je dois abandonner, que ce genre de technique n’est pas prévue pour remplacer l’outil, ni pour cette posture, mais je ne l’écoute pas, le repoussant en lui dictant de se taire au lieu de me déconcentrer encore une fois.

Je ne me rends pas compte que si je l’écoute, je gagnerais surement du temps, peut-être trop orgueilleux pour accepter l’aide d’un scarabée trop souvent sarcastique, me penchant entièrement sur l’étude de ma technique, sur les positions de mon corps et mouvements de ma lame. Mon regard est perdu sur les différents schémas que je pose sur papier, ne comprenant vraiment pas où est l’erreur, recommençant ensuite à user de cette technique pour faire apparaître la lame, la tenant sans aucune difficulté mais dès que je recommence, dès que je tente un kata, même le plus simple, cela échoue. La colère s’enfonce dans mon sang et mon cœur, d’un geste je renverse la table avec tous les schémas s’y trouvant alors que le Scarabée se moque en me répétant que cela n’ira jamais avec cette posture. Et la, alors qu’il insiste sur cette moquerie j’ai compris finalement le conseil caché, recherchant mes papiers sur le sol pour venir prendre le bon dessin de la position de mon corps et de ma lame, réfléchissant justement à la philosophie où l’arme ne doit être que la prolongation de mon bras, philosophie qui marche avec un katana car il y a le tsuba mais dans le cas présent, avec une lame composée de feu il n’y a pas de tsuba pour la tenir. Redessinant la position de la lame avec mon corps, j’y trouve une meilleure harmonie si la lame est la continuité de mon poing, non en perpendiculaire comme avec un katana, mais bien une prolongation droite, ce qui ferait que le poing devient réellement la garde et la lame le prolongement parfait de mon bras.

Avant de tester cela dans la pratique, il me faut redessiner chaque kata pour les revisiter avec la nouvelle posture de mon arme, vérifiant les mouvements que je vais devoir pratiquer avec une lame horizontale et non verticale, cela me permettra de mieux visualiser cette arme ainsi que mes attaques de Kenjutsu. Travaillant jusqu’à la tombée de la nuit, je m’arrête quand le monde onirique cherche à m’appeler, retournant à mes quartiers pour sombrer jusqu’au petit matin où avant toute chose je décide de retourner sur le terrain d’entrainement pour mettre en pratique ma théorie. D’ailleurs, pour une fois, je ne perds pas de temps avec des échauffements, préférant directement tester ce qui m’est venu à l’esprit, me concentrant en malaxant le chakra avant de l’envoyer dans mon poing, visualisant la lame pour correctement la former.

Une fois cette dernière fièrement tendue, je commence alors les katas modifier, y passant la journée pour rendre ces nouveaux mouvements familiers, comprenant aussi que cette technique ne pourra pas être tenue en continue car après un moment je ressens la fatigue, mon chakra continuant à s’user encore et encore, mais aussi car la flamme commence à attaquer ma chair, recouvrant le poing en partie. J’apprends ainsi à me sentir en confiance et trouver les limites de cette technique, nécessité pour passer à la suite et enfin pouvoir mettre en pratique celle que je désire.


© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entrainement [Katon]   Jeu 29 Sep - 21:20

A [Katon] Kūfuku kasai (Part III)
Maintenant que j’ai réussi à maitriser le Mezame kasai et le Tenro Kaken, il me faut retrouver comment maitriser cette technique qui me posait tant de difficulté, utilisant les deux autres comme une base de départ pour cette nouvelle plus dangereuse et puissante. Quelque part c’est comme créer une forme d’enchainement, une technique de combat qui me permet ensuite de libérer une technique d’attaque plus brutale. Cette fois ce n’est plus une question d’équilibre entre moi et une arme, ni de manier le katon en harmonie avec mon corps ou l’acier, mais bien de faire exploser le chakra au moment d’utiliser cette technique pour obtenir un effet redoutable, ce qui me demande donc d’installer sur le terrain d’entrainement une cible appropriée. Ainsi j’installe un mannequin de bois que je renforce légèrement pour le rendre plus solide à mes possibles attaques, m’éloignant ensuite pour bien le visualiser mais aussi pour trouver une distance adéquate en estimant la portée que je souhaite obtenir avec cette technique.

Les doigts sur mon tsuba, je libère la lame du fourreau, soufflant dessus avant de frotter la pointe sur le sol et ainsi l’enflammer, comptant débuter ces tests avec la technique qui est la plus simple à maitriser, j’aurai tout le temps ensuite pour augmenter la difficulté. Etapes par étapes, je tends ma lame vers l’avant, me concentrant sur celle-ci et le feu qui la recouvre, cherchant à intensifier son feu, l’augmenter pour qu’il se déploie autour. C’est toute une concentration qui est demandée ici car je dois pouvoir concentrer assez de chakra pour créer un torrent de flammes autour du katana sans que ce dernier ne s’évade ou m’explose à la figure. Au début le feu ne fait que grandir, un feu chaotique, sans forme, un feu qu’il serait difficile à gérer, me faisant comprendre que je vais devoir lui donner une forme plus malléable pour la contrôler. Mon esprit reste concentré sur ce feu, le fixant, tentant d’insuffler mon chakra, de le faire bouger pour adopter une géométrie plus aisée à utiliser. J’arrive facilement à faire se mouvoir les flammes autour de la lame, mais les stabiliser est complexe, c’est comme défier la nature du feu même. J’enchaine quelques tentatives, cherchant la forme la plus malléables, évitant de m’énerver sur les différents tests, comprenant rapidement que je ne peux pas dompter le feu mais que je dois l’apprivoiser, trouver comment laisser sa force destructrice vivre tout en contrôlant cette dite puissance comme je le sens et non la contenir dans une forme trop statique. C’est ainsi qu’à force d’entrainements, j’ai réussi à former une forme de tourbillon de feu autour de mon katana, une tornade qui épouse la forme de la lame et qui garde ainsi une certaine stabilité sans exploser ni se retourner contre moi.

Maintenant que j’ai trouvé la forme idéale, je me dois de tenter de contenir encore cette force, de garder cette forme. Oh je n’ai pas besoin de garder cette forme longtemps, juste assez pour qu’elle suive ma lame et ensuite ma cible. Dès que j’ai la sensation que ce feu est stable et dirigé, je lance ma technique, tentant d’envoyer le tourbillon de feu vers ma cible. Bien entendu cela aurait été trop beau que je réussisse directement… Au premier essai le tourbillon reste sur place jusqu’à s’étouffer, d’autres fois il n’arrive pas jusqu’à la cible, d’autres fois il part vers les cieux dans une tornade fine et puissante mais sans intérêt. Ma patience en est plus que « dérangée » mais je résiste car petit à petit j’arrive à garder le tourbillon de feu comme il faut mais comme celui-ci quitte ma lame pour foncer sur la cible à grande vitesse, il est très complexe de viser correctement et de toucher ce maudit mannequin.

Quelques jours passent, quelques nuits de repos, et je me retrouve face à un mannequin indemne et des traces de feu tout autour. Franchement… C’est pitoyable. Mon regard reste concentré sur cette cible, reproduisant plusieurs fois le mouvement d’envoie de mon attaque mais sans la flamme, me disant que mon erreur est peut-être de vouloir guider la flamme par mon mouvement de bras alors que je devrais peut-être concentrer justement mon chakra sur la cible pour que le feu suive mon regard, comme certaines techniques de contrôle d’un élément qui fonce droit vers la cible. La lame frotte, le feu revient à la vie, se déploie et je retente encore une fois, voyant cette petite tornade de flammes qui se forme, quitte ma position pour foncer à toute allure sur le mannequin, me concentrant totalement sur celui-ci pour constater que ma théorie est juste, c’est la concentration qui comptait non la visée. Après les trois essais rituels fructueux, je comprends maintenant comment maitriser la transformation du feu et l’envoie de cette technique, mais ce n’est pas fini pour autant… Ma lame m’aide dans la création du torrent de feu, mais il faut que je puisse le faire aussi à partir de mon autre technique, de la lame de feu qui n’a point d’acier.

Voyant l’état de mon poing, je décide avant de reprendre de mettre une nouvelle couche de bandage, protéger un peu ma chair meurtrie, faisant abstraction comme je peux de ma douleur car après tout je suis un Junin, je ne suis pas un faible qui va pleurer à la moindre blessure, en mission je dois pouvoir me battre même si tout mon être souffre, alors c’est valable aussi en entrainement. Je resserre la bande, regarde ma main en prenant une nouvelle inspiration, et me relançant à la tache, ce monde n’offre aucune pitié pour les flemmards qui prennent leur temps. La lame enflammée se forme, et surement trop impatient je tente directement de former ce tourbillon, sauf que sans la lame d’acier, au début le feu s’enroule autour de mon bras, brulant les tissus avant de mordre ma chair. Un hurlement s’évade entre mes lèvres, la douleur violente de ce feu, de ce souvenir d’antan, tombant un genou en terre alors que je tente d’éteindre ce feu, frappant mon bras, des mouvements allant du haut vers le bas en longeant tout du long, cherchant à faire totalement disparaître le feu. Je serre les dents, furieux contre mes erreurs, contre cet échec mais je refuse de laisser tomber, laissant le temps à la douleur de se dissiper un peu, regardant mon bras pour en voir les dommages. Je sais que je devrai voir un Junin Médecin mais ce sera pour plus tard, refusant de perdre tout ce temps alors que je pourrais m’entrainer encore, peaufiner la technique.

J’attends malgré tout un moment avant de m’y remettre, cette fois en tentant de rester calme, ne pas oublier que cette technique ne demande ni de la rage, ni de la précision mais bien de la concentration, d’être l’esprit clair et posé sinon le feu deviendra trop instable et dangereux. Je reprends avec plus de patience, je recrée la lame brulante, fixant ces flammes partant de mon poing et malaxe le chakra pour en modifier la forme et créer ce tourbillon, me rendant compte qu’il est mieux de lever la main vu l’ampleur du torrent. C’est complexe de ne pas poser le regard sur cette lumière dévorante, mais je me dois de me concentrer que sur la cible, tentant de contenir un peu le feu encore alors que je sens qu’il commence déjà à attaquer mon poing. J’inspire pour tenter de ne pas laisser la douleur briser ma concentration et finalement je lance cette tornade qui fonce vers sa cible, directement à la bonne force et bonne vitesse. Après quelques essaies et réussites, je décide de m’arrêter enfin, considérant qu’il est temps de me faire soigner mais aussi de prendre des notes. J’ai trouvé comment exploiter cette technique mais je sais qu’elle aura un prix, ne serait ce que pour mon bras.

© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entrainement [Katon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrainement [Katon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrainement [Katon]
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'Entrainement-
Sauter vers: