Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Mer 14 Sep - 16:17

[Pré-Examen de Kumo] Des activités suspectes
Quand l’Hokage confie une mission, il n’y a pas de pensées personnelles qui rentrent en compte, mon esprit se referme, met de coté mes objectifs personnels ainsi que mes opinions sur Konoha pour jouer mon rôle et respecter mon statut.  J’ai besoin de Konoha pour le moment, du coup il m’est interdit d’agir à ma guise, de faire comme je l’entends, une fonction m’a été attribuée et je continue à agir en respectant les lignes de cette dernière. Alors comme ma fonction me l’ordonne, si mon Hokage me convoque, me confie une tâche, je m’exécute sans montrer un seul signe d’intérêts personnels. Quelque part c’est hypocrite car mes pensées ne sont pas dévouées à cette nation dont les villageois sont en partie cause de ma haine, mais d’un autre coté si tout le monde savait mettre de coté leurs ambitions personnelles pour agir et réagir en parfait pions obéissants, cette village ne connaitrait pas des moments tragiques de destruction, ni la faiblesse de se faire ravager par des étrangers, il gagnerait en nom, en grandeur et en puissance. Malheureusement la nature humaine fait que les êtres sont incapables d’apprendre de leurs erreurs et que malgré toutes les bonnes intentions ou les beaux objectifs de renouveau, ils finissent toujours par retomber dans leur cercle vicieux et recommencer ainsi un cycle passé avec les mêmes fautes. A mes yeux, Konoha, comme la majorité du monde Shinobi, stagne et n’arrive plus à évoluer. Peut-être serait il temps que les flammes dévorent chaque terres, répandre un feu purificateur pour permettre un renouveau après que les traces et souvenirs de tous nos conflits futiles soient effacés.  Trêve de pensées philosophiques, mes pas me guident pour cette tâche qui m’a été confiée, enfin qui nous a été confiée car cette fois je suis en compagnie d’une autre personne, une connaissance d’un temps passé. Cette jeune femme est une ANBU qui est en quelque sorte plus respectable que la moyenne des êtres que je côtoie, une personne à qui j’ai instruit les bases nécessaires pour se confronter à un interrogatoire musclé si elle venait à se faire capturer par l’ennemi, mais surtout une personne qui s’enveloppe d’une certaine froideur et d’un mépris pour les êtres inférieurs à son rang, chose que je sais totalement comprendre.

Quittant le village sans attendre vu le chemin qui nous attend, prenant la route vers le Nord-Ouest pour contourner le Mont Hokage, j’ai pris l’initiative d’adopter un rythme de voyage plus rapide quitte à ralentir avant la destination pour récupérer un peu de force, refusant de perdre du temps face à un tel objectif mais aussi car j’ai besoin personnellement que tout ce que j’entreprends ne soit que réussites, quelque soit la tâche. Ce coté perfectionniste vient surement de mon désire profond de voir mon nom s’inscrire dans l’histoire, et puis c’est aussi une façon d’entretenir une réputation. Accompagné du Corbeau de l’Hokage, les premiers instants du trajet se font dans le silence, ce qui est naturel entre Murasaki et moi, mais malheureusement ce calme est souvent rompu par Koseki, le petit Scarabée posé sur mon épaule, qui ne sait s’empêcher de faire des commentaires dès qu’il en trouve une raison. Croyez moi, une forme de torture psychologique d’entendre un insecte commenter la tenue de sa partenaire, ou de l’écouter parler de l’intensité du vert de la végétation, ou encore supporter les longues plaintes face à son désir soudain de s’alimenter. Bref, pour ce qui est de l’ANBU et moi, je sais que cela pourrait sembler étrange que nous n’échangeons point quelques mots, comme demander ce que l’autre est devenu depuis tout ce temps, discutailler de quelques souvenirs d’antan, mais je pense qu’elle est comme moi, du genre à se passer des conversations aussi génériques et inutiles, préférant s’adresser à l’autre que pour permettre d’avancer, d’évoluer ou de savoir retirer quelque chose d’intéressant de l’échange. Ce n’est point de l’asociabilité, loin de la même, c’est une autre façon de voir la relation, de savoir qu’au moins il y aura quelque chose de constructif avec l’interlocuteur.

La main toujours sur le tsuba de mon katana quand je suis en mouvement, il m’arrive à certains moments de ralentir le pas pour surveiller les alentours, une petite habitude, une méfiance lors de chaque déplacement, vérifier que personne ne tente de nous suivre avant de repartir. Je ne pense pas spécialement à un ennemi qui pourrait espionner, mais aussi à un jeune trop curieux qui aurait trouvé une astuce pour sortir du village sans se faire remarquer et voudrait impressionner son Senseï ou l’Hokage en intervenant dans une mission plus importante, chose qui pour nous voudrait dire se transporter un sacré boulet. Je repense aux informations que notre Hokage nous a fourni, me demandant si ce serait ce genre d’occasion où je vais pouvoir constater par mes propres yeux si certains écris d’antan sont vrais ou exagérés, si il y a une chance quelconque de trouver des indices ou informations concrètes sur ce qu’il s’est passé ou juste des preuves que les témoins ont juste été impressionnés par un événement qui ne sortait que légèrement de l’ordinaire, déformant du coup la réalité en rendant tout cela plus imposant que cela ne l’était réellement. Mon seul regret est de ne pas avoir pu interroger ces témoins personnellement pour en retirer le plus de détails possibles.

Koseki : - C’est quand même dommage que vous ne sachiez pas voler… Vous iriez tellement plus vite. En plus avancer que sur deux pattes, tant d’efforts.

Comme souvent je ne lui offre aucune réponse, me concentrant plutôt sur notre trajet, adressant un regard vers Murasaki. Je ne doute pas, pour le moment, de ses capacités et puis si l’Hokage considère qu’elle fait parti de ses meilleurs éléments, je me sens rassurer sur le faite que je ne devrai pas totalement compter que sur ma personne. Bien des questions traversent mon esprit sur le moment, qu’est ce qu’une créature ou être de la sorte viendrait faire en ces lieux ? Est-ce un saccage ciblé ou juste un instant de chaos ? J’avoue, cette mission me captive, elle arriverait presque à m’arracher un léger sourire. C’est réellement devenu rare de voir naitre une étincelle de motivation en ma personne en dehors de faire exister la souffrance au sein d’un être captif entre mes doigts. Bon, cela ne sert à rien de se poser trop de questions pour le moment, les réponses viendront surement d’elles même avec notre investigation. Autant rester concentrer sur notre objectif et pour le moment sur notre avancé sur le terrain, gardant le même rythme.

© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha


Dernière édition par Densetsu Tanaka le Sam 17 Sep - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Jeu 15 Sep - 21:26







∴ Vers le Nord-Ouest,
des activités suspectes

»» PV. Mura' & Den' .


La nuit. La nuit est lourde, et s'écroule sur nos épaules jusqu'à nous dévorer totalement… Tôt l'hiver, tard l'été. C'est un phénomène dont je ne me lasse pas… La nature change, tout se transforme comme le jugement éternel de la lune qui s'abat sur nous comme le fléau. C'est un phénomène particulier et magnifique. L'air est plus doux… Glacé pour ceux qui n'en sont habitués, mais agréable pour quelqu'un qui a grandis dans un sous-sol parsemé de courants d'air. Enfin… Je flâne, là, sur le toit une cigarette entre les lèvres, quelques bougies allumées autour de moi pour éclairer le bouquin que je lisais. Entre chaque bouffée de fumée, je prends le temps d'en adhérer à une d'oxygène. C'est un rituel que j'ai pris assez tôt. C'est si pur et revigorant… Bercée par le silence, quoi que les quelques flammes de ma bougies, j'aurais presque pu m'endormir. Mais ne pas profiter de cet instant plus longtemps m'aurait particulièrement déplu, je dois l'avouer… Cette tranquillité parait si…

Ephémère. Du moins c'est ce qu'indique le bouquant non lointain… Un nuage de fumée semble monter au ciel, avant de laisser place à une légère bourrasque, certainement dû à une onde de choc. Lentement j'écarquille les yeux face à ce phénomène des plus étranges. Je ne perds en rien mon sang froid, ceci dit, ma raison implique quelque chose de certain : C'est dangereux. Si je ne m'abuse, c'est une explosion, qui vient de se produire. Ou du moins, c'est comme ça qu'on me les a décrites, je n'en ai jamais vraiment vues… L'instinct de survie me demande de me cantonner chez toi et me blottir sous ma couette, me rouler en boule et attendre que ça se passe. Mais vous vous doutez bien que ce n'est en rien ma nature première. Avant l'instinct de survie, j'ai l'instinct maternel, qui pose une condition intermédiaire entre la situation actuelle et cette volonté de fuite : Y'a-t-il des gens là-bas ?

Mon cœur fait un tour, ou deux, alors que je me relève, ma cigarette entre les lèvres alors que je replace convenablement mon débardeur. J'ai la chair de poule, je crois. A cause du vent. Mais ce n'est plus rien d'important en l'instant. Si je m'approche d'assez prêt, je retrouverais peut-être quelqu'un à sauver avant l'arrivée des renforts, je suis en première ligne après tout. Je n'ai qu'à grimper le mont des Hokage, et poursuivre ma route. Je me demande ce qui peut être assez puissant pour provoquer de tels dégâts… Ceci dit, ma curiosité est tut par un fait plus probant encore : Je n'ai pas envie de le voir de mes propre yeux. Vraiment pas. Une dernière taffe sur ma cigarette, que je laisse s'envoler au vent, et je laisse mon corps se muer habilement entre les toits. Débardeur noir, short noir, sandales, cheveux attachés… Cela n'aurait pas pu mieux tomber en l'aspect. Quoi que c'était assez habituel…

Et si je me fais attraper ? Non. Sort toute ces bêtises de ta tête Cälamh. Il ne s'agit pas de toi, là… L'arrivée aux escaliers rendit l'exercice un peu plus difficile. J'avais l'habitude des danses les plus tordues qui existent : Maman me les as apprises pour m'éviter de me briser les chevilles. En soit, ce n'était pas un gros problème, mais c'était toujours douloureux de les remettre en place à main nues et de devoir exécuter les même mouvements le lendemain… Je suppose que c'est le prix pour appartenir à un clan si rare de nos jours. Enfin, ce qui donnait cet aspect ardu était plus lié à la cigarette. Cela doit faire sept, ou huit ans, peut-être, et mes poumons ne me remercient pas. La course, ça va. Le combat aussi. Mais un effort intensif sans la moindre pause, c'est éprouvant… Arrivée en haut, je me permet quelques secondes de répit avant de reprendre mon chemin. Je n'ai toujours vu personne… C'est normal, en même temps… Entre le moment où l'Hokage a dû être informé, et le moment où il a cherché les ressources disponibles, il a du se passer un moment… Ça avait l'air de bouger dans le bureau, du moins, de fait, je pense que des ninjas seront sur mes traces dans quelques instants. Les attendre leur pousserait à me demander pourquoi je me dirige en cette direction à une telle allure alors que je suis censée être une civile… Et cela s'oppose à mon objectif, qui me demande d'être la plus rapide possible.

Alors me voilà repartie à vive allure, m'appuyant sur les branches pour gagner le plus de vitesse possibles. Nombres sont celles qui se brisent sous mon poids, de par celui que me rajoute les violentes impulsions que j'y donne pour aller plus vite. Ceci dit, je ne choisis pas forcément les plus judicieuses. Je laisserai peut-être quelques traces çà et là, mais de toute façon, elle dirigeait vers le lieu d'intérêt commun que j'aurai avec les envoyés… Malgré mes tentatives de concentration, je ne ressens rien. Ils sont trop loin, ou trop discrets pour que je puisse les entendre. Aux abords d'un petit kilomètre avant la zone d'impact, je me suis arrêtée. Le trou et ses alentours dissimulés par les arbres, je n'en avais guerre le moindre intérêt ni la moindre curiosité. Je regrettais amèrement de ne pas avoir pris une bouteille d'eau avec moi, cherchant du regard quelque chose, quelqu'un, dans le besoin d'aide, même si j'étais sur mes gardes, et donc un minimum discrète, ce qui avait un aspect oui, très contradictoire.


CODE BY SKY
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 179

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Sam 17 Sep - 2:36

Depuis quelques temps, la kunoichi se calmait, son esprit retrouvait une certaine mécanique qu'elle aurait crue rouillée par ces derniers mois. Mais les journées s'écoulaient ainsi : missions, entraînements, missions...voilà une routine qu'elle appréciait, contrairement à celle de ces derniers temps ayant relevé du savoir-faire de civils bien mieux qualifiés dans leur domaine que sa propre personne. Pourtant, Konoha s'était relevé. Le village brillait à nouveau parmi les grandes communautés shinobis et il appartenait à chacun de lui redonner cette force d’antan en faisant valoir la puissance des forces le composant. C'était à cela que servaient les missions et les démonstrations comme celle qui aurait bientôt lieu à Kumo. Murasaki ne comptait pas faillir. Que cela fut pour son village ou pour son clan, elle visait l'excellence jusqu'au bout des doigts. C'était ce perfectionnisme qui la satisfaisait en suivant presque avec aisance le rythme musclé que lui imposait son partenaire ; elle était une femme endurante et il ne devait pas y en avoir beaucoup de mieux placé que Densetsu pour le savoir.

Pour autant, la kunoichi n'était pas connue pour sa tolérance et l'étrange petit coléoptère parlant éveillait en elle quelques mauvaises pensées sur le trajet. Sa voix, ses remarques...tout l'agaçait, mais il lui fallait prendre sur elle. Pour ce faire, l'anbu profitait bien souvent des instants où son coéquipier surveillait leurs arrières pour savourer des relatifs moments de silence accordés par son avance. Heureusement pour les nerfs de la jeune femme, la bestiole ne quittait jamais Densetsu. De quoi se montrer positif concernant la survie de l'animal. Songeant alors à une autre invocation, Murasaki leva les yeux. Elle guettait l'ombre du Hokage ayant pris la forme d'un corbeau les surveillant au cas où. Bien que cette mesure lui ait parue inutile, elle se réconfortait en constatant que lui, au moins, ne jacassait pas toutes les trois minutes.

Un soupir lui échappa en prenant un nouvel appui. La kunoichi ne jugeait pas nécessaire la compagnie du shinobi. Lui et surtout son bruyant acolyte risquaient de les rendre plus visibles dans leurs repérages. Ce n'était pas qu'elle trouvait la présence du shinobi désagréable, loin de là en se référant à leur passé commun, mais elle aurait mieux aimé un Hyûga ou un Aburame pour analyser les lieux sur lesquels on les envoyait. Enfin, les décisions étranges du Hokage en matière d'optimisation des compétences lui passaient au-dessus de la tête maintenant. Elle en oubliait même parfois la pénurie de ninjas haut-gradés dont souffrait le village de la feuille suite aux lourdes pertes qu'avait causées Kiri quelques mois auparavant.

Qu'importait. Densetsu était déjà bon dans ses souvenirs et les compétences auxquelles elle avait goûté ne pouvaient justifier à elles seule la confiance que lui témoignait Atsui-sama. Murasaki en était convaincue et rien que son poste actuel confirmait cet état de fait. Cela aurait presque suffi à rassurer la demoiselle quant à l'utilité de l'invocateur sur ce terrain. Quoiqu'il en ait été et peu importait ses habilités réelles, la kunoichi tombait d'accord avec elle-même sur le fait qu'il valait mieux l'avoir lui que tous les genins et autres choses insignifiantes que l'on avait tenté de faire passer entre ses mains.

La kunoichi se sentait confiante, forte de ses constatations malgré le degré de dangerosité de la mission. Pourquoi s'en serait-elle fait d'ailleurs ? Même dans le pire des cas où les craintes du Kyudaime seraient fondées et où le duo ferait la rencontre d'un bijuu, les indices seraient si colossaux et la bête si peu discrète qu'ils auraient le temps d'aviser d'un plan x ou y en fonction de la situation. Il n'y avait qu'à se rappeler les cartes relevant la topographie de la région avant et après l'affrontement entre feu Naruto-sama et le démon Shukaku pour comprendre cela. Là où l'inquiétude tenait les nerfs de la jeune femme en alerte, c'était dans le cas où les témoignages les menait vers quelque chose de beaucoup plus condensé qu'un démon à queues.

En attendant, Murasaki demeurait concentrée, attentive. Les premières zones concernées par les témoignages n'étaient plus très loin et la phase délicate de leur intervention allait débuter dans le plus grand des calmes si on en croyait la douceur des lieux.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Densetsu Tanaka
Juunin spécial : Ninja Espion
Juunin spécial : Ninja Espion
avatar
Messages : 71

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Sam 17 Sep - 15:31

[Pré-Examen de Kumo] Des activités suspectes
Koseki : - Et bien… l’Hokage a fait fort, voilà une belle équipe. Deux tombes et un corbeau… Heureusement que vous n’avez pas de missions d’animations.

Je crois que le temps m’a permis d’apprendre à ne plus porter attention à ses commentaires, me rendant imperméable à toutes ces répliques incessantes ou ses critiques. Et puis, même si je ne vais pas l’avouer, de temps en temps les sarcasmes de l’insecte comprennent des indices dans certaines de mes recherches. C’est une sorte de guide énervant qui ne sait pas s’empêcher de combler les vides et silences. J’avoue que Murasaki me surprend par son calme, il est rare pour moi de travailler avec quelqu’un d’aussi efficace mais surtout qui arrive à supporter la présence de Koseki. Elle ne montre même pas un peu de crispation face à tout cela, aucun geste d’énervement ou de patience s’en allant. C’est assez bon signe, cela veut dire qu’elle est aussi capable de faire abstraction de ce genre de dérangement, de se concentrer uniquement sur l’objectif sans perdre le contrôle à cause d’un imprévu. Le temps s’écoule sans que nous faiblissons sur le chemin, et quand enfin nous commençons à nous rapprocher de la zone d’intérêt, je prends la décision de m’arrêter en faisant un signe à la Kunoichi de faire de même. C’est bien de foncer, d’avancer rapidement vers la mission, mais celle-ci comprend malgré touts certains dangers ainsi qu’un besoin d’appliquer un comportement plus vigilant car même si la raison de notre présence est une chose imposante, il y a toujours des imprévus.

Un peu de silence, un peu de sérénité autour de nous, juste la mélodie des feuilles qui dansent sous le souffle du vent, mon regard se portant vers l’avant, vers ces derniers arbres nous couvrant alors que mes pensées se lancent sur les possibles prévisions pour la suite. Une main se redresse, lâchant mon tsuba, pour prendre le scarabée sur mon épaule.

- Koseki… Je te demande de partir en éclaireur et reviens me voir si tu remarques quelque chose. Quoi que ce soit.

Bon je ne m’attends pas à grand chose de sa part, il est lâche et le moindre danger le fera revenir au plus vite. Mais en attendant il est discret quand il va jeter un œil, il ressemble à n’importe quel autre scarabée rhinocéros et pourra avoir une vue rapide sur les environs, sur des possibles dégâts ou présences. Il est toujours utile d’avoir un petit point de vue avant de se lancer car après tout une affaire de Bijû pourrait aussi attirer des Shinobis d’autres villages ou des Nunekin qui se montreraient intéressés. Mon regard se tourne ensuite vers le corbeau, espérant que celui-ci restera avec nous et ne prendra pas les devants, ce serait dommage que nous perdions notre moyen de communiquer avec l’Hokage.

- Bien… Il faudra faire attention aux moindres détails une fois sur place, je veux m’assurer que tout ceci n’est pas une comédie. Une équipe de ninja bien formée et avec du Doton, du Katon et un peu de Fûton pourrait reproduire des dégâts semblables à ceux d’un Bijü.

Je m’adresse d’une voix basse à ma partenaire de mission, un ton monocorde et détaché, préférant prévenir de ma vision des choses. Après tout un ennemi aurait pu jouer de quelques subterfuges pour attirer l’attention de plus grandes forces de Konoha en ces lieux et ainsi affaiblir les défenses du Village en sachant que nous prendrions très voir trop au sérieux une présence de démon à queues. Certains hommes sont si impressionnables qu’il serait facile de leur faire croire à quelque chose de monstrueux au travers de tours de passe passe et je n’ai pas envie que nous nous égarons en nous fiant uniquement à ces témoignages. Si Bijû il y a eu, j’en veux des preuves concrètes, pas juste un terrain dévasté et puis si je peux trouver un quelconque morceau laissé par la créature ou de quoi travailler pour l’identifier, ce ne serait que du bonus. J’attends un peu, laissant le temps à Murasaki de me répondre si elle le souhaite sans me douter que pour l’instant nous ne sommes pas seuls à s’intéresser à ces évènements, décidant ensuite de reprendre l’avancé d’un pas plus léger et calme, sans nous précipiter. Le faite que Koseki ne soit pas encore de retour est un assez bon signe, cela signifie au moins que pour le moment il ne doit pas avoir de réelle menace présente, sinon il serait déjà présent et occupé à trembler sur mon épaule.

- Des suggestions ?

Je préfère toujours demander, après tout elle aurait peut-être des idées ou propositions avec un point de vue différent du mieux, voir complémentaire. Plus nos pas nous rapprochent de la zone qui nous intéresse, plus les branches sont brisées, les arbres semblant fragiles, certains à l’écorce arrachée par le souffle, d’autres qui pourraient chuter pour un rien, il est évident que ce qu’il s’est produit dans les environs était d’une grande violence et j’ose imaginer que nous allons découvrir un terrain marqué par la dévastation. Par contre, même si il ne faut pas combattre si nous nous trouvons face au démon, croyez moi que chaque personne qui pourrait se trouver sur les lieux finira par passer entre mes doigts pour être interrogé correctement. En attendant, pour les observateurs potentiels, j’ai juste une position droite laissant transparaitre une certaine sérénité, un coté inébranlable mais mon cœur s’accélère, pris entre le plaisir de la découverte et l’image de la menace potentielle, me rappelant des contes de la famille au sujet des Bijû et de leur histoire.


© Nalex

_ _ ___________________________________________ _ _



Clan Tanaka
Responsable de la Force d'Interrogation et Torture de Konoha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6010-bingo-book-de-densetsu-tanaka#46453 http://sns-rp.forumgratuit.org/f430-dossier-densetsu-tanaka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6005-densetsu-tanaka-l-obsession-pour-les-hyuga-au-sein-du-feu-uc
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Sam 17 Sep - 20:06







∴ Vers le Nord-Ouest,
des activités suspectes

»» PV. Mura' & Den' .


Liaison entre deux points distincts dans l’objectif de créer une solution adaptée. Ma main droite, ma poche droite… Deux points distincts A et B, qui, dans un effort de corrélation vise à retrouver mon paquet de cigarette, dont j’en extrais un cylindre pâle, tout en attrapant mon zippo de deux autres doigts. Méthodique, j’effectue une manipulation d’allumage vers un point C, mes lèvres, et de fait achève algorithme parfait, pratiqué, et re-pratiqué en moyenne toute les heures. Le simple fait de soupirer la fumée créer une instance de repos en moi, et me permet d’analyser la situation plus calmement. Il n’y a pas de chakra dans les parages.

Rectification, il y a un chakra en approche… Lentement, je me retourne pour essayer de le percevoir calmement. Il est infime, son point est à peine plus gros qu’une mouche. Un projectile ? L’idée me fait doucement froncer les sourcils, allant m’adosser à un arbre, assise. C’est assez lent. Et deux autres chakra se présentent. L’un a un lien que je ne saurai définir avec le projectile assez lent à la trajectoire hasardeuse. L’autre aucun. Je ne perçois que difficilement leurs flux… Ce sont des ninjas confirmés. De par leur direction, il me semble évident qu’ils aient empruntés à peu près le même chemin que moi. Maintenant, de nombreuses situations s’offrent à mon horizon… Je pourrais aller les voir et calmement leur expliquer mes intentions. Mais cela risquerait de me faire perdre du temps, de leur faire perdre du temps. Si ce sont des militaires, ils n’apprécieront pas cela. Et quand bien même, j’ai un objectif. Je pourrais aussi parasiter leur trajectoire à l’aide d’une illusion, de façon à remplir ma propre mission, qui, sans vouloir être prétentieuse, est certainement plus importante que la leur, ou du moins plus humaine. Ou bien les ignorer, pleinement… Si ils me cherchent, tant pis, si ils m’ignorent, tant mieux… Le problème de toutes ces solutions, c’est le temps. Ils ne laisseront jamais un villageois en péril mourir sans rien faire.

Une quatrième source de chakra, plus faible encore. Tirant une latte sur ma cigarette, je cligne des yeux en voyant la source infime me dépasser… C’est vrai que ça fait un petit moment que je réfléchis. Je n’ai pas de contact visuel. Tant que je reste immobile, je ne peux être repérée autrement que par l’odeur de cigarette… Expirant d’ailleurs la fumée, je soupire lentement en réfléchissant même à si je ne devais pas mentir, en me brisant une jambe et m’entourant de poussière, prétendant avoir été prise par l’onde de choc de l’explosion… Après tout, vu son ampleur, je suis assez loin par rapport à la pression du vent, mais une civile n’aurait pu survivre à un tel choc. J’ai beau me border d’espoir à me dire que je vais trouver quelqu’un, je sais que c’est peine perdue. Et de toute façon, il n’y a que peu de chance que des gens se baladaient dans les parages à cette heure-ci.

Ecarquillant les yeux, je découvrais en quoi cette source de chakra était difficilement visible, encore plus dans la nuit. Un scarabée. Ce chakra vient d’un scarabée… Les trois autres sont hors du champ de vision. Cependant, entre l’insecte et eux, une tentative de fuite est désormais invraisemblable. L’éclaireur ou le groupe arrière me repérera quoi qu’il arrive… Je ne maîtrise pas assez mon chakra pour le dissimuler parfaitement. Et c’est encore plus compliqué avec la marque, sous ma poitrine. Le stress ne montait pas. J’étais à deux doigts de me faire débusquer, mais j’étais autant concentrée sur ma stratégie que sur ma cigarette, mine de rien. Je le savais très bien. En un état de stress pareil, la marque se déploierait si je laisse mes émotions me guider. Et si un chakra aussi malfaisant que celui d’Orochimaru se montre ici, je serai exécutée sans préavis. Ou pire, torturée.

Quelle abrutie. Voilà ce qu’il en coûte d’essayer d’aider les gens… Tirant une taffe, je me redresse doucement, les yeux clos, décidée. Furtive, je me dirige vers l’insecte, passant à côté en faisant mine de ne pas le voir. Je prenais volontairement un air pressé, une mine soucieuse. L’expression est quelque chose de très aisé à travailler, quand on étudie l’illusion. Après tout, avant d’être un art ninja, l’illusion est un principe de tromperie qui nécessite de la rigueur et de l’expérience.

« J’espère que personne n’est blessé… Il faut que je me dépêche d’aller voir avant qu’il ne soit trop tard… »

Ca avait le mérite d’être clair, j’avais parlée distinctement. J’espère simplement que ce foutu scarabée n’est pas qu’un sonar, mais peut aussi entendre, ou transmettre des messages. Vous avez bien compris la méthode, n’est-ce pas ? Je n’avais pas mentis en soi, juste accentuée mes motivations. Sauver le plus de monde possible. Tirant une taffe sur ma cigarette, je m’avançais dangereusement. Ce que j’y trouverais ne m’effrayait pas, comme la mort ne m’avait jamais effrayée. Cependant, j’avais peur de débusquer cette équipe de reconnaissance. Alors j’optais pour un tracé tout droit, en dissimulant au mieux mon chakra pour éviter de leur causer des problèmes. De ce fait. Si ils voulaient me rattraper, ils en avaient tout le loisirs. Si ils ne voulaient pas perdre de temps avec cela, libre à eux de m’ignorer. Cette stratégie finale me semblait être la bonne. Mes arrières étaient assurés. Même si j’étais soumise à une méthode de détection de mensonge : Je ne mentais pas, j’étais là pour les raisons énoncées. Et si ces ninjas ont besoin de moi, je leur prêterai main forte volontiers, si leur vie est en péril. Bien que j’ai particulièrement peur du regard qu’on pourrait jeter à la marque maudite… Et si les gens la connaissaient encore ? Ces propriétés, mais surtout, le lanceur de ce sceau maudit… ? C’est certes, une alternative de combat extraordinaire, mais elle risque de m’attirer trop de problème… Il faut vraiment que j’adopte une solution.

Plus que quelques centaines de mètres… La poussière s’épaissit un peu, même si elle semble se dissiper avec le temps. Je ne suis cependant plus en mesure de détecter les chakra depuis un moment. Si je me concentre sur ce fait, je suis obligée de rester immobile, ou d’arrêter de dissimuler le miens… Choix cornélien, ou pas tant que ça, me diriez-vous… Scrutant çà et là du regard, je me rassurais en ne découvrant en l’instant personne. Je décidais d’attendre. Si l’insecte à bien fait son travail, ils ne devraient pas m’attaquer et comprendre que ma cause est noble. Pour ne pas leur attirer d’ennuis, je suis obligée de m’arrêter ici… Lentement, je tirais une latte de ma cigarette. La seule faille de mon stratagème… C’était qu’il était bien trop précis, et constitué par un stratège d’un jour tout particulier qu’était un assassin. J’espère franchement qu’ils ne le prendront en ligne de compte…



CODE BY SKY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   Sam 26 Nov - 18:27







∴ Vers le Nord-Ouest,
des activités suspectes

»» PV. Mura' & Den' .


[Double poste pour clore la mission !]

Les instants se défilent. Rien ne se passe. Je crois qu'il est grand temps de bouger… Dix minutes ont du s'écouler. Peut-être un quart d'heure… Le temps de deux cigarettes. En tous cas. Mes yeux s'éclairaient. Je me relevais doucement pour m'approcher des lieux, prudente. Mes pensées étaient divisées par des sentiments. Incertitude en est le cœur… Mes pas se laissaient guider par un instinct de protection et une once de curiosité. Découvrant le cratère de l'explosion, j'écarquillais les yeux un moment. C'était gigantesque… Un froid me perçait le dos en menaçant de me faire plier. L'adrénaline était perceptible, il fallait que je bouge, que j'agisse. Lentement, je m'approchais du bord. Rien…

Je dois avouer avoir hésitée un long moment avant de laisser mon chakra se concentrer au niveau de mes pieds et partir à l'exploration de tout ça. D'une trace de quelque chose quelque part. C'était parfaitement imprudent, et je me savais à découvert. Mais la nuit aidait pas mal, et mes maigres talents de senseur de même. Rien à l'horizon… Absolument rien. Il est grand temps de rentrer. Bordel que cet endroit me fait froid dans le dos… Un bond effectué pour regagner les limites de l'impact, je laissais le sceau maudit consumer mon corps, s'assombrissant tandis que mes yeux jaunissaient en guidant leur fond vers une couleur plus sombre, des cornes de bélier se manifestant à mon crâne. C'était bien évidemment plus rapide comme ça. Moins discret. Mais soyons sincère. J'ai un peu peur. Ça m'arrive. Je suis humaine après tout. Même si je suppose que cette inquiétude se manifeste plus pour les villageois que pour moi.

Enfin. Les minutes se défilaient lors du voyage retour et je plongeais mes réflexions en plusieurs fractions. Mon irruption fut fracassante, si j'ose dire. A peine arrivée au village, je manifestais ma présence de façon à transmettre les informations. Quelques membres du conseil furent aptes à me recevoir, au creux de la nuit. Une cigarette entre les lèvres, je leur expliquais la situation. La raison de ma présence sur les lieux bien que je n'avais pas été convoquée. La conversation fut brève. Ils étaient déjà au courant, bien évidemment, mais j'avais une longueur d'avance et je jouais de celle-ci, pour une raison évoquée plus haut. Je suis assez effrayée par le danger potentiel de cette explosion. Pour en revenir à l'échange, j'ai donc partagée tout ce que j'ai vu. Les chakras que j'ai sentis, surement des ninjas du village, que j'ai sciemment évité pour le bien de la mission que je m'étais imposée, qui étrangement, semblait la même, à un détail proche. On leur avait demandé d'aller voir ce qu'il se passait sur place. Tandis que mon intérêt premier était de vérifier que personne n'avait été blessé. Cela dit. Au vu du souffle qui a été généré, si quelqu'un était là-dedans, je doute même qu'il soit admissible de retrouver ses cendres… Enfin. Au bout d'un petit quart d'heure l'échange était clos. J'ai pris soin de détailler ce que j'ai vu. La raison de ma prise d'initiative sans m'en référer au conseil ou à l'Hokage. Il s'agissait là évidemment d'un acte spontané dans l'intérêt général, et je savais avoir été discrète. Ma vie ne concerne que moi, et c'est ce que j'ai mis en avant quand on m'a parlée de ma "mise en danger spontanée", qui m'a plus énervée qu'autre chose.

Enfin. On m'a passée un savon. Mais tout de même remerciée pour mon initiative. Le jour se lève, petit à petit. Et je suis complètement lessivée… La discussion se tournait vers mes capacités réelles au vu de la rapidité à laquelle j'avais fait l'aller-retour. Etrangement. Je me suis surprise à avoir été sincère. J'avais des arguments derrière moi : le logement de mes parents, toute mes connaissances quand à ma Maman, les quelques renseignements donnés sur les lieux où "j'habitais" avant. J'ai bien évidemment pris soin de ne pas parler de Mary ou de ma marque maudite.


CODE BY SKY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[s] Vers le Nord-Ouest, Des activités suspectes [Mura, corbeau et Cal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 3 senateurs du Nord-Ouest veulent faire leur entree
» Le plus beau masque de gardien de but (Nord-Ouest)
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato-
Sauter vers: