Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Ven 30 Sep 2016 - 18:50


La nuit tombait sur Kumo. Une nuit noire de jais, parsemée de très peu d'étoiles ce soir là. La lune était le seul astre qui était présent dans le ciel, comme si les étoiles s'étaient éteintes dans ce jour funeste. Comme si même le ciel portait le deuil de l'enfant Raikôru, devenu adulte. Comme si les étoiles avaient décidés alors d'amplifier ce sentiment de solitude. Comme pour cacher Naerfer, autrefois appelé le Ninja saoul, l'espoir du clan Raikôru, comme si toute la noirceur de sa nouvelle âme s'était transférée au ciel. Il marchait, paisiblement. Comme si il ne s'était rien passé. Si on avait pu voir son visage, caché derrière ce masque de métal, nous remarquerions que son regard était tout autant vide de sentiments, que la détermination qu'on pouvait lire sur son visage. Sa nouvelle vie l'attendait. Son destin. Il l'attendait. Le Dieu de la Vie. Il le sentait à ses côtés et marchait avec lui, l'encourageant dans sa marche, lui montrant le chemin.

Ses pas le menaient instinctivement aux ruines de Kumo. Il regardait autour de lui le désastre qui avait eu lieu par ici. Nous étions alors bien loin du jardin florissant ou des bâtiments modernes du Domaine Futae. Naerfer visitait actuellement la face cachée de Kumo. La face sombre, et la nuit n'aidait pas à ça. Tout était silencieux, tout était calme. La poussière causée par les gravats s'élevaient dans les airs en de minuscules tourbillons. Les bâtiments étaient amochés. Les habitants qui avaient du peupler ce village avaient sans doute dû s'exiler vu l'étendue des dégâts, et il ne restait que vestiges des bâtiments qui devaient aider au quotidien des habitants. Cela rappelait à Naerfer Konoha. Juste avant le départ de la reconstruction, durant l'attaque des Kirijins. L'état était le même, mais cette fois, le Chûunin en armure n'eut pas le même sentiment. Un village de moins sur cette carte. Une hypocrisie rayée à tout jamais. Il éprouvait même un sentiment de satisfaction devant le spectacle malsain que lui offrait la cité. Ce monde grisonnant qui reflétait à quel point les Ninjas, et leur hierarchie pouvait causer la perte de l'humanité. COmment les gens ne pouvaient pas comprendre ça? Il suffisait simplement de suivre le cours de la vie et de nous respecter les uns les autres. Plutôt que de lancer des guerres pour le pouvoir. Le pouvoir doit être donné à une seule entité. Kami.

Ce nom résonnait dans le crâne du Ninja depuis l'évenement du stade. Le grabuge et les bruits l'empêchant cependant de l'entendre s'étaient atténués, pour qu'enfin, il soit seul avec cette entité. Ce n'est pas qu'il se l'imaginait non, c'est qu'il le sentait. Il était là, lui ouvrant la voie. Instinctivement, Naerfer s'arrêta devant une boutique, sans doute un ancien restaurant ou une échoppe. C'était difficile à voir tellement cette architecture avait été démontée. Il rentra tout aussi instinctivement à l'intérieur. Comme guidé spirituellement. Un escalier menant vers un sou-sol était là, et il se laissa porter, pour trouver finalement ce qu'il était venu chercher.

L'excitation, la joie, l'impatience. Enfin il n'allait pouvoir faire qu'un avec cette entité. Enfin il allait devenir le soldat d'une vraie cause. D'une cause juste. Les émotions s'agitaient dans le cerveau du Chûunin. Dans ce sous-sol attendait sa destinée.

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Messages : 561

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Mar 4 Oct 2016 - 15:09

Au fur et à mesure qu’il progressait dans le souterrain, Naerfer pouvait entendre des incantations provenant d’une multitude de voix. Pourtant, celles-ci résonnaient en harmonie, comme si elles n’en formaient plus qu’une. Tels des bourdonnements synchrones, ils n’avaient en commun que certains termes qui revenaient souvent : Kami, la Vie, la foi. Guidé par ce capharnaüm spirituel, l’ancien Konohajin parvint dans une longue pièce totalement neuve aux murs peints en gris. Cette structure avait manifestement été construite bien après la destruction du village puisqu’elle contrastait avec les débris alentours. Des multitudes de fidèles priaient devant un autel, centré au fond de la pièce, sans que personne ne dirige la prière. Ainsi, chacun officiait à sa manière, bien que la forme la plus choisie était la plus ostentatoire : ils alternaient une position à genoux, le regard porté au sol, les mains étirées en avant, avec une posture redressée, les mains tournées vers le ciel, observant l’autel. Ce dernier semblait être au centre de la cérémonie, pourtant Jinkaku n’avait fait allusion à aucune idole glorifiée. De quoi pouvait-il bien s’agir ?

Naerfer dut attendre une poignée de minutes pour que cette agitation désorganisée prenne fin. Au dernier rang, il reconnut une silhouette qui se releva parmi les premiers et s’avança vers lui. Futae.


- Je t’attendais, jeune homme. Nous allons pouvoir commencer ton initiation. Commence par t’avancer près de l’autel en présentant ton identité passée et en mentionnant ton ancien village. Sur la route de celui-ci, tu devras expier mentalement toutes tes fautes et abandonner ces inepties. Je t’attendrai lorsque tu auras achevé ta route personnelle et que tu seras prêt à entrer au service de la Vie.


L’homme tantôt considéré comme un riche noble aux apparences fortunées était simplement vêtu d’une longue toge blanche. La même que tous les fidèles qui priaient dans la pièce. Il progressa parmi les rangées de fidèles pour finir sa course près de l’autel sur lequel était gravé ce symbole qui semblait vouloir en dire long. Il chuchota quelques mots à d’autres croyants du premier rang qui s’empressèrent de disparaître dans une salle annexe accessible derrière l’autel.

Lorsque Naerfer se présentera face à lui, Jinkaku prononcera alors quelques instructions à voix basse :


- Je vais te poser trois questions auxquelles la réponse attendue est «Oui, j’y crois.» Tâche d’être sincère. Puis il reprit à voix haute, à un volume sonore si élevé que tous les fidèles de la pièce pouvaient le percevoir. Naerfer, crois-tu que chaque action est influencée par le cours de la Vie, dont la volonté est irrémédiable ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Mer 5 Oct 2016 - 2:37


Les prières, le nom, la vie, toutes les voix de ces personnes liées que par une seule chose, c'était beau. Naerfer sourit. Il se sentait enfin chez lui. Ce n'était pas comme à Konoha, certes l'ambiance était glauque, malsaine, il ne pouvait le nier, mais c'est dans la terreur, et l'anxiété de ce qui allait lui arriver, qu'il se sentait le mieux, et pas dans le confort et l'incrédulité comme ce ramassis de mensonges, cette facade à l'hypocrisie qu'était le village caché des feuilles. Il s'avançait, dans son armure de métal, en faisant un bruit sourd à chaque pas qu'il produisait, s'avancant toujours plus vers l'autel qui était au centre de la pièce, où une dizaine de personnes en toge blanches s'amusaient à prier. La question que se posait alors le Chûunin à et instant était la suivante : "Pourquoi l'autel?". En effet, le dieu de la Vie, selon la description qu'avais faite Futae, devait être présent dans le cœur de chacun, et on ne devait pas en faire une image, un modèle, une idole. Ce n'était que tout simplement le cours de la vie lui même. Le plus grand respect que l'on pouvait avoir pour cette entité n'était autre que de suivre le cours de sa vie sans interruption, sans peur, sans faille, et que tout le monde soit égal avec tout le monde. Un communisme utopique, mais cependant possible par la foi. Aies-fois en ton destin.

Enfin, Jinkaku remarqua sa présence. Il lui dit même qu'il l'attendait. Naerfer aurait été flatté si il était encore un enfant. Certes, Futae ne se considérait pas, et n'était pas le porte-parole du Dieu de la Vie, mais il était quand même le précurseur du plus grand mouvement qui n'ai jamais existé sur cet univers. C'est grace à cet homme, avant tout guidé par la foi, que Naerfer avait ouvert les yeux sur son existence. Sur le sens de son existence. Et pour cela, l'héritier du clan Raikôru lui affirmait une grande reconnaissance. Futae portait une toge, comme tout le monde, ce qui le rendait amical à ses yeux. Il lui ouvrait les bras, cela le complaisait encore plus dans son idée. Ce n'est pas un groupe de tarés comme avait dit Sora. Juste un groupe où l'amour et le partage était le maître mot. Et pour qu'amour il y ait, aucun sentiment ne doit être entravé par une quelconque hiérarchie. Il en faisait preuve en se rabaissant au niveau des autres. C'était beau.


- Je t’attendais, jeune homme. Nous allons pouvoir commencer ton initiation. Commence par t’avancer près de l’autel en présentant ton identité passée et en mentionnant ton ancien village. Sur la route de celui-ci, tu devras expier mentalement toutes tes fautes et abandonner ces inepties. Je t’attendrai lorsque tu auras achevé ta route personnelle et que tu seras prêt à entrer au service de la Vie.

Lentement, Naerfer s'approcha de cet étrange autel. Fait tout de marbre, il brillait dans cette pièce noire de jais. Etais-ce justement car il était neuf ou parce qu'il y avait quelque chose de spécial qui se déroulait réellement en rapport avec cette entité qu'il sentait de plus en plus présente en lui? Le spectacle était étrange. Une pièce grise, des cheveux grisonnant, et cet autel noir en plein milieu qui donnait du relief à l'endroit. Une pièce neuve, qui contrastait étrangement avec la décharge qu'il y avait au dehors, comme si cette pièce était le symbole de tout nouvel espoir.

Avec une sérénité sans pareil, et car il savait que personne n'allait le juger au sein de cette pièce, il enleva son heaume d'axier, laissant place à un visage brûlé et meurtri. De la peau calcinée recouvrait les joues, et donnait un étrange effet à son regard bleu azur. Ses cheveux à l'époque jaune paille, s'étaient assombris, un masque de suie s'était incrusté sur toute la surface du visage. Mais ses yeux... Ses yeux brillaient toujours de la même vivacité qu'à l'époque. C'était devenu réellement un drôle de personnage. Un sourire carnassier s'affichait sur son visage. Il remontait tant bien que mal jusqu'aux oreilles, laissant découvrir ses dents. Il faisait peur à voir, mais gardait tout de même sa beauté naturelle. Il prit la parole, d'une voix étouffée, comme si ses cordes vocales avaient étés totalement brûlées à vif :

"On m'appellait Naerfer Raîkoru, héritier du clan Raikôru, de K..."


Le mot s'étouffait dans sa gorge, la haine montait en lui, comme si ces simples paroles avaient suffies à lui rappeller la totalité de son passé, il revit en scène toute sa vie, de son enfance aux tout récents évenements, il coupa totalement el nom de son village, et pour la première fois depuis qu'il avait pris la décision de déserter Konoha et de rejoindre la culte de la Vie, il eut un léger doute. Est-ce que ce qu'il faisait était réellement le meilleur choix à faire? Il se repassait en scène son père le faisant boire dès son plus jeune âge, ses belles années à l'Académie Ninja, son apprentissage du Saketon avec son père, son apprentissage du Kenjutsu avec Tabako, son combat contre Vayaka, son équipe de choc avec Thi-Lan et Fi-Ho... Ah l'enfance, que d'ignorance et d'insousciance. De la naïveté. Il était bien loin d'imaginer à cette époque le choix difficile qu'il aurait à faire, un choix qui allait changer sa destinée toute entière.

Ce moment dura quelques centièmes de secondes, mais face à ce miroir qu'il avait en face de lui, Naerfer eut l'impression de se noyer. De se noyer face à l'intensité de souvenirs qui revenaient à lui à ce moment là. Faisait-il réellement le bon choix? Il revit Haiko Hyuga et Shura Honodenki, lui les sermonnant, racontant des blagues vaseuses en riant à tout va. Ca faisait bien longtemps que Naerfer n'avait pas rit. Il revit cette fois où Shura lui avait vomi dessus, où il avait essayer de la draguer, pour rendre jalouse Thi-Lan...

Insousciance, Ignorance, Naïveté, encore...

Mais il avait été heureux.

Etais-ce réellement le bon choix?


Il avait voulu devenir grand, devenir un grand Oi-Nin, devenir un pôle important de son village... Est-ce que cela en valait vraiment la peine? Avait-il eu raison d'être heureux dans cette hypocrisie? Avait-il réeellement envie de ça? De vivre dans le mensonge?

Non. C'était fini. Ce temps là est révolu. Impossible de revenir en arrière. Il n'y avait aucun doute à avoir. Il sentait en lui l'incroyable bienfaisance du Dieu de la Vie. Ce n'était pas le même bonheur, mais pour une fois dans sa vie, il se sentait aimé. Il se sentait traité à sa juste valeur. Et sa juste valeur c'était tout simplement...

*Au même niveau que les autres...*

Il repris donc très vite son mot, et en même temps jeta violement au sol le seul souvenir qu'il avait de son ancienne vie :

"De Konoha. Le village caché des feuilles. Dont je ne veux plus entendre parler."

Jinkaku n'avait sans doute pas remarqué dans le regard de Naerfer le doute qui s'était installé pendant les centièmes de secondes où il avait revu tout ça. La première étape était passée. Il ne reviiendrait plus en arrière. Il se l'était promis. Il lui avait promis, à Kami, au dieu de la vie. C'était lui son bienfaiteur, c'était lui qui le rendrait grand. Grand dans l'amour, puissant dans la modestie, et intelligent dans la compréhension. Il ne voulait plus être insouciant, il ne voulait plus être ignorant, il ne voulait plus être Naïf.

"Naerfer, crois-tu que chaque action est influencée par le cours de la Vie, dont la volonté est irrémédiable ?"

C'était la chose à laquelle il croyait le plus, et ce n'était pas si nouveau que ça. Suis ton destin, tout est en rapport à la destinée. Au cours de la Vie. IL n'y avait aucun doute à avoir et c'est avec une immense sincérité que le Chûunin répondit :

"Oui, j'y crois."


Le cours de la vie décide de tout tes faits et gestes. Si Naerfer était là à ce moment là en était la preuve. C'était tracé, c'était son destinée. Si il était resté c'était pour ça, car son destin l'avait mené ici, et aucun retour en arrière n'était possible, le cours de la Vie l'avait mené ici, et il comptait bien le suivre et le vénérer.

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Messages : 561

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Mer 5 Oct 2016 - 10:35

Dès lors que Naerfer eût prononcé ces mots, l'autel devant lequel il se tenait en compagnie de Futae commença à briller d'une bien étrange manière. La faible lueur verte qui s'en dégageait gagna rapidement en intensité, si bien que toutes les toges de la pièce avaient copié sa couleur. La sensation qu'elle prodiguait était unique : pourtant radieuse, elle n'aveuglait nullement. Elle emplissait Naerfer d'un sentiment de bien-être absolu, cette même sensation qu'il était venu chercher dans ces ruines.

À en croire le regard approbateur de Jinkaku, cette réponse de l'autel était bon signe. Sans changer de ton, il poursuivit :


- Naerfer, crois-tu que Kami est l'incarnation de la volonté de la Vie, qu'il doit être prié quotidiennement, qu'il doit être considéré comme le seul être supérieur à tout homme ?

Spoiler:
 

© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Mer 5 Oct 2016 - 12:27


Une lumière verdatre embraumait la pièce, et pour une fois, ce n'était pas Naerfer qui avait lancé son fameux Jutsu d'aura infernale de l'homme saoul. Ce n'était pas ça cette fois. Cette lumière semblait s'incruster dans les pores de la peau du Chûunin, le remplissant d'un sentiment de bien-être incommensurable. Il le sentait de plus en plus en lui. Comme si lui aussi était un élu, un être choisi par le Dieu de la Vie lui même pour apporter sa lumière, comme si lui, Naerfer Raikôru, le raté, le moins que rien, avait enfin eu l'accomplissement de sa destinée. Il se sentait reposé, heureux. Son sourire s'apaisât, et ses épaules tombèrent petit à petit. Le tension qui s'était malgré tout installée redescendit, et il était prêt plus que jamais à son initiation. Il soutint le regard de Futae de son regard océan. Et Futae l'observa avec approbation. Ce qui était bon signe. La lumière le remplissant à présent faisait bon signe aussi. Les autres cultistes avaient cessés de prier et tournaient dès à présent leur regard sur le nouveau venu, tout d'armure vêtue, à part son visage. Le bandeau rayé de Konoha jonchait maintenant le sol, et sa lumière s'atténuait tandis que le vert embaumait la pièce. L'armure de Naerfer refléta avec perfection son intensité, ce qui donnait un effet presque divin au personnage. La prochaine question allait-être posée, et tout les religieux présents dans la pièce avaient l'oreille tendue au maximum pour interpréter et ne pas rater la moindre miette de cette importante conversation :


- Naerfer, crois-tu que Kami est l'incarnation de la volonté de la Vie, qu'il doit être prié quotidiennement, qu'il doit être considéré comme le seul être supérieur à tout homme ?


Le jeune homme n'avait plus à réfléchir. Le seul doute qui pouvait subsister, c'est en l'existence de ce fameux Dieu de la Vie. Il croyait en effet à la volonté de la Vie, dur comme fer, mais le seul doute qui pouvait subsister constituait en cette entité. Mais à présent, plus aucun doute n'était possible. En effet, cette lumière intense qui émanait de l'autel, et inspirait ce sentiment de bienfaisance était tout bonnement incroyable. Même dans vos rêves les plus fous, vous ne pourriez pas imaginer ce que procure ce sentiment. A la fois l'impression de gambader dans un jardin rempli d'herbe la plus verte que vous ayez jamais vues, et de roses ayant le parfum le plus exquis que vous n'ayez jamais senti. L'impression de pouvoir escalader la plus haute montagne de cette planète et de pouvoir la porter sur vos épaules sans s'écraser. L'impression que vous réussirez tout, que vous réussissez déjà tout ce que vous entreprenez. L'impression de jeter le regard sur votre premier enfant ou de revivre votre naissance. Cette naissance où la vie s'est jetée en vous, vous donnant l'opportunité de faire ce que vous vouliez de ce cadeau. Certains l'auront gâchés, et d'autres auront compris. C'est Kami qui vous l'a donné, cette opportunité, dans l'espoir que vous fassiez de ce cadeau une vie remplie d'amour du prochain, que vous lui soyez reconnaissants d'avoir incarné votre âme perdue dans un monde beau et généreux. La nature est généreuse avec nous, et les hommes pervertis par les villages en ont décidés autrement. Ils ont tous détruit avec la guerre. Nous allons rendre au Dieu de la Vie ce que le Dieu de la Vie nous a donné, car nous ne le méritons pas. Nous allons rendre cette vie meilleure, nous allons lui rendre la Vie, nous allons restaurer la nature, la paix et l'amour. Pour cet être supérieur, celui qui a donné ce cadeau...

Naerfer répondit donc avec sincérité, toujours en soutenant le regard de Futae, ne faisant pas attention à tout les religieux qui étaient pendus à ses lèvres :

"Oui, j'y crois"


Il allait le faire, il y croyait. Il allait prier ce dieu de la Vie chaque jour, le remercier du cadeau qu'il lui avait donné. La Vie.

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Messages : 561

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Mer 5 Oct 2016 - 14:51

L’autel, qui s’était brièvement interrompu de briller le temps de la seconde question, reprit de plus belle. Jinkaku ne s’attarda pas davantage, ne doutant plus de la fidélité du garçon. Dans la pièce, un certain enthousiasme semblait se manifester de par la nature singulière de ce fidèle : il serait le premier provenant d’un des quatre autres grands villages ninjas. La dernière question retentit alors.

- Naerfer, crois-tu que les villages ninjas déséquilibrent les flux de la Vie de par leur hiérarchie douteuse, qu’ils doivent être impérativement supprimés et que la seule hiérarchie devrait être celle qui nous unit à Kami ?

Spoiler:
 

© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Ven 7 Oct 2016 - 16:08


Naerfer fut paniqué lorsque la lumière du Dieu de la Vie s'éteignait, mais cet instant ne dura qu'un bref instant. En effet, la lumière verte qui donnait tant de plaisir au jeune Chûunin reprit de plus belle, étincelant toujours plus sur l'armure du lionceau. Le jeune Raîkoru était ébloui par tant de beauté. La lumière était intense, comme si lui aussi, parmi tant d'autres avait été un élu du Dieu de la Vie. L'enthousiasme se faisait entendre dans la salle, et le ninja pouvait entendre des mots comme "Konoha", "Village Ninja" "Le premier". Etait-il réellement le précurseur d'une vague de Shinobis venant de villages Ninjas? Etait-il réellement le premier à se rendre compte que le Dieu de la Vie méritait qu'on se tourne vers lui? Etait-il réellement le premier à se rendre compte que la hierarchie de ce village était totalement biaisée? Sans doute. Il se demandait cependant si le mec aux cheveux rouges qui était présent à l'examen ait rejoint le culte, ou bien était mort contre l'ancien Kazekage du village de Suna? Avait-il réellement perdu la vie? Naerfer baissa la tête en pensant à cet homme. Il aurait fait un parfait guerrier de la Vie si sa témérité ne l'avait pas conduit à sa perte. Doucement, Futae posa la dernière question à l'attention de Naerfer :

"Naerfer, crois-tu que les villages ninjas déséquilibrent les flux de la Vie de par leur hiérarchie douteuse, qu’ils doivent être impérativement supprimés et que la seule hiérarchie devrait être celle qui nous unit à Kami ?"

En effet, c'était le cas. Dans les villages Ninjas, tout les coups sont permis pour monter en grade. Pour atteindre le grade ultime, celui d'être Kage. Qui signifiait être le Ninja le plus puissant du village. C'était totalement faux. Sinon, comment un noble serviteur du Dieu de la Vie comme Jinkaku Futae aurait pu envoyer valser dans le décor Atsui Shisei, "Kyudaime Hokage". Comment Tsubaki Narahima, récemment promu Jûunin d'Iwa, aurait pu tenir tête à Soufuku Nitobe, considéré comme un Ninja Légendaire dans son village? La hierarchie, c'est du vent. Si la vie a voulu de toi, c'est que tu es capable de grandes choses. Comme tout les homems de cette terre. A cet instant, Naerfer, ex-Chûunin de Konoha, se sentait capable, grace à Kami et a la foi qu'il lui portait, affronter tout les Kage de tout les villages Ninjas réunis. Il s'en sentait capable. La lumière le pénétrait par toutes les pores de sa peau. Il était prêt à recevoir sa bénédiction. Il était prêt à marcher dans sa lumière. Il était prêt à ne faire qu'un avec son Dieu.

"Oui, j'y crois."


Les Trois questions étant posées, une croix tracée sur son passé à l'encre rouge, le bandeau de son ancien village reposant à présent sur le sol, il était enfin prêt à la suite. Il était prêt à vouer son existence avec celui qui allait tant lui apporter. Kami.

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Messages : 561

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Sam 8 Oct 2016 - 18:52

Lorsque la lumière se dégagea de l’autel pour la troisième fois consécutive, Jinkaku afficha un sourire carnassier avant de brièvement s’incliner lui-même devant le symbole de la Vie qui avait arrêté de rayonner. Quelques secondes plus tard, les pratiquants en toge qui s’en étaient allés dans l’arrière-salle revinrent avec des objets plus étranges les uns que les autres. Parmi ceux-ci, un seau rempli de galets apparemment brûlants et une barre de fer surmontée par la forme d’un symbole. Le symbole.


- Tu peux désormais oublier le nom de ton clan et celui de ton village. Tu es devenu Naerfer, le serviteur du Dieu de la Vie. En contrepartie, souviens-toi d’une unique chose : seule la douleur nous rappelle notre existence.

Après ce sermon, il fit quelques gestes pour suggérer à Naerfer de se mettre à genoux et de retirer son armure au niveau de son avant-bras gauche. L’instant d’après, il se saisit de la barre de fer portée par une servante, la plongea dans le seau de galets chauds et apposa la marque sur le corps du nouveau fidèle. Une vive souffrance s’empara de ce dernier tandis qu’une odeur de brûlé se répandait dans la pièce. Celle d’une viande déjà trop cuite qu’on remet sur une poêle. Lorsque le symbole de la Vie fut assez profondément ancré dans sa peau, Jinkaku fit geste aux spectateurs de vaquer à leurs occupations et à leurs prières. A l’exception de deux ou trois fidèles qu’il retint à ses côtés.

- Emmenez-le jusqu’au dortoir et laissez ce brave soldat de la Vie se reposer. Il aura besoin de toute son énergie pour accomplir la volonté de Kami-sama…

Spoiler:
 

© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   Dim 9 Oct 2016 - 14:10

Les fidèles ramenèrent tous un sceau de galets bouillants remplis, et Naerfer observa la scène avec une sérenité hors du commun. Lui qui avait peur du feu après l'évènement su dtade (ce qui impliquait aussi avoir peur de se brûler), il tendit quand même son bras à l'orateur du domaine. Il lui retira sa pièce d'armure avec attention, laissant découvrir un bras déjà partiellement brûlé et sale. Il n'en tint pas compte. Le noble en tunique enfonça la barre de fer dans la peau de Naerfer, gravant ce symbole à vie sur sa peau. Il luisait d'une couleur rouge vive pour le moment, et Naerfer ressentit une intense douleur, moins pire cependant que celle qu'il avait ressentie lors de la deuxième épreuve de l'examen. Il se tint le bras, et observa sa peau encore plus meurtrie qu'avant. Il y avait un étrange symbole autour du quel le sang suintait. Le symbole du Cercle de la Vie, le symbole de Kami. Le symbole qu'à compter de ce jour et pour tout les jours à venir, il allait vouer son existence à Kami. Il en était fier.

Le travail le plus difficile vers l'accomplissement de soi sera d'oublier le nom de son clan. Son village, il l'avait plus ou moins déjà oublié, mais oublier son clan reviendrait à supprimer tout les espoirs qu'il a eu, renier tout son passé et son existence. Renier la route qui l'a mené jusqu'au salut divin. Il ne pouvait pas consciemment oublier son nom, celui-ci était également marqué au fer rouge, mais à l'intérieur de son crâne par contre.

Lentement, Futae montra une petite porte à l'arrière de la salle, alors que des bruits de pas résonnaient dérrière lui. Déjà d'autres Ninjas? Les fidèles semblaient anxieux. Il allait prendre des renseignements sur les habitudes de vie des fidèles plus tard. Le sommeil était mérité. Le guerrier devait se reposer, pour mieux servir son Dieu par la suite. Et c'est ainsi que Naerfer s'endormit, après qu'on l'ai mené à ses quartiers, dans un fûton de fortune, dans le même lit que les autres, tous égaux face à la Vie.
FIN DU RP

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte
» Dans les ténèbres je suis née, mais pourtant c'est dans la lumière que je vie. Alors c'est que je suis une ombre! [FINI!]
» Elya Maelya marchombre dans la lumière
» Prends vie dans les ténèbres, grandis dans la lumière - Galaad D'Artorie
» Ella - “Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans la lumière. ”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato :: Galeries souterraines-
Sauter vers: