Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 La capitale des temps ancien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 303

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: La capitale des temps ancien.   Dim 2 Oct - 18:45

Cela fait déjà cinq ans que je profite et ai pris le contrôle de ce groupe de bandits. Au début, il n'était pas plus de cinquante et il avait tout un niveau de combat déplorable. Presque comme Kurilin l'ancien gamin de l'académie à Suna, chauve et sans talents... Mais ceci est une autre histoire.

Depuis que je les entraine, ils sont quand même devenu... ah non ils ont toujours un niveau de merde, mais sans doute un peu moins qu'avant. Ils sont tous plus ou moins mauvais, un genin pourrait en rétamer quelqu'un sans doute, mais après le nombre était leur avantage. Surtout qu'avec les nouveaux règlements que j'ai instaurés dans le pays, nous étions plus nombreux que jamais. Allant jusqu'à presque deux cents hommes au total, c'était un bon début. L'enrôlement forcé et aussi l'élimination des chasseurs de primes de ses terres avaient pas mal aidé. Il paraît qu'il y a des années, le pays était remplis de ce genre de type. Même qu'il y avait un criminel de rang A, oui, rang A qui se cachait et bordel sa prime était si haute pourtant il ne valait pas un clou. Juste car il avait tué des gens ici et là... Ah, c'est vrai que moi aussi je tue ici et là, mais ce n'est pas l'important!

Pendant que je me monologuais intérieurement dans une un des sbires charger des informations m'avait apporté des nouvelles.


Bandit n06: Nami-Sama. J'ai des nouvelles venant des frontières... Il semblerait que des prêtres essaient encore de faire passer des villageois hors du pays. Aucun n'a réussi à sortir, grâce au groupe de Chogu.

- Ah c'est bien ça. Fait moi penser à récompenser Chogu et son groupe alors.

Enfin quelque chose c'était produit dans ce pays minable. Mais c'est vrai, je n'avais pas encore raconté comment j'avais pris le contrôle non pas des bandits, mais du pays en entier. Cela fait peu de temps, mais...

Été de l'ans 116
C'était le temps de me servir de la bande de nazes qui me servait de sbire pour enfin avoir du vrai divertissement. Affubler de mon masque et entourer par une douzaine de mes sbires les plus loyaux et fort, même si leur niveau était loin d'équivaloir celui du ninja lambda, j'allais me diriger vers la capitale. Là ou le temple principal se trouvait, ce pays étant dirigé par un seigneur très pieux et un prêtre plutôt douteux, j'allais pouvoir passer mon temps et faire passer le message.

Les arbres du pays étaient quand même pas mal, bien en feuilles et un vert qui laissait ressortir les champs d'herbe haute à merveille et malgré tous ses rochers dégueux qui étaient parsemés un peu partout, le paysage était bien. Nous étions arrivé à la capitale dans le temps de le dire, je m'efforçais de cacher ma présence du mieux possible pour ne pas avoir à détruire la moitié du machin qui leur servait de ville. Et surtout ne pas tuer mes futurs sujets à l'avance. Car j'avais bien l'intention de prendre la ville de force, ainsi que le pays par la suite.


Le bâtiment principal était bel et bien un temple. Gigantesque structure a la toiture sinueuse et qui porte son ombre sur le village. On peut voir l'architecture particulière d'Ishi no uni de par son design particulier. La porte était gardée par deux hommes avec des lances et je pouvais voir dans le fond du hall principal un type qui avait l'air d'être très riche, accompagner par quelqu'un qui me semblait particulier. Je me présentai donc devant les gardes avec mes sbires et demandai l'accès.

- Est-ce possible d'avoir une audience avec le seigneur? Dis-je poliment, sachant que j'avais quand même l'air très louche avec mon masque et des hommes d'allure rustres.

Garde n1: Je suis désolé, mais ce n'est pas possible. Qui êtes-vous d'abord?

Sbire n14: Heyo... d’où tu parle à la maitresse comme ça? HEIN?!

- Allons allons, je suis ici pour parler au seigneur du pays.

Garde n2: Votre ami à l'air bien énerver dite-donc. Étant donner les circonstances, je ne peux vous laissez passer.

- Oh lala. Moi qui était venu exprès pour cela. C'est bien dommage...

Je me retournai sur mes pas tout en faisant signe à mes sbires d'éliminer ces deux bouffons de garde. Cela ne prit qu'un moment, alertant quelque personne, qui s'est tout de suite enfui. Bien sur, le boucan avait aussi alerté le seigneur et son vassal, mais cela n'était d'aucune importance. Nous entrions dans le domaine sans crainte, alors que mon sbire n08 s'avança avec un parchemin que je lui avais donné.

Sbire n08: *tousse* Messieurs et mesdames! Je vous annonce la venue de la maitresse, la démone surnommer Terreur, dans ce domaine sacré qu'est le temple d'Ishi-Sensha... S'écria-t-il dans le hall, sa voix faisant écho dans celui-ci.

Seigneur Honika: Mais comment osez-vous débarquer ici sans prévenir et attaquer mes gardes! Je suis le seigneur Honika Lenjikata des terres d'Ishi. Venir me défier dans un lieu sacré! Garde arrêté ces malfrats!

Plusieurs hommes sortaient de derrière les piliers pour attaquer. Pendant que j'avançais nonchalamment vers le seigneur, je fis signe à mes hommes de se charger des prochains assaillants. Même s'ils ne pourraient sans doute pas tous les vaincre, ils pouvaient servir de diversion. Je pointai le seigneur du doigt avant de m'exclamer.

- Seigneur Honi... machin... *tousse* Seigneur Honika! Je suis bel et bien un démon envoyer ici pour vos pêchers. OUI! Vos êtes coupables. De quoi me diriez-vous? Vous n'avez pas encore porté allégeance à la Terreur et avez même essayé de nous ralentir!

Seigneur Honika: La Terreur? Ce groupe d'hors la loi? Vos accusations n'ont aucun sens. Je suis le seul seigneur de ces terres! Dieu en a dit ainsi!

- Dieu? Ne me faite pas rire. Votre vassal ne travaille clairement pas pour dieu. Il ne fait que se servir de vous, pauvre idiot! Dis-je n'ayant pourtant aucune preuve.

Vassal: Mais comment? De quoi parlez-vous? Monseigneur, cette femme est folle et essaie de vous avoir.

Seigneur Honika: Ne t'inquiète pas, je le sais très bien, je connais très bien ce genre de stratagème. Je vais devoir m'en occuper moi même.

Dit-il en sortant son épée. Un magnifique sabre, surement forger sur les terres par des artisans de qualité, loin d'être légendaire, mais il serait mal une fois en morceaux. Il s'avança pour me porter des coups. Oh mais quel terrible épéiste il faisait. J'avais presque de la peine, tellement il était facile à éviter. Même mon ancien disciple aurait pu s'en débarrasser en un coup.

- T'a trop d'ouverture et... *swoosh* Tu télégraphie tes attaques beaucoup trop. *swoosh* Badinant le pauvre seigneur. Tu sais, si tu vise un petit peu plus haut tu m'aurait presque eu. *swoosh* Ah raté. *swoosh*

Il n'y avait aucun homme de taille dans cet endroit. Du moins c'est ce que je pensais. Le seigneur fatigué arrêta son assaut minable et s'éloigna peu à peu.

Seigneur Honika: Je vois que tu ne serais pas mauvaise. J'ai bien fait de payer ce garde du corps! Kinako vient ici et débarrasse-moi de cette intruse!

J'avoue que sur le coup, il m'avait bien énervé, me traitant comme s'il aurait pu me faire quelque chose. Mais la surprise qui arrivait était des plus surprenantes. Un jeune homme portant une grande cape verte apparut devant nous. Il avait une présence un peu plus particulière. De par la façon qu'il était arrivé, c'était bien un ninja. Intéressant, un garde du corps ninja, ce n'était pas tous les jours que tu pouvais en rencontrer.


- Ohoh. Je vois que tu a un bon ami, mon petit seigneur...

Sans même avoir le temps de finir ma phrase, le garde du corps fonça sur moi. Je put rapidement bloquer un coup avec mes bracelets sur ce qui semblait provenir d'une lame. Mais je ne l'avais pas vue. Les mains du ninja n'étaient pas visibles et sa vitesse était plutôt incroyable.

- Hey, tu pourrais au moins te présenter mon cher. Je sais pas combien il te paie, mais tu me plais. Je vais donc te nommer... Hissori... non, c'est trop long. Pourquoi pas Mugon? Ouai c'est bien ça. Oubliant totalement que le seigneur avait déjà nommé le nom du ninja.

Il continuait sans relâche à m'attaquer, prenant une pause entre chaque assaut rapide. Il semblait manier son arme de manière exceptionnelle pour son jeune âge. J'avais envie de jouer encore un peu. Parant ses attaques et attaquant à mon tour, le faisant reculer de quelques pas, je pouvais voir la surprise sur son visage.

- Tu pensais quand même pas pouvoir me vaincre, si? Narguant mon adversaire en replaçant mes cheveux. Tu pourrais facilement m'aider dans mes plans. Hey que dirais-tu de te joindre à moi?

Je le voyais hésité, ma présence semblait l'avoir éprouvé. Son combat valait-il la peine de continuer? Sa paye était-elle si bonne pour ne pas vouloir raté l'occasion? je retirai mon masque et lui tendis la main en guise de bonne foi.

- Je suis la futur maîtresse d'Ishi no Kuni. Ton objectif sera le mien.

Alors qu'il s'approcha tranquillement, je put voir son autre bras bouger, il préparait quelque chose et c'était assez évident. Il savait sans doute que je préparais moi aussi quelque chose, car en réalité je n'avais pas besoin de lui et surtout qu'il pourrait gêner mes futurs plans. Son mouvement était précis et clair, il visait un point vital au niveau de ma poitrine, je pris appui et changeai légèrement de direction, laissant la lame passer à coté de moi tout en lui attrapant la tête et l'écrasant au sol. Je rigolais tout en le martelant de coup de montre autre poing, le sang giclant partout, sur mon masque et au sol. La peur se dessinait sur le visage du seigneur et de sa cour qui regardait impuissant.

- Il était délicieux ton garde du corps petit seigneur. Maintenant tu demande le pardon et je serais peut-être clémente.

Le seigneur tremblant de loin pendant que je m'approchais lentement, je pouvais presque voir un cercle se dessiner sur son bas de kimono et l'odeur nauséabonde immerger les lieux. Arriver à son niveau, il se mit face contre terre en demandant pardon. J’eus une idée superbe pour commémorer ce moment.

- Bien! Je ne te tuerais pas­. Les mecs... tenez le un peu. Deux sbires se précipitant pour le tenir au sol fermement. Je prend donc le contrôle de la capitale, et toi tu va au cachot. c'est bien non?

Disais-je, le temps de malaxer un peu de chakra et l'emmagasiner dans le bout de mon doigt. Je déchirai le haut de son kimono d'une main et plaça mon doigt tel un fer chaud sur son dos. Dessinant de grands kanji signifiant ''Chien de Nami''  tout en me bidonnant sur les cris du petit seigneur.

- Envoyez-le au cachot et fermez la ville. Nous avons pas mal de trucs à faire et aller chercher nos autres hommes. Pendant ce temps, j'ai d'autre chose à faire.


Bien sûr que c'était l'histoire du contrôle de la capitale, mais le reste est une histoire pour un autrefois.

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6001-nami-yokka-bingo-book#46411 http://sns-rp.forumgratuit.org/f432-dossier-nami-yokka http://sns-rp.forumgratuit.org/t6000-nami-yokka-le-retour-de-la-terreur-termine#46398
 
La capitale des temps ancien.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gondor et Arnor...
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Tori no Kuni :: Ishigakure no Sato-
Sauter vers: