Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une rencontre tombant à l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 491

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Une rencontre tombant à l'eau   Sam 15 Oct - 16:02

 
Une rencontre tombant à l'eauVis ta vie sans regret ~
   
Quelques jours s'étaient écoulés depuis mon arrivée à Konoha. Mon maitre et moi prenions quelques jours avant de reprendre notre route en direction du pays du thé. Néanmoins, je continuais à m'exercer au senjutsu durant ces haltes temporaires afin de garder un rythme constant et ne pas oublier mes précédentes expériences. Par-chance, je pus accéder à un terrain d'entrainement sans que personne n'y soit. De ce fait, la tranquillité y régnait et ma concentration allait pouvoir atteindre son summum. Depuis peu, j'aperçus des couleurs émaner des êtres humains, des animaux, ainsi que de la nature. Cette toute nouvelle vision n'était pas facile à appréhender. Beaucoup de choses étaient encore confuses, mais j'étais sur la bonne voie. Abandonner n'était pas dans mes principes de ninja. Persévérance, courage et sollicitude étaient mes maitres mots. Mon but principal était de retrouver la part de mémoire qui était perdue, mais je devais avancer autrement et me fixer d'autres objectifs. Depuis le commencement de ma quête, j'eus le temps de réfléchir à divers choses. Finalement, aider les plus faibles semblaient être un chemin à suivre. En arrivant sur le terrain, je pus légèrement ressentir cette couleur bleue intense qui n'était autre qu'un petit étang, ce dernier entouré par de nombreux arbres. Pour pouvoir perfectionner ma vision, mon maitre me dit de compter le nombre de feuilles qui pouvaient tomber des arbres. Un exercice plutôt pénible qui demandait beaucoup de patiences, de concentration, car une feuille n'était pas un arbre. C'était plus petit et fort volatile.

D'un pas vigroureux, et ayant enlevé ma veste au préalable, je m'asseyais en tailleur au bord du lac, les mains jointes pour mieux me concentrer. Ma respiration ralentissait peu à peu, mon rythme cardiaque suivait le même pas que mon souffle. Léger, constant et peu perceptible. La première chose à faire était d'entrer en osmose parfaite avec l'environnement, ne faire qu'un avec la nature. Je pouvais sentir la légère brise faire virevolter de toute part ma chevelure et caresser mon visage. Chaque bruit, chaque son revenait lentement à mes oreilles. Après quelques instants, je finis par fusionner avec l'environnement et dégageant une légère aura bleuâtre qui se formait autour de mon être. Au moment où ma concentration était maximale, j'essayais de repousser cette aura au plus loin, réussissant à peine à atteindre environ 50 1 mètres de diamètre. Dans ce dernier, je pouvais commencer le décompte des feuilles mortes. Mon objectif durant cet entrainement était d'atteindre les 6 mètres de diamètre, soit 3 mettre de rayons. Une tâche bien difficile. Et la seconde partie sera de le faire en bougeant. Plus d'une heure s'était écoulée depuis le commencement de mon exercice et j'avais pu recenser une vingtaine de feuilles qui étaient entrées dans mon périmètre. Ma position actuelle n'avait pas bougé depuis le début, même pas d'un millimètre. La clé était de se concentrer à 100% afin de pouvoir obtenir un maximum de résultat. Et sans m'en rendre compte, le diamètre s'était encore élargi de quelques centimètres. Un exploit en une seule heure, mais aussi un cumul de fatigue, car mon chakra se déversait constamment dans cette technique. Quelques gouttes de sueur en était la preuve, pourtant je devais continuer et dépasser mes limites.

_ _ ___________________________________________ _ _




"Tout retourne au néant...
Rien ne bouge et cette Terre blanche est la tombe de celui qu'on sait...
Celui qui a autrefois dominé les limbes...
Celui qui a amené en ce monde la mort, la terreur et le désespoir...
Personne ne devra salir ce lieu...
Sinon vêtu des flammes des lotus pourpres...
Le roi pourpre va revenir sur cette Terre et il anéantira tout...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/profile?mode=editprofile http://sns-rp.forumgratuit.org/t2183-yukimura-esuki
Messages : 168

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Mer 7 Déc - 0:51


Une rencontre tombant à l'eau


Après les événements de Kumo

Lorsque Murasaki se glissa hors du domaine des Hyûga, ce ne fut pas sans mal. Mitsuki pouvait être aussi tendre qu'effrayante et la demoiselle bravant déjà l'interdit ne craignait que de voir la chevelure rose apparaître au détour d'un couloir. Pourtant, l'anbu en rémission était venue à bout de son auto-extraction et savoura d'une longue inspiration cette douce satisfaction. Cela s'acheva par un rictus douloureux et une contraction de ses muscles intercostaux qui plia vivement la kunoichi.

Il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre la raison de son internement soudain auprès de son ancienne sensei. Cette dernière connaissait son élève sur le bout des doigts et avait fermement pris les choses en main en constatant son état à son retour de Kumo. D'abord gardée à l'hôpital, la Senju avait insisté pour la sortir de là avant son réveil. Inexplicablement, Murasaki ne supportait plus ces lieux depuis près de huit ans, mais cette femme ayant gardé des allures de mère pour la demoiselle pouvait se montrer un brin trop protectrice - ou autoritaire.

Avec l'accord d'Etsuko, l'Uchiha avait été rapatriée entre les murs du clan Hyûga, demeurant jusqu'à son rétablissement entre les mains de Mitsuki et sa fille, Sayoko. Pour Murasaki, ce temps avait été trop long. La juunin aimait peu l'inaction et elle gardait en mémoire la fuite de son amie qu'elle devait rattraper. Mitsuki n'avait rien voulu entendre et les brèves révoltes de la brune avaient toutes été soldées par une auto-punition bien peu agréable, la douleur.

Cela faisait quelques semaines maintenant et la juunin s'était résignée face à cette indomptable ennemie. Son corps avait besoin de repos, de laisser passer ces influx nerveux mis à rude épreuve, mais tout cela se faisait trop lentement au goût de l'Uchiha. Elle en avait la bougeotte, elle cogitait beaucoup trop, songeant aux innombrables possibles que Megumi avait pu faire et ruminant sa culpabilité chaque fois qu'elle croisait l'ombre d'Hanabi. Murasaki s'en voulait de n'avoir pu retenir sa fille et évitait scrupuleusement le regard blanc de la Hyûga.

Outre cette culpabilité que certains jugeaient injustifiée, la demi-sang du clan Uchiha se trouvait désespérément affaiblie. Ce n'était pas que son état qui la préoccupait, mais sa force. Soufuku, l'Iwajin, Megumi...Murasaki était déçue de ses capacités et des performances médiocres qui en avaient découlées face à ses opposants là-bas, mais Mitsuki ne permettait pas encore à son ancienne élève de reprendre l'entraînement.
Alors la Namikaze en avait eu assez de contempler sa propre faiblesse, de voir sa masse musculaire fondre tandis que son corps s'engourdissait dans le confort de la convalescence, il lui avait fallu un bol d'air...et la voici dehors.

Qu'il était bon de savourer cette relative liberté. Il ne faudrait sans doute pas plus de quelques heures à la Senju pour la retrouver une fois sa disparition constatée, mais Murasaki s'en fichait. Son regard sombre balayait les rues de Konoha comme si la demoiselle les redécouvrait tout juste. Pourtant, pas grand chose n'avait changé depuis son départ pour Kumo. Comme d'habitude, nombre de civils la regardaient sans la voir. Son visage à la beauté ordinaire se fondait dans la masse et sa chevelure sombre était plutôt commune en ce pays. Cela convenait à l'Uchiha qui n'arborait d'ailleurs qu'une sobre tenue de civil dissimulant vaguement les formes pourtant féminine de la jeune femme. Une veste marine cachait un sous pull blanc et un pantalon noir tombait sur ses sandales de la même couleur. Hormis sa démarche plutôt souple et sa facilité à se glisser entre les passant, rien ne faisait ressortir chez la convalescente son appartenance à la caste shinobi.

Murasaki poussa un profond soupir en faisant cette constatation et cet instant d'inattention lui valu d'être bousculée par un gamin pressé. Le choc irradia dans son corps et la kunoichi mit quelques instants à reprendre son souffle. Sa sensibilité était à son apogée en cette cruelle période de cicatrisation. Son irascibilité également, aussi la demoiselle préféra se retirer et sauta prestement sur les toits. Là, le trafic y était moins dense et, agacée, Murasaki s'octroya une course pourtant vivement déconseillée par ses gardiennes.

Sautant et courant de toit en toit en direction des terrains d'entraînement, la kunoichi sentit ses poumons la brûler, ses muscles la tirailler. La douleur la déconcentrant et son chakra encore perturbé, l'accident finit par arriver. La brune fit une mauvaise réception et glissa le long d'un toit jusqu'à pendre à bout de bras, retenue par la faible résistance d'une gouttière. Serrant les dents face à ce nouvel échec, Murasaki prit sur elle et s'arma de sa volonté pour bander ses muscles. Elle se hissa sur le bord du toit et s'assit alors sur celui-ci.

Observant les rues en contrebas et les arbres à l'horizon, son esprit divagua. Sa rémission était trop longue. Combien de temps mettrait-elle à occulter la douleur ? Combien de temps mettrait-elle à retrouver ses forces ? A pouvoir combattre ? A pouvoir même s’entraîner ? La brune voyait les mois « d'inactivité » se profiler devant elle et son humeur s'en trouvait assombrie. Murasaki n'avait pas le temps pour cela. Il lui fallait retrouver Megumi, devenir plus forte pour la ramener à la raison et au village.

L'Uchiha se releva et reprit sa course en direction des terrains. Malgré les conseils de Mitsuki et Sayoko, malgré les cris de son propre corps, la brune comptait bien faire valoir sa détermination comme le meilleur des remèdes.

Malheureusement pour elle, ou pour l'importun, l'étendue qu'elle visait était déjà occupée par un illustre inconnu aux cheveux violets. Cet attribut peu commun et l'absence de bandeau ninja... Murasaki conclut vivement qu'elle ne connaissait pas cet homme. Non seulement c'était un étranger, mais il semblait en plus être un civil en pleine méditation. Drôle de choix de villégiature pour un non-shinobi, n'avait-il pas vu les panneaux indiquant la fonctionnalité première de ces étendues herbeuses ?

Peu à l'aise et pressée, Murasaki ne fit pas attention au bruit que ses membres presque maladroits produisaient lorsqu'elle gagna la terre ferme en descendant d'entre les feuillages. Nombreuses furent les feuilles à tomber sous ses acrobaties, mais ce fut presque souplement qu'elle se réceptionna devant l'inconnu.

« Vous êtes sur une zone d'entraînement du village caché de Konoha, les civils et étrangers aux techniques du village n'ont rien à y faire, lâcha la kunoichi dans un aimable bonjour. »



_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Murasaki Namikaze le Ven 3 Mar - 10:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Messages : 491

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Jeu 29 Déc - 17:34


 

Rencontre tombant à l'eau
Le shinobi atteint de cécité, que j'étais, entrait en pleine osmose avec la nature, dégageant de son corps une aura particulière, douce et chaleureuse. Mon chakra ne faisait désormais plus qu'un avec la nature. Un léger sourire vint s'installer sur mon visage, heureux d'avoir réussi une étape si complexe dans le processus de mon apprentissage au senjutsu. Le nombre de feuilles tombées fut de 153 exactement. Chacune d'entre-elles dégageaient une expression, une source d'énergie différentes. La nature ne concevait différemment et il en était de même pour la faune et la flore. Il était aisé de constater quelques gouttes de sueurs se courser sur mon visage en âge à cause de l'effort intense produit. Mon maitre ne devait plus tarder, encore 1 heure environ avant son arrivée. Je devais continuer mon entrainement en vue de retrouver le plus rapidement possible Yumi et Naeko pour leur montrer les fruits de mon entrainement et de mon avancée dans le voie du shinobi. Peu de temps après la reprise de mon entrainement, un bruit de feuillage détona et brisa le silence de la nature. Je n'y prêtais pas vraiment attention, me concentrant en priorité sur mon labeur. L'inconnue fit tomber nombre de feuilles, me permettant d'améliorer ma vivacité durant cet entrainement. Cependant, il était difficile de toutes les compter avec l'aura que cette personne dégageait, brouillant légèrement ma vision de l'essence naturelle. Dans la foulée, cette dernière m'adressa la parole de manière plus ou moins autoritaire.

-Vous êtes sur une zone d'entraînement du village caché de Konoha, les civils et étrangers aux techniques du village n'ont rien à y faire, lâcha la kunoichi dans un aimable bonjour.

Sa voix était ferme, désinvolte, mais à la fois honnête. M'arrêtant de compter le nombre de feuilles qui tombaient en laissant ressortir mon chakra, je pris le temps d'examiner cette jeune femme qui semblait légèrement essoufflée. Son aura était bleue, synonyme de tristesse et de solitude. Néanmoins, on pouvait y ressentir une certaine force dévorant ou un désir de force provenant de son esprit. Ma réponse fut brève et directe, cela se résumait par un silence. M'attirer des ennuis à Konoha n'était pas la bienvenue. Ma position depuis l'arrivée de cette protagoniste demeura inchangée, au point qu'un volatile vint se poser sur mon épaule, se reposant de son périple aérien. Le temps passait et il était simple de sentir une pointe de frustration émanant de cette jeune femme. Avant qu'elle puisse prendre la parole, je la coupais d'une voix calme et douce, légèrement grave.

-Je suis désolé de monopoliser votre terrain d'entrainement, mais il n'y avait aucun autre endroit verdoyant comme celui-ci et calme. Je me suis donc permis de venir m'exercer dans le but de pouvoir développer mes capacités. -Mon regard se leva vers la shinobi et mes yeux s'ouvrirent pour lui faire comprendre ma situation- Je n'aspire pas à vous déranger.

Le calme retomba quelques instants, mes yeux se refermèrent et mon chakra revint autour de moi, dégageant une légère sphère de 3 mètres de diamètre, inférieur à la précédente qui avait pris plus de temps à se mettre en place. La présence de cette jeune femme ne me déconcentra aucunement, mais l'ignorer n'était pas chose à faire..

_ _ ___________________________________________ _ _




"Tout retourne au néant...
Rien ne bouge et cette Terre blanche est la tombe de celui qu'on sait...
Celui qui a autrefois dominé les limbes...
Celui qui a amené en ce monde la mort, la terreur et le désespoir...
Personne ne devra salir ce lieu...
Sinon vêtu des flammes des lotus pourpres...
Le roi pourpre va revenir sur cette Terre et il anéantira tout...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/profile?mode=editprofile http://sns-rp.forumgratuit.org/t2183-yukimura-esuki
Messages : 168

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Ven 13 Jan - 1:11


Une rencontre tombant à l'eau

Murasaki en resta estomaquée. Cet homme l'ignorait purement et simplement, elle, une kunoichi dans l'exercice de... Son esprit échauffé dénia la situation et sa main se porta sur l'insigne konoha-jin manquant à son bras. Elle était si peu habituée à son absence, c'était comme si l'objet lui manquait aussi cruellement qu'un être cher. Il était devenu une part d'elle, un part de ce qui définissait sa personne et ne pas le porter donnait l'impression à la kunoichi de se promener nue.

Victime de cette frustration, de la douleur lui sciant encore les côtes et les jambes, Murasaki porta un regard dur sur l'étranger. D'ordinaire, elle aurait été méditer sur la tête du Yondaime ou bien aurait été s'entraîner près de la vallée de la fin, mais non, elle avait choisi ce terrain et la fatigue comme la douleur rendaient la kunoichi des plus irritables.

Comme s'il l'avait perçu, le violacé l'interrompit avant même que ne sorte une syllabe de ses lèvres entrouvertes. C'était quoi ce type ? Un moine ninja ? Un autre gars de la trempe de l'Hachidaime Kazekage ? Décidément, Murasaki en avait assez de ses semblables, vivement qu'elle reprenne sa vie servile et anonyme au sein de l'anbu. Là, au moins, elle était utile et toutes ses émotions s'en trouvaient drainées alors qu'en cette situation...

Il était assez rare de voir la juunin s'énerver. Le fait n'avait dû se produire qu'une fois, loin dans son enfance. La Namikaze fut cependant désarçonnée par le regard glacé de cet homme, un regard éteint à jamais, un aveugle. On en comptait quelques uns au sein de son clan, tous des shinobis exceptionnels ayant démontré la force de leurs sentiments par le sacrifice des pupilles divines. Des hommes ô combien respectés pour la droiture de leurs convictions. Ce passif troubla un instant l'Uchiha. Cet homme n'était pas des siens et son handicap ne devait pas être interpréter de la même manière.

Cependant, toute à ces tergiversions, Murasaki fut prise dans la sphère bleuâtre que dégagea l'homme en face. La kunoichi savait ce que c'était et s'en tétanisa presque, envahie par les flashs du dernier combat l'ayant opposée à son amie.

NON ! Cette faiblesse était à elle, personne n'avait besoin ni même le droit de la connaître. Cette pensée en était presque douloureuse. Murasaki fronça les sourcils et ses sharingans jaillirent d'eux-même, le chakra clairement perceptible pour ces capteurs longuement rodés à l'exercice. Cela la brûlait presque, le contrôle de son chakra lui échappant encore pour elle ne savait quelle raison. Obnubilée alors par ces sentiments trop envahissants et confus pour l'esprit fatigué de la jeune femme, l'Uchiha se saisit de l'inconnu. Elle ancra ses pieds dans le sol grâce au konobori et une magnifique torsion qui lui coûta quelques muscles dorsaux envoya l'homme rouler en contre-bas jusqu'à tomber dans l'étang dans un magnifique « plouf ».

« Les aveugles n'ont-ils pas de guide, l'étranger ? Demanda la brune entre agression et moquerie. Vous êtes au village caché des feuilles, vous trouverez bien d'autres espaces verdoyants où vous « entraîner », lâcha-t-elle sans vraiment croire ce dernier mot. »

Mains sur les hanches, solidement campée sur ses appuis, le secret de la pose résidait en la douleur effective que ressentait la jeune femme et qui ankylosait doucement son anatomie affaiblie. Même son sharingan semblait se rebeller contre elle, lui offrant une vision trouble par intermittence et toujours cette désagréable sensation de brûlure... Tout ça à cause de cet étranger.




Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Murasaki Namikaze le Ven 3 Mar - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Messages : 491

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Ven 20 Jan - 18:40


 

 Rencontre tombat à l'eau
Durant le feu de mon entrainement, je pus sentir le regard hostile de la jeune femme. Ce dernier était empreint d'une certaine envie, probablement, ainsi que du désir de me faire déguerpir de ce havre. Son tempérament semblait fort, impulsif, mais honnête. Il n'était pas rare de voir des inconnus se crisper aussi facilement, se méprendre sur mes sentiments de tranquillité. Je ne cherchais aucunement querelle, pourtant.. Au plus profond de mon être, une once de plaisir s'extrayait, due à l'énervement d'autrui. Je n'en connaissais pas la raison. Commençant à ouvrir les paupières, montrant mon regard vide et gelé, la jeune kunoichi vint plus proche de moi, décontenancée, énervée par mon absurde silence. Il était aisé de sentir cette rage bouillir au plus profond de son être, tant elle en déploya son chakra. Néanmoins, un quelque chose vint frapper mon esprit. Ses yeux... Étant dans le rayon de mon aura, je pus directement détecter une sorte d'anomalie y provenant. Le chakra semblait y circuler différemment. Se rapprochant peu à peu, sentant presque son souffle son mon visage, cette dernière m'empoigna d'une force virulente et m'éjecta sans une once de regret. Une seule pensée vint à mon esprit : « Cette femme est indéniablement forte.. Mais quelque chose ne semble pas tourner rond.. Elle semble confuse et abattue. »

Malgré le vol, le visage que je laissais exprimer resta impassible jusqu'à mon arrivée dans l'eau. Je n'étais pas un fervent partisan de la natation, c'était un fait.. Je remontais difficilement à la surface, m'agitant légèrement et me rapprochant du bord, sans utiliser mon chakra. Coupé de mon exercice, je détectais désormais difficilement le monde aux alentours, moulinant mes membres supérieurs dans le but d'atteindre la rive et me retrouver sur la terre ferme. L'eau semblait à la bonne température pour y piquer une tête, mais mon entrainement devait reprendre. Mon objectif, chasser cette femme pour pouvoir continuer et la dissuader de me laisser en paix. Approchant maladroitement du bord, j'attrapai quelque chose de solide, pensant à un arbre, cependant, il en était tout autre. Ce fut, à mon grand regret, la jambe de la protagoniste que je tirai directement en l'ayant attrapé, sans savoir que c'était cette dernière. Provoquant une chose à la fois drôle, mais effrayante. N'étant pas stable, nous glissâmes tous deux dans l'étendue aquatique jonchant le terrain d'entrainement, par 'chance', nous étions au bord et pouvions remonter directement, mais je craignais la suite...

J'agitais mes jambes rapidement pour pouvoir m'approcher le plus facilement possible de la rive, bien que je sois déjà au bord. Ces pulsions allaient me permettre de remonter, néanmoins je sentis un grand choc provenir des membres inférieurs de mon corps, comme si je venais d'heurter violemment un caillou. Ne sachant pas ce qu'il se passait et tenant mon pied à cause de la douleur, je demandais à cette jeune femme si tout ce passait bien, avant de m'excuser. Néanmoins, aucunement réponse ne me parvenait. Concentrant mon chakra rapidement autour de moi et un peu paniqué, afin de sentir la couleur de la personne et sa localisation.

 

_ _ ___________________________________________ _ _




"Tout retourne au néant...
Rien ne bouge et cette Terre blanche est la tombe de celui qu'on sait...
Celui qui a autrefois dominé les limbes...
Celui qui a amené en ce monde la mort, la terreur et le désespoir...
Personne ne devra salir ce lieu...
Sinon vêtu des flammes des lotus pourpres...
Le roi pourpre va revenir sur cette Terre et il anéantira tout...
"


Dernière édition par Yuki Esuki le Ven 3 Mar - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/profile?mode=editprofile http://sns-rp.forumgratuit.org/t2183-yukimura-esuki
Messages : 168

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Ven 3 Mar - 10:19


Une rencontre tombant à l'eau

Pourquoi s'était-elle approchée de l'eau ? Geste stupide, idiot, bête ! Murasaki s'était faite avoir comme une débutante et la main trempée n'avait pu être esquivée par les jambes raidies de la kunoichi. Elle avait glissé, faisant moult éclaboussures tandis que ses vêtements se trouvaient alourdis par le poids de l'eau. Cela la gênait, et l'homme qui se débattait à côté n'était pas pour l'aider.

Contrairement à l'étranger, la Namikaze conservait son calme. Elle se mouvait lentement là où elle voyait les jambes du violacé battre si violemment les flots qu'un amas de bulles se formait autour de ses membres inférieurs. Ne pouvant rien faire tandis que l’importun troublait sa vision, la jeune femme tenta de se laisser couler avant de prendre un coup de pied.

Le choc fut aussi précis qu'involontaire et Murasaki sentit le talon percuter sa tempe aussi sûrement que sa lucidité céda. Les sons s'effacèrent, le noir envahit sa vision et l'état d'inconscience dans lequel plongea l'esprit de la kunoichi détendit de manière critique son anatomie. Les poumons de l'Uchiha s’affaissèrent et ce qu'ils contenaient d'air s'échappa sans qu'elle ne puisse rien y faire. Murasaki coula et sentit à peine la brûlure de l'eau qui pénétra ses poumons.




Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Murasaki Namikaze le Ven 3 Mar - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Messages : 491

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   Ven 3 Mar - 14:05



Rencontre tombant à l'eau
La situation semblait peu cocasse pour une première rencontre avec cette jeune femme m'ayant fait tomber à l'eau. De plus, à cause de mon geste maladroit, cette dernière fut tombée à l'eau, tout comme moi, goûtant la fraicheur aquatique du terrain de Konoha. Malgré tout, cette situation tourna au drame, lorsque mon pied heurta une entité aussi dure que de la roche, une grande douleur parcourra mon corps, laissant sentir une léger saignée, due au choc intense. Ma première réaction fut de prendre des nouvelles de l'inconnue, avant de remonter. La seule réponse que je pus entendre fut la valse de l'eau et du vent, entrant en osmose. Un peu surpris, j'essayais de rassembler mon chakra et le chakra nous entourant afin de pouvoir localiser sa position, peut-être était-elle déjà remonté à la surface ? Impossible, mon ouïe l'aurait probablement repéré dès sa remontée. Après quelques secondes, je pus sentir la couleur de cette sentir d'estomper petit à petit dans les méandres ténébreuses et aquatique du lac, se laissant enfoncer peu à peu. Pris un peu de panique, je pris une grande bouffée d'air avant de partir rapidement à son sauvetage. Mon pied l'avait donc frappée.. Quel idiot je faisais. Nager en apnée avec ma tenue n'était pas évident et mes forces physiques n'étaient pas à leur paroxysme à cause des entrainements incessants. Je peinais à vaincre la force de l'eau, mais je ne devais en aucun cas abandonner cette femme, sous peine de devenir un assassin.

Attrapant sa main, je nous remontais rapidement à la surface pour que nous puissions nous baigner dans cet océan d'air, nous permettant ainsi de vivre. Cette erreur, une erreur impardonnable.. Une fois la tête à l'extérieure, je me hâtais de rejoindre le rivage, ouvrant légèrement la plaie se trouvant à l'extrémité de mon pied. Cette blessure me faisait mal, en-effet, mais la douleur devait passer au second plan, dans le but de sauver cette Konoha-jin d'une mort par noyade. Bien que nous soyons hors de l'eau, cette femme courait encore un grave danger. En-effet, lorsqu'une personne était inconsciente dans une étendue aquatique, notre corps respectait son instinct en tentant de respirer, mais à la place de l'air, nous ingurgitions ce liquide transparent. Nos poumons se noyaient peu à peu, même lorsque nous réussissions à sortir, car de l'eau avait pénétré notre organe respiratoire. Lorsque nos corps étaient sur la terre, j'étendais celui de cette femme, la plaçant bien droite et je pris sa respiration, en rapprochant mon oreille près de sa bouche et prenant la pouls à sa carotide. Rien.. Sa respiration était inexistante. Perdant légèrement mon sang-froid, je réfléchis à comment pouvoir l'aider.. Une chose à faire pour la sauver. Je retirai rapidement mon haut, laissant exposer une cicatrice dans mon dos, afin que ce dernier ne puisse me gêner. Mon visage se crispa encore plus et des gouttes de sueur venaient se mêler à l'eau, parcourant mon visage dans leur course effrénée. Ma dernière chance de pouvoir la sauver... Je levais légèrement son menton et rapprochais dans un même temps mon visage du sien, pinçant son nez, pris une grande inspiration et entamais du bouche à bouche afin de pouvoir la sauver. Je répétais cette opération à plusieurs. L'idée de tuer une personne m'horrifiait.. Mais, au moment où je pensais que son heure était venue, une toux vint briser ce cercle sinistre et effroyable de la mort, cette femme respirait à nouveau. Mon cœur ne fit qu'un tour lorsque cet évènement survint et me soulagea d'un poids incroyable.



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _




"Tout retourne au néant...
Rien ne bouge et cette Terre blanche est la tombe de celui qu'on sait...
Celui qui a autrefois dominé les limbes...
Celui qui a amené en ce monde la mort, la terreur et le désespoir...
Personne ne devra salir ce lieu...
Sinon vêtu des flammes des lotus pourpres...
Le roi pourpre va revenir sur cette Terre et il anéantira tout...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/profile?mode=editprofile http://sns-rp.forumgratuit.org/t2183-yukimura-esuki
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre tombant à l'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre tombant à l'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You are the truth, out screaming in this lies ♫ [ABANDONNE]
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'Entrainement-
Sauter vers: