Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Présentation de Nata Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nata Lee
Juunin
Juunin
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Présentation de Nata Lee   Mer 19 Oct - 12:44



Nata• Lee


IRP !

Nom : Lee
Prénom : Nata
Âge : 21
Sexe : Féminin
Nindo : 5 beefsteaks et 5 autres par jour!
Village : Tetsu no Sato d’origine, actuellement Iwa pour mon voyage initiatique  
Clan : Lee http://sns-rp.forumgratuit.org/t6336-autres-clan-lee
Grade : Jônin
Bingo Book : http://sns-rp.forumgratuit.org/t6337-bingo-book-de-nata-lee-iwa#48975


Je ressemble à...


♬ Petite musique à activer avant le début de la lecture ♪ ♫


 

 


_Nata-sama, arrêtez ! Je vous en prie !

_Qu’eeest ce qu’il yyy a ? C’est ma grenouillère qu’t’aiiimes pas ? T’aimes pas l’vert ?!

En titubant jusqu’à lui, elle perdit une de ses chaussures d’eskimo. Ses bras balançaient tout autant que son corps qui se penchait d’avant en arrière. La tenue atypique que Gai Maito et Rock Lee ont rendu célèbre lui permettait de se mouvoir comme jamais.

_Alleeez, viens par là mon mignon !

_Non s’il-vous-plaît ! Je retire ce que j’ai dit, votre tenue n’est pas moulante !

Elle continuait d'avancer d'un pas bancal et butta dans une chaise à laquelle elle se rattrapa in extremis.

_Mais ouiii le p’tit bibinou, allez, viens au chaud dans les bras de tata Nata !

La jeune fille bourrée enlaça le jeune homme et le coinça entre ses deux avant-bras, où elle portait des gants oranges : à l’instar de ceux aux pieds de son idole Rock Lee, ceux-ci cachaient ses poids d’entraînement.

_Arrêtez, pour l’amour de dieu, vous me faîtes mal au dos !

Malgré le fait qu’il ne soit pas très grand lui non plus, l’homme était tiré vers le sol et penché en avant à cause de la prise de la samuraï. Elle le faisait à présent tourner comme un manège, comme ce qu’on fait aux enfants, en les prenant par les bras avant de faire « l’avion ». L'ivresse la faisait avancer et reculer en même temps qu'elle tournait sur elle même.

_Youuhou ! Vous aimez ça faire l’oiseau ?!

_Reeeeeeeepoooooooooooseeeeeeeeeez-moiiiiiiii !

_Oh oui *hic* je vois ce qu’il vous faut *clin d’œil*

Ses yeux en amandes étaient naturellement beaux et son regard aguicheur. Malgré elle, la jeune femme séduisait beaucoup d’hommes et même de femmes. Elle ramena le vieil homme au sol avant de l’étreindre avec force en le serrant contre sa poitrine raisonnable. Ce dernier versa une lame tandis que l’une de ses vertèbres se mît à craquer.

_Vous serez pour tooooooooujours à moi maintenant ! Voilà, on va vous attacher avec ma ceinture !

Sa longue ceinture prévue à la base pour maintenir un kimono fermé faisait plusieurs fois le tour de sa taille et flottait encore gracieusement au gré du vent. En tournoyant sur elle-même telle une danseuse étoile, elle l’enlevait.

_Wiiiiiiiiish ! Tadam ! Un tour sous les braaas ! Un tour au-dessus ! Et quelques autres pour sécuriser le tout !

Sa tête toute ronde et son carré plongeant lui avait valu dès son plus jeune âge le sobriquet de « tête de lune » de par sa forme et ses cheveux aussi noirs que la nuit, qui reflétaient parfaitement bien le soleil à l’instar du satellite planétaire. Elle se penchait en avant après une petite perte d’équilibre et vînt témoigner un large sourire au Monsieur tout en collant sa tête à la sienne. Ses fins sourcils sautillaient frénétiquement et semblaient vouloir communiquer quelque chose qui inquiétait l’homme au plus haut point. Ce dernier se mit à penser tout haut :

_Ne plus jamais vouloir abuser d'une femme en lui servant de l’alcool !

Voulant la séduire, ce bougre pensait jouer de la naïveté apparente de la jeune femme pour essayer de la bourrer… Il regrettait de plus en plus au moment où Nata Lee se mît à jongler avec ses trois katanas, lames dégainées.



Je pense à ...

♬ Petite musique à activer avant le début de la lecture ♪ ♫


 

 


L’aînée du clan Lee se tenait à table et comme à tous les repas, elle mangeait de la viande. Elle respectait beaucoup son nindô et le Bushido, qui consistait à protéger la vie d’autrui. Son régime alimentaire se résumait donc à « 5 Beefsteacks par jour, et 5 autres ! ». D’un pas léger, sa sœur cadette se déplaçait vers elle.

_Tu sais, Nata, ce n’est pas parce que tu viens du pays du fer que tu dois manger beaucoup de fer, n’est-ce-pas ?

_N'importe quoi ! Je veux devenir aussi dure que le fer lui-même ! Tu es ce que tu manges ! C’est Tchitchi-sensei qui me l’a dit !

Tous les jours elle s’entraînait avec son père qui lui faisait faire des exercices tous plus incrédibles les uns que les autres. Nata Lee savait aussi porter de l’aide à sa mère quand celle-ci en avait besoin et elle allait devoir mettre tous ses enseignements bientôt à l’épreuve.

_C’est demain matin que tu pars chez Oncle Oreih et Tante Anoma ?

_Oui-da ! J’espère qu’ils sauront m’apprendre le taijutsu… Je n’ai pas su me maîtriser l’autre soir... Le pauvre homme…

_T’inquiète pas va, il l’avait bien mérité si tu veux mon avis ! Tu es bien trop naïve soeurette, prend en compte lors de ton voyage pour ne pas te faire arnaquer haha !

Nata Lee ne répondit pas, perdue dans le méandre de ses pensées. C’était encore une preuve que son surnom avait été bien trouvé. La jeune samuraï revoyait dans sa tête tout ce qu’elle avait paqueté pour son voyage initiatique et pensait déjà aux entraînements qu’elle ferait une fois arrivé à Iwa, chez son oncle et sa tante. Elle se réjouissait du long voyage qu’elle entreprendrait à pied, ce dernier allait lui faire les mollets ! Entre-temps, sa sœur soupira et commença à s’en aller.

_Ah j’allais oublier… *dit-elle en se retournant* Il y a tes adorateurs devant la maison, tu pourrais leur dire d’aller saigner ailleurs ? C’est vrai, ce n’est pas bon pour leur santé et pour notre image… On a l’impression que tu leur as pété le nez…

_Mais je n’ai rien fait, promis ! Ils saignent du nez ou s’évanouissent quand je les regarde ! Je ne comprends toujours pas pourquoi !


J'ai vécu...

♬ Petite musique à activer avant le début de la lecture ♪ ♫


 
 

Le seizième anniversaire :

_Papa, on y va ?!

_Attends ! J’ai encore trop chaud !*Il retrousse encore un peu ses manches jusqu’à avoir les bras nus.*On y va ! *pose du mec cool*

Nata et Foh Lee ouvrirent la porte de leur demeure. Il s’agissait de la demeure la plus grande du quartier qu’était leur domaine à Tetsu no Sato. Ce bâtiment faisait une vingtaine de mètre et comptait 5 étages, le rez-de-chaussée, le premier étage, le deuxième, le troisième, le cinquième et le sixième, les Lee de Tetsu no Kuni avaient développé un sens de la superstition remarquable... Sur le devant de la demeure se trouvait l’emblème du clan sculpté dans une grande planche de bois. La demeure du chef ne jurait pas dans le quartier : toutes les maisons se ressemblaient à un tel point que les autres citadins qui n’appartenaient pas au clan Lee s’y perdait à chaque fois. Leur seul point de repère était la pagode en face de la demeure du chef de clan car il s’agissait du plus grand bâtiment du quartier Lee ; accessoirement, il s’agissait aussi du « lieu de culte » du clan, où les membres venaient méditer et poser un cierge chaque fois avant une journée d’entraînement. Ce cierge était un petit défi en soi, le but étant de ne pas revenir de l’entraînement avant que celui-ci ne se soit consumé entièrement. Autant vous dire qu’il ne s’agissait pas d’une bougie chauffe-plat. En fait, si l’on voulait parler à un membre du clan Lee, il fallait généralement soit venir le matin très tôt lorsqu’ils venaient poser leur cierge, ou alors très tard le soir lorsqu’ils venaient chercher la coupole « vide » dans laquelle leur cierge avait fondu, ou alors aller les chercher dans la nature pendant leur entraînement -bonne chance pour les retrouver-. Quant aux autres maisons du quartier, les couleurs orange et vertes prédominaient et le quartier était d’une propreté irréprochable. Les épouses Lee qui ne suivaient pas la voie des samurais s’acharnaient à le nettoyer. Elles aussi menaient une vie dure et toute leur journée étaient remplies : entre préparer voire aller chasser le repas et nettoyer leur maison ainsi que leur quartier, elles n’avaient pas le temps de niaiser.

_On y va ! *pose du mec cool*

_Goooo ! *Sourire*

C’est ainsi qu’ils partirent s’entraîner. Avec la plus grande pokerface qu’il soit, ce sérieux que l’on reconnaissait comme légendaire au sein du clan Lee, le père et la fille vinrent poser leur cierge au sein de la pagode.

_Il faut nous dépêcher Nata ! Nous n’avons pas encore été chercher nos armures !

_Oui, Tchitchi-sensei !

_Le dernier arrivé devra jeûner le déjeuner ! *il s’esclaffa avant de s’élancer, sa coupe au bol suivant les courbes du vent*

Sur ces mots Nata s’élança également. Elle était douée pour la course, elle arrivait à rivaliser avec la vitesse de son père. Elle bondit sur les ornements en métal du puit qui ornait la place principale du quartier pour effectuer un second saut sur un toit proche. Ainsi, elle n’aurait pas à esquiver les gens au sol, ou plutôt elle n’aurait pas à les bousculer autant physiquement que psychologiquement dans la plus grande impolitesse qu’il soit !

_Rusée ma fille ! Mais est-ce que cela suffira ?!*Il sauta sur le mur d’une maison pour marcher à l’horizontale. Nata tenait sa bienveillance de son père, lui non plus ne voulait pas bousculer les résidents.*

Nata esquissa un sourire de défi. S’en suivit une légère démarcation sur la gauche pour être sûr d’esquiver la boule de neige que son père venait de lui envoyer. Il était évident que cela n’allait pas la toucher, et ce pour deux raisons : Premièrement, les Lee de Tetsu no Sato ne le cachaient pas (ils avaient aucune manière de la cacher de toute façon), ils étaient plus que nuls en lancer de projectiles. Ils étaient les pires au tir à l’arc et n’usaient pas de Shurikens ou Kunaï en tout genre. Ah ça, ils étaient très bon en Taijutsu, en endurance et en Kenjutsu, mais il ne fallait pas leur demander de jeter quelque chose, ils seraient capable de se blesser eux-mêmes. Deuxièmement, il n’aura pas été fairplay de déconcentrer un coéquipier lors d’un entraînement ! On ne triche pas chez les Lee !

Après quelques bonds de toits en toits et de murs en murs, ils arrivèrent tous deux devant l’armurerie, elle ne se trouvait qu’à une dizaine de mètre. Le père adoptait une pose de type oiseau, vous savez quand les gens courent avec les bras en arrière ? Bah il était comme ça, avec les bras raidis, pour, citons, « mieux contrôler le vent auquel [il] faisait face et [lui] permettre de mieux prendre [s]es virages ! De plus, [il est] plus stable dans sa course ». Quant à Nata, elle avait joint ses mains, les deux index et majeurs pointés vers le ciel, dans le but de se concentrer et de malaxer son chakra dans ses pieds afin de lui donner une poussée supplémentaire. Ils posèrent tous deux leur main sur la poignée de l’entrée !
En repassant son autre main dans sa frange afin de la recoiffer, le père s’exprima :

_Bien joué, Musume ! Mais tu dois faire mieux ! Tu es dans le printemps de ta jeunesse ! Fais mieux la prochaine fois !

_Promis, Tchitchi-sensei !

Ils allèrent chercher leur armure respective. Il s’agissait à vrai dire d’armures toute simples, d’armures de samuraï aussi banales que possibles. Leur justaucorps vert leur permettait d’avoir une liberté de mouvement certaine et retenait relativement la chaleur, c’est d’ailleurs pour se renforcer physiquement que le père de Nata préféra retrousser ses manches avant de partir : il ne faut pas oublier que Tetsu no Kuni se trouve au nord-est, dans les montagnes, il neige constamment ! Cette liberté de mouvement offerte, cette « facilité » les obligeait à prendre des armures bien lourdes. Cela se traduisait premièrement par une fine cotte de maille qui couvrait les bras ainsi que les cuisses. C’était une robe en fait, une robe de cotte de maille. Elle était fine car les Lee voulait seulement avoir du poids supplémentaire à porter sans être trop protégé, pourquoi s’entraîner si on est déjà dans une armure indestructible ? Et le mérite personnel, qu’en serait-il ? Par-dessus ils enfilaient premièrement une protection ventrale et dorsale, deux protections distinctes attachées par les flancs et par le dessus des épaules. Les plaques de métal étaient peintes en orange et les lacets qui reliaient les différentes parties de l’armure étaient encore plus blancs que la neige. Ensuite ils enfilaient les protections aux jambes, de la même couleur, mais celles-ci étaient plutôt rembourrées et comportaient moins de métal. Après cela, ils attachaient les protections supplémentaires aux cuisses, ses dernières se reliaient à la protection ventrale.

_Attends je vais t’aider, Musume !

_Non, père ! Jamais !

*Le père esquissa un sourire fière.*

Le moment d’enfiler les parties de l’armure les plus difficiles à mettre arrivait : les épaulières, toujours orange lacées de blancs accompagnées des avant-bras, eux en métal, contrairement aux protections des jambes donnaient du fil à retordre aux samuraï en général lorsqu’il s’agissait de s’en équiper. Nata s’apprêtait à attraper son casque lorsque soudainement son père l’en empêcha d’un geste de la main :

_Aujourd’hui, il ne fera que -5°, on sortira la tête nue !


*Nata hocha la tête tout en posant son heaume orangé et orné d’une fleur de lotus blanche.*

Après s’être préparés, ils ramassèrent leurs katanas. Tous deux portèrent deux katanas aux fourreaux blancs, un katana de taille normal et un plus court. Les tsukas étaient entrelacées de lacets eux-aussi blancs et qui laissaient apparaitre la couleur du bois peint en noire en dessous ; les tsubas ainsi que les kashiras brillaient comme de l’or. Tel père, telle fille … Oh wait ?!


_Aujourd’hui, il s’agit de ton seizième anniversaire ! Je ne puis être plus fière de toi, chûunin avant ton seizième anniversaire ! On n’aurait pu espérer mieux ! Pour cette occasion, tu recevras un cadeau de ma part, mais seulement si tu te déchires à l’entraînement ! Je veux que tu rentres en rampant ce soir tellement tes jambes seront fatiguées de cette journée de marche dans la neige ! *Il lui retira ses raquettes des mains avant de lui décocher un clin d’oeil*

_J’ai déjà fait deux semaines de randonnée entière sans  raquettes, père !*dit-elle promptement afin de plaire à son père, qui, malgré le ton affirmé qu’elle avait pu donner à sa voix, savait pertinemment que c’était faux ! Cela dit il prenait note au fond de sa tête pour un entraînement futur !*

_Haha ! Nous verrons ça ! Donne toi juste à fond, comme toujours, et tu recevras ce cadeau ! C’est un cadeau dont je suis très fier et même d’ailleurs je te jalouse déjà de le posséder ! Je pense que je vais m’offrir le même ! *Il posa ses doigts, façon Obi-wan Kenobi, ce qui lui donna un air très songeur*

Après avoir traversé la moitié de la forêt voisine au pas de course, Foh jeta son sac au sol.

_C’est ici que nous allons nous entraîner. Tu dois te rendre plein sud, sur une pierre tombale tu trouveras ton cadeau. Attention, le parcours est semé d’em-bûches ! *Clin d’œil*

_Rah làlà, Qu’est-ce qu’on attend ?

Tchitchi-sensei effectua une pose du mec cool puis s’assit en tailleur. Nata comprit qu’elle devait faire le chemin seule. La réputation de traqueur que son père entretenait allait donner du fil à retordre à sa fille. Premièrement, Nata Lee remarqua des empreintes de loup. Il y en avait une multitude. Elle décida de grimper aux arbres afin de ne pas avoir à les rencontrer. Elle ne souhaitait pas ni les déranger ni devoir les affronter pour peur de les blesser. Combien de temps pourraient-ils tenir dans la toundra avec une patte blessée ou pire ? En soi, elle aurait pu ne pas les blesser en se défendant, mais elle ne maîtrise pas toujours sa force, ce qui lui vaut un gros défaut.

La jeune Lee était plutôt confuse. Cela faisait plusieurs heures qu’elle marchait, ou plutôt bondissait, d’arbre en arbre en direction du sud. S’était-elle trompée de direction ? Elle n’avait rencontré aucun piège de son père. Elle eut bien un soupçon à un moment donné lorsqu’un hibou essaya de la mordre depuis son trou, alors qu’elle faisait une pause sur la branche qui servait de chemin jusqu’à l’orifice arbresque, mais il s’agissait bien justement d’un hibou et non d’un piège.

A un certain moment, alors qu’elle avait de la neige jusqu’au genou, elle crû apercevoir une sorte d’espace « creux » dans la forêt, comme un bosquet.

« C’est sûrement là où se trouve mon cadeau ! Ou alors je devrais faire demi-tour ! Cela fait longtemps que je marche… Je l’ai peut-être loupé… »

Elle n’aurait pas été déçue de s’être trompée, elle aurait réussi à positiver en se disant qu’elle s’est renforcée en trimballant tout son attirail. Le destin décida d’agir en sa faveur : il gisait là bien une tombe avec une sorte de coffret posé dessus. Son âme d’enfant la poussa à se ruer sur son cadeau. De plus, ce n’était pas n’importe quel cadeau ! Il s’agissait d’un cadeau de tchitchi-sensei !

Le piège se trouvait là. Le père avait étendu une vingtaine de fils. Pas manqué, Nata Lee en déclencha au moins 7 sur les 25 qu’il devait y avoir. Aussi flexible et fragile que des toiles d’araignées, ils se brisèrent et cela déclencha le piège. Deux gros rondins se précipitaient en direction du coffret et allaient écrabouiller Nata Lee qui effectuait une sorte de danse de la pluie avec les bras levés vers le ciel tout en sautillant autour de son cadeau. Lorsque les rondins apparurent dans son champ de vision, elle trancha de son katana le premier rondin, la force d’impact scia le rondin en deux dans sa longueur tandis qu’elle arrêta net le deuxième en plantant son shoto dans le milieu du tronc sans broncher. Non en fait, elle a juste mis le coffret entre les deux rondins pour se protéger comme lorsque vous vous retrouvez dans une poubelle compresseur qui écrase les déchets : elle savait que le cadeau de son père était tout sauf de la camelote. Les rondins ont rebondis en arrière et elle en profita simplement pour s’écarter avant qu’ils ne se percutent de nouveau. Mais que contient ce coffret ?

Escapade à Kumo :
♬ Petite musique à activer avant la poursuite de la lecture ♪ ♫


 

 


Cela faisait maintenant une semaine et demie que Nata Lee voyageait en direction d’Iwa. Elle avait bravé la toundra de Tetsu no Kuni comme si ce n’était rien, elle le faisait depuis toute petite. La jeune samuraï n’avait pas emmené son armure, choix résultant d’un dilemme de sa part : « Dois-je l’emmener ? Cela sera plus à porter mais cela me sera bénéfique, ou alors devrais-je la laisser à la maison et me battre sans, et donc être plus apte à me faire blesser ? » Elle avait décidé de se défier, encore une fois. Son challenge, comme elle l’appelle, consistait donc à ne pas recevoir quelconque coup jusqu’à son arrivée à Iwa.

Quelques bandits avaient essayés de lui voler ses affaires, son air naïf et la gentillesse de son regard lui donnait l’impression d’être la victime que l’on raquette tous les jours à l’académie ninja, mais ils n’en ont rien pu faire. Les fripons repartirent aussi vite qu’ils n’arrivèrent avec tous leur culotte sur la tête.
Nata Lee longeait les gorges des canyons qui formaient le village caché des nuages. Quel comble pour la « fille dans la lune » d’être à une aussi haute altitude, les narines pleines de la brume des nuages et de rêvasser ! Dans les vallées, elle pouvait apercevoir différents villages et ne croisa que quelques habitants qui lui expliquèrent que peu d’entre eux viennent se ressourcer en haut des gorges. La samuraï contemplait un atelier de tailleur de pierre lors de sa pause déjeuner. Il s’agissait également de sculpteurs : certains dégrossissaient d’énormes pierres avant que leur voisin ne vienne les relayer et commencent à sculpter plus en détail.


« Quel art passionnant ! Cela doit être vivifiant d’aller chercher LA pierre et d’enfin en créer quelque chose. »

Encore un rêve, encore un désir de vouloir toucher à autre chose. C’était assez juste pour elle de vouloir toucher à autre chose qu’au Kenjutsu. L’héritière du clan Lee de Tetsu no Kuni avait déjà un sacré niveau, mais elle ne savait pas faire grand-chose d’autre à part se battre. Les enseignements de son père avaient peut-être été mal interprétés et la fille voulait devenir la meilleure en absolument tout, elle ne s’arrêtera pas de se perfectionner en tout ce qui lui était possible avant de mourir.

Un bruit soudain vînt perturber ses songes, il s’agissait d’un fracas qui venait de l’ouest. Cet étrange tumulte s’apparentait à ceux qu’elle entendait depuis quelques jours alors qu’elle passait à côté de mines, où les dynamites étaient souvent utilisées pour dégager tel ou tel chemin, mais celui-là se distinguait bien des autres car il était suivi par d’autres bruits de rebonds. Nata Lee rangea son dessert en 2-2 et se précipitait alors vers la source des bruits. Ce qu’elle vît la laissa de glace… Un oiseau de cristal gigantesque monté d’une femme blonde mature volait gracieusement dans les airs. Un homme qui portait les habits d’Hokage était soigneusement allongé sur la créature. La bouche de la Lee formait un « o » d’étonnement.


« L’Hokage ? Mais qu’est-ce qu’il fait hors de Konoha ?! Je dois aller voir de plus près ! »

Elle fondit droit devant, mais l’oiseau était bien plus rapide et trop haut dans le ciel pour entendre ses cris et apercevoir qu’elle gesticulait dans tous les sens. Rapidement, elle se ravisa et se cacha derrière un tronc. Portant ses doigts au menton, elle songea à l’évènement.

« Est-ce que la femme mature est venue le kidnapper ? Mhmm… Elle avait plutôt l’air de le sauver. Mais qui a bien pu lui faire ça, à Hokage-dono ! »

Nata Lee n’avait jamais rencontré l’Hokage, cependant elle le respectait, comme elle respectait tout le monde. De manière assez discrète –si on peut qualifier une personne portant un sac à dos énorme et trois katanas de discrète- elle suivait les traces que l’Hokage avait laissées en « chutant ».

« Ca va lui laisser des sacrés bleus ! »

Ces pensées la faisait sourire et elle ressentait de la satisfaction pour lui, ce qui ne tue pas rend plus fort ! La voyageuse arriva non loin d’un bâtiment en train de s’effondrer. Des gens se battaient, visiblement une secte car les guerriers d’un des deux camps étaient tous habillés pareil, les ninjas des différents villages, eux, ne se reconnaissaient que via leur bandeau. Au sud, des Kirijins détalaient.

« Ah, les couards ! »

Nata Lee était du genre à négocier pour éviter un combat quand celui-ci était sérieux et rempli de haine, mais jamais elle ne fuyait.


♬ Petite musique à activer avant la poursuite de la lecture ♪ ♫


 

 


Les Sunajins et les Konohajins avaient l’air de bien se débrouiller, si bien qu’elle en profita pour contourner les ruines du bâtiment et pour aller se mettre derrière des gravats, au lieu de rester plantée au milieu de rien comme elle le faisait depuis 5 minutes. Se faufilant aussi bien qu’elle le pouvait, son sac à dos dépassait des morceaux de bâtiments derrière lesquels elle se cachait. Nata se retrouva devant un combat ayant lieu contre 3 Iwajins et le double de cultiste. Les shinobis du pays de la terre ne devaient pas dépasser le rang de Genin, si on en jugeait par la peur que leur visage affichait. La panique était présente dans leur camp, le premier dansait presque tellement ses jambes tremblait tandis que les deux autres claquaient des dents.

_Eh, vous ! *Elle pointait du doigt vers les deux camps* C’est pas juste tout ça ! Je viens rééquilibrer le combat !

Par un magnifique salto, elle se retrouvait aux côtés des 6 cultistes. Le sabre que lui avait offert son père était à présent dégainé et elle se mettait en garde. Un à un, elle regardait les cultistes et leur adressait à chacun un clin d’œil. Ils se regardèrent tous, haussant les épaules, se demandant ce qui se passait, « Quoi ?! » « Hein ?! » « Qu’est-ce qu’elle fou ? ».  Le premier s’élança vers elle brandissant son bâton qui vînt se frapper contre le Katana à lame inversée de la samuraï. Aussitôt, elle contre-attaqua et frappa de toutes ses forces le genou du cultiste dont la rotule explosa en milles morceaux.

_Mais les gars, qu’est-ce que vous faîtes ? J’pensais qu’on combattrait ?

Les 5 autres guerriers se mirent à crier et foncèrent sur elles plein de colère. Ils agitaient leurs armes dans tous les sens.  Nata Lee esquissa un sourire et hurla alors :

_Howaito Kyutô no Ökami : Le loup blanc à neuf têtes !

La samuraï donnait 9 coups de Katanas qu’elle distribua parmi ses adversaires. Aucun n’eût assez de réflexes pour esquiver ou même parer les attaques de la Lee. Alors que tous les vilains étaient à terre, elle s’adressa aux Iwajins.

_Je vous ai tous bien eu, hein ! Haha ! Bon, il faut vous mettre en sécurité maintenant, où est votre sensei ?

Le premier shinobi était assis et reprenait ses esprits, le second détournait le regard tandis que le dernier pointait une roche énorme.

_Quoi, votre sensei est une pierre ? Etrange…

_Non, il a été écrasé…

_Ah, zut…

Arrivée à Iwa :

♬ Petite musique à activer avant la poursuite de la lecture ♪ ♫


 

 


_Allez les petits, n’oubliez pas de vous brosser les dents ce soir! Quelle honte d’avoir oublié sa brosse à dent sur un voyage aussi long !


Toute fière d’elle, Nata Lee se baladait dans les rues d’Iwa. Le voyage de Kumo à Iwa s’était bien passé, un des genins étaient définitivement tombé amoureux d’elle et les autres étaient juste plein d’admiration ; d’ailleurs, il semble bien que l’amoureux suit Nata Lee de loin actuellement. La samuraï ne passait pas inaperçue dans la ville pourtant gigantesque et noire de monde. Son sac à dos, ses trois sabres que tout le monde lorgnait mais surtout son habit qui rappelait incontestablement Rock Lee attiraient l’attention de tous.

Nata s’était perdue à maintes reprises dans ce village qui s’apparentait plus à une capitale. Il y avait énormément de rues, disposées sur de nombreux niveaux, la Lee en perdait la tête.


_Excusez-moi, à quel niveau sommes-nous ?

_Au 7ème , Mademoiselle.

_Ah mince, il me faut aller au 4ème…

_Prenez donc l’ascenseur alors, je vous en prie. *Le garde lui montrait les portes de l’ascenseur en question.*

_Mais… un ascenseur, le mot vient d’ascension, or moi, je veux descendre !?

_Euh… Oui, mais vous pouvez aussi descendre avec un ascenseur.

_Mhm je vois, je vois. *dit-elle en le regardant d’un air suspicieux* Bon, et bien on verra bien, si je monte, au moins je pourrais prendre un bol d’air frais, l’air est un peu étouffant aux niveaux inférieurs.

Elle s’exécuta et comme promis, l’ascenseur descendait. La samuraï avait déjà emprunté cette machine dans la matinée, pour monter justement, sauf qu’elle n’était pas descendue au bon étage. La montée n’était pas désagréable, mais descendre avec l’ascenseur lui provoquait des haut-le-cœur.

Nata Lee parvînt à descendre au bon niveau. Après une petite demi-heure à chercher la bonne rue, elle tomba nez à nez avec un emblème qui lui était familier : la fleur de lotus orange !

Elle n’eût pas réellement le temps de littéralement célébrer -toutes ses péripéties lui donnaient le droit d’employer un mot aussi fort- son arrivée, son oncle et sa tante étaient sur le départ pour aller commémorer Ashiro Ryuka, Godaime Tsuchikage. La Lee voulait respecter la mémoire de l’homme que son oncle et sa tante considérait comme grand, elle les suivit pour les soutenir.

Une fois dans la foule, elle écoutait le discours du nouveau Tsuchikage, à qui le pouvoir avait été légué par le Godaime. Son discours était plein de promesse à propos d’un avenir qui allait changer.
« Il est temps de briller ! »








• Âge : 23
• Localisation :Bordeaux
• Prénom :Antho
• Nindo : Toujours plus !
• Passions : Dessins/musique/geeker/les langues étrangères
• Personnage du manga préféré : Rock Lee/ Jiraiya/ Shikamaru
• Comment avez vous découvert le forum ? : Internet
• Comment trouvez vous le forum ? : pouce levé.
• Que faudrait il changer ? :Je me suis habitué au violet donc rien Very Happy
• Autre chose ? : …
• Avez vous lu le règlement ?* : Yumi est une diva.





Dernière édition par Nata Lee le Mer 19 Oct - 16:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nata Lee
Juunin
Juunin
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Mer 19 Oct - 12:45

Je m'occupe des techniques, du clan, et du bingo-book de suite.

_ _ ___________________________________________ _ _

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Mer 19 Oct - 13:34

Ouhla ! En voila un qui est motivé !

Bienvenue ! J'ai pas lu la présentation, mais elle à l'air fournie donc je pense que rien ne te refusera le grade Jônin Very Happy

Ca peut être marrant, un Rock Lee au féminin Very Happy

Sora Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Nata Lee
Juunin
Juunin
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Mer 19 Oct - 13:48

Yagami Akoshana a écrit:


Ca peut être marrant, un Rock Lee au féminin Very Happy


Je l'espère! Je l'espère!

_ _ ___________________________________________ _ _

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Jeu 20 Oct - 17:39

J'ai enfin fini de lire, validée au grade Jûnin !

_ _ ___________________________________________ _ _


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Sam 22 Oct - 14:00

Je sais pas si ça a un rapport avec mes trois petites heures de sommeil de la nuit passée, mais la première partie de l'histoire m'a semblé bien soporifique. Je pense que c'est lié aux descriptions des armures qui n'en finissent pas...

Mais j'en suis venu à bout ! Et la suite m'a plu : tu exploites les éléments récents du contexte pour initier ton personnage directement dans l'intrigue, c'est cool. Par contre, si j'ai bien compris Nata est partie de Tetsu pour se rendre à Iwa. Tu peux m'expliquer comment elle est passée par Kumo ? xD

http://img110.xooimage.com/files/0/9/d/carte_10-2-5040505-50b5836.jpg

M'enfin, c'est un détail. Je valide au grade de Juunin d'Iwa. Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Nata Lee
Juunin
Juunin
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   Sam 22 Oct - 14:14

Aight le pseudo en marron Very Happy! Merci!

Désolé pour l'effet soporifique, j'avoue que je n'étais pas très inspirée pour la partie description...

HAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHA j'étais persuadé, mais alors persuadé que tetsu no sato était à droite toute de la map! Bon ... disons qu'elle s'est perdue... mais comme on dit si bien, le voyage forme la jeunesse!

_ _ ___________________________________________ _ _

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation de Nata Lee   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Nata Lee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Iwa-
Sauter vers: