Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Tamasaburo Suzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 55 両

MessageSujet: Tamasaburo Suzaku   Ven 2 Déc - 0:53



TAMASABURO • Suzaku


IRP !

Nom : Tamasaburo
Prénom : Suzaku
Âge : 24 ans
Sexe : Homme
Nindo :
Village : Konoha  
Clan : Yuki
Grade : Juunin/Anbu
Bingo Book : http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo


Je ressemble à...

Pour parler de Suzaku, il faut d'abord voir à quoi il ressemble. En effet, son aspect est un peu différent de sa personnalité. Celle-ci qui est assez spéciale, mais nous en parlerons plus tard. Tout d'abord, il est d'une taille avoisinant les un mètres soixante-quinze avec une stature confiante. Dos droit pour la majorité du temps, il peut très bien se courber en avant les mains dans les poches, à la manière d'un vieil homme lorsqu'il réfléchit. Il est assez élégant dans son genre et a tendance à faire tourner la tête de la gente féminine, chose qui ne lui déplaît et en joue par moment.
Passons à son faciès. Ce qui frappe d'abord ce sont ses cheveux : de taille mi- longue et indisciplinée, ils lui retombent fréquemment sur le visage. Virevoltant aux vents, ces derniers donnent l'aspect de fil d'argent clair épousant la moindre courbe de l'air. Ensuite viennent ses yeux d'une rareté absolue. En effet, ses pupilles d'un rouge sang et vif sont la couleur de la folie qui se niche au fond de lui. Très peu tentent de savoir comment ce jeune âgé de vingt-quatre ans a pu avoir cette couleur plutôt unique, lui-même n'en sachant rien. Un long nez fin et une bouche fine lui rendent les traits du visage fins et même plus jeune que son véritable âge. Les traits du visage de l’homme en question lui offriraient un air presque angélique tout comme la couleur de sa tignasse, seuls ses yeux peuvent trahir ce côté divin. En effet malgré tout ça, Suzaku n'est pas un saint. Lorsqu'il se déconnecte, son visage se transforme et devient une autre personne. Son sourire est sadique, ses yeux deviennent machiavéliques et moqueurs.
Quant à ses habits, il se vêtit principalement de blanc et de noir. Le blanc pour la pureté de la glace et le noir pour la sombre âme qui l'habite lors de ses moments de folie. Sur son col de veste, il porte de la fourrure tout aussi pure que la neige provenant d'un renard de la même couleur et en dessous un t-shirt noir couvre son torse légèrement sculpté. De plus, il emporte toujours avec lui trois bouteilles d'eau avec lui accroché à l'arrière de sa ceinture afin de ne jamais manquer de munition.


Je pense à ...

Suzaku n'est pas très bon avec les mots, par moment, il a du mal à s'exprimer correctement surtout quand il s'agît de sentiment. Il essaie de mettre les formes dans ces phrases pour ne pas trop froisser ses interlocuteurs, mais peut être très direct lorsqu'il le faut. Il n'a pas peur de dire ce qu'il pense et très brut dans ses propos, même être méchant. À cause de cela, il n'a pas beaucoup d'amis, mais ceux qu'il a lui conviennent. À partir du moment où il peut compter sur eux les moments venus, il n'en a guère besoin de plus. Dans son caractère, il peut être parfois être arrogant en pensant qu'il y a des choses que lui seul peut faire. Cela vient du fait qu'il possède un jutsu rare et puissant
Cependant, Suzaku à un caractère globalement calme et posé, il réfléchis aux différentes possibilités d'action et pendant les combats sa réflexion lui est très utile. D'ailleurs dans ces moments, il peut se montrer incroyablement féroce et agressif, au point où il ne se rappelle même plus du combat qu'il a fait.
Contrairement à tout cela, il peut avoir une facilité à déconnecter et faire taire toute notions de raison. Plus précisément, il perd totalement le contrôle de lui-même et devient un vrai psychopathe. Il se délecte de la souffrance de ses victimes et aime leur donner des souffrances toutes plus horribles les unes que les autres. Heureusement, cela n'arrive pas souvent, uniquement lorsque sa vie est menacée. Il ne sait pas pourquoi cela lui arrive, mais cela est pratique pour éviter de périr.


J'ai vécu...

- Où suis-je ? Quel est cet endroit ? Oh ! Pourquoi je suis attaché ? Quelqu'un est là ?

Pris de panique, je venais de me réveiller dans une salle fraîche, éclairée et attaché sur une sorte de table opératoire. En plus, je n'avais absolument rien sur moi, pas un seul vêtement pour me couvrir. Qu'est-ce que je faisais ici ? De nombreuses questions se bousculaient dans ma tête et surtout une, revenant sans cesse. Qui suis-je ? Je ne connaissais ni mon nom ni mon prénom, pas même mon âge. Et je ne parle pas de ma vie avant ce moment. Il fallait que je réfléchisse de manière simple, une chose à la fois. Malheureusement, je n'en avais pas le temps, deux hommes arrivèrent par une porte derrière moi. Je ne l'avais pas remarqué, mais en plus de cette porte, un miroir sans tain était disposé sur un des murs. Que se passait-il ici ? Qui étaient donc ces hommes ? Un troisième arrivait derrière les deux autres avec une table ayant dessus des instruments chirurgicaux. Sans même que je réfléchisse, il était évident que c'était pour moi, mais la raison m'échappait complètement tout comme ma présence ici. Les hommes étaient habillés d'une grande veste blanche, d'un masque tout aussi blanc et de gant bleu opaque.

-Bon... Commençons l'extraction.

L'extraction... J'avais reçu quelque chose apparemment, peut-être même une chose néfaste pour moi et ces ''médecins'' allaient me le retirer. Les instruments approchaient et plus ils étaient proches de la table où j'étais attaché, plus la panique montait. Non... Il me voulait du mal, c'était forcement cela. Pourquoi m'aurait-il attaché sinon, et cette vitre afin de voir sans être vu, je devais partir. C'était comme si mon corps me faisait comprendre qu'il fallait que je fuie ce lieu, qu'il voulait agir même sans mon accord. Une seringue avec une longue aiguille avec un liquide dedans s'approchait de mon corps. À ma vision, tout cela se passait au ralenti et c'est là qu'arriva quelque chose d'improbable. J'avais le cœur qui battait à s'en décrocher de ma poitrine, la respiration haletante et j'essayais par tous les moyens de me détacher. Arrivé de nul part, la salle se gela rapidement, le sol et les murs étaient désormais recouverts de givre glissant. Les soi-disant médecins tombèrent à la renverse, déstabilisés par ce changement. Forçant une fois de plus pour me libérer, cette fois-ci les liens qui me retenaient cédèrent. L'aiguille ainsi que d'autres objets étaient à ma porté.

Ils voulaient me faire mal, me faire souffrir, j'allais leur rendre ce geste si attentionné qu'ils me réservaient. D'un coup, je me saisis de l'aiguille et sautai sur le plus proche, lui enfonçant la tige de métal dans l'œil. Le second essayait de fuir en rampant, un objet circulaire dont je n'avais absolument aucune idée de l'utilité se retrouva dans ma main, comme si je ne contrôlais plus mes gestes. Je m'approchais lentement afin de pas glisser moi-même. L'instrument opératoire fendit l'air pour atterrir sur le crâne de l'individu, puis une seconde fois et encore quelques coups. Son cerveau voyait l'air pour la première fois et la dernière fois. D'une marche plus rapide, j'arrivais à sa hauteur facilement et me saisit de sa cheville afin de l'envoyer au fond de la pièce. La table sur laquelle j'étais précédemment se trouvait être proche et je la fis rouler peu à peu vers lui. La peur lui prenait les tripes, tellement qu'il ne bougeait plus, cela faisait bien mon affaire. Je le pris par le cou pour lui placer la table dans la bouche. Une chose était sûre, il allait avoir mal, très mal. D'un coup sec, je mis un coup dedans afin de lui démanteler la mâchoire. Avec le peu de son que cette ordure pouvait encore faire, je savais que la douleur était terrible. Il restait le cas du premier. L'aiguille était encore plantée dans son œil, il ne savait plus quoi faire. Me saisissant de la seringue de ma main, elle força d'elle-même lui enfonçant profondément jusqu'au crâne signant sa mort ainsi que les deux autres.

Le sang avait giclé de partout, ruisselant sur le givre et tâché tout ce qui pouvait l'être. Une veste me suffirait pour me couvrir pour le moment, même ensanglanté. Il ne me restait qu'à sortir de cette salle des mutilations. La porte donnant accès à l'extérieur était toujours de glace, tout comme la vitre. La table qu'avait apportée ces macchabées ferait l'affaire pour la réduire en miette.
Prochain objectif : trouver la sortie vers l'extérieur.

Une alarme se mit à retentir dans tout le couloir qui me faisait face et une voie retenti comme sortie d'un filtre sonore.

EFFRACTION DE LA SALLE 4B, ALERTE MAXIMALE ! CODE 256 !


Un homme armé d'une pique arrivait droit sur moi.

*Toi aussi tu veux mourir *

Il s'élança pour me la planter avec toute la force et vitesse dont il pouvait faire preuve. Je l'esquivais tout en attrapant le bout de bois. Avec l'inertie, la tige de bois s'éclata en me laissant la pointe de fer dans les mains. Rapidement, ce morceau métallique pointu et tranchant se retrouva planté dans le cou du garde afin de le tuer comme ces collègues de la salle opératoire. Décidément, pour une alerte maximale, très peu de mondes venaient m’arrêter. J'entrepris de trouver une sortie, mais il fallait bien avouer que la succession de couloirs consécutifs à droite et à gauche faisait ressembler l'endroit à un labyrinthe. Les lumières venaient de s'éteindre plongeant tout dans une noirceur ténébreuse, on aurait pu limite dire qu'ils venaient de s'inviter dans ce lieu macabre. Une nouvelle voix surgit de nul part, plus robotique cette fois-ci.

- Extinction d'urgence de l'alimentation générale, mise en service du générateur de secours.

Je ne comprenais rien de ce charabia et je ne m'en préoccupais pas. Ma destination s'était éclairée au sol grâce à de petites lampes sous forme de flèche de couleur rouge. Leur solution pour m'éviter de sortir n'était pas vraiment au point. Tournant à chaque couloir ou les flèches se rendait, je prenais de nombreux couloirs sans avoir aucun encombre à mon déplacement. Il devait se tramer quelque chose. Une chose m'interpella quand même, je venais de parcourir un nombre incalculable de couloir, traverser des salles, mais je n'avais vu aucune fenêtre donnant sur l’extérieur. C'était assez étrange d'ailleurs. Les lumières qui me guidaient s’arrêtaient devant une porte, peut-être même la dernière avant de pouvoir m'échapper de cet endroit de fou. C'est en l'ouvrant que la stupeur me saisit rapidement. Une colonne de canon se trouvait face à moi et tous dans ma direction. Les hommes derrière tenaient une mèche probablement pour les faire cracher. L'un deux cria afin d'annoncer mon arrivée

- Expérience 66613 repérer en salle B2 !

Refermant rapidement ce que je venais d'ouvrir, le coin du mur d’où je venais était le seul endroit où je pouvais éviter les tirs qui allaient arriver d'ici quelques secondes. Je m'éclipsai de derrière et à une second prêt, une énorme détonation résonna dans tout le complexe. Des boulets d'un noir de jet s'écrasèrent contre le mur leur faisant face, laissant ruisseler de l'eau. J'entendais les hommes s'activer pour recharger. Mon corps agit une fois de plus sans ma volonté et créa de genre d'aiguille très fine à partir de l'eau sortant du mur. Je comprenais où cela allait amener, je les lançaient vers les hommes et se plantèrent dans les cous, les têtes, les jambes, partout ou s'était possible. Les cris de douleur remontaient à mes oreilles tellement que je m'en délectais. Néanmoins, pourquoi l'un d'eux m'avait appeler « expérience » ? Ce n'était pas le moment de réfléchir à cela, je devais sortir.

L'eau m'appelait. Mon corps agissait, je ressentais exactement la même chose que dans la salle où je m'étais réveillé. Ma main s'avança vers le liquide ruisselant et en formant une épée de glace aussi tranchante qu'une vrai. Marchant vers ses hommes qui voulaient me réduire en morceaux littéralement, leurs sorts étaient désormais scellés. Une tête se détacha d'un corps, puis un autre se trouva sans mains ni pieds se vidant de son sang, le suivant se prit la lame de glace de nombreuses fois dans le corps afin de le trouer de toute part, chacun avait un traitement spécial, mais tous allaient mourir ici. L'un d'eux avait même eu une faveur, une éviscération des intestins et de tout ce qui se trouve dans le ventre. Cette salle était maintenant recouverte de liquide rouge ainsi que mon corps entier ou presque. Un passage se trouvait derrière eux avec un escalier montant et arrivé en haut une petite plaque sur une porte attira mon regard.


ARCHIVE

Là se trouvait peut-être les informations sur ma propre personne. La salle était bondée d'étagère et je ne savais pas par ou commencer.
Des minutes ou des heures après, je trouvais enfin mon dossier.

Expérience 66613
Sexe : Homme
Age : 21 ans
Information de recrutement : Aucun recrutement, homme trouvé au seuil de la mort.
Sujet d'expérience : Test de transmission génétique d'adn de clan disparu.
Le sujet recevra le gène H3, gène du clan disparu : Yuki.
Jutsu : Hyoton
Lieu de l'adn comprend : Donneur sous X
Membre présumé (adn) : Kuchiki Kagami
Résultat : Échec de l'expérience, ne montre aucun signe de Hyoton. Récupération du gène H3, suppression du sujet.

J'étais donc un sujet, un simple test prêt à être détruit. Ils avaient raté leurs coups pour m'éliminer, mais pas pour m'implanter les gènes du clan Yuki. Je me trouvais avec un jutsu d'une grande rareté apparemment. Le clan était disparu, je devais donc être le seul à posséder cela dans ce monde. Je sortais de cette salle et me dépêchais de suivre les différents couloirs vers la sortie. Une sorte d'ascenseur permettait donc de fuir ce complexe.
Dans un bruit assourdissant, la plate-forme métallique s'élevait vers un toit qui s'ouvrait peu à peu, laissant de l'air s'engouffrer et des rayons de soleil me frapper pour la première depuis mon réveil. La lumière m'aveuglait. Une fois que mes yeux avaient pris les conditions de luminosité, je m'apercevais que je me trouvais au beau milieu d'une forêt dense. Personne ne viendrait ici, c'était une bonne cachette. L'endroit était beau, une brise d'air caressait ma peau et le bruissement des feuilles se faisait entendre. Sans ce complexe caché sous terre, ce lieu serait un véritable havre de paix. Un petit chemin d'herbe quasiment imperceptible aux travers les arbres se dessinait et partais en l'empruntant.

Cela faisait maintenant quelques jours que je vagabondais dans cette forêt, elle était d'une immensité à ne plus en finir. Pour me nourrir, des baies étaient le seul moyen que je trouvais et rarement. La faim me tenaillait le ventre, la soif m’asséchait la gorge. Un bruit significatif attira mon attention, un court d'eau était proche, il me fallait le trouver impérativement pour boire et me laver de tout ce sang séché que j'avais encore sur moi. Quelques minutes s'en suivirent quand une petite rivière se montrait au détour d'un arbre. Sans réfléchir, je courrais vers elle et m'enfonçais dedans. Que c'était bon... La couleur de l'eau prit une teinte rougeâtre, mais la veste blanche était quand même tâché. Une idée me traversa l'esprit. Les villages s'établissaient souvent près des courants d'eau pour pouvoir cultiver, je ne savais d'où je savais ça, mais j'en étais certain, j'allais donc suivre le courant et peut-être en trouver un. J'avais raison. Des habitations de paysan étaient proche et la hâte d'arriver me saisi afin d'essayer de me nourrir d'autre chose que des baies.
Tout le monde me regardait avec un regard étrange, comme si j'avais la peste sûrement à cause de cette veste à moitié rouge. Je quémandais à manger ou à boire aux différentes personnes que je croisais, mais aucune n'avait ne serait-ce qu'un brin de considération à mon égard. Mon regard se troubla et me retrouva plongé dans un profond sommeil.

***

Une salle blanche, un lit assez confortable me supportait et des fenêtres donnant sur l'extérieur permettait au soleil de s'engouffrer dans cette salle. Où étais-je encore ? La dernière chose dont je me souvenais était de me trouver dans une rue. Quelqu'un entra dans la pièce, une femme assez jeune peut-être même de mon âge.

- Ah ! Vous êtes réveillé.
Dans un sourire rassurant.

- Vous êtes dans un centre de soin mineur, c'est une sorte d’hôpital de village. Nous nous sommes permis de prendre quelques échantillons de sang pour pouvoir vous soigner. Vous souffriez d'un manque de nutrition et d'hydratation. De ce fait, nous vous avons mis une perfusion afin de régler se soucie. Comment vous appelez vous ? Un homme du village vous a amené à nos soins, mais nous n'avons aucune information à votre sujet. Vous n'êtes pas du coin n'est-ce pas ?

Elle était gentille, et même rassurante. C'était la première personne avec qui je pouvais discuter normalement sans avoir à craindre d'animosité contre moi. Elle était grande, brune et assez élégante malgré son costume blanc d'infirmière.

- Je ne sais pas comment je me nomme. Excusez-moi.

S'en suivit une longue discussion sur ce qu'il s'était passée dans ce complexe, sur ce que j'avais fait de ces hommes ainsi que je ne me souvenais de rien. Au fur et à mesure de mon récit, la femme qui me faisait face semblait effrayer non pas par mes actes, mais plus des hommes de cet endroit sous-terrain. Elle essayait de me rassurer par tous les moyens et restait avec moi durant la journée entière. Nous discutions de nous, de notre parcours même si le mien remontait à quelques jours en arrières. Un homme âgé à l'air fatigué entra à son tour nous coupant dans notre conversation.

- Jeune homme, nous vous transférons dans un hôpital plus efficace. Une unité de ninja médical de Konoha vous transportera jusqu'au village caché de la feuille. Pour un meilleur trajet et par protocole, nous devons vous endormir, vous partez dans l'heure.


Je n'étais pas confiant, mais la jeune me rassura et me promit que tout ira pour le mieux. L'homme me donna un cachet que j’avalai et il s'en alla sans plus de précision. Le sommeil me prenait peu à peu, Morphée me tendait ses bras et m'enlaça.

Une fois de plus, je me réveillais dans une chambre similaire à celle du petit village. Elle était plus grande que la précédente et avec un peu plus de technologie. Décidément, je visitais les hôpitaux comme des bars. À travers la vitre, je pouvais voir une montagne avec des visages gravés dans la roche. C'était probablement des personnages importants de ce village caché. D'ailleurs pourquoi « cacher » ? Il faudrait que je demande lorsque je le pourrais.
Un homme fit irruption dans la pièce, habillé à la manière d'un soldat. Un gros gilet avec des poches et un bandeau sur le front. Il se présenta en tant que Yokiru Ameru, un juunin du village. Après un nouveau récit de ma péripétie, l'homme s'en alla en me laissant seul. La pénombre tombait sur le village, les lumières des habitations s'éclairaient peu à peu, les crient d'enfants s'évanouissaient lentement et Ameru revenue sans que je m'en rende compte.

- Bon... J'ai parlé de ton cas à l'Hokage. Nous en sommes arrivé à une conclusion. Tu es désormais en formation si cela t'intéresse. Pendant deux ans, tu seras sous mes ordres et je vais faire en sorte que tu apprennes les bases du contrôle du ninjutsu, l'histoire du village et notre manière de vivre. Il est bien certain que tu possèdes un don unique ou presque. D'après les examens et ton histoire récente, tu possèdes effectivement le hyoton, le jutsu de la glace. C'est pour cela que nous souhaitons t’entraîner si tu le désires. À la fin de cette entraînement, tu auras un examen général, si tu le réussit, tu seras autorisé à vivre ici et incorporé aux forces shinobi du village par dérogation. Qu'en dis-tu ?


Je ne comprenais pas vraiment ce que cela signifiait à vrai dire. La perspective était cependant raisonnable. S'il me fallait suivre les ordres de cet homme pour finalement pourvoir vivre et ne plus airé sans but, je l'acceptais. D'un signe de tête, je lui fis comprendre que j'étais d'accord avec cet engagement. Il en finit par m'offrit des habits plus décents que cette frusque que je portais et un livre. Ce dernier était la liste de tous les noms des défunts du village et il m'indiquait que je devais en choisir un à m'approprier. Plusieurs me plaisaient, mais un seul parmi les autres me sauta au visage «  Tomasaburo Suzaku ». « Suzaku » signifiant « phénix ». Quoi de mieux comme nom pour renaître dans une nouvelle vie.
Dès le lendemain, l'entraînement commençait et c'était ardu, il fallait bien l'admettre. D'après mon sensei, je devais rattraper presque vingt ans de retard en deux ans. Je comprenais que j'allais souffrir pour cette autorisation. Tous les jours du levé du soleil à son couché, je m’entraînais au jutsu, contrôle du chakra et concentration. En parallèle, j'étudiais tout ce qu'il fallait savoir sur l'histoire du village, de sa création grâce à Uchiha Madara et Senju Hashirama, les nombreuses guerres et les différents Kage qui s'étaient succédé au poste. L'un d'eux avait d'ailleurs eu un énorme impact pendant sa vie avant d'accéder au rang de Kage, mais aussi pendant. Il se nommait Uzumaki Naruto. Plus les jours passaient, plus les exercices étaient durs et fatiguant. J'avais un peu peur de ne pas être prêt pour l'examen à la fin des deux années.

***

Il ne restait plus que quelques heures avant l'examen. Ameru-sensei était présent, l'Hokage, le conseil, et même d'autres personnes dont je savais rien. Mes progrès allaient être mis à l'essai, je n'avais pas le droit de rater ce moment crucial. J'avais appris tout ce que je pouvais, j'étais plus stable psychologiquement et m'étais endurci, je contrôlais parfaitement mon élément tout était réuni pour réussir. Je devais me battre contre un juunin dont je ne savais absolument rien et pour avoir la victoire, le but était de le ferme tombé à terre ou de le mettre KO. Au lancement du combat, je m'élançais vers lui, prêt à en découdre et donner tout ce que j'avais. Jutsu, kunai, combat au corps-à-corps, j'employais toutes mes connaissances.

*

Mon adversaire s'écrasa au sol après l'utilisation de ma technique. Il était tombé. Je souriais. Je n'avais pas perdu le contrôle de moi-même et avait réussi à le mettre au tapis, il était temps d'ailleurs. Je n'en pouvais plus, mon chakra était presque épuisé et mon corps avait subit des coups importants qui m'affaiblissaient. Il me restait qu'un seul jutsu en réserve pour le terrasser si la précédente technique échouait.
La foule de spectateur et examinateur confondue se retirait peu à peu me laissant seul avec Ameru-sensei, celui-ci me fit un grand sourire et s'en alla à son tour. Dans ma chambre d'invité du village, j'attendais une réponse avec impatiente. Mon sensei arriva avec une mine radieuse et m'informa que je faisais partie intégrante des force shinobi de Konoha et qu'il ne restait qu'à définir le rang. Le phénix renaissait de ces cendres.
 


• Âge : 24 ans
• Localisation : Sud
• Prénom : Aku
• Nindo : heu sortir du chaumage ? Ca compte ? XD
• Passions : Airsoft, chant, arme à feu, arme blanche.
• Personnage du manga préféré : Haku (pas pour rien mon surnom XD)
• Comment avez vous découvert le forum ? : suis un ancien XD
• Comment trouvez vous le forum ? : ba j y suis revenue depuis peu
• Que faudrait il changer ? : aucune idée
• Autre chose ? : Rp depuis 2013 avec des pauses par-ci, par-là
• Avez vous lu le règlement ?* : Yumi est une diva





Dernière édition par Tamasaburo Suzaku le Jeu 8 Déc - 22:47, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo http://sns-rp.forumgratuit.org/f461-dossier-tamasaburo-suzaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t6505-tamasaburo-suzaku
Messages : 154

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Ven 2 Déc - 6:08

Bon retour sur le forum l'ami ! J'espère que tu te plairas en notre compagnie et n'hésite surtout pas si tu as la moindre question.
Sur ce, je te souhaite bon courage pour ta présentation, au plaisir de te croiser IRP. Smile

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4995-bingo-book-akise-terumi http://sns-rp.forumgratuit.org/f379-dossier-akise-terumi http://sns-rp.forumgratuit.org/t4996-presentation-de-akise-terumi
Messages : 297

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Ven 2 Déc - 11:32

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4509-sayoko-hyuga-juunin-special http://sns-rp.forumgratuit.org/t2115-sayoko-hyuga
Messages : 382

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 210 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Ven 2 Déc - 16:07

Welcome back l'ami ! Bon courage pour ta fiche ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4767-bingo-book-dorumo#37748
Messages : 1930

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Ven 2 Déc - 21:36

Bienvenue une seconde fois du coup !


_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 205

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 55 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Dim 4 Déc - 13:11

Merci bien tout le monde Smile la prezz avance sauf l'histoire ou je galère un peu XD. Le retour des anciens, on reprendra le pouvoir mdrrr (ou pas lol)

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo http://sns-rp.forumgratuit.org/f461-dossier-tamasaburo-suzaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t6505-tamasaburo-suzaku
Messages : 266

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 10 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Dim 4 Déc - 22:13

Bon retour parmi nous ! Au plaisir de pouvoir RP avec toi loulou ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4953-bingo-book-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/f381-dossier-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/t4950-shihone-senju-terminee
Messages : 205

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 55 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Lun 5 Déc - 18:43

Avec plaisir Megurine enfin  Shihone excuse XD surtout que je tente konoha aussi.
en revanche, je risque de mettre un peu de temps à écrire ma prezz, l'histoire est un peu longue lool
bon rp à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo http://sns-rp.forumgratuit.org/f461-dossier-tamasaburo-suzaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t6505-tamasaburo-suzaku
Messages : 285

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Jeu 8 Déc - 21:57

je suis venue, j'ai vue, j'ai vai.... validé ! o/
(fin tu aura ma vali quand ton vava sera dans le petit carré tout en bas à gauche :p )
sinon rien à redire ça va x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4663-bingo-book-shura-honodenki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4655-le-sceau-survivant-des-honodenki
Messages : 205

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 55 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Jeu 8 Déc - 22:48

Voila mon vava a été mis ^^
Hâte d'avoir la validation officielle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo http://sns-rp.forumgratuit.org/f461-dossier-tamasaburo-suzaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t6505-tamasaburo-suzaku
Atsui Shisei
Ancien Kage
Ancien Kage
avatar
Messages : 1677

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   Lun 12 Déc - 19:36

Je valide Anbu de Konoha. L'histoire était agréable à lire et tu as une belle plume. Bon jeu!

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4452-tetsu-uchida http://sns-rp.forumgratuit.org/t4480-tetsu-uchida-hakka
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tamasaburo Suzaku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tamasaburo Suzaku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suzaku Miura - Touche pas, tu vas avoir un coup de jus !
» Fiche de Suzaku.
» Toy Story [Hasard - Suzaku Miura]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Konoha-
Sauter vers: