Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Ven 6 Jan - 15:16




Un golem don juan


Oh gosh..



Je revenais de la rivière aux tanuki avec mes habits complètements trempés sauf ma cape. J’avais été jouer avec les petits, histoires de créer un lien. Bake Danuki m’avait dit qu’il fallait que je traine le plus souvent possible avec eux pour augmenter notre synchronisation. Au bout de cet exercice quotidien, elle m’avait dit qu’elle m’apprendrait une technique si elle sentait que je comprenais la meute.

Le jeu principal des tanuki était une sorte de jeu du loup, mais où il n’y aurait qu’un seul mouton et le reste des loups. L’agneau devait alors réussir le plus d’esquive possible pour s’en sortir tandis que les loups formaient un cercle autour de lui pour sauter sur l’agneau à tour de rôle. Evidement ce jeu est bien plus simple quand on est un loup, et beaucoup moins mouillant. J’avais du mal à éviter les petits sautant dans mon dos et ils se moquaient. « Écoute-nous, entend-nous puis évite-nous » qu’ils disaient. Facile quand on a deux grandes oreilles duveteuses.. Les fourbes avaient ensuite Henge pour jouer aux malins, et je m’étais faite avoir, car leurs ouïe restait la même.

L'heure d'affluence se fît sentir aux portes de Konoha. Bien sûr il y avait beaucoup de visages connus, de marchands de renom, le courrier civil aussi était là. Mais il y avait aussi des gens qui m'étaient étranger. En recul par rapport à la foule qui s’avançait dans le goulot que pratiquait la sécurité, je distinguais les arrivants tendus. La ville était à son seuil maximal de vigilance, et forcément les gens étaient à cran. L'une de ses personnes se faire interpeller et diriger vers un contrôle plus méticuleux.

Le garçon s'approchait lentement de la kunoichi qui l'avait appelé et lui disait sûrement quelque chose de choquant, car celle-ci rougissait tout en lui expliquant les règles d'entrées. Je regardais la foule et maintenant seule sa ligne était la moins encombrée et ce n'était pas le moment de me faire remarquer en passant l'entrée avec un déplacement rapide. Je m’engageais donc derrière le garçon adepte de la sérénade avec la moue du désespoir et de l'ennui. Le dialogue n’avançait vraiment pas, et, au bout d'un moment, je finissais par appuyer un doigt sur une des épaules de l'homme en me sur-élevant sur la pointe des pieds pour saluer la rousse. Je regardais ensuite le monsieur devant moi qui s’était retourné.

-Vou.. ma voix se bloquait. J'étais gênée à cause de la foule et de la hauteur de l'homme devant moi. J.. Je.. Vous voulez bien avancer? J.. J'aimerais rentrer chez vo.. Moi!! Chez moi!

C'était laborieux.. Je sais pas ce qu'il me prenais, mais l'homme m'avait complètement rendu timide.. Ce n'était donc pas que le Hokage qui me faisait ça.. Je prenais un visage assuré malgré les tremblements qu'avait eu ma voix histoire de sauver l'honneur. Je doutais qu'il me prenne au sérieux, mais bon au moins il allait lâcher la fille des yeux et entrer, enfin.. Sûrement.. J'avais baissé la tête à cause de son regard, mais il fallait que je l'affronte. Je levais les yeux et fixais tour à tour ses pupilles, les mains crispées sur les plis de ma cape..



_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Ven 6 Jan - 18:02

Alors qu’elle attendait patiemment la réponse des gardes sur la procédure à suivre, Kiriha constata un certain remue-ménage tout près d’elle. A quelques mètres de là, un jeune homme blond était affairé à discuter avec un autre garde. Une jeune femme rousse qui avait visiblement l’air très gênée par les avances qu’il lui faisait. A vrai dire, Kiriha n’avait elle-même jamais été abordée de la sorte par qui que ce soit. D’une part, à cause du fait qu’elle ne vivait pas au sein de Iwa mais en périphérie et d’autre part parce qu’elle avait consacrée toute son enfance ainsi que toute son adolescence à s’entraîner sans relâche dans le but d’atteindre son objectif ultime : Prouver à son père que même quelqu’un de physiquement diminuée pouvait quand même diriger le clan.

Plus encore, la jeune fille n’avait jamais connu ce que les gens appellent communément une relation amoureuse, préférant largement voyager et parcourir le monde comme bon lui semblait. De cette manière, Kiriha jouissait d’une certaine liberté qui aurait possiblement pu être réduite si elle avait eu quelqu’un dans sa vie. Cela était donc loin d’être une priorité pour la jeune fille, sans compter sur son handicap qui la priva à jamais de l’utilisation de son œil droit et qui lui avait causé moult moqueries et problèmes lorsqu’elle n’était encore qu’à l’académie. En sortant de sa rêverie, les gardes lui expliquèrent les procédures mises en place ainsi que les règles d’entrée au village pour les étrangers.

Cependant, l’attention de Kiriha était attirée par le tumulte causé par le jeune blond et elle se désolidarisa de ses interlocuteurs pour se diriger vers le mystérieux garçon, curieuse de comprendre la situation. En s’approchant, Kiriha remarqua que, en plus de la rouquine,  celui-ci avait été accosté par une jeune femme brune trempée jusqu’aux os. Elle se demanda accessoirement  comment elle faisait pour ne pas être gelée sur place en cette froide journée d’hiver.

« J.. Je.. Vous voulez bien avancer? J.. J'aimerais rentrer chez vo.. Moi!! Chez moi! »

Une gêne, plus que perceptible se fit sentir dans la voix de la jeune fille au point qu’elle ne puisse même pas s’adresser correctement au monsieur à la chevelure dorée. Une chose était sûre, il se faisait tellement remarquer que la plupart des gens présents avaient le regard rivé sur lui. Face à cette situation, Kiriha décida de prendre la parole et d’essayer de prendre part à la conversation sur un ton enjoué en coupant court aux avances que le jeune homme faisait à la rouquine :

« Bonjour ! Kiriha Akemi, voyageuse intrépide et kunoichi d’Iwa »

Elle pointa son pouce vers son front où était attaché son bandeau.

« On m’a dit que les étrangers devaient subir un contrôle minutieux afin d’écarter la possibilité de  toute menace. Je comprends mais pourriez-vous faire ça au plus vite que je puisse profiter de mon séjour à Konoha ? »

Elle se tourna vers le jeune homme

« Visiblement, lui aussi est présent pour les mêmes raisons que moi alors vous pourriez faire d’une pierre deux coups et faire ça en une fois ? »

Kiriha termina en se tourna vers la jeune fille derrière le jeune homme :

« Tu n’as pas l’air d’avoir été contrôlée donc je suppose que tu es d’ici. Ca tombe bien, j’aurais bien besoin d’un guide pour me faire visiter l’endroit. »


Kiriha ignorait si son intervention avait été bien perçue mais elle en avait eu marre d’attendre et elle n’avait certainement pas envie de refaire le chemin inverse et rentrer à Iwa sans rien avoir fait à Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Sam 7 Jan - 12:43










Le jeune homme blond me scrutais des yeux comme un oiseau confirme sa proie. Je suis toujours trempée jusqu'aux os et je resserre ma cape sur moi tout en réprimant un frisson. Ça fait partie de mon quotidien ce genre de jugements, bref. Je regarde l'Homme qui subitement s’arrête de m'évaluer visuellement pour regarder derrière moi une autre fille qui arrive en disant:

-Bonjour ! Kiriha Akemi, voyageuse intrépide et kunoichi d’Iwa. On m’a dit que les étrangers devaient subir un contrôle minutieux afin d’écarter la possibilité de  toute menace. Je comprends mais pourriez-vous faire ça au plus vite que je puisse profiter de mon séjour à Konoha ? Visiblement, lui aussi est présent pour les mêmes raisons que moi alors vous pourriez faire d’une pierre deux coups et faire ça en une fois ?  Tu n’as pas l’air d’avoir été contrôlée donc je suppose que tu es d’ici. Ça tombe bien, j’aurais bien besoin d’un guide pour me faire visiter l’endroit.

Je me retournais, frigorifiée, vers la Iwa-jin. Elle n'avait surement pas vu mon bandeau de konoha autour de mon cou parce que j'étais de dos. Maintenant elle pouvait le constater tout autant que je remarquais son cache-oeil et son sabre.

-Iwa ? J'en viens moi-même, des montagnes du nord pour être exact. J'en suis parti il y a deux ans, sont elles toujours aussi belles, à vos image mesdemoiselles, si je puis me permettre. Si le contrôle est obligatoire, je m'y soumettrais de bon aloi, mais nous aurons sans doute un léger problème. Voyez vous, ma condition est absolument instable et mon esprit un désordre monumental, rendant les lectures d'esprit très..... imprévisibles. Le dernier village dans lequel j'ai voulu entrer m'a jeté en prison en croyant lire une tentative d'assassinat de leur seigneur local alors que je venais simplement observer les fleurs en période d'éclosion. Aussi, s'il existait un moyen d'y échapper, ou du moins de ne pas me retrouver emprisonné pour une idiotie du même acabit.... Je compte sur vous pour me faire entrer sans juger les folies que vous pourrez trouver dans ma tête. En revanche.... Mesdemoiselles, je vous accompagnerais volontiers dans cette visite guidée, n'ayant absolument aucun repère dans ce village. Et puis, cela nous permettrait de faire plus ample connaissance par une agréable journée, n'est ce pas ? Vous pouvez m'appeler Qilin, Messager de mon état.

Le blond était donc un messager. Et j'avais vraiment de la chance visiblement aujourd'hui. Me faire tremper, attendre dans une file d'attente complètement trempée et être désignée d'office pour faire visiter la ville. Erf, deux contre un, temps pis, allons y pour le grand tour de la ville. J'ouvrait grand les bras vers le blond pour passer entre lui et la grille à côté de lui. Je passais devant lui et passais le point de contrôle en faisant un geste pour qu'ils me suivent.

-Attendez moi sur la place juste après le point de contrôle, je reviens quand j'ai enfilé autre chose. disais-je en m’éclipsant d'un déplacement rapide.

J'arrivais très vite chez moi et ouvrais la porte, de détachais mon harnais et me déshabillais pour me rendre à la douche ou je déclenchais de l'eau brûlante. J'allais avoir la peau un peu rouge mais pas grave, au moins j'aurais chaud. Puis je m'attelais à me trouver des vêtements secs qui m'aille encore et chauds. Bien sûr avec le foutoir que les tanuki mettaient dans l'appartement quand je les invo.. Hmmmm.. Je me mordais le bras et invoquais un tanuki.

-Kuchiyose no jutsu!

"pfff"
Et une fille habillée d'une robe de soirée apparu.

-Hiii! lança-t-elle avant de me jauger du regard. Tu n'es pas de taille.. railla-t-elle ensuite pour rimer.
-Soit gentille et aide moi à trouver quelque chose à me mettre..

Elle commença à fouiller pendant que je me séchais les cheveux, puis elle me tendis ma deuxième tenue. Ok ça ferais l'affaire. Juste après cet interlude on sortait dehors et je partais rejoindre le groupe que j'avais laissé et qui devais m'attendre. Je retrouvais les deux Iwa-jin ensemble de l'autre côté de la barrière parlant ensemble. J'arrivais accompagnée du tanuki Henge en fille en robe de soirée à laquelle j'avais conseillé de pas trop faire de vague. Je faisais un signe de la main puis je lançais.

-On commence par quoi? Les visages gravés? Le quartier Uchiha? Les magasins? Qu'est ce qui vous ferait envie?


Tenue Chiaki:
 
Tanuki Henge:
 


_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Dim 8 Jan - 12:11

« Iwa ? J'en viens moi-même, des montagnes du nord pour être exact. J'en suis parti il y a deux ans, sont elles toujours aussi belles, à vos image mesdemoiselles, si je puis me permettre. Si le contrôle est obligatoire, je m'y soumettrais de bon aloi, mais nous aurons sans doute un léger problème.

Voyez vous, ma condition est absolument instable et mon esprit un désordre monumental, rendant les lectures d'esprit très..... imprévisibles. Le dernier village dans lequel j'ai voulu entrer m'a jeté en prison en croyant lire une tentative d'assassinat de leur seigneur local alors que je venais simplement observer les fleurs en période d'éclosion. Aussi, s'il existait un moyen d'y échapper, ou du moins de ne pas me retrouver emprisonné pour une idiotie du même acabit.... Je compte sur vous pour me faire entrer sans juger les folies que vous pourrez trouver dans ma tête.

En revanche.... Mesdemoiselles, je vous accompagnerais volontiers dans cette visite guidée, n'ayant absolument aucun repère dans ce village. Et puis, cela nous permettrait de faire plus ample connaissance par une agréable journée, n'est ce pas ? Vous pouvez m'appeler Qilin, Messager de mon état.»


Les flatteries que lui faisait le jeune homme blond laissèrent Kiriha perplexe. En effet, les seuls compliments qu’elles avaient reçus ou entendus provenaient de son arrière-grand-père et vu qu’elle n’était elle-même pas très sociable, elle n’en avait jamais reçu jusqu’à maintenant. En tout cas, il n’avait pas l’air intrigué par son cache-œil, ce qui, aux yeux de Kiriha était une  bonne chose. Par ailleurs, le jeune homme se présentait sous le nom de Qilin et venait, à la grande surprise de Kiriha, du même village. Elle qui voulait changer d’air et partir à la rencontre de villageois d’autres nations, la voilà qu’elle trouve un autre Iwajin au sein de Konoha.

« Au moins je ne me sentirai pas dépaysée… » Se dit-elle en souriant.

Il fit ensuite part de ses appréhensions concernant le contrôle, affirmant avoir l’esprit instable et avoir déjà eu des problèmes dans d’autres lieux à ce sujet et lorsqu’il eut fini de s’expliquer, la jeune brune en profiter pour se faufiler et rentrer se changer en indiquant de l’attendre sur ce qui semblait être la place centrale du village.

En attendant que leur guide revienne, Kiriha décida de faire connaissance avec Qilin. Après tout, si ils venaient du même village, ils avaient peut-être un quelconque centre d’intérêt commun. Elle le jaugea et estima qu’il devait être assez jeune, peut-être un ou deux ans de plus qu’elle mais pas vraiment plus. Elle hésita quelque peu sur l’attitude à adopter mais opta finalement pour un ton familier:

« Donc tu viens des montagnes nord d’Iwa, c’est ça ? J’y vis aussi, dans une petite chaumière de laquelle je peux voir la montagne dont tu parles. J’y étais juste avant mon départ à Konoha en compagnie d’un couple assez particulier »


Elle s’arrêta et pensa à son amie Aniellera. Kiriha se demandait si elle avait bien reçue sa lettre et si celle-ci savait donc qu’elle était partie à Konoha. La jeune fille espérait qu’elle n’aurait pas besoin de son aide pendant qu’elle était en voyage. Elle se rassura tout de même en se rappelant que Ana lui avait dit que Raleth resterait sous scellé jusqu’à ce qu’elle renaisse un jour, ce qui impliquait que cela prendrait encore un petit moment. Elle reprit :

« Cela fait une bonne douzaine d’années que je parcoure les montagnes et je pensais avoir tout découvert mais j’ai appris récemment que j’avais encore beaucoup de choses à apprendre. Notre monde regorge de mystères, des mystères qui dépassent parfois notre imagination…C’était peut-être l’une des expéditions les plus mouvementées que j’ai vécue. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je voyage à travers le monde. Parce que je pense que personne ne sait ce que nous avons encore à découvrir et pendant que je suis encore dans la force de l'âge, j'aimerai accomplir tout ce que mes prédécesseurs n'ont pas pu faire. »


Kiriha omit de parler de ce qu’elle avait découvert là-bas. Elle n’oublia pas la promesse faite à Aniellera concernant ce qu’elle lui avait appris sur elle ce jour-là. Ce serait trahir sa confiance et contraire aux valeurs  que la jeune fille défendait.

Elle passa ensuite les prochaines minutes à attendre que la jeune fille brune revienne les chercher, ce qui ne tarda pas à arriver. Cette-fois-ci, elle était accompagnée d’une femme à la chevelure dorée puis s’adressa au groupe sur l’itinéraire à suivre :

-On commence par quoi? Les visages gravés? Le quartier Uchiha? Les magasins? Qu'est ce qui vous ferait envie?

A vrai dire, tout lui faisait envie et Kiriha n’arrivait pas à se décider sur ce qu’elle voulait voir en premier, aussi, opta-t-elle pour une réponse simple :

« Peu importe l’ordre de la visite. Je m’en remets à notre guide, à moins que Qilin y voit un inconvénient ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Dim 8 Jan - 21:51







-Peu importe l’ordre de la visite. Je m’en remets à notre guide, à moins que Qilin y voit un inconvénient?

-J'ignorais même l'existence de ce village jusqu'à il y a dix minutes quand je suis tombé dessus, alors me demander ce que je préfère ? Peu de chance que je puisse répondre. J'imagine que les visages gravés sont les grands trucs le long de la montagne, et je comprends ce que vous voulez dire par magasins, mais.... Le Uchiha ? Qu'est-ce ? Et qui est la ravissante jeune femme derrière vous?

Ça faisait beaucoup de question, je commençais par le plus urgent. J'attrapais la fille derrière moi et la faisais passer devant moi. Après avoir chuchoté "joue le jeu" à l'invocation, j'expliquais.

-Eh bien, en fait je ne suis pas très douée en histoire, et je ne suis pas originaire d'ici. Cela fait un moment que je suis à Konoha, mais mes entraînements ont eu raison de mon éducations, j'ai donc quelques lacunes de ce côté là.. C'est pourquoi mon ami Tan.. Merde j'ai failli dire Tanuki.

-Tanya, fît la femme tanuki. Enfin Chiaki-chan, ça fait pourtant un moment et tu ne t'en souviens toujours pas?

-Ahem, non, pardon, m'excusais-je.

-Commençons donc par le quartier Uchiha. lança l’invocation en partant d'un pas lent dans la bonne direction. C'est par là, ajouta-t-elle pour rimer.

Je la suivais, et elle commençais sont exposition d'une voix presque chantante.

-Mukashi, mukashi,
Aru tokoro ni,*
Deux clans vénérables,
Aux jutsu implacables,
Décidèrent d'un commun d'accord,
De former une alliance en or.

D'un côté le clan Senju,
Dont le bois était l'attribut,
Ainsi qu'un puissant physique,
Digne de rivaliser avec les plus tyranniques.

Les Uchiha ont pris pour emblème l’éventail,
Car grâce à leur souffle le feu prenais une grande taille,
Dans leur famille, le Sharingan se déclarait,
Un dojutsu puissant, dont nombre d'entre eux perçaient les secrets.

Une ville fût fondé, unissant les deux clans,
Qui pendant des années auparavant,
Luttait l'un contre l'autre sans réel vainqueur,
Avant de prendre le Daimyo du pays du feu comme seigneur.

Pendant cette période de paix,
Les Uchiha, les Senju et ceux qui les suivaient,
Créèrent des édifices et des quartiers,
Pour faire régner l'ordre, éduquer et aussi y habiter.

Malgré l'alliance et la fondation commune,
Les uchiha avaient construit sans doute avec rancune,
Une séparation en un quartier bien distinct,
Ou les Uchiha seraient les habitant exclusifs, et ce, au bout de ce chemin.


La femme se tourna vers nous et tendit la main sur son côté pour inciter tout le monde à passer devant elle. Bien sûr je n'étais pas étonnée par les rimes car les petits tanuki avaient tous ce même tic de langage. Cependant, comme il s'agissait d'un petit je me demandais comment il savais tout ça sans avoir pus voyager. Sans doute que tout les petits étaient tous éduqué ensemble et mémorisaient tous très vite. Ça ou j'avais eu de la chance au tirage..

HRP:
 


_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Jeu 12 Jan - 17:15

Kiriha essayait d’écouter tant bien que mal le récit de la nouvelle venue. Elle n’avait eu que de brèves informations concernant ce clan lorsqu’elle était plus jeune et que son arrière-grand-père lui avait conté son voyage à Konoha. Kiriha connaissait certains Uchiha de renom tel que Madara Uchiha qui, comme le suggérait la tirade de Tanya, était le premier à avoir passer un pacte avec le Shodaime Hokage, Hashirama Senju. Cependant, il y avait autre chose qui occupait son esprit en ce moment et tandis qu’ils s’avançaient dans le quartier Uchiha, elle se remémorait ce que lui avait dit Qilin quelques moments avant que Chiaki revienne.

« Un couple particulier.... Tu parles d'une jeune femme aux cheveux blancs et d'un homme aux cheveux bleus ? »


Ce signalement ne pouvait que correspondre à celui de Ana et Aniellera. Par contre, le fait que Qilin mentionne que Ana était un homme pouvait supposer deux choses. La première était qu’il semblait peut-être ne pas être au courant de la véritable « condition » d’Aniellera. La seconde était simplement que Qilin ne voulait pas lui révéler des informations concernant le jeune couple que Kiriha pouvait ne pas connaître. Il mentionna par ailleurs avoir été envoyé pour retrouver quelqu’un qui puisse aider celui qui l’avait envoyé. Un ordre de mission ? Kiriha n’aurait pas pu le dire mais tant qu’elle était ici, elle pouvait bien essayer de lui poser des questions pour essayer d’en savoir plus.

Elle essaya de s’adapter au pas de Qilin jusqu’à être à son niveau pour qu’il entende. Elle se pencha vers lui et lui chuchota la phrase suivante :

« Concernant ce que tu as dit plutôt, la jeune fille aux cheveux blancs, c’est bien d’elle dont je parlais,  Aniellera Canghai de son nom et le jeune homme qui l’accompagnait c’était Ana, la Scientifique. Disons juste que j’ai beaucoup appris d’eux malgré le peu de temps passé ensemble. A vrai dire, si ça ne tenait qu’à moi, je leur aurai bien proposé de m’accompagner mais il semblerait qu’ils étaient assez réticents à l’idée de faire un voyage de plusieurs semaines alors je leur ai juste laissé une lettre avant de partir pour Konoha. »


Elle espérait que ces deux noms fassent réagir Qilin. Cela déterminerait si oui ou non elle pouvait lui en révéler plus et surtout cela confirmerait bien qu’ils étaient en train de parler des mêmes personnes. Elle avait également une petite idée pour tenter de déterminer la relation que Qilin avait pu avoir avec Aniellera mais décida de s’en servir un peu plus tard durant la visite.


Kiriha accéléra ensuite le pas pour ne pas éveiller les soupçons et reconcentra son esprit sur la visite. Elle remarqua que Konoha était une ville bien différente de son village natal. Comparé à la mégapole qu’était Iwa, le village caché de la feuille semblait avoir quelques années de retard au niveau technologique. Point de tour Cristallis ici ni de quelconque bâtiment qui ressemblerait de près ou de loin à celle-ci. Un village en somme toute assez banal de par son architecture mais assez vivant au vu de la foule qui s’y baladaient en cette froide journée. Cependant, Kiriha appréciait son séjour et était assez contente de pouvoir s’ouvrir à d’autres cultures que celle dans laquelle elle avait vu le jour.


Kiriha commençait à avoir faim. Elle se rappela avoir déjeuné au petit matin, quelques heures avant son arrivée à Konoha. Cela tombait bien puisqu’elle saisirait cette opportunité pour goûter aux spécialités du pays. De ce fait, elle demanda à Chiaki si elle pouvait, après la visite, lui indiquer un restaurant où elle pourrait ainsi manger à sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Lun 16 Jan - 10:58







La visite c’était déroulée sans encombre et le tanuki nous avait guidés à travers toute la ville sans se tromper une seule fois, enchainant les rimes comme on respire. Je le laissais faire et il m’apprit même des choses que j’ignorais. Un moment vint ou les deux visiteurs se tournèrent vers moi pour demander où nous irions manger.

Ne connaissant pas de restaurant, je tournais la tête et repérais rapidement une échoppe à ramen. Je faisais signe à tout le monde de me suivre. Le dénommé Qilin avait dit qu’il paierait, c’était généreux, surtout que je passais des mois plutôt peu nourrissants.

Nous nous installions sur les tabourets devant l’échoppe et commandions. Il me semble avoir sentis des regards lorsque que j’ai demandé trois bols et des suppléments de porc, je rougissais en m’excusant sans vraiment pouvoir être entendue. Le tanuki se contenta de demander un bol de nouille, j’ignorais s’il pouvait manger ce genre de nourriture, j’étais fixée.

Je passais à l’attaque de mon plat sans me poser de questions et en excluant le reste de mes pensées. Les autres allaient surement parler plus, il fallait que je finisse le plus vite possible pour ne pas trop les faires attendre. De son côté le tanuki mangeais de manière très raffinée, limite seigneuriale. Je m’empiffrais en faisant attention de pas paraitre grossière, mais j’avais du mal à garder la satisfaction que me procurait la viande.

Une fois fini je regardais les visiteurs avant de leurs demander de me parler de leur village, de son organisation et de ses lieux touristiques. Ils habitaient Iwa, qui ne m’était connue que de nom et que je n’avais jamais visitée, tout comme les autres villages.



_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Lun 16 Jan - 13:24

Le couple passa le reste de la journée à visiter la ville et Kiriha semblait l’avoir grandement appréciée. La jeune Tanya semblait très bien connaître son sujet et ils finirent par avoir exploré tous les recoins de la ville avant la fin de la journée. Kiriha avait, par ailleurs, réussi à confirmer l’identité de Qilin qui, pendant qu’ils se déplaçaient dans le quartier Uchiha, avait subtilement pris sa main et l’avait serrée contre la sienne afin de lui faire comprendre en quoi elle était faite. Kiriha reconnut assez rapidement la matière. Elle lui confia alors que, durant son expédition à Raleth, elle avait dû transporter la main de Ana dans son sac pendant toute la durée du voyage, ce qui ne manqua pas de lui arracher un petit sourire.

« C’est surprenant que Aniellera ait pu créer un nouveau golem. Le potentiel de cette fille est incroyable et je ne cesserai jamais d’être étonné par ses créations. Je fus émerveillée rien qu’à la vue des nombreux dessins qui tapissaient les murs de la grotte. C’est tout simplement…fascinant. »


Lorsque la fin de la visite fut annoncée et que Kiriha exprima son désir d’aller se sustenter, Chiaki leur présenta une échoppe à Ramen. Qilin avait proposé de payer l’addition, chose que Kiriha avait du mal à accepter puisqu’elle n’aimait pas vraiment qu’autrui lui paie sa nourriture. C’était même plutôt le contraire. Chiaki, quant à elle, ne se fit pas prier et commanda trois bols, ce qui ne manqua pas d’attirer les regards. Une amatrice de nourriture tout comme elle, et comme pour ne pas la laisser dans son embarras, Kiriha fit de même et commanda elle aussi trois bols de ramen aux poissons ainsi qu’un supplément de champignons noirs.

La jeune fille était par ailleurs assez curieuse de savoir comment Qilin allait s’en sortir alors qu’elle savait très bien qu’il ne pouvait pas manger, ou tout du moins…il n’en avait pas besoin. Elle fut assez impressionnée par la vitesse à laquelle Chiaki engloutissait ses plats, un peu comme si elle n’avait jamais mangé aussi copieusement. Alors que le repas s’achevait, la jeune brune se décida à délier la langue et à poser des questions sur le village duquel venaient les deux voyageurs. A vrai dire, même si Kiriha connaissait plus ou moins son village natal, il fallait avouer qu’elle ne pourrait pas servir de guide pour la simple et bonne raison qu’elle vivait en dehors de celui-ci. Elle s’appliqua néanmoins à lui fournir une réponse acceptable :

« Et bien, par où commencer ? Premièrement, je dirais que le monument le plus tape à l’œil que l’on puisse voir est très certainement la tour Cristalis, un bâtiment de plusieurs centaines d’étages au sommet duquel se trouve le bureau du Tsuchikage. Iwa en elle-même est plutôt grande et quelqu’un d’extérieur à celle-ci est toujours surpris de la découvrir. Au sein de la ville, on peut également y trouver une gare dans laquelle il est possible de prendre toutes sortes d’engins destinés au transport de personnes. Quant à l’organisation du village, comme je l’ai dit plus tôt, celui-ci est dirigé par le Tsuchikage et sûrement quelques hauts gradés dont j’ignore l’identité. Les gens vivent comme bon leur semble et de ce que j’ai pu voir, la qualité de vie est assez élevée pour la plupart des gens. »

Elle marqua une pause.

« Pour être honnête, je ne connais pas tous les recoins d’Iwa et je serais très certainement pas capable de fournir un travail comparable à celui de Tanya pour la simple et bonne raison que je vis avec mon arrière-grand-père dans les montagnes, à quelques kilomètres de la ville elle-même. Je ne me rends à Iwa que pour faire le plein de provisions et réside souvent à l’auberge pour les longs séjours et passe la plupart de mes journées ou soirées au terrain d’entrainement. Donc, pour ce qui est d’avoir de plus amples informations sur village, j’ose espérer que Qilin puisse te fournir plus d’explications sur celui-ci. Je serais tout de même ravie de t’accueillir si un jour tu ne rendais visite. »


Elle se tourna vers lui avec une petite hésitation. Kiriha n’était pas vraiment sûre de ce qu’elle avait dit à propos de Qilin car selon Aniellera, cela faisait à peu près deux ans que celle-ci était sortie de sa prison et elle espérait que ce temps avait été suffisant pour apprendre à connaître le village. Elle-même y avait vécu durant huit années mais à part des allées et venues entre son domicile et l’académie, Kiriha n’avait pas retenu grand-chose de cette époque et avait préféré fuir son clan et braver la tempête plutôt que d’y rester. Elle s’attela à finir son repas en attendant que Qilin décide d’ajouter quelques clarifications à son discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Lun 16 Jan - 21:26










Akemi-san m’avait suivie dans mes envies de nourriture sans que je sache vraiment si c’était pour la même raison. Je regardais son corps et notais qu’elle était plus grande que moi à bien des niveaux comme avait pu le noter Qilin. Je finissais mon dernier bol en vitesse en écoutant les deux voyageurs d’Iwa.

Je mémorisais, une tour ou vivais le Tsuchikage et qui faisait près ce cent étages, des engins de transports, une qualité de vie plutôt intéressante. La fille n’avait pas plus d’informations à donner car elle vivait avec son grand père dans des montagnes.

Qilin attendit un moment avant de prendre la suite. Pour lui la tour était le centre de tout le village. A part ça il ne pouvait rien dire car il était membre d’un clan à l’écart. Je voyais qu’il regardait respectueusement le Tanuki, mais avec un pointe de désir non dissimulé. Il termina par :

-Pour être honnête, Konoha n'est pas mon but. Je dois me rendre près d'ici, sur une île nommée Uzu. L'une d'entre vous saurait-elle où l'île est située. La charmante mais si vorace Chiaki-Xiaojie peut être ? La délicieuse et vigoureuse Kiriha-Xiaojie? Ou alors la si noble et instruite Tanya-Fürén?

Je regardais le tanuki et souriait de l’ironie de la situation. Puis je butais sur ce qu’il avait dit.. Charmante mais vorace ? Je savais pas quoi répondre de léger après ça. Je baissais la tête, honteuse, et disait non avant de partir vers mes appartements en passant par les toits. Je laissais mon invocation finir le dialogue et s’amuser, si elle le décidait ainsi.


________________



Le tanuki, cultivé des années d’apprentissages auprès de son père, connaissait moult péripéties de nombreux Shinobi. Toujours furtifs, toujours un œil sur le monde, les Tanuki avaient épiés toutes les batailles, toutes les guerres et un nombre impressionnant d’escarmouches. Ne vieillissant que par effet de groupes, ces êtres vivant étaient potentiellement immortels. Le plus âgé était le plus grand, les deux plus jeune que lui les prêcheurs et tous les autres après eux étaient des petits. Ainsi, jamais l’apparence d’un tanuki ne donnait son âge, plutôt une fourchette exagérément grande. Si le plus âgé mourrait, un des deux prêcheurs prendrait sa place et un des petits grandirait en même temps pour devenir prêcheur.

Le tanuki Tanya était apparue après l’appel de sa maîtresse et, après que celle-ci l’ai briefé, elle l’avait guidée vers une mission d’escorte, une mission presque trop facile pour un tanuki, surtout en terrain allié. Elle était apparu sous la forme d’une magnifique femme blonde aux belles courbes et d’aspect très raffinée, elle prendrait donc un rôle de compteuse, de courtisane et d’hôtesse de luxe.

Après avoir palabré longuement à propos des Uchiha, des Senju et de tous les Hokage ainsi que des magasins, Tanya avait suivi sa maîtresse et son groupe à une échoppe de Ramen. Elle avait peu mangé, et son instinct lui disait de reprendre un plat, mais sa conscience l’en empêcha. Boudant se plaisir par professionnalisme, elle dévora du regard Qilin, jouant son jeu car comme tout Tanuki elle aimait jouer. Souriant lors de leurs regards, rougissant lorsqu’il la regardait avec envie. Elle savait où elle devrait s’arrêter si il allait trop loin. Sa maîtresse s’enfuit après avoir répondu à l’homme. Elle resta là, sa maîtresse ne lui avais pas dit de la suivre et elle devait rester dans son rôle d’hôtesse de luxe, alors sourit. Sa maîtresse l’avait, peut être sans faire exprès, offert un cadeau inestimable.

Tanya accueillais l’appellation en ancien par une rime de ce même langage, félicitant Qilin pour sa prononciation. Puis elle lui donna la direction de l’île d’Uzu avant de lui indiquer dans quel magasin de la ville il pourrait s’acheter une carte.



_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Mer 18 Jan - 13:22

Alors qu’elle finissait son repas, Kiriha put entendre Qilin parler du village. La jeune fille remarqua qu’il était un excellent orateur puisse qu’il avait pu habillement trouver une justification quant à son manque d’informations sur Iwa. Sa « mère » travaillait donc dans la tour Cristallis ? Elle ne se souvenait pas avoir entendu Aniellera parler de ses occupations mais soit, elle ne manquera pas de  lui demander directement la prochaine fois qu’elles se croiseront. Qilin continua ensuite à parler des contrées qu’il avait pu visiter et Kiriha était assez contente de rencontrer quelqu’un qui partage sa passion du voyage, même si cela n’était apparemment pas pour les mêmes raisons. Elle remarqua également, du coin de l’œil, que Chiaki était en train de l’observer. Avait-elle fait quelque chose de déplacé ? Ou était-elle en train de la juger sur le port de son cache-œil ? Quoiqu’il en soit, Kiriha ne prêta pas plus d’attention à cela.

« Pour être honnête, Konoha n'est pas mon but. Je dois me rendre près d'ici, sur une île nommée Uzu. L'une d'entre vous saurait-elle où l'île est située. La charmante mais si vorace Chiaki-Xiaojie peut être ? La délicieuse et vigoureuse Kiriha-Xiaojie? Ou alors la si noble et instruite Tanya-Juéyé? »


Chiaki fut prise au dépourvue face aux paroles du jeune blond et après un hochement de tête, elle s’éclipsa en rougissant sans crier gare. Quant à Kiriha, cette révélation l’étonna légèrement. Uzu no kuni ? Aux dernières nouvelles et d’après ce que lui avait raconté son arrière-grand-père, ce pays ainsi que son village, Uzushiogakure no Sato n’existent plus depuis bien longtemps. D’après les rumeurs, il ne resterait plus que des gravats et de la poussière, témoins d’une quelconque guerre qu’il y a eu il y a de cela plusieurs années.

Kiriha sortit alors une carte de son sac, celle-là même qui lui permit de venir ici et celle qui lui a permis de traverser le Grand Désert de Suna sans se perdre l’année dernière. La carte en question était parsemée d’annotations que son arrière-grand-père avait écrites lorsque lui-même avait parcouru le monde. Lors du dix-neuvième anniversaire de son arrière-petite-fille, lorsque celle-ci voulut partir à la conquête du monde, il la lui offrit en même temps que son wakizashi Intetsu. Comme elle avait décidé de rester à Konoha pendant un certain temps, elle lui proposa son aide à sa manière :

« Même si cela me gêne un peu, je te remercie d’avoir payé nos repas. Je compte séjourner à Konoha encore un moment donc si tu veux, je peux te prêter ma carte pour que tu puisses te rendre à Uzu. Cependant, je préfère te prévenir, l’île a été complètement ravagée par la guerre donc à part de la pierre, je ne vois pas ce que tu pourras y trouver. D’ailleurs, je me demande bien ce qu’il est advenu de leur peuple, les Uzumaki, depuis le temps. » »


Elle se pencha vers lui et lui chuchota ces mots :

« Si tu veux un exemple, disons qu’il est fort probable que tu trouves l’île dans le même état dans lequel était Raleth lors de ma dernière expédition avec Aniellera. Du moins, c’est ce que mon arrière-grand-père m’a raconté la dernière fois qu’il l’a visitée.»

Une seconde chose attira l’attention de la jeune fille dans le discours de Qilin. L’emploi de suffixes tout à fait exotiques. La prononciation ainsi que le ton était similaire à celui employé par Aniellera et Kiriha put facilement deviner le sens de celui-ci. Cela s’apparentait aux mêmes titres honorifiques qu’on utilisait dans sa langue. Elle se sentit un peu exclue après le départ de Chiaki et elle se résolut à observer le jeu de regard entre Tanya et Qilin, un jeu auquel elle-même ne connaissait absolument rien et dans lequel elle était totalement inexpérimentée. Elle réprima un bâillement puis s’étira. Un peu trop même puisse qu’elle fit sauter l’un des boutons de sa veste qui atterrit sur ses genoux.

« Oups, désolée, ayant appartenue à ma mère, cette veste n’est plus toute jeune. Je ne la porte qu’en de rares occasions mais il était logique que les boutons finiraient par céder un jour ou l’autre.»

En réalité, ayant appartenue à sa mère, cela représentait bien plus qu’une simple veste. Elle ramassa le bouton et le mit dans une des poches annexes de son sac en se disant qu’elle le recoudra plus tard dans la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Mer 18 Jan - 20:12




TANUKI ON MISSION:


Road to kiriha's moutains



Echangeant des simili-caresses, des faux sourires et des œillades pleines de magnifiques mirages, les deux créations se livraient à un jeu sournois mais intrépide mêlant faux-signaux et autres artifices.

La tanuki connaissait le jeu de l’huma.. Humain, non, certainement pas ! Il n’avait pas l’odeur des Humains.. Il était différent, comme elle, mais pas vraiment. Il comprenait aussi le haut parler et surement aussi les règlent qui le régissent, car il posa une question qui avait été instauré à l’époque, comme Tanya avait pu l'apprendre de son père et son père avant lui. Le haut parler interdisait à l’époque que l’on mente, par tradition. Cette tradition orale était respectée par les villageois. Puis quand l’arrivée du nouveau parler était intervenue, les magistrats et toutes les fonctions publiques prirent comme coutume de garder cet atout.

A vrai dire, la tradition du haut parler venait d’un autre fait plus sombre, en effet, mentir était impossible avec cette langue pour les démons, démons qui étaient en fait toutes les créatures que les ninjas pouvaient désormais invoquer et qui étaient douée de parole. Vivant au contact des gens mais sous un henge plus permanent qu'à notre époque, ils étaient au départ très adaptés à la vie en communauté. Puis quand était venu cette langue, les gens trouvèrent parmi eux ceux qui n’étaient pas Humains en leur demandant simplement leur nom. Sous l’injonction, les "démons" ne pouvaient mentir, et donc, révélaient leur nom véritable. Au fil du temps les "Démons" s'exilèrent tous plus ou moins.

Qilin avait été coupé, mais la question était surement celle qu’elle pensait, "Quel est ton nom ?". Surprise par la question autant que par la prise de confort de la poitrine de sa "concurrente", Tanya ouvrit une bouche bée avant de se reprendre et de sourire. Elle attendit que les deux parlent de la veste en se levant et en se plaçant derrière eux. Puis elle les attrapa par une épaule avant de tourner sa tête vers Qilin pour lui parler en ancien.

-Je n’ai pas de nom. Elle ne mentait pas, les tanuki de petite taille ne possédaient pas de nom, ils ne prenaient une identité que lorsque qu’ils passaient prêcheur. Néanmoins, je vois ton petit jeu depuis tout à l’heure et crois-moi que si cet avant-goût t’intéresse alors tu n’es pas au bout de ton bonheur.. Elle tournait les yeux sur le côté, montrant presque Kiriha tout en la désignant. Tu vois cette jeune fille ? Elle faisait glisser son bras sur la fille de son épaule gauche à la racine de la montagne la plus proche de sa main. Que dirais tu de partir pour un jeu avec plus… d’enjeux ?

Faisant des petits ronds en massant l’épaule de Qilin, Tanya tourna ensuite la tête vers Kiriha et lui dit :
-Désolée de parler une autre langue en ta compagnie, ce n’est pas très poli de notre part. Raconte-nous, tu tiens beaucoup à cette veste mais, y’a-t-il une personne à qui tu tiens tout autant, une amie à laquelle tu tiens beaucoup, ou un homme peut être ?



_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Jeu 19 Jan - 11:55

« Merci pour l'offre, mais je risque de partir un certain temps, ce serait donc cruel de priver une voyageuse de son seul moyen de se repérer. Pour la veste, je dois pouvoir réparer cela si tu le désires, on m'a toujours dit que j'avais des doigts de fée. Que dirais tu de se revoir, demain par exemple? »


Qilin refusa la proposition de Kiriha et la jeune fille fut obligée de remettre la carte dans son étui. Elle remarqua quelques similitudes avec Aniellera dans les manières de Qilin, la façon de refuser était presque la même que celle employée par Aniellera lorsqu’elle lui avait proposé son sac de couchage. Kiriha commençait à saisir ce que lui avait dit Ana au sujet de la fragmentation de l’âme. Le sacrifice d’une partie de celle-ci, implantée dans un corps de pierre et voilà qu’un nouvel être est créé. Les opportunités qu’offrait ce substitut au chakra que Ana avait désigné comme étant le Yami ne cessaient d’étonner la jeune fille. Elle répondit positivement à sa requête. Elle enleva sa veste, la plia et la lui remis en lui confirmant qu’elle reviendrait la chercher le lendemain.

On pouvait maintenant voir qu’elle possédait un bandage allant du dos de sa main à son coude, résultat de la dernière technique qu’elle avait apprise avant de venir à Konoha. La jeune fille s’était entrainée sur le chemin et avait « abîmé » son bras en frappant trop fort sur un arbre dont elle avait sous-estimé la solidité.  Maintenant qu’elle avait mangé, Kiriha ressentait une certaine fatigue musculaire, en partie parce qu’elle ne s’était toujours pas reposée depuis son arrivée au village caché de la Feuille. Elle senti les regards tournés vers elle mais Kiriha ne se sentait aucunement gênée. A vrai dire, la jeune fille ne s’était jamais préoccupée de son apparence et ce n’était pas en découvrant un bout de peau qu’elle allait l’être.

Le jeu de séduction continua entre Tanya et Qilin mais cette fois-ci, ils parlaient dans cette langue si peu caractéristique. Elle arrivait peut-être à saisir un mot au vol de temps à autre mais sans plus. La seule référence sur la langue qu’elle possédait était sans doute les originaux des feuillets qu’elle avait trouvés à Raleth et qu’elle avait pris avec elle. Cependant, Kiriha avait remarqué une certaine différence entre le parler et l’écrit, surtout au niveau de la prononciation des mots. Au bout de quelques moments de jeu, Tanya se leva et posa ses mains sur leurs épaules, un sourire aux lèvres. Qu’espérait-t-elle tirer de Qilin ? Kiriha savait qu’il n’était pas équipé pour faire quoique  ce soit impliquant une relation physique et elle se demandait même par quel tour de magie le blond allait s’en sortir si Tanya venait à le découvrir. Celle-ci utilisa encore une fois, cette étrange langue pour lui parler avant de se tourner vers Kiriha :

-Désolée de parler une autre langue en ta compagnie, ce n’est pas très poli de notre part. Raconte-nous, tu tiens beaucoup à cette veste mais, y’a-t-il une personne à qui tu tiens tout autant, une amie à laquelle tu tiens beaucoup, ou un homme peut être ?


Tanya en avait profité pour glisser sa main jusqu’à la poitrine de Kiriha, chose dont elle s’étonna un peu. La jeune Iwajin n’était pas très consciente des atouts qu’elle possédait mais elle commençait à comprendre petit à petit à comprendre le jeu de Tanya. Elle posa sa main sur la garde de Intetsu mais cela n’était ni plus ni moins qu’un simple réflexe d’auto-défense puis elle poussa un long soupir. Si cela avait été un autre membre de  son clan, la blonde aurait déjà eu sa main tranchée pour son indécence. Néanmoins, Kiriha attrapa juste sa main lorsque celle-ci se fit trop baladeuse et l’écarta en veillant à ne pas lui faire mal. Tanya ne savait sans doute pas qu’il en fallait bien plus pour ne serait-ce que l’exciter. Elle avait pratiqué la méditation, recluse dans les montagnes pendant plus de douze ans, une activité récurrente qui était devenue une habitude au fil des années. Un gâchis dira-t-on de ne pas utiliser ce corps aux courbes si parfaites mais Kiriha s'en fichait royalement et préférait juste vivre sa vie comme bon lui semblait. Quant à la question de la blonde, Kiriha répondit, comme elle l’avait fait pour n’importe qui lui ayant posé la question auparavant :

« Je suis Kiriha Akemi, membre du clan Akemi, fondé par mon arrière-arrière-grand-père Souichiro Akemi, à une époque où les villages venaient à peine d’être créés. Je vis le jour il y a vingt ans, après que ma mère ait échangé sa vie contre la mienne pour que je puisse naître. Je suis née sur ce qu’on pourrait appeler une mauvaise étoile puisque je suis borgne depuis mes six mois à cause d’un défaut génétique m’ayant fait perdre l’usage de mon œil droit. Une ignominie pour un clan maniant le kenjutsu, surtout pour celle qui était censée reprendre les rênes du clan. A cause de cela, je fus exclue, oubliée, rejetée et inapte à recevoir l’entrainement aux talents de clan. Huit ans après ma naissance, je fus obligé de fuir un soir de tempête et alors que j’attendais la mort, un homme me recueillit et s’occupa de moi. Cet homme est mon arrière-grand-père et comme je l’ai dit plus tôt, je vis avec lui en dehors d’Iwa. Donc, pour répondre à ta question, c’est l’une des seules personnes à laquelle je tiens »


Kiriha se doutait bien que ce n’était pas la réponse que Tanya attendait mais elle se sentait obligée de commencer par là pour éviter que la blonde ne se trompe à son sujet. Aussi, rajouta-t-elle ces mots pour clarifier ses propos, préférant utiliser des mots directs plutôt que d’utilises des faux-fuyants :

« Ecoute, Tanya, mon cœur n’est pas à prendre, ni mon corps d’ailleurs. Je ne cherche pas avoir de relation amoureuse, ni quoique ce soit qui s'en rapprocherait de près ou de loin. Donc, oui, de ce point de vue-là, je ne tiens à personne et personne ne tient à moi. Je préfère garder ma liberté et voyager au gré de mes envies. Je n’ai rien contre votre petit jeu malicieux mais je te prierai de me laisser en dehors de celui-ci et de ne pas m’y faire participer contre mon gré. »


La « chasteté » de Kiriha était sans aucun doute un choix que la jeune fille avait fait quelques années auparavant. mais elle était maintenant aussi liée à une découverte qu’elle avait faite un an auparavant, lorsque Ryouma lui remis Intetsu. Une découverte qu’elle devra confirmer lorsqu’elle se rendra au Pays du Fer, endroit supposé où la lame fut forgée. Mais pour l’heure, elle espérait que cette explication suffirait à repousser les ardeurs de la jeune blonde et ne pas être obligée d’utiliser des moyens plus persuasifs pour se faire comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Ven 20 Jan - 17:34










Au moment où la main de Tanya se rapprochait de la montagne sans jamais y aller, Kiriha lui fît retirer.  La Tanuki comprit qu’elle avait franchi une limite et se plaignais déjà dans sa tête de la pudeur de la fille. S’en suivi un sermon des plus barbant signifiant la "grandeur" de son clan et son affinité avec son grand père. Sentant Qilin se serrer un peu plus contre elle, la jolie blonde pris appuis sur ce dernier pour faire des ronds d’un doigt sur son torse pendant que L’iwa-jin continuait son discours plein de condescendance martiale.

-Ecoute, Tanya, mon cœur n’est pas à prendre, ni mon corps d’ailleurs. Je ne cherche pas avoir de relation amoureuse, ni quoique ce soit qui s'en rapprocherait de près ou de loin. Donc, oui, de ce point de vue-là, je ne tiens à personne et personne ne tient à moi. Je préfère garder ma liberté et voyager au gré de mes envies. Je n’ai rien contre votre petit jeu malicieux mais je te prierai de me laisser en dehors de celui-ci et de ne pas m’y faire participer contre mon gré.

Mais qui lui avait mis des idées comme ça en tête ? C’était risible pour la jeune tanuki qui fût obligée d’attendre plus longtemps car Qilin prenait la parole à son tour.

-Tu ne tiens à personne ? Oh, la Scientifique serait attristée d'entendre ça, elle m'a dit beaucoup de bien de toi et paraissait presque avoir eu un coup de cœur. Si je ne la connaissais pas si bien, j'aurais même dit qu'elle était tombée folle amoureuse. Tu as l'air d'avoir fait une grosse impression.....

Tanya le sentait, tout ça n’avait l’air que d’un prétexte, mais pour le bien du jeu elle devait s’affairer à rentrer dans ce petit stratagème tout en l’évasant un peu.

-Mais les absents ont souvent tort, et puis, personne ne te demande de t’attacher ma chère. Non, il n’y a vraiment pas de mal à passer du bon temps de temps à autre. Ce que nous faisons depuis que je vous ai rejoint fait partie d’un amusement global dont cette caresse n’était qu’une invitation cordiale à conclure notre soirée à un pinacle de festivités. Tanya baissait alors la tête tristement.
Je suis vraiment désolée si ces suggestions étaient déplacées, mais ce serais quand même regrettable de nous séparer sur ce différent, que pense tu de continuer notre discussion lors d’une ballade?

-Ou autour d’un verre ? Proposa Qilin.

Tanya fût alors surprise en repensant à ses paroles, cela faisait un moment qu’elle ne rimais plus, signe qu’elle avait atteint un autre stade de maturité et, que par extension, un des tanuki alors plus vieux était mort.. Son visage déjà baissé s’assombrit un peu. Ses sentiments étaient mêlés, car d’un côté elle avait perdu un proche, mais elle devenait aussi plus grande par l’occasion, une chance inespérée parmi tous les petits tanuki existants. Des larmes coulèrent, de joies et de tristesses. Elle se promis à elle même de passer une soirée mémorable, de ne pas pleurer plus qu'elle ne venait de le faire pour sourire à la place et plus tard, de jouer la plus grande farce du monde Tanuki.


_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Sam 21 Jan - 4:05

La longue tirade de Kiriha semblait ne pas avoir intéressé la jeune blonde. Elle semblait même contrariée d’avoir été stoppée dans ses élans par la poigne de l’Iwajin. Tandis qu’elle continuait à parler, elle s’approcha de Qilin qui lui-même s’était approché d’elles en se resserrant un peu plus contre Tanya. Ses premières heures à Konoha étaient des plus mouvementés  et elle regrettait presque le calme et le silence des montagnes de Tsuchi. Lorsqu’elle eut fini, Qilin lui fit part d’une révélation qui rendit Kiriha perplexe :

-Tu ne tiens à personne ? Oh, la Scientifique serait attristée d'entendre ça, elle m'a dit beaucoup de bien de toi et paraissait presque avoir eu un coup de cœur. Si je ne la connaissais pas si bien, j'aurais même dit qu'elle était tombée folle amoureuse. Tu as l'air d'avoir fait une grosse impression.....
Ana ?


Amoureuse d’elle ? Kiriha avait énormément de mal à croire ce que venait de lui annoncer Qilin et alors qu’elle se remémorait son voyage à Raleth, elle se rappela de la tension qu’elle avait ressentie à chaque fois qu’elle s’adressait à elle ou à chaque fois qu’elle approchait Aniellera de trop près. Elle étouffa un rire, puis un deuxième avant de complètement rire aux éclats face à cette révélation. Plusieurs personnes se retournèrent et certains d’entre eux se demandaient même si la jeune fille n’était pas atteinte d’une forme de démence. Elle sentit ses muscles abdominaux se contracter et du bientôt arrêter de rigoler. Kiriha n’avait, certes, aucune façon d’être entièrement sûre de ce que Qilin affirmait mais pour elle, cela faisait, dans le pire des cas, une très bonne anecdote à raconter quand elle rentrerait à Iwa.

« Cela faisait longtemps que je n’avais plus ri de la sorte , dit-elle en essuyant les larmes sous ses yeux, je ne manquerai pas d’aller discuter personnellement avec Ana à ce sujet lorsque je retournerai au village. »


« Mais les absents ont souvent tort , intervint Tanya et puis, personne ne te demande de t’attacher ma chère. Non, il n’y a vraiment pas de mal à passer du bon temps de temps à autre. Ce que nous faisons depuis que je vous ai rejoint fait partie d’un amusement global dont cette caresse n’était qu’une invitation cordiale à conclure notre soirée à un pinacle de festivités. »


Kiriha constata que c’était là de drôles de façon qu’ils avaient de s’amuser. Avaient-ils seulement saisi ce qu’elle venait de leur déclarer ? Ou l’avaient-ils seulement ignorée et envisageaient de continuer leur petit jeu sordide ? Les seules choses que la jeune fille appréciait vraiment étaient sans doute les voyages ainsi que ses retraites dans les montagnes ou le Désert Rocheux où elle pouvait aisément pratiquer son art sans que personne ne la dérange. Elle se découvrit également une passion pour la cuisine dès son plus jeune âge, compétence qui se couplait assez bien avec ses randonnées régulières où elle devait elle-même préparer les repas qu’elle devait emporter.

Par ailleurs, la jeune Iwajin n’usait jamais de subtilités, préférant aller droit au but sans prendre de détour. Ana et Aniellera en avaient fait les frais lors de leur expédition. Néanmoins, Tanya avait raison. L’un des buts de la jeune fille était de faire connaissance avec d’autres villageois que son village natal. Peut-être pas de la façon que la blonde voulait –ça, Kiriha ne pouvait le concevoir- mais elle avoua qu’il aurait été fâcheux de se quitter en de si mauvais termes.

Je suis vraiment désolée si ces suggestions étaient déplacées, mais ce serais quand même regrettable de nous séparer sur ce différent, que pense tu de continuer notre discussion lors d’une ballade?


Au moins, elle reconnaissait ses torts. La jeune fille n’était pas particulièrement énervée, elle n’aimait juste pas que l’on touche à son « espace personnel » sans son autorisation. Kiriha décida de passer outre cet incident et accepta la proposition de Tanya. Qilin proposa même de continuer la discussion autour d’un verre, chose que Kiriha accepta sous certaines conditions :

« Très bien, je vous suis mais je préfère vous prévenir que je ne bois pas d’alcool. »


Kiriha remarqua que l’animosité de Tanya avait disparu. La blonde avait maintenant le visage baissé et semblait se comporter bizarrement.Était-elle aussi déçue que cela que Kiriha ait refusé son « invitation » ? Ou était dû à autre chose ? »

« Est-ce que tout va bien ? » Dit-elle en s’approchant d’elle.

La jeune Iwajin resta tout de même sur ses gardes. Elle n’avait aucune envie d’être victime d’une autre farce de la part de la blonde. Néanmoins, elle ne put s’empêcher de se demander quelle était la raison de ce changement soudain d’attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Mar 24 Jan - 17:06




Une invocation peut elle tomber amoureuse?





-Séchez vos larmes Wudao, elles ne font que vous rendre plus triste encore. Lèi yǐnqǐ liúlèi, disait un sage. Les larmes entraînent les larmes, dans une suite sans fin, et nous savons tous que les larmes ne font pas le bonheur des hommes.

Tanya se rendit compte qu’elle n’aurait pas dû pleurer. Elle s’était mise d’en l’embarras et tout le monde l’avait remarquée. Séchant vite ses larmes et affirmant plusieurs fois que tout allais bien, qu’elle avait juste pensé à un truc et que cela l’attristait un peu mais que tout allait mieux maintenant.

S’excusant d’avoir en partie plombé l’ambiance elle prétexta avoir besoin de se repoudrer et s’éclipsa rapidement vers la salle d’eau du restaurant. Elle évacua une partie de son ressentit vis-à-vis de la sensation de tristesse qu’elle ressentait et refoulait le reste pour plus tard, quand elle devrait annoncer la nouvelle aux autres tanuki si ils n’étaient pas au courant.

Tanya se regarda ensuite dans le miroir, son apparence de Henge devrait être plus souvent la même, elle décida donc de procéder à quelques ajustements, corrigeant les petits défauts qui ne lui plaisait pas. Puis elle sortit de la pièce, radieuse et ressourcée, plus belle qu’auparavant et emplis d’une forte envie de s’amuser.



Elle arriva à la table et s’assied puis fixa langoureusement Qilin pendant qu’il servait. Le jeu pour Kiriha s’était amenuisé, elle devait changer de cible. Elle commença à siroter son verre sans perdre le bel homme des yeux pendant qu’il s’asseyait, puis pensa à son invocatrice. Elle ne savait pas pourquoi, mais Tanya ressentait le besoin de faire rentrer la petite dans sa compagnie, dans sa combine, dans sa famille. Elle arrêta de boire et baissa la tête, une main sur le menton, arborant un sourire espiègle et les yeux plissés de malices.

.
..


C’était ça !!! La tanuki avait sursauté d’excitation en trouvant une idée merveilleuse, oubliant son verre et son contenu qui se déversa sur la chemise de Qilin. Tanya lâcha son verre et se leva en attrapant une serviette pour éponger le liquide. Elle glissa sur la boisson qui nappait le sol et atterrit dans les bras de l’homme. La chaise failli se renverser en arrière mais tenu bon. Le tanuki se cramponna le temps que la surprise lui passe. Puis, tout en éclatant de rire, elle commença à essuyer la chemise.

Elle constatait à quel point il était solide derrière ses apparences. Sa non-odeur caractéristique et cette dureté signifiait énormément aux yeux de l’invocation. Il était une sorte de pierre animée, une création humaine parlante, comme une marionnette mais en plus sophistiqué. Elle trouvait ça drôle, il était en partie comme elle alors. Elle avait une maîtresse et lui aussi.

Tanya reposait la serviette et attrapa le visage du golem. Puis elle fit parcourir ses doigts sur toute la surface à nu de celui-ci comme une aveugle qui découvre une personne. Il était froid et dur à la fois, mais si bien représenté. Qu’elle finesse dans le détail ! Elle en était totalement subjuguée. S’arrêtant là, conquise, elle ferma les yeux et l’embrassa autant pour connaitre l’effet que cela faisait avec un golem que par simple désir.


_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Mer 25 Jan - 2:15

Qilin ne la laissa pas se poser plus de question sur ce qui préoccupait Tanya puisqu’ils se dirigèrent tous vers une échoppe choisie aléatoirement. Il semblait assez circonspect par le fait que la jeune fille ne buvait pas d’alcool et devait surement se demander de quoi était faite sa vie. Certes, Kiriha devait se comporter de manière assez atypique comparée aux autres filles de son âge, comme elle avait pu le constater lors de ses nombreuses allées et venues entre Iwa et son domicile, mais ce mode de vie ne l’avait jamais dérangé jusqu’à maintenant. Néanmoins, le jeune homme respecta sa requête et commanda une boisson ambrée dont l’odeur était exempte d’alcool. Il s’affaira à les servir puis émit un commentaire à propos de l’attitude de Tanya :

« Séchez vos larmes Wudao, elles ne font que vous rendre plus triste encore. Lèi yǐnqǐ liúlèi, disait un sage. Les larmes entraînent les larmes, dans une suite sans fin, et nous savons tous que les larmes ne font pas le bonheur des hommes. »


Wudao ? Voilà un autre mot que Kiriha ne parvenait pas à comprendre. Était-ce là un autre titre honorifique prononcé dans cette langue étrange ? La jeune fille se demanda si elle ne devrait pas demander à Aniellera de lui apprendre la langue, lorsque celle-ci aurait du temps à lui accorder. En tout cas, les paroles de Qilin semblaient avoir eu un effet positif sur la jeune blonde puisque celle-ci sécha ses larmes avant de s’éclipser pour se pomponner. Malgré son inexpérience, Kiriha avait bien remarqué qu’une certaine alchimie était née entre les deux individus étant donné la façon dont ils se regardaient depuis le début de leur rencontre.

Cela se confirma lorsque Tanya revint, plus joyeuse que jamais. Elle sirota son breuvage tranquillement puis se leva, muée par une excitation soudaine faisant se déverser le contenu du verre sur Qilin. Elle manqua de se faire mal lorsqu’elle voulut se lever mais atterrit assez ironiquement dans les bras du jeune blond. Ce spectacle improvisé ne manqua pas de faire sourire Kiriha mais Tanya s’était déjà lancée dans une toute autre activité. Elle se mit, assez bizarrement à le palper comme on le ferait pour analyser une sculpture. Son visage surpris fit se demander à Kiriha si Tanya n’avait pas découvert la vraie nature de Qilin. Si c’était le cas, alors la jeune fille pouvait comprendre cette admiration puisqu’elle y avait été sujette elle-même et avait dû reconnaître que Aniellera possédait un réel don pour l’art et ce, en n’utilisant qu’un seul de ses deux bras. S’en suivit ensuite une scène à laquelle la jeune fille ne s’y attendait pas puisque Tanya venait d’embrasser Qilin sur les lèvres.


Cette scène étonna quelque peu la jeune Iwajin mais elle finit par se dire que cela devait vraisemblablement être inévitable vu la façon dont le couple s’était cherché. Le coude sur lequel elle était appuyée s’était dangereusement approché du bord de la table et Kiriha ne put empêcher son bras de glisser et de s’y heurter. Le bandage qu’elle portait se tâcha d’une teinte rouge et elle remarqua que sa blessure s’était rouverte.

« Décidément, la fatigue me fait faire beaucoup de maladresses aujourd’hui… »


Elle prit quelques bandages dans son sac ainsi qu’une bouteille de désinfectant puis alla lava sa blessure à l’eau avant de se refaire un nouveau pansement. Cela était également un bon prétexte pour laisser un peu d’intimité au couple malgré la présence de beaucoup de personnes à l’échoppe. Elle en profita pour se laver le visage et attacher ses cheveux en une longue queue de cheval comme elle avait l’habitude de le faire lorsqu’elle s’entrainait ou que ses cheveux étaient trop abimés pour être relâchés.


« Promis, dès que j’aurais développé mes compétences actuelles, je me mettrai à l’iroujutsu ! » Se dit-elle.


C’était une idée que la jeune fille avait longuement ruminé dans son esprit et les documents trouvés à Raleth ne faisaient qu’apporter des arguments supplémentaires qui donnaient envie à la jeune fille de se lancer dans cette discipline plus qu’utile.  

Elle revint ensuite s’installer à la table d’un pas lourd tant son corps était fatigué et observa le couple avec un certain amusement. Celui-ci semblait être en parfaite symbiose et elle prononça, presque mécaniquement, une phrase qu’elle avait un jour entendue de son arrière-grand-père, tant la situation s’y prêtait :

« Le bonheur fuit les gens qui le cherchent et part se réfugier dans les bras de ceux qui l’attendent »


Cette phrase ne pouvait pas être plus vraie que dans cette situation-ci vu la manière avec laquelle Tanya avait atterrie dans les bras du jeune blond. Ils semblaient s’être désintéressés d’elle, ce qui soulagea la jeune fille. Malgré l’incident qui était survenu plus tôt, Kiriha commençait tout de même à les apprécier. Elle n’avait certes pas prévue de passer sa première journée à Konoha de la sorte mais elle avait pris du plaisir à leur tenir compagnie.

« Je vous remercie pour cette journée passée à vos côtés. Nous n’avons peut-être pas la même manière de nous amuser mais j’ai vraiment apprécié votre compagnie. Il est évident que vous respirez la joie de vivre et c’est un sentiment auquel j’attache beaucoup d’importance. Si cela ne vous gêne pas, je serai ravie de refaire une ballade avec vous. »


Une certaine nonchalance se faisait ressentir dans sa voix tant elle était épuisée mais ces paroles étaient des plus sincères. S’engagea ensuite une bataille où Kiriha devait lutter contre le sommeil, chose qu’elle ne réussissait qu’à moitié puisqu’elle arrivait à se maintenir dans un état de semi-conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Mer 25 Jan - 14:29




Et si on parlait avenir?


Quoi, tu veut un QUOIII!?



Qilin avait été froid et sûrement légèrement hésitant, puis beaucoup passionné et résolu, ce qui surprit Tanya qui ouvrit des yeux pleins de surprise et de joie. Plus rien n’avait de substance en dehors d’eux, elle se sentait liée et dévorée en même temps par une chaleur mystérieuse. Puis le baiser s’interrompit tout comme les étincelles majestueuses et Qilin lui demanda si elle savait ce que cela signifiait. L’invocation hocha timidement la tête en rougissant, couvrant de ses petits yeux pleins de tendresse l’homme qu’elle venait de choisir.

-Le bonheur fuit les gens qui le cherchent et part se réfugier dans les bras de ceux qui l’attendent. Dit Kiriha, proverbiale.

Tanya se demanda ce que l’Iwa-jin voulait dire par là. Elle rumina le sens de la phrase dans sa tête avant que Qilin ne la coupe dans son élan de réflexion avec une phrase en Haut Parler.

-Il ne sera pas dit que mon épouse n'a pas de nom. Alors décidez ma chère, le monde est votre désormais.
-Puisqu’il en est le premier désir de mon souverain de cœur, alors je comblerais ses attentes. Puisque vous m’avez nommé ainsi, alors Trompeuse* je serais désormais.
Dit la Tanuki avec un sourire espiègle.
-Je vous remercie pour cette journée passée à vos côtés. Nous n’avons peut-être pas la même manière de nous amuser mais j’ai vraiment apprécié votre compagnie. Il est évident que vous respirez la joie de vivre et c’est un sentiment auquel j’attache beaucoup d’importance. Si cela ne vous gêne pas, je serai ravie de refaire une ballade avec vous.

La Tanuki maintenant appelée Wudao sourit à Kiriha et d’acquiescer d’un hochement de tête entendu. Qilin lui pris la parole pour répondre à l’invitation de la kunoichi.

-Cette journée aura été pleine de surprises, notamment pour moi qui suis ignorant du monde, mais j'ai apprécié votre compagnie également, même si vous devriez apprendre à vous détendre. De plus...... J'ignore si cette alliance sera faite de bonheur ou non, mais elle ne sera pas tissée de malheur j'en fais le serment. Kiriha-xiăojiě , je vous annonce donc avoir joie et fierté notre mariage à l'instant même...

L’homme invita ensuite la jeune femme à se reposer et Wudao posa une main sur l’épaule dure du golem. Ayant accaparé son attention, elle se mit à confier son plan pour le futur.

-Permettez-moi donc à présent de vous soumettre mes propres désirs. Il ne m’est pas possible de me joindre à vous par la manière que nous imaginons à ce même instant, j’aimerais toutefois vous proposer une solution alléchante et pleine d’ingéniosité. Wudao s’arrêtait pour se verser un verre et boire un peu de la boisson ambrée.

-Voyez-vous mon tendre époux, reprenait-elle, la fille qui m’accompagnait est en fait ma maîtresse et je suis donc son obligée tout comme je l’imagine vous êtes vous-mêmes lié à une autre personne. Il s’avère que mon invocatrice est une fille très.. peu espiègle… Et pour tout vous révéler, en tant que nouvelle prêcheuse du clan Tanuki je me dois de corriger cela. Elle laissa le temps au golem d’assimiler et peut être de comprendre intuitivement ou elle voulait en venir avant de reprendre.

-C’est pourquoi j’aimerais que nous profitions de la situation présente pour que j’élève dans la portée des jeune Tanuki que je dirige maintenant, une sorte de.. Parangon**... La Tanuki riait sous les sens multiple du mot utilisé… de notre union. Ce Tanuki sera élevé à un rang différent et sera une sorte d’exception dans nos règles habituelles. Elle réfléchit aux règles quelques instants en baissant la tête tout en faisant parcourir ses yeux de haut en bas et de droite à gauche, comme si elle lisait. De toute manière, ayant moi-même transgressé les règles, il faudra bien que j’assouplisse ces vieilles traditions. Elle leva les yeux vers son nouveau conjoint.

-J’imagine que vous devez être occupé avec les tâches que vous donne votre maître, aussi, comme je n’aurais pas perpétuellement le loisir de côtoyer et d’éduquer nôtre petit, je le laisserais à la garde de ma maîtresse. Ainsi, nous aurons un coin exclusif ou nous rejoindre pour vivre en famille. Wudao s’arrêta et bu une autre gorgée.

-J’en viens à l’espièglerie de mon invocatrice. Pour s’ameliorer en tant qu’élue de mon peuple, elle aura besoin de synergie avec notre clan. C’est pourquoi je pense que fréquenter notre enfant, qui aura notre malice à tous les deux car nous il nous fréquentera mutuellement, se répercutera forcément sur elle. Elle ria. Bon, je dois bien avouer que réussir un tour aussi magistral va beaucoup m’amuser et sûrement vous aussi. Ce sera sûrement la plus grande farce que l’univers Tanuki verra depuis ses tout débuts. Wudao fît un sourire complice. Je crois que c’est tout ce que j’avais à vous soumettre, quoique… La blonde se penchait à nouveau et embrassait son mari.




*trompeuse en haut parler donne le Wudao dans la langue commune
**Parangon désigne un exemple ou un modèle (Celui sur lequel va s'appuyer Chiaki pour se synchroniser avec la meute), un représentant (le Tanuki va représenter l'union de Wudao et Qilin), et c'est aussi le nom d'une sorte de marbre de couleur noire (le marbre étant la matière du golem et le noir la couleur dominante du "masque pelage" sur le visage des chiens viverrin ou Tanuki).


_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 160

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Jeu 26 Jan - 2:31

Tanya accueillit la remarque de Kiriha d’un sourire suivit d’un hochement de tête. Même si elle n’était pas très à l’aise avec le genre de scène qui s’offrait à ses yeux, la jeune fille était tout de même heureuse pour ce couple nouvellement formé. Elle continua à les regarder, toujours en luttant contre le sommeil jusqu’à ce que Qilin émette une remarque entre deux phrases prononcées en Haut Parler :

-Cette journée aura été pleine de surprises, notamment pour moi qui suis ignorant du monde, mais j'ai apprécié votre compagnie également, même si vous devriez apprendre à vous détendre. De plus...... J'ignore si cette alliance sera faite de bonheur ou non, mais elle ne sera pas tissée de malheur j'en fais le serment. Kiriha-xiăojiě , je vous annonce donc avoir joie et fierté notre mariage à l'instant même...

De la détente, il lui en fallait assurément et Kiriha rêvait déjà du lit qu’il l’attendait à l’auberge. Cependant, l’annonce d’un mariage l’avait fait momentanément sortir de sa torpeur et elle se redressa en les regardant d’un air circonspect.

- Vous marier, vous dites ? Et bien…

La jeune fille parut hésiter. La dernière fois qu’elle avait entendu ce mot semblait bien lointains et les seuls souvenirs que Kiriha possédait à propos de cette cérémonie sacrée dataient d’avant sa fuite. Et encore, ceux-ci étaient seulement constitués de rires, de chants et d’images de femmes dansant jusqu’au bout de la nuit et que la jeune fille ne pouvait qu’entrapercevoir depuis sa chambre, sans qu’elle ne puisse y participer. Elle-même ne s’y était jamais intéressée comme elle l’avait affirmé plus tôt bien qu’elle possédait les atouts pour en faire tomber plus d’un.

Mais Kiriha avait décidé d’emprunter un chemin différent de celui qu’on attendait pour une jeune fille de son âge. Parfois, elle se demandait ce qu’il serait advenu de son futur si celle-ci ne s’était pas enfuie. L’avait-elle fait par obligation ? Par choix ? Maintenant que la jeune fille avait pris du recul, elle ne saurait le dire avec certitude. Peut-être un peu des deux finalement mais ce dont elle était sûre, c’est que la petite Kiriha d’antan voyait la mort comme étant une solution plus douce que de rester auprès des siens.

Perdue dans ces pensées, la jeune Iwajin oublia presque qu’elle avait laissé sa phrase en suspens mais elle constata que le couple avait repris sa conversation dans cette étrange langue qu’elle ne comprenait pas. Elle était de toute façon beaucoup trop fatiguée pour essayer de tirer quoique ce soit de la conversation et surtout, cela ne la regardait plus. Elle opta donc finalement pour des félicitations sommaires :

« Kekkon omedetô ! »

La conversation se poursuivit entre les deux jeunes mariés et fut entrecouper de gestes de la jeune Tanya. Elle semblait très éprise par son mari et leurs lèvres s’unirent à nouveau, après une longue tirade de la blonde. On avait visiblement plus besoin d’elle et Qilin l’invita à aller se reposer, proposition que la jeune fille accepta.

« Il est temps pour moi de prendre congé de vous. Je vous apprécie beaucoup mais mon voyage depuis Iwa m’a éreintée et j’ai manqué plusieurs fois de m’écrouler à cause du manque de sommeil. Je m’en vais me reposer à une des auberges du village. Je compte séjourner ici pendant un certain temps donc si vous avez besoin de quelque chose, c’est avec joie que je vous aiderai. Je vous souhaite encore tous mes vœux de bonheur et que Kami-sama vous protège. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 95

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   Jeu 26 Jan - 16:23










-Nous unir nous est de toute façon impossible ma tendre Wùdao, vous n'êtes point femme et je ne suis point homme, nous ne sommes au final que des jouets. Votre proposition cependant.... Je ne peux m'empêcher de l'apprécier. Votre maîtresse ne sait point jouer elle non plus, et un peu d'espièglerie ne pourra qu'éclairer sa vie.

L’invocation pensa à sa maîtresse et se dît que si même Qilin le disait, c’était que c’était urgent de remédier à ce souci. D’ailleurs, le golem semblait tout à fait conquis par la demande de Wudao et son sourire charmeur était tout simplement éblouissant de joie. Celui-ci repris :

-Un tanuki qui représentera le symbole de notre union ? C'est une idée merveilleuse, qui comblera nos désirs et qui assouplira le tempérament de votre maîtresse à la fois. Et puis... Transgresser vos règles n'était-il pas tout autant une farce jetée au visage de vos traditions que le fruit de vos désirs profonds ? N'était-ce pas ce que vous souhaitiez finalement?

La blonde ne pouvait s’empêcher d’être surprise. Elle ouvrit de grand yeux puis la bouche :

-Ce désir est tout autant vôtre que miens !? S’exclama-t-elle. Je.. Voilà qui démontre la profondeur de notre lien. Si mêmes nos désirs se lient alors vous et moi deviendrons un couple heureux jusqu’à la fin des temps. Elle but une gorgée de boisson ambrée. Les règles c’est tous ce que nous apprenons à notre naissance. Nous devenons des savants, des érudits, rôdés à comprendre et savoir. Nombre d’entre nous deviennent très joueurs à cause de l’ennui perpétuel que connaissent les petits tanuki quand ils sont limité à la rivière près de chez nous. Pour éviter ça, je pense que le code va changer, et que tout le monde sera bien plus libre. De ce fait, tous les petits tanuki seront plus enclin à apprendre, d’autant qu’ils pourront comparer avec leurs expérience avec la théorie. Mais ce n’est pas pour cette raison que j’ai franchis une limite qui m’a menée à vous. Nan, cette limite, je l’ai franchie parce que mes sentiments pour vous m’ont intimé de le faire. Si j’ai fait tout ça, c’est par amour pour vous. Mais je dois bien reconnaître que par ce mariage, je m’affranchis de beaucoup de règle et que les choses vont beaucoup évoluer grâce à vous.

Elle regarda Qilin pendant qu’il lui détaillait ses futurs plans et ses obligations. Il confirmait aussi l’idée que Wudao avaient formulé par rapport à leur foyer. Il envisagea même d’emmener la Tanuki et son petit pendant ses déplacements. En tant que prêcheuse et chef de son clan, elle ne pouvait trop se tenir loin du clan.

Kiriha lança ensuite des félicitations et s’excusa de quitter le groupe pour aller se reposer. Le golem s’inclina, faisant se pencher en arrière la blonde qui sourit à la Kunoichi d’un air entendu. Qilin demanda par la suite à l’invocation si elle comptait le quitter ou si elle resterait dans ses bras. Ce à quoi elle répondit par un baiser court. Qilin se leva avec la blonde qui poussa un petit cri de surprise. Puis il la laissa regagner le sol avant qu'il ne partent tout deux de l'établissement..



Fin:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Les nukenin n'ont pas apporté que des mauvaises choses. On pourrait apprendre de ce qu'ils nous ont laissé.."

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joli buste, on va prendre un verre? [Ft Chiaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamie & Blaise ► Call me in the dark, nights always made me crazy
» Joli-Trou, une localité succulente
» FILOU JOLI X PEKINOIS 1 AN 1/2 FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» tv on the radio - un joli travail vocal...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Portes de Konoha-
Sauter vers: