Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 L'avenir gravé dans ta main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 201

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: L'avenir gravé dans ta main   Mer 25 Jan - 16:00


L'avenir gravé dans ta main


Décembre 118

Il y avait bien des années que Murasaki n'avait pas connu de réunion de famille ; la disparition de son frère, la mort de son père, le retour de son clan, son investissement dans l'ombre, cela avait plus ou moins éloigné la Namikaze des siens. Elle avait toujours eu le nez dans le travail, passant rarement du temps chez elle, il avait fallu un repos forcé et le retour tonitruant de ses fils désavoués dans sa vie pour renouer les liens familiaux.

Sur ces pensées, le regard de la jeune mère se porta sur les deux garçons lisant tranquillement dans le jardin. Un indescriptible sentiment lui serrait alors le cœur. Culpabilité ? Regrets ? Une certaine colère en tout cas, contre elle-même, mais aussi contre leur père dont elle avait tu le nom. Quoiqu'il en fut, ces deux shinobis en devenir avaient bouleversé la vie de leur génitrice et avaient ouvert les yeux de cette dernière sur bien des notions qu'elle pensait inébranlables. Un soupir lui souleva la poitrine en songeant à cette nouvelle face qu'elle se découvrait grâce à eux. Murasaki avait encore beaucoup à apprendre.

Elle passa une main dans ses cheveux et monta à l'étage pour y trouver son jumeau. Tetsuya se battait nerveusement avec l'élégant vêtement qu'il avait choisi d'arborer. Le juunin n'avait retrouvé le chemin de Konoha que récemment, mais on l'avait savamment caché à sa jumelle le temps que le caractère sensible de ses anciens objectifs soient analysés par de plus hautes instances. Comme la colère du secret s'était faite insignifiante face au bonheur qui l'avait submergée en le retrouvant. Dix ans avaient séparés les deux cœurs ayant appris à battre en même temps, mais l'étreinte qu'ils partagèrent à l'instant de leurs retrouvailles effaça tous les doutes et frayeurs qu'ils avaient connus pendant ce laps de temps.

« Serais-tu anxieux, mon frère ? interrogea Murasaki d'une voix presque taquine.

Le silence du coupable lui répondit et Tetsuya reprit le contrôle de ses mains, boutonnant calmement la chemise couvrant peu à peu son torse si pâle. Jumeaux, ils l'étaient, mais des différences autres que caractérielles les rendaient parfaitement dissociables l'un de l'autre et la carnation de leur peau faisait partie de ces petits détails les distinguant.

- Je veux juste que tout se passe bien, avoua le jeune homme.

Murasaki haussa les épaules et entra dans la chambre qu'elle avait prêté à son frère le temps de son ré-emménagement à Konoha. Quelques cartons traînaient dans la pièce, remplis de vêtements masculins que la demoiselle n'avait pas vu depuis longtemps.

- Je ne me rappelais pas que papa était si grand, songea la jumelle à voix haute.

Un silence pesant passa entre le frère et la sœur. Leur mère avait fait son deuil, Murasaki aussi, mais Tetsuya n'avait appris le décès tragique d'Atsuo qu'au sortir de sa période d'isolement. Elle vit les épaules du juunin s'affaisser sous la chemise paternelle et un étrange mélange entre colère et tristesse crisper ses traits à travers le miroir auquel il faisait face.

- J'aurais aimé...

Murasaki posa une main rassurante sur l'épaule de Tetsuya. Ce geste ne lui serait jamais venu avant l'arrivée de Wasure et Hidari dans sa vie et il surprit légèrement celui qui avait toujours aidé la Namikaze dans son adaptation à son handicap.

- Tu gardes les meilleures images de lui, Tetsu, commença Murasaki. Et te connaissant, si tu avais été présent ce jour-là, tu serais mort toi aussi, déclara-t-elle avec un sens des réalités désarçonnant.

Un rire nerveux secoua le jeune homme. Sa sœur avait fait des progrès, mais pas à ce point ! Constater le manque de tact manifeste de la brune le rassura et le détourna presque de ses précédents sentiments. Il fut quand même vexé que sa jumelle le mésestime autant... C'était peut-être normal, lui-même se souvenait de son niveau lorsqu'il était parti et il se doutait que Murasaki avait conservé la même mentalité qu'en cette époque.

- Merci, Mura.

Il avait dit ces mots sans que l'intéressée ne comprenne l'amusement les accompagnant. Tetsuya la devança cependant dans ses paroles et se redressa face à sa jumelle. Depuis le temps, il la dominait d'une bonne tête et sa carrure s'était développée pour donner le bel homme qu'il était aujourd'hui.

- Comment me trouves-tu ?

- Superbe, répondit-elle dans un sourire.

Elle avait changé, lui aussi, et un sourire bienveillant se dessina sur les lèvres du petit frère. Il avait toujours été là pour guider sa jumelle, la sortir de l'ombre, mais elle avait commencer à vivre d'elle-même, en plein jour. Elle était mère et Anbu, femme et kunoichi respectée au village. C'était elle maintenant qui le poussait à prendre son envol après dix ans d'absence.

Il passa une main affectueuse dans la chevelure brune de son aînée et la dépassa pour rejoindre le reste de la maisonnée, Murasaki sur ses talons. L'heure de vérité approchait et le Namikaze angoissait.

- Wasure ? Où est Hidari ? demanda la kunoichi en laissant son frère seul avec ses pensées tandis qu'elle allait s'occuper de sa progéniture.

Il la regarda s'éloigner et s'en alla tuer le temps en paressant sur un des canapés du salon. Un soupir souleva sa poitrine et Tetsuya ferma les yeux. La tension était toujours là, mais un doux visage commença à flotter dans son esprit et apaisa ses sens. Sayoko Hyûga, le premier visage qu'il avait vu en revenant à Konoha, la complice de son isolement et son soutien jusqu'à retrouver les siens. La belle aux yeux blancs lui avait d'abord apporté un réconfort, puis ils avaient passé plus de temps ensemble, toujours plus, encore plus jusqu'à ce que le juunin sente son cœur s'emballer et le monde s'illuminer en présence de la brune.

Tetsuya ouvrit ses yeux gris-vert et jeta un coup d’œil à l'horloge pendue au mur. Il tourna la tête pour repérer sa soeur et ses neveux. Les trois Namikaze étaient posés dans le jardin et semblaient discuter calmement. Murasaki arborait un sourire doux et un regard bienveillant, c'était quelque chose que le jeune homme n'avait jamais vu chez sa sœur jusque là. Elle était détendue, responsable, une femme presque normale il devait bien l'admettre. Cela avait été un choc pour lui de découvrir Wasure et Hidari, mais il ignorait encore leur origine et le silence de leur mère dessus n'était pas pour le rassurer. Enfin, il n'avait pas insisté non plus, la peur lui saisissait les entrailles en s'imaginant père aussi et il avait préféré fuir ce genre de questionnements.

Sur ces pensées, un instant, l'image d'une Sayoko arrondie par leur amour le fit sursauter. Une sueur froide eut le temps de le faire frissonner avant que l'image ne disparaisse tandis qu'il se redressait pour prendre sa tête entre ses mains. Il aimait Sayoko, plus que n'importe quelle femme qu'il avait pu séduire jusque là, mais le volage Uchiha se sentait presque enchaîné, ne comprenant pas l'intensité sentimentale qu'elle faisait naître en lui, ou la redoutant plutôt. C'était idiot, il lui suffisait de voir sa belle pour que ses doutes se dissipent, mais, seul, ses démons venaient l'asticoter comme pour lui faire passer un message qu'il ne voulait entendre.

- Murasaki, je vous rejoins là-bas, annonça-t-il à la volée en prenant sa veste.

L'air lui fit du bien. Le sourire de Sayoko lui en ferait tout autant. C'était stupide de stresser ainsi, Tetsuya n'avait pas à craindre ce genre de choses de la Hyûga. Elle était loin d'être fourbe et même s'ils avaient des comportements propres à deux adultes amoureux et consentants, elle ne lui ferait jamais un enfant dans le dos. Jamais, oui. Il lui faisait confiance, il l'aimait et il voulait briser cette appréhension qui l'étouffait en songeant à cet engagement qu'il prenait pour elle.

Quelques mètres plus loin, il la vit, charmante, magnifique, une perle sauvage au milieu des onyx que composaient le clan de son aimé. À tout hasard, connaissant maintenant trop Sayoko pour croire qu'elle ne le sentait pas venir, il fit le tour pour arriver derrière elle. Sans doute que la belle aux yeux d'opaline lui ferait sûrement plaisir en faisant mine d'avoir été surprise.

À peine l'avait-il approché que son parfum suffit à dissiper cette tension l'habitant. Il voulait plonger dans ses yeux, admirer son sourire, sentir ses lèvres contre les siennes et la blottir contre lui en marquant de ses mains des zones de son anatomie qui n'appartenaient qu'à lui. Il n'y avait pas à dire, Sayoko était celle que son cœur avait choisie et c'était pour cela qu'il comptait la présenter à sa famille aujourd'hui.




_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Murasaki Namikaze le Jeu 9 Mar - 20:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Messages : 297

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: L'avenir gravé dans ta main   Mer 25 Jan - 22:16

Je ne vais pas dire que je suis nerveuse pour rencontrer la famille de l'homme que vous aimez néanmoins, je ne me sens plutôt pas sereine. Celui qui serait le plus anxieux et nerveux un juunin parvenu à retrouver ses repères, sa famille... Un commencement de vie un minimum équilibré, j'ai commencé à ressentir des sentiments envers lui à chaque instant en sa compagne en l'aidant dans sa réadaptation au village, le soutenant vers une guérison émotionnelle de dix années captives etc. Disons que le rapprochement a fait son œuvre jusqu'à ce fameux jour, je sais fortement qu'il m'aime et me le montre à sa façon comme un homme se souciant de sa bien-aimée. En dehors des siens et moi-même nous sommes les êtres voyant sa personnalité, il s'avère entreprenant lorsqu'il me manifeste son amour pour moi. Je connaissais déjà sa jumelle et deux fils. Je dessine un doux sourire au moment de sentir ses bras me serrer chaudement, je suppose que Tetsuya voulait me surprendre. Je ne veux pas gâcher son initiative ainsi je feins la surprise.

- Tetsuya,  je suis heureuse aussi d'être avec toi. Tu sens bon et est bien habillé pour aujourd'hui. Ne soit pas anxieux d'accord ? Je te veux sûr de toi.

Dis-j'en le taquinant d'une voix aimante.

Le Namikaze desserre son emprise autour de ma taille puis, il m'entraîne au jardin où je salue une Murasaki détendue avec deux garçons partageant un échange. Le cadet fut le premier à me donner un franc sourire, même faux jumeaux nous distinguons leurs differences. La maman est comme un membre de la famille, une amie proche. J'apprécie sa présence même si parfois je dois lui rappeler que sa santé est importante, soit user de ma force de persuasion est assez amusant quand elle s'obstine à la résistance. Wasure se contentait d'un signe de tête,  peu tactile comme leur mère.  

- Bonjour Murasaki, je ne suis pas en retard j'espère ?  Comme il y aura ta mère et ton oncle,  je n'ai guère envie qu'ils attendent longtemps.

Dis-j'en riant légèrement du rougissement de mon petit ami tandis que Murasaki me sourit à l'arrivée.

Le connaissant ses vêtements sont entassés dans des cartons encore, normal d'un côté dû à un réaménagement chez sa sœur. Je porte une robe courte de cocktail joint à une paire de talents. Les cheveux arborent de légers ondulés... Je l'embrasse tendrement sur les lèvres afin d'apaiser sa nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4509-sayoko-hyuga-juunin-special http://sns-rp.forumgratuit.org/t2115-sayoko-hyuga
 
L'avenir gravé dans ta main
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bali Balo dans son berceau...
» Se promène par la main (pv Gael)
» [Validée]Gingi yamada
» ça fond dans la main !!
» Duel en duo...pour la joie des foules.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: