Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Moi et moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3974

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Moi et moi   Lun 3 Avr - 19:36

J’étais étendue sur cette branche solide, profitant de la lumière sélène telle qu’elle parvenait à mes yeux au travers des épais feuillages de cet arbre centenaire. La faible luminosité, la fraîcheur de la nuit, les caresses du vent, les chants des criquets. Cette ambiance me rappelait des moments enfantins, passés à rêvasser au grand air avec ma soeur. Fut un temps, j’aurais tout fait pour lui ressembler. L’idée d’accepter sa mort me répugnait au point que je la consultais soi-disant dans mes rêves et à travers ce bracelet. Mais il n’en était rien. Il s’agissait simplement d’opiniâtreté. Je la faisais vivre en moi, car c’était plus facile ainsi. Quelle folle je pouvais bien faire… Désormais, je profitais simplement de l’instant présent. Sans attache, rien ni personne ne pouvait me dicter ma conduite. Il n’y avait que moi, et moi. Mes yeux s’arrêtèrent sur le pendentif que je tenais dans le creux de ma main. Je le serrais fort, pour qu’il ne puisse pas s’envoler ou tomber. Je ne savais comment expliquer cette sensation, mais d’une certaine manière, il comptait pour moi. Après tout, s’attacher à un objet ne pouvait pas être pire que s’attacher à quelqu’un, si ? Absorbée, je le fixais sans détourner le regard, clignant seulement quand c’était nécessaire.

Les sensations passèrent, mais demeurèrent uniques, tel un continuum. Une autre lumière, une autre température, d’autres frissons, d’autres mélodies. Cette branche se durcissait comme si l’arbre était millénaire. Je restais là, plantée vers lui, et la lumière du soleil me forçait à cligner plus souvent qu’avant. A cela s’accompagnait un souffle haletant, ce qui ne tarda pas à faire germer une perle de sueur sur mon front sec. Je ne bougeais plus, pourtant je bouillonnais. Comme si ma sève brûlait mon écorce, ne demandant qu’à couler, libre. Et puis le froid revint. Ce n’était pas moi… ce n’était pas moi, mais mon regard avait changé, et une aura m’entourait. Comme pour me protéger du matin, ce manteau d’énergie noire me susurrait des mots chaotiques.


- T’as pas l’air bien décidée à te magner pour réunir mes autres morceaux. D’ailleurs, pas que ça m’intéresse particulièrement, mais… pourquoi les cherches-tu ?

Sa simple présence me rassura, me permettant de respirer de façon stable. Le silence revint brutalement et dura, mais le renard insista.

- Je sais que tu dors p-

- Pour l’Art. prononçai-je simplement en lui coupant la chique.

- Alors t’es pas ce genre de grand méchant qui veut refaire le monde ?

L’étais-je seulement ? À une époque, je serais morte pour mes convictions. Mais qu’en était-il aujourd’hui ? En avais-je seulement encore ? Qu’est-ce qui me poussait à respirer encore et encore, d’abord avec quiétude, puis avec excitation, puis de nouveau dans le calme ? Assez. Je récupérai mes yeux d’un blanc nacré, chassant par la même ce nuage sombre qui occultait mes pensées. J’aurais voulu le punir, mais je ne pus que le toucher. Me servant de mon pouce, je fis de minuscules mouvements de bas en haut, en répétant la manoeuvre lorsque mon doigt parvenait à l’extrémité de l’artefact. Je le caressais dans le sens du poil. Mais qui était l’animal ? L’instant d’après, le flou. Tremblements. Les feuilles s’écroulent. L’arbre tombe. Les couleurs sont sombres. Le jour est sombre. La nuit n’est plus. Descente. Course. Fuite. Fuir pour trouver, fuir pour la vie. Proie. Vieux. Faible. Seul. Bondir. Tuer.

Plus que jamais, l’harmonie avait disparu de mon être. Deux, trois ? Combien ? Tout sauf un. Frémissant d’une incompréhensible terreur, j’avais la main fourrée au creux de l’abdomen d’un vieillard. Ce pauvre type habitait cette minuscule cabane cachée dans les bois, il se plaisait certainement à l’écart de tout. Je venais de le priver de son existence, détachant avec hargne son coeur pour l’observer offrir ses derniers battements dans le creux de ma main. Le rouge. Quantifier le sang qui dégoulinait de mes mains serait impossible, si bien que j’avais à cet instant l’impression qu’elles ne seraient plus jamais blanches. Je lâchai l’organe, le laissant s’écrouler dans la mare pourpre avant de le rejoindre moi-même. Et je vomis. Comme si toutes mes tripes voulaient faire un tour dehors, j’expulsai tout ce qu’il y avait de mal en moi, le plus loin possible du cadavre du vieux. Le gars était assez souillé pour aujourd’hui. Lorsque je n’eus plus rien à rendre, je rampai près de l’homme dont l’expression d’horreur était comme figée dans la glace. Le voir ainsi me dérangea ; je me sentis oppressée, comme si on voulait me pousser de mon propre corps. Sous ce masque, j’étouffais. Je m’empressai de l’attraper pour le jeter dans un coin du baraquement, puis je posai mes paumes au sol, laissant les pointes de mes cheveux tremper dans mon reflet. Sur une toile de fond rouge j’étais dépeinte, impuissante, les larmes aux yeux, me reconnaissant à peine. Un autoportrait ambivalent.


- Qui suis-je ? prononçai-je à voix basse, d’un ton fébrile.

On se servit de mes cordes vocales pour souffler d’autres mots. C’était ma voix, ce n’était pas moi. Ces sons dégageaient une confiance et une cruauté que je ne ressentais plus en mon sein.


- Je suis toi, et tu es moi.

- Pourquoi… avons-nous fait ça ?

- Pour l’Art. Notre Art. Mon Art.

Comme si ces paroles m’étaient insupportables, je tapai un grand coup au sol, faisant trembler la maisonnette tout entière et troublant mon reflet dans ce miroir des enfers. Je ne pouvais plus me voir ainsi. Je ramassai mon masque en vitesse après avoir remarqué qu’il était tâché d’une grande trace de main rouge, puis je le fixai de nouveau sur mon visage. Je me pressai vers la porte, mais il était là. Qui ? Je le sentais. Il y avait quelqu’un derrière la porte.

- Qui va là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere En ligne
Messages : 273

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Mar 4 Avr - 9:49


Un congénère ?


Le vent soufflait dans cette journée d'été , que faisait l'Uchiha ici , dans la grande forêt du pays du feu ? TORSE NUE ?! Bonne question , Takahaka l'avait fait rêvai qu'il se baladait pour rejoindre la forêt  , aurait il pris le contrôle de son corps .

Où suis-je ? pourquoi ? Suis-je là ?

Les voix se mélangeait , puis soudain un léger cris , le genin avait le kunai en main , le même qu'il garde toujours sous son oreiller , il pris un grand élan pour rejoindre une petit bâtisses reculé la porte était entre-ouverte . L'adolescent pris le temps de regardé dans l'interstice et un "magnifique spectacle" , une jeune femmes d'apparences arraché le coeur d'un pauvre homme une germe de sang , sous ce spectacle un léger sourire se fit voir

Que m'arrive t'il ce sentiments de plaisir , je deviens fou ?

Comme a son habitude Takahaka ne se faisant entendre que par le genin pris la paroles , la scène était beaucoup trop a son avantages .

C'est ta chance , quitte le village , va avec elle , si elle essaye de te tuer , tue là ! Tu n'aura plus de règles a respecté ton père ne pourras rien te dire et si il viens pour t'arrêter TUE LE ! tu vois bien que tu n'es pas fais pour ce monde de paix ...

Elle parlait tout seul , elle aussi , elle était comme lui . Le doute se posa en lui qu'allait il faire , l'arrêté et la présenté a Konoha , oui mais , que ce passera-t-il si ils apprennent qu'il a regardé la scène , la Hokage se méfient déjà de lui , les anciens aussi , après les meurtres qu'il a commis . Tant de question qui se fit balayer par une interruption féminine , le Genin était repéré

Qui va là ?

La porte s'entre-ouvra pour laissé apparaître le visage du jeune Uchiha toujours torse nue . tout en étant sur ses garde il pris la parole

Un ami . Que s'est il passé ? C'était un ami a vous , des bandits ont attaqué ? Voulez vous un peu d'aide madame ?

L'esprit malin ayant pris possession de l'esprit du bien , il était sur ses gardes , il devait analysé la personne avant de prendre la décision final


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6550-bingo-fiche-takahao-uchiha#50412 http://sns-rp.forumgratuit.org/f462-dossier-takahao-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6551-jeune-takahao-uchiha-en-construction En ligne
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3974

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Mar 4 Avr - 15:40

Le beau brun me toisait du regard, probablement surpris de découvrir mon masque sanglant, et peut-être encore plus d’apercevoir ce spectacle d'horreur dans l’entrebâillement de la porte. Surpris, peut-être, mais pas sous le choc. Étonnant pour un garçon de son âge. Il devait à peu près avoir celui que j’avais au moment où j’étais passée chuunin. Ce fut à cette même époque qu’un être aussi malin que malintentionné me prit sous son aile, Ashiro lui-même. Dieu seul savait ce qu’il était devenu, Yumi ne le portait plus dans son coeur. Pour moi, c’était différent. Peut-être que je n’aurais pas su me montrer aussi libre et libertine s’il n’y avait pas eu un instigateur du mal dans ma vie. Certains attributs du bellâtre torse nu attirèrent cependant mon attention : il portait au cou le bandeau de Konoha ainsi qu’un collier en forme d’éventail rouge. Il s’agissait donc d’un shinobi, qui me considérait probablement dès lors comme une ennemie. J’aurais apprécié profiter d’un autre moment de solitude pour me remettre de ce qui venait de m’arriver, mais visiblement je devais vite passer à autre chose. Je plaçai discrètement ma main droite dans mon dos, prête à me saisir d’un kunai à l’arrière de ma veste noire de kunoichi.

- Un ami. Que s’est-il passé ? C'était un ami à vous, des bandits ont attaqué ? Voulez-vous un peu d’aide, madame ?

Alors comme ça, il se présentait comme un ami… Je ne pus retenir un ricanement. Il n’y avait que moi ici, et le sang coulait encore à foison. Qui d’autre pouvait avoir commis cette atrocité ? Soit ce gamin manquait sérieusement de jugeote, soit il se payait ma tête. Et je n’aimais pas tellement qu’on se moque de moi. Je posai ma main gauche sur l’encadrement de la porte, le badigeonnant par la même occasion du sang qui demeurait jusqu’alors sur mon membre supérieur. J’inclinai la tête à quarante-cinq degrés, une osmose se formant entre mes cheveux lisses blancs comme la neige et mon masque maculé de sang, puis je lui répondis âprement.

- Tu fais preuve de beaucoup d’audace pour garder ton calme dans une telle situation. Si j’ai besoin d’aide ? C’est très gentil de t’en soucier, mais à vrai dire, c’est plutôt toi qui en as besoin.

Je ne pouvais pas le laisser filer l’esprit tranquille après avoir vu ça. Je n’avais pas tellement envie d’avoir les ninjas de Konoha sur le dos… pas maintenant tout du moins. J’approchai mes mains l’une de l’autre avec précipitation mais sérénité puis formai une série de six mudras, ce qui suffit à faire apparaître à mes deux poignets de longs fouets de glace amovibles et extensibles. Cette technique… Pourquoi maintenant ? L’esprit de ma maudite soeur ne pouvait plus me hanter, pourtant j’avais -consciemment ou inconsciemment- choisi ce jutsu. Le fouet des soeurs de glace. Je tentai d’enlacer sa cheville droite avec mon fouet gauche et son bras gauche avec mon fouet droit. Il me suffisait d’une bonne prise pour le garder à ma merci…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere En ligne
Messages : 273

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Mar 4 Avr - 20:13


Chaud et froid va savoir !


Les hostilité était lancé la jeune femme avait visiblement vus le jeux de Takahaka sautant en arrière commençant a effectuer une série de mudra rapidement , l'Uchiha était sur ses gardes et il avait déjà commencé a malaxer du chakra libérant un manteau de flammes autour de lui au moment ou les fouet se libérèrent pour essayer d'attraper le genin qui sauta en arrière pour effectuer deux mudra



Katon Hi-Bunshin no jutsu

Les flammes utilisé pour le Zanzo Hakai se transformèrent en clone identique de Taka qui avait élaboré rapidement cette stratégie , laissé les flammes rémanentes aurait été inutile vus qu'elle ne courrait pas vers lui cependant les fouet résisté a la chaleur .

Fouet de glace qui résiste a la chaleur ? Tsh plus compliqué que prévu.

Les fouet furent stopper net dans leur course par les deux clones plus en avant qui attrapèrent chacun l'un des fouet en le tenant fermement quitte a se gelé la main , quoique cela ne soit pas très possible vus leur consistances de feu .

Attends on peut discuté ! Tu a sans doute vus mon bandeau mais je suis pas de Konoha , du moins je n'ai plus envie d'y être , l'hokage et les anciens doivent avoir d'énorme doute sur moi et ne me font pas confiance et personne ne me vois ma juste valeur là bas .

La réponse de son interlocutrice aller être décisive ses clones n'hésiterai pas a se sacrifié pour lui et vus la matière de la bicoque , si elle y reste une seul attaque pourrait lui être fatal .

Ecoute , je te propose un marché , prends moi avec toi et moi je t'aiderai si tu a besoin d'informations de konoha ou de sabotage et de vol , par contre le moment ou je me ferait repéré il va falloir qu'on traîne ensemble cela va de soit je serait ton outils et tu sera mon utilisateur Y crois pas trop quand même .


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6550-bingo-fiche-takahao-uchiha#50412 http://sns-rp.forumgratuit.org/f462-dossier-takahao-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6551-jeune-takahao-uchiha-en-construction En ligne
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3974

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Mer 5 Avr - 22:15

Le courageux Konohajin recula aussitôt que j’eus lancé mon assaut, composant des mudras pour faire apparaître des clones de feu après avoir présenté sa technique à l’oral.

«Il révèle lui-même ses techniques ? Encore un pèquenot qui se croit dans un manga…»

À ma grande surprise, les clones en question eurent le temps d’agripper mes fouets pour les immobiliser. Il avait un peu de répondant pour un gamin… Il ne me faudrait pas plus de deux mouvements pour lui ôter la vie, mais je préférais lui laisser sa chance. Qui sait, comme les autres anciens alliés de Konoha que j’avais recrutés, il me servirait peut-être à quelque chose lui aussi ?

- Attends on peut discuter ! Tu as sans doute vu mon bandeau mais je suis pas de Konoha, du moins je n'ai plus envie d'y être. L'Hokage et les anciens doivent avoir d'énormes doutes sur moi et ne me font pas confiance, et personne ne me voit à ma juste valeur là-bas. Ecoute, je te propose un marché, prends-moi avec toi, et moi je t'aiderai si tu as besoin d'informations de Konoha ou de sabotages et de vols. Par contre le moment où je me ferai repérer, il va falloir qu'on traîne ensemble cela va de soi. Je serai ton outil et tu seras mon utilisateur.

Bingo. Un de plus à ma collection. Un sourire béat s’afficha derrière mon masque, c’était presque trop facile. Que faire ? A priori, il ne s’agissait que d’un simple shinobi maniant un Katon tout ce qu’il y a de plus basique. Sa haine envers son village pouvait peut-être être exploitée, mais à quoi bon ? Pourquoi se coltiner un môme pareil ? Hum… Après tout, comme le dit le proverbe, «On a toujours besoin d’un plus petit que soi». Si un jour je changeais d’avis, je pourrais toujours l’envoyer au casse-pipe. Cependant, en considérant les données de la situation, certaines de ses propositions n’étaient plus valables. Je me devais de mettre les points sur les «i» avant que l’enfant ne s’emballe.

- Tu en sais trop pour que je puisse sagement te laisser rentrer chez toi, même pour une soi-disant infiltration. En revanche, tu ne serais pas le premier déserteur de Konoha à me servir… J’ai besoin d’en savoir plus sur toi, mais tais-toi. Je préfère que la découverte soit… plus physique que verbale.

Me servant de leur propriété extensible pour rétracter mes fouets, je les ramenai à moi avant de sauter sur le sommet de la maisonnette, utilisant d’abord une infime quantité de chakra dans la plante de mes pieds pour me réceptionner comme il se doit. J’enchaînai avec un mouvement circulaire ostentatoire pour faire claquer mes fouets sur les parois en bois de la structure tout en les allongeant à leur maximum, c’est-à-dire environ trois mètres. Je me tenais justement à la bonne distance pour encore atteindre les répliques du natif de la feuille. Je profitai du bruit de claquage contre le bois pour activer mes pupilles sans me faire remarquer. Une distraction auditive efficace ! Je jetai un regard derrière le jeune homme torse nu, commençant à former de la glace lentement et discrètement derrière lui, qui prendrait consistance d’elle-même sans devoir finir le travail.

Encore une fois, si je désirais garder l’effet de surprise, il fallait retenir son attention de ce côté. Quoi de mieux que cette bonne vieille technique du clone de feu ? Je fis fendre les airs à mes armes malléables, tentant alors de balayer sa technique pour la faire exploser. Se servir de l’environnement était primordial en combat, mais je préférais encore bien plus me servir de l’ennemi en personne. Ça devait lui foutre encore plus la rage ! Lorsque l’explosion aurait retenti, mon golem de glace serait apparu et aurait saisi le gosse de sa main gigantesque. Négociation impliquait immobilisation.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere En ligne
Messages : 273

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Jeu 6 Avr - 10:35


Ca chauffe un peu .


Alors comme ça elle veut testé l'Uchiha , elle n'a d'ailleurs pas reconnus son appartenance au clan de l'éventail elle ne doit pas être au courant pour les Uchiha des nouilles elle allait se "cacher" dans la maison ? Parfait , le plaisir de Pyroman de Taka revenait peu a peu et un énorme rire se fit entendre .

Tu veut me tester tu va pas être déçue.

Avait il dit en composant trois mudra tandis qu'elle commençait a rétracté les fouet .

Maintenant le dernier mudra .

Tu sous estimes le pouvoirs Uchiha !

Cette phrase avait pour but de déstabilisé son adversaires tandis que les clones redevenait de simples flammes avant de s'étendre a travers la maison et prendre la forme de bras géant , et commençait a gigoté dans toute la bâtisse mettant le feu et essayant de brûlé son adversaire les bras se déchaîné et étant non physique rien ne pouvait les arrêté , un sourire s'affichait sur les lèvres de Taka en voyant se spectacle sourire qui disparus quand il vit une ombres se formé dans son dos qui commençait a grossir , il plaça une main dans sa pochettes dans son dos avant de tenter de sauté sur le côté mais le golem lui avait attrapait le pieds , prenant de vitesse l'Uchiha dans sa tentative d'évasion , l'Uchiha sortit de sa poche deux shuriken recouvert par deux parchemins explosifs respectifs et relié par un fil , qu'il lança sur les jambes du golem pour essayer de le déstabilisé bien qu'il y'est de faible chance que ça marche , l'Uchiha était en mauvaise posture .

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6550-bingo-fiche-takahao-uchiha#50412 http://sns-rp.forumgratuit.org/f462-dossier-takahao-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6551-jeune-takahao-uchiha-en-construction En ligne
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3974

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Moi et moi   Jeu 6 Avr - 15:14

- Tu veux me tester, tu vas pas être déçue. commença-t-il en composant des mudras, sûr de lui. Quelle prétention ! Tu sous-estimes le pouvoir Uchiha !

Attendez… QUOI !? Il a bien dit Uchiha ? Décidément, je ne pouvais vraiment pas le laisser partir l’air de rien. Ce nom aussi antique qu’épique, connu de tous, évoquait des shinobis d’une grandeur légendaire. Madara Uchiha, Itachi Uchiha, Sasuke Uchiha… Des figures du passé qui ont marqué l’histoire. J’étais pourtant persuadée que ce clan était éteint. Du moins, aucun d’entre eux n’avait refait surface depuis la mort de Sasuke, qu’on appelait même dans certains ouvrages Le Dernier de l’Éventail. Alors comme ça, Konoha cachait si bien son jeu ? L’espace d’un instant, je me demandai si cette nouvelle remontait à l’ère Hanako ou bien à l’ère Atsui. L’intrépide et stratège Tetsu n’était pas mon élève pour rien : il aurait parfaitement été capable de cacher un tel secret. Mais la fougueuse Hanako ? Qu’importe, ce combat venait de prendre des enjeux d’une toute autre mesure.

Lorsque mes fouets eurent touché leurs cibles, ces dernières se transformèrent en un torrent de flammes ravageuses, prenant la forme de bras immatériels tout droit sortis d’un nanar. Ces membres incendiaires gravirent la maisonnette sur laquelle je me tenais encore. Les flammes progressaient vite, mais les bras se faisaient plus amples, lents et précis. Bien qu’extensibles, ils devaient certainement avoir une longueur maximale, à l’instar de mes fouets. Je mis très peu de temps à réagir, malaxant sans signe incantatoire du chakra Fuuton jusque dans mes jambes, puis je sautai en hauteur, loin du bâtiment embrasé. Sous l’oeil stupéfait du pompeux Uchiha, je pris ainsi mon envol à la verticale, flottant dans les airs tel un oiseau qui n’aurait pas besoin de battre des ailes. Ce fut à cet instant que mon golem attrapa le mioche par derrière. Je profitai de ce répit pour léviter tranquillement auprès d’eux. Le garçon essaya bien d’atteindre ma création avec de vulgaires parchemins explosifs, mais les détonations ne laissèrent derrière elles que quelques égratignures sur le bloc de glace noire qui lui servait de cuisse. Il en fallait plus pour venir à bout d’une technique de ce niveau…


- Uchiha ou pas, nous ne jouons pas dans la même cour, avorton.


Sa technique Katon ne tarda pas à déclencher un véritable feu de forêt, celui de la maisonnette ayant couru le long des branches environnantes. Déjà, d’épaisses volutes de fumée noire entouraient la scène, nous privant temporairement du soleil du matin. L’obscurité régnait dans cette bulle à part du reste de la nature. Pourtant les flammes s’efforçaient de résister à l’emprise des ténèbres, se débattant sur les feuillages, mais elles finissaient toujours par s’affaisser, ne devenant que le prolongement de leur ombre. Ainsi la volonté du Feu s’estompait en ce garçon aussi vite que j’entourais les serres de la nuit autour de lui. Comment achever ce magnifique tableau ? Le tuer serait un véritable gâchis tant son nom à lui seul suffisait à lui faire valoir un certain potentiel. Toutefois, il n’avait pas vraiment l’air enclin à coopérer dans l’immédiat, et je n’avais pas l’intention de lui offrir un long discours d’embrigadement. Pas comme Yumi l’aurait fait.

Je rompis le lien entre mes poignets et mes fouets, les laissant retomber au sol avant de se fracasser en mille morceaux. Toujours en lévitation, je m’approchai du Konohajin, un kunai en main. Amenant ce dernier près de sa gorge en dégageant une aura pernicieuse, je riais intérieurement en imaginant qu’il voyait très certainement cette scène comme la dernière de sa misérable vie. Mais j’en avais décidé autrement. Je mis fin à cette torture psychologique d’un geste net, traçant une profonde entaille… sur son bandeau. Ainsi la feuille était rayée. Je lui laissai à peine le temps de commenter ce mouvement, le frappant d’un coup sec et violent au crâne. J’en avais donné des droites dans ma vie, et je savais les mesurer. Celle-ci était suffisante pour l’assommer pendant un long moment, mais pas assez pour porter atteinte à son existence. Je fredonnai ensuite l’air d’une chanson que j’affectionnais, et que je haïssais à l’époque de ma vie à Kiri, Le guerrier va-t-en-guerre sorti de la brume rouge. Sifflant la mélodie de plus belle, je vis enfin mon fidèle camarade arriver majestueusement par le ciel, perçant de ses écailles glacées l’écran de fumée qui nous enfermait. Il laissa filtrer par la même occasion un faisceau de lumière qui descendit droit sur le visage innocent mais sévère du Uchiha que mon golem portait maintenant dans les bras.


- C’est qui encore ce gus ? demanda le phoenix aussi noir que les cendres qui virevoltaient autour de nous.

- Un Uchiha, figure-toi. Mais pose pas de questions, je commence à avoir mal au crâne. Emmène-nous plutôt au repaire, et en vitesse.

Une fois le gamin bien fixé sur le dos de ma monture, je le rejoignis à l’avant, ce qui suffit à faire décoller la bête mythique. Mon golem resta au sol, il ne tarderait pas à fondre dans ce halo sombre de flammes, ne laissant aucune trace sur mon passage. Même le vieil homme à qui j’avais arraché le coeur finirait consumé. À haute altitude pour ne pas être repérés, ce qui était rendu bien plus ardu ces derniers temps par le ciel dégagé de l’été, nous nous dirigions vers le nord-ouest. Sur le trajet, j’activai temporairement mon Shimogan pour faire apparaître Pijako le perroquet de glace, mon messager dévoué.

- Ne délivre le message suivant qu’au mercenaire loufoque que j’ai engagé : «Ici Edelweiss. J’ai dû rentrer au bercail en urgence. Je reviendrai dans ce village dès que possible pour procéder à ton paiement et à l’organisation de la suite des opérations. Sois patient.»

Il prit son propre envol, se séparant de la trajectoire iridescente laissée par l’oiseau du grand nord. Il finirait par parvenir au village dans lequel j’avais fixé mon premier rendez-vous avec ce type. D’ici là, j’avais beaucoup à faire, notamment un jeune homme à rencontrer à Hayashi no kuni…

Spoiler:
 

RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Moi et moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi et moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Grandes Foret de Hi-
Sauter vers: