Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 867

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mar 18 Avr - 18:46




Après sa confrontation avec Yumi Esuki, la Kazekage déserteuse, Haiko Hyuga se rendit a Kiri no sato pour faire un marché. En offrant ses souvenirs a l'Empire Kirijin, il lui apportait de précieuses informations en échange de son intégration dans les rangs des ninjas de la brume. L'ancien Konohajin abandonna son apparence ainsi que son nom qu'il échangea contre celui d'Itsuwari Ogoro.

L'Esuki avait profité du temps restant avant l'ultimatum - celui la même qu'elle avait elle même lancé - pour s'entourer de toujours plus d'hommes de main. Zonant dans les forets du pays du feu, elle avait ramené a sa cause des sous fifres quelque peu plus capable que les brigands sans talent qu'elle avait jusqu’à présent soumis a sa volonté par force et menaces.

A Kiri, des ombres n'avaient pas tardé a bouger...

Les trois mois étaient passés, l'heure était venu ; il était temps pour Yumi de récolter le fruit des graines du destin qu'elle avait elle même semé.



Ordre de post :
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo


Dernière édition par Drychda "Lilith" Yojimbo le Jeu 20 Avr - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3972

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 20 Avr - 19:54

La pluie ruisselait sur les écailles sombres de mon volatile qui agitait ses ailes en direction du sud. Les intempéries ne me dérangeaient pas le moins du monde, mon masque étant suffisamment resserré pour ne laisser filtrer aucune goutte sur mon visage. Cela faisait, à peu de choses près, trois mois jour pour jour que j’avais rencontré ce Nukenin de Konoha. Le rendez-vous que j’avais arrangé avec lui était fixé au lendemain. Cela dit, je n’en attendais pas grand chose : la recherche de ces précieux colliers était la quête d’une vie, les chances qu’il soit tombé sur l’un d’entre eux en si peu de temps étaient infimes. De fait, il n’allait certainement pas se présenter à moi. Cependant, j’avais bien observé son comportement pendant le tournoi et durant notre propre combat : c’était un garçon fier, à la fois arrogant et désireux de croiser le fer avec plus fort que soi. Il allait peut-être profiter de la situation pour me tendre une embuscade. C’était du moins l’analyse qu’aurait faite Yumi. Pour une fois, j’allais peut-être emprunter sa prudence. Et si je pouvais tourner cette affaire à mon avantage, cela ferait un splendide tableau : l’arroseur arrosé.

J’approchais déjà du petit village dans lequel nous nous étions malencontreusement croisés à l’époque. Alors que mon phoenix perdait peu à peu de l’altitude, je m’amusai à songer au pire. Qu’adviendrait-il si je venais à mourir ? Pas grand chose. Les desseins d’un gamin Uchiha n’auraient plus tellement de sens d’une minute à l’autre, mais il trouverait bien un moyen de se renouveler. Néanmoins, je n’aimerais pas succomber avant que mon Art ne soit pleinement abouti. Je devais dresser ma toile finale avant de disparaître. Je devais dessiner le Chaos.


- Nous y sommes. Descends-moi avant de te faire repérer. Reste dans le coin, mais sois discret.

Je rejoignis sans faire le moindre bruit les cimes qui protégeaient les hauteurs du bourg en question. Depuis une branche qui surmontait une boutique, je sondai les environs avec mon don sensoriel. Les auras qui se dégageaient étaient amères et sans relief. Pas de doute : Haiko n’était pas encore sur place. S’il avait voulu me tendre un piège, il se serait probablement présenté ici à l’avance. À moins que son plan réside dans le fait de se battre différemment ? Avec d’autres armes, ou même… des alliés ? Non. Il était trop fier pour faire appel à quelqu’un d’autre. Quoi qu’il en soit, je devais m’appliquer à garder une longueur d’avance. Je lui laissais deux nuits pour se montrer dans le coin, autrement je partirais en me souvenant de le tuer sans la moindre hésitation la prochaine fois que je le croiserais. Je rebroussai chemin pour me poster sur un arbre au nord du village, bien décidée à patienter sans me montrer auprès des civils. J’invoquai même un autre oisillon de glace avec mes pupilles, lui ordonnant de patrouiller au sud pour élargir mon horizon. Si une quelconque menace se ramenait, je m’assurerais de transformer le terrain pour en tirer profit lors d’une éventuelle confrontation. Et maintenant, on attend…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 867

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 20 Avr - 23:09



La petite troupe était arrivée au pays du bois sans encombres. Cachés sous la cime des arbres, ils n'étaient plus très loin du petit village ou Yumi avait donné rendez vous a Haiko, juste un peu plus a l'est. Lilith s’arrêta soudainement en levant le poing a coté de son visage, faisant ainsi signe a ses camarades de stopper leur course. Il était temps pour la petite troupe de connaitre le plan d'action.

_ Comme vous l'avez sans doute déjà compris, cette mission est top secret. Nous devons agir dans la plus grande discrétion. Notre cible est l'ancienne Kazekage ; Yumi Esuki. Nos informateurs nous ont révélé qu'elle était a la recherche d'artefacts en forme de pendentif. Elle a chargé notre ami ici présent de lui en ramener un en cette date. Notre mission est de la kidnapper. On la veut vivante. Vous n'êtes autorisé a la tuer que si elle est sur le point de s'échapper et que vous n'avez aucune autre solution.
Nous allons former deux équipes. Akuma, Dekishi, Nami, vous jouerez le rôle d'une famille de marchands venu de Taki. Inutile de vous dire qui jouera le père, la mère, ou la fille... Vous cacherez vos armes dans les marchandises. Je vous enverrais un signal télépathique quand il sera temps pour vous d'entrer en jeu.
Itsuwari, tu vas rencontrer la cible comme si ne rien n'était. On ne sera pas loin de toi. Gagnes du temps en faisant la parlotte. Des que le signal est donné, attaques de toutes tes forces. On sera a tes cotés en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Les "marchands" ; vous arriverez par l'est, Itsuwari ; par le nord. Je ferais un détour pour venir du sud. Il est temps de se changer.


L'héritière du démon ouvrit le gros sac qu'elle avait transporté sur l'épaule tout au long du chemin. A l'intérieur, la dirigeante distribua les quelques fripes qui côtoyaient divers objets de valeurs moyennes. Les costumes furent vite enfilés, et la petite bande se sépara.

Lilith avait abandonné son masque, révélant le visage ridé de la vieille femme dont elle se plaisait a jouer le rôle. Un long châle trônait sur ses épaules, et un panier en osier emplit de fleurs de la région pendait a son bras. Elle effectua un détour pour venir du sud, comme prévu. D'après ses prédictions, elle atteindrait la lisière de la bourgade une quinzaine de minute après la fausse famille de marchand, a peu près au même moment que l'ancien Konohajin empruntant la route du nord...

_ _ ___________________________________________ _ _


"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Messages : 51

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mer 26 Avr - 22:14


Première mission en tant qu’épéiste de la brume, Arya était folle de joie. Elle s’équipa de son masque et de ses sabres légendaires avec une extrême témérité : l’impatience la gagnait de plus en plus. La kunoichi rejoignit l’attroupement qui s’apprêtait à quitter Kirigakure d’un instant à l’autre. Elle allait enfin prendre un bon bol d’air frais, quitter pendant quelques temps les rues nauséabondes et humides du village de la pluie. Le peloton s’était mis en marche et le périple fut ennuyeux, sans parole ni action. Le pays du bois n’était pas des plus grandioses, les arbres géants cachaient l’azur du ciel qui d’habitude rayonnait de mille feux ; à vrai dire il faisait toujours sombre. L’auberge était en vue, il était temps pour la petite troupe de se fondre dans le décor lugubre de cette nation.

Le plan d’attaque était clair et organisé, Lilith avait donc tout prévu. Le mot « Kazekage » fit légèrement sursauter la jolie rousse. Combattre un si haut gradé en ce lieu sinistre lui faisait froid dans le dos, elle avait intérêt à être à la hauteur et ne pas faire honte à ses coéquipiers. La jeune femme avait travaillé durement ces derniers temps, il n’y avait donc aucune raison de s’inquiéter. Jouer une famille de marchand était une situation assez comique et l’ancienne pirate se retenait de rigoler. Le ridicule ne tue pas dit-on. Le rôle de la mère de famille lui allait parfaitement et elle ne put s’empêcher de penser au pauvre enfant-pirate sur l’île de Gyosen. La tension devenait de plus en plus palpable et l’attroupement attendait le signal d’Itsuwari.

« Dépêche, j’en peux plus d’attendre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6604-bingo-book-de-arya-kyuso#50765 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6326-presentation-arya-nami-kyuso
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 80 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 27 Avr - 19:10

La mission va enfin commencée, j'en peux plus d'attendre, Yumi va regretter d'avoir croisé mon chemin. C'était la plus grosse erreur qu'elle a pu commettre jusqu'à présent. Elle est certes, beaucoup plus forte que moi mais il est évident que j'ai beaucoup plus de potentiel qu'elle, j'ai appris trois nouveaux jutsu en seulement trois mois. Cela prouve que je suis le meilleur shinobi qui puisse exister, moi et le Raiton on s'entend parfaitement bien et c'est tant mieux.

Je vais arrêter de m'envoyer des fleurs. Il faut que je reprenne mon ancienne apparence. Cheveux rouge, symboles de cartes sous mes joues, boucles d'oreille, mes anciens habits, je crois que tout y est, c'est parfait. La Mizukage veut que j'aille vers Yumi par le nord, pour moi c'est sans importance. J'ai une petite vengeance a prendre, le combat que j'ai perdu contre elle, j'ai hâte de voir sa tête lorsqu'elle sera kidnappée.

- Très bien, j'utiliserais mon Byakugan pour la retrouver, ça ne risque pas d'être difficile pour moi. Ensuite, je ferais gagner du temps en lui parlant, j'attendrai le signal et je lui lancerai un jutsu Raiton sur elle. Vous venez directement après ça.

Je suis arrivé à destination. J'active mon Byakugan pour repérer Yumi en espérant qu'elle est là. J'arrive à voir mes compagnons mais pas elle. C'est embêtant. Enfaite non, c'est parfait, un bon exercice pour m'entraîner. Et voilà, trouver, ça a été difficile mais c'est chose faite. Je m'approche vers elle et je commence à lui parler. La dernière fois, elle m'a laissé avec un index fracturé, j'ai bien envie de lui fracturer la tête moi.

- Te voilà Yumi, c'était pas la peine de te cacher comme ça. J'ai ce qu'il te faut, je pensais que ça serait bien plus difficile, c'était un entraînement pour moi. Mais bon je l'ai, c'est primordial.

Je sais mentir ? Je suis un expert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5373-bingo-book-haiko-hyuga
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3972

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Sam 29 Avr - 11:19

- Te voilà Yumi, c'était pas la peine de te cacher comme ça. J'ai ce qu'il te faut, je pensais que ça serait bien plus difficile, c'était un entraînement pour moi. Mais bon je l'ai, c'est primordial.

Il était… là ? Les méandres de la nuit engloutissaient notre environnement, ne laissant à mon champ de vision aucun choix. Je ne voyais que lui, se tenant droit et fier. Dans sa poche, une aura orange et sombre rayonnait, perçant l’obscurité telle la clarté du soleil. Le souffle haletant, je me rapprochai du gamin, écarquillant les yeux de monstruosité en plongeant ma main dans sa poche. Il était… là ? Je le touchais, l’examinais, le détaillais de mes doigts d’ange. Un autre collier antique était entre mes mains. Tremblant à l’unisson avec celui qui pendait à mon cou, il força mes membres à se crisper en l’extrayant de son sanctuaire. Je le serrai dans mon poing avant de l’enfiler auprès de son compère. Ce qui arriva par la suite fut bref et incompréhensible, à la manière de ce qui m’avait amené à rencontrer le Uchiha au pays du Feu. Je ne les voyais pas moi-même, mais j’aurais juré que mes yeux se teintaient d’orange. J’attrapai le Hyûga par le col et, d’un geste aussi vif que net, plongeai ma main au creux de son torse. Son visage n’était plus qu’une ombre, indissociable des ténèbres alentours. Je ne m’arrêtai de fouiller que lorsque j’agrippai son organe pulsatif, puis je l’arrachai hors de son être, faisant gicler le sang dans ce monde immatériel dont le noir fut vite taché de rouge. Le cadavre du Konohajin s’étendait à mes pieds tandis qu’un rire inhumain résonnait. Ce rire… c’était le mien.

~

Mes paupières étaient encore lourdes, si lourdes… Je ne sentais plus mon corps, mais je déduisis rapidement qu’il était allongé sur une épaisse branche.

«Merde ! Je me suis assoupie !» pensai-je presque à voix haute.

La voix d’un inconnu m’avait tiré des bras de Morphée. Un inconnu, vraiment ? Lorsque j’ouvris enfin mes yeux, je reconnus son joli minois et son maquillage aussi viril que le mien. Alors il était vraiment venu ? Quel fou… Je pinçai discrètement mon avant-bras afin d’être sûre d’être réveillée, cette fois-ci. Pas de doute, tout cela était réel. Un calme plat s’était emparé de l’ambiance sylvestre depuis déjà quelques secondes quand un battement périodique vint le rompre deux par deux : mon oisillon revenait à la charge, un air déterminé sculpté sur son regard de glace. J’ignorais depuis combien de temps je m’étais endormie, mais c’était assurément la première fois que Pijako revenait ainsi, empli d’agitation. Sa mission était pourtant bien de couvrir le sud du village… Soudain, une voix s’agita en écho dans mon esprit.


«Mais bon, je l’ai, c’est primordial. Mais bon, je l’ai. Je l’ai. Je l’ai. Je l’ai.»

Il était… là ? Je fus envahie par l’irrésistible et irrépressible envie de le tenir entre mes mains. Je sentais la puissance de Kurama au plus profond de moi, enfermée dans une prison stérile, indigne de sa grandeur. Le renard ne demandait qu’à sortir. L’idée d’’accaparer une autre partie de son âme fit vibrer mon être, une jouissance extatique que jamais je n’avais encore ressenti. Mien. Mien. Il sera mien. Mes mains tremblaient, mais ma raison ne vacillait pas : prenant le contre-exemple de ma vision onirique, je gardai mon calme. Si Pijako était ici, il devait y avoir une explication. Il ne me fallut qu’un instant pour sonder les environs grâce à mon don de l’aigle. Rien… Rien ne ressortait du corps d’Haiko, si ce n’est son chakra pestilentiel. Me mentait-il ? Ou se pouvait-il que l’artefact soit… «éteint» ? Mon aptitude de détection me tira de mes pensées : au loin, d’autres auras approchaient. Des auras sophistiquées… Des auras de shinobis ? Le garçon aurait-il eu la bassesse de demander de l’aide ? Mon oisillon vint se poser sur une branche à quelques mètres de nous. Son regard de marbre me fit vite comprendre la gravité de la situation.

Je rejoignis mes mains, commençant à composer des signes, puis je sautai de la branche sur laquelle j’étais perchée, atterrissant ainsi au beau milieu du village. J’arborais toujours mon masque blanc taché de pourpre, ce masque qui avait causé peine et désolation dans la vie des civils qui m’observaient déjà. La peur se répandit tel un nuage de fumée, et avec elle… la neige. Des flocons noirs tombaient à toute vitesse, noyant les cris d’effroi de la population. Une épaisse couche reposait déjà au sol, et la tempête environnante diminuait sensiblement la visibilité. Les rayons du soleil étaient à peine visibles, dissimulés par le dôme de froid qui asphyxiait le bourg paisible. Au beau milieu de mon élément, je fis tinter ma voix modifiée par la technologie Iwajin, la laissant ainsi sonner bien plus grave qu’à l’accoutumée. La voix douce et claironnante s’était transformée en un étendard froid de terreur et de haine.


- Tu as amené des amis, Haiko ? commençai-je sur le ton de la plaisanterie. Tu n’aurais jamais dû revenir… Viens poser ton soi-disant collier sur ce sombre linceul, ou tais-toi à jamais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 867

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Dim 30 Avr - 23:47


C'est par le sud que Lilith arriva sous ses trais de vieille femme. Pendant a son bras, de nombreuses fleurs et plantes étaient couchées dans un panier en osier. C'est le sourire au lèvre que la "grand mère" entra dans le petit village. L'héritière du démon avait déjà activé son sixième sens et commençait a scanner la zone a la recherche de ses alliés.

Arrivant par le nord comme prévu, l'épéiste put sentir la signature de chakra de Haiko. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'elle trouva celles de ses trois bretteurs. De son troisième œil, elle se mit a suivre l'ancien Konohajin, déduisant aisément qu'il utilisait ses Byakugans grâce a la concentration de chakra qu'elle sentait dans ses yeux. La signature de Yumi ne tarda pas a apparaître a son tour sur son radar.
Au cou de la Esuki, la Kyudaime pu sentir un chakra étrange. L'énergie sombre n'était pas sans lui rappeler celle d'Hachibi. Était ce ce chakra noir qui était responsable du comportement récent de la maîtresse des glaces ? Si Drychda voulait des réponses, elle allait devoir tenir sa cible entre ses griffes.


*Cible localisée ; quarante-sept mètres nord, nord ouest de votre position.* lança t'elle par télépathie a ses trois élites. Il était temps pour eux d'établir un contact visuel avec la cible. Ils allaient devoir cacher leurs visages discrètement, se saisir de leurs armes, et se préparer a réagir a l'ordre d'attaque.

Autour des deux déserteurs, un petit micro climat semait ce qui semblait être de la suie. L'épais rideau de flocons noirs bloquait grandement la visibilité, ce que ne manqua pas de noter la Yojimbo. Les deux adversaires semblait parler quand la chef d'escouade donna les attributions.


*Ogoro, sors de ce nuage le plus vite possible après lui avoir envoyer ta meilleure attaque a distance, les autres, on charge et on envoi du lourds. J'veux voir tout péter ! Go, go, go !*

Pendant son monologue, la vieille femme avait enfilé son masque entre deux maisons, rabattu sa capuche sombre, et couvert le tout par sa sugegasa, avant de se diriger en courant vers le brouillard noir.

Le combat commençait ici.



HRP:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Lun 1 Mai - 15:08


{HRP : Je tiens à préciser qu'au moment du RP Chisame n'a non pas 11 ans, mais 16. Entre le rp des épéistes et celui-ci il n'y a eu que quelques jours IRL, mais dans le mois qui s'est écoulé IRP Chisame a subie le changement physique. J'ai naturellement demandé l'autorisation préalable du staff qui m'a été accordé, et de toutes façons le rp sera posté d'ici peu pour justifier cette métamorphose physique. Je tiens aussi a m'excuser de pas avoir post au premier tour. }




Me voilà donc pour cette mission fatidique, accompagné d'une belle clique de 4 personnes. Les deux autres épéistes, Lilith et un autre type. Chacun est prêt et vêtu de façon à se battre, ce combat semble important aux dires de l'héritière du démon. Sur une branche, je m'arrêta aux ordres et suivi les instructions. Une ancienne kage ?.. Un frisson d'excitation me parcoure l'échine toute entière. On va s'amuser, définitivement ! Ce mois d'attente en vaux la chandelle. C'est pas tous les jours qu'on chasse un ninja aussi puissant. Et ça risque pas de me filer sous le nez. Ce plan me semble tout bonnement à chier, et ma tête montre même mon désaccord en effectuant quelques courts mouvements de gauche à droite. Obligés de se déguiser ? C'est une ancienne Kazekage, et si on veut la capturer car elle est à la recherche de ces trucs cela veut dire qu'elle est consciente de sa situation.

N'importe qui serait sur ses gardes en toutes circonstances. En tant que ninja de ce niveau elle devrait avoir un jutsu de sensorialité, ne serait-ce qu'a mon niveau pour au moins détecter les présences ninja. Et même si elle ne l'a pas il est impossible que durant un rendez-vous aussi secret une famille marchande et une vieille débarquent comme ça à l'improviste. On utilise donc un appât qui peut se faire démonter en moins de deux alors qu'on va être loin ? N'importe quoi, ce plan ne m'inspire pas du tout. Mais comme tout le monde part déjà je n'ai pas vraiment eu le temps de m'exprimer. Avant que les groupes ne se séparent enfin, je soupire :

- " Ça va foirer ce plan... "

J'enfila mes habits sans rechigner, et suivi mon papa et ma "maman"... définitivement, qu'est-ce que je déteste ce mot ! Notre groupe s'avança, tous bien habillés comme des pauvres. Nos équipements étaient cachés mais à portée de main. Le mien encore plus, j'avais activé mon chakra sensoriel avant que la voix de Lilith ne résonne dans nos têtes. Nous étions proches du village et de la cible, de par ma vision j'observa des mudras s'effectuer. Et même si je me rendis compte quelques secondes plus tard qu'il provenaient de notre cible, j'avais déjà remis mon masque, enlever mon déguisement et pris les bouts de mon épée afin de courir. J'assembla cette dernière en rien de temps et la fixa grâce aux clipseurs dans mon dos.

Mes coéquipiers m'auraient sans doute suivi, et alors que je fonçais l'ordre d'attaque s'émit. J'étais déjà en avance et la zone avait été préparée par la proie. Il nous fallait nous débarrasser de cela. Dans ma course, je repéra un puits et décida d'utiliser l'eau de celui-ci afin de créer ma technique. Quelques mudras plus tard, un dragon aqueux sortit de la forme en pierre afin d'aller s'écraser sur le terrain formé de brouillard et de neige. Aucune envie d'atteindre cette Yumi, elle esquiverait de toute façon et je préfère largement avoir l'avantage du terrain avec moi. Je désactiva mon chakra sensoriel et dégaina Dantoo de mon dos à deux mains.

- " Que la chasse commence ! " criais-je d'un air à la fois amusé et sadique.



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Your arms are just too short to box with God

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 51

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mar 2 Mai - 21:13


Attendant le fameux signal avec impatience, Arya tapait du pied. Elle avait en cet instant une montée d’adrénaline. Allait-elle agir avant l’ordre de son supérieur ? Ce fut avec soulagement que Lilith donna la position de la dénommé Yumi Esuki. « Cible localisée ; quarante-sept mètres nord, nord ouest de votre position. » La kunoichi se mit en action très rapidement. Ne possédant guère le talent sensoriel, la jeune femme n’avait donc aucune idée d’où pouvait se situer l’ancienne Kazekage. Mais la maîtresse de Samehada donna carte blanche à son escouade. Un sourire se dessina rapidement sur le visage de l’ancienne pirate. Elle avait le droit de tout faire exploser, vraiment ? Avec grande hâte, elle dégaina les deux sabres légendaires qui ne manquèrent pas de faire quelques étincelles. La phase d’action pouvait commencer.

Rentrant par l’aile gauche dans le nuage, ses yeux ne lui servaient plus à rien. À l’aveugle, Arya leva ses sabres vers le ciel et les croisa. Un puissant courant semblait se former au-dessus de la scène et un étrange courant d’air débarqua soudainement. Un dragon d’une dizaine de mètre s’était formée. Par télépathie, elle demandait la position de la cible : « Où est-elle ? J’ai besoin d’une indication précise. » Le dragon avait rugi et un instant après il s’était abattu sur le terrain. Avait-il touché sa cible ?

HRP:
 


Dernière édition par Drychda "Lilith" Yojimbo le Sam 13 Mai - 6:02, édité 5 fois (Raison : Ajout de la zone HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6604-bingo-book-de-arya-kyuso#50765 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6326-presentation-arya-nami-kyuso
Messages : 277

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mer 3 Mai - 15:50



A peine le Shinobi fut entré dans son rôle de « responsable de famille », qu’il dut déjà en sortir pour revenir à la réalité. La personne qu’il allait affronter n’été pas des plus simples. Effectivement, l’ancienne Kazekage allait probablement leurs donner du fil à retordre, mais la supériorité numérique devrait jouer en leurs faveurs. Il n’empêche que l’attention devrait être au rendez-vous, cet affrontement déterminant allait marquer une page encore vierge, dans l’histoire de Kiri à raconter à la génération en herbe, et le moindre faux pas n’était pas permis.
Afin d’appréhender la situation au mieux, Ushi avait pris soin de contrôler au mieux son flux de chakra non pas pour le masquer totalement, mais surtout pour créer un effet de surprise au moment le plus opportun. Son expérience du combat n’étant pas des moindres pour un ancien chasseur de prime, cet exercice ne lui demandait que peu d’effort. Bien que si par malheur, il tombé sur un senseur, ça tentative sera donc veine. Car il serait dans tout les cas, GRILLEEE!!!
Ayant par ailleurs, dissimulé tout son attirail au fond de leurs chariot de marchant, il ne perdit pas une seule seconde pour tout revêtir : Son nouveau jouet légendaire et autre arme de de jet en quantité limité en tout genre, ainsi que ses précieux rouleaux dont il ne se séparait jamais. Puis, d’un geste swag, il remit son masque d’épéiste à la place ou il devait être, masquant totalement son visage qui à la base, l’était déjà à moitié !


_ Il semblerait que l’infiltration n’a pas duré longtemps, qu’on doit déjà attendre le signal d’offensive… Triste vie. J’espère simplement qu’aucun confrère ne mourra au combat aujourd’hui pour souiller cette terre fertile et verdoyante !  

Attendant patiemment le feu vert de sa supérieure, le ninja se tenait prêt, toujours en contrôlant son flux de chakra afin de le faire passer pour un vil petit shinobi sans trop d’intérêt. En vue des personnalités présentes, il devrait être pris en considération dans les derniers instants. Ce qui peut-être, l'avantagera.
Plus les secondes défilées, et plus le temps commençait à changer. Non loin d’eux, un étrange voile neigeux s’était mis en place, recouvrant l’infime flore verdâtre et banale qui jadis, devait être l’élément majoritaire du champ de batail. Tout cela était étrange et ne présumé rien de bien glorieux !
La cible n’était pas loin non plus cependant, ce qui semblait être un technique avancée réduisait le champ de vision, mais également la précision. Le combat déjà presque engagé, les manœuvres allaient devoir être précises et millimétrées afin de ne pas aller vers une mort quasi certaine. Yumi était loin d’être le vulgaire manant de bas étage et donc, ne se laisserait pas faire sans en découdre.  

Les frères et sœurs d’arme d’Akuma s’était empressaient de répondre au feu vert de leurs leadeur. A peine le temps de réflexion, que l’assaut débutait déjà avec du chakra dépensé…  D’une première action, un dragon acqueux fut créé à l’aide d’un point d’eau, non loin de son invocatrice, sur le flanc gauche, une autre technique bizarre, que le shinobi ne connaissait pas encore et le flanc droit… Bah c’est dans un timing parfait qu’il partit dans une course folle pour terminer d’encercler la gazelle démonique.


~¤ Vin diouce, ils ne me laissent pas l’choix les bougres !! j’vais devoir dégainer ! ¤~

C’est donc sur cette fameuse aile droite qu’il se retrouva. Il empoigna son arme puis, le tenant fermement de sa main droite, il déroula une partie du rouleau de sa main gauche,  servant à créer les explosions qui furent sa renommée. Une fois que la détonation se fit entendre, des éclats de roche humide et enneigé foncèrent dans toutes les directions sur environs un angle de 180° face au Shinobi. Au moins un devrait surement picoter la Kunoichi ???? Nous verrons bien.

~¤ …. Hâte de voir le résultat quand même… ¤~

Un épais nuage de fumé et de poussière se souleva entre Ushi et Yumi, formant ainsi un écran troublant la vue de celle-ci. si jamais elle tentait de passer au travers, et dans ce cas précis, le shinobi l’attendait de pied ferme. Tout en plantant son arme au sol, il joignit ses deux mains pour réaliser un courte série de moudra, activant ainsi une de ses techniques.


_ Haysa Fuin…

Dans l’instant, rien ne se produisit. Cependant, tout en saisissant de nouveau le manche de son sabre, il gardait tous ses sens en éveille, prêt à cueillir sa proie.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 80 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mer 3 Mai - 17:31

De la neige commença a tombé de vitesse folle, probablement un jutsu de Yumi.

- Tu as amené des amis, Haiko ? Tu n’aurais jamais dû revenir… Viens poser ton soi-disant collier sur ce sombre linceul, ou tais-toi à jamais.

Elle croit vraiment que j'ai peur d'elle ? Ses menaces me font pitier, elle est très forte mais Kage, Anbu, déserteur, je n'ai peur de personne. Elle commence à m'énerver en se prenant pour quelqu'un de supérieur. Malheureusement pour elle, ce n'est pas en faisant tomber de la neige que je vais prendre peur et paniquer. La dernière fois, je l'ai combattu seul, c'était peut-être une erreur mais ce n'est pas grave. Aujourd'hui tout va changer. Je recule d'environ sept mètres de Yumi.

- Yumi, tu me déçoit profondément. Malgré ta puissance, tu n'es pas digne de m'affronter. Tu recherches la puissance par la facilité, en cherchant de simple pendentifs. Tu es exactement comme Sasuke et Naruto, qui ont obtenu leurs pouvoirs grâce à quelqu'un ou quelque chose. Tu devrais faire comme moi, pendant ces trois mois j'ai appris trois nouveaux jutsus.  

Je marque un temps d'arrêt afin de reprendre.

- Mhmhmmh, ne soit pas naif. Tu crois vraiment que j'allais me rabaisser et chercher ton collier sans rien faire ? Nous savons tout les deux que je n'ai pas la collier, alors arrête de m'énerver d'avantage ou je risque de te le faire regretter.

Toujours avec mon Byakugan activé, j'observe cette neige qui tombe, c'est pathétique.

*Ogoro, sors de ce nuage le plus vite possible après lui avoir envoyer ta meilleure attaque a distance, les autres, on charge et on envoi du lourds. J'veux voir tout péter ! Go, go, go !*

Sortir de ce nuage ? Ne soit pas bête, avec mon Byakugan, je vois absolument tout. Je remarque que les autres ont déjà commencé à envoyer leurs jutsus. Je dois avouer que ça ne m'épate pas particulièrement, j'espère qu'ils ont mieux que ça parce ce n'est pas avec ça qu'ils vont arriver à quelque chose. Je sais ce que je dit, je l'ai déjà affronter. Mes jutsus basique étaient inefficace, si elle invoque de nouveau ses golems de glace, il faudra les détruire en priorité. Bon, je vais m'apprêter au jeu. Je vais lancer mon Gian, je pense que c'est parfait, j'effectue les signes nécessaire et un grand clair de 10 mètres de distance sort de ma bouche en direction de Yumi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5373-bingo-book-haiko-hyuga
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3972

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 4 Mai - 14:08

Comme à son habitude, elle m’avait délaissé. Allongé sur le ventre, je me complaisais en me grattant les écailles et en levant de manière alternée une aile, puis l’autre. Lorsque je m’imaginai rester ici pendant encore vingt-quatre heures, je ne pus retenir un long soupir suivi d’un bâillement.  Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais écorché vif ce vulgaire Hyûga et j’aurais vendu ses yeux au prix fort. Pourquoi fallait-il toujours qu’elle en veuille trop ? Après avoir remis en question les intérêts de ma maîtresse, je contemplai la glace qui me composait, songeur. Comme un phoenix ne meurt jamais vraiment, mon armature devait avoir porté une autre couleur par le passé. Quelle était-elle ? Blanche comme la neige, bleue comme le ciel ? Les goûts de mon invocatrice avaient tant changé en si peu de temps, et je n’avais pas mon mot à dire. Elle m’avait donné la vie, je lui devais obéissance. Mais jusqu’où ira-t-elle sur le chemin du trépas ? Soudain, le tonnerre s’empara de l’ambiance sylvestre et paisible. Les nuages noirs venus d’ailleurs déclarèrent la guerre. Yumi… Inquiet pour elle, je pris mon envol à toute allure.

~

- Yumi, tu me déçois profondément. Malgré ta puissance, tu n'es pas digne de m'affronter. Tu recherches la puissance par la facilité, en cherchant de simple pendentifs. Tu es exactement comme Sasuke et Naruto, qui ont obtenu leurs pouvoirs grâce à quelqu'un ou quelque chose. Tu devrais faire comme moi, pendant ces trois mois j'ai appris trois nouveaux jutsus.

Je ne pus m’empêcher de rire aux éclats en lui répondant, toujours de ma voix modifiée :

- Un gamin qui fait la morale à un des piliers du monde… Tu ne manques décidément pas d’audace.

- Mhmhmmh, ne soit pas naïve. Tu crois vraiment que j'allais me rabaisser et chercher ton collier sans rien faire ? Nous savons tous les deux que je n'ai pas le collier, alors arrête de m'énerver davantage ou je risque de te le faire regretter.

L’hypothèse d’un artefact en veille vola en éclats, tout comme l’espoir que j’avais de faire quelque chose de l’épave humanoïde qu’était ce clown. Mon sixième sens me dissuada cependant de poursuivre cette rixe verbale : une trombe d’eau s’approcha avant de se jeter dans la neige qui recouvrait les rues de ce village pittoresque, créant ainsi une sorte de mélasse de laquelle je me hâtai de m’extraire. Comme prévu, le gamin n’était pas seul… La seconde suivante, je sentis du chakra Raiton crépiter sur ma gauche. Au loin, deux lames nimbées d’électricité rayonnaient dans le chaos ambiant. Je reconnus immédiatement les célèbres armes de mon village d’origine, les Kiba. Ainsi c’était donc Kiri qui en avait après moi… Ce cafard de Konoha s’était vraisemblablement rallié à eux. J’eus une brève pensée pour Drychda Yojimbo, la nouvelle Mizukage que j’avais rencontrée à l’examen du domaine Futae. Elle semblait avoir enterré la hache de guerre à l’époque où je dirigeais encore le pays du vent : à en croire les événements d’aujourd’hui, ces accords ne tenaient plus. Décidément, encore un être digne de confiance en ce bas-monde ! Elle ne valait sans doute guère mieux que le Samidare.

Soudain, le tonnerre gronda. Et la lumière jaillit du ciel. Sans perdre une seule seconde, j’activai mon regard antique, laissant mes yeux épouser une teinte bleu cyan alors que l’éclair approchait. Puis plus rien. La grande Yumi Esuki avait-elle disparu sous ce fracas ? Une voix aiguë et moqueuse retentit pour dissiper les volutes de ce mystère.


- Il en faudra plus que ça, bande de p’tites mauviettes ! Hahahahahaha !

Gesenai, la malice incarnée. Il m’avait suffi d’un instant pour matérialiser cette armure vivante composée de glace noire. Elle venait tout juste, de son plein gré, de dessiner une bouche au niveau de mon propre nombril afin de communiquer avec ses nouveaux ennemis. Elle m’avait évité le pire, me protégeant du Raiton du détenteur des Kiba, mais j’avais pourtant le souffle coupé, comme si je venais de subir une lourde atteinte : je baissai les yeux sur mon flanc droit pour constater que mon armure noire y était tachée de sang. Entre l’instant où Gesenai était apparue et celui où la foudre s’y était heurtée, de minces éclats de pierres étaient venus se loger dans ma chair. Face à moi, Haiko avait la bouche grande ouverte et les mains jointes. Il avait probablement combiné sa propre technique à l’offensive d’un Kirijin, et les étincelles qui m’entouraient le confirmèrent. Je tentai de reculer pour préparer ma contre-attaque, mais… mes muscles ne répondaient pas. J’étais paralysée, au beau milieu du champ de bataille. À cela s’ajoutait l’intense douleur de ma blessure. Mon coeur battait la chamade alors que je jubilais à l’idée de souffrir, à l’idée d’être mise en difficulté. Avais-je enfin trouvé des adversaires à la hauteur de mon courroux ?

Occupée à me demander comment j’allais bien pouvoir me sortir de ce pétrin, je fus surprise par un cri que je connaissais pourtant si bien : mon phoenix transperça le dôme de neige tel un oisillon qui chercherait à retourner dans son oeuf, paradigme de confort et de bien-être. Il fonça en piqué vers moi tout en expectorant un puissant souffle de glace sur le sol du village. La fraîcheur de cette violente brise avait instantanément gelé la mélasse qui y reposait encore. Une fois arrivé à mes côtés, l’oiseau du grand nord avait utilisé son autre faculté : en un battement de cils, il s’était transformé en ailes de glace qui s’accrochèrent dans mon dos le plus naturellement du monde en se collant à Gesenai. Elles battirent d’elles-mêmes, me propulsant à mon insu haut dans le ciel. J’observais désormais le terrain d’affrontement de très haut, mes muscles crépitant encore. Je n’étais pas seule.


- Reste continuellement en mouvement, autrement on serait une cible facile pour les fers jumeaux de l’orage. affirmai-je d’un ton parfaitement calme qui contrastait avec mes yeux tétanisés d’excitation.

Les ailes givrées se mirent aussitôt au travail, vacillant d’un côté puis de l’autre, formant d’agiles pirouettes dans le ciel bleu. Je n’étais pas immobile à un seul instant. Un appareil buccal se forma alors sur mes ailes indépendantes :


- Tu ne comptes tout de même pas rester dans ce bourbier ? C’est notre parfaite opportunité pour déguerpir : on ne sait pas de quoi ils sont capables, on ne sait pas combien ils sont, ce serait de la folie de ne pas fuir…

Je laissai mon calme de côté pour faire place à une voix transcendée par mon ardeur.

- Quatre. Ils sont quatre. Je les sens comme on peut sentir un fruit pourrissant sous notre nez. Ce sont probablement des épéistes de la brume, je sais à quoi m’attendre.

- Les deux chocs que je viens d’encaisser m’ont fait de l’effet, ma belle. rétorqua Gesenai, sonnant encore comme un prépubère tout droit sorti d’un asile. Je pourrai pas éternellement te couvrir. Si tu t’enfuis pas MAINTENANT, tu vas y passer.

Mes muscles immobilisés y étaient peut-être pour quelque chose, mais je restais stoïque comme un roc face à leurs arguments. Mon collier rayonnait d’une aura orangée qui se voyait presque dans mes yeux plus bleus que le ciel. J’avais assez fui.

- Je ne partirai pas avant d’avoir dressé une toile mémorable. ajoutai-je simplement en regardant avec insistance la neige qui s’écoulait encore à terre, s’agglutinant sur l’épaisse surface de glace créée par la solidification du dragon d’eau de tout à l’heure.

La tempête de neige semblait s’interrompre, aboutissant à une couche d’environ un mètre. Les Kirijins me contemplaient sans doute virevolter dans les airs, toujours sous la volonté de mon phoenix. Ils seraient donc certainement surpris en réalisant que la menace venait d’ailleurs…


- Bachiatari Obake. soufflai-je simplement.

La neige qui ensevelissait le village du pays des bois se vit animée par le chakra des pupilles Esuki : d’innombrables mains de glace sortaient déjà du sol pour chercher à asphyxier les shinobis de ma terre natale, comme si des âmes égarées tentaient d’emmener les coupables dans la tombe.


«Ce tombeau sera votre tombeau.»

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 867

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 4 Mai - 21:44



Dans le petit village du pays du bois, les civils courraient se mettre a l'abris lorsque Lilith entra dans le brouillard enneigé. Son sixième sens toujours dirigé sur sa cible, la bretteuse s'était assurée de camoufler son chakra en approchant. Autour d'elle, de gros flocons noirs emplis de chakra tombaient drus, entamant grandement la visibilité. Un manteau sombre recouvrait le sol qu'elle battait de ses pas au bruit étouffé par la neige.

Un son grésillant siffla dans le brouillard. Sous son masque, l'épéiste plissa ses lèvres ridées pour former un sourire. Arya avait donc finalement réussi a maîtriser la technique du Dragon de Foudre. En trois mois d'entrainement, c'était elle qui avait le plus réussi a s'approprier ses épées. Drychda n'avait pas vu ça depuis qu'elle même s'était un jour emparé des lames foudroyantes. Si leur maniement lui avait été assez simple, cela en avait été de même pour l'ancienne pirate. Les Kiba semblaient se plier naturellement a sa volonté. En serait il de même si elle tentait de manier les six autres ? Avait elle l'étoffe d'un Héritier du Démon ? Ayant boudé l'occasion qui s'était présentée a elle de tenter de saisir une autre des sept, elle n'était pas prête de le savoir...

Le son lourd d'une explosion avait lui aussi retenti, suivi de celui de gravats chutant au sol. Akuma prouvait lui aussi qu'il pouvait se montrer digne de sa nouvelle arme. C'est a ce moment que le phœnix de glace, crachant son souffle givré vers ceux qui avaient osé agresser sa maîtresse, entra sur le radar de Lilith. L'apparition de la création volante provoqua une réaction immédiate de sa part. S'immobilisant d'un coup en laissant son manteau tomber de ses épaules, elle joint ses mains devant sa poitrine. Les yeux clos, elle se concentra sur sa respiration en aspirant a elle l'énergie naturelle environnante. Dans son dos, deux appendices trouvèrent rapidement leurs routes dans de fines fentes présentes sur la partie dorsale de son armure légère. Prévues a cet effet, ces fins espaces laissèrent la place aux ailes de s'étendre.

Dans le dos de sa cible, prête a voler, la Yojimbo restait concentrée alors que l'ancienne Kazekage prenait son envol. Proche de l'Héritière du Démon, le trajet des flocons sembla se courber l'espace d'un très court instant. Comme toujours, la toile de la réalité se pliait au bon vouloir de la samurai. L'espace corrompu se tordit alors, lui accordant une vitesse seulement égalée par les plus grands. Le premier battement d'aile eu un effet immédiat. Les deux appendices - qui a leur forme et leur couleur ressemblaient plus a ceux d'une chauve-souri que d'un papillon - propulsèrent Lilith vers le ciel.

Au dessus du brouillard, la désectrice récidiviste enchaînait les mudras en se dandinant dans tous les sens. Elle cherchait surement a se rendre moins facile a toucher par des projectiles ou des techniques a distance, mais elle n'aurait pu prévoir que Lilith sorte soudain du brouillard pour apparaître subitement dans son dos. Sur l'ordre de sa maîtresse, Samehada apparut dans la main de sa manieuse alors que celle ci levait le bras au dessus de sa tête. La technique ennemi venait juste d'être lancée lorsque, visant le dos ailé de sa cible, la Mizukage abattit son bras avant de recommencer son geste encore et encore, dessinant violemment un huit horizontal de son arme monstrueuse.

Au contact avec les créations de glace, Peau de Requin absorberait leur chakra, les laissant aussi fragile que du verglas, tout en les brisant de ses écailles déchirantes. Si la pluie d'éclats sombres signifiant la destruction de la glace chuterait en contre bas, Drychda laisserait son arme suivre les morceaux en ouvrant la main, saisirait une a une les aiguilles plantées dans sa ceinture, et les tirerait sur le corps découvert de son adversaire qui, privé de ses ailes, tomberait rapidement vers le sol.

Toujours bénie de sa vitesse prodigieuse, la Kyudaime était bien décidée a suivre le moindre déplacement de son adversaire...




HRP:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo


Dernière édition par Drychda "Lilith" Yojimbo le Sam 13 Mai - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo http://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Ven 5 Mai - 16:47





Comme prévu, le dragon se mélangea à la neige déjà présente afin de créer un terrain immonde dans lequel pratiquer. Je fis alors un bond arrière afin d'atteindre la branche solide d'un arbre plus éloigné. Dans toute cette action, mon impact avait été quasi nul. Certes nous avions l'avantage du terrain, mais la cible venait d'esquiver la plus grosse partie des jutsus. Elle semblait cependant mal au point, mais dotée d'une armure extrêmement solide. Les actions défilaient à une grande vitesse et le phoenix qui arriva pour sauver sa maîtresse n'eût aucun impact sur moi. J'étais positionnée bien loin pour quelqu'un combattant au corps à corps.

L'avantage du terrain ne semblait plus le notre. La proie était dans son élément et il fallait vite modifier cela. Les mains au sol pouvaient seulement rêver de m'atteindre, mon altitude étant bien trop haute. Elle souhaitait donc prendre son envol afin d'avoir un avantage de position ? En tout cas, elle sait s'habituer au terrain celle-là. Et sa vitesse m’empêche de l'atteindre avec des projectiles. Ils étaient 3 au sol, moi j'étais plus en arrière. Mais où est Lilith bordel ? Et c'est en relevant mon regard que je l'aperçu, une fraction de seconde. Sa position, je venais de l'enregistrer dans mon esprit alors que mes jambes se contractaient au maximum afin de bondir. J'espère qu'elle réussira son action car je ne compte la louper la mienne.

En bas il réussiraient bien à se débrouiller, entre l'électricité et l'explosion le sol ne fera pas longtemps. Il me fallait être concentrée de mon plus fort potentiel afin d'avoir le plus de performance possible. Lorsque le pic de force fut atteint, mes jambes se déclenchèrent telles des ressorts pressés pendant des heures. La branche pourtant solide se craquela sous la pression du bond alors que mon corps parcourait à présent le domaine aérien. Ma lame bien en main, je ne pouvais rater mon action. J'avais les pupilles grand ouvertes malgré la pression de l'air sur mon corps. La résistance de son armure avait paré des éclairs de chakra, il ne fallait donc pas la sous-estimer.

Bien, j'ai de toutes manières ce qu'il faut. Malgré ma vitesse actuelle, je réussis à concentrer mon chakra dans mes mains. Ce dernier se transforma en une eau fine qui vint à recouvrir entièrement la lame. Sa portée, son tranchant et sa résistance n'était désormais plus à contredire. Je suis celle qui peut tout couper. Deux missiles étaient sur le point de s'entrechoquer. Le missile Chisame et le missile Yumi. Au moment opportun, j’élancerai mes bras de la gauche sur la droite. Fendant l'air crucialement afin d'atteindre le flan de mon ennemi.

Oouups, ai-je oublié de vous dire qu'il s'agissait du flanc déjà mal au point ? Qu'est-ce que je suis horrible..

Au vu de ma vitesse, il lui faudrait requérir soit d'une bonne esquive, soit d'une très bonne contre-attaque ou alors d'une extrême défense. Oui je sais, il faut l'avoir vivante. Mais bon une proie qui n'est pas blessée c'est pas une vraie proie non ?



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Your arms are just too short to box with God

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 51

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Dim 7 Mai - 20:53

L’offensive d'Arya avait touché sa cible, mais l'armure de la Kazekage était redoutable. L'attaque n'avait sans doute pas était aussi efficace que prévu. Toujours avec attention, la kunoichi observait le terrain ainsi que ses occupants. Elle vérifiait par la même occasion que ses alliés ne manquaient de rien. Lilith qui s'était jetée sur la kunoichi avec une rapidité prodigieuse semblait s'en sortir à merveille. Cependant, elle n'était pas seule à combattre et l'ancienne pirate comptait bien lui venir en aide. Préparant une stratégie redoutable, la Juunin remarqua soudainement qu'elle était clouée au sol, comment cela avait-il pu se produire ?

En effet, l'oiseau légendaire de Yumi avait craché une puissante technique qui avait givré une bonne partie du terrain. Commandant au dragon de tirer un arc électrique sur sa propre position, la jeune femme se libéra de l'étreinte glacée. Sa coéquipière, Chisame avait quant à elle anticipé l'assaut, ce fut avec justesse qu'elle en réchappa. Arya n'avait pas beaucoup de réflexe, un défaut qui dans le futur pourrait lui être néfaste. Il fallait frapper fort et mettre hors d'état la Nukenin.

Bondissant dans les airs avec dextérité, Arya leva une nouvelle fois les Kibas vers le ciel, ordonnant au dragon de s’abattre à nouveau sur la Esuki. Elle espérait réduire en cendre son adversaire. Son attaque n'allait peut-être pas causer la mort de l'ennemi, mais le coma était une chose certaine. Juste après le dragon aqueux - le dragon électrique.

_ Disparaît, traître !

HRP:
 


Dernière édition par Arya "Nami" Kyuso le Mar 16 Mai - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6604-bingo-book-de-arya-kyuso#50765 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6326-presentation-arya-nami-kyuso
Messages : 277

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mar 9 Mai - 9:10



Le champ de batail commençait à prendre une drôle d'allure. Se déferlement d'élément le rendait méconnaissable et donc, l'emprunte que laisserait se combat après son passage, était comparable à une tornade meurtrière n'épargnant personne sur son passage... Les pauvres villageois habitants ces quartiers auront beaucoup de mal à s'en remettre. La végétation également d'ailleurs. Car, en un claquement de doigt une zone bien ciblée faisait l'objet d'une scène théâtrale digne des plus gros drames.
Premièrement, de la neige recouvrant l'ancien manteau verdoyant qui jadis donnait tous son charme à ces lieux qui était pourtant paisible et reposant. Un endroit sein ou nous pouvions autrefois entendre la douce mélodie reposante des oiseaux créant un environnement joyeux et paisible. Puis, de l'eau, venant s'abattre sur se sol qui fut d'une pureté sans égale, changeant ainsi la consistance da la terre bien ferme, en un mélasse boueuse sinistre et glissante...
Encore une fois. La monstruosité de l'Homme s'exprimée. Indiquant bien que chacune de ses actions étaient contre l'environnement. Plus de respect pour cette mère nature qui par sa bonne fois, a tentée de nous inculquer le respect d'un paysage divers et varié afin d'émerveiller le regard des plus passionnés.
Pour achever cet attentat envers elle, un nouveau souffle de glace venant des cieux, pourfendant les airs pour venir s'échouer sur la couche blanche et froide, laissant apparaître des extrémités cherchant à saisir les plus faibles et les moins vigilants, dans le but unique de les entraver et de les noyer sous cette forme d'eau aux molécules physiquement modifiés par la température!


C'est sans dire que le shinobi, enfouie dans ses pensés, blazé par cette destruction massive, fut presque saisie par une main de glace. bien que reculé par rapport à la neige, la technique de Yumi réussie tout de même à l'empoigner par la cheville droite, cherchant à l'emporter sur le tapis. C'est inexttrémis que d'un coup en arc de cercle, partant de sa gauche pour finir sa course à sa droite, que son arme découpa la base de la main, lâchant immédiatement sa prise. Puis, d'un bond en arrière, il s'éloignai toujours un peu plus de la zone neigeuse afin de ne plus être à portée.


~¤ Okay. Cette partie est donc impraticable... Sauf si, je tiens à me faire empoigner par ces étrange mains de glace. Je ne sais pas combien peuvent en sortir, mais restons sur nos garde.... ¤~


Etant terre à terre, se n'est qu'après cette courte réflexion pensive, que le ninja leva les yeux vers le ciel et aperçu enfin sa cible flotter dans les airs, tel un ange déchu chassé du paradis. Bien que restant en mouvement dans les cieux, Yumi restait une cible plus facile à atteindre, si les combattants disposaient des bonnes armes. En effet, plus de relief pour la protéger!

Cependant, se qu'il avait préparé pour la suite était encore vague. Comment procéder? Toute l'équipe d'escrimeur avait l'air bien rodées. Lui en revanche, malgré ces facilité d'adaptation, cherchait un angle d'attaque. Au sol, les possibilités restait minces dans le sens ou les éléments n'étaient pas réunies pour lui donner l'avantage. Se propulser dans les airs restait une solution envisageable cependant, il s'exposerait à une offensive de l'ennemi qu'il ne pourrait aucunement esquiver, seulement encaisser avec son corps comme seule armure. Donc, il n'avait plus d'autre choix! de sa position, ne se préoccupant plus de ses coéquipiers déjà tous lancé dans leurs offensives, C'est donc de mouvement ample qu'il se saisi d'un parchemin se trouvant initialement posé sur son dos, puis le déroula de façon plutôt élégante pour un bourin.

De se parchemin, deux silhouettes humaine firent leurs apparitions. était-ce la fin? Non! tel un chef d'orchestre, ses bras commencèrent à se mouvoir articulant ses deux patins maléfiques. à l'image d'un pianiste renommé, ses doigts glissaient tel sur un clavier somptueux orné de blanc et noir pour donner vie aux nouveaux venues qui sous les ordres de leur manipulateur, prirent le chemin du combat.
à l'unisson des clinquements boisé constituant en majorité les marionnettes d'Ushi, Boogyo et Zaraki s'élancèrent conjointement vers leur cible.
La plus grosse des deux, sous l'ordre du shinobi, pris les devant le poing ciblé vers Yumi dans l'espoir d'atteindre sa cible? Effectivement. Mais d'un geste soigneux en arc de cercle des ses bras, Ushi fut passer Zaraki devant son confrère, sabre à la main. La mâchoire de se dernier s'ouvra largement pour laisser apparaître une épaisse fumée blanche masquant ainsi les deux compères qui pouvait à présent surprendre l'ennemi. Boogyo repris sa course afin de percuter de son poing toujours en avant, Yumi se tenant dans les airs. Zaraki lui, toujours sous les ordre de son détenteur, descendit un peu plus bas, toujours masqué par son brouillard, puis repris le chemin du combat pénétrant cet écran, le pourfendant de son katana afin de toucher sa cible et détruire son armue.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 157

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 80 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 11 Mai - 17:14

J'ai vu grâce à mon byakugan un phoenix arriver. Probablement celui de Yumi. Ce dernier lance un souffle de glace pour givrer le terrain, après ça Yumi monte sur son phonix, puis, des mains sortent du sol pour essayer de nous chopper. Les esquiver avec mon Byakugan, c'est chose facile même si les mains sont rapide.

La temperature a rapidement changé. Il fait très froid mais bon c'est pas ça qui va me déconcentrer. Que faire ? Je me contente de reculer tout en évitant les mains de glaces. Je prépare les signes nécessaires pour créer un clone Raiton, puis je me prépare à tout contrer si quelque chose vient sur moi ou pas.

C'est fait. Avec mon clone Raiton près de moi, je reste sur mes gardes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5373-bingo-book-haiko-hyuga
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 3972

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Ven 12 Mai - 18:10

La mort du traître. Tel est le nom que portera certainement ce tableau une fois achevé. Pour l’heure, je mêlais les couleurs de ma palette d’un air satisfait, y présentant toute une variété de coloris aussi sombres que froids. Pas une seule couleur chaude, ce n’était pas dans le thème. Le ciel que j’avais dépeint manquait cependant d’une touche de lumière ; le clair-obscur apparaîtrait alors comme un chaos salvateur. Alors que j’exultais à l’idée de mon triomphe, les ailes qui battaient dans mon dos se firent de plus en plus lourdes, comme si elles rêvaient d’être ailleurs.

- Yumi… Loin de moi l’envie de te désobéir, mais je n’aurai bientôt pas le choix. Regarde ce qu’ils font des âmes errantes que tu condamnes à pire que leur sort.

Intéressant. Ainsi les êtres du Shimogan pouvaient faire preuve de compassion l’un envers l’autre ? À moins que mon phoenix ne souhaite réellement argumenter en faveur d’un retrait… Cela devait être le cas puisque je n’avais pas entendu ce crépitement caractéristique qui ponctuait de part et d’autre ses prises de parole : il n’avait pas dit son dernier mot. Pourtant, il se tut. Et je mis une seconde de trop à réagir : tandis que tous les Kirijins que j’avais détectés s’extrayaient tant bien que mal de ma technique, une offensive surprise me prit de cours. Je ne fus prévenue qu’à l’oreille, lorsque ce fracas retentit sur la paroi de mon armure impénétrable. Le fracas d’une épée. Glissant un oeil dans mon dos, je constatai une nouvelle fois la performance de mes compagnons : amoindrissant son épaisseur partout ailleurs, Gesenai avait encaissé le choc en créant une main de glace qui retenait le bout de la lame, la piégeant à mes côtés, probablement suffisamment proche pour que je puisse flanquer un coup à son propriétaire… Mais ma cuirasse enfantine ne connaissait pas le fer qu’elle avait paré. Je vis d’abord le terrible visage qui la détenait, ou plutôt sa chevelure abîmée, seule trace humaine qu’elle - car il s’agissait certainement d’une femme - laissait transparaître au travers de son masque. Je ne la sentais pas. Et pourtant, elle dégageait une aura pestilentielle, celle d’un monstre assoiffé de sang. L’espace d’un court instant, je crus même ressentir un certain frisson. Et puis je compris. Cette odeur de danger ne venait pas d’elle, mais de ce qu’elle tenait en main : Samehada, la dévoreuse d’énergie. Et encore une fois, je ne compris que trop tard : Gesenai devenait déjà de plus en plus fragile, tout le chakra dont elle était issue se faisait absorber goulument. La forteresse devenait une maison de paille. Et le grand méchant loup souffla.

- Survis, vieille morue… lâcha-t-elle, accordant sa dernière once d’énergie pour faire apparaître sa gueule de givre à hauteur de mon épaule.

Je reconnaissais bien là son espièglerie. Mais là n’était pas son dernier acte : dans un élan héroïque, elle se désolidarisa de ma chair, me laissant flotter libre comme l’air. Une minute… Mes ailes y étaient accrochées ! Mon volatile avait heureusement eu le réflexe de reprendre sa forme initiale, s’envolant un peu plus loin à l’horizontale. Il avait raison de me laisser ainsi : il était ma dernière porte de sortie, il ne pouvait pas se permettre de redevenir oeuf. Lorsqu’il serait revenu de ses cendres, je serais déjà enfermée dans une geôle que j’avais moi-même construite, quelque part sur un littoral de Kiri.




Seule. En l’espace d’un instant, cette sorcière tout droit sortie d’un conte de fée m’avait privée de mes fidèles alliés. Cependant, arpenter les routes de ce monde ces derniers mois m’avait bien fait comprendre une chose : je n’avais besoin de l’aide de personne. Sans ailes ni armure, je chutais à vive allure vers le sol glacé d’Hayashi. Quelques instants seulement me séparaient d’une chute mortelle. Mais j’en avais assez de ne pas avoir le temps. D’abord cette vieille peau, puis Samehada, la disparition de Gesenai… Non, je ne me laisserai plus surprendre. Rejoignant mes poignées, je formai un signe afin d’activer mon exploitation cérébrale. Il était temps de faire marcher mes méninges. Décuplant leur productivité, je réalisai ce qui m’avait échappé jusqu’alors : cette femme était certainement une kunoichi sensorielle de haut rang qui avait dissimulé sa présence. Cet élément faisait d’elle un adversaire redoutable, sans compter son sabre tristement célèbre et la rapidité à laquelle elle était arrivée à mon niveau sans se faire remarquer… un semblant de téléportation ou bien une vitesse à couper le souffle ? Dans un cas comme dans l’autre, je ne pouvais pas espérer la devancer… pas dans les airs.

Enivrée d’adrénaline, je me laissai donc tomber des cieux en restant vigilante. Et la perfidie de mes ennemis me donna raison : ils comptaient bien profiter de l’instant de déstabilisation que leur avait offert leur partenaire - peut-être même leur supérieure à en croire l’écart de puissance ? Ainsi je vis une Kirijin s’élancer depuis un arbre pour foncer dans ma direction, Kabutowari en main. Au même moment, le tonnerre gronda de nouveau : les Kiba étaient de nouveau à l’oeuvre. Enfin, le dernier épéiste en lice semblait avoir mobilisé des marionnettes qu’il s’était empressé de dissimuler derrière un rideau nuageux. Une épéiste s'élançant corps et âme sur un simple appui, deux morceaux de bois fonçant dans les airs sans prévention de rechute, et un éclair ciblé déjà en préparation. Me basant sur les informations fournies par tous mes sens, je m’appliquai à calculer les trajectoires de ces multiples offensives. Je parvins vite à la conclusion qu’aucune d’entre elles n’était ajustable : ils s’étaient tous basés sur ma position actuelle, et probablement sur une anticipation de ma vitesse de chute. Je n’avais donc qu’à dévier de mon sillon… Composant quelques mudras, je rapprochai mon poing droit de mon buste ensanglanté pour charger mon jutsu. Il était difficile d’entrevoir ce qui se tramait autour de mon membre, la pression que l’air appliquait dessus et les fumées couleur de jade qui l’entouraient ne faisaient plus qu’un. Un cri audible se déchaîna, celui d’une guerrière jubilatoire.


- RAAAAAR, KAZE TEKKEN !

La seconde suivante, un gigantesque poing venteux teinté de vert fonça en ligne droite vers la fumée blanche des marionnettes. Celle-ci se dissipera sans doute lors du contact, peut-être même qu’un pantin y laissera quelques échardes. Mais l’intérêt principal était tout autre : le souffle avait été tel qu’il avait suffi à créer un important recul, transformant ma chute strictement verticale en une oblique obtuse. Tous les efforts de mes ennemis réduits à néant : ne pouvant pas changer de cap une fois dans les airs, à l’instar de l’éclair qui finirait par pourfendre le vide, ils me laisseraient rejoindre le sol sans encombre. Oui, absolument sans encombre. Ils comptaient peut-être encore sur ma folie d’amazone pour me laisser finir en crêpe. Mais j’avais plus d’un tour dans mon sac… L’artiste sait toujours tirer sa révérence. Mon sixième sens encore en marche, je ressentais les présences alentours : que faire ? M’isoler et me cacher pour soigner rapidement cette plaie qui me faisait un mal de chien ou bien… faire couler le sang ? Si vous vous posez encore la question, rappelez-vous qui je suis. Alors qu’il ne me restait que quelques mètres avant de rejoindre mon élément, une voix retentit dans mon esprit. Une voix que je reconnaîtrais parmi des milliers.

«Yumi-chan, je sais pas ce qui t'arrive en ce moment, mais si tu es en manque de graines de wasabi, sache que j'arrive avec une cargaison rien que pour toi.»

Lui ? Ici ? Il me parlait par la résonance du cristal de glace dissimulé dans la poche intérieur de mon gilet. Comment le samouraï avait-il pu me retrouver ? Avec un peu de chance, il ne serait toujours pas rentré à Suna depuis son départ pour enquêter sur le culte et il ignorerait donc ma désertion. Dans tous les cas, il avait l’air de vouloir me prêter main forte… Je n’avais qu’à profiter des renforts que le ciel m’offrait avant d’aviser sur l’avenir que nous avions en commun. Satisfaite de cette nouvelle, je jetai un dernier coup d’oeil dans mon dos afin d’être sûre d’avoir semé mes ennemis. Je déglutis aussitôt en découvrant une horde de senbons. À en croire leur trajectoire, ils provenaient de la sorcière. Paniquée, je me retournai immédiatement, tendant la main pour atteindre la neige qui jonchait encore la terre. Un innocent oiseau suspendu à un arbre observait la scène d’un oeil intrigué. Afin d’hydrater ses cornées pleines de curiosité, il cligna des yeux. Lorsqu’il les ouvrit de nouveau, ma silhouette avait épousé celle de la poudreuse, me laissant disparaître alors que les armes de jet se plantaient sans effet dans les flocons noirs. Au même moment, derrière l’instigateur de cette barbarie, la mort pointait le bout de son nez. Je sortis de la neige derrière Haiko Hyûga, ayant évidemment opté pour l’original et pas pour le clone qui avait failli à tromper ma sensorialité. Le poing vengeur brandi dans les airs, celui-ci était chargé d’une puissance qu’il n’avait encore jamais encaissée. À la vitesse à laquelle j’avais surgi de nulle part, alors qu’il se croyait bien à l’écart du combat tel le lâche qu’il était, il n’avait pas la moindre chance d’esquiver à temps. J’avais visé la tête, pour cette fois ne lui laisser aucune chance de survie. Son corps décapité allait rejoindre la douce neige, laissant son cerveau s’envoler avec les espoirs d’une vie future qu’il n’aurait pas le luxe d’affronter. La mort du traître, tel est le nom que j’accorderai à ce tableau après avoir donné ce dernier coup de pinceau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 545

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Mar 16 Mai - 21:56

La vitesse de Lilith était impressionnante, elle déchirait l'air de ses déplacements et tordait l'espace temps, si bien que Yumi ne put prévoir ce qu'elle avait décidé pour elle. Malgré sa grande intelligence et son esprit aiguisé, elle ne put empêcher le coup de Samehada qu'au dernier moment en créant in extremis un bouclier de glace qui la protégeait elle et son phœnix. Le bouclier fit mine de tenir puis céda en emportant l'aile du malheureux oiseau avec lui. L'oiseau semblait tomber mais son aile se reconstitua à partir de la glace qui le composait, il perdit en taille mais pu s'envoler de nouveau et repartir.

Alors que Yumi tombait, sans défense réelle mais en gardant son esprit agile et à l'affût de la moindre possibilité de renversement de situation, le dragon du marionnettiste, qu'elle pensait linéaire dans ses trajectoires utilisa la marge faible d'imprévue qu'elle avait mit de côté au vu du grand nombres d'informations complexes qui déferlaient dans son cerveau. Le dragon dévia et frappa la kunoichi de plein fouet. Celle ci en revanche décida de ne pas se laisser faire en ripostant avec un poing de vent qui  annule tout les attaques lancées pour les autres Kirijin. Le choc du dragon l'a trop déstabilisé et elle reçoit partiellement une partie de la volée de senbon envoyé par la Mizukage. Blessée mais prête à user de sa stratégie pour éliminer ses cibles elle feint d'être blessée et morte à en devenir glace puis se fond dans son élément précédement tombé au sol et la neige pour disparaître et se placer derrière Haiko en lui laissant une infime chance d'esquive son coup qui relèverait du miracle. L’uppercut du médecin est précis et assommera son assaillant si celui ci n'esquive pas.

Yumi Esuki, élément ajouté :

Santé : 75%

EDIT YUMI (suite au départ précipité de Drychda du forum) : Agacée par le fait de voir la désertrice lui filer entre les doigts, Drychda Yojimbo utilise de nouveau son puissant boost de vitesse pour foncer vers le sol désormais atteint par son opposante. Il semblerait néanmoins qu'elle ait sous-estimé les contrecoups qui accompagnent un jeu aussi dangereux avec l'espace-temps. Alors qu'elle était parvenue à quatre mètres de hauteur, comme si sa conscience avait été happée, elle tomba dans les pommes, désactivant par la même occasion ses techniques actives. Ce fut également le cas de sa métamorphose : la vieille femme qui représentait Lilith n'était plus. Son masque cachait encore ses traits de jeune femme, mais n'importe qui présent ici serait capable de reconnaître la Mizukage une fois ce couvre-chef ôté. La neige encore au sol semble avoir amorti sa chute, mais la Yojimbo n'a pas l'air d'être prête à se réveiller avant un bon moment...

© Kyrua Uchiha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1725

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 18 Mai - 0:17

He's gotta be strong, he's gotta be fast and he's gotta be fresh from the fight...



Le chant des cigales accompagnait le tumulte de sa course, tambours battants, haut les cœurs et branle-bas de combat. Vif comme le vent hurlant aux désespoirs le chant de la guerre, celui du sang, de la bataille... Le chant que récitait son sabre. Alors que défilait différentes couleurs allant du vert provençale au marrons, l'ermite nouvellement star de ce monde pensait subitement à un jour fatidique qui avait marqué son alliance avec les Esuki d'un fer rouge. C'était le désert de Suna tel que vous le connaissez, tel que nous le connaissons. Pas besoin d'une description ultra poussée. Il reste le même, seul et triste avec pour seul but dans la vie que de servir de cercueil naturel pour les plus chanceux. La bataille contre les faucheurs battait son plein, et le sang giclait à la pelle, la sueurs était venue se mêler aux grognement d'exténuations des combattants. Il sentait son sabre déchirait la chair de l'homme qui y était courbé, déglutination du sang versant des larmes de douleurs.  En croisant son iris le samouraï avait alors eu la malheureuse impression de plonger dans les méandres nébuleuses de sa dernière victime. Il y voyait son âme, il lui arrachait d'une vil main, se nourrissant du désespoir de ce dernier, pour légitimé celui du renouveau Sunajin. Ce qu'il retint de ce jour funeste était la seule bonne raison qu'en ce bas monde, où vivent charognes et chérubins, les hommes de cœurs, survivent en s'accaparant celui des autres.

Après plusieurs heures passées à un âpre combat, l'alliance libératrice avait réussie à obtenir la réédition des persécuteurs... Cigarette en bec, pour se maintenir concentré, il chassa cette pensée nostalgique d'un mouvement de tête. Le samouraï le savait le lieu du combat n'était pas loin, il lui fallait rester sur ses gardes. En prenant une bonne impulsions il usa de ses jambes pour sauter sur une branche d'un grand saule, son feuillage orangé  était d'une beauté déconcertante. Si cela ne tenait qu'a lui il aurait pris un moment sur son temps si précieux mais si restreint pour le contempler et en apprécier l'élégance naturel. Pour le nouvel écrivain ce chef d’œuvre de nature  était source d'inspiration. Il avait en tête quelques vers. * Affrontant le désir, le soleil couchant, consomme l'étreinte de la chair, par le feu ardent *.  Expirant un jet de fumée, sa clope à moitié consommée. Le regard fixé sur un point non visible. L'expert en art du sabre se tenait prêt, ils étaient là, elle était proche son ami d’antan.  A l'aide de sa main gauche il dénoua le petit bout de corde qui servait à maintenir son sabre dans son manche, lorsqu'il voyageait.  Soupirant il avançait lentement vers la destination qui était sienne, sa longue cape noir caressait le sol, et ses sandales de pailles faisaient s’affaisser l'herbe dense et verte.  Il soupirait encore de la fumée. Cynique,  son aura changea du tout au tout, le gentil homme laissait peu à peu place à la bête qu'il avait si longuement tenu en cage. L'ardeur du combat lui avait tant manqué, tant l'épisode Iwajin n'avait été qu'un fiasco à titre personnel. Il pourrait ici donner pleine mesure de son talent, il ne comptait pas se brimer, la seule personne qui lui restait était tout bonnement en danger.

Tout doucement à l’affût du moindre écu, au cas ou l'infortune viendrait à guetter l'homme qui donnait sa vie pour le  bushido arrivait alors sur les lieux du crime. La neige sur le sol en plein automne témoignait d'elle même. Yumi était bien là, et elle devait soit en découdre, soit ses goûts en décorations avaient bien changés. Sur le sol blanc se  reflétait  une ombre assez grande, de taille humaine, le sourcil gauche levé, une nouvelle cigarette prête à être allumée. Le samouraï qui avait du mal à distinguer la personne qui volait tel un aigle, due plisser les yeux et placer sa main droite sur ses sourcils pour enfin comprendre que la personne qui agissait depuis les cieux n'était autre qu'une éphémère rencontre du domaine Futae. Entre-autre il reconnus la samouraï Mizukage qui sans doute à cause d'usage répété de techniques assez puissantes, tomba inconsciente sur le sol enneigé par le combat qui faisait rage jusqu'à présent. Soufuku Nitobe savait qu'il était rare pour une femme d'embrasser la voix du bushi, de mémoire la caste des samouraïs était encore très machiste et cette dernière était la seule femme portant un katana et jurant d'Hagakure qu'il avait rencontré. D'une voix rauque, doté d'un calme détonnant mais au regard assassin, en tant que malicieux personnage, l'Hachidaime Kazekage lança assez fort pour être entendu par le menu fretin:

-  Ce n'est pas des manières d'agir de Gozarruuu. S'en prendre au Kazekage en titre s'est déclencher une guerre entre votre village et Suna. Je vais donc vous laissez une chance, soit vous vous en allez en acceptant votre erreur. Soit, vous risquez de ne plus avoir l'occasion d'admirer un nouveau clair de lune, autrement-dit récupérer le votre chef et allez-vous en !.

Sur ses gardes il était prêt à dégainer, et si l'un des joyeux loufoque avait la mauvaise idée de lui lancer ne serait-ce qu'une épingle à cheveux alors Soufuku prendrait ça comme une déclaration de guerre et s'en suivrait une mise à mort prononcé et irréversible. Pour le moment son plan marchait à merveille, il avait établi quelques minutes auparavant avec Tsubaki une stratégie. Lui devait s'occuper de l'assaillant le plus fort et Tsubaki... Du reste, bien-sûr le plan ne s'arrêtait pas à ce point là, entre manœuvre pour déstabiliser l'adversaire et honnêteté la vie d'un combattant était semée de doute et de souffrance.
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Lorsque vous rp avec moi, vous pouvez mourir à tout moment."
"Si le PJ en face de moi meta, la sentence est la mort de son Perso."
"Ni amis, ni ennemis, que des faire-valoir"

#Notionderisque


"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".


"Is demum miser est, cujus nobilitas miserias nobilitat"
LUCIUS ACCIUS-Télèphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 113

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Jeu 18 Mai - 17:59





Le missile Yumi dévia subitement sa course, alors que le missile Chisame allait le percuter de plein fouet. C'est au moment où elle se déplaça dans les airs que je désactiva ma technique afin de ne pas dépenser plus de chakra. Tout se passait extrêmement vite, il en était de même pour moi. Alors que la masse d'air verte fonçait sur moi, je plaça le plat de ma lame contre cette dernière. En forçant avec mes mains, et à l'aide de la pression de la technique adverse mon corps se dégagea vers le sol à une assez bonne vitesse. Ayant calculé mon coup comme il se le devait pour une guerrière d'élite, je fonça vers le terrain encore glacé. Encore dans les airs alors que mon corps fonçait à une vitesse similaire à celle que j'avais atteint afin d'atteindre ma cible, je pouvais comprendre la situation au sol.

Lilith était au sol, apparemment inconsciente. Puis, il y avait mes camarades tous au sols. De droite à gauche, il y avait Nami, Ushi puis Haiko. La proie semblait avoir disparue dans le sol encore vivant. Mais pas pour longtemps. C'est alors dans un effet littéralement fracassant que ma lame et moi arrivons sur la surface glacée et enneigée, près de l'héritière du démon. A l'impact, la neige dans un périmètre de quelques mètres carrés s'envola et la glace se fendit sur plus du double de cette surface. Au moins les mains ne nous gêneraient plus ici. Ma lame s'était bien plantée dans la glace, et il m'avait suffit de laisser mon corps retomber au sol, lâchant un instant Dantoo avant de la reprendre par le manche, juste à ses côtés.

Il me suffit de seulement quelques secondes, afin d'entreprendre mon mouvement pacifiste. Je rengaine ma lame légendaire dans mon dos avant de faire quelques pas en diagonale. Une fois à côté du corps bien tranquille, je saisis ce dernier à deux mains afin de placer Lilith sur mon épaule gauche. Je la tiens dans le dos de la main du même côté où son corps inconscient repose. Puis, mon regard se dirige vers cette épée démoniaque. D'un simple balayage, je l'envoie valser sur une partie non touchée par la neige. Cette épée vivante ne semble avoir aucune empathie, mais il faut la garder chez les épéistes. D'un saut en arrière, je pose l'héritière du démon auprès de son épée.

Je dégaine ensuite ma lame puis j'active mon chakra sensoriel afin d'établir de nouveau un plan de la zone. L'homme arrivé plus tôt parle alors que plus loin, quelqu'un d'autre s'approche de notre position. Je ressens également que quelqu'un d'autre s'est rajouté derrière, et il s'agit certainement de Yumi vu la façon dont elle a disparu. Un simple coup d’œil me suffit d'ailleurs à confirmer ma théorie. Après que le vieil homme en face de moi ait fini sa tirade, je lui réponds simplement en avançant, me positionnant entre lui et mes compagnons :

- " Des menaces sans actes, c'est un chien qui aboie sans mordre. "

Puis j'effectue un saut en arrière afin de prendre mes distances et d'être sur mes gardes. Ma sensorialité aurait repérer un afflux de chakra de mon opposant, mais aussi la position de la personne non identifiée. Préférant prévenir mes alliés, je dicte :

" Finissez Yumi ! Ennemi droit devant et sûrement un autre en approche, restez sur vos gardes ! "

Dégainant ma Dent Du Boucher de la main gauche, j'étais parée à recevoir l'offensive adverse.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Your arms are just too short to box with God

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 51

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Ven 19 Mai - 22:55


Arya peinait à croire que Lilith fut défaite. L'ancienne pirate était admirative de cette dernière et elle ne comprenait pas comment l'héritière du démon avait pu être vaincu. À vrai dire, c'était inconcevable. Lorsque le masque de la défunte tomba en miette, le faciès d'Arya se décomposa. En effet, la dénommée « Lilith » était en réalité la Mizukage  : Drychda Yojimbo. Yumi avait drôlement bien réussi son coup, ainsi la Kazekage venait de mettre hors-jeu l’atout majeur de cette partie.

Un nouveau protagoniste avait fait son apparition : un vieil homme, du moins, c'était ce que son apparence laissait paraître. Il était venu mettre en garde les épéistes, quel culot de défier les légendes de Kiri ! À première vue, l'étranger ne semblait pas au courant de la situation politique de Yumi Esuki. La Juunin le dévisageait, elle en conclut donc que le nouvel arrivant était lui aussi un Nukenin de plus à rayer de la carte.

_ Yumi a abandonné ses fonctions de Kazekage depuis un bon moment. C'est une ninja déserteuse, une traîtresse de la plus grande envergure ! Si tu choisis son camps, tu devras faire face à la justice de Kiri... En es-tu réellement sûr ?

Chisame avait très bien réagi en mettant l'épée et le corps de Drychda à l’abri. Le dragon de foudre était une technique très coûteuse dont il ne fallait pas abuser. Un instant après, le monstre électrique poussa un hurlement dès plus strident avant d'exploser en une multitude d'éclairs. Le vieillard était majoritairement la cible de cette offensive, elle avait pour but de le mettre en garde, de lui montrer la puissance du village de la brume. Le bruit incessant de la foudre qui se propageait sur la scène et les flashs qui éblouissaient probablement l'ensemble des protagonistes rendaient l'atmosphère pesante. Arya comptait bien venger celle qui lui avait fait confiance, la Yojimbo était son idole.

HRP:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6604-bingo-book-de-arya-kyuso#50765 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6326-presentation-arya-nami-kyuso
Messages : 277

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 110 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Ven 19 Mai - 23:57


Le combat battait son plein promettant d'être une apologie historique. Une histoire qui serait à marquer de la plus belle écriture encrée sur une feuille de parchemin qui, génération après génération sera comptée au jeune Kirien. Pas seulement pour mettre en avant le futur exploit des épéistes non, mais aussi le courage et la détermination mise en œuvre par l'Esuki qui apparemment, n'avait pas finis d'en découdre. A regarder au premier abord, la première image venant à l'esprit du shinobi, une lionne solitaire défendant son repas durement chassé! Tout cet instinct de survie mis en avant. Un exemple à suivre.
Les attaques du marionnettiste déferlaient telle une pluie ardente s'abattant sur Kiri, fouettant tout relief se dressant devant elle. Toujours concentré dans ses manœuvres tactiques, son esprit ne put s'empêcher de détourner le regard vers cette silhouette féminine et âgée en chute libre, qui s'abattît finalement sur le sol enneigé qui bientôt, serait recouvert d'un filet de velouté rougeâtre. Devant son regard stupéfait par la scène s'étant produite devant lui, un bruit sourd résonnait à présent dans ses oreilles. Sûrement le fracas des os contre le sol, même ayant été amortie grâce à cette paillasse glaciale blanche pure (pour le moment).

_ Mizu!! Furent les premiers mots prononcés après cette atroce nouvelle. Un coup dur pour l'équipe d'escrimeur.

Alors que Chisame avait de son côté réussi à utiliser la technique de la Kunoichi à son avantage, afin d'avoir de nouveau les pieds sur terre, elle s'empressa de se diriger vers le corps inerte de Drychda, donnant un coup de savate au passage à Samaheda pour la projetter hors de la zone active, non loin de la position d'Ushi. Puis elle prit ensuite la MizuKage sur ses épaules se rapprochant tout deux vers leurs confrères.
Entre temps, un nouvel arrivant venait de faire son entrée a fond de cale sur-le-champ de bataille, clope au bec, dégageant de petits nuages de fumée tout autour de son visage. Un discours vaillant digne des grands héros de ce monde échappa ses lèvres venant se déposer légèrement sur le creux des oreilles du ninja, l'ouïe scandalisée par ses viles menaces.

_ Doucement l'ancêtre! Prononça Ushi d'un air sarcastique. Tu avances que ce n'est pas une manière de traiter la Kazekage en titre? Il me semble que Suna n'est plus sous ses ordres. De plus, nous ne rentrons pas en guerre avec le pays du sable. Si j'en crois l'histoire, c'est elle qui s'est attiré les pluies diluviennes de Kiri en le désertant. Nous avons toutes les raisons du monde pour la traquer et de lui faire payer l'affront causé à notre village. On ne fait que récupérer notre bien!

Ushi répondit à sa coéquipière lui faisant un rapport vague, d'une seconde personne approchant de leur position. La situation commençait à virer et n'annonçait rien de bien glorieux. Le vieillard se tenant devant eux respirait la confiance en soit ainsi qu'une grande expérience à plein nez.

_ La retraite n'est pas envisageable, l'honneur du village en prendrait un coup. Cependant, nous perdons l'avantage chaque minute qui défile... Notre nouvel adversaire n'a pas encore usé de son chakra, nous oui. De plus, on attend un autre invité surprise. Notre mizu est gravement atteinte et je ne pense pas qu'on puisse se permettre d'affaiblir à nouveau nos forces militaires. Le plus étrange est qu'ils disposent d'un moyen de communication. Il est donc évident que n'importe quand et à n'importe quel moment, ils peuvent rentrer en contact.
Même si ce n'est pas mon état d'esprit, on devrait plier en retraite. De cette manière, on dispose d'un avantage, nos visages masqués et nos voix modifiées! Du coup on aura toujours la possibilité de les attaquer simultanément avec un effet de surprise et bien mieux planifier que ça ne l'a été aujourd'hui.
Il faut se rendre à l'évidence, Cette bataille est perdue d'avance. Drychda étant hors combat, dans l'ordre des grades, j'ai la responsabilité de vos vies entre mes mains. Soit je donne l'assaut général et on a 20% de chance de pouvoir prendre la fuite car, nous possédons aucune information sur le shinobi qui est en chemin, ni sa localisation, il peut être partout! Soit on repart maintenant pour mieux préparer la prochaine! Et je vous jure que nous aurons gain de cause les amis!


Avant même de pouvoir terminer sa phrase, Araya riposta sur le vieux croûton qui se tenait non loin d'eux, prêt à dégainer. Un geste héroïque? Ou bien un mouvement de désinvolture montrant clairement la jeunesse de la Kunoichi encore en manque léger d'expérience? Espéront simplement que Nitobe soit aveuglé par les flashs créaient par des éclairs provoqués eux-mêmes à l'aide de son dragon de foudre.
Le grondement de la bête s'était fait entendre un peu après que la lumière éblouissante s'interposa entre Soufuku, Yumi et Haiko. Etant un peu plus éloigné, l'effet se fit moins ressentir voir pas du tout. Un petit plissement et s'était repartit de plus belle. Mais en plus de rencontrer un gène oculaire, un assourdissement déstabilisant et troublant devrait surement atteindre les adversaires des épéistes, laissant une chance supplémentaire pour la proie du Kazekage de s'en sortir.

Sans plus attendre, profitant de cette infime fraction de seconde, Ushi contrôlant encore et toujours ses pantins qui se rapprochaient à son bon vouloir du sol, Boogyo se saisit de samehada, l'enferma dans son abdomen avant de retourner au même titre que son confrère dans leurs rouleaux attitrés.
Il plongea ensuite les mains dans sa sacoche fixée à sa hanche, poche dans le dos, pour y sortir quatre kunais autour des quels une note explosive était enroulé autour de leurs manches respectifs. Ils les propulsèrent de manière précise à ce qu'il se plante chacun à la base des troncs d'arbres surplombant la petite bourgade de paysan ou le combat faisait rage.
Une nouvelle détonation se fit connaître suivi d'un bruit oppressant des cibles chutant lourdement sur Le vieux et Esuki.

Si les autres épéistes avaient une once d'intelligence, leur réputation était de repartir en vainqueur en un seul morceau. Et non d'aller vers une mort certaine. L'heure n'était pas encore venue et la journée allait s'achever avec une lourde perte à encaisser. Une épreuve terrible pour Kiri. Le moral des troupes était atteint. Une réflexion devrait se faire...
C'est d'un bon en arrière qu'il ouvrit le bal, regardant attentivement derrière lui s'assurant que ses alliés le suivre.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 164

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   Sam 20 Mai - 19:01


Une vive lumière transcenda les cieux grisés, semblant fendre le voile nuageux, alors que le tonnerre hurlait à la mort. Le Nukenin leva alors les yeux, avant que plusieurs détonations n'aient lieu, faisant s'écrouler les arbres non loin. Visiblement, personne n'avait cru bon d'attendre l'ancien Iwajin, pour débuter les festivités, ce qui, de toute évidence, le mettrait de mauvais poil.

"Putain d'vieillard ... ça te coûtait quoi de m'attendre cinq minutes ..."

Poursuivant sa course effréné au cœurs des bois, son corps serpentant entre les arbres, il pris l'initiative de grimper, afin de s'offrir un meilleur point de vue. Bien que le terrain, n'était pas des plus abordable, il sut distinguer, une demi-dizaine de shinobi, faisant face à Nitobe, ainsi qu'à une jolie femme, dont la crinière d'un blond si clair, ne laissait guère planer de doute.

"Attend ... quoi ... ils battent en retraite ... Oh ... certainement pas ..."

La vue du marionnettiste engageant un repli général ne l'enchantait pas davantage, la route fut longue, un combat lui avait été promis, un combat lui était donc dut. Il s'empressa de former le sceau du tigre, afin de transporter son corps par le biais du Shunshin. Réapparaissant alors, les pieds au sol, à une bonne dizaine de mètre de ses opposant, l'un d'eux, sans doute le chef d'escouade, lui faisant face.

- C'est donc ça la fierté du shinobi ... ? Fuir comme des lâches ... malgré la supériorité numérique ... Après avoir attaqué à cinq ... une seule personne, par couardise ... ?

Soupirant bruyamment, il tira lentement un paquet de cigarettes, venant pincer l'une d'elle entre ses lèvres, avant d'en allumer le bout à l'aide d'un petit briquet. Il releva lentement les yeux vers les Kirijin, autant son manteau, avant d'écarquiller un sourcil.

- Ni... Nitobe ... c'est ÇA, tes ennemis ... qui agressent ta Kage ?

Bien malgré lui, il ne put s'empêcher d'éclater de rire, à la vue des deux jeunes filles, ainsi que du clown, constituant l'hypothétique élite, de Kirigakure no Sato. Il dévisagea un moment de plus le bouffon, détaillant les caractéristiques de son physique, avant d'ajouter, en essuyant les petites larmes aux coins de ses yeux.

- Hé ... mais lui, je le connais ... nan ? C'est ... arf ... j'ai plus son nom ... le raté ... que j'ai ouvert en deux ... à l'examen de Kumo ... ?

Il leva lentement sa main unique, devant son torse nue, débutant une composition de mudras, marquée, de deux temps d'arrêts. Sa peau adoptant une teinte noirâtre, libérant anarchiquement de fins filets de vapeur, accentué par le froid enveloppant la zone. Son regard se posant successivement sur les deux Kunoichis présente devant lui.

"Mi ... Tsuchi no reibyō ... Tora ... Akuma no Ikari  ... Uma, Ushi, Mi, Tatsu ... Yabuken ..."

- Normalement ... je serais plutôt du genre à ... vous montrer mes "talents" mais ...
vous avez agressés quelqu'un ... et j'ai besoin de ce quelqu'un ...


Sans attendre davantage, il fit usage de sa vitesse accentuée, pour éviter l'actuel chef d'équipe, afin de directement s'en prendre aux deux femmes derrières lui. S'approchant dangereusement de celles-ci, semblant favoriser l'attaque sur Arya, plutôt que sa camarade. Son regard se releva vers la rouquine, alors que de sa main, il formait de nouveau le sceau du dragon, un air sérieux, presque trop calme laissant son visage figé. Arrivé à portée, il orientait sa frappe vers le ventre de celle-ci, comme pour une uppercut, écartant ses doigts, légèrement refermés, pour l'atteindre avec sa paume.

"Tatsu ... Akuma no ken."

Il n'attendait désormais, plus que la réaction de ses adversaires, quand le coup qu'il s'apprêterait à porter, déchirerait en deux la pauvre épéiste. Dans un festival de flammes et de sang. S'il ne pouvait se vanter d'être le plus fin stratège Shinobi, l'impact psychologique de ses techniques, plus que violentes, avait le mérite d'en déstabiliser plus d'un. S'il bouillait intérieurement à l'idée de se battre, ses traits n'en semblaient pas moins paisible, son regard avait perdu cet air railleur, sans doute une première dans son histoire, Tsubaki semblait concentré.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5515-bingo-fiche-tsubaki#42853 http://sns-rp.forumgratuit.org/f400-dossier-tsubaki-narahima http://sns-rp.forumgratuit.org/t5512-l-avenement-de-tsu-chapitre-un-la-tant-attendue-presentation-en-cour#42813
Messages : 28

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 50 両

MessageSujet: Alo   Mar 23 Mai - 17:56



Le cœur noir de douceur, les yeux blancs mis-clos las de regarder ce monde, semblait marcher un jeune garçon.

Ses pieds traînaient le long d'un sentier ; patiemment, lentement, ils attendaient que le destin les guide vers de nouveaux horizons. Son âme en peine, paisiblement laissait voguer le fil de ses pensées, oubliant le fait même d'être en vie. L'impression était telle, que sa silhouette ressemblât bien plus à un fantôme qu'à toute autre chose.

L'enfant s'arrêta. L'on entendait au loin des bruits de feuilles qui se froissaient, d'écorces qui s’effritaient. La nature semblait en proie à de terribles convulsions : d'horribles, de douloureux supplices, des grincements horrifiants qui figuraient provenir des profondeurs de la terre.

Lentement, il tourna la tête en direction des bruits, alors qu'une mélodie triste et douce s'élevait, dictant ses agissements.





Umarekawari - Réincarnation - 1

Non moins paniqué,
L'enfant entreprit de marcher.

La terre se fendait de sursauts,
Craquelait, se cabrait ;
Tel un gentil cabot,
Démontait la forêt.

Il n'y avait plus d'ordre,
Il n'y avait plus de sens
Dans cette forêt boisée
Aux arbres dégoupillés.

L'enfant continua
Il marcha, trébucha,
Alors que dans les cieux
Volait un oiseau bleu.

L'oiseau bleu disparut
Ne laissant dans le ciel
Que les nuages blancs
Et funeste présage.

-------

Quelques instants plus tard,
Le garçon arriva.
Les ninja étaient, ici,
Armés et décidés.

L'enfant ne comprit pas
L'enfant ne chercha pas.
Ses mains s'agitèrent gracieusement
Et dans ses doigts se posèrent des kunai.

Un regain de chakra,
Un papier attaché,
C'était sûrement l'un des seuls attirails
Que possédait le garçon.

--------

Ni bien, ni mal,
N'était engagé là.
Le garçon attendait,
Le destin arriver.

Bien longtemps, il n'avait vu de monde.
Bien longtemps, s'étaient fermés ses yeux.

Maintenant ses pupilles,
Découvraient la lumière,
Maintenant ses pupilles,
Levaient le voile sur l'ombre.




_ _ ___________________________________________ _ _

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une désertrice ? Où ça ? - Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Hayashi no Kuni-
Sauter vers: