Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Crash en forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 748

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Crash en forêt   Mar 25 Avr - 21:11

img_rp
Crash en forêt

Découverte d'un monde perdu
Ft. Kyrua Uchiha

Automne 119, alors que Kyrua revenait de Suna, exténué mais déterminé à franchir le grand désert aride de sable pour rejoindre son aéronef il se souvint d'un vieux mythe qui avait bercé sa jeunesse. Les mots de la vieille femme qui les contait était sans pareil et même si il était incapable de les reconstituer précisément il se souvenait de leur contenu :
Avant que nous naissions vivait une autre civilisation. Des hommes qui ne possédaient pas l'art de maîtriser le chakra car seul leur déesse suprême possédait ce pouvoir qu'elle utilisait pour régner sur l'univers. Ces hommes durent apprendre à vivre sans et ils comblèrent ce manque de savoir par la suprématie de la mécanique. Très vite, ils arrivèrent à ère d'apogée où la machine et l'homme ne faisait qu'un, créant de grands oiseaux de métal volant dans le ciel.
À mesure que leur savoir évoluait, que leur confort de vie s'améliorait, ils devenaient une menace de plus en plus grande pour la Terre qui les accueillait, commençant à déforester la grande forêt de Hi, brûlant des charbons, polluant l'air et ses environs. La grande déesse qui ne prêtait pas attention aux gouttes d'eaux qu'elle avait créé fut averti du désastre que courait son monde si elle laissait faire ses humains. Ainsi, elle envoya ses émissaires sur notre planète afin de mettre fin à cet âge d'or devenu au fil des années décadent. Ce peuple, non décidé à se laisser mourir, décida de se défendre par tout les moyens. Il avait en leur temps inventé une arme inspiré de leur déesse, étant capable de capter un rayon d'énergie si puissant qu'il pouvait, selon leurs dires, tuer un dieu. Une terrible guerre éclata entre les envoyés de la déesse et ce peuple qui croyait tant en leur pouvoir qu'ils en étaient devenu arrogant. Après 50 ans d'un conflit qui mit à mal tout une civilisation, le peuple perdu fut vaincu.
On dit que leurs trésors sont toujours présent dans le monde shinobis, perdus dans les vestiges des ruines de leur grande cité. Hélas, tout les explorateurs qui ont tenté de la retrouver n'ont jamais été en mesure de corroborer ces dires, certains ont même disparu. Selon les légendes, la mystérieuse cité serait cachées et recouverte par la végétation dense des grandes forêt de Hi.


À y repenser, Kyrua n'avait pu dire si il croyait ou non à ses histoires mais il était depuis toujours un fervent admirateur des contes et légendes du monde des shinobis. Tout son trajet se déroula pour le mieux, il prit le temps d'aller et venir dans ses petits appartements. En effet, l'aéronef qu'il avait choisit pour aller à Suna n'avait rien en terme de confort comparé à celui qu'il avait choisit pour emmener ses shinobis à Kumo. Il décida d'affiner la trajectoire de l'aéronef sur les coordonnées de Konoha afin qu'il puisse piloter automatiquement puis il fila dormir. Tout ces évènements l'avait perturbé au plus haut point. Quand il y repensait, il avait failli mourir à cause de son incompétence quant à l'utilisation de son sharingan. Si son précieux allié ne lui avait pas sauvé la mise pour lui permettre de récupérer il ne serait peut être pas dans cette embarcation. Il ôta ses vêtements et se toisa dans le petit miroir de sa chambre. Il débordait de vitalité mais il éprouvait des besoins qu'il avait pendant un long moment oublié comme celui d'aller dormir. Il se coucha et se lova sous ses couettes de duvet puis se mit à regarder le grand hublot qui lui donnait une vue sur le paysage aérien qui défilait à tout allure tandis que la machine poursuivait sa course. Petit à petit, ses yeux se fermait et son esprit s'apaisa. Il dormait.

Alors que le soleil pointait le bout de son nez, un système d'alarme doux mais aigus et continue finit par réveiller Kyrua qui n'avait pas dormir depuis des années. Cette sensation retrouvée lui faisait un bien fou et il savait qu'il y aurait tellement d'autres nuits où il pourrait apprécier de se reposer littéralement. Ce bruit continue le ramena hélas vite à la réalité. Il s'agissait de l'alarme collision de son aéronef !!!

Mais qu'est ce qu'il se passe ?!

Il s'habilla en quatrième vitesse puis rejoignit au plus vite les commandes de bords dans la salle des commandes du petit appareil. Il ne comprenait pas tout mais l'aéronef semblait voler convenablement et à bon allure, porté par les vents qui soufflait dans sa direction. En jetant un œil bref sur l'extérieur, il survolait à présent les grandes forêts de Hi. Il se pencha sur son écran de navigation et là.... Il vit... Un immense trou au sens littéral du terme était présent sur la carte représentative de la topographie de la région, il ne comprenait pas d'où cela pouvait il venir car il voyait bel et bien la forêt s'étendre à perte de vu sans interruption. Il passa en revu les différents codes de programmation qui pouvait peut être bug mais ne voyant pas de problème apparent il décida d'activer son sharingan. Il savait que sa pupille lui permettrait d'y voir plus clair concernant tout ça. Il commençait dès à présent à lier son instinct à sa maîtrise de la pupille et il n’eut pas de besoin d'y penser pour qu'elle s'active, comme une seconde peau. Très vite, différentes choses changèrent dans son aspect de la perception des choses mais cela ne le désarçonnait plus, il commençait à y être habitué. En revanche ce qu'il vit devant lui, lui glaça le sang. Il ne pouvait pas décrire ce qu'il voyait car il ne voyait tout bonnement rien. Comme si une partie de la forêt avait été engloutit dans un miasme sans vie. Il désactiva son sharingan puis commença à enclencher les procédures d'évitement afin de dévier de sa trajectoire cet événement bizarre. Trop tard ! Il n'arrivait pas à modifier les codes de coordonnées le dirigeant vers Konoha et sa fin proche inexorablement. Au même moment une communication entrante venant d'Iwa faisait son apparition dans ses notifications :

Kyrua sama ! Nous avons une alerte de catégorie 4 sur le centre commercial d'Iwa. Votre présence est requise pour pouvoir poursuivre les démarches d'éradication de la menace ! Ceci n'est pas un exercice.

Décidément, rien n'allait, entre l'attaque de sa ville et ce phénomène étrange...

Ici Kyrua Uchiha, message reçu, je fais route sur Iwa au plus vite. Je suis dans une zone des terres du pays d'Hi no Kuni où j'ai de nombreuses interférences et de nombreuses pannes matérielles due à un mystérieux puits à énergie dans la région. J'espère pouvoir arriver sain et sauf à Iwa.

Kyrua sama ! Nous avons également détecté la présence du déserteur répondant au nom de Tsubaki Narahima. Que devons nous faire à son sujet ? Pour le moment il semble aider à repousser l'attaque de la terroriste, une dénommée Aria Vivace, Jashiniste.

Une fois la menace écartée, capturez le, mort ou vif. Usez de votre ruse si nécessaire, jouez sur la carte de la reconnaissance et faites en un sauveur de la ville pour quelques heures puis mettez le gentillement en cellule le temps de mon retour. Si il refuse de coopérer, vous avez le droit de l'abattre sans sommation. Attention toutefois il est très dangereux et... shhh.. shhhh...  *Offline*...

Il n'avait pas le choix...

IA Isos, donne moi l'accès manuel aux commandes de bord.

Accès accordé.

Un fauteuil sorti tout droit d'un film de science fiction sorti du sol avec tout un attirail de commande technique. Kyrua prit place et se mit au commande son aéronef. Au début serein car il pensait pouvoir simplement tirer les commandes vers lui pour faire dévier l'appareil, il ne put arriver à faire bouger quoique ce soit. Un force invisible l'empêchait visiblement de manœuvrer et l'attirait vers cet espace étrange. Soudain, tout les systèmes de bords s’éteignirent soudainement et gardant son équilibre en vol une dernière fois, l'aéronef entama sa longue descende vers les enfers. Kyrua paniquait littéralement et du se cramponner rapidement à son siège pour ne pas être propulser en arrière et hors de l'appareil sous la force de la perte d'altitude. Il tenta de réinitialiser tandis qu'il chutait son invit de commande, une fois, deux fois, trois fois...

Allez..... Fais un effort ! Je ne peux pas mourir comme ça !

Au dernier moment, son invite de commande se ralluma, et il eut le temps d'envoyer une balise de détresse contenant ses coordonnées. L'aéronef s'éteint de nouveau, laissant Kyrua seul, à la merci des arbres qui allaient bientôt entrer en collision avec son appareil. Il se mit à réfléchir rapidement. Si il sautait, il avait peu de chance de survivre à cette altitude et il ne possédait plus les pouvoirs d'Ashiro. Il fonça jusqu'à son armoire pour récupérer ses équipements ninjas, y compris ses armes à feu puis il se cramponna à ce qu'il pouvait en attendant le choc. Lorsque les premiers arbres frappèrent contre la coque de sa machine il fut propulsé violemment contre le mur de bois de sa chambre en passant au travers et se retrouvant, accroché par la force de ses bras à l'arrière de la nacelle tant bien que mal. Les chocs qui suivirent arrivaient à une vitesse trop élevée et il n'eut d'autre choix que de lâcher pour ne pas être pris dans les débris de la destruction de son vaisseau. Dans un réflexe, le Uchiha dégaina ses Elementalis pour tirer plusieurs balles de vent et amortir sa chute, puis il agrippa à une branche, puis une autre à mesure qu'elles se brisaient sous son poids. Pour enfin terminer sa chute sur le sol, blessé mais vivant. Il lui fallu plusieurs longues minutes pour totalement recouvrer ses esprits. Il se mit à scruter les environs qui lui semblait bien différents de ce qu'il avait pu voir dans le monde mais lui semblait en même temps familier avec ce qu'il y avait à Iwa. Les reste d'une architecture d'une civilisation inconnue qui semblait antique de part ses ruines mais avancée de part sa technique de construction semblait se présenter devant lui...

Incroyable... Il se pourrait alors que... Les légendes soient vraies ?!

img_rp

Tout à l'heure, les balles de ses pistolets n'avaient pas envoyé le vent de chakra Fûton. Son chakra semblait être inefficace dans cette zone, pourtant, il sentait une aura provenir de l'immense brèche entre les deux sculptures. Il décida de s'y diriger laissant derrière lui cette trop sombre forêt. Heureusement des balles réelles se trouvait dans un de ses chargeurs ce qui lui permettrait de se défendre si il y avait une quelconque menace car il se retrouvait à nu contre tout ennemi, ne pouvant utiliser son chakra. Soudain, il entendit un bruit vif et sec derrière lui, comme si quelque chose ou quelqu'un venait de passer derrière lui. Il se retourna et se saisit de ses armes. C'était la première fois qu'il avait réellement peur pour sa vie.

Il y a quelqu'un ?..

Il devait sortir à tout prix de cette forêt cauchemardesque car tout cela allait finir par le rendre fou. Des jours, puis des semaines passèrent sans qu'il puisse trouver la moindre issue. C'était comme si la forêt le gardait enfermé ici, tout les chemins qu'il empruntait le ramenait toujours au même point. Heureusement il avait réussit entretemps à trouver les restes de son aéronef possédant assez de vivre pour pouvoir tenir une année, il avait également décidé de dormir là bas. Il avait également découvert, en parcourant les vestiges de la cité qui l'inquiétait de part son calme totale où ni la faune ni la flore ne semblait vouloir faire de bruit, comme si l'espace et le temps s'était arrêté pendant un instant. Plusieurs inscriptions étaient gravées sur les murs et il se mit en quête de les déchiffrer pour passer le temps. Plusieurs dessins faisait référence à une arme, pensait il, qui ressemblait étrangement à celle qu'il était en train de développer. Quand il ne passait pas son temps à essayer de décrypter tout ça, il le passait à essayer en vain d'utiliser ses facultés ninjas. Il n'arrivait plus à escalader les arbres, il ne pouvait plus marcher sur l'eau. C'était comme si son chakra s'était éteint avec son arrivé dans cette cité. La nuit, la cité irradiait de bleu ce qui ne le rassurait guère au début mais il finit par s'y habituer avec le temps. Plus le temps passait et plus il se négligeait sur ses toilettes, laissant ses cheveux et sa barbe pousser.

Automne 119, déjà 6 mois passé et toujours aucune nouvelle d'une quelconque escouade de sauvetage. Décidément il allait devoir faire sans... Il s'était de toute manière résigné à sa vie d'ermite. Peut être Iwa avait il jugé bon de le laisser à son triste sort ? Ce qui l'embêtait en revanche un peu plus c'est qu'il venait de perdre 6 mois de vivre dans un incendie accidentel qu'il avait déclenché... D'un autre côté, une immense porte étrange bloquait son avancé dans ses recherches sur la cité, elle semblait être la clé de toute sa compréhension et les textes gravés autours d'elle faisait référence à un moyen de l'ouvrir il allait devoir rapidement la déchiffrer. Désormais, son temps était compté.

   

   

_ _ ___________________________________________ _ _


   


Dernière édition par Kyrua Uchiha le Mer 17 Mai - 21:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Sho Akemi
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 59

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Ven 28 Avr - 4:33

L'argenté pouvait enfin marcher, il n'avait eu que ça... Ouais des frais gratuit, remboursement d'achat et une auxiliaire de vie qui venait régulièrement lui torcher le cul, faut dire qu'il profitait de la vue... Hum hum. La rééducation avait été lente, mais efficace, il reprenait tranquillement le contrôle de son bras gauche au fil du temps, et cette fois il avait demandé encore une fois ses fameuses plaques, les gardant fermement aux bras pour ce genre de chose.

Marguerite avait subit une révision de son ingénieure, fallait dire que son moteur et sa lame avait sacrement morflé eux aussi, la belle Sho était en parfaite forme une nouvelle fois. Que de bonne nouvelle dis donc, il en faut bien une mauvaise pour pouvoir démarrer ce rp non ? Sho à peine avait été capable de reprendre du service, que les bougres de supérieure lui avait refilé une mission, faut dire que quatre mois de retard ça doit se rattraper bordel de couille non ? D'ailleurs lorsque Sho reçu la notification pour l'appel à la mission, un bordel de couille se fit entendre un peu partout dans Iwa suivit d'un Doh, faut dire qu'il pensait passer la fin du mois tranquillement au fond de son lit, à siroter tranquille un thé et écouter sa musique.

Mais comme d'habitude, il fallait qu'on rappel Sho en mission, mais pas pour n'importe quelle mission. Il faut aussi se rappeler que l'argenté avait démontré son talent de bretteur de géante tronçonneuse, même si il est le seul bretteur de géante tronçonneuse... Hum hum, il a démontré son talent lors de l'attaque du village contre cette mignonne petite blonde, un poil malade sur les bords. Donc Next aurait dit l'argenté, s'il n'avait pas usé de sa sorcellerie pour toucher Sho à distance, c'est ça qui l'avait presque bloquer.

Après avoir enfilé son manteau à fourrure et son bandeau D'Iwa, l'argenté se rendait au bureau du tsuchikage, l'endroit ou il avait été convoqué, peut-être qu'il allait avoir une promotion en plus d'une mission ? Ça aurait au moins eu le mérite d'augmenter le niveau de ''joyeusité'' de Sho. L’ascenseur en panne comme par hasard, l'argenté avait du monter la grande tour du tsuchi à pied, un plaisir pour lui encore une fois. Il commençait à croire que le monde ne l'aimait pas. Qu'une entité surnaturelle l’empêchait de vivre pleinement ça vie, avec de la malchance Sho risque de se prendre un kunai perdu entre les deux yeux et terminer sa vie comme ça. Dans l’oubli comme un simple ninja d'Iwa, pas comme Sho le libéro.

« Meeh... »

Un soupire de mécontentement, c'était ce que Sho venait de lâcher avant d'entrer dans le bureau ou quatre autres juunins l’attendaient, un gars assis dans un grand fauteuil l’attendait pour expliquer la situation à Sho, ça fait un moment qu'il n'avait vu le tsuchi... Et l'argenté n'avait même pas remarquer la disparition du chef de la ville, nous ne pouvons plus parler de village à ce stade, donc le brave avait pour but de retrouver le chef du village avec les autres ninjas qui l'accompagnaient, une balise avait été confié à chaque ninja d'Iwa qui participaient à la recherche, il fallait donc se rendre dans les forêts paumés des shootés aux herbes et activer les balises pour trouver le lieux du crash et mener sa petite enquête façon Colombo, il fallait se préparé, un sac plein de provision pour manger sur le chemin, et aussi nourrir les survivants du crash. Car manger des mouches chaque jours ça doit être sacrement chaud quand même, un bouquin de survie avec lui. Sûrement pour le lire quand l'argenté cherchait le sommeil, en plus ça collait au thème de la mission donc parfait ! Le tout dans un sac avec des vêtements propre à donné aux survivants. C'était un gros sac, le poids de Sho allait bien jouer car le bougre décidait d'emmener sa femme avec lui. Je ne parle pas d'être de chaire hein, les relations humaines c'est surfait. Je parle bien évidemment de la belle et magnifique Marguerite, lame qui accompagne Sho partout depuis sa jeunesse. Essentielle à la mission bien-sur.

Manquerait plus que Sho découvre que son frère n'est pas mort en prison, mais qu'il vit depuis ce temps. Bien entendu Sho ne possède pas de frère, mais je te paye un kebab si tu as pigé le référence. Et ainsi l'argenté et ses confrère se mit en route vers le crash de l'aéronef du dirigeant, un mois de route. Pendant ces un mois l'argenté n'avait fait que des blagues foireuses dans le seul but d'agacer ses coéquipiers, et les tensions étaient palpable, il avait fait ça pour rendre le voyage beaucoup plus intéressant car il faut l'avouer qu'il commençait à devenir ennuyant. Mais disons qu'a la fin du mois alors que l'escouade approchait du site du crash, à cause d'un moustique forestier qui voulait vérifier la beauté des narines de l'argenté venaient de chuté bêtement au sol, alors qu'il était dans l'élan.

« Merde y a le bretteur qui vient de chuté... Faut aller le chercher ? »

« Nan t'inquiète ça fera des vacances. »



Et voilà comment Sho s'est retrouvé en mode survivor dans la forêt, mais pourquoi ne pas avoir rejoint le site du crash et ses camarades ? La balise ne marchait pas, encore du made in kiri c'est obligé ça. Donc Sho commençait à s'la jouer robin et chassait, se logeait dans des grottes, fuyait lesdites grottes à cause de l'ours dedans. Mais disons que lors d'une de ses fuites l'argenté avait trébuché jusqu'à tombé comme un pierre en roulé boulet, mais tombé nez à nez devant une sorte de clodo des forêts qui puait bien comme il faut ? Quand je dis tombé nez à nez, c'est à dire que l'argenté est tombé littéralement sur le dos du clodo de la forêt, et son sac plein de provision et marguerite n'avait pas amortie la chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6804-bingo-book-de-sho-akemi
Messages : 135

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Ven 28 Avr - 17:01

Cela faisait presqu’un an que Kiriha était parti avec Iwa. Aujourd’hui, point d’entraînement de prévu ou de technique à développer. La jeune fille voulait simplement se reposer et profiter de l’air frais de l’automne. Ce matin, elle se para de son kimono et sortit faire quelques courses pour l’aubergiste chez lequel elle résidait depuis son arrivée. Il lui fallut quelques heures pour faire le tour de la liste que l’aubergiste lui avait donnée et rassembler tous les produits qu’il lui avait demandés. Kiriha rentra ainsi vers le milieu de la journée, les bras remplis de sacs en tout genre contenant diverses provisions.

En montant dans la chambre qui lui était destinée, Kiriha entendit un léger bruit vibrant provenant tout droit de son sac de voyage. Qui pouvait bien l’appeler en plein milieu de la journée, elle dont le cercle d’amis était restreint au possible ? Elle se dirigea vers ledit sac et en sortit un téléphone portable de couleur blanche qui lui avait été offert par son grand-père lors du nouvel an dernier. Kiriha n’en connaissait pas encore toutes les fonctionnalités étant donné qu’elle ne l’utilisait pas souvent mais elle se rendit compte assez rapidement que ce n’était pas une télécommunication ordinaire.

En effet, un message de la plus haute importance avait été communiqué à tous les ninjas d’Iwa. Elle s’assit sur son lit et lut attentivement le message. Selon un récent rapport des autorités d’Iwa, cela faisait un peu plus de six mois que le Tsuchikage n’avait plus donné de nouvelles et une énième escouade était en route pour le Pays du Feu afin de tenter de retrouver le dirigeant du Pays de la Terre. Son dernier signal était joint au message et le dénommé Kyrua Uchiha avait eu le temps d’envoyer une balise de détresse contenant ses coordonnées et devrait se trouver vraisemblablement quelque part dans les Grandes Forêts de Hi. Le reste du message parlait d’une récompense et du fait de rester discrets vis-à-vis du village caché de la feuille, chose sur laquelle Kiriha passa en vitesse avant de verrouiller son portable.

« Ainsi, le Tsuchikage se trouve quelque part dans la Forêt. »

La jeune fille était en train de se demander si elle avait un quelconque intérêt de participer à cette mission de sauvetage. Après tout, si les systèmes de traçage les plus perfectionnés n’avaient pas réussi à le retrouver, comment une simple chuunin pourrait y arriver ? De plus, elle ne savait pas qui était ce Tsuchikage puisqu’elle était en train de vaquer à d’autres occupations avec son amie Aniellera pendant l’investiture du Tsuchikage et n’avait, par conséquent, pas pu le rencontrer. Heureusement, son signalement avait été communiqué et Kiriha pourrait le reconnaitre si elle tombait dessus. Elle se pinça l’arête du nez avant de se lever et de prendre ses affaires.

« Profitons de cette mission pour faire connaissance avec le Tsuchikage… »

Elle quitta la pièce puis s’en alla vers l’extérieur du village. Elle avait informé l’aubergiste de son départ et lui avait demandé de ne pas l’attendre pour le repas du soir, prétextant vouloir passer la nuit à la belle étoile. En réalité, elle remplit son sac de provisions, préférant se parer à toute éventualité. C’est ainsi que la jeune fille se dirigea vers les grandes Forêts de Hi et entrepris de chercher comment retrouver leur cher Kage. Si sa mémoire était bonne, l’ancien Tsuchikage, Ashiro Ryuka  aimait se déplacer en aéronef, chose dont elle avait fait l’expérience lors de l’examen chuunin à Kumo. Cela devait être probablement la même chose pour l’actuel et si il avait envoyé une balise de détresse mais qu’ensuite les autorités avaient échoué à le localiser, cela voulait dire qu’elle pourrait trouver ce qui restait de son aéronef quelque part dans la Forêt.

Elle abandonna l’idée d’utiliser la fonction de géolocalisation de son téléphone portable et préféra opter plutôt pour quelque chose dont elle maîtrisait le sujet. En fouillant dans son sac, la jeune fille sortit un étui qui contenait une carte assez ancienne. Elle lui avait été remise par son arrière-grand-père qui s’en était servi pour voyager à travers tout le monde Shinobi. On pouvait voir quelques annotations ça et là ainsi que divers points d’importance relative. Elle utilisa les coordonnées fournies avec le message et effectua une sorte de triangulation pour établir une zone de fouille autour de celles-ci. De cette manière, elle espérait pouvoir tomber sur l’éventuel objet volant et confirmer ainsi ses théories.

Ces derniers mois passés à s’entraîner dans la Forêt l’avait poussé à l’explorer bien plus que nécessaire et elle s’enfonçait un peu plus chaque jour, n’écoutant que son désir d’exploration. Cependant, au fur et à mesure qu’elle progressait, le paysage lui semblait de moins en moins familier et Kiriha se demandait si elle n’était pas en train de s’égarer. Fort heureusement, elle avait pris soin de marquer sa position avant de s’enfoncer dans la forêt et elle en rajoutait à chaque fois qu’elle bifurquait afin de limiter les chances qu’elle se retrouve complètement perdue. Son téléphone était maintenant victime d’interférences que la jeune Iwajin ne pouvait comprendre puis il s’éteignit brusquement et de manière inexpliquée.

« Dans quoi t’es-tu embarquée, Kiriha… » Dit-elle en soupirant.

Elle rangea son portable et sortit à nouveau sa carte. Tout semblait concorder et elle marchait dans la « bonne » direction. Ses nombreux voyages lui avaient appris à survivre seulement en utilisant des moyens conventionnels pour les mener à bout. Après trois jours à explorer le périmètre qu’elle avait délimité, elle tomba enfin sur ce qu’elle cherchait. En contrebas, un énorme engin de métal gisait sur le sol. Plusieurs trous dans la coque étaient visibles et des débris de métaux avaient étaient projetés un peu plus loin et qui étaient sûrement dus à la violence du choc. La jeune fille glissa ensuite le long de la pente et atterrit souplement.

Visiblement, l’épave était animée puisque deux hommes s’y trouvaient. L’un d’entre eux n’était autre que son cousin dont elle avait fait la rencontre quelques jours plutôt tandis que l’autre était…le Tsuchikage ? En tout cas, il ne correspondait pas vraiment au signalement fourni. Là où il avait l’air d’un homme d’une vingtaine d’années sur la photo, ici il paraissait avoir vieilli d’au moins une dizaine d’années tant il était négligé. Il semblait montrer des signes d’amincissement et Kiriha conclut qu’il devait avoir été ici depuis un certain moment déjà. Kiriha était tout de même contente de retrouver un visage familier. Elle s’approcha d’eux de manière calme :

« Tiens, je pensais pas te voir ici, Sho. Si tu es ici, j’imagine qu’on est venu pour la même raison. »

Elle s’adressa ensuite à l’autre individu.

« Je m’appelle Kiriha Akemi, j’ai reçu le message des autorités d’Iwa concernant votre disparition. Grâce aux informations qui m’ont été transmises, j’ai pu retrouver votre position manuellement en délimitant un périmètre de recherche autour de la position de laquelle vous avez envoyé votre balise de détresse. Vous êtes actuellement à quelques kilomètres du village caché de la feuille dont je viens. »

Elle lui montra la carte.

« Si vous suivez les indications qui s’y trouve, nous devrions en toute logique regagner le village. »

Si on lui avait dit que sa première rencontre avec le dirigeant du pays de la Terre se passerait en plein milieu d’un pays qui n’était pas le sien, au cœur de la forêt et dans un état plus que lamentable, elle n’y aurait jamais crue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi En ligne
Messages : 748

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Dim 30 Avr - 21:39

img_rp
Crash en forêt
Message énigmatique
Ft. Kyrua Uchiha


Kyrua avait passé des journées entières, non, des mois à tenter de déchiffrer ce langage ancien définis selon des icônes. Jusqu'à il avait comprit que cette civilisation vouait à ses débuts un culte à une déesse et, d'après l'icône pour la décrire, que cette déesse possédait 3 yeux divins. Ce serait donc elle qui fit naître le monde et créa l'espèce humaine pour son plaisir. Toute ces histoires étaient fort passionnante mais elles ne faisaient que corréler avec les sources qu'il avait pu lire à la bibliothèque d'Iwa sur les contes et légendes de la création du monde. À chacun ses croyances pensa-t-il un instant avant de se replonger dans ces déchiffrages. Il notait qu'à tout les endroits où les récits sur cette déesse était évoqué, il y avait à un moment donné, un point de rupture, comme un conflit entre elle et ce peuple. L'idée de la croyance était alors bannie et leur culte se tournait vers une icône qui ressemblait à un engrenage, les machines sûrement. Il se pencha donc sur cette partie car ce qui l'intriguait le plus, c'était que les images des soldats de la déesse qui étaient représentés étaient enchaînés quand ils entraient dans leur village et la référence à cet enchaînement était un icône qu'il voyait se répéter plusieurs fois. Cette immense porte empêchait sa progression... Un jour, par hasard, il comprit !

Je... J'ai trouvé !

La faim lui tordait le ventre, les rations qu'il s'était imposé depuis que ses vivres avaient subis de lourdes pertes ne lui permettait pas de manger à sa faim, aussi, il s'était amaigrit. Mais revenons sur la découvert de Kyrua. En effet, il avait découvert qu'en s'éloignant de la cité, il pouvait ressentir en lui le chakra qui circulait dans ses veines, il ne pouvait pas pour autant l'utiliser mais il le ressentait. C'était lorsqu'il s'approchait de ce fameux temple avec cette immense porte qu'il ne pouvait plus rien ressentir.

Il doit forcément y avoir un appareil à l'intérieur qui bloquer l’émission de chakra. Ce peuple était extrêmement brillant, c'est comme ça qu'ils ont réussi à vaincre la déesse, en jouant à son propre jeu !

Kyrua était aux anges, il avait enfin trouvé un moyen de rentrer chez lui ! Maintenant il lui fallait trouver un moyen d'ouvrir cette satané porte. Alors qu'il rejoignait son épave, il tomba nez à nez avec ce qui semblait être un Iwajin.

Vous... Vous êtes venus !

Une kunoichi de son village s'approchait de l'autre ninja. Ils semblaient marqué par une ressemblance étonnante, sûrement des frères et sœurs.

Je m’appelle Kiriha Akemi, j’ai reçu le message des autorités d’Iwa concernant votre disparition. Grâce aux informations qui m’ont été transmises, j’ai pu retrouver votre position manuellement en délimitant un périmètre de recherche autour de la position de laquelle vous avez envoyé votre balise de détresse. Vous êtes actuellement à quelques kilomètres du village caché de la feuille dont je viens.

Et bien... Kiriha, je suis ravi de l'apprendre, je suis votre Tsuchikage. Je me rendais actuellement à Konoha quand j'ai été pris de court par cet événement pour le moins étrange. Je suis à deux doigts de percer la vérité sur ce lieu ! Je n'ai pas de temps pour la carte ! Vous deux, vous venez avec moi !

Si il avait eu son chakra, il aurait pu faire exploser tout ça mais rien n'y faisait. Soudain, pressé par son excitation quant à sa découverte et poussé par sa rage de réussir à trouver un moyen de l'ouvrir, il trébucha, oubliant qu'une liane sauvage passait entre les escaliers de roches effrités du temple. En tombant, il s'appuya contre une pierre étrange qui s'enfonça naturellement dans son socle...

Mais c'est ça ! C'était devant moi pendant tout ce temps et je ne comprends que maintenant !

Durant ses tentatives pour déchiffrer toute l’iconographique du peuple oublié, il était tombé sur des motifs redondant d'icône intraduisible. Il se mit à appuyer sur ces icônes qui s'enfoncèrent les unes après les autres. Un lourd mécanisme se fit entendre et la porte s’entrebâilla lentement avant de s'ouvrir complètement sur une obscurité grandissante. Des chauves souris ne tardèrent pas à s'échapper de l'antre, Kyrua du mettre ses bras devant lui pour se protéger de leur brusque apparition. Avant de s'engouffrer dans ce qui allait être un nouvel inconnu pour lui, il écrit sur un bout de papier :

Je suis Kyrua Uchiha, Tsuchikage de la nation d'Iwa. Si vous trouvez cette note c'est que mon équipe et moi avons réussi à entrer dans ce temple pour en résoudre le mystère.
PS : Si je ne reviens pas, tâchez d'envoyer autant d'équipe scientifique que possible sur les lieux, il y a un ici un trésor qu'Iwa doit absolument récupérer.


img_rp

Ce qu'il découvrit en entrant le bluffa, d’incommensurables galeries et plateformes s'étendaient à perte de vue. Des cascades toujours en services et une lumière qui semblait naturel et provenir d'une source autre que le soleil illuminait l'intérieur du temple en lui donnant une ambiance chaleureuse. Soudain, ses sens en alerte depuis son entrée, il se plaque contre le mur le plus proche et fit signe à ses deux acolytes de suivre ses gestes, entendant des voix qui provenait d'une autre plateforme. Kyrua avait peur, si il était armé ? Lui aussi. Il serra fort contre lui ses deux armes et glissa doucement ses chargeurs de balles réelles dedans. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'ils disaient car il s'agissait d'un dialecte sûrement parlé du temps de l'ancienne civilisation. Ainsi il n'était pas tous mort ! Les voix semblaient approcher dangereusement de l'endroit où il était et il n'eut d'autres choix que de s'agripper dans le vide face contre la parois afin de passer inaperçu. Il décida de voir ce que ferait ses Iwajin et les laissa à la merci des deux gardes. Visiblement il semblait aussi dégourdi que lui puisqu'il jouèrent également la carte de la discrétion. C'était la première fois depuis très longtemps qu'il ressentait sa fonction de ninja comme étant dangereuse. Visiblement ce qui semblait être deux gardes, avaient été alertés par l'ouverture de la porte et était allé voir. Ils semblaient également porter des fusils ! Lui qui croyait étaient les pionniers dans ce genre de technologie, il ne s'était jamais posé de question quand le scientifique étranger et accueilli par Iwa qui lui avait proposé toute ses idées lui assurait qu'ils étaient les seul à les produire. Visiblement, c'était l'heure des révélations.

Lorsque les gardes eurent finit leur inspection, ils repartirent dans une autre direction et semblèrent emprunter une plateforme élévatrice en pierre qui les menait à la salle où les étranges lumières provenaient. Kyrua se décida à les suivre, il fit également signe à Kiriha et Sho de venir.

img_rp

Kyrua toujours en mode espion resta bluffé. Il avait devant lui son propre système ULTIMA complètement plagié. Ainsi c'était donc ça, ils étaient en train de finir de construire un canon absorbeur de chakra ! Il lui fallait cette création qui semblait bien plus achevée que la sienne, seulement, la salle était bien gardé et les soldats avaient l'air lourdement équipé. En y réfléchissant il se dit que ses armes risquaient de lui faire défaut face à leurs étranges armures.... Comment faire... Toujours caché dans une arche qui le maintenait dans l'ombre, tiraillé entre la faim et la soif, il attendait son moment.

Tenez vous prêt.... Dès qu'ils baissent la garde nous attaqueront.

 

 

_ _ ___________________________________________ _ _


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Messages : 135

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Lun 8 Mai - 23:05

- Et bien... Kiriha, je suis ravi de l'apprendre, je suis votre Tsuchikage. Je me rendais actuellement à Konoha quand j'ai été pris de court par cet événement pour le moins étrange. Je suis à deux doigts de percer la vérité sur ce lieu ! Je n'ai pas de temps pour la carte ! Vous deux, vous venez avec moi !

Visiblement, le Tsuchikage n’était pas disposé à rentrer tout de suite. Elle rangea sa carte dans son étui puis écouta ce que Kyrua avait à lui dire. Il semblait assez excité, voulant à tout prix leur montrer ce qu’il avait découvert. Décidément, ces six mois passés à tourner en rond l’avait peut-être affecté mentalement et Kiriha commençait à se demander si il ne valait pas mieux l’assommer pour le ramener gentiment à Iwa le temps qu’il cesse de divaguer.

Alors que le dirigeant de la nation de la Terre s’exprimait par des grands gestes, il trébucha et manqua de se casser la figure s’il ne s’était pas rattrapé in extremis à l’une des pierres qui ornaient le passage de ce fameux « temple ». Un fait inattendu se produisit puisque celle-ci s’enfonça dans le mur avant de s’arrêter. Soudain, Kyrua se mit à tapoter sur plusieurs d’entre elles, comme mu d’une volonté incontrôlable de déchiffrer le mystère qui entourait ce lieu. Après quelques minutes de travail, la porte s’ouvrit et une nuée de chauves-souris en sortit. Kiriha n’en était guère impressionnée, depuis le temps qu’elle vivait dans les montagnes, elles en avaient vu des bien plus agressives au point que celle-ci ne fit même pas écran de son bras pour s’en protéger.

Les trois Iwajins s’engouffrèrent ensuite dans le temple. Celui-ci semblait posséder une construction assez atypique, composé de plusieurs plateformes et où l’eau avait été acheminée de manière à ce que celle-ci puisse couler entre les plateformes. Le bruit provoqué par celles-ci couvraient leurs pas mais l’on pouvait entendre au loin des gens discuter. Ils durent se plaquer soudainement à la paroi en ayant entendu des voix se rapprocher puis ils continuèrent leur « visite » à travers le temple passant aléatoirement de plateforme en plateforme en s’assurant toujours de ne pas se faire repérer et espéraient ne pas alerter d’autres gardes comme ceux qu’ils avaient pu entrapercevoir lorsqu’ils avaient ouvert la porte.

Quelques minutes plus tard, ils se virent forcer de se cacher à nouveau, cette fois-ci, suspendus dans le vide afin de rester discrets puis Kyrua décida de suivre des gardes qui allaient vers les étages supérieurs du temple. Kiriha n’eut pas d’autre choix que de le suivre. Ce qu’elle découvrit là-haut la fit sursauter au point qu’elle faillit laisser échapper un cri de stupeur face à cette machine pour le moins étrange. Grande de plus d’une dizaine de mètres de haut, le canon rayonnait de mille feux et plusieurs personnes entouraient ce monstre de métal venu d’une autre ère.

Elle tourna ensuite la tête et vit un Kyrua à la fois fasciné et impatient. Avait-il l’intention de se révéler à ces personnes en toute impunité ? Et si ils étaient hostiles au point qu’ils les attaquent ? Alors qu’elle réfléchissait à ces possibilités, Kyrua proposa de les attaquer lorsque ceux-ci baisseraient leur garde. La folie lui avait-elle ôté le sens du danger ? Comment pouvaient-ils s’en sortir face à des gars aussi lourdement armés sans avoir recours à leur chakra ? Fort heureusement, la jeune fille était sans doute la moins affectée par la privation de chakra puisqu’elle n’utilisait pratiquement que des attaques au corps-à-corps. Cependant, sans Ittou Shura, elle n’aurait pas le temps de faire un seul mouvement avant de se prendre une balle et avec toute cette lumière, se battre à découvert était du suicide. Elle décida tout de même d'exposer son idée :

- Il faudrait trouver un moyen de désactiver l'alimentation de ce truc là. Ca plongera la salle dans une demi-obscurité et nous donnera peut-être une chance de les combattre. Avec Sho, on pourrait alors utiliser nos capacités martiales pour les neutraliser avant qu'ils ne puissent réagir. Cependant, il s'agira de vite en finir et de ne pas se retrouver totalement encerclés. Qu'est-ce que vous en dites?

Elle resta ensuite dans l’ombre, attendant une ouverture pour pouvoir attaquer, comme l’avait suggérer son Kage. Reste à savoir si maintenant son cousin avait mieux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi En ligne
Messages : 748

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Lun 15 Mai - 21:48

img_rp
Crash en forêt
Combat !
Ft. Kyrua Uchiha


Kyrua avait prit en compte les sages conseils de sa kunoichi. D'après ce qu'il souvenait de sa fiche de renseignement elle excellait dans l'art des lames. Le deuxième ninja à ses côtés était aussi un maître en matière d'épée mais il se souvenait que sa capacité à juger et à communiquer était plus limité que sa comparse. Il chercha donc du regard une alimentation. En regardant d'un peu plus près, il se rendit compte qu'un lourd amas de câbles s'attroupaient dans une direction  et remontait un peu plus loin sur un boîtier lumineux incrusté dans le mur. Il devait s'agir de la fameuse alimentation...

Kiriha il est temps de voir si ta stratégie est la bonne. Si je ne me trompe pas, l'alimentation devait se trouver là bas. En visant correctement je devrai pouvoir l'atteindre mais j'ai besoin d'une diversion...

Au même moment, Sho glissa puis fit dévaler de petits cailloux qui vinrent taper le sol. Les gardes réagirent immédiatement cherchant l'origine du problème. Kyrua se servit de cet instant pour créer une diversion, il asséna un violent coup de crosse à Sho puis il choisit de le faire volontairement tomber. En le voyant inerte les gardes n'oseraient pas tirer dessus, auquel cas il n'avait plus qu'à espérer que ses blessures ne soient que superficielles. Les gardes furent interloqués lorsqu'ils virent le corps du ninja à la tronçonneuse suivre l'origine du bruit.

Yalikis ! Hépistopholis, napal tä nahil ko loboti !

Visiblement le plan de Kyrua pour le moment fonctionnait. Il se hissa sur le rebord et rampa petit à petit, jusqu'à une position qui lui permettrait de tirer confortablement pendant que les gardes étaient trop occupé à regarder Sho qui jonchait sonné sur le sol. Un bang sonore se fit entendre, suivit par des craquements d'énergie. Kyrua avait tiré mais il avait manqué le boitier ! Il n'avait pas une seconde à perdre, aussi, choisit il de continuer à tirer en rafale. Visiblement les câbles étant abîmés, l'étrange canon semblait luire instablement. Puis, sans crier gare, il s'éteint brusquement laissant la salle dans la pénombre. Kyrua le ressentait...

Mon chakra.... Il est revenu ! Kiriha nous pouvons de nouveau utiliser notre ninjutsu ! Profitons en pour les abattre !

Au même moment, Kyrua esquiva en une pirouette, à l'aide de son sharingan qui lui conférait une étrange vision nocturne, une rafale de balle qui lui était destiné. Il riposta en tuant 2 gardes. Non ! Les gardes n'étaient pas mort, les balles destinées à se loger dans leurs crânes avaient tout bonnement ricoché sur leurs casques. Ce peuple avait l'air plein de ressource ! Il effectua une flip arrière puis en profita pour changer ses chargeurs afin de placer ses balles de chakra.

Elementalis...  

Il relâcha son chakra puis tira une balle Doton perforante. Puis une deuxième, puis une troisième, puis une quatrième à mesure que le casque semblait se briser. La cinquième balle eu raison du casque du garde et la tua sur le champs. Alors que Kyrua dansait au milieu des balles ennemis, il se demandait comment s'en sortait ses alliés ?

Nous devons les éliminer au plus vite afin de regagner Iwa et envoyer une équipe scientifique sur les lieux pour ramener cette arme !

 


Spoiler:
 
 

_ _ ___________________________________________ _ _


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Messages : 135

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Mar 16 Mai - 11:02

Alors qu’elle réfléchissait à d’autres éventualités d’attaque, Kiriha entendit un bruit provenant de sa droite. Elle poussa un soupir en constatant que son cousin avait encore fait preuve de maladresse en se faisant remarquer. Sa bêtise ne tarda pas alarmer les gardes en contrebas qui s’exprimaient dans une langue que la jeune fille ne comprenait pas. Elle se demandait comment de telles personnes avaient pu vivre ici sans que personne ne les remarque. Elle fut tirée de ses pensées par un bruit sourd, celui de l’arme de Kyrua sur la nuque de son cousin. Sho tomba lourdement en contrebas et on put le voir attirer les regards des soldats sur lui.

Apparemment, ils n’osèrent pas lui tirer dessus et Kyrua profita de cette cohue pour exécuter le plan qu’elle lui avait proposé et se hissa vers un point de la paroi où il aurait une vue dégagée sur le boitier d’alimentation. Il dégaina ses armes et tira quelques balles jusqu’à ce que les câbles cèdent et se rompent, plongeant ainsi la salle dans une demi-pénombre comme elle l’avait prévu.

- Mon chakra.... Il est revenu ! Kiriha nous pouvons de nouveau utiliser notre ninjutsu ! Profitons en pour les abattre !

Au moment où le monstre de métal s’éteignit, une étrange sensation refit surface dans le corps de Kiriha. Elle le sentait, son chakra réinvestissait son corps et elle pouvait maintenant utiliser pleinement ses capacités. Le Kage ne se fit pas prier et réutilisa tout de suite son chakra.  Il activa son étrange pupille et la jeune fit put voir deux joyaux rouges briller dans la pénombre. Ce pouvoir lui permettait d’esquiver aisément le feu ennemi et en profita pour riposter lui-même avec des balles emplies de chakra.

Kiriha saisit l’occasion que tous les tirs soient dirigées vers son Kage pour dégainer Intetsu et sauter du haut du rebord pour atterrir sur un garde. Elle lui asséna un violent coup de pied descendant qui raisonna sur son casque et le laissa inconscient. Ce geste fit attirer l’attention d’une  partie des gardes sur elle. Sans les laisser le temps de pointer leur arme sur elle, Kiriha se rua au corps-à-corps de l’un d’entre eux et asséna un violent coup de poing à la poitrine de celui-ci. Bien que le garde fut quelque peu déstabilisé, son armure résista et Kiriha eut le poignet engourdi par l’armure de métal. Son adversaire profita de l’occasion pour lui asséner un coup de crosse à l’aide du revers de son arme et elle tomba à la renverse, sonnée par l’attaque. L’homme de métal ne la laissa pas se relever et à l’aide d’un mécanisme de son poignet, il en sortit une lame et immobilisa la jeune fille au corps-à-corps, en essayant de viser sa gorge.

Kiriha attrapa le couteau presque par réflexe et celui-ci lui érafla sa main libre. Bien que portant des fusils sophistiqués, la jeune Iwajin devait reconnaitre que son assaillant se débrouillait pas mal au corps-à-corps. Un peu plus loin, un autre garde essayait de l’ajuster mais n’y parvint pas, sans doute par peur de tirer sur son coéquipier pris dans la mêlée. A ce rythme-là, Kiriha ne ferait qu’épuiser ses forces et elle constata assez rapidement qu’elle devait vite se dégager avant d’être la cible de tous les feux. Elle ferma les yeux quelques secondes et pris une profonde inspiration :

- Ittou Shura…

Kiriha activa sa technique clanique et des volutes de chakra s’échappèrent de son corps et une certaine légèreté investit son corps.

- Tu es lourd…

C’est avec un violent coup de poing que Kiriha fit valser son adversaire. On pouvait désormais voir un trou béant dans sa carapace de métal, conséquence de sa technique à bout pourtant. Sans perdre de temps, elle se dirigea vers le garde qui la tenait en joue, l’épée en avant :

- Dai Ichi Ken : Saigeki !

Une impulsion la propulsa en avant et lui permit d’éviter la balle qui lui était destinée. Arrivée au corps-à-corps, elle déclencha l’une de ses autres techniques :

- Dai Roku ken : Dokuga no Tachi !

Du revers de son épée, elle frappa le bras du garde, faisant résonner tout le membre et l’obligea à lâcher son épée. A cause de son armure métallique, la résonnance semblait s’étendre sur tout son corps et la jeune fille profita de ce moment pour lui perforer son armure avec sa technique :

- One Inch Punch !

Elle eut ensuite juste le temps de se mettre à couvert derrière un pilier avant de subir un feu nourri. Malgré la cacophonie générale, elle pouvait entendre des bruits de pas pressants provenant d’autres plateformes. Une légère teinte rouge imbibait son vêtement au niveau de son épaule. Ainsi, l’une des balles l’avait touchée avant qu’elle ne se mette à couvert. Par chance, celle-ci n’avait fait que l'érafler sans causer tropde dommages, ce qui la gênait au final que très peu. Elle arracha un pan de sa tunique et s’en servit comme bandage, à défaut de soins adéquats.

- Tsuchikage-sama ! Nous devons nous hâter, j’entends d’autres pas se diriger dangereusement vers nous !

Son cœur battait la chamade et halétait. Ittou Shura mettait son corps à l’épreuve. S’ils ne se débarrassaient pas d’eux rapidement…elle ne préférait pas y penser. La jeune fille tint fermement son épée et attendait une autre ouverture pour son prochain assaut…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi En ligne
Messages : 748

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Sam 27 Mai - 20:13

img_rp
Crash en forêt
Combat !
Ft. Kyrua Uchiha


Kyrua pensait rapidement. Sous la déferlante de coups à distance qu'il esquivait en même temps qu'il évaluait leur chance de survie il porta une attention à leur coéquipier toujours sonné par son coup, Sho.

Bon conseil ! Kiriha, replions nous, Sho ne se réveille pas nous allons devoir nous occuper de lui... ?!

Soudain deux hommes surgirent derrière lui arme blanche en main, prêt à lui asséner un coup fatal. Kyrua réagit rapidement en composant quelques mudras puis il incanta :

B [Doton] Hekizai !

Il toucha au ventre les deux hommes qui tentaient de lui planter un couteau dans leur élan en s'accroupissant, puis, il les plaqua contre le sol qui devint soudain malléable. Les soldats comprirent que trop tard ce qui leur arrivaient. En retirant ses mains, le sol devint de nouveau solide, laissant les ennemis,  coincé par le sol, suffoquer. Il n'attendit pas que les autres gardes ripostent pour se saisir de son Iwajin Sho Akemi sur le dos, puis s'enfuir en faisant signe à Kiriha de le suivre.

Une fois sorti du temple il suivit le chemin vers son vaisseau écrasé, il devait faire au plus vite afin d'éviter d'être de nouveau prit au piège par cette machine infernale ! Arrivé sur les lieux, le reste de l'équipe de recherche avait déjà envoyé les secours afin de prendre en charge le Tsuchikage. En se hissant à bord de l'aéronef, il donna plusieurs instructions :

Nous retournerons sur les lieux, je veux qu'une équipe U.T.O.P.I.E. spécialisé avec une flotte de nos aéronefs se dépêche sur les lieux afin d'éliminer toute présence étrangère de cet artefact mystérieux, je m'attends bien entendu à ce que vous le rameniez à Iwa. Mon équipe scientifique saura quoi en faire ah ! Et arrêtez le concepteur de mes armes Elementalis pour le mener en interrogatoire. J'ai quelques petites questions à lui poser... Kiriha, Sho, vous avez chacun à votre manière fait du bon boulot, maintenant je dois juste me...

Kyrua s’effondra sur le sol de l'aéronef, inerte. Tout le poids de la survie, du désespoir de mourir sans que personne ne sache jamais qu'il eu découvert une civilisation ancienne, tout ce poids s'était envolé à la seconde où il avait touché le plancher de cet aéronef immense. La fatigue, la faim, le stress qui s'étaient accumulés s'étaient relâché d'un coup ne laissant pas à Kyrua le luxe de pouvoir rejoindre son lit de manière conventionnelle. Des assistants témoins de la scène, se jetèrent sur lui pour l'amener jusqu'à sa chambre. Kiriha, seul ninja de haut grade consciente avait maintenant la charge de diriger le navire aérien jusqu'à Iwa en espérant que la route soit sans encombre. Une assistance de vol se tourna vers la kunoichi :

Kiriha sama, nous nous occupons du Tsuchikage. Quels sont les ordres ?



_ _ ___________________________________________ _ _


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Messages : 135

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Crash en forêt   Dim 28 Mai - 9:30

L’adrénaline était à son comble. Les gardes se faisaient de plus en plus nombreux tandis qu’ils essayaient de se défendre tant bien que mal. Kyrua semblait l’avoir écouté puisque, après s’être désolidarisé de deux gardes qui tentaient de le prendre à revers, il s’empara de Sho et sonna la retraite. Kiriha profita d’un moment d’inattention pour sortir de sa cachette et courir vers l’entrée principale de la crypte.
A mesure qu’ils s’approchaient de l’entrée, la jeune fille pouvait entendre des personnes s’agiter dehors. Konoha les avait-il trouvés avant qu’ils ne puissent quitter les lieux ? Comment leur expliquer la présence de ce temple perdu au milieu de nulle part ? Tant de questions que la fille se posait mais qui s’avérèrent vite inutiles lorsqu’elle vit un aéronef, semblable à celui que pilotait Kyrua , stationné à quelques centaines de mètres dans la crypte.
Elle vit son Kage se précipiter pour monter dans l’aéronef mais elle s’arrêta un moment devant les icônes qui avaient permis d’ouvrir le passage. Elle les observa puis tenta de se rappeler lesquels Kyrua avaient enfoncés puis reproduisit le cheminement inverse. Si la porte possédait un mécanisme d’ouverture, il était alors possible qu’elle en ait un de fermeture. La jeune Iwajin entendait des bruits de métal et pensait que les gardes étaient en train de les suivre.

« Ca devrait être bon »

Lorsqu’elle enfonça la dernière icône, la porte bougea lentement puis se referma dans un bruit sourd. Elle se précipita ensuite dans l’épave pour y récupérer son sac avant de rejoindre ce qui semblait être l’équipe de sauvetage dépêchée par Iwa pour sauver le Tsuchikage.

A peine Kyrua eut-il posé les pieds sur l’aéronef et donner ses instructions concernant l’étrange machine découverte qu’il s’écroula sur le sol sans avoir pu lui-même regagner son lit. Kiriha le savait car elle l’avait vu dans ses yeux dès leur première rencontre. Son visage émacié par la faim lui avait fait comprendre assez rapidement que celui-ci était exténué par son exil forcé et qu’il serait probablement mort si celle-ci ne l’avait pas trouvée.

Un groupe de personnes s’approcha du Tsuchikage tandis que d’autres s’occupaient de son cousin. Elle regarda autour d’elle et constata que l’équipe n’était pas composée de ninjas puisque l’une des assistantes de bord l’interpella sur les directives à suivre :

- Kiriha sama, nous nous occupons du Tsuchikage. Quels sont les ordres ?

Seule maîtresse à bord, Kiriha possédait désormais la mission de les ramener sains et saufs à Iwa, ce qui la fit grimacer un peu. Elle ne pensait pas regagner Iwa tout de suite mais, s’étant absentée pendant presque un an et avec le Tsuchikage inconscient à bord, elle ne pouvait décemment pas retourner au village de la feuille tranquillement. Non pas que l’esprit de patriotisme l’animait vraiment mais la jeune fille préférait que cette « chose » qu’ils avaient découvert reste entre les mains de sa nation plutôt que d’appartenir à des personnes inconnues.

Un moment de vertige la tira de ses pensées et c’est avec difficulté que Kiriha regagna le siège censé appartenir au commandant de bord.

« Kiriha-sama, que vous arrive-t-il ? »

Une main sur le front et une autre sur la poitrine, Kiriha rassura l’assistante de navigation :

« Ce n’est rien, j'ai juste surestimé mes capacités. »

En effet, avec leur fuite, Kiriha ne s’était pas aperçue que sa technique arrivait sur la fin. Elle ressentait des douleurs au niveau des muscles et elle avait l’impression que son corps pesait très lourd. Il lui faudra à présent une journée complète avant de pouvoir réutiliser sa technique. Kiriha attendit quelques minutes que les douleurs s’atténuèrent puis se tourna vers l’assistante :

« Tout d’abord, j’aimerai que vous envoyez une dépêche à Fujiwara-san. C’est l’aubergiste qui m’a hébergée tout au long de mon séjour. Dites-lui que Kiriha est repartie dans son village natal et qu’elle le remercie de son hospitalité. Ah, et pendant que j’y suis, j’étais inscrite comme étant une Iwajin en voyage donc je compte sur vous pour leur faire savoir que je n’y suis plus. »

Puis elle ordonna qu’on fasse décoller l’appareil.

« Dès que nous nous serons éloignés de la Forêt de Hi, je voudrais que vous me mettiez en contact avec les hautes autorités d’Iwa. »

Ce bref moment pendant lequel elle pouvait tout contrôler faisait bien rire la jeune fille. C’est donc ça d’être aux commandes et de diriger ? Kiriha se demandait si elle ferait une bonne dirigeante pour son pays mais elle chassa vite l’idée en repensant aux nombreuses choses qu’elle devait encore faire.

« Kiriha-sama, nous avons établi le contact, c’est à vous. »

Elle s’approcha du tableau de bord dans lequel était incrusté un petit micro :

« Ici Kiriha Akemi, je vous informe que la mission de sauvetage du Tsuchikage est un succès. Il est inconscient mais son état est stable. Nous serons de retour dans quelques heures.

Je veux que vous envoyez une équipe spécialisée afin de récupérer un étrange artefact découvert dans la Forêt de Hi. Je vous transmets les coordonnées.»


« Bien reçu, nous préparons votre arrivée. »

Elle se tourna ensuite vers l’assistante :

« Gardez un œil sur les radars et scrutez l’horizon. Je veux un rapport toutes les demi-heures. Si quelque chose d’anormal survient, prévenez-moi immédiatement.»

« A vos ordres, Kiriha-sama »

Elle retourna ensuite à son siège puis plongea son regard dans le ciel azuré à l'affût du moindre détail.




Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Crash en forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crash en forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Grandes Foret de Hi-
Sauter vers: