Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Première pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1880

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Première pierre   Ven 5 Mai - 22:17

Première pierre.

OST

Quelques temps après Iwa...
Deux jours et une nuit sans dormir et à courir comme un fou, Kawa n'avait accouché que sur un trous de souris. La trace du gringalet l'avait cependant menée vers un autre pays et sans raccourcis propice il n'aurait pu sans doute arrivé dans un temps recours ici même. A Hayashi no Kuni. Les villages ninja de ces petits pays n'étaient pas vraiment des endroits forts aujourd'hui, ils n'étaient autre que des villes quasi désertes où régnaient scélérats et besogneux. C'est devant un feu de camps qu'il avait fait grâce à un fagot de bois et un silex que le Nitobe attendait. Il sentait le gamin proche de lui et avait décider de ne pas brusquer les choses et de le laisser, venir à lui. Dans le creux de son épaisse et vieille main droite il tenait un manche de métal, à première vue tout aurait porté à croire à une lampe torche. Mais il en était tout autre, le samouraï savait que cette chose en sa possession était révolutionnaire. Il l'avait d’ailleurs obtenue à Iwa en gage de remerciement pour avoir aider à surmonter l'attaque du culte.

Le scientifique tout du moins comme Soufuku le nommait intérieurement lui avait dit d'en faire la promotion à travers les cinq grandes terres. Et le samouraï qui n'avait pas le sens du commerce avait simplement accepté ce cadeau car il en avait plus besoin qu'autre chose. Il injecta dans ledit manche  une dose de chakra. Et la magie s’opéra, il en sortit une lame faite de chakra pure dont la densité pouvait être mesuré sans l'aide d'un byakugan. Un petit rire narcissique échappa au bretteur. Cela en disait long sur la satisfaction qui le gagnait à la vue de la couleur bleuté de la lame factice. Quelques heures passant, il grignotait des champignons, d'un vert bleuté presque fluorescent. Son livre de recette qu'il tenait de sa mère indiquait que le met avait un don médicinale pour revigorer l'énergie après une longue course. L'infusion qui en découlait soulageait quant à elle les fibres musculaires chez les êtres vivants.  

Entre-temps l’ermite songeait à Suna et plus particulièrement à Yumi. Devait-il l'informer sur les récents agissement du culte ? Devait-il la joindre à l'aide de cristal dont il ne s'était quasiment jamais servis ? Le Culte quant à lui était encore un mystère un mystère qui était susceptible de nuire à ses plans. Ce que Soufuku voulait depuis maintenant vingt ans, une volonté resté masquée, un idéal qui regroupait toutes ces actions. Un but ultime pour lequel il serait prêt à sacrifier sa vie. Par l'intermédiaire de cette chose, il guiderait le hommes et éduquerait les générations futur, il maintiendrait l'équilibre entre le bien et le mal et surtout offrirait à chacun la chance d'être l'égal de l'autre. Pour cela il lui fallait des hommes, Le Nitobe comptait bien s'appuyer sur les perles de cette nouvelle générations, et c'est dans ce jeux de chasse qu'il s'était sans doute pris d'affection pour le bombardier d'Iwa, d'autres éléments  avaient lors de l’examen kumojin, marqué ces esprits.

Dans l'idée de s'assoupir une dizaine de minute, Soufuku pris ses précautions contre l'arrivé de tout bandits et autres roublards des alentours, pour cela il avait dans l'idée de maintenir son talents sensoriel à son paroxysme, cela lui ferait par la même occasion faire un peu d'exercice. * Ressens, ce qui t'entoure, identifie toi, identifie le et plonge, sois en immersions avec puis laisse toi porter, laisses toi submerger par les flots. Entends les, renifle les, vois, mord... Visualises tu à présent ? *
C'était comme plonger d'un un vaste monde, un monde sans obscurité, un monde claire et limpide, comme-ci chaque choses qui venait à toucher le périmètre établie, résonnait en mêmes temps au plus profond de son âme, et faisais hérisser ses poils, touchant alors d'une main chaude son épiderme afin de lui provoquer frissons et chaire de poule. Quelques chose vibrait dans la poche de son vêtement de soie Iwajin, le rythme était de plus en plus fréquent, c'était une véritable réaction à sa technique, surpris dans un premier temps Soufuku cherchait mentalement les raisons de cette interférence

Il fouilla à l'intérieur de sa chemise et y trouva l'air de rien, le moyen de télécommunication de Yumi Esuki, bien qu'il n'arrivait à le faire fonctionner normalement, le fait que ce dernier réagisse de cette manière voulait certainement dire une chose, voire plusieurs. Yumi n'était pas à Suna, et elle était très proches. Étranges phénomènes, enquêtait-elle sur le culte ? Où une raison l'avait-elle poussée à quitter le village ? Un coup d’État ? Avoir quitter le monde ninja pendant plus d'un an n'était pas vraiment une bonne chose, être rester en retrait de Suna en était une autre... Mais hélas, alors qu'il s'apprêtait à foncer tête baisser vers la maîtresse du givre, un craquement se fit entendre. Il ne pouvait tomber à pique.

- Tu tombes bien, je vais avoir besoin de toi. Si on enterrait la hache de guerre vieux frère ?

S'était osé, mais Soufuku avait employé un ton qui suscitait l'excitation et la quête d'aventure, C'était dès lors pour lui la première mission qu'il se donnait en tant que membre de l'ordre, convaincre le bombardier.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.


Dernière édition par Soufuku Nitobe le Sam 6 Mai - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 164

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Première pierre   Sam 6 Mai - 14:52



- Hayashi  no Kuni … p'tain de bourbier …

Eu-t-il froidement dit de sa pesante voix, regardant le paysage rural autour de lui. La lueur cuivrée de l'astre, en bout de course soulignant l'épais feuillage vacillant au gré du vent. Les chemins boueux s'accompagnant de l'odeur de feuille moisie, offrant au décor un charme bien loin de ce que pouvait apprécier l'ancien Iwajin. Lui, qui jusque là, avait pris son temps pour atteindre le dit pays, s'équipant au point d'en défaire ses dernières économie, pour entreprendre son périlleux voyage. Aillant fait l'acquisition de nouveaux vêtements, un pantalon en toile d'un noir profond. Des bottes ouvertes, plaquées de pièce d'acier, lui assurant une protection. Un gantelet assorti, lui aussi couvert de plusieurs plaques de métal, depuis le dos de sa main jusqu'en dessous son coude, ainsi, qu'un ample manteau noir, décoré de fourrure pour parer à l'hiver à venir. Un Tsubaki comme il devait l'être, un Tsubaki en bonne et due forme.

Alors qu'il avançait péniblement dans la forêt, il ne pouvait s'empêcher, comme depuis son départ d'Iwa, de réfléchir aux actions qu'il avait entrepris. Sur la fiabilité de sa foi, sur sa raison de vivre, ainsi que sur sa fatalité prochaine. Alors, attrapant une petite bouteille en céramique, accrochée sur sa ceinture, au bas de son dos, il retira le petit bouchon de liège, apportant le goulot à ses lèvres, pour en avaler quelques gorgées.

Vide … j'étais sûr qu'il me restait environs trois doses ... "

En l'absence de son remède, sans doute, ne tiendrait-il alors même pas, jusqu'au village de Suna. Les cellules tuméfiées reprendraient du volume dans ses poumon et son corps meurtri, ne ferait que faiblir. Il se laissa alors tomber contre un arbre, levant les yeux au ciel, un air de désolation déformant son visage.

- Est-ce là, la conséquence de la mort de N°4, seigneur ? Vous l'avez abandonné … alors qu'elle avait besoin de vous … lorsque ma main abattait son crâne contre la roche … Et maintenant, moi aussi … vous m'abandonnez ?

Il aurait pu sauver Vivace, l'aider, la guider, mais rien de cela ne fut possible … à cause de Nitobe … toujours lui … le démon des sables chauds, était-il vraiment le seul à ne jamais l'avoir vu, sous sa véritable apparence, une fois son armure de bienveillance, brisée. À vrais dire, si la rancœur à son égard, était bien trop grande, il savait qu'il n'avait pas non plus le droit de lui mettre tous les maux du monde sur le dos. Nitobe c'était défendu contre Arya, c'est Jashin qui l'avait délaissé, la privant de son pouvoir alors même qu'elle en était dans le besoin. Passant sa main sur son moignon, un large frisson lui parcourut alors le dos.

Cette présence ... "

Oui, il la connaissait bien, elle était la mère qui avait fait naître en lui, la peur, la peur de la mort. Elle était l'intensité qui embrasait une flamme d'admiration, autant que de haine, dans le cœur du déserteur. Nitobe Soufuku, son meilleur ennemi si l'on voulait. Pourquoi le traquait-il encore, pourquoi maintenant ? Cela faisait des semaines que le jeune homme avait entreprit sa fuite. Encore une fois, son prétendu dieu l'abandonnait. En se relevant lentement, il eut la soudaine envie de s'arracher la peau du dos, pour ne jamais plus arborer les couleurs du dieu traître. N'ayant pas de réelle idée sur le plan à adopter en ces circonstances, il resta un moment à distance du Samouraï, si ce dernier l'avait pisté, il saurait déjà qu'un rien ne les séparer.

Nitobe … encore toi … pourquoi me traques-tu comme une bête … ? Ou … pourquoi pas en fait … ? "

Une idée brillante venait de lui traverser l'esprit. Déjà trois fois, le Kage l'avait épargné, malgré ce que voulait penser le déserteur et ce que sa fierté lui obligeait à croire. Peut-être, des négociations seraient-elles possible, il était le précédent Kazekage après tout, l'homme le mieux placé au monde, pour obtenir un entretien, avec son successeur.

Il plaça alors ses doigts, de sorte à former le sceau du tigre, concentrant une infime partie de son chakra pour se transporter à côté du vieillard. Il savait que courir comme un chien fou vers lui, risquerait d'engager les hostilités, il était donc préférable d'user de cette simple technique.

Shunshin no Jutsu "

L'écorce craqua alors que le corps du rouquin se suspendait au-dessous d'une branche, la tête en bas, sa crinière se balançant au gré du vent. Son regard n'y trompait pas, il ressentait toujours de la haine envers son bourreau, mais, ses intentions du jour était pour le moins, noble. Il voulut commencer à parler, mais n'eut le temps, avant que l'homme ne s'y lance.

- Tu tombes bien, je vais avoir besoin de toi. Si on enterrait la hache de guerre vieux frère.

Serrant des dents, presque au point d'en libérer un grognement, il fronça les sourcils, sans témoigner davantage d'hostilité, répondant, en essayant de rester polit et calme.

- J'suis pas ton frère … mais … oui, j'accepte d'te laisser tranquille. Par contre … tu dis avoir besoin de moi … qu'est-ce que j'y gagnerais … pourquoi seulement t'aiderais-je …

Son regard méprisant se muait peu à peu en défiance, alors, sans même lui laisser le temps de répondre, il ajouta, d'un ton autoritaire, ne laissant pas place à la négociation.

- Je veux un entretien avec celle qui te succède, la jolie blonde, si tu peux l'faire, là, je voudrais sans doute t'aider.

Ses jutsus n'étaient pas prêts, il n'était même pas échauffé pour un combat, ne lui restait qu'à prier, que le vieux sabreur, soit plus miséricordieux que son ancien dieu, déchu et rejeté, par un fidèle, jusque là si servile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5515-bingo-fiche-tsubaki#42853 http://sns-rp.forumgratuit.org/f400-dossier-tsubaki-narahima http://sns-rp.forumgratuit.org/t5512-l-avenement-de-tsu-chapitre-un-la-tant-attendue-presentation-en-cour#42813
Messages : 1880

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Première pierre   Sam 6 Mai - 20:31

Se retournant lentement et calmement, le quarantenaire regardait l'homme qu'il avait vue il n'y a pas longtemps de cela, il n'avait pas vraiment changer depuis leur dernière escarmouche. Une légère brise gagnait la forêt et la cape du bretteur flottait au vent, l'herbe si verte dansait sous les caresses du vent tendis que l'écorce des arbres vêtue de soleil semblait vivre d'avantage. Tsubaki Narima était un individu atypique beaucoup aujourd'hui avaient l'esprit chevaleresque, la bonne volonté facile et s'enfermaient sans le savoir ou en le voulant dans une sphère de bon sens. Réfutant alors leurs envies respectives.

Lui était différent et dès leur première rencontre Soufuku l'avait remarqué. L'ex-Iwajin était de ceux qui ne se laissait guider ou dominer par des idéaux, non bien au contraire, son seul guide s'il en possédait un, était son instinct. Un véritable animal que le culte et le Ryuka avait mis en cage et Soufuku fort de sa malice avait bel et bien l'intention d'enlever chaînes et boulets qui entravaient le fauve. Comme il pouvait s'y attendre le rustre avait répondu de la manière la plus concise, il n'était pas son frère et lui le savait, il n'était même pas un compagnon d'arme. Mais l'avenir si mystérieux soit-il pouvait laisser planer le doute d'une futur collaboration. C'est plein d'espoir, un espoir nourrit par la révélation du bombardier que Soufuku entrepris de répondre à son tour, plaçant sa main droite en direction du jeune homme au cheveux rougeoyant il lui demanda sur un ton amicale comme pour chasser tout doute d'un affrontement imminent.

- Avant que je puisse te répondre j'aimerai que nous discutions promptement autour d'une cigarette. Il alluma donc une cigarette avant de tendre son paquet de ''Saber strike red'', du moins ce qu'il en restait à son interlocuteur. -Fuuu- Tu peux pas savoir à quel point sa fait du bien c'te merde. Néanmoins pour revenir là où nous en étions, sache que pour trouver Yumi tu tapes à la bonne porte, avec moi entrer en Suna serait pour toi un jeux d'enfant. Même si je reste méfiant vis à vis de la volonté que tu affiches pour la rencontrer et quant à tes motivations. Je suis plutôt rassuré de voir que toi et moi cherchions la même personne.

Il toussa frénétiquement et se racla la gorge avant de cracher une glaire quasiment marrons teinté d'un noir qui pouvait laisser penser à de la suie. Et plaisanta un cour instant.

- Ça a ses défaut malheureusement. Bien figure toi que je viens d’apercevoir le chakra de Yumi, elle n'est donc pas à Suna, j'ignore cependant la raison de sa venue ici à Hayashi. Mais quelque chose me dit qu'elle va sans doute avoir besoin de moi. Et moi à présent avant d'y aller je dois t'avouer que de t'avoir à mes cotés pour lui porter un éventuel secours, n'est pas une idée qui me déplaît.

Rabattant la capuche de sa cape aussi sombre que le crépuscule, Soufuku pris alors un air sérieux, presque grave, il voulait montrer au jeune homme dont les ambitions restaient une énigme à ses yeux, l'une des seules qu'il n'avait encore résolue. L'urgence de la situation, si dans un premier temps il s'était demandé quel serait ses arguments pour le convaincre, il réfuta d'emblée l'idée de lui parler de l'Ordre qu'il comptait fonder. Pour attirer un carnassier rien de meilleur que de lui proposer ce dont-il raffole le plus, il ajouterait à ça quelques doses de bonne intention, pour le prendre part les sentiments à conditions que le démon en possède.

- Je peux déjà te dire que les personnes que Yumi affronte sont d'un calibre différent de ce que tu as pu rencontrer jusque ici. Pour être équitable je te propose d'enterrer la hache de pierre. Que nous fassions table rase du passé et que nous formions une alliance temporaire, aider Yumi est primordiale, une fois que nous serons avec elle je tâcherai de la convaincre pour qu'elle te soigne. Et une fois cela passé nous pourrons nous battre à mort si tu le désires encore. Je peux déjà te dire que si je te suis de la sorte, ce n'est pas en rapport avec mon ours, il est mort en guerrier, par ma faute et je suis certains, qu'il repose en paix aujourd'hui. Je t'en dirai bien d'avantage mais... La situation nous oblige de prendre la route, suis moi, Yumi est à une dizaine de mètres. Concernant le plan d'action car je préfère en avoir un, nous en discuterons en route.

Dans le creux de sa main gauche qu'il avait recouverte d'un gant noir pour cacher les effets du maléfice qui l'habitait, Soufuku Nitobe tenait le cristal donné par Yumi. Ne sachant comment l'activé il le serra avec poigne et pensais en même temps, espérant que ces pensées atteignent sa semblable.

* Yumi-chan je sais pas ce qui t'arrive en ce moment, mais si tu es en manque de graine de wasabi sache que j'arrive avec une cargaison rien que pour toi !*

Soufuku se mit donc en marche après avoir écouté la réponse du Narima. Paré pour le combat l’ermite venait sans le savoir de poser la première pierre de son immense projet. Enfin c'était ce qu'il espérait...

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Première pierre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première pierre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première interview de M Ericq Pierre à un média
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Hayashi no Kuni-
Sauter vers: