Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Un camping d'enfer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 20

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Un camping d'enfer !   Lun 8 Mai - 20:16

L'aurore venait de paraître dans le ciel et pourtant, mon appartement était vide. J'avais pris la route pour les montagnes de Tsuchi. Pendant quelques jours, j'allais vivre par mes propres moyens. Pourquoi ? La veille, j'avais jouer à « Action ou Vérité » et je ne pensais pas que le gage allait être aussi difficile. Mais bon, c'est le jeu après tout ! La chasse n'était pas mon point fort et le premier jour, je n'avais pas manger une graine. Au niveau social, il n'y avait pas une mouche ! J'avais passé la journée à essayer de monter la tente, elle était toute bancal, c'était totalement ridicule.

Le deuxième jour n'était pas des moindres puisque j'avais réussi à pêcher mon premier poisson ! Un objectif que je m'étais fixé il y a fort longtemps. Il était délicieux ; une jolie truite. La technologie me manquait, la télévision encore plus. La vie de ville était faite pour moi, il n'y avait aucun doute là-dessus. Cette solitude me rongeait d'heure en heure, de minute en minute... Encore trois jours d'horreur et le défi sera enfin accompli, courage Ichiro ! Le soleil était de la partie et celui-ci illuminait mon faciès, il était l'heure de l'entraînement.

Je commençais en douceur avec un petit footing, trottinant avec le sourire. Cependant, le sport n'était pas fait pour moi et mon endurance me lâchait au fur et à mesure de la course. Au bout de quelques minutes, j'étais avachi sur le sol comme une crêpe. C'est l'heure de la pause non ? Me calant contre un arbre, j'observais les nuages. Mes paupières commençaient à se fermer, j'allais m'endormir d'une seconde à l'autre.

Il faisait déjà presque nuit et je me réveillai en sursaut, je n'avais pas allumer de feu, rien. Pris de panique, je courus chercher quelques branches qui traînaient dans les parages. Je l'avais échappé de justesse dis-donc ! Mais tout n'était pas positif hélas, je n'avais pas eu le temps de chasser le gibier ! Ce soir, j'allais uniquement manger la splendeur des étoiles... Quand tout à coup, j'entendis un bruit, un animal, un ennemi ? Quelqu'un s'approchait. Je me précipitai dans la tente à toute vitesse en la verrouillant avec la fermeture. Je faisais le mort. Courageux hein ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7111-bingo-book-de-ichiro-uchiha#54025 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7110-ichiro-uchiha-le-pantin-d-iwa
Messages : 1518

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Mar 9 Mai - 0:16

OST
Spoiler:
 
Nuit belle, nuit sous le ciel de Tsuchi on l'appelle bella notte, néanmoins en pleine nature sans lumière et sans un sous il fallait, pour le plus téméraire des aventuriers faire preuve de vigilance. Soufuku avait quitté Iwa depuis une journée, et après avoir sauvé le village à l'aide des valeureux shinobi de la roche, il avait... Non il était dans l'obligation de poursuivre Tsubaki Narima comme le suggérait la mise en place de son plan. Pour revenir à Iwa, cette attaque n'avait mystérieusement pas affolé le Tsuchikage qui était donc bien timide. L'aire de rien le samouraï qui avait voulu provoquer un génocide par l'intermédiaire du culte, savourait sans état d'âme le goût prononcé de son échec. Mine de rien il avait accepté les cadeaux et autres récompenses du village, le mode de vie Iwajin lui paraissait étrange et fascinant à la fois et c'est d'un faux semblant, d'une gène à peine dévoilée qu'il pris cette espèce de manche de sabre qu'il n'arrivait pas encore à allumer. Son Katana, sa lame de fer, si fidèle lui était, posté sur son flanc gauche. En grand gourmet et avant de se lancer dans une traque infernal le samouraï avait aussi profiter des restaurant du village. On y servait tout types de viande, cuisinée à toutes les sauces.

Et un Sake sobre et voluptueux dont l’enivrante allégresse lui chatouillait encore les narines. Au petit matin il avait quitté la ville et sa chambre d'hôtel, Iwa lui manquerait. Hélas le devoir l’appelait et l’ermite devait reprendre la route. Après avoir escaladé monts et merveille l'homme qui songeait à cultiver des fruits capable de régénérer l'endurance de celui qui en mangerait, était exténuer. Il resta donc sur le flanc de cette endroit qu'il venait de découvrir. Il l'avait décidé ici serait son campement. De cette hauteur la vue était des plus belles qu'il n'eut l'occasion de voir jusque ici. Imaginez un panorama de plus de la moitié de la région. Un ciel azuréen parcouru par quelques volatile et un soleil larmoyant prêt à répondre de tout vos caprices ? Il n'en fallu pas plus pour que le bushi soit gagné par l'inspiration. Détalant il saisit de son sac encre pinceau et feuille de bambou rendue en parchemin, l'estampe était une de ses passions secrètes et cela faisait une éternité, qu'il n'avait pas pris le temps de se laisser le temps, pour rendre immortel ce qu'il voyait. Le parcours du pinceau imbibé d'obscurité sur le papier lui procurait des frissons qu'il adorait, sa langue sur la commissure gauche de ses lèvres en signe de concentration accrue. Le vieil épéiste traçait donc lignes et courbes afin de les faire danser sur sa toile. Après deux heures intenses il rangea son matériel et d’assoupi... Une fois réveille c'est stupéfait qu'il découvris que le crépuscule l'observait avec un air moqueur. Et même si l'attitude du ciel le gênait plus que tout, lui savait bien qu'il fallait qu'il se dépêche...

C'est donc perdu en pleine nuit et après avoir dévalé à l'arrache cette colline, qui d'ailleurs aurait pu lui coûter un bras et une jambe qu'il arrivait ici et là, au milieu de nul part sans savoir où aller. Pour seul guide l'Hachidaïme Kazekage ne possédait que le hululement des chouettes et hiboux, ou le croassement des crapauds. Ce qui, il fallait le dire et l'affirmer, ne lui était pas d'une grande utilité. Le Narima qu'il recherchait pouvait bien fuir où il le voulait, Soufuku Nitobe était perdu et seul au monde... L'air déprimé, et pour ne pas arranger les choses... Il entendit non loin de là, à quelques pas de lui, un bruit étrange mais si familier... Une espèce de fusion entre un volcan qui souhaitait entrer en éruption et une vielle chaussure qu'on mastiquait avec une mâchoire énorme. Et puis la néant total... Des sueurs gagnait son front, sa respiration devenait de plus en plus forte, il expirait avec tant bien que de mal comme pour chasser le mauvais esprit de son corps sa main gauche sur l'abdomen, sa main droite tremblotante. Il n'en pouvait plus, mais en même temps ne pouvait pas. * Ah la beauté Iwajin. Songeait-il. On sauve un village et voilà ce qu'on récolte... * Cherchant ici en pleine nature un endroit où il pourrait être à l’abri le samouraï ne pouvait résister aux tambours battants qui lui provoquait des crampes. Elle était belle la grandeur du héro, la légende, l’idole des jeunes...

Celui qu'on élevait au rang de demi-dieu était bel et bien un homme comme les autres. Très vite il trouva son havre de paix, personne à l'horizon, sortant de son sac de quoi entretenir son hygiène. Il se mit en garde, et concentra alors son énergie pour réaliser une technique atroce qui en tuerait plus d'un. Létale cette dernière se transmettait de génération en génération. Pour l'affronter il n'y avait pas vraiment de solution, à moins d'être un expert en soin médical. Mais même dans ce cas de figure la mort était plus que possible pour le fou égaré, qui utilisait ce véritable Kinjutsu. Un soupir de soulagement et quelque puanteur plus tard Soufuku se sentait apaisé et presque proche du nirvana. Forcer sur les brochettes wasabi n'avaient pas été une bonne idée. Même si la viande fondait en bouche à présent elle fondait par d'autre voie, ancestrales et impénétrable... Quand soudainement le samouraï qui se sentait observé mais qui avait mis ça sur le dos d'une certaine paranoïa dut aux circonstances fortuites qui le frappaient. Retourna sa tête doucement pour regarder par dessus son épaule... *Merde, celui là, depuis quand est-il ici ? * Se disait-il.

- Yare ?!

Et le seul mots qui lui échappa, néanmoins Soufuku n'était pas du genre à mettre les petits pots à cotés des grands. Non il les empilait et celui là était un pots gênant qu'il aimerait bien briser...

_ _ ___________________________________________ _ _

"Lorsque vous rp avec moi, vous pouvez mourir à tout moment."
"Si le PJ en face de moi meta, la sentence est la mort de son Perso."
"Ni amis, ni ennemis, que des faire-valoir"

#Notionderisque


"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".


"Is demum miser est, cujus nobilitas miserias nobilitat"
LUCIUS ACCIUS-Télèphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 20

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Mar 9 Mai - 21:59

Toujours immobile dans la tente, j'attendais que le parfait inconnu sorte de sa cachette. J'étais caché sous ma couette, étant indigne d'être un shinobi de la roche. Mais la vie importe plus que tout, alors la lâcheté est l'unique solution. Le crépitement du feu résonnait dans la vallée, j'étais désormais repéré à coup sûr. La présence se rapprochait de plus en plus, un frisson parcouru mon corps, c'était la fin ? Soudain, une voix masculine fit son entrée.

«  Yare ?! »

Je n'avais vraiment pas de chance aujourd'hui. Il fallait vraiment que je sorte affronter cette individu ! Je suis un ninja d'Iwa ou non ? Cependant, avant de partir à l'assaut, je pris le soin d'enlever mon bandeau et de le laisser le gourbi. Je n'avais aucun papier, le mensonge allait donc faire parti de mon vocabulaire... Hélas, je n'étais pas très doué dans le domaine, la tâche allait vraiment être difficile. Ouvrant la tente avec angoisse, je ne savais pas ce qui m'attendait dehors. Par précaution, je sortis la tête en premier, mais uniquement celle-ci.


« Y'a... Y'a quelqu'un ? »

Je pris mon courage à deux mains et mis mon corps en dehors de la toile de tente. Je m'approchais rapidement du feu et saisis un bout de bois fraîchement allumé pour éclairer les alentours. Toujours avec prudence je m’avançais peu à peu vers la droite, puis vers la gauche. J'avais peur... Des bandits ? Des malfrats ? Un... un fantôme ?

« Y'a... Y'a quelqu'un ? » m’exclamai-je à nouveau.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7111-bingo-book-de-ichiro-uchiha#54025 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7110-ichiro-uchiha-le-pantin-d-iwa
Messages : 1518

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Mer 10 Mai - 17:10

* Il bégaye ??* Pensait le samouraï, qui avait bénéficié d'un petit temps d'inattention afin de s'essuyer et de remonter son pantalon. Avançant doucement vers l'ombre qui lui adressait la parole celui qui se faisait vieux arrivait alors a distingué peut à peut une silhouette légèrement éclairé par le claire de lune. Un jeune gamin devant lui l'air de rien et d'ailleurs le bretteur de Suna commençait à croire que c'était un miracle si cet énergumène n'avait pas encore était déchiqueté par les animaux sauvages qui rodaient ici et là. A première vue celui-ci n'était pas un shinobi, aucun signes ostentatoires qui démontraient une quelconque appartenance à un village shinobi connu. Il pouvait être un nukenin, ou un membre d'un village moins connu... Ou sinon il pouvait bel et bien être question d'un simple civil souhaitant faire du camping. Outre cette petite réflexion Soufuku était aussi pris en tenaille, par son action précédente. L'odeur de sa commission venait parfois se joindre au vent. Et son interlocuteur comprendrai vite ce qu'il était initialement venu faire ici. Pour éviter que la situation devienne encore plus gênante, l’ingénieux samouraï décidait d’entreprendre le dialogue, d'un ton grave et loufoque :

- Ôhayo gosaïmazuuuuuuuu ! Je suis un voyageur égaré en provenance d'Iwa no Kuni, et je me demandai si tu avais de quoi partager les quelques champignons que j'ai cueillis avec moi ?

Il tendait le sac de champignons en ayant pris le soin de l'ouvrir pour en dévoiler son contenu. Le seul bémol était le sabre à sa ceinture. Soufuku voulait aussi analyser la personne qu'il venait de rencontrer pour faire un peu plus connaissance de ce gamin qui paraissait si anodin. Il activa ses sens pour en savoir plus. Il remarqua la présence de chakra qui coulait dans cet être, et supposa deux choses, soit il avait raison quant au fait que celui-ci soit un shinobi ou autre guerrier. Soit ce gamin n'était pas conscient de la force qui l'habitait. Pour prêcher le vrai du faux l’ermite a l'attitude extravagante posait à présent les questions nécessaire à sa quête d'information, il détecterai bien évidement toutes perturbation du chakra de son opposant qui traduiraient alors un mensonge évidant.

- Vous connaissez Iwa jeune homme ? J'ai comme ami le célèbre Ashiro Ryuka, cela vous dis quelque chose ?

_ _ ___________________________________________ _ _

"Lorsque vous rp avec moi, vous pouvez mourir à tout moment."
"Si le PJ en face de moi meta, la sentence est la mort de son Perso."
"Ni amis, ni ennemis, que des faire-valoir"

#Notionderisque


"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".


"Is demum miser est, cujus nobilitas miserias nobilitat"
LUCIUS ACCIUS-Télèphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 20

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Ven 12 Mai - 21:14

L'étrange individu s'approchait de moi d'un pas rapide. Si vite que j'avais basculé en arrière dans la tente. J'avais disparu et je ne savais pas si j'allais ressortir. Hésitant, je réfléchissais à une couverture, un faux nom et tout ce qui s'ensuit ! J'entendais les brindilles se briser sous les pieds de l'homme. Il était là, désormais, je ne pouvais plus fuir, j'étais grillé. Ressortant uniquement la tête de la toile de tente, l'inconnu se présenta amicalement, peut-être n'était-il pas si méchant que ça ?

- Ôhayo gosaïmazuuuuuuuu ! Je suis un voyageur égaré en provenance d'Iwa no Kuni, et je me demandai si tu avais de quoi partager les quelques champignons que j'ai cueillis avec moi ?

- Bon.. Bonjour heu... Bonsoir Monsieur ! Oui d'accord... Asseyez-vous je vous en pris ! Je... Comment ça va ? 

Oui, c'était tout ce que j'avais trouvé à dire. L'étranger semblait si âgé, mais je ne le discernais pas très bien. Je lui aurai donné soixante ans, au moins. Je ne savais pas comment lui parler, ni même comment m'exprimer. J'avais l’impression que ma langue était coupée et mon corps commençait à suer. Il fallait faire quelque chose, je ne tenais plus ! Je sortis alors rapidement une plaque de barbecue et la posa sur les braises restantes. J’étalais les champignons sur la plancha, j'étais affamé : mon ventre hurlait ! Ce soir là, je m'étais acharné sur la nourriture, je fus coupé dans mon élan lorsque le vieillard m'interpella.

- Vous connaissez Iwa jeune homme ? J'ai comme ami le célèbre Ashiro Ryuka, cela vous dis quelque chose ?

- Oui... Enfin non, enfin... Oui ! C'est assez compliqué, je ne sais pas d'où je viens, je me suis égaré ! J'ai perdu un défi avec des amis et je le gage de vivre ici pendant quelques jours... J'ai vraiment pas de chance haha ! Surtout que cette montagne me fait rudement peur ! On raconte qu'il y a des fantômes par ici. 

J'étais vraiment quelqu'un de timide ! Je m'impressionnais moi-même. Me goinfrant des champignons encore et encore, je pus alors remarquer le sabre à la ceinture du vieillard. Je n'étais pas quelqu'un de curieux d'habitude, mais là, celui-ci témoignait qu'il était un ninja, un véritable samouraï, comme dans les films ! D'après ses dires, il serait un ami du Godaime Tsushikage. Il devait vraiment être balaise comme type !

- Godaime-sama nous a quitté il y a un moment. Cela fait bien un an il me semble... et vous ? Quel est votre nom monsieur ? Vous êtes un samouraï ? Pou.. pourrais-je avoir un autographe ?

J’espérais que ma question n'était pas trop indiscrète. Je sortis assez rapidement un petit carnet de ma poche avec un stylo. J'avais fait la promesse de récolter les signatures des plus grands de ce monde et ce gars là, il en faisait parti ! C'était certain.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7111-bingo-book-de-ichiro-uchiha#54025 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7110-ichiro-uchiha-le-pantin-d-iwa
Messages : 1518

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Mar 16 Mai - 21:40

Soufuku ne savait pas de quelle livre provenait la maxime qui frappa de plein fouet ses méninges lorsque le jeune homme lui tendis le bout de papier. Mais il avait déjà certainement lu qu'un Shinobi, grand ou petit... Ne signe pas ! Oui signer c'était révéler son identité, accepté que l'on vous reconnaisse boitant boiteux proche du néant, assoupis contre une volonté taciturne jonchée, d'un zeste de bravoure mal dégrossis. *Un shinobi se devait d'être un inconnu !* Pensait le vieil homme, mais étrangement il saisie le bout de papier et de sa plus belle plume, de toutes façons il était un samouraï et il fallait avouer, que la situation lui plaisait. Le bretteur s'apprêtait à écrire... Quand d'un air dubitatif il demanda au jeune campeur :

- Mais dis moi mon garçon, pour qui dois-je signer ?

Cette question pouvait paraître des plus normale, à vrais dire, elle l'était. Mais pour l'ermite elle possédait un double sens. Premièrement savoir à qui il avait à faire. Dans un second temps, voir si ce dernier lui mentait, par le biais de ses capacités sensitives. En deçà de cette scène assez loufoque, les poils du quarantenaires se dressèrent sur ses bras. Signe d'une alerte, il scrutait la pénombre comme pour dénicher une pièce dans une véritable botte de foin. Signe de la difficulté qui l'habitait, sa langue bougeait frénétiquement sur la commissure gauche de sa bouche. Et en une fraction de seconde, d'un mouvement précis et limpide il posa sur le sol terreux la feuille que son fan émérite campeur et aventurier lui avait gentiment donné.

Saisissant son fétiche katana qui ne le quittait donc jamais il donna un coup du revers de la lame dans une masse d'ombre noir qui se trouvait derrière son interlocuteur d'infortune. D'une dernière râle un chamois Iwajin tomba alors sur le sol causant une secousse minime. Le cous de la bête avait été brisé dès le contact avec la lame. Soufuku qui eut un passé très significatif en terme de senjutsu et d'animaux. Entama alors une sorte de prière comme pour remercier la nature de lui avoir offert ce qui s'apparentait à un futur repas. Après une bonne heure à avoir dépecé le gibier. Il en découpa quelques bouts de viandes conséquents et demanda au gamin.

- Si tu as de quoi faire du feu et on peut bien le manger, pour info je ne tue que ce que je mange, une question d'éthique tu vois. Après une petite pause. Pour en revenir à Iwa et avant de partir sur ton auto...machin... Ashiro est donc mort... Soufuku prenait un air consterné alors qu'il n'avait jamais vraiment eu la chance de connaître le précédent tsuchikage, sauf lorsque Yumi le décrivait. C'était une homme bon, loufoque mais bon, si ce n'est pas indiscret, qui a donc remplacé mon défunt ami ?

Avant d'entendre la réponse du jeune homme, Soufuku voulait attiser la confiance que ce dernier semblait lui vouer. Les étoiles présentes dans ses yeux témoignait de l'allure à laquelle il buvait les paroles du Sunajin. Et c'était une bonne chose pour celui qui fut Feu Hachidaïme Kazekage, si un miroir était capable de reflété le visage caché des gens, le siens serait celui d'un loup, avec de longue dent et de grande oreille... Comme dans l'histoire du petit kimono rouge, un compte qu'il avait détesté étant enfant. Et pour mieux écouter son enfant le prédateur qu'il était avait opté pour la stratégie suivante.

- Hé bien, oui j'ai vécu de nombreuses aventures mon jeune ami. Je prendrai bien le temps de te les raconté, mais tu as devant toi celui que les hommes nommes, Aniki et celui que le femmes envies dans la froideurs de la nuit. Mon nom, tu peux m’appeler comme tu l'entends, même si, petite tête de linotte je te l'ai déjà dis il pas plus, ni moins d'une bonne heure.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Lorsque vous rp avec moi, vous pouvez mourir à tout moment."
"Si le PJ en face de moi meta, la sentence est la mort de son Perso."
"Ni amis, ni ennemis, que des faire-valoir"

#Notionderisque


"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".


"Is demum miser est, cujus nobilitas miserias nobilitat"
LUCIUS ACCIUS-Télèphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 20

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   Mer 24 Mai - 22:58

L'homme restait dubitatif quant à ma demande. Il semblait peser le pour et le contre dans sa tête. Je n'osais pas le regarder dans les yeux, par peur de manque de respect. Lorsqu'il me demanda à quel nom devait-il signer, je compris de suite qu'il était méfiant. J'étais vraiment ridicule en cet instant, je ne savais pas quoi répondre. J'allais passer pour un idiot, à vrai dire, j'en étais un. Il fallait faire preuve de finesse, sinon le vieil homme commencerait à avoir des soupçons sur moi. Dans un élan de courage, je ne pus dire que trois misérables mots.

- Votre nom pardi !

Le regard du samouraï hésitait toujours, pourquoi ? Je n'allais pas le manger ! À l'instant ou il posa le livre par terre, je me sentais vide. Je venais de me prendre un vent, littéralement. La seconde qui avait suivi cette tragédie fut la plus intense de toute ma vie. Le vieillard dégaina son katana avec une extrême dextérité. Mon heure était enfin venue, si jeune. Personne n'allait pleurer ma mort, je serai seul à jamais. Me jetant à ses pieds tout en le suppliant de m'épargner, j'ignorais totalement la surprise qui m'attendait.

- Pitié je suis si jeune, si beau, si gentil ! Pitié laissez-moi vivre encore quelques années !

Cependant, et forte heureusement, je n'étais pas la cible de la vieille branche. Il visait une pauvre bête qui se cachait derrière moi. Restant de manière assez comique face à la situation, je ne pouvais m'empêcher de rire. En y réfléchissant, comment un homme aussi droit que lui pouvait-il me faire du mal ? Ce gars était mon idole ! J'imitais son action majestueuse. J'avais des étoiles plein les yeux.

- Tu as fait comme ça ! PAF ! Puis après TAC ! Vous êtes trop fort monsieur ! Que le festin commence, j'ai une faim de loup ! Les champignons ne m'ont pas suffisamment calés à vrai dire...

J'enlevais les restes de nourriture de la grille avant de rajouter les grosses entrecôtes bien juteuses. Je n'avais eu aucun mal à dépecer l'animal, j'étais fait pour ça tout naturellement. J'engloutissais les morceaux un à un. Le vieillard me demanda avec la plus grande délicatesse qui avait remplacé le Godaime. La bouche pleine, j'essayais d'articuler le mieux possible.

- Il s'appelle Kyrua et il est trop fort comme vous m'sieur ! C'est la personne que j'admire la plus au monde, j'aimerai être à ses côtés. Il est comme mon père ! Nous sommes tous les deux issus du clan Uchi... Kof kof !

J'avais avalé mes mots et je commençais à m'étouffer avec la viande. J'aurai du la faire plus cuir, je le savais !

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7111-bingo-book-de-ichiro-uchiha#54025 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7110-ichiro-uchiha-le-pantin-d-iwa
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un camping d'enfer !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un camping d'enfer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Tsuchi no Kuni :: Montagnes de Tsuchi-
Sauter vers: