Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Jeu 15 Juin - 3:17

Maëlstorm: la rencontre du ciel et de la mer
                                                          Avec Shiho Muzuhajii




Revenu de mon pèlerinage chez ma famille maternelle, je rentrai à Kiri ou je fus reçu par Motoki-Sama et Esuke-sensei, actuellement mon grand-père. Je n'aimais réellement pas toute l'attention que me témoignait cet odieux personnage. Mais j'étais poings et mains liées, il possédait une influence absolue sur les membres du clan. Une influence renforcée par le fait que de moins en moins de shinobi naissaient dans nos rangs. Cependant, il devait disparaître pour que je puisse suivre mes desseins.

La réunion avait duré plus de deux heures, j'en étais écoeuré. J'avais oublié de le dire, depuis cette après-midi les membres les plus importants avaient décrété que je pouvais faire partie des réunions stratégiques de notre clan.
Motoki-Sama avançait ses cartes dans cette partie de poker mortelle que nous jouons tous. Bien évidemment, les sujets fétiches du clan : retrouver de l'influence, acquérir le moyen d'accaparer le poste de Mizukage, se venger sur Suna.
Des sujets aussi ennuyeux qu'impossibles. Le clan tombait en désuétude et ils attendaient sur moi et ma génération pour rétablir les choses. J'étais assez flatté de leur attention, ils étaient conscients de ma puissance. Mais, leur faiblesse, affligeante. Je n'avais que faire de qui dirige le clan, tant que je m'assurais de mes intérêts de garder mes pions.

On pouvait même dire que je n'étais plus vraiment humain. Mon cœur, plus précisément la capacité de ressentir de l'amour, de l'affection du romantisme s'était volatilisé. Il me restait ma logique, un monstre implacable dont seul, j'étais le maître.

Oui, je demandais une situation ou cette faiblesse serait éliminée telle la vermine. Cette demande me rappela un des livres, trouvé dans un pays inconnu par ma mère. L'histoire représentait un archange, Lucifer qui demanda à son père, un Dieu tout-puissant, pourquoi il devait se plier devant des êtres primitifs et faibles. La réponse non comprise déclencha une guerre entre les anges dont certains furent anéantis.


La suite n'avait que peu d'intérêt pour moi. Mon esprit comprenait la légitimité de Lucifer. Cet archange était comme moi. Mon clan, les anges perdaient leur pouvoir dans des causes futiles. Il n'était donc plus les bienvenus dans mon paradis. Leurs ailes seront arrachés, et ils tomberont, déchus.


Le destin, finalement, me donna raison. Deux nuit plus tard, certains membres commencèrent a ressentir des symptômes de maladie. Même si je n'avais aucune connaissance en Iroujutsu, ces symptômes semblaient hors normes. Étant né dans un clan forgé par les combats sanglants, les belliqueux Kinbara n'avaient pas pris en compte ce fait. Une autre preuve de leur faiblesse, tels des bourrins qui labourent les champs, aucun ne s'était spécialisé en Jutsu médical.

Au départ, des blessés qui crachaient du sang à tout-va. Esuke sensei, le seul être doué d'intelligence de la masse proposa de porter des masques. Mais, Motoki n'avait pas voulu déclarant que c'était juste une simple « fièvre virulente ».

La suite allait lui donner tord. On aurait dit le travail d'Ascéplios, le mal se répendait comme une épidémie. Mon grand-père et moi, conscient de la situation, portions nos masques 24 heures sur 24 sauf les repas que nous mangions dans des endroits confinés.

La crise fut à son paroxysme, lorsque Motoki-Sama lui-même fut touché par les symptômes.
Cependant, je continuais l'entrainement. Mon grand-père devant s'occuper de mon géniteur, sa femme et leurs deux impuretés tombées eux aussi malades, j'avais donc appris une technique à partir d'un sceau qu'il avait déposé pour moi.

J'avais commencé par apprendre la précision de senbon sur les cibles de bois, situé sur une pelouse dans le hangar proche du dojo. Ce ne fut guère difficile ayant déjà la maitrise du lancer depuis mon apprentissage à l'académie. Puis la partie difficile avait commencé. Autant m'illuminer était d'une facilité déconcertante, autant donner cette propriété à des objets métalliques étaient compliqués.
Fatigué, et vidé de mon chakra, j'avais souffert tel l'enfer. Mais mes efforts avaient étés récompensés, jour après jour. Un, deux, puis 3 puis 4 étaient passées au stade d'armes célestes.
J'étais aux anges. Ma vengeance allait peut-être s'accomplir par le biais de ce mal et mes forces augmentaient.

Je fus interrompu dans mon entraînement par le gong d'entrée. Étant le plus proche, j'ouvris la porte.
Quelle ne fut pas ma surprise de voir une fille à peu près de mon âge devant la porte. Je fus soufflé par une telle beauté aux cheveux bleus, couleur à la fois étrange pour un être humain, mais se mariant bien avec la couleur officielle du village.
Mon instinct était infaillible, cette fille possédait quelque chose de particulier, je le ressentais dans mon âme. Mais je ne pouvais mettre la main sur la définition même de cette chose.
Je ne pu cependant m'appesantir sur son sort, car un des membres, Yin, un fou furieux que la maladie rendait incontrolabre avait échappé à la surveillance de ses geoliers et se dirigeaient vers la fille, boosté par la vitesse de l'Hikariton.
Ce faible m'avait dérangé, l'épée de Damocles au-dessus de la tête d'Yin allait tomber sur sa cible de ma main.

D'un saut vertigineux, je lâchais mes « épines solaires » :

« Hikariton : Taiyou no Toge »




Mes senbons illuminés se dirigèrent sur la cible. Celui-ci, aveuglé ne vit même pas l'heure de son trépas. J'avais visé la zone thoracique ou se trouvait le cœur. Recevant 5 de mes armes, il mourut dans la souffrance.
Cet indigne avait rejoint l'au-delà. Ce qui me frappa fit le manque de réaction de la fille. Elle était surement habituée à voir l'œuvre de la mort. Mais moi, c'était ma première fois, voir la vie aspirée par mes plumes mortelles s'éteindre dans ses yeux fut jouissif pour moi.

C'était mon baptême, il était le premier. Mais il ne serait assurément pas le dernier.
D'un geste nonchalant, je mis une main dans ma chevelure d'or et me concentrai de nouveau sur ce que cette fille voulait au clan. Selon sa réponse, je saurais si elle était une alliée ou une ennemi.

Yin s'était éteint, pris dans sa propre folie.
Un archange n'avait pas de miséricorde. Il était une arme vivante...

Hikariton : Taiyou no Toge:
 


Dernière édition par Eidan Kinbara le Mer 21 Juin - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 147

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Jeu 15 Juin - 12:43


https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg


Rencontre


Kiri était en train de subir une battue par les clones que nous sommes. On devait trouver et amener à l'hôpital pour les isoler. Ma mission à moi était de passer voir les demeures des clans de Kirigakure et m'assurer qu'ils soient bien au courant de la situation et qui ne garde pas de malade chez eux qui risquent de propager la maladie.
Pour le moment, mes recherches étaient infructueuses. Les trois clans précédant, en plus d'être méfiant, n'avait pas de malade chez eux, où ils cachaient bien leurs malades. Mais si c'est le cas, ils ne pourront pas le faire éternellement, un moment les symptômes et à ce moment-là, ils n'auront pas le choix. Ils devront suivre la marche.

J'arrivais très rapidement au prochain domaine. Le nom sur la porte signala 'Kinbara'. Kinbara, Kinbara, j'ai déjà entendu ce nom, probablement par ma mère, mais je me souvenais pas de la spécificité de ce clan. Il faut dire aussi que j'ai toujours été que peu intéressé par les autres clans. Je sonnai le gong pour signaler ma présence et attendit. Mais ce fût rapide, très vite la porte s'ouvrit sur une personne.
C'était un garçon de mon âge environ, long cheveux blonds et des yeux écarlates, mais malgré ses pupilles d'une couleur vive, ses yeux faisaient ressortir… une impression de noirceur de son âme, c'est comme s'il était… vide. Au faite, mon œil jaune, dû à mon hétérochromie récente, faisait ressortir cette même impression. Le garçon et moi-même se dévisagèrent quelques secondes, avant d'être interrompue par un homme, qui se dirigeait vers moi. Plaques rougeâtres, il semblait avoir craché du sang récemment aussi dû aux traces vers sa bouche, aucun doute, il était malade. Bien, vu qu'il m'attaquait, je pourrais le traîner de force et ça me donnera une excuse pour observer les membres de ce clan… Du moins j'espèrais.

Avant que je puisse utiliser mon suiton au dernier moment pour surprendre le fou, le jeune garçon aux yeux écarlates agissait et attaqua le malade. Il sauta et et lança des sanbon… Infusés de lumière ? Non c'était du chakra, mais ce dernier produisait de la lumière. Je du plissé légèrement les yeux pour continuer à regarder la scène, malgré la faible lumière qui émanait des sanbons. C'est là que j'entendis son art.

« Hikariton : Taiyou no Toge. »

Hikariton… L'art de la lumière, ça me revient maintenant. Les Kinbara sont le clan qui peut utiliser l’élément de lumière. J'en avais rapidement entendu parler par ma mère, quand elle me présentait les différents clan de Kiri, que je devrais côtoyer à un moment de ma vie en tant que Kirijin.

L'homme s’effondra au sol après avoir reçu cinq des senbons envoyer par le jeune Kinbara. Je regardais le spectacle sans sourciller, j'avais vu des choses biens pires après tout. Il se détacha cependant très vite de son œuvre pour se concentrer sur moi, tout en passant une mais dans ses cheveux. Il semblait attendre une réponse.

« Bonjour, membre du clan Kinbara. Qui je suis n'est pas spécialement important. Mais ce qu'il est, est qu'une maladie très contagieuse se propage à Kiri. Maladie que l'homme que tu as tué possédait. Est-ce que d'autres de ton clan possède les mêmes symptômes ? Peaux rougeâtres, cracha de sang et autre... Si c'est le cas, je dois les amener à l'hôpital, pour les mettre en quarantaine et qui subisse les soins nécessaires. Et n'oubliez pas de brûler ce cadavre, pour limiter la propagation du virus. »

Voyons maintenant sa réaction après une telle annonce.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Ven 16 Juin - 1:29

Le début d'une alliance improbable






« Bonjour, membre du clan Kinbara. Qui je suis n'est pas spécialement important. Mais ce qu'il est, est qu'une maladie contagieuse se propage à Kiri. Maladie que l'homme que tu as tué possédait. Est-ce que d'autres dans ton clan possède les mêmes symptômes ? Peaux rougeâtres, cracha de sang et autre… Si c'est le cas, je dois les amener à l'hôpital, pour les mettre en quarantaine et qui subissent les soins nécessaires. Et n'oublier pas de brûler ce cadavre, pour limiter la propagation du virus. » , déclarait cette jeune kunoichi
vu son bandeau de ninja.

En la regardant de plus près, je vis qu'elle n'était pas tout à fait humaine. De fines veines bleues scintillaient doucement sur son doux visage. Ses yeux n'étaient pas monochromes. Un œil était d'un bleu innocent aussi pur que l'océan, l'autre, était d'un jaune laissant exprimer la bête qui se tenait en elle.






Elle possédait surement un kekkai genkai dont je n'avais jamais entendu parler. Il ne devait pas être répertorié dans les annexes du Clan, travail de nos espions au cours du temps.
Son nom n'avait aucune importance, disait-elle… Pour autant, je voulais le connaître. Je voyais déjà en elle un pion spécial, appelé par les autres « un allié ».

Une épidémie. La vengeance divine venait comme nous, mon grand-père et moi, l'avions prédit sous la forme d'une épidémie. J'en étais mort de rire intérieurement, même si mon visage reflétait le masque du jeune homme surpris.
La prenant au mot, je sortis une allumette de ma veste. D'un coup de pouce, elle s'enflamma et je la lachai sur le corps de cet inutile de Yin Kinbara. Une astuce que m'avait enseignée Esuke. Une petite concentration de chakra photonique suffisait pour actionner le mécanisme de l'allumette. Le cadavre commençait à se consumer sous l'empire de nos regards, le mien et le sien.

Cette politique de récupérer les malades ne me dérangeaient pas. Elle m'arrangeait. Seuls ceux qui n'avaient étés infectés, possédaient la dignité nécessaire de faire partie de mes pions jaunes ceux représentant mon clan. De plus, certains Aînés ainsi que Motoki-Sama souffraient de ce mal.
Je n'aurais pas pu rêver un aussi parfait timing. Les rênes du clan étaient libre si les malades était remis à cette jeune femme et son sensei. Elle n'était pas habilitée pour entreprendre seule de telle démarche, c'est qu'elle avait peut-être un instructeur ou autre.
Mon grand-père pourrait alors devenir leader du clan. Il était après tout la meilleure arme de notre Armurerie. Une arme créée dans la même forge que moi-même, votre serviteur angélique.


Aucun inconvénient pour ma part, je savais d'or et déjà comment convaincre Esuke. Toutefois, il fallait que mes intérêts priment notamment, je voulais connaître le mode de transmission de la maladie. Comme tout survivant qui se respectent, je cherchais à échapper aux maux de l'existence. Même si je n'en doutais pas, cette épidémie n'était pas anodine. J'avais lu dans ma jeunesse, certains ouvrages volés à Iwa. Cette épidémie ressemblait aux effets d'une arme chimique. Au moins Kiri et son gouvernement n'étaient pas des gens se reposant dans la complaisance. Cette jeune nymphe employait des termes différents, mais le résultat serait le même. On regroupe le bétail avant de mieux l'abattre.

Mon père et sa famille étaient infectés. Le village me permettrait d'accomplir ma vengeance. Mais je n'étais pas en droit de décider.
Ainsi, m'inclinant devant le système, je déclarais en regardant la sirène dans les yeux :

« Salut, jeune nymphe. Je me nomme Eidan, juste Eidan. Oui, nous possédons des gens infectés correspondant à ta description. Je ne suis pas accrédité à répondre à ta demande. Je vais te mener à Esuke-Sensei, chef par intérim, notre vénérable chef étant infecté. Il te recevra et il prendra la décision.
Ton nom sera important pour te présenter devant Esuke. Quel est-il ? »

J'avais un peu omis la vérité, mon grand-père n'était pas chef par intérim, mais les autres n'oseraient s'y opposer de toute manière. Cher Motoki, voilà comment on joue au Poker.
Les simples humains ne peuvent rivaliser avec les anges.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 147

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Ven 16 Juin - 13:26


https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg


Premiers questionnements


Après mon annonce, un petit moment de silence flottait entre nous. Chacun de nous deux, jeunes membres de leur clan respectifs, étaient en train de dévisager l'autre. Il était probablement en train de détailler mon visage, qui était assez unique dans son genre. Veinules bleues, yeux de différentes couleurs, c'est sûr que je ne suis pas une fille qu'on croise tous les jours.

Une légère bise soufflait et faisait danser mes cheveux azure derrières mon corps, pendant que je continuai de dévisager le jeune Kinbara et qu'il faisait de même. Le pouvoir de la lumière semblait assez particulier, et un art difficile à contrer. Je ne pouvais m'empêcher de réfléchir à comment un duel entre nous deux se déroulerai ? Pourrais-je gagner ? Ou les propriétés uniques de son Kekkai Genkai me mettrait en mal ? Je pouvais bien imaginer deux trois moyens de contrer son élément, mais il restait très difficile à contrer. Ça pourrait être un combat intéressant. Mais je n'étais pas là pour ça et ce n'était surtout pas la période pour penser à s’entraîner. Les temps difficiles qui risquent d'arriver sur Kiri me ramène à la réalité après tout. Mais peut-être plus tard, ça serait une expérience intéressante…

Après ces quelques instants de calme, le jeune Kinbara repris la parole pour me répondre :

« Salut, jeune nymphe. Je me nomme Eidan, juste Eidan. Oui, nous possédons des gens infectés correspondant à ta description. Je ne suis pas accrédité à répondre à ta demande. Je vais te mener à Esuke-Sensei, chef par intérim, notre vénérable chef étant infecté. Il te recevra et il prendra la décision. 
Ton nom sera important pour te présenter devant Esuke. Quel est-il ? »


Mes yeux se plissèrent légèrement après sa réponse.
Jeune nymphe ? C'était un étrange surnom, mais pour moi ce ne fut pas la seule chose d'étrange qui m'avait dit. C'est vrai que je n'avais pas l'habitude, avec mon clan qui ne possédait que deux personnes, ma mère et moi-même, et que j'avais tendance avait faire sans son accord tout ce que je souhaitais, j'en suis arrivé à oublié que les autres clans ne fonctionnaient pas comme cela. Il avait un chef qui devait prendre les décisions, même les évidentes comme celle-là. Je présume que c'est normal, bien que je sois étrangère à ce genre de pratique. Mais le chef des Kinbara était lui aussi tombé malade ? Était-il parti en voyage récemment ? La plupart des infectés pour le moment sont des civils qui ont voyagé vers les villages aux alentours.

Mais il attendait ma réponse et je me devais de lui répondre… On dirait que je vais devoir donner mon nom en entier, pas le choix.

« Shiho Mizuhaji. Merci de me recevoir. »

J'espère ne pas avoir fait d'erreur d'étiquette, je ne suis pas doué pour ce genre de chose. Je verrais bien sa réaction.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Sam 17 Juin - 0:15

Une étrangère dans le domaine des Dieux





«  Shiho Muzuhajii. Merci de me recevoir »

Muzuhajii signifiait les eaux de la honte. Qu'avait fait cette famille pour recevoir un nom aussi terrible. Une brise légère secouait encore et encore le vieux chêne présent dans la cour.
Je m'effaçai du chemin afin de laisser la magnifique créature entrer dans le hangar. Je la regardais faire la démarche logique en ma présence «  Kinbara= kekkai genkai de l'Hikariton= art de la lumière. Nous étions des étrangers pour la majorité des kirijins et le nom du membre le plus influent est renommé, de manière tragique certes, mais renommé quand même dans tous les villages ninjas. Je serais surpris si elle ne connaissait pas notre bien précieux, notre talent naturel.

En tout cas, j'en étais sur elle faisait partie d'un clan. Un clan mineur sûrement ou complètement détruit. Plongé dans mes réflexions, je ne vis pas arrivé Myuki, l'assistante personnelle de ce cher grand-père. Les parchemins retombèrent pêle-mêle sur le sol, conséquence de notre bousculade. Je l'aidai à ranger les documents. Elle tombait à pic, je lui demandai :

« Je souhaite m'entretenir avec Esuke-Sensei, Myuki. Va-le prévenir »


J'avais été un peu dure dans mes propos, mais, elle ne pouvait me refuser cette requête. Si mon grand-père apprenait qu'elle a refusé, elle en entendrait du pays.
5 minutes, elle me fit pénétrer dans l'enceinte du bureau d'Esuke, la nymphe attendant dehors. Celui-ci, en compagnie des anciens du clan se tenaient au chevet de Motoki-Sama et de « sa » famille.





C'est idiot de père, Endo. Il semblait souffrir le martyr. Son front était couvert de sueur et sa respiration, saccadée. Ses cheveux blonds avec quelques mèches bleues étaient gras de toute cette sueur, ces yeux pourpres fermés sous la douleur. Me retournant vers Shiho, je lui fis un sourire sadique. Elle ne me répondit, son visage opalin restant de marbre.

Mon grand-père, prévenu par Myuki, s'avança vers nous. Il semblait las de tous ces problèmes ennuyeux dus à cette épidémie. D'une voix cassée qui était sa marque de fabrique, il s'écria :

« - Eidan, mon garçon, que veux-tu ? Ne vois-tu pas que nous croulons sous les problèmes dus à ce mal inconnu qui frappe notre famille et notre clan.

- Justement, Esuke-Sensei, j'apporte la réponse a tes questions. Et je te prie de ne pas m'insulter, c'est ta famille pas la mienne. Shiho, tu peux entrer »



J'étais rempli de rage. Mes mains tremblaient sous le coup de la colère. Astucieusement, je les mis dans mon blouson. Mon père n'avait même pas voulu me reconnaître, seul le fait de ne pas obtenir de punition était important à ses yeux. De plus, il était marié avec l'assassin de ma mère et de leurs deux filles, sûrement des versions minimes de leurs détestables personnalités. J'étais bien une crapule sans foi ni cœur, mais je n'étais pas à leur niveau. Et je ne le serais jamais, parole d'Hélios. Je ne ferais du mal que lorsque ce serait nécessaire.

Shiho entra dans la pièce. Le visage de mon grand-père passa par la peine, la fatigue, l'étonnement en quelques secondes avant de retrouver les traits du masque impeccable qu'il utilisait pour traiter les affaires importantes.

Voyons voir comment la nymphe qui avait quitté son océan, allait se débrouiller contre un porte-parole des cieux tel l'archange Gabriel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 147

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Sam 17 Juin - 15:43




Un monstre dans la lumière


Le jeune Kinbara s'enleva de la porte pour me laisser entrer dans la bâtisse derrière lui. Mais il n'avait pas vu la personne qui arrivait et les deux s'entrechoquèrent et les parchemins que tenait la jeune femme tombèrent au sol. Après que le garçon aux yeux écarlates l'a aidé à récupérer les parchemins, il lui adressa la parole.

« Je souhaite m'entretenir avec Esuke-Sensei, Myuki. Va-le prévenir »

Elle parti probablement faire ce que lui avait demandé le jeune Kinbara, était-il quelqu'un d'important dans son clan malgré son jeune âge apparent ? Ou alors ce Esuke était-il quelqu'un de haut placé dans le clan? J'aurais bientôt la réponse je pense…
Cinq minutes plus tard, elle revint chercher Eidan qui entra dans ce qui semblait être un bureau, moi attendant dehors, probablement le temps qu'il explique la situation. J'avais vraiment du mal avec ses procédures décidément. J'étais bien contente que mon clan, bien qu'on ne soit plus que deux, est plus l'air d'une famille qu'un groupe de personne.

Eidan se tourna vers moi est eu un sourire cruel… Dire que je n'avais jamais eu un tel sourire serait mentir, et pas conséquent, il ne me perturbait pas. Souriait-il parce que les membres de son clan et lui ne s'apprécie guère, et que leur douleur lui apportait joie et réconfort ? C'est une question que je devrais élucider plus tard, un jour si je le recroise dans une autre situation.

« … Shiho, tu peux entrer »

J'entendis enfin mon nom et l'autorisation d'entrée dans la pièce, ce que je fis. Pendant que j'avançais vers le centre de la pièce, j'observais les autres membres du clan, et sans erreur possible, certain était infecté. La douleur qu'on pouvait sur certains visages étaient même limpides. J'allais devoir les amener rapidement à l'hôpital, sinon la contamination toucherait tout le clan… Et pire encore.
Une fois au centre de la pièce, j'attendis quelques instants sous le regard des membres du clan Kinbara, et vu que rien ne sortait de leur bouche, j'en conclus que c'était à moi d'engager la conversation. Je posai mon regard vers le vieil homme qui semblait être le chef ici, et commença à expliquer la situation.

« Bonjour, membres du clan Kinbara. Je me nomme Shiho Mizuhaji, et je suis ici pour vous apporter un message, bien qu'on dirait que j'arrive malheureusement trop tard. La maladie qui touche certain de vos membres n'est pas lié seulement à votre famille. Le village… Non le pays entier, et peut-être même plus, est touché par cette maladie qui présente ses mêmes symptômes. Plaques rougeâtres, cracha de sang, fièvres et autre. Les autorités tardant à donner leurs directives pour sécuriser le peuple, des Junins ont pris les commandes et ont demandé à ce que les personnes atteintes de ses symptômes soient transférés à l'hôpital pour … limité la propagation de la maladie. »

Voyons comment ils répondent a ce monologue.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Sam 17 Juin - 17:41

Une décision difficile





« La jeune femme aux cheveux bleues ressortit ce long monologue qu'elle m'avait racontée quelques minutes plus tôt. Je sus dès l'instant ou elle avait sorti le mot « Junin » qu'elle n'aurait pas gain de cause.
Notre clan vivait en marge de la société. Nos anciens n'obéissait qu'au directive de l'empereur de Mizu no Kuni, qui était également le Mizukage du village cachée de la brume. L'avis de junin n'intéressait que peu nos dirigeants. Cependant mon grand-père était un être intelligent et puissant, avec un petit coup de pouce de ma part, ces indignes seraient transférés dans l'hôpital. » pensais-je


Esuke-Sensei et les autres anciens écoutèrent attentivement et s'en crier garde se mirent à rire au éclats. Le genre de fou rire qui vous prend soudainement et qui enflamme vos yeux au point de pleurer et perfore votre abdomen de multiples inflammations. Même Myaki ricanait doucement, caché par sa main devant sa bouche.

Mon grand-père, encore hilare déclara dans un mélange de voix cassée et aigu à cause de son rire :

«  -Jeune femme, vous avez un grand sens de l'humour. Des junins qui donnent des ordres maintenant, quelle blague. Désolé mais, nous n'écoutons que les directives de L'impératrice et elle n'est pas présente. Merci pour l'information concernant l'épidémie, mais nous nous débrouillerons seuls pour soigner au mieux nos malades.

- Esuke-sensei, écoutons la. Les junin n'agissent jamais seuls. Si c'est une épidémie, nous ne pourrions rien faire étant donné que nous n'avons aucun shinobi médecin dans nos rangs.

- Mon cher petit-fils. Tu as beau avoir quelques particularités qui feront de toi un puissant ninja et maître lumière. Cependant tu restes jeune, et ton avis pourrait être biaisé par les attributs féminins de cette messagère. Nous sommes plus sages que toi, alors ne remet pas cette décision en cause. »


Les ténèbres commençaient à venir. Non je ne devais pas cédé aux exigences de Némésis, souveraine de la vengeance. Je les entendais, les autres chuchoter :
«  Un vulgaire genin n'a pas droit à la parole face à nos chefs ; On l'a déjà accepté dans le clan malgré sa naissance illégitime, et il ose remettre en cause les décisions de nos dirigeants »

Esuke venait encore de perdre des points. Elle avait beau être magnifique, même avec ses caractéristiques particulières, ce n'est pas pour cela que je voulais qu'ils acceptent les recommandations. Deux raisons expliquaient cette envie. La première était le berceau du monde : la survie. Je ne souhaitais pas mourir bêtement à cause de décisions motivées par l'arrogance sans borne de mes semblables mais en plus, je ne souhaitais pas perdre mes pions et mon armée.
La seconde, la vengeance. Mon père était malade. Même si il n'était pas encore mort, une vie passée dans la souffrance sur un lit d'hôpital serait un châtiment suffisant pour une crapule qui découchait dès que l'envie se présentait. La seule chose digne qu'il avait fait dans sa vie avait été de m'octroyer la vie.

Reprenant mon calme sachant que la colère était mauvaise conseillère, je me plaçai à coté de Myaki et de Shiho et je leur pris à toutes les deux la main.







Donnant à ma voix une intonation mielleuse, je dis doucement :

«  Cher membres et dirigeants Kinbara, Kiri nous a offert la chance de nous établir sur ces terres. Un épidémie sévit dans tous le pays. Ses symptômes sont étonnants et dangereux. Si elle devient mortelle, en laissant les blessés dans notre domaine, nous pourrions être infectés et en mourir. Cela signifierait la fin du clan et de la maîtrise de la lumière. Kiri et ses junins nous offrent une chance de survie, mais aussi de soigner notre vénérable chef et nos autres congénères. Pour avoir cette chance, il faut les emmener à l'hôpital. Si nous voulons nous sauver, il faudra s'unir entre nous, mais aussi avec les autres shinobi et clans de kiri »

Les guerriers étaient soldats suivaient les ordres. Mais une fois le danger présent, chacun pensait à sa survie sur le champs de bataille. Les stratèges eux, ne voulaient pas perdre le pions et en sacrifiaient quelques uns pour le besoin supérieur du plus grand bien de la majorité restante.

Les Kinbara étaient des guerriers et leur chef actuel, Esuke était un stratège…

Mes paroles allaient touchés les coeurs, du moins les esprits machiavéliques de mes semblables.

Mon grand-père s'avança et déclara :

«  Ton raisonnement est assez doué de sens. Jeune femme, veuillez s'il vous plait nous dire comment vous allez transportés nos membres vers l'hopital de Kiri »

Mon grand-père avait oublié quelque chose , bien heureusement pour mes desseins.
En esquissant un sourire de victoire en direction de mes deux compagnes de missions, je me demandai comment étaient-ils si dupes

Les anges faisaient partis des armées du Paradis, mais l'épée et le bouclier n'étaient pas leurs seules armes contre les indignes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 147

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Dim 18 Juin - 14:49


https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg


Arrogance céleste et
médisance monstrueuse


«  -Jeune femme, vous avez un grand sens de l'humour. Des junins qui donnent des ordres maintenant, quelle blague. Désolé mais, nous n'écoutons que les directives de L'impératrice et elle n'est pas présente. Merci pour l'information concernant l'épidémie, mais nous nous débrouillerons seuls pour soigner au mieux nos malades. 

- Esuke-sensei, écoutons-la. Les junin n'agissent jamais seuls. Si c'est une épidémie, nous ne pourrions rien faire étant donné que nous n'avons aucun shinobi médecin dans nos rangs.

- Mon cher petit-fils. Tu as beau avoir quelques particularités qui feront de toi un puissant ninja et maître lumière. Cependant tu restes jeune, et ton avis pourrait être biaisé par les attributs féminins de cette messagère. Nous sommes plus sages que toi, alors ne remet pas cette décision en cause. »

Hum, je restais impassible, mais quelques choses me dit qu'une autre était en train de mourir de rire. Non seulement ils ne connaissent pas l'hiérarchie ninja, vu qu'en plus certains ici doivent être que des chunins voir genins, mais en plus, pour des personnes hautaines, ils lèchent tellement les bottes de cette soi-disant chef qui n'est, comme ils l'ont signalé, pas présente. A quoi sert quelqu'un qui n'est pas là ? A rien, ce n'est rien d'autre… qu'un parasite pour l'empire. Et puis, soigner les malades seuls ? Ont-ils finalement tous été atteint ? Ou se pensaient-ils au-dessus de l'homme ? Comparé à moi qui à de quoi pour me déclarer pire qu'un être humain, eux ne possède que la lumière, mais peut-être que cette lumière leur à brûler les yeux, à tel point qu'ils ne voient plus la vérité en face.

Mais on dirait que je n'étais pas la seule à réfléchir à une réplique cinglante, vu que le jeune Kinbara me prit la main et repris la parole, avec une intonation qui me donna envie de vomir. S'il se pensait comme des anges, ils seraient temps qu'il se comporte comme tel, et pas comme des démons. Mais sagement, le clone que j'étais ne dit rien et le laissa prendre la parole.

« Cher membres et dirigeants Kinbara, Kiri nous a offert la chance de nous établir sur ces terres. Une épidémie sévit dans tous le pays. Ses symptômes sont étonnants et dangereux. Si elle devient mortelle, en laissant les blessés dans notre domaine, nous pourrions être infectés et en mourir. Cela signifierait la fin du clan et de la maîtrise de la lumière. Kiri et ses junins nous offrent une chance de survie, mais aussi de soigner notre vénérable chef et nos autres congénères. Pour avoir cette chance, il faut les emmener à l'hôpital. Si nous voulons nous sauver, il faudra s'unir entre nous, mais aussi avec les autres shinobi et clans de kiri »


Hum, il c'était pas mal débrouiller, malgré mon envie de les laisser mourir dans leur arrogance. Si ça n'arriverait pas à les convaincre de calmer leur ardeur et de suivre l'ordre bien gentiment… Mais je laisse ce genre de décision à l'original. Mais moi, mon visage restait toujours de marbre, pendant que je dégageais doucement ma main de celle d'Eidan. Je n'avais aucune intention d'être gentille avec lui. Il était probablement le même que le reste de son clan, bien qu'il semble un esprit assez libre parmi eux.

Le vieil homme s'avança et repris la parole :

« Ton raisonnement est assez doué de sens. Jeune femme, veuillez s'il vous plait nous dire comment vous allez transportés nos membres vers l'hopital de Kiri »

Toujours avec un visage comme figé dans la pierre par un méduse, je répondis à ces arrogants par un ton calme, comme si je n'avais pas relevé l'insulte, je n'étais pas là pour me battre après tout.

« Pour les moins touchés, ça sera la marche. Mais pour ceux qui ne peuvent bouger à cause de la douleur ... »
Exécutant des mudrâs, et je fis apparaître une dizaine de clone aqueux à côté de moi.

« Je les transporterais sur des civières. Plus exactement mes clones le feront, comme ça, aucune chance que la maladie se propage. Elles ne devraient pas tarder à arriver. Ça vous laissera le temps de vous préparer. »

Je ne mentais pas, dès que j'ai su qu'ils y avaient des malades ici, les clones en attentes à l’hôpital l'ont su aussi après tout. Ils étaient en chemin avec les civières, ils devraient arriver ici dans quelques minutes.

Je ne pouvais m'empêcher de penser… À quoi pense mon originale en ce moment même ?




Pendant ce temps, sur une des tours centrales de Kiri.

On pouvait entendre un rire au sommet de la tour… C'était le mien. Je n'en pouvais plus. Ces Kinbara était aussi drôle qu'ils étaient insupportables. J'espère avoir le moins affaire à eux. Mais c'était nécessaire, les ordres sont les ordres.
Je m'étais appuyé sur une des colonnes tant que mes côtes me faisaient mal, tellement j'avais ris.

Tout d'abord, il refuse notre aide, avec une arrogance que j'ai rarement vu chez les autres nobles, mais, après ils acceptent l'aide mais demande à ce que JE les transporte… On atteint le sommet là, même cette “Impératrice” n'était pas aussi arrogante, j'en étais sûr.

Je me penchais et les vents faisaient que mes mèches cachaient mon œil bleue, laissant seul le parasité regardé le monde…

-Et si… Au lieu de les aider… je les tuaient tous cette nuit ? Certains, malades, ne pourraient se battre, et les autres… Certains étaient peut-être plus fort que moi mais… Eux ne possédaient pas une armée de clone quasiment infinies. Je finirais par les avoir, rien qu'à cause du nombre, et ça éliminera deux problèmes en même temps à Kiri… Des malades et des illuminés.-

Soudain, le vent s'arrêta et ce fut l'oeil jaune qui se retrouvait caché par mes mèches.

-Non, ils n'en valent pas la peine, puis ils ont fini par accepter. Et j'aurais même du mal à justifier le massacre d'un clan entier, malade ou non.-

Je laissai donc couler et mon clone continua ses actions vers la direction qu'elle avait entreprise, les escorter à l'hôpital. Mais en appuyant mon dos contre la colonne, un sourire mauvais pouvait être vu sur mon visage. Les Kinbara… Un clan… à la fois détestable pour leur arrogance, le fait qu'ils soient des étrangers n'y était pour rien, j'avais que faire qu'ils soient des personnes extérieurs le tant qu'ils aident l'empire, mais… tout de même intéressant. Mais pour le moment il ne me préoccupait guère, on avait une épidémie à gérer, bien plus grave qu'un simple clan.

Je me rassis sur le bord du toit et me concentrai sur les autres clones qui balayaient la ville, tout en gardant une oreille sur cette dernière, quelques choses me dit que cette histoire n'est pas encore terminée...
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Lun 19 Juin - 22:36

La demande céleste



Shiho avait dégagé sa main de la mienne. En vérité, cela ne me fit rien.

«  Je les transporterais sur des civières. Plus exactement mes clones le feront, comme ça, aucune chance que la maladie se propage. Elles ne devraient pas tarder à arriver. Ça vous laissera le temps de vous préparer. », déclara-t-elle.


J'étais pensif. Les membres acquiescèrent et Esuke donna son accord. Cette Shiho possédait encore une part de mystère insoupçonné. Elle semblait assez bien maîtriser son chakra, sa technique des clones d'eau était parfaitement bien exécuté. Peut-être même trop parfaite… Ses clones semblaient doués d'une conscience propre, comme si ils étaient doués du don de la vie.

  Se pouvait-il qu'elle est réussi à améliorer ses techniques de suiton  ou bien étais-ce justement le talent spécifique de son kekkai genkai, du suiton amélioré ?



Myaki, après une brève discussion avec nos supérieurs, nous emmena dans la cour. Malheureusement après une légère accalmie, le temps s'était de nouveau couvert et la pluie commençait à pointer le bout de son nez. La routine s'installait de nouveau sur Mizu no kuni et son village ninja Kirigakure no Sato. Une épidémie secouait donc le pays, peut être même tout le continent Yuukan.

J'avais déjà fais de nombreuses recherches sur la mort, mais elle s'était achevé non loin. La seule technique de résurrection était l'Edo Tensei, mais il fallait pour se faire mourir précédemment. L'immortalité n'était pas possible, l'éternité n'appartenait qu'aux étoiles et aux Dieux.

Ne pouvait-on donc s'élever au rang de puissance divine, mon arrogance si grande m'avait-elle pousser à le croire en vain ?

La vue était plutôt magnifique. Un petit coin de paradis entretenu par certains membres civils du clan. Je m'assis sur une des marche du mini escalier et je restai, la. Me tournant vers Shiho, dès la première fois que je l'ai vu, je savais qu'elle était spéciale. Son talent héréditaire si mes prédictions étaient fondées, lui donnait un avantage non considérable dans le pays ou nous étions nés tous les deux. Shiho était sûrement la première de ma génération à me paraître digne de faire partie de mon entourage, il faut le dire, inexistant en ce moment.
Néanmoins, nous étions partie sur de mauvaises bases. J'avais voulu démontré à quel point,le jeune blond qui vous parle, ne faisait pas partie du commun des mortels. Le clan, lui-même, s'était tous aussi montré arrogant voir plus dans ses propos. Mon grand-père ne voudrait jamais laisser une jeune ayant moins de la moitié de son âge, lui dicter sa conduite.

Je devais changer de stratégie, lui montrer que nous étions utiles l'un pour l'autre. Car je le sentais, au-delà de son masque, elle avait son avis sur nos personnes, un avis sûrement négatif. Oui, j'allais engager la conversation afin de point perdre une si bonne allié. Les anges savaient reconnaître leur tords.


Levant les yeux au ciel pour regarder le soleil, la source de notre pouvoir, je pris la décision d'abandonner une part de ma carapace et de me mettre limite à nue devant la jeune femme aux cheveux bleus. Je n'avais personne dans ce pays sur qui compter, que cela soit chez les autres habitants de Kiri ou dans mon clan.
Je me mis debout sans aucun mal et je me positionnais à nouveau devant elle, mes yeux rouges dans ses yeux bleus-vairons. Nous n'étions qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, aussi pour la seconde fois.
Je déclarais, surprenant ainsi Myaki avec qui je n'ai eu que des rapports froids, en tendant ma main à la jeune nymphe :

«  Repartons sur de meilleures bases, je me nomme Eidan Kinbara. Je te prie de pardonner le franc parler de mon clan, ils ne savent des moments pas ce qu'ils font. Je suis un genin tout comme toi. Posant cartes sur table, j'ai connaissance que tu dois sûrement avoir un clan mais que tu es aussi naturellement puissante, comme le démontre ton expérience dans la technique des clones. Moi aussi je recherche le pouvoir afin de préserver la puissance de Kiri et de pouvoir exécuté mes plans. Je suis prêt à devenir ton partenaire, et je ne le prétends pas à la légère. Nous pourrions ensemble devenir encore plus forts et je m'engage à t'aider à réaliser tes desseins. Je sais que ce je te dis est soudain mais je souhaite former une alliance non seulement avec toi, mais aussi avec les meilleurs shinobi de kiri de notre rang et notre génération, afin que nous soyons une génération dorée qui démontre la puissance du village. Bien sûr, maintenant c'est à toi que reviens le choix. En attendant, merci de prendre les infectés car je dois te l'avouer je ne souhaitais pas tomber malade à cause de la vermine. Je souhaite d'ailleurs donner un coup de main pour transporter les malades et prévenir la population même si honnêtement leur sort m'importe peu. Je peux t'être utile, et tu en jugeras toi-même si je dis la vérité ou non »

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, et cela je l'avais intégré dans ma mémoire dès le plus jeune âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 147

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Hier à 17:48


https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg


Alliance Improbable ou Destinée?


Finalement, grâce à l'intervention d'Eidan, les malades allaient être transférés vers l'hôpital avec l'accord de leur clan. Tant mieux, ça évitera les difficultés dans le futur. Toujours avec un visage figé, attendait le déroulement de la suite.
La jeune femme dont Eidan avait également prit la main, après une courte discussion avec les chefs du clan, nous emmena à l'extérieur. C'était enfin fini, j'allais pouvoir continuer ma mission et partir de ce domaine. Je n'y étais pas à l'aise.

Mais, la pluie avait repris ses droits, comme à son habitude à Kiri. Avec l'épidémie qui courait dans le pays, cette scène était comme un message qui signalait l'horreur, la dépression qui devait courir dans les villages civils. Telle était la scène dépeinte par cette pluie.
La cour était, à n'en pas douté pour un clan comme celui des Kinbaras, d'une beauté certaine. Alors que le jeune Kinbara s’asseyait sur les marches, je les descendis et me mis sous la pluie, tout en levant mon visage vers le ciel, la pluie me tombant sur le visage, pour couler le long de ma figure, pour finir par tomber au sol. Je restais juste au cas où on voulait me demander encore quelques choses, mais je me préparais à partir de cette bâtisse. J'étais tellement prise dans mes pensées que je ne vis pas Eidan se lever et se mettre proche de moi, trop proche même. Il entama un monologue et je reculai d'un pas pendant ce dernier.

«  Repartons sur de meilleures bases, je me nomme Eidan Kinbara. Je te prie de pardonner le franc parler de mon clan, ils ne savent des moments pas ce qu'ils font. Je suis un genin tout comme toi. Posant cartes sur table, j'ai connaissance que tu dois sûrement avoir un clan mais que tu es aussi naturellement puissante, comme le démontre ton expérience dans la technique des clones. Moi aussi je recherche le pouvoir afin de préserver la puissance de Kiri et de pouvoir exécuté mes plans. Je suis prêt à devenir ton partenaire, et je ne le prétends pas à la légère. Nous pourrions ensemble devenir encore plus forts et je m'engage à t'aider à réaliser tes desseins. Je sais que ce je te dis est soudain mais je souhaite former une alliance non seulement avec toi, mais aussi avec les meilleurs shinobi de kiri de notre rang et notre génération, afin que nous soyons une génération dorée qui démontre la puissance du village. Bien sûr, maintenant c'est à toi que reviens le choix. En attendant, merci de prendre les infectés car je dois te l'avouer je ne souhaitais pas tomber malade à cause de la vermine. Je souhaite d'ailleurs donner un coup de main pour transporter les malades et prévenir la population même si honnêtement leur sort m'importe peu. Je peux t'être utile, et tu en jugeras toi-même si je dis la vérité ou non »

J'analysais ce que me disait Eidan. Étais-ce un autre moyen d'essayer de me tromper, ou bien était-il sérieux ? La réaction de la jeune femme qui nous suivait me faisait penché pour la deuxième option, elle le regarda comme si c'était la première fois qu'elle le voyait et l'entendait parler… Intéressant.
Ainsi, c'était un génin, tout comme moi, décidément, il y à bien des personnes intéressantes à mon niveau… Intéressante mais arrogante aussi.
Comme attendu, le clan Mizuhaji n'est pas connu, mais ce n'est pas grave, c'est mieux ainsi. On est un clan au bord de l'extinction après tout. Mais, rien que par ma technique des clones, il a été capable de jauger mes capacités ? Étais-ce son instinct qui parlait ? Ou mes clones étaient-ils si impressionnants ? Je n'en savais rien.
Ce qui me dit ensuite m'as par contre surprise. Il recherchait le pouvoir pour “préserver Kiri et exécuté ses plans.” Non… c'est surtout le “Moi aussi” qui m’a surprise. Je cherchais certe à devenir une anbu, et donc par définition une des meilleurs Kunoichi de Kiri, mais est-ce vraiment de la recherche de la puissance à proprement parler ? Je ne pense pas. Mais peut-être que je me mens à moi-même, que ma recherche sur le pouvoir du parasite n'est rien d'autre qu'une volonté de puissance.
Et par conséquent, comme si c'était logique, il se propose à devenir mon partenaire, pour devenir plus fort et réaliser nos souhaits. Mais que souhaitais-je ? Devenir une anbu ? Non, il employait le terme dessein, pour parler des choses non avouables. Maintenant que j'y pense, il n'a pas l'air apprécié certains membres de son clan, d'après toutes ses interactions avec ce dernier et de ce que j'ai vu. Souhaitait-il la mort de certain d'entre eux ? Je ne le savais pas, mais ce n'était pas mes affaires.
Mais souhaitait-il vraiment montrer la puissance du village, ou plutôt la sienne ? Il faudra que je fasse attention à ses côtés si je décide d'accepter son offre, ça m'a l'air d'être de fausse promesses.

Mais il attendait toujours ma réponse, et sa main était toujours tendu.

« Pour le transport des malades et prévenir la population, ça ne sera pas la peine de te mettre en danger pour rien, des clones ratisse la ville pour s'en occuper. Donc ça sera bon merci. Cependant, ton offre… possède une partie intéressante. Donc j'accepte, et on verra bien ce que le temps nous réserve, voir si tes paroles sont vraies ou non. En attendant... »

Je lui pris la main et la serra. Nous verrons comment cette “alliance” va perdurer. Mais j'avais d'autres clans à voir, et je devais partir. La pluie continuait de tomber sur la scène, mais j'en faisais fit. Après lui avoir serré la main quelques secondes, j'enlevai ma main de la sienne. Il était temps que je parte vers les autres clans.

« Malheureusement Eidan, je dois partir, j'ai encore d'autres clans à prévenir. Mais si on tient notre engagement, on se reverra bien assez vite… Bien que la maladie risque de m'occuper quelque temps. Sur ce, si vous n'avez plus besoin de moi, je m'en vais. Mes clones s’occuperont du reste. »

J'attendais quelques instants, voir s'il avait encore quelques choses à me dire.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 35

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   Hier à 22:25

Un résultat au delà des espérances







Elle avait accepté ma proposition. J'en ressentais une sensation enivrante, limite proche de l'hystérie. Je venais de nouer mon premier lien avec un autre shinobi, dans notre cas, une autre kunoichi.


Ma nouvelle « amie » était encore un peu sceptique, une lueur d'inquiétude dansait encore dans ses yeux, se demandant s'il y avait une once de vérité dans mes propos. Cependant, par respect pour ma mère et mes origines, les shinobuki ne mentaient jamais et leur sang coulait dans mes veines, irriguant mon cerveau, organe des décisions de mon être propre. Nous pouvions un peu détourner la vérité, mais le mensonge était honni de nos bouches. Je ne savais pas encore comment je servirais au mieux mon village.

Le grade d'Anbu n’était pas des plus simple. Une preuve avançant cette théorie, aucun Kinbara depuis notre venue à Kiri n'avait été promu à ce rang. Ce n'était même pas une donnée de puissance, juste de relations et jusqu’à ce temps de paix, nous étions encore considérés comme des étrangers. Alors moi, un étrange parmi les étrangers, pouvaient encore moins prétendre au titre.
Peu de rôles, en réalité, me correspondaient. J'étais un esprit libre, un aigle voulant briller de son propre fait et non du fait d'une ascendance quelconque. Les grades de junin et de Oi-nin seraient adéquats si je ne recherchait pas aussi ardemment le pouvoir, la puissance, cette sensation d'inspirer la crainte chez les autres. Une puissance personnelle que je mettrais au nom de l'empire qui m'a vu naître. Le Kage, le conseil, etc. Ils m'importaient peu de savoir leurs noms depuis qu'ils étaient à la hauteur pour montrer la domination de notre Empire. Que nous soyons dignes de ceux qui on réduit en esclavage le Pays du son.

Une chose m'interpella. Étant peu habitué à toute forme d'affection à part de mon grand-père et de son assistante Myaki, le fait qu'elle s'occupait de préserver ma santé me fit légèrement ressentir un sentiment mystique, un sentiment que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Je ne vais pas le nommer, c'est une preuve de faiblesse. Secouant légèrement ma tête, ce qui eut pour effet de faire planer mes cheveux dorés comme les blés, je sortis cette vaine idée de ma conscience.
Shiho, elle, s'apprêtait à parler :

« Malheureusement, Eidan, je dois partir, j'ai encore d'autres clans à prévenir. Mais si on tient notre engagement, on se reverra bien assez vite... Bien que la maladie risque de m'occuper quelque temps. Sur ce, si vous n'avez plus besoin de moi, je m'en vais. Mes clones s'occuperont du reste. »

La jeune femme, en deux-temps trois mouvements, fut devant les portes du Hangar. Avant de mourir, ma mère m'enseignait les bonnes coutumes, notamment la galanterie. Il était donc inconcevable que je ne la raccompagne pas. De toute façon, le kinbara architecte avait produit des Portes possédant des mécanismes spéciaux. Seul un kinbara pouvait les ouvrir. Non en raison d'un quelconque code génétique, mais tout simplement que la porte possédait une technique de sceau mélangé avec l'hikariton. Malheureusement, une technique interdite et oubliée. Il fallait à tout prix éveiller les photons avec son chakra pour que les portes puissent se mouvoir.
Ce que je fis, suite à une concentration rapide. Nos yeux, une dernière fois, se croisèrent, avant qu'elle ne franchisse les limites de notre domaine. Cette sensation de chaleur se reproduisit dans mon être. Je mis cela sur le compte de la joie ressenti de produire des alliances avec d'autres jeunes puissants.




Je me retournais et vis plein de membres qui avaient regardés ce dernier échange entre une nymphe, esprit de la nature et de l'eau et un ange, un esprit venu du ciel.
Shiho Mizuhajii, un cas encore non élucidé…. Malgré tout ce que je me disais comme excuse, quelque chose de plus que la puissance m'attirait chez elle. Comme elle l'a annoncé précédemment, nous nous reverrons et je pourrais élucider ce mystère de l'existence. Dire qu'il avait fallu une épidémie qui était potentiellement mortelle pour que je puisse rencontrer un tel potentiel. J'en avais la profonde certitude, ensemble avec d'autres éléments puissants, nous serions en mesure d'amener un âge de platine pour Kirigakure no Sato. Ennemis de l'empire de la brume, tremblez d'avance.

Le pouvoir et l'ambition étaient décidément les meilleures choses au monde. Je n'avais point menti, si je devenais plus puissant, la nation de Kiri deviendrait plus puissante.



Un ange est le garant de la vérité. Il punit ceux qui lui sont infidèles.



                                                     

Fin du RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maëlstorm: la rencontre de l'eau et de la lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BG Itila Cala
» L'hostellerie de Fondcombe
» La lumière au bout du tunnel ?
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Sayuki [ Elfe de glace éternelle ~ Modo ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: