Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 La course céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: La course céleste   Sam 17 Juin - 18:18

Un cheval solaire d'Elios



Posé sur un rondin de bois dans la cour du hangar, je lisais un des parchemins de mon clan. Il était question d'un technique mis au point par sa majesté Shunsuke-Sama. Une technique malheureusement en  3 variantes, la technique du déplacement dans le vide ou vitesse lumière. Depuis quelques temps, j'avais la forme physique adéquate pour essayer cette technique. J'aurais pu l'essayé avant, mais sur un corps mal entretenu, elle pouvait causer d'irrémédiables blessures physique pouvant nuire à son utilisateur dans sa carrière de ninja.

Il avait fallu attendre au moins 4 ans avant qu'une nouvelle technique d'héritage me soit transmise. Mon grand-père avait tenu à me muscler pendant 4 ans. Je ne vous raconte pas l'horreur. Je finissais le corps endolori, les doigts, qu'il soit de pieds ou de mains, couverts d'ampoules douloureuses.

Mais cette technique était capitale. Les maîtres de l'Hikariton basait avant tout, dans leur jeunesse, leur stratégie de combat sur l'esquive et la dissimulation. Le noble art divin n'était pas le plus offensive des ninjutsu affinitaires, et loin de l'être. Ce n'était que couplé au Katon qu'il devenait intéressant pour l'attaque.  Cet élément,  les kinbaras s'y éveillaient pour la majorité d'entre eux. Quelques rares possédaient le futon comme affinité naturelle.

En attendant, je me devais d'améliorer mon esquive et quoi de mieux que d'augmenter ma vitesse.
Le principe de base était le même que l'illumination divine. Dans nos corps, le chakra circulait, irriguant chacun de nos muscles d'énergie. C'était le cas pour les shinobi lambda. Chez les kinbara en plus du chakra, les photons circulaient aussi dans nos veines.

Afin de nous éveiller à l'illumination, notre cerveau ordonne a notre corps de dégager l'énergie des photons en incrustant une infime part de notre chakra.


Lisant le parchemin, tranquillement, je commençais lentement à retenir les séquences de mudras nécessaires pour malaxer mon chakra. Une préparation nécessaire pour tous les arts ninjas.

Il fallait que je ressente l'énergie des photons présents dans mon corps mais aussi de la nature. Généralement nous utilisons la méditation lorsque nous sommes jeunes, mais elle m'était de moins en moins inutile avec le temps et ma puissance qui croissait doucement.

Me concentrant suffisamment, je tentais un exercice simple : l'absorption de quelques photons afin de me donner de l'énergie pour activer le boost.
J'arrivais à en aspirer quelques uns. Je fis cet exercice jusqu’à la tombée de la nuit où vraiment exténué et à cour de chakra, je décidai de faire un dizaine de pompes avant de passer au étirement.



Le lendemain, dès que l'aube fit son apparition, j'étais déjà au dojo, prêt à continuer l'entraînement. L'exercice d'hier avait été concluant. J'étais désormais capable d'attirer quelques photons à moi afin de me booster.
Après quelques essais, j'étais capable de bouger mon bras un peu plus rapidement que d'habitude. Non suffisant, l'entraînement continua le lendemain, le surlendemain et les jours qui suivirent.



Cela faisait une semaine que je m'entraînais et je n'y arriverais pas. Pris de fureur, je quittai le dojo pour me promener dans l'enceinte du hangar clanique. J'y étais à la fois presque mais pourtant si éloigner.
Je commençais à déprimer légèrement. Mes deux plus grandes peurs : ne pas tenir la promesse faite à ma mère et l'échec, semblaient trotter dans mon esprit tel deux esprits frappeurs.
Mon visage ruisselant sous la pluie battante qui secouait cette journée, je marchais les épaules voûtés, les mains dans les poches. J'étais sûrement fatigué cette semaine. Après tout cela faisait plus d'un mois que je faisais des exercices de tortures pour devenir plus puissant physiquement.



Je passais près d'un des  chênes de la cour quand j'entendis les pleurs d'un enfant. J’accourus voir ce qui faisait ce gamin braillé comme si il était brûlé vif. Le garçon était presque une version miniature de moi : Des cheveux blonds mi long noués en catogan, des yeux émeraudes, une digne représentation physique d'un membre du clan.
L'objet de ses pleurs étaient assez risible : un chat, sûrement l'animal de compagnie du petit garçon, était suspendu sur la plus haute branche d'un chêne.
Le gamin était trop petit pour aller le récupérer. Il devait être un enfant de parents civils.

Il fallait que je joue le bon samaritain pour que mon image, déjà peu apprécié par les membres du clan, ne gâche pas mes plans. M’apprêtant à bondir, je me mis en position accroupi. Mais la branche de l'arbre se brisa et le chat fut précipité dans une chute assurément mortelle si il touchait le sol avant d'avoir pu être sauver. Vu la vitesse à laquelle il se déplaçait, je n'aurais pas le temps de l'intercepter avant son funeste destin.
Mon esprit tournant à plein régime, la bonne idée germa : la technique du déplacement dans le vide. Il ne restait que cette solution. Ayant déjà enchaîner les mudras il y a peu de temps je fis juste le mudras nécessaire à l'activation : le mudra du tigre :


                                                           

Hikariton, Kara no Henka




Une transe m'enveloppa de sa puissance. Cette transe je la connaissais, elle avait fait son apparition la première fois lors de l'Initiation Solaire. Mon corps, perdu dans cette douce lueur, je m'élançais pour rattraper le chat en fermant les yeux. Lorsque je les rouvris, le chat se tenait dans mes bras, ronronnant doucement. Le gamin quand à lui me regardait, émerveillé. Il sortit avant de prendre son chat et de prendre la fuite:
«  Tu es un céleste, oui un céleste a sauver mina mon chat. Merci monsieur le céleste »



Un céleste, moi ? Écoutant une idée, je me tournai ma tête pour regarder dans mon dos. Mon aura de boost de vitesse était pourvu d'une forme d'ailes. Il n'y avait plus d'étonnement possible, le garçon avait pris cette forme pour de vrais ailes et m'avait assimilé à un ange mais celles-ci disparurent aussi vite qu'elle était apparues. Ce fait m'intrigua.
Mais esquissant un rictus, je sautai de joie. La technique était maîtrisée. Avant de l'utiliser, il me faudrait m'entraîner sur cette technique encore un moment mais la base était présente. J'aurais le temps de me poser les question sur ce miracle plus tard.



Ce gamin avait raison. J'étais un céleste et bientôt tout le clan en aurait connaissance. Ils ne se moqueraient plus jamais de moi pour mes origines, non, ils me craindraient et suivraient mes objectifs ou seraient éradiqués.


Un ange faisait ce qui était juste pour ce monde. Tuer quelques monstres en faisait assurément partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
 
La course céleste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Tortue céleste
» Atelier Céleste ♥ >C'est ouvert!< en coopération avec Nuage du Nénuphar
» Dragon céleste Abrakham Taullo
» Famille Céleste [Non-disponible]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: