Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 L'insctruction de jeunes pouces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 55 両

MessageSujet: L'insctruction de jeunes pouces.   Mer 21 Juin - 22:17

L'instruction de jeunes pouces
« La glace est forte, elle me constitue, je serais fort»

C'était le matin et comme souvent, je ne m'occupais pas de faire un lit bien au carré. Une douche, rasage et habillage d'un t-shirt noir et pantalon blanc comme souvent. La cuisine était la suite logique de mon chemin tant connu. Un bon déjeuner bien copieux, pour une fois que je ne mangeais pas sur le pouce. Il devait être à l'alentour de 7h00 du matin et je décidais avant de sortir faire un tour dans l'air printanier, de lire un peu les nouvelles du village grâce au journal de la vielle. C'était la première fois depuis des lustres qu'il m'était possible de profiter d'un peu calme. À peine, assis dans mon fauteuil et lu le gros titre que la sonnette de ma demeure se mit à résonner à mes oreilles.

- Arh... Décidément, on ne peut vraiment pas avoir la paix trente secondes.


À l’œilleton, je pouvais voir un homme de grande stature peigné en bataille et portant des lunettes rondes, habillé d'une grande veste bleu nuit. J'ouvrais la porte et le regardais de la tête aux pieds.

- Bonjour. C'est pourquoi ? Si vous êtes un commerçant porte-à-porte, je vais vous faire économiser votre salive, je n'ai besoin de rien. En plus, sonner chez les gens aussitôt est vraiment un manque de respect, j'espère que vous le concédez, au moins.


C'est vrai que je n'utilisais pas vraiment un ton très sympathique, mais venir ainsi me déranger si tôt pour me vendre quelque chose ne me plaisait guère.

- Pas du tout, vous êtes Tamasaburo Suzaku, le juunin ? Je ne me trompe pas ?


*Juunin ? Ah ! Oui ! C'est vrai que pour les gens qui me connaissaient, pensaient que j'avais ce grade au sein des forces shinobi du village. S'ils savaient... Sauf que lui, je ne l'avais jamais vu auparavant.*

- Heu... Oui, en effet, c'est bien moi. Et vous êtes ?


L'amabilité n'était pas mon fort avec cette personne, je voulais lui faire comprendre qu'il me dérangeait et que je voulais qu'il fasse très vite dans sa demande.

- Konira Yuho, je suis le directeur de l'académie de shinobi de Konoha, j'ai une lettre pour vous émanant de la Hokage. Vous êtes chargé de remplacer pour cette journée, un de nos enseignants tombés malade. Ayant aucun autre recours. Je conçois que ce ne sont pas forcément dans vos prérogatives, mais pour que cela soit officiel, je vous ai amené l'ordre mission moi-même.

Enseigné ? Moi ? Mais qu'avec donc Murasaki-sama en tête. Il y avait plein d'autres personnes qualifiées pour ce genre de mission, surtout que je n'avais jamais enseigné. Est-ce que c'était une sorte de punition pour quelque chose que j'avais mal faite ? Ou au contraire, une sorte de marque de confiance. Je devrais aller la voir afin de lui demander lorsque j'aurais un moment. Je me saisis de l'enveloppe et l'ouvris pour vérifier l'authenticité de la chose. Le sceau, la signature très représentative, et même l'écriture était d'elle, ce n'était donc pas un faux. Je fis un signe de tête bref pour faire comprendre que j'avais bien pris en compte la mission. De retour dans mon fauteuil, je relisais les lignes manuscrites et voyais que je prenais en charge la classe B-2 à 8h jusqu'à 16h. Une grosse journée stressante était à l’œuvre en cette journée ensoleillé. Je me préparais rapidement, deux kunai sur moi et deux senbon, un parchemin explosif et pour finir un fil, pour ensuite filer directement à l'académie.

A mon arrivé, j'allais dans la salle des enseignants ou j'en reconnaissais quelques-uns, mais mon sensei que je n'avais pas vu depuis un moment ne s'y trouvait pas. Dommage, j'aurais pu lui demander conseil. Avec les autres sensei, nous discutions tous avec un bon café et je demandais le programme de la classe que j'avais en charge. Aucun ne pouvait me dire, chacun avait son propre enseignement. J'allais donc improviser. Dans le local de fourniture, je prenais des kunai en plastique et du fil, mettant tout dans une boite. L'heure approchait et je décidais d'aller dans la salle du même nom, B-2.
À mon entrée, cela ressemblait à un amphithéâtre d'une dizaine de ranger, un tableau noir d'encre avec ses craies posées sur le bureau, celui-là en bois et face à la salle. La sonnerie retentit, la journée commençait. Une cacophonie provenait du couloir et toute la classe rentrait en se chamaillant. Certains s'arrêtaient une fraction de seconde pour me regarder et montait à leur place. Ce fut seulement lorsque tous avaient pris place que je pris la parole.

- Bonjour à tous, je me présente à vous. Je me nomme Tamasaburo Suzaku, juunin et je serais votre professeur aujourd'hui en remplacement de celui que vous avez habituellement. Je précise que je ne suis pas enseignant, donc-ci j'explique mal les choses, n'hésitez pas à demander, de même si vous avez des questions. Sur le cours. En ce qui concerne mes activités, inutile de me demander, je n'y répondrais pas. Asseyez-vous.


Dans un silence d'or, les jeunes obéissaient sans la moindre parole. J'étais peut-être tombé sur une classe disciplinée et d'un coté, je l’espérais vraiment. Je commençais à dessiner un kunai sur le tableau, puis je regardais la liste. Vingt élèves et j'avais cinq kunai et autant en fil et parchemin. Le calcul était simple.

- Vous vous mettez par groupe de 4 et vous choisissez un responsable matériel. Il sera chargé de le prendre et de le ramener en bon état. Les responsables, vous prenez un kunai, un fil et un parchemin. Sujet du cours : les kunai explosifs. Ce sera pour la matinée. Cette après-midi, ce sera autre chose.


Je leur expliquais comment faire un nom correct, la façon de procéder, les règles de sécurité, car les parchemins pouvaient être dangereux s'ils étaient mal employé. Je n'avais même pas eu le temps de terminer mes explications qu'une détonation s'était fait entendre. À ma droite, un jeune garçon était recouvert de plâtre, l'air stupéfait et choqué de ce résultat inattendu. En le prenant comme exemple, je démontrais bien qu'il fallait manipuler ces objets avec précaution. Regardant le concerné, je lui disais qu'à la pause du repas, il avait intérêt à nettoyer sa bêtise où il aurait à faire à moi. Il esquissa un léger rictus coincé et fit un signe de tête positif. Le groupe plâtré avait était diviser pour qu'ils puissent pratiquer malgré l'erreur de leur camarade.
Tous avaient bien compris le principe et je décidais d'aller sur le terrain pour qu'ils s'essaient au lancé. Je leur montrais en leur expliquant la position de base, celle qui permettait déjà de toucher la cible et chacun leur tour passait devant la cible. Les résultats n'étaient pas fameux, certains touchaient, d'autres mettaient à côté et même quelques rares élèves arrivaient à envoyer le kunai à un ou deux mètres à côté. Le niveau n'était pas très élevé, mais ce n'était pas un jour que je pouvais les aider à tout corriger, d'autant plus qu'il n'était qu'à leur première année.

L'heure du repas sonnait et je rappelais à l'élève du parchemin de na pas oublier ce que je lui avais dit de faire. Les enseignants me demandaient comment ça se passait, si je m'en sortais et surtout si les jeunes pouces m'en faisaient baver. Après le récit de la matinée, tous étaient stupéfiaient de la discipline qui régnait dans la salle, car en général, ce n'était pas le cas avec leur sensei habituel. La sonnerie retentit dans l'académie, indiquant le début des cours de l'après-midi. Les jeunes étaient déjà en salle et j'attendais de voir si la tâche confiée avait été faite. Je faisais glisser la porte et dans un mouvement rapide, je me déplaçais vers le bureau. Un bruit d'eau à ma gauche attirait mon attention. Un seau d'eau était tombé probablement pour que je me le prenne sur la tête et ainsi me tremper. En revanche, le plâtre avait été nettoyé.

- Qui ?


J'observais chacun d'entre eux et bizarrement, je n'étais pas surpris de voir que c'était le même élève qui ricanait dans ses dents. Je lui ordonnais de nettoyer et demandait à l'ensemble de la classe si ce même jeune avait nettoyé seul la bêtise qu'il avait faite. C'est le délégué, reconnaissable à son pin's qui me répondait.

- Oui sensei. Personne ne l'a pas aidé afin qu'il comprenne que lui seul était en cause. Ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de bêtise, alors on ne l'a pas aidé.

Mauvaise réponse.

- Bien, je vais donc vous apprendre quelque chose de primordial dans notre métier. Tout le monde dehors sur le terrain et vous refaites des groupes de quatre. Et rapidement.


Tous sortaient en courant, tandis que le dernier terminait d'absorber l'eau par terre avec des éponges. Sur le terrain, les groupes étaient formés et le retardataire se mêla au groupe disponible.

- Par groupe, vous allez tenter de me toucher avec les kunai en plastique. Je vais y aller tranquillement. Le maître-mot de ce cours est simple. Travail d'équipe, je me suis bien fais comprendre ? Je vous laisse cinq minutes pour établir une stratégie.


Je m'étais mis en plein milieu du terrain et les observais. Chaque groupe établissait des plans, certains avec de grand geste, d'autre avec un plan dessiné au sol, chacun avait sa méthode et sans qu'il ne s'en rende compte, un leader émergeait par groupe.

- Premier groupe, à votre stratégie pour la suite de la progression. Je précise que je n'ai établi aucune règle, à bon entendeur...


Les quatre premiers s'étaient mis en cercle autour de moi, à la base, c'était une bonne stratégie. Encerclé pour avoir l'avantage d'un angle mort. Au "top", ils se ruaient tous sur moi et d'un bond, je les esquivais. Deux se rentrèrent dedans et les deux derniers s’écrasèrent au sol. Ils recommençaient leur assaut, cette fois, l'un me lança son kunai, alors qu'un autre arrivait par-derrière, son arme en plastique droit devant lui. Le troisième se précipita sur l'arme à terre pour me le lancer, suivit du sien, tandis que le dernier s'était empressé de s'élancer dans les airs grâce à l'appui de son camarade désarmé, un dernier avait même tenter de créer une technique qui s'était résultat par un échec cuisant. Une roulade, un saut et me saisit d'un bras et l'assaut était déjouer. Tous à terre, j'arrêtais l'exercice pour eux. Le second groupe passa, puis le troisième et enfin le dernier. De tous, c'était le groupe 4 qui avait eu le plus de résultats, j'avais du même utiliser une permutation pour éviter un kunai qui me tombait dessus. Sûrement l'un de ceux qui touchaient la cible lors du cours matinal qui avait tenté sa chance. Résultat, aucun avait réussi, mais je ne pouvais pas leur en vouloir, la différence d'expérience et de niveau était trop grande. De retour en classe, j'expliquais pour chaque groupe les actions correctes et incorrectes qu'ils avaient faites ainsi que ce qu'il y avait à améliorer pour le travail d'équipe.

-À la sortie de cet enseignement, vous allez être divisé dans des équipes homogènes. Vous allez peut-être tomber sur des camarades que vous n'aimez pas, mais n'oubliez pas quelque chose. Même si vous ne l'aimez pas, il reste votre camarade. Celui-là même qui pourrait vous sauvez la vie alors respectez-vous et entraidez vous. C'est votre vie qui peut être sauvée avec ce genre de mentalité.


La cloche sonnait de nouveau et je pouvais enfin rentrer chez moi, mais avant, je faisais le compte du matériel. Tout y était sauf le parchemin qui avait explosé. Saluant mes collègues du jour, je prenais le chemin vers ma maison en repensant à cette journée. Finalement, enseigner est plutôt agréable, même si je ne ferais pas ça tous les jours.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6516-le-phenix-suzaku-tomasaburo http://sns-rp.forumgratuit.org/f461-dossier-tamasaburo-suzaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t6505-tamasaburo-suzaku
 
L'insctruction de jeunes pouces.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche universitaire; jeunes haitiens demandés
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue
» Cap-Haitien; Jeunes de rue en danger
» Ouverture à la VBM pour les jeunes
» LES JEUNES CAPOIS VEULENT LA DESTITUTION DU PARLEMENT POURQUI POURQUOI COMMENT ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Académie ninja-
Sauter vers: