Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Dieu appela le sec terre et l'amas des eaux mers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 550

MessageSujet: Dieu appela le sec terre et l'amas des eaux mers   Sam 1 Juil - 19:51

Un pas, puis un autre, puis un autre. Chaque instant paraissait plus terrible que le précédent pour le jeune Iwabe. La chaleur, la souffrance liée à sa proéminente bosse au front… S’abritant du soleil comme il le pouvait grâce à son turban rouge devenu humide à cause de sa propre transpiration, il gravissait des sentiers pentus en affichant une expression décontenancée. Le choc s’était produit il y a quelques heures, pourtant il ne s’en était toujours pas remis. Contrairement à ce que certains pouvaient prétendre, notre vie n’était pas bouleversée à ce point tous les jours. Afin de refouler la douleur engendrée par ses courbatures, il se remémorait les scènes qu’il n’oublierait jamais… Tout avait commencé avec ce craquement sonore audible à des kilomètres à la ronde. Au début, les villageois avaient cru à un tremblement de terre. Avec du recul, Iwabe aurait aimé qu’il en soit ainsi. La vérité était plus amère, et bien plus spectaculaire encore : le sol s’était lentement disloqué, emmenant dans la noirceur des entrailles terrestres des femmes frêles et d’innocents enfants. Le regard impuissant des pères de famille lui avait donné froid dans le dos, mais il était loin de s’attendre à pire : très vite, des trombes d’eau tout droit sorties de la forêt avaient ravagé les maisons survivantes avec une force herculéenne. Rien ne résistait sur le passage de ce raz-de-marée. La panique avait alors été mêlée à l’incompréhension générale : les séismes étaient fréquents dans le secteur, mais la mer était bien trop éloignée pour permettre à l’eau de parvenir jusqu’ici. Était-ce donc Dieu qui avait décidé d’en finir avec la déchéance des hommes ? Iwabe n’avait pas eu le temps d’y réfléchir longtemps puisque, précipitée par le courant, une énorme poutre était venue se briser sur son crâne.

Lorsqu’il s’était réveillé, il surplombait l’eau tiède, allongé sur le morceau de bois qui lui avait causé du tort. En un rien de temps, le pays de l’herbe était devenu un océan de cadavres. S’entremêlant à cette eau venue de nulle part, le sang des Kusajins et des autres civils colorait ce que les voyageurs appelleraient bientôt le Lac des Mystères. Entre cette légende d’hommes immortels venant de Kumo, cette maladie fulgurante ravageant le monde et cet énigmatique cataclysme, Iwabe commençait à se poser de sérieuses questions… Pour l’heure, il essayait d’omettre qu’il était le seul survivant de son village. Sur sa route, il finit par croiser d’autres individus épouvantés, notamment une jeune femme brune dans la fleur de l’âge qui ne cessait de marmonner des paroles insensées ressemblant vaguement à une prière. Iwabe ne s’en était pas tellement approché après avoir remarqué qu’elle toussait très souvent, un réflexe protectionniste qu’il avait vite acquis depuis le début de l’épidémie.


-… et les flots venus d’ailleurs inondèrent les terres de la repentance. Un pic émergea alors du Lac des Mystères, se propulsant si haut qu’il pouvait être vu depuis les anciennes frontières. À son sommet…

Elle était trop loin pour que son charabia demeure compréhensible. Les yeux rivés au sol, elle avait à peine prêté attention au survivant au turban écarlate. Plus tard dans la soirée, Iwabe s’arrêta à un carrefour. À en croire les paysages, il devina avoir erré en direction de Taki. Des voyageurs assis en cercle autour d’un feu lui confirmèrent cette imputation. Son ventre gargouillant lui fit vite oublier toute vigilance quant à la maladie : il prit place près des braises après y avoir été invité.

- D’où viens-tu, gamin ? demanda l’homme aux allures de mendiant qui lui servit une soupe a priori peu fameuse.

- Kodoku, un village civil au nord de Kusa.

- Tiens tiens… Un vieil ami à moi vivait dans le coin. Tu ne l’aurais pas aperçu par hasard ?

Le silence qui s’installa lorsqu’il lui tendit son bol craquelé suffit à l’altruiste. Il n’était pas si vieux, mais des rides visiblement récentes s’étaient creusées sur son visage. On dit que voir la mort vieillit un homme chaque fois un peu plus. Cette fois-ci, il l’avait côtoyée de trop près…

- Ça ne fait rien, mange. Et ne sois pas méfiant, personne n’a la gale ici. D’ailleurs, j’ai croisé un taré qui affirmait en avoir guéri, au sud d’ici. À en croire ses paroles, une île a émergé de l’eau à l’endroit où se dressaient autrefois les portes de Kusa. C’est ici qu’il aurait trouvé un remède… comme si Dieu nous offrait la solution à nos misères sur un plateau d’argent. Bien sûr, ça a coûté cher. On a tous tellement perdu…

Le reflet des gerbes de flammes dansait dans ses yeux, lui accordant un air plus mélancolique que d’ordinaire. La mention d’une île rappela à Iwabe les paroles de cette curieuse itinérante qu’il avait croisée. Et si tout cela était vrai ?

~

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis le début de l’opération. La rumeur d’un remède devait déjà avoir fait le tour du monde, à l’heure actuelle. On Lui avait accroché un air impassible au visage, bien qu’on pouvait dénoter quelques traits de satisfaction. Patient, Il attendait, le regard tourné vers cette mer nouvelle.

Instructions HRP:
 

© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dieu appela le sec terre et l'amas des eaux mers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu a dit : tu ne tueras point. [Livre 1 - Terminé]
» Quand un homme se prend pour dieu, mieux vaut lui ramener ses pieds divins sur terre. [Mission S][Feat Misory]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Lac des Mystères-
Sauter vers: