Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Entraînements [Kihomi Asada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 15:44





Entraînement n° 1

An 114 - Été


Technique apprise:
 

J'en peux plus ! J'en ai marre de ces sales bêtes ! Encore une nuit de merde à claquer des bestioles trop envahissantes, le lot quotidien de cette saison chaude ! En plus les draps étaient trop chaud, transpirant à grosse goûtes comme une sale truie ! Au final, depuis à trois heure du mat' pour aller prendre une douche et se rafraîchir, bordel que c'est jouissif un bon bain ! Glissant alors totalement dedans, appréciant les mouvements de l'eau sur mon corps. Penchant la tête en arrière pour la poser sur le petit coussin prévu à cet effet ! Merci l'aide de papa et maman pour ce petit appartement ! Enfin, petit, petit, c'est vite dit, j'avais quand même l'équivalent d'un domaine de clan pour moi toute seule, avec terrain d'entraînement privé et tout ! C'qui qui vit dans le grand confort ? C'est Bibi ! Enfin, j'dis ça mais j'ai quand même dû y passer les trois quart de mes économies pour l'acheter c'tte maison, faut reconnaître qu'elle le vaut bien, mais ça fait mal au cul sérieux.

Bref, quitte à être debout, autant en profiter, me recoucher ne servirait à rien avec cette chaleur insupportable. Sortant donc du bain après une bonne heure, enveloppée dans mon peignoir,, bien que ... si je voulais m'balader à poil chez moi j'aurais tout à fait le droit, surtout à cette heure là, mais bon, pas enve là, le peignoir c'est beaucoup plus pratique pour se sécher rapidement. Allant ensuite enfiler une tenue assez fine, juste un haut relativement doux pour pas avoir trop froid et un pantalon en tissu fin également, puis je sortis dans le jardin de la demeure, oui, j'allais m'entraîner à trois heure du matin. Un soucis ? Non ? Parfait. Enfin, les pieds sur le sol délicat, les dalles joliment placées, les fleurs bien odorantes et cette petite cascade formant ce petit étang en bas, tout cela était si relaxant. Un peu plus loin, à l'écart, pour éviter de tout abîmer, un petit terrain d'entraînement rocheux, parsemé de divers éléments de la nature, mais surtout de cailloux, de petites flaques d'eau. M'y rendant, je fus surprise d'y entendre déjà du bruit, m'approchant alors doucement, soupirant en voyant la personne présente.

" Je peux savoir qui t'a autorisé à te balader chez moi comme ça ? "
" Tu va rire, mais il me semble que c'est toi, hier soir avant que tu te foute à poil alors que t'était complètement saoul "

Bouche bée, je décroisais les bras en affichant une petite mine de protestation, levant le doigt en l'air en ayant ce petit minois contrarié qui me harcèle dès qu'il peut en avoir l'occasion.

" J'étais pas saoul ! Crétin ! "
" Tiens, et si on s'entraîner ensemble ? ... Oh au fait, t'es mignonne quand t'es énervée et, c'est difficile à croire, mais quand tu dors on te croirait presque innocente. "

Forcément, je ne me retint pas et lui colla une gifle monumentale en jubilant de l'avoir pas loupée, croisant les bras et prenant un air hautain avant de me reculer pour me mettre en position d'entraînement, un petit air carnassier, clairement désireuse de lui mettre la misère de sa vie !

" Ca tombe bien faut que j'apprenne une nouvelle technique, tu va chialer ta mère ! "

Bon, ce guignol ne manquait pas de rire, oui, il se fout joyeusement de ma gueule sans même s'en cacher, mais rira bien qui rira le dernier ! Attaquant la première, je lui fonçais dessus au corps à corps, l'assainant de divers coups en ne lui laissant aucunement l'occasion de riposter, et pourtant, il y parvint cet espèce de chanceux, et il me loupait clairement pas ... et hop, un coup reçu dans les côtes me faisant décaler vers la gauche, serrant fermement les dents, il avait osé ! Le regardant, je continuais alors de l'assaillir ainsi quelques minutes, il parvenait alors de plus en plus difficilement à me repousser, bien que ... j'avais l'impression qu'il se retenait, peut-être parce que ce n'est qu'un entraînement, mais c'est pas drôle ! Soupirant alors en me reculant de quelques pas, il était temps d'essayant, effectuant quelques signes de mes doigts, avant de finalement sourire en énonçant le nom de la technique, mais ... ça fit que dalle au premier coup ! Ah merde ! J'ai oubliée un signe, me traitant mentalement de tout les noms possibles pouvant remplacer "abrutie", je reçus un coup au ventre me faisant reculer une fois de plus, reprenant alors progressivement mon souffle en regardant le ciel étoilé. Bon ! On arrête de jouer ! Ca suffit maintenant ! Refaisant alors doucement les signes nécessaires en me concentrant correctement.

" Kirigakure no jutsu "

Joie ! Voilà la brume se répandant sur tout le terrain d'entraînement, n'est-ce pas merveilleux ? Je n'ai pas besoin de le voir pour savoir où il se trouve, je le sens, je le sais, son chakra et reconnaissable entre milles à mes yeux, alors clairement j'avais l'avantage ! Dissimulant alors le mien, je lui assénait des coups de tout côtés, jusqu'au moment où ...

" Pouet-Pouet "

Il avait pressé mes seins et me fit reculer alors que je le regardais, il semblait s'amuser, il est sérieux ?!! En revanche il ne perdit pas de temps et tandis que je m'étais reculée par réflexe, il vint m'asséner un nouveau coup, bien plus fort que ce à quoi je m'attendais, soupirant, allongée à terre comme une larve, levant la main en soufflant d'épuisement ... j'allais pouvoir reprendre une douche ...

" T'es qu'un sale tricheur ! Ca s'fait pas ça ! "
" Tant de flateries, t'es toujours aussi mauvaise perdante hein, et puis j'ai pas triché, j'ai utilisé les moyens mis à ma disposition, et puis ... hier soir tu t'en plaignais pas Mlle Je-chouine-quand-je-perds "
" Hé oh ! J'te permets pas ! A cause de toi j'vais devoir encore aller prendre une douche ! "
" Justement, c'est parfait je vais te laver "
" Va t'faire ! "


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 15:59





Entraînement n° 2

An 114 - Été


Technique apprise:
 

" Va t'faire ! "
" Hé ! C'est pas très gentil ça !

Oui, et alors ? Qui a dit que j'étais une gentille fifille ? Faut pas abuser, non mais oh ! Il avait qu'à pas tricher, et puis quand on est galant on laisse les femmes gagner, c'est la moindre des choses, toute façon il me revaudra ça un de ces quatre ! Cette nuit là, il était retourné squatter mon lit tout seul pendant que je me lavais une fois de plus avant de le rejoindre, mais hors de question qu'il touche à quoique ce soit ! Je suis si diabolique !

1 semaines plus tard


" Oh lève toi fainéante ! "
" P'tain ... Qu'es-s'tu veux ? "
" Rien, juste que tu t'lève ! J'suis pas ton prince mais bon, ça fait trois quart d'heure que j't'attends à l'entrée hein, simple petit détail. "

Soupirant, je me rendais compte que ce type était vraiment quelqu'un de chiant quand il s'y mettait, mais bon, c'pour ça que je l'adore, enfin, en partie ! Il est lourd, parfois déprimant et terriblement confiant, et puis il est craquant, faut le reconnaître ! Bref ! Il me gonfle ! Mais bon, je savais très bien que si il en venait à me réveiller, je n'avais pas le choix, surtout depuis que je lui avais filer les clés de ma maison. Pourquoi j'ai fais ça ? J'adore le voir débarquer à l'improviste ! Bien que, très souvent, ce con s'amuse à me faire peur ! Je le hais quand il fait ça ! J'ai juste une envie, prendre son petit cou nerveux et le serrée entre mes mains jusque sentir son dernier souffle ! Oui, je suis barbare de temps à autres, c'est un passe temps comme un autre. Enfin, passons donc mes petites histoires avec mes hobbies hein, je me levais lourdement, les cheveux ébouriffés et la tronche dans l'coltard encore à moitié endormie.

" Toujours aussi délicate au réveil hein, tu ferais tomber une armée à tes pieds avec cette tronche princesse "
" C'est ça, fout toi de ma pomme ... 'foiré ... "

Lui tirant la langue d'une manière tellement puérile que c'était à en douter de mon âge, mais en soit,
j'm'en tamponne royalement, me levant, enveloppée de ma couverture pour le pousser hors de la chambre, car ouais ! J'ai aussi mon intimité quand je veux m'habiller ! La pudeur ça vous dit quelque chose ? Comment ça j'suis pas crédible ? Mauvaise foi. Bref, fermant la porte à clé, car oui, il est capable d'entrer en surprise cet espèce de ... Puis je filais me vêtir convenablement pour ce que nous avions prévus, il avait accepté de me filer un petit coup de main pour quelque chose. C'était risqué, mais quoi de mieux que la pratique pour y parvenir ? Enfin bon, enfilant donc une tenue assez longue, bien que fine et souple, comme tout mes vêtements en soit, puis je le rejoignis de l'autre côté de la porte, dépitée en le voyant à genoux à la hauteur de la serrure.

" T'es sérieux ? .... "

Evidemment, il ne répondit rien et se contentait de faire une mine totalement stupide qui me poussait à le faire tomber par terre juste pour me venger. Et tandis que je sortais de chez moi, il me suivait, comme un gentil canard, oui, j'ai clairement un petit canard à ma botte, ça dérange quelqu'un ? Enfin, sortir de chez moi, c'est vite dit, disons que nous allions dans le jardin, ce petit étang allait m'être utile cette fois, bien qu'en fait, pas spécialement.

" Oh, Kihomi, qu'on soit d'accord, tu me laisse pas me noyer là-dedans hein ! Juste tu forme ta sphère et après tu me fais sortir. "
" Roh voyons, pourquoi je te noierai ? Y'a aucune raison. Quoique, le voyeurisme c'est grave tu sais, faut respecter l'intimité d'une femme. "
" Ah ah ... très drôle. J'te jure que si tu tente une seule atteinte à ma vie si précieuse à tes yeux, quand je sors, je mets un termes à la tienne ce soir, et de manière très cocasse, pigé ? "

Forcément, je ne pu m'empêcher de rire et hocher la tête de manière plutôt distraite, ou du moins, je ne croyais pas du tout au parole de mon comparse, le regardant se placer sur l'étang qui lui arriverait tout de même au torse si jamais il tombait à l'eau, enfin bon, ça serait drôle qu'il tombe à l'eau, mais pas là pour ça, peut-être après, par mégarde ... Me plaçant donc calmement sur la rive, souriant malicieusement en effectuant un à un les signes requis, lentement pour ne pas me louper. Forcément, je ne m'attendais pas spécialement à la réussir du premier coup, mais le résultat me fit pitié. Ah oui, j'ai fais une sphère, mais tout juste bonne à nettoyer ses jambes ... Soupirant, je recommençais une fois de plus, y parvenant alors finalement, voyons le petit aquarium se former autour de lui, l'envelopper sadiquement alors que je riais machiavéliquement, le voyant retenir son souffle et faire quelques bulles, le voyant alors fermer les yeux, il tombait dans les paumes mais n'eus pas le temps de passer l'arme à gauche puisque je le libérais tout de même, le récupérant dans mes bras et lui faisant le bouche à bouche alors qu'il revenait à lui, riant doucement, il était tellement drôle dans cette situation, avec sa tête dépitée.

" Bon alors, tu comptais me faire quoi ce soir ? "

Forcément, il me poussait doucement en se relevant me jetant à l'eau, j'aurais dû m'y attendre, mais il m'amenait finalement à l'intérieur, et la suite ... c'est une autre histoire ...


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:02





Entraînement n° 3

An 114 - Été


Technique apprise:
 

" Je suis sûr qu'on ferait un super couple tu sais "
" Euh ... écoute, c'est pas contre toi, mais j'ai clairement pas l'intention de m'attacher pour le moment, plus tard, je réfléchirai, mais là, n'y pense même pas.

Nous étions en train de vagabonder dans les rues de la feuille, observant les boutiques unes à unes jusqu'à ce que le garçon ne me traîne là-dedans. Une boutique remplie de peluches de toutes formes, de toutes tailles et à tout prix, forcément, il le savait que j'adorais les peluches, et j'étais persuadée qu'il avait une idée en tête ... Soupirant alors en le suivant quand même, regardant chaque article présent. C'est ici que j'avais achetée toutes celles que j'ai déjà, donc par logique, il m'en montrait quelques unes que j'avais déjà. Jusqi'à en trouver une qui portait le même nom que lui, fruit du hasard je vous rassure, mais bon, c'est surprenant quand même ! Le voyant s'approcher avec un visage tout mielleux, et bien entendu, je ne pouvais pas refuser son cadeau.

" Tu pensera à moi avant de dormir. "
" Oui, le peu de fois où tu squatte pas mon plumard. "
" Ah mais tu n'a jamais dit que tu voulais pas d'ailleurs. "

Pourquoi est-ce qu'il a toujours le dernier mot sans blague ? Non, sérieusement, c'est que ça en deviendrait presque énervant ! Ressortant alors de la boutique, légèrement renfrognée, oui, je suis une femme capricieuse et extrêmement boudeuse, et il m'en faut peu pour râler ! Et puis, c'est tellement jouissif de le faire galérer, le voir me supplier d'arrêter de faire la tête, bien que là, il en fallut peu ... puisque ...

" Bon, si tu fais là, je vais rentrer et tant pis pour la technique que tu veux apprendre, dommage. "
" N'y pense même pas ! Même si j'ai pas besoin de toi, je veux un avis extérieur. Bien tenter, mais tu n'y échappera pas. "

Le voyant rire, je me dirigeais vers chez moi, remarquant qu'il m'avait bien eu sur le coup, soupirant d'un air dépitée, j'en ai marre qu'il soit plus fort que moi ... et le pire c'est que je tombe dans ses pièges à chaque fois. Enfin bon, on va pas s'éterniser là-dessus, l'après-midi touchait à sa fin et je comptais bien y parvenir aujourd'hui, pas dans cinquante ans, surtout que bon, c'est une technique clairement basique ... Sur cette pensée, je me dirigeais vers ma chambre, déposant la peluche Ryôta que d'ailleurs, l'homme du même nom m'avait offerte plus tôt dans la journée avant de rejoindre le terrain d'entraînement non loin du jardin. Forcément, il m'y attendait déjà, tout joyeux, le regardant donc avec malice, nous avions fait un pari : si j'y arrive du premier coup, il est a mon service durant une semaine, dans le cas contraire ... c'est moi qui suit à son service pour le reste de la journée. Comment ça c'est pas équitable ? C'est lui qui a voulu ! En revanche, j'avais une chose à lui dire.

" Par contre, écarte toi un peu, cette technique est inflammable et j'ai pas envie de te brûler. "

Se reculant alors à une dizaine de mètres, je pu enfin me détendre et me concentrer sur la technique, je le sentais bien, j'étais persuadée d'y arriver du premier coup, après tout, je devais, c'était le pari. Faisant alors le premier signe, ça faisait bien un demi mois que je revoyais chaque petit détail de cette technique, le deuxième, puis les derniers, avant de finalement souffler un épais nuage d'air chaud, souriante, fière de moi, je sortis un briquet de ma poche. Non je fume pas ! C'est juste à Ryôta ! Oui, lui il fume, d'ailleurs je me bats en permanence pour qu'il arrête, mais bon, sans succès. Bref, allumant le briquet et le bloquant, je le jetais dans le nuage avant de voir finalement que, le bras du Ikarashi était un petit peu enveloppé par ce dernier, rien de conséquent. Cependant c'était trop tard, le nuage s'embrasait et il fit un bond en arrière, sentant la peau de son bras brûlé, heureusement il eut le réflexe de le mettre dans l'étang, stoppant l'effet des flammes mais lui laissant quand même une jolie brûlure qui partira sans doute avec le temps. Enfin bon, même si c'était éphémère, je me sentais légèrement coupable, m'approchant de lui en vitesse avec un tissu que je trempais dans l'étang avant de l'enrouler autour de sa brûlure.

" Bon, t'a gagné on dirait ah ah "
" Arrête tes conneries abruti ... j't'ai brûlé, je te dois bien ça, alors ferme là et on arrangera ce soucis de pari après manger ... "
" Ouais, mais en attendant, tu a réussi à l'apprendre, c'est déjà génial non ? "
" Si si ça l'est, mais bon, ça m'emmerde de t'avoir cramé le bras, surtout que tu sens le poulet maintenant ... je déteste le poulet. "


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:04





Entraînement n° 4

An 114 - Automne


Technique apprise:
 

Cela faisais déjà deux semaines depuis que je l'avais brûlée accidentellement, et au final il guérissait plutôt bien, même si par précaution, le lendemain même, on s'étaient rendus à l'hôpital pour être bien sûr que tout cela ne s'aggraverait pas. Ils lui avaient mis un bandage correct, oui, parce que le mien, il est pas spécialement tip-top quoi. Enfin bon, du coup, on devait se rendre une fois de plus à l'hôpital pour le suivi, donc forcément, je comptais le suivre, histoire d'être totalement rassurée vis à vis de ma culpabilité. Surtout que, pour une fois j'étais debout avant lui, souriant malicieusement, j'étais pas encore décidée à l'embêter, et même si pour éviter de lui faire mal, j'avais dormis dans la chambre d'ami, j'éprouvais un plaisir non dissimulé à venir le réveiller. Allant donc m'habiller dans ma chambre, après tout, il dormait donc bon, je risquais pas d'être vue si je faisais pas de bruits. Ensuite je me dirigeais vers le lit, l'embrassant lentement pour le faire sortir de son sommeil et me reculais ensuite.

" Je te rappelle que tu a rendez-vous à l'hôpital hein. "

A son regard, je pouvais clairement constater de sa mauvaise foi du réveil, pas besoin de le dire, il avait clairement pas envie d'y aller, mais il n'avait pas le choix, filant alors vers la chambre, je le regardais ensuite d'un petit air joueur.

" Au fait, ça fait quand même un mois que t'es pas rentré chez toi, tu compte rester encore longtemps ? "
" Pourquoi pas ? On y réfléchit après le rendez-vous si ça te dérange pas. "

Haussant alors les épaules en prenant un petit air satisfait, en soit, ça ne me dérangeait pas du tout qu'il reste là encore un peu, pourquoi pas une collocation, faudra juste que je lui cède la chambre d'ami et qu'il se l'accapare, parce-que bon, il est mignon mais j'ai besoin de place quand je dors moi, et lui il est pas très partageur à ce niveau ... Prenant alors mon café calmement dans le salon, me réveillant encore doucement, je le vis arriver, encore endormi sans doute. Déjà prêt à filer à l'hôpital par contre.

" Ca t'ennuie que j'y aille seul ? J'ai un petit truc à faire après. "
" Oh ... euh ... pas de soucis, ne t'en fais pas, tient moi juste au courant concernant le suivi de ton bras, c'est quand même de ma faute "
" Arrête de dire n'importe quoi. Allez, je file sinon je vais encore être en retard. "

Le voyant alors filer en sifflotant, il semblait de bonne humeur, tant mieux. Bon, moi par contre j'avais rien de spécial à faire aujourd'hui si ce n'est cette énième technique, une autre katon, et cette fois j'avais clairement tout préparée pendant deux semaines pour ne brûler rien ni personne. Me relevant alors totalement satisfaite de pouvoir enfin utiliser ce petit ajout à mon terrain d'entraînement, ce serait sans doute beaucoup plus pratique pour les technique nécessitant d'user du feu. M'y dirigeant donc. Pendant deux semaines, avec l'aide de Ryôta j'avais conçue une sorte de petite falaise dans l'angle du terrain, le faisant de forme arrondie avec des rebords afin de retenir les flammes et d'éviter une quelconque propagation de cet élément dangereux et destructeur et j'avais fini par le revêtir de métaux fins et résistants, de cette manière, j'en étais sûre, je n'aurais plus besoin de balancer des flammes sur mon cher ami qui en avait déjà assez souffert.

" Bon allez ma grande, c'est pas bien compliqué ! "

Regardant donc ce fameux mur résistant aux flammes, la technique était plutôt simple en elle, juste une boule de feu assez grosse ou un lance-flamme, rien de bien compliqué en fait. Mais le principe était de bien doser la quantité de chakra à y envoyer, donc je pris quelque minutes pour le sentir circuler avant d’en concentrer une petite dose tout en effectuant les signes désirés … une flammèche… quel succès, avec ça, c’est sûr que je vais faire peur à tous dis donc, si l’autre crétin était là, il se serait clairement moqué. Soupirant en concentrant plus de chakra, je relançait la technique, mais cette fois je mis la bonne, un joli lance flamme que je crachais, parcourant la surface métallique avant de la stopper. Cependant, j’ai bien l’intention de parvenir à faire une boule bien flamboyante et je relancais la technique, par contre cette fois si… la boule était plus simple à faire et j’y parvins directement et pile à temps. En l’espace de trois heures, parce que oui, ça fait quand même trois heures que je suis en train de m’entraîner là, la concentration ayant pris la majeure partie de ce temps et le refroidissement du métal, également. Bref, ensuite je vis arriver Ryôta avec une poche à la main, et tout fier de lui.

” Bah quoi ? C’est quoi cette poche ? “
” T’a qu’à regarder, c’est pour toi “

Attends, ça sent le coup foireux ça, c’est bien son genre de me piéger comme une enfant, m’approchant doucement, j’ouvris la poche du bout des doigts avant d'y voir une robe, une simple robe d’un tissue relativement fin et doux, comme le reste de mes vêtements, de couleur violette, assez foncée. En revanche …

” Mais… Tu sais que c’est une robe de soirée ? Je veux dire… c’est adorable mais… je veux pas que tu sois déçu “
” Ça tombe bien, il se trouve que tes parents organisent un bal ce soir, ton père a apparemment beaucoup d’amis à voir et il les a conviés à une soirée des plus agréable, je t’y invite et tu peux pas dire non, ça me décevra beaucoup d’avoir acheté cette robe pour rien. “


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:06





Entraînement n° 5

An 114 - Automne


Technique apprise:
 

" Ma parole ... t'es une vraie tigresse ... "
" Shhht "

Il avait le don pour parler beaucoup trop quand il faut pas, je m'étais donc clairement pas gênée pour le faire taire en lui plaquant ma main sur la bouche, sans l'empêcher de respirer hein, juste histoire de le faire taire réellement, ça pourrait m'embêter un peu de me retrouver nue dans mon lit avec un cadavre. Enfin bon, à cette heure là, il serait compliqué de dormir encore bien longtemps, ou du moins, il faudrait un petit rafraîchissement avant ça. Ainsi, une petite quinzaine de minutes après l'avoir fait taire, je me levais lentement, sur la chaise était posée cette robe qu'il m'avait offerte avant hier, décidément, il me surprendrai toujours.

" Tu viens t'entraîner ? "
" Quoi ? A cette heure là ? T'es dingue "
" Ouais, je sais, c'pour ça qu'tu m'aime ... Ryôta-kun "

J'adorais l'appeler ainsi pour le taquiner, et puis ça avait une double efficacité : ça l'embêter, et en plus il ne me refusait rien de cette manière, le voyant alors se lever en soufflant un peu, oui, je sais, t'es crevé mon petit Ryôta, mais après tout, si tu le voulais vraiment pas, tu ne te serais pas levé. J'en ricanais un peu alors que je me rhabillais un minimum tout de même, juste un pyjama en fait. J'avais pas l'intention d'utiliser de gros jutsu ou autre, juste un petit truc tranquille et me permettant de passer un peu de temps dehors pour me rafraîchir. C'est ainsi que je me retrouvais dehors en pyjama, assise sur le petit banc face à l'étang en appréciant la fraîcheur de la nuit.

" Tu voulais pas t'entraîner ? "
" Si si, va te cacher d'ailleurs "
" Oh, bravo, quel entraînement, un cache-cache. "
" Allez, arrête de te foutre de moi et file, tu va comprendre "

Riant un peu en l'entendant poser sa remarque, fallait reconnaître qu'il était drôle là, mais bon, il filait doucement se cacher alors que je fermais les yeux pour ne pas que je puisse tricher, bien qu'en soit, j'allais tricher. Bon, il est caché, le principe est simple, le trouver, sans bouger, oui, j'allais rester assise là, et pourtant j'allais le trouver ainsi. En revanche cela risquait d'être tout de même plus dur à dire qu'à faire, alors je pris mon temps, profitant du mouvement de l'eau de l'étang face à moi, du doux son de la cascade s'écrasant dedans. Calmement, je me concentrais sur la circulation de mon chakra, toujours le même trajet, il alimentait toutes les parties de mon corps, m'insufflant la vie. Relevant alors la tête, regardant les étoiles, avant de finalement rire un peu en repensant à Ryôta qui attendait sans doute encore, cacher dans son coin, il faudrait que je le trouve, mais j'avais du mal, les entraînements en pleine nuit, c'est pas toujours la meilleure idée du jour, mais bon, tant que j'y suis, autant aller au bout.

Fermant les yeux, j'essayais de ressentir le chakra de mon cher amant, bien entendu, il ne le dissimulait pas, pourquoi le ferait-il ? Je ne lui ai pas dit pourquoi il devrait se cacher, et de là où il était, il me voyait sans doute, mais si je le cherchais de mes yeux, ça faciliterait trop la chose, c'est pour cette raison que je mis mon bras devant mes yeux, et petit à petit, le chakra se faisait démasquer, je pouvais déjà commencer par sentir sa présence toute proche, et plus je me concentrais, et plus j'arrivais à ressentir le chakra autour de moi, sur un périmètre assez correct en soit, avant de finalement le sentir, souriante, il était là ! Me levant, je filais au pied d'un gros arbre, assez grand également, des feuilles abondantes, c'était clairement le plus évolué du jardin d'ailleurs, un petit sourire en coin, je grimpais dans l'arbre, le voyant, il s'était endormi là ... franchement, je sais pas comment il arrivait à dormir comme ça, mais, je ne pouvais pas le laisser là. Le réveillant doucement, je lui fis signe qu'on pouvait retourner au lit tandis que, une fois couchés, il se blottissait simplement contre moi, et nous repartîmes dans les bras de Morphée, tout simplement, pour le reste de la nuit.


_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Kihomi Asada le Dim 16 Juil - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:08





Entraînement n° 6

An 114 - Automne


Technique apprise:
 

2 mois plus tard

" Bordel ... il est où ... "

Je me levais à peine, arrivant dans le salon, je constatais que Ryôta, qui avait d'ailleurs fini par aménager ici avec moi, en s'accaparant pleinement la chambre d'ami, était en pleine recherche archéologique dans les méandres des dessous de mobilier, croisant les bras en baillant un peu, légèrement amusée par la scène, m'approchant donc lentement, il ne m'avait pas encore vu, j'allais pouvoir rire un peu plus.

" Et beh ... t'es en pleine fouille on dirait, rassure moi, c'est pas trop profond là-dessous ? "
" Parle pour toi tient "

Oh my .... c'est quoi ce sous entendu merdique ? M'approchant, je lui donnait un petit coup de pied dans la jambe en repartant vers la cuisine en balançant un petit "Pff .." et l'entendant ricaner comme un abruti fier de sa blague vaseuse. M'asseyant alors sur une chaise et prenant mon petit déjeuner, je pensais à un petit truc, il fallait que je lui parle vis à vis de la maison et des règles, j'en avais oublié une, mais j'avais clairement la flemme de me déplacer ... si seulement j'avais moyen ... attends, y'a moyen si ! Souriant avec une mine enjouée, mais bon, ça serait pour cet après-midi, là, il fallait que je l'aide, sinon il allait tout casser en voulant farfouiller dans les angles. Me levant alors après m'être remplie la panse, je retournais au salon ... bien bordélique désormais et trouvant Ryôta soulevant la table pour voir dessous.

" T'aurais pas vu mon porte-monnaie ? "
" Bah si, il est dans ma chambre, c'est toi qui l'y a laissé quand j'étais à la douche et qu'on parlait des répartitions financières "
" Oh putain oui ! "

Ce type était vraiment con quand il s'y mets, par contre, il avait quitté le bordel, sans le ranger, il est sérieux là ? Vas y reviens, c'est ça, récupère ton porte monnaie et reviens vite. Le voilà alors qui revient donc dans le salon, j'étais debout, les bras croisés et une mine sévère, tapant du pied doucement au sol, la posture classique d'un agacement bien visible en soit. Sans rien dire, il ramassait tout le joyeux foutoir présent dans la pièce en me regardant plusieurs fois, histoire de voir si je le surveillais encore. Etoui ! Tu m'aura pas cette fois, j'en ai marre de nettoyer le bazar que tu mets mon mignon ! Puis quitte à y être, j'allais pousser la chance plus loin, un petit air profiteur au visage.

" Et aujourd'hui, c'est toi qui ira faire les courses, et pas n'importe comment. Compris ? "
" Oui madame "
" Mademoiselle "

Le garçon, riant, se dirigeait alors vers la sortie de la demeure avec un petit ricanement tandis que je filais profiter un peu du soleil assez rare en cet automne, appréciant ses couleurs brunes et flamboyantes alors que les feuilles tombaient, je songeais à cette technique, la télépathie, si j'arrivais à localiser son chakra, ça devrait pas être trop compliqué, soupirant alors en repensant à la concentration qu'il me faudrait et la flemme que j'avais mais bon, ça pourrait palier à beaucoup d'autres crises de fainéantise. Fermant alors les yeux, je trouvait bien vite la source de son chakra, cependant, je savais bien qu'il fallait que je sois bien certaine que ça soit lui, ça serait con quand même que je finisse dans la tête de quelqu'un d'autre non ? Enfin bon, me focalisant sur lui, je pu enfin lui parler, sauf que ...

* Hey ! C'était pour te dire que ... *
* Y'a quelqu'un dans ma tête !!! *

Oups ... j'me suis trompée de personne on dirait, j'étais entrée dans la tête d'un type qui devait être proche de lui physiquement, forcément, il fallait que je fasse cette connerie au moins une fois, ce serait pas drôle sinon, enfin, cela avait été assez hilarant de l'entendre flipper comme ça et je m'étais amusée un petit peu à lui faire peur, parce que oui, kunoichi c'est chouette, mais en martyriser un ou deux de temps en temps, c'est encore plus drôle. Comment ça je suis dissidente et irresponsable ? Eh oh du calme, c'est juste un jeu, enfin, pour moi ... soupirant alors en rompant la connexion, je me concentrais une nouvelle fois, ciblant bien son chakra, le suivant bien avant de finalement y arriver, en espérant que cette fois, c'était la bonne, enfin, ça serait bien !

* Ryôta ? C'est toi ? *
* Euh ouais, mais qu'est-ce tu fous dans mes pensées là ? Je dors debout ? *
* Non tu dors pas, enfin, il vaut mieux pour toi sinon je viens te secouer et t'assommer ensuite. Bref, prend du chocolat aussi ! J'en ai très envie ! *

Oui, j'avais pas pensée à lui parler de la petite règle qu'il devait savoir, mais je préfère le lui dire en face à face un peu plus tard, disons que ce sera plus simple. Enfin, en attendant, cette technique sera très pratique tout de même, et pas seulement pour me la couler douce et réduire mon colocataire à l'esclavagisme consentant. Non je plaisante, je fais la forte, mais je sais pertinnement qu'il est en mesure de me tenir tête, c'est d'ailleurs très vexant, surtout quand il me donne des ordres en plus et qu'il me pousse à les exécuter par divers stratagèmes ... Y'a pas de doute, ce type est vraiment plus malin qu'un singe, mais je l'aurais, je l'aurais ! Parce que moi, Kihomi Asada, j'assure !


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:24





Entraînement n° 7

An 114 - Hiver


Technique apprise:
 

" Ryôta ... ? Tu dors ? "
" Non ... qu'est-ce qu'il y'a ? "
" J'ai froid ... "
" T'es sérieuse ? T'a une cinquantaine de couverture sur le dos ... "
" Je sais mais ... "
" Chut ... viens là "

Il était tôt cette nuit, j'avais froid malgré toute les couettes que j'avais rajoutée pour me tenir chaud, et pourtant, j'avais toujours froid, j'étais une femme frileuse, oui, je ne le nie pas et au final, il m'avait récupérée dans ses bras, ces moments de tendresse pure étaient rares entre nous, on passaient notre temps à se charrier, alors on profiter un maximum de ces occasions. C'est pour cela qu'il avait décidé de squatter ma chambre encore, et au fond, ça ne me déplaisais pas plus que ça, cette nuit là, j'avais certainement passé la meilleure nuit de toute l'année, enfin, pour le moment hein. Enfin bon, la nuit continuait son cours tandis que je me réchauffais comme je le pouvais, et les moyens du bords étaient plutôt de haute qualité pour le moment.

POC POC POC

Putain, déjà le matin, et la porte est assaillie de coup, quelqu'un toquait à la porte, ou plutôt, quelqu'un frappait la porte, c'est plus précis en vérité. Soupirant alors d'un air lassé, toujours dans mon pyjama et enroulée dans une couette, il avait bien neigé ... fait chier, il va faire froid encore. Ouvrant la porte d'entrée, un ANBU, il me donnait un ordre de mission avant de repartir, en fait ... ces types m'intriguent, on sait pas qui ils sont, mais ils se battent pour le village tout comme nous, simple jônin. Enfin bon, cette fois c'était un ordre de mission pour deux ... sans doute que Hokage-sama voulait qu'on y aille moi et Ryôta, c'était pas spécialement un soucis, par contre, je devais le réveiller rapidement, donc pas le temps pour les câlins, filant donc dans la chambre.

" Ryôta debout, on a une mission et on doit partir de suite ! "

Commençant déjà à me déshabiller, au pire, il avait déjà tout vu, alors en soit, ça ne change pas grand chose qu'il me voit me changer une fois encore. Le laissant tout de même se lever tranquillement, une fois prête,
je filais récupérer les sacoches que je préparais toujours et stockais dans le cabanon dans le jardin, ce dernier servant d'armurerie en quelque sorte, c'était là où on rangeait toutes nos affaires de shinobis nécessaires pour une mission, et j'avais été clair, je ne veux pas d'armes dans la maison.

" Allons-y "

Je me mettais en route, à sa suite, la mission était pas bien compliqué, localiser un trio de brigands qui prenait apparemment plaisir à agresser de petits convois non sécurisés dans le but de leurs voler tout leurs biens,
plutôt malin mais pas des plus bénéfiques puisque comme déjà dit, ce sont des PETITS convois, alors forcément, le casse du siècle, c'est pas pour eux, enfin bref, toute façon, l'ordre était simple, les empêcher de nuire, de quelques manière que ça soit.

" Kihomi, tu pense pouvoir les localiser ? "
" Je m'en occupe "

Me concentrant alors sur les diverses sources de chakra, ils étaient tout proche, je le sentais, à peu près vingt-trois mètres, l'indiquant alors à mon coéquipier avant de finalement parvenir à les trouver, ils étaient comme énoncé, trois, l'un d'eux semblait être plus fort que les autres, mais étrangement il n'avait pas le caractère de leader, ça se voyait à sa posture, il avait plutôt l'air d'être le petit toutou des deux autres, c'est assez paradoxale, mais après tout, on s'en tape royalement. Aussitôt, je fus prise pour cible par lui justement, et les deux autres foncèrent sur Ryôta ... foutu sexisme de merde ! Mais tant pis ! Il a voulu jouer, je paraissais faible et étrangement, on dirait que même si il est fort, il ne savait pas quoi faire à part me sauter dessus, sauf que j'avais clairement pas envie de perdre mon temps ... sortant deux kunais, il s'écrasait bêtement dessus en succombant quelques minutes après, me laissant assez de temps pour filer rejoindre mon compagnon de mission.

Il semblait avoir du mal et c’était normal, il en avait deux sur lui qui était tout aussi fort l’un que l’autre, de ce fait, je fis quelques signes.

” Kirigakure “

Une brume blanche envahit alors le petit bout de forêt, nous permettant de nous écarter légèrement des deux autres, le regardant, il fallait que je fasse quelque chose et je connaissais la technique pour ça, ça faisait juste un moment que je ne l’avais pas utilisée. Posant alors la main sur un arbre avec un petit air malsain et terriblement victorieux, la mission serait un succès.

” Bon, allez, comme avant. Leurre de chakra “

Infusant une forte quantité de mon chakra dans l’arbre, souriante, avant de me planquer un peu plus loin, à l’opposé de Ryôta, le plan était simple, surtout que ces deux pigeons suivirent le leurre et rejoignirent l’arbre, posant la main dessus.

” Un leurre… “

Oui, il avait compris, mais c’était trop tard, en l’espace de quelques minutes nous leurs avions tranché la gorge, soupirant doucement, ça, c’est fait.

” Bon alors on rentre ? C’pas que, mais y’a plus que des maccabés ici. “

Ryôta riant un peu, nous nous mettions alors sur le chemin du retour.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:27





Entraînement n° 8

An 114 - Hiver


Technique apprise:
 

" Non mais ça va pas dans ta tête ! Magne toi de le lâcher ! Les petites brutes comme toi, elles finissent mal, très mal, tu sais ! "
" Toi la vieille t'es pas ma mère ! "

Oh mon dieu, lui j'vais l'étriper ! J'étais en train de donner la monnaie à un marchand quand je vis ce sale gosse martyriser un chat, je m'étais alors approchée de lui pour le faire arrêter, mais il avait apparemment du répondant, j'allais le calmer ce morveux. Lui attrapant le col et fixant mon regard sanguin dans le sien, d'un petit air sadique en souriant de manière malsaine, il voulait jouer la terreur, alors jouons.

" Je suis pas ta mère, mais si tu arrête pas, je te fais subir le même traitement que tu fais à ce chat. J'adore les petits garçons bien cuit, et t'a l'air d'avoir pas mal de graisse, ça fondra vite sur le feu t'en fais pas. "

Ricanant alors un peu pour ajouter de la crédibilité à mon jeu d'effroi, le relâchant alors, je le vis détaler comme un lapin alors que ce petit chat venait dans mes jambes, riant un peu en lui frottant le dos, délicatement. Ce mioche était clairement affreux, et pas que physiquement. Enfin bon, je n'avais pas que ça à faire, aujourd'hui, c'était entraînement tout l'après-midi, pas le temps de traîner de ce fait. En arrivant, je ne fus pas spécialement surprise de voir une jeune femme sortir de la chambre de Ryôta, je les avait entendue la veille au soir, et je pense que y'a pas besoin d'un dessins, enfin passons. Je ne m'attardais pas sur cette femme qui, tel que je connais Ryôta, ne restera que quelque jour avant que mon amant ne revienne dans mes draps, alors en la croisant, je pris une mine assez hautaine, non, c'est pas spécialement que je suis une femme prétentieuse et autres, mais disons simplement que j'apprécie que ce qui est à moi, le reste, bien que je voyais clairement qu'il y'avait des convoitises sur mon très cher petit Ryôta, enfin bon, pas le temps, lui lançant alors encore un petit regard avant de me diriger directement vers le terrain d'entraînement où j'avais fait venir un autre shinobi, je l'aimais bien et je vous arrête de suite, je n'ai jamais rien fait avec lui ! C'est juste un bon ami, nous sommes de la même promotion, il est plutôt sympa, assez naif tout de même, mais pas encore totalement crétin, seul petit bémol : ses compliments pour essayer de me séduire, ça, c'est lourd, alors forcément, je le brossais dans le sens du poil, tout comme j'allais le faire aujourd'hui, mais c'est seulement pour en tirer le meilleur lors de cet entraînement. Pourquoi je l'ai réclamée lui ? Oh c'est simple, il est l'un des seuls qui, je le sais, est assez doué en sensorialité, donc, à coup sûr il me sera utile, je vous rassure, je ne l'utilise pas non, mais il est doué, c'est pas ma faute à moi, il est pas expert comme moi, mais il parvient déjà à ressentir le chakra alentours et c'est ce qui m'importe.

" Ryû, salut ! "
" Salut Kihomi, toujours aussi belle je vois "
" C'est gentil, bref. Le but est simple, tu dois me trouver, et pour ça je vais te bander les yeux, tu devra donc suivre mon chakra, si tu le trouve en tout cas, rassure toi, je me cache et après je bouge plus. "

Attrapant alors un tissu que j'avais au préalable achetée ce matin, avant de finalement l'approcher de lui et de le serrer autour de ses yeux, les lui fermant, le faisant tourner sur lui même. Ca ressemblait clairement à un jeu enfantin mais bon, ça pourrait me permettre de m'entraîner. Filant alors assez loin, m'asseyant simplement en haut de la cascade d'eau, sans faire de bruits, maintenant il me restais une chose à faire : dissimuler mon chakra, il faudrait déjà que je sache comment et ... j'en eus pas le temps, je sentis sa main sur mon épaule.

" Trouvé "

Soupirant alors doucement en me relevant, redescendant au centre avec lui, je savais pas trop comment faire avant d'y repenser. Il me suffisait seulement de ressentir mon chakra et de le dissimuler tout comme je le fais sur une large zone, sauf que cette fois, c'est seulement le mien. Enfin, j'avais pigé le système, mais au final, je me fis trouver encore une dizaine de fois … Arriver alors l’heure du dîner, 19h et je refusais clairement de m’arrêter sans avoir réussi, ainsi on tentait encore quelques fois et la dernière fut la bonne, mon chakra dissimulé, le garçon ne parvint pas à me trouver et afin d’être tout à fait sûre de ma réussite, on recommençait l'exercice trois fois et le résultat était le même : réussite. Souriante, satisfaite et joyeuse, je rejoignis Ryôta tandis que Ryû me suivait, pour aller manger, un bon repas ne serait que des plus agréable et le colocataire était plutôt fin gourmet alors j'allais pas me plaindre, d'ailleurs, étrangement, sa chère groupie n'était pas là, sans doute était-elle repartie comme elle était venue : sans être vue et sans être retenue.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:29





Entraînement n° 9

An 114 - Hiver


Technique apprise:
 

Voilà deux jours que mon bel amant m'est revenu, comme je l'avais prédit, après tout, je le connais plutôt bien, mais je n'avais eu aucun instant à lui consacrer, et aujourd'hui non plus. Il paraîtrait qu'un déserteur a été localisé et même capturé, en soit, ce n'était que mieux, mais quand on m'avais dit qu'il y avait besoin de moi, je reconnais ne pas avoir compris sur le champs, disons que je ne suis pas spécialement assignée aux prisonniers, enfin, je veux dire, c'est le rôle de tous, mais je n'y suis allée que rarement. Bien que, l'humidité des cachots, la fraîcheurs des barreaux retenant ces bêtes sauvages, le bruits des plaintes, tout cela, il est vrai que ça m'émoustillait, je devais bien le reconnaître, j'étais un poil sadique, et encore plus avec ces chiens galeux qui déserte leurs nations pour des prétexte tout aussi bidon, tout aussi ... futile et sans intérêt, riant rien qu'à ces pensées sordides. Cependant, hokage-sama m'avait assigné à l'interrogatoire de ce traître, alors qu'il en soit ainsi, mais je comptais bien m'amuser un peu, la délicate Kihomi était restait à l'entrée de ces geôles, place aux jeux !

" Quel est ton nom ? "

Aucune réponse, je patientai quelques instant sans bouger, le regardant, bras croisés, soit, il comptait rien dire, en fait ce n'était pas spécialement un soucis, c'était un shinobi de la feuille, ou du moins, ce qu'il en reste,
et les gardes avaient sans doute le dossier de ce prisonnier. Sortant alors de la salle d'interrogatoire, je rejoignis la salle de surveillance, réclamant assez joyeusement le dossier de ce dernier. Je pus y apprendre qu'il avait un ami très proche, et cela me donnait une petite idée, si je me masquais, comme ce type sur l'image, il pourrait croire que c'est lui, et ainsi être plus loquace. Cependant, si ce type était un senseur, le chakra serait un soucis, à moins que ... peut-être ue ça marcherait oui. Cependant, je préférais m'amuser un peu, retournant donc dans la salle, il était toujours pieds et poings liés, debout face à lui, son regard froid.

" Bien, Kakuei, maintenant que j'ai ton nom, j'ai pu demander à un de tes amis, de passer te voir, il aura peut-être quelque chose à te dire. En attendant. Dit moi, qu'à tu fait durant ta désertion ? Où était-tu ? Qui as-tu vu ? "

Toujours rien, et cela me fit râler, j'allais pouvoir le faire parler de force, comment ça c'est malsain ? Oh, il a quand même mis le village en danger lorsqu'il a déserté, imagine il était allez raconter les secrets du villages à d'autres. Il aurait pu guider les troupes ennemis pour nous prendre d'assaut et causer des ravages ! Il ne faut pas abuser ! Bon, d'accord, pas de torture, mais en attendant, il fallait bien qu'on sache les conneries qu'il a pu faire. Soupirant en réfléchissant un peu, je sortis de nouveau, un garde s'approchant de moi avec un petit sourire, déjà j'étais énervée, clairement, alors le voir avec sa gueule de crétin me gonflait encore plus.

" Il veut toujours pas jacter on dirait ... "
" Ta gueule abruti, dégage "

Oui, bah faut pas me chercher ! Il avait qu'à pas en rajouter. Rejoignant alors la chaise non loin de sa cellule, je réfléchissais un peu, me faire passer pour cet ami serait une idée, mais pour cela fallait-il que je maîtrise la technique, pas quelque chose de bien dur en soit, juste modifier légèrement mon chakra pour quelques minutes, je savais que je pouvais le faire facilement, mais si je me loupe ... me concentrant alors de longues minutes sur le circuit de ce dernier, toujours le même, toujours au même rythme, toujours les mêmes signes et reconnaissances de ce dernier. J'arrivais à le camoufler, maintenant il me fallait le modifier. Effectuant dès lors le même procédé avant de finalement faire un simple signe, je le sentais quelque chose, mais cela n'aboutit à rien, en me concentrant pour sentir les chakras alentours, je pouvais constater que le mien n'avait toujours pas changer ... recommençant alors une fois, puis deux fois, puis trois fois ... rien, rien et encore rien ! Hormis ce moyen, il y avait bien le fait de pénétrer doucement, lentement et en profondeur, dans son esprit, mais cela me demanderait plus d'effort et d'apprendre réellement cette technique de lecture d'esprit, sauf que là de suite je devais faire la première solution. Encore une fois, puis deux, toujours le même soucis, je ne le modifiais pas assez, ce ne fut qu'à la dixième fois que je pu réussir à changer mon chakra, jubilant donc, je pu mettre mon plan à exécution !

" Henge "

Prenant l'aspect désiré, je rejoignis la cellule, mon chakra suffisamment modifié pour ne pas être reconnue, je pris la parole dès mon entrée dans la pièce, étrangement, son regard semblait s'être refroidi, il semblait plus ... mauvais, et ça, ça ne présageait rien de bon pour l'interrogatoire.

" Te revoilà enfin ... Dit moi, tu foutais quoi tout ce temps hein ? "
" Dégage, c'est l'autre qui t'envoie, sauf que je dirais rien non plus, que dalle, maintenant tire toi. "

Oui, j'avais pas prévue que cet abruti soit un paranoiaque accompli, mais en soit, le contraire m'aurait étonnée, c'est clair, je pouvais faire une croire sur la méthode simple et le papotage pépère ... il allait falloir passer à la solution de force. Filant donc chez les Yamanaka le jour même, je reprendrais la suite d'ici une semaine, le temps qu'ils me montrent deux ou trois trucs concernant la torture et les interrogatoires, pendant ce temps, celui-là, il m'étais réservé et me servira de cobaye quand je reviendrais.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   Mer 12 Juil - 16:31





Entraînement n° 10

An 115 - Hiver


Technique apprise:
 

Cet homme avait fini par parler quelques jours après ma tentative, ou du moins, j'avais pu entrer directement dans son esprit sans aucun réel soucis et y apprendre bien des choses, à commencer par les raisons de sa désertion, ce qu'il a fait durant cette dernière et bien plus encore, et heureusement que nous l'avons capturer lui, nous avons même pu apprendre qu'il avait formé un petit groupe de brigands. Rien de bien méchant certes, juste un faible se prenant pour un leader, cela arrivait bien souvent et ça permettait à bon nombre de solitaire de se sentir confiant, de se sentir plus ... puissant, moins seul, et surtout, moins en danger. Mais au final il n'en est rien, le risque est le même, il est même pire, le risque de traitrise s'accroit, grandit, jusqu'à finalement vous faire poignarder dans le dos par l'un de vos hommes, c'est stupide, mais c'est la dure loi du plus fort, la loi de la jungle. Cependant, celui-ci avait eu de la chance, il avait été capturé avant de subir les conséquences de ses idioties, et apparemment se groupe comptait une dizaine de membres, et parmi eux, quatre shinobis et une kunoichi, c'était apparemment pas du menu fretin et je devrais m'en occuper avec seulement trois hommes, la raison était simple : infiltration et éradquation. Etre trop nombreux serait un handicap pour tout le monde et un risque d'échec suplémentaire, et nous ne pouvions pas nous le permettre. De ce fait, mon choix fut simple. Je choisis étonnement trois autres hommes à la place Ryôta et Ryû, ils étaient forts mais pour le moment je préférais faire ainsi, puis ils furent envoyés en mission également. Enfin bon, nous n'avions pas le temps de traîner et nous devions partir sur le champs, c'est ainsi que chacun prit son équipement et que je partis en route vers le camps de ces fourbes. Sur le chemin, je réfléchissais bien évidemment au plan d'attaque une seule petite erreur et on risquait de perdre certaines vies, c'est les risques d'une telle vie, mais ils ne fat pas non plus provoquer le malheur, si je pouvais garder tout mes hommes en vie, cela m'arrangerait clairement, j'ai pas spécialement l'envie d'assister à des funérailles dans le moment actuel, et encore moins celles d'hommes ayant été sous ma responsabilité, bien que là, nous étions tous au même niveau, c'était juste moi qui avait un sale caractère en mission, peut-être trop d'ailleurs, mais je juge que l'autorité, la droiture et la sévérité sont des choses nécessaire pour assurer la réussite d'un tel ordre, mais je ne m'en faisais pas trop. Ils étaient plus nombreux mais nous avions l'avantage de la surprise, et tout en filant vers le point indiqué...

" Qu'on soit clair, je veux aucun échec, de plus, celui qui crève je le ramène dans ce monde à coup de pieds au cul, c'est compris ? "

Tous rirent avant d'accepter les conditions, et ce fut ainsi que nous arrivions sur place, automatiquement, je me concentrais pour établir une zone dans laquelle je ressentais chacun des chakras présents, il y avait ceux de mes camarades, mais également les ennemis présents à une quinzaine de mètres, puis comme je parvenais à le faire pour moi, j'établis une zone dans laquelle se trouvait seulement les ninjas de la feuilles, dissimulant finalement leurs chakras à tous. Cette technique je l'avais apprise récemment, j'avais légèrement galérée à combiner la technique de dissimulation et celle permettant de délimiter une zone, je me souviens encore de la nuit passé sur cette technique, j'avais commencée aux alentours de minuit et j'étais partie me coucher le matin à dix heures, la comprendre était simple, la pratiquer un peu moins, il faut parvenir à établir et maintenir cette zone pour camoufler le chakra, sans utiliser justement trop de chakra, là était la complication. Enfin, au final c'était chose faite et je ne le regrettait pas le moins du monde, cette technique se révélait être franchement d'une grande utilité lors de telles missions ! Patientant alors, encore, quelques instants, de longues minutes, avant de finalement ... donner le signal ! Mon équipe s'abattit tel un fléau sur le camp de brigands, capturant la totalité des personnes présente malgré le fait que deux d'entre eux parvinrent à filer ... Nous ne pouvions pas les laisser filer mais ils reviendront et nous les attraperont à ce moment là. Partir à leur poursuite permettrait aux autres de se libérer et de mettre la vie et la réussite en péril ... Et puis, ils pouvaient toujours fuir si ils le veulent, je reconnaîtrais leur chakra et tôt ou tard ils reviendront dans le coin, en soit, ce n'était qu'une remise de cause, un rendez-vous galant pour plus tard. Et en parlant de ça, en rentrant avec les prisonniers, jetaient bien vite en cellule, je me souvins que Ryôta avait insisté pour m'inviter au restaurant, il était têtu et si j'avais refusée, monsieur aurait boudé un long moment ... Enfin, cela avait un petit côté mignon quand on regarde bien, enfin, j'allais pas lui poser un lapin, ce serait pas spécialement gentil, et en plus d'un gros boudin j'aurais droit à ne crise comme quoi il aurait payé le restaurant pour rien et tout ce qui va avec, et oui, il peut s'avérer très radin l'asticot !


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînements [Kihomi Asada]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entraînements [Kihomi Asada]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volucité - Unys : Nouvelle région et entraînements.
» Patrouille générale : entraînements et futurs baptêmes || Libre au Clan
» Terrains d'entraînements personnels. [PV Bejita - Takamura]
» Un entrainement plus que dangereux [Pv: Riku Kaisuki]
» Les entraînements nocturnes... c'est le mal [with Denzel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: