Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Election du Juudaime Mizukage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Election du Juudaime Mizukage   Ven 14 Juil - 22:44



Yôho était sortit de la salle du conseil avec sa lettre en main. Lettre qu'il avait écrit très rapidement et avec comme destinataire les épéistes de Kiri. Il n'étaient plus que deux ou trois au Conseil, et malgré la témérité de Shinemaru, ce n'était sûrement pas lui qui allait présidé l'élection du nouveau Mizukage.

Alors que le patriarche Hôzuki faisait le chemin jusqu'au QG puis jusqu'à l'académie, il songeait. Comment Drychda avait-elle pu mourir ? S'était-elle laissée aller ? Avait-elle eu un trop plein de confiance ? Il me faudra en parler avec les épéistes lorsque je les rencontrerais.

Après avoir déposer sa lettre sous la porte du repère, Yôho se dirigea vers l'académie ninja. Une fois sur place, il réquisitionna tout le monde présent. Des haut-gradés aux plus bas, il n'y avait aucune exception. Il commanda aux plus jeunes de se répartir dans tout le village afin d'ordonner un regroupement à la place centrale.

Puis, il demanda aux plus expérimentés de le suivre et expliqua brièvement la situation. Il évoqua évidemment la mort de la Kyudaime, en révélant sa double personnalité. Aussi, il annonçait sa volonté présente d'organiser une élection pour un nouveau leader. Le chef des Hôzuki était déterminé dans sa volonté de servir sa patrie, et il ordonna à ceux qui le suivaient de surveiller la foule une fois que tout le monde serait présent.

Il n'était pas question que quelqu'un ruine l'élection, ou que des gens se plaignent. Yôho voulait le silence. Alors une fois à la place centrale où étaient parfois prononcés certains discours, il se plaça sur l'estrade. Il était un peu plus en hauteur que la plus part, et ce afin d'être le seul en évidence. Il avait précieusement gardé à ses côtés un ninja du clan Hibiki afin de l'aider dans son oeuvre. Puis, Yôho attendit.

Lorsque tous les citoyens de Kiri furent enfin réunit, celui qui présidait maintenant l'élection fit signe à son acolyte. Ce dernier, effectua quelques mundras puis plaça deux doigts sur la gorge de son supérieur, et l'autre main vers le public.


- " Très chers citoyens de Kiri, confrères dirais-je même. J'ai aujourd'hui une bien triste nouvelle à vous annoncer. Je ne passerais pas par quatre chemins pour vous l'annoncer, alors accrochez vous. La Kyudaime Mizukage, Drychda Yojimbo, est morte. "

Il avait gardé la mine stable, une façade de pierre qu'il se devait d'afficher afin de rassurer la foule. Sa voix était neutre, amplifiée mais calme. Il continua sans laisser à la foule le temps de s'exprimer.

" Ce n'est pas tout. La Mizukage est morte lors d'une mission de chasse, qu'elle menait avec les épéistes légendaires. Car elle en était elle même une, connue sous le nom de Lilith. Ce qui veut dire et vous l'aurez compris, que la Mizukage était l'héritière du démon et avait donc les pleins pouvoirs à Kiri. "

A ces mots, la foule éleva sa voix. Elle était en colère et protestait. Les Kirijins avaient déjà vu passer Aizen et sa folie, et voilà qu'ils s'étaient tous fait dupés par quelqu'un aveugle de pouvoir ? Les habitants du village de la brume protestaient. Le patriarche Hôzuki cria alors un bon coup.

" ASSEZ ! Oui, Drychda nous a mentit. Oui, elle a abusé de notre confiance et oui, elle nous a manipulé. Mais lorsque l'on voit tout ce qu'elle nous a apporté, je ne peux laissé personne ici se moquer d'elle. Si elle a été assez compétente pour nous leurrer sur sa double identité, c'est qu'elle avait les capacités pour. Et elle l'a magnifiquement fait.

Personne ne s'en est douté, pas une seule seconde. Alors même si c'est surprenant, la Kyudaime mérite une mort digne de ce nom, et non sous un torrent de haine. Vous le savez comme moi, Drychda a tout fait pour élever Kiri. Et elle s'en est drôlement bien sortit. Alors cessez de vous comportez comme des enfants, nous donnerons à celle qui nous a manipulé une cérémonie digne de ce nom.

Mais, ce n'est pas ce qui est prévu pour l'instant. Si je vous ait tous réunis ce soir chers Kirijins, c'est pour une élection. Avec cette maladie et tous les dangers qui menacent notre pays, nous ne pouvons laisser ce dernier sans dirigeant. Ce serait de la pure folie. De plus, nous serions vulnérables face aux autres grandes puissance. Et Kiri.. n'est pas un pays faible !

Alors en cette soirée d'été 120, je déclare ouvert l'élection du Judaime Mizukage ! "

Puis le ninja Hibiki ôta ses doigts en se replaçant. A côté de lui, Yôho observait la foule. Il était serein, bien qu'il supportait actuellement une grosse fièvre. Qui allait donc bien se présenter ?


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Chisame "Dekishi" Hôzuki le Mer 16 Aoû - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 329

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Sam 22 Juil - 7:36



Depuis mon départ du conseil, je suivais le vieux Hozuki. Sa notoriété lui permit d'adresser une lettre à l'attention des épéistes dont sa très cher fille et moi même faisions partie. Une fois se courrier déposé, il continuait sa route ordonnant un rassemblement général a sa manière, déléguant à la jeunesse Kirienne un rabattement de la population ainsi que des effectifs du village au niveau de la place centrale. Lieu de fête, évènement en tout genre.
Il avait plutôt bien choisis. Faire participer le village au lieu de désigner quelqu'un pour reprendre la gestion de Kiri, futé! Cela allait permettre d'établir un gouvernement nouveau mais surtout le choix. Le choix de désigner un/e représentant/e qui sera obtenir la confiance immédiate du peuple et des shinobi présent. Ou pas... Quoi qu'il en soit, se passage était obligatoire.


J'écoutais attentivement son discourt prononcé à l'aide d'un manipulateur de l'Onkyoton. Sa voix dégageait une prestance incroyable qui forçait le respect. Plus son argumentation s’étoffait et plus on pouvait distinguer la foule se dissiper en entendant toutes ces révélations. Le moment était mal choisi pour l'ouvrir. Je ne disposais de son super dispositif vocal.


Mon corps, après cette lourde intervention était en train de me jouer un sacré tour. En plus de cette épidémie qui me faisait ressentir une fièvre carabiné suivie de toux désagréable, je ressentais les gènes Térumi grouiller dans mon organisme. la modification était-elle en marche qrand V?

Un grand silence, la foule c'était tut et Yoho avait prononcé ses dernière paroles. Un blanc mémorable qui attendait surement un réaction. Devais-je faire le premier pas?

_ Si c'est est une élection, dis-je avec assurance, alors je me représente. Je suis prêt à tous mettre en œuvre pour protéger chaque citoyen de Kiri, chaque étudiant, et tout le monde ici présent! même si mes actes doivent me pousser vers une mort certaine, je le ferais pour le bien de notre patrie!

Le discourt était bref mais concis. Nul besoin d'en rajouter pour le moment. J'attendais vec hâte de voir le résultat de ma mise en avant.



_ _ ___________________________________________ _ _

Ushi Haburame:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 325 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mar 25 Juil - 21:26


A
V
E
C

K
I
R
I
https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg
Finalement, après tout ce trajet, nous reconnaissions l'endroit. Et pour cause. C'était Kirigakure. Nous étions finalement revenus à notre point de départ. Sans notre clan. Mais ce n'est pas grave, je pourrais le reformer ici, en attendant de récupérer nos agents dormants à Ame, si un jour les conquêtes de Mizu reprenais. Quoi qu'il en soi, nous n'étions pas sortis d'affaire. Nous devions voir le Mizukage au plus vite et lui faire nos rapports sur la situation et tout ce que nous avons appris de notre… expédition en dehors des murs de Kiri.

Nous nous approchions des portes lorsqu'un garde, le même garde qui nous avaient arrêté quelques jours plutôt nous interpella.

« Halte, le village est fermé pour cause de maladie, veuillez… Attends, mais c'est toi, celle qui est partie avec son clan ? Je croyais que tu avais déserté comme le clown ! »


Ainsi nous n'étions pas la seule à avoir… réfléchit à la question. Mais s'il s'était fait voir, il devait être mort ou en prison à l'heure actuelle, pas malin de sa part.

« Nous vous avions dit qu'on partait en expédition… Dire que des gens pensent pouvoir échapper à Kiri, quelle mauvaise ligne de pensée de ses personnes. Mais peu importe, j'ai des nouvelles très importantes ! Je reviens de Kusa, si la rumeur vous à atteinte, vous savez que sa signifie. »


Le visage de l'homme s'illumina, comme s'il pensait que j'avais la solution au problème, malheureusement pour lui, ce n'était pas le cas.

« Ne me dit pas que… tu as... »

« Non, je n'ai pas le remède, mais j'ai des infos très importantes. D'ailleurs d'autres kirijins ne devraient pas tardé à arrivé pour justifier mes dires. Mais je dois donc voir le Mizukage en priorité, ammenez moi à elle ! »


Le garde semblait se torde avant de continuer sa réponse.

« Ah oui, tu es parti pendant deux semaines, tu n'es donc pas au courant… La Mizukage est mort, tué au combat. Au moment où je te parle, des élections ont lieux. Je dois d'ailleurs t'y amener, les ordres sont les ordres, quasiment tout le monde doit être présent. »

Génial, nous voyons que la situation ne c'était toujours pas améliorer à Kiri durant notre absence. Mais le changement de tête allait peut-être changer la chose.

« Soit, amenez-moi au lieu de rassemblement. »

« Par ici… D'ailleurs, où est ton clan ? »

« Mort… A Kusa. Ce qu'on a affronté là-bas… Était aussi bien incroyable que terrifiant. »


Il semblait gêné et ne se contenta que de :

« Je vois. »

Il nous mena en silence à la place centrale où le rassemblement à lieu, nous vîmes une bonne partie de la population de Kiri, qui à bien réduit, présent, ainsi qu'un homme qui se tenait sur une estrade et qui venait de terminer son discours, que nous avions du coup pas entendu.

« Je vais prévenir mes supérieurs, il est probable que le nouveau Mizukage t'accorde un rendez-vous après ça. »

Puis il partit, en nous laissant seule sur la place. Je vis un homme plutôt âgé ce présenté. Nous ne le connaissions pas, mais il n'avait pas l'air mauvais. Au moins il avait l'expérience que je n'avais pas. Il ne restait plus qu'à attendre… Voir si d'autre volontaire allait se présenter… Nous ? Non, nous étions trop jeunes et puis… nous préférons l'ombre à la lumière.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour
É
L
E
C
T
I
O
N

D
U

M
I
Z
U
K
A
G
E

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Amu
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 25

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mer 26 Juil - 16:02

AMU
Les quintes de toux et la respiration saccadée étaient partout à Kiri. La fièvre avait atteint et décimé une grande partie de la population du village. Par chance, je n'étais moi-même pas touché. Sans doute le masque que je portais quotidiennement m'avait-il un peu épargné de cette odieuse maladie. Quoi qu'il en soit, des jours sombres occupaient le village depuis quelques temps.

Je me promenais dans les rues de mon village adoré, quand un brouhaha se fit entendre, plus présent au fur et à mesure de mon avancée.

- Eh toi ! Rends-toi sur la place centrale, des élections ont lieu, ça a déjà commencé. Allez, dépêche-toi !

L'ordre me fut donné par un shinobi du village d'une cinquantaine d'année, à la moustache soignée. Décidément, niveau look nos supérieurs n'étaient pas forcément au Top.
Curieux, je pris la route de la place centrale afin de participer à cet événement.

- Ce n'est pas tout. La Mizukage est morte lors d'une mission de chasse, qu'elle menait avec les épéistes légendaires. Car elle en était elle même une, connue sous le nom de Lilith. Ce qui veut dire et vous l'aurez compris, que la Mizukage était l'héritière du démon et avait donc les pleins pouvoirs à Kiri.

Ainsi, la Mizukage était décédée... Un courant électrique passa dans mon corps pendant que je digérais l'information. C'était fou, ces gens qui paraissaient tellement puissants, invincibles, et qui finissaient par mourir comme tout le monde. J'avais eu un profond respect pour la Mizukage, et la savoir décédée me fit un pincement. Mais cela faisait quelques temps déjà que je sentais l'atmosphère évoluer, et je savais qu'un grand changement se profilait. C'était celui-ci.

Je vis un homme monter sur l'estrade afin de se présenter. Son discours fut extrêmement concis. L'hésitation me prit au corps, devais-je me présenter ? J'éprouvais un amour inconditionnel pour Kiri, sans m'être jamais vraiment attaché personnellement à aucun de ses habitants. Ce qui était je pense une bonne chose, j'aimais assez les habitants pour vouloir les protéger (ou me battre avec, il est vrai), mais pas assez pour qu'ils ne deviennent une faiblesse.

Je décidai d'attendre que d'autres choses se passent, voir si de nouvelles personnes étaient prêtes à se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 306

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Jeu 27 Juil - 19:25



Election du Judaime Mizukage



Une nouvelle fois mon horloge biologique vint me tirer lentement de ma somnolence, j’étais encore avachie sur mon bureau après une longue nuit d’études, ou plus exactement de révisions, dans ces domaines morbides qui n’avaient plus aucun secret pour moi… mais cette fois, alors que je sortais de mon lieu favori dans cette maison ou nous étions autrefois deux habitants, un brouhaha se fit entendre, quelqu’un toquait à la porte avec insistance, j’alla donc lui ouvrir.

- Qu’est-ce que la porte vous a fait pour mériter un tel traitement ? Je suis plus respectueuse avec mes sujets alors qu’ils ne sont que du bétail pour moi… enfin bref, pourquoi venir me voir ? C’est inhabituel. De plus tu n’es qu’un enfant alors comment peut tu savoir qui je suis ?

- Je n’en sais rien, on nous a juste dis d’aller chercher la psychopathe qui était revenue au village il y a peu en désignant cette maison, je suppose que c’est toi ?

- On peut dire ça oui… il se passe quoi ? Le village est en alerte ?

- Non, enfin, pas exactement, le Mizukage va être élu, va sur la place centrale.

- Ah, c’est rapide, je vais aller voir qui aura cet honneur.

Cette nouvelle me ravissait intérieurement, ma chère patrie ne resterait pas longtemps sans un dirigeant digne de ce nom. Je prenais ma camarade de route avec moi et me hâtais de me rendre au lieu indiqué par ce groupe de jeunes gens, me frayant tant bien que mal une place parmi la foule. Je pensais mériter une place au premier rang pour cet évènement, étant donné mes convictions pour le village. Je fus ainsi à la meilleure place pour contempler cet homme qui se tenait sur l’estrade, prononçant alors le discours fatidique :






- " Très chers citoyens de Kiri, confrères dirais-je même. J'ai aujourd'hui une bien triste nouvelle à vous annoncer. Je ne passerais pas par quatre chemins pour vous l'annoncer, alors accrochez vous. La Kyudaime Mizukage, Drychda Yojimbo, est morte. "

Ce n'est pas tout. La Mizukage est morte lors d'une mission de chasse, qu'elle menait avec les épéistes légendaires. Car elle en était elle même une, connue sous le nom de Lilith. Ce qui veut dire et vous l'aurez compris, que la Mizukage était l'héritière du démon et avait donc les pleins pouvoirs à Kiri. "

Mon ouïe fut dérangée par des relents de protestation au sein de la foule entière, ce qui me révoltait, mais ce n’était pas le moment de faire tomber des têtes en masse, pas devant ce dignitaire et les hauts-gradés qui devaient assurer sa sécurité.

ASSEZ ! Oui, Drychda nous a mentit. Oui, elle a abusé de notre confiance et oui, elle nous a manipulé. Mais lorsque l'on voit tout ce qu'elle nous a apporté, je ne peux laissé personne ici se moquer d'elle. Si elle a été assez compétente pour nous leurrer sur sa double identité, c'est qu'elle avait les capacités pour. Et elle l'a magnifiquement fait.

Personne ne s'en est douté, pas une seule seconde. Alors même si c'est surprenant, la Kyudaime mérite une mort digne de ce nom, et non sous un torrent de haine. Vous le savez comme moi, Drychda a tout fait pour élever Kiri. Et elle s'en est drôlement bien sortit. Alors cessez de vous comportez comme des enfants, nous donnerons à celle qui nous a manipulé une cérémonie digne de ce nom.

Mais, ce n'est pas ce qui est prévu pour l'instant. Si je vous ait tous réunis ce soir chers Kirijins, c'est pour une élection. Avec cette maladie et tous les dangers qui menacent notre pays, nous ne pouvons laisser ce dernier sans dirigeant. Ce serait de la pure folie. De plus, nous serions vulnérables face aux autres grandes puissance. Et Kiri.. n'est pas un pays faible !

Alors en cette soirée d'été 120, je déclare ouvert l'élection du Judaime Mizukage ! "


La fin du discours, prononcé avec une voix qui me semblait trop puissante pour être naturelle, laissa un grand moment de silence s’installer, qui fut finalement rompu par un homme dont je ne fus pas en mesure d’identifier la position précise.

_ Si c'est est une élection, dis-je avec assurance, alors je me représente. Je suis prêt à tous mettre en œuvre pour protéger chaque citoyen de Kiri, chaque étudiant, et tout le monde ici présent! même si mes actes doivent me pousser vers une mort certaine, je le ferais pour le bien de notre patrie!  


J’étais perdue sur l’instant… cette occasion était pour moi idéale, afin de sortir de l’ombre dans laquelle je me plaisais tant pour protéger le village, mais étais-je seulement légitime pour cette fonction, au vu des atrocités commises dans le passé ? Je décidais de laisser le peuple choisir… en un saut je me retrouvais sur la fameuse estrade, m’éclaircissant la voix afin de prononcer mon discours dans la meilleure forme possible, avec assurance et fermeté, comme lorsque je m’adressais à mes proies, auxquelles je dictais leur destin :

- Peuple Kirijin, vous ne me connaissez pas, et vous vous dites certainement que je n’ai rien à faire ici puisque je n’ai même pas de signe prouvant mon appartenance à notre grande armée. Toutefois le nom d’Ichiro Akuryu fera peut-être trembler quelques personnes parmi-vous, ce sadique qui ne s’était réfugié ici que dans le but d’avoir une réserve naturelle de cobayes. Je ne suis nulle autre que sa fille, mais balayez de suite vos préjugés. J’ai pris conscience de sa monstruosité, et même si je ne peux pas nier avoir été éduquée par mon paternel pour faire de moi une abomination semblable, j’ai été en mesure de faire de ce vice une force pour le village, en la dévouant entièrement à votre sécurité à tous. Je ne suis pas la plus puissante, c’est certain, mais, parce que Kiri m’a aidée à revenir sur le droit chemin, je suis sans nul doute celle dont la volonté de le servir, de le protéger, et de le faire prospérer, est la plus ardente. J’annonce donc que je me présente à l’élection au poste de Mizukage.

Reprenant mon souffle de manière imperceptible après ma tirade, j’observais la foule, afin d’analyser l’effet de ma candidature sur le peuple.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Ven 28 Juil - 14:56



Le discours du patriarche de la maison Hôzuki avait fait mouche. La foule devant lui semblait muette. Et pourtant il en attendait l'exact inverse. Il désirait des volontaires à ce poste, dangereux et à haute responsabilité. Yôho était résigné, si personne ne se présentait, il assurerait lui-même à la protection et à la gestion du village. Il serait le Juudaime Mizukage. Toutes les personnes ici présentes n'étaient pas que des civils, il y avait aussi là des soldats.

Yôho était comme un aigle dans le ciel, il observait tous mouvements au-dessous de lui. Il vit dans la foule, un homme se frayer un chemin. Il le suivit du regard jusqu'à ce que ce dernier monte lui aussi sur l'estrade. Et il parla à son tour, évoquant sa candidature. Yôho lui fit un signe de tête amical, signe d'un remerciement et d'un respect certain. Il n'était plus l'heure pour le président de l'élection de parler. Mais bien aux candidats. Un autre mouvement ne tarda plus, une jeune fille cette fois.

L'Hôzuki l'observait. Malheureusement pour elle, son passé et son âge ne jouent pas en sa faveur. Il s'agissait là d'une combattante, et non pas d'une tête pensante. Du moins pas à cet âge là. Il allait falloir que cette Akuryu fasse ses preuves, et grandisse. Ne montrant aucun signe distinctif de ce qu'il venait de penser à propos d'elle, Yôho lui adressa le même signe qu'il avait fait pour l'Akuma. Puis, il se redressa de manière droite en continuant de scruter la foule. Il allait attendre encore quelques instants, et si personne ne se présentait il lancerait les votes.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 496

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 30 Juil - 16:50


Ses deux mémoires s’étaient stabilisées. L’amoureuse de la liberté retrouvait enfin son libre-arbitre, sa vraie identitée. A un détail près, en échange d’une suggestion subconsciente, la dirigeante biologique du CRUSK était devenue une amie pour l’ex-esclave. Sa première amie. Les circonstances étaient favorables, la membre du clan Ao lui avait rendu ses souvenirs originels et en avait profité pour avoir une certaine influence sur la Hibiki. Saisei connaissait tout d’Uzumi, personne d’autre ne pouvait en dire autant. Aux yeux de l’ex-esclave, sa sauveuse était également une figure maternelle, ayant perdu la sienne bien trop tôt.

Cet acte s’était déroulé au pied du lit du clone parfait de Drychda Yojimbo. Lorsque la mort de la fausse Mizukage, mais véritable selon le point de vue de Kiri, avait ébranlé la guerrière. Prise de pitié, Saisei Ao reconstruit la femme forte de caractère qui était venu lui apporter des informations en relation avec la maladie et des échantillons plein d’espoir pour la guérison.

C’est donc avec beaucoup d’hostilité et de ressentiment que la manieuse d’Onkyoton écoutait le discours en l’honneur des élections pour élire la Sandaime Mizukage du nouveau Kiri. Elle haïssait Lilith et Drychda Yojimbo, deux entités qui n’en faisaient qu’une, ou qui étaient fortement reliées. A peine que la dernière des deux avait été déclaré décédée, le chef du clan Hozuki s’était précipité à organiser cet événement. Deux prétendants désiraient se mettre en avant, un homme âgé qui oubliait de se présenté, mais qu’Uzumi connaissait sous le nom d’Ushi ou d’Akuma. Et une jeune fille, aux histoires attrayante pour la sanguinaire : Akame Akuryu. La foule commençait à échanger entre eux après quelques réflexions personnelles, puis l’absence d’un troisième participants la faisait progressivement taire dans le silence.

Quelques toussotements brisaient le calme, rappelant la réalité des menaces qui pesaient sur le village de la brume. Puis un premier claquement distinct. Il semblait qu’un début d’applaudissement commençait. Le rythme était lent. Le bruit résonnait. Cela donnait à chaque claquement un effet démesuré. Le malaise envahissait les lieux. La cadence possédait une lenteur anormalement exécrable, et la vitesse diminuait au fur et à mesure. C’était une huée sans voix et parole. L’instant d’après, une kunoichi à la peau cuivrée apparaissait sur l’estrade, en tapant une dernière fois des mains, et scrutant tout un chacun.


J’suis Uzumi Hibiki. J’viens du peuple, j’ignore c’qu’est la richesse et c’qu’est l’autorité. J’connais qu’une chose : la force. C’tte force qu’permet d’survivre et d’vivre. Ce pays m’a faite. Ce pays nou’force à être fort.

L’accent campagnard et du pays de l’eau profond ne pouvait trahir le coeur de la foule : elle était comme eux.

Et c’pays, il r’connait les forts. Aizen Samidare. Tetsu Hakka. Drychda Yojimbo. V’ci les noms d’ninja l’plus puissants depuis cinqs ans. Seuls ceu’la pouvait espérer m’commander. Ils sont tous mort. Aujourd’hui, j’vous r’garde et j’ne vois rien. Je n’vois ni fort ni renom. V’z’êtes d’venu faible sous l’régne de Drychda. A moins qu’j’me trompe ?

Sa mémoire frétillait. Cracher son aversion sur la Nidaime Mizukage du nouveau Kiri lui donnait énormément de plaisir. Des paroles oubliées venaient ronronner aux oreilles de la femme sauvage. Prononcées par un grand homme, dont le surnom variait selon les bouches. L’homme le plus fort du monde, Général de Tetsu no kuni, Le Samourai de Légende, Hachidaime Kazekage : Soufuku Nitobe, lui avait confié ceci : “ Votre allure féline me fait penser à une sorte de noblesse qui se dégage. Vous avez un don Madame, un charisme digne des plus grands Empereurs et croyez moi, j'en ai vus un bon nombre.”
L’assassine portait à sa tête un symbole bien connu du monde ninja : la jingasa bleu. Ce couvre-chef qui avait été laissé dans la chambre de la doublure. Elle brandissait par la suite son bras avec le signe V de la victoire, exhibant ses deux doigts vers le ciel.


Deux. V’z’avez deux semaines pour v’nir me défier et v’z’emparer du titre d’Emp’reur d’Mizu. A mes adversaires, si j’en ressors vainqueur, v’z’avez deux choix : la soumission ou la mort. Sui’vez moi comme v’l’avez fait avec tous les autres.

La bombe était lâchée. Le remue-ménage de la foule se portait sur cette dernière candidate. Qui était-elle ? Avait-t-elle le droit de faire cela ? Très vite, ses exploits furent énumérés. Un marin parlait d’un affrontement avec Hachibi, et il reconnaissait la demoiselle qui s’était tenu en première ligne. Un soldat reconnaissait sa responsable d’armée durant la guerre qui avait opposée Kiri à Konoha, et la façon dont elle avait saccagée les effectifs de la feuille. Un autre certifiait l’avoir vu affronté d’égal à égal Drychda Yojimbo lors de l’examen qui s’était déroulé dans le domaine Futae. Enfin, un dernier racontait qu’elle s’était tenu à nombreuses reprise à côté d’Aizen Samidare lui-même, lors du coup d’état bénéfique qu’il avait effectué.

Tout c’la n’est rien. Encore personne n’m’a poussé dans mes retranch’ments. C’pendant, un ennemi immortel d’une puissance énorme s’t’enfuit d’puis l’nouveau Kusa. Et y’a c’tte maladie. Il faut guérrir. A Kusa, le Tsuchikage a réuni plusieurs têtes pour chercher un r’méde. Allons-y. On cherche ‘vec eux, ou on s’sert chez l’z’autres.

_ _ ___________________________________________ _ _

Administrateur, Modérateur RP & Bingobook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 30 Juil - 18:22



Le retour au village s'était fait en quelque jours comme l'aller. Lorsque j'étais arrivée, un mec était pointé devant Kiri, en discutant avec un garde.

- " Putain, mais tu fais quoi là ? T'as cru être chez ta grand mère ?! "

- " Chisame ! Dépêche-toi, rentre et fonce sur la place centrale. "

- " Et lui alors ?! "

- " On s'en occupe. "

Pft, s'ils insistent. De toute façon, il ne tiendra pas longtemps face aux gardes. On verra bientôt ce gus dans les geôles ou bien mort. Les Kirijins derrière les portes m'ouvraient ces dernières et je fonçais rapidement direction place centrale. Une fois arrivée là-bas, j'admirais quasiment l'entièreté de Kirigakure rassemblé. J'arrivais au milieu du discours de cette chienne qui avait exécuté les trois quarts du Conseil.

C'est donc après qu'elle ait finie que je rétorqua avec une voix hautaine.

- " Alors bouge-toi, t'as un combat maintenant et avec moi. Je m'en fou d'être Mizukage, ça m'intéresse pas. Mais, je te laisserais pas prendre le trône aussi facilement. "


Les deux prétendants étaient sur les côtés du président de l'élection. Et ce dernier attendait que quelqu'un se manifeste. Mais désespérément personne ne se présentait. Pourtant quelqu'un arriva sur l'estrade d'un bond agile, juste à côté de Yôho et lui glissa quelques mots à l'oreille. Le père de la maison Hôzuki avait dit ne pas vouloir être dérangé, mais sa sagesse le poussait à ne pas renvoyer chier le garde. Et il savait que ça plomberait l'ambiance déjà fade. Qui plus est, l'information était importante.

Ainsi, le président de l'élection donna les directives les plus logiques qui soit. Et ceci avec un timbre de voix des plus normaux,
que certains pourraient entendre entre les brouhaha de la foule. Notamment ceux présent sur l'estrade.

- " Capturez-le, ou tuez-le. "

A l'entente d'un claquement retentissant d'une manière des plus étrange, Yôho fronça les sourcils. Puis, à l'apparition rapide de l'exécutrice, l'homme eût un rictus. Evidemment, qu'elle ne louperait pas cette occasion. Et elle avait fait attendre l'Hôzuki qui l'écoutait à présent parler. Son sourire s'était estompé quelques secondes après son apparition. Cette femme avait sa propre manière de faire, décidément. La force pour la force ? Bien, elle comprendrait tôt ou tard que cela ne mène qu'à la folie et à la destruction.

C'est un passage des plus sombres. Si elle venait à prendre le pouvoir, Yôho n'osait même pas imaginer ce qui pourrait arriver. Ceci dit, il n'était pas à elle de décider comment les élections se dérouleraient. Malgré ses faits d'armes, la voix du peuple est nécessaire. L'Hôzuki éleva la voix, mais ce n'était pas celle à laquelle on s'attendait. La fille du patriarche avait pris les devants.
Défiant l'autorité de cette guerrière à la peau mate. Chisame.. bordel. Elle ne sais vraiment pas réfléchir quand elle s'y met celle-là.

Il suffisait de contredire Uzumi en faisant participer le peuple contre elle. Et dans cette position de refus total du peuple elle aurait été dans l'obligation de faire comme les autres candidats, et attendre les votes. Maintenant qu'elle est rentrée dans son jeu, il va être extrêmement difficile d'en sortir.



_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 329

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 30 Juil - 18:49



Après avoir décliner simplement ma candidature afin de voir les éventuels rivaux qui pourraient se drésser devant moi, j'observais. Tel un aigle au regard perçant. La première personne a s'être présenté que je ne connaissais guère, fit un bref descriptif de son passé ainsi que celui de sa famille. Après l'avoir écoutais, je trouvais très franchement qu'elle venait de se tirer une balle dans le pied... Mais bon. Après tout ce n'était que mon avis et je n'étais pas le décisionnaire de ces élection.
La seconde a rentrer en piste fut nul autre Qu'Uzumi. Une personnalité dont j'avais déjà entendu parler. Mais l'occasion de la rencontrer mis a part un petit instant dans la salle du conseil. Son discourt reflétait encore une fois de plus son impulsivité... Etait-elle notre salue?? Bien évidemment je ne le pensais pas... Kiri connu des heures sombres et je ne pensais pas que la force était la clef!
Ma coéquipière elle ne se dérangea aucunement pour répondre aux menaces de la furieuse. C'est donc intentionnellement que je décidais d'ignorer son défi pour placer mon discourt:


_ Donc voilà, encore une fois le peuple devrait se soumettre a la force! A l’esclavage!! Vous entendez, "Suivez moi ou mourrez"!!
Je me présente, je m'appelle Ushi. Je fais également partie des épéistes sous le nom de Akuma. Aujourd'hui tous cela n'a plus d'importance. Mais ce que je sais, c'est qu'effectivement je ne me soumettrais plus a cette violence!
Frères et sœur. Si je me suis proposé comme Judaime, c'est bien évidemment pour changer l'image Tyrannique que Kiri avait jusqu'à présent ! Effectivement, ayant connu en quelque sorte, une « dictature », ou des dirigeants assoiffé de pouvoir on menaient des manœuvres menant des alliés à la mort, même si les risques serra toujours présent. Mon souhait est d'effacer cette ardoise souillée par les erreurs du passé pour entamer une nouvelle ère !! Celle où vous, mes Frères et Soeurs, auriez un rôle primordial dans l'avenir de notre patrie. Où chaque voix seront élevées hauts et forts pour que le peuple ne soit plus abusé par les démons du passé dans des guerres et batailles sanglantes ! Où chaque Kunoichi et Shinobi se voient gratifiés par leurs actions envers notre peuple qui sans lui, rendrait notre village stérile !
Alors oui. Mes états de services montrent des actes guerroyant. Cependant, ils ont été accomplis sous les directives des anciens prédécesseurs avide de pouvoir ! Mais surtout, car c'était la seule option pour que nous puissions trouver un peu plus de paix dans ce monde régi par la haine. Certes, tel une hydre, quand on coupe une tête, trois repousse. Mais si cette fois-ci, Cette hydre, portait le peuple de Kiri dans un rassemblement pour le souder plus que jamais et faire de lui, une nation inébranlable ! Alors je serais cette hydre, me sacrifiant pour vous, mes sœurs, mes frères !!!!


J'attendais à présent les réactions. Je me doutais pertinemment qu'Uzumi allait sans doute réagir et donc, je me préparais sans élever les doutes. Jamais je n'attaquerais. Mais me défendre au cas où. Oui! Défendre ma patrie était maintenant une priorité.

_ A l'heure d'aujourd'hui nous ne pouvons nous permettre d'avantage de perte! C'est une communauté soudées plus que jamais que nous devions avoir et non la soumission!  

_ _ ___________________________________________ _ _

Ushi Haburame:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 306

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 30 Juil - 19:15



Election du Judaime Mizukage



L’attente d’un potentiel troisième avènement sur l’estrade fut interrompue, une série d’applaudissements qui ralentissait progressivement vint briser ce silence pesant, et rapidement une kunoichi à la peau mate apparut sur l’estrade et prononça son discours d’élection, arborant d’ores et déjà la coiffe qui identifiait clairement l’objectif de ce rassemblement :

J’suis Uzumi Hibiki. J’viens du peuple, j’ignore c’qu’est la richesse et c’qu’est l’autorité. J’connais qu’une chose : la force. C’tte force qu’permet d’survivre et d’vivre. Ce pays m’a faite. Ce pays nou’force à être fort.
Et c’pays, il r’connait les forts. Aizen Samidare. Tetsu Hakka. Drychda Yojimbo. V’ci les noms d’ninja l’plus puissants depuis cinqs ans. Seuls ceu’la pouvait espérer m’commander. Ils sont tous mort. Aujourd’hui, j’vous r’garde et j’ne vois rien. Je n’vois ni fort ni renom. V’z’êtes d’venu faible sous l’régne de Drychda. A moins qu’j’me trompe ?

Elevant son bras vers les cieux, elle s’imposait comme la nouvelle Mizukage en ajoutant :

Deux. V’z’avez deux semaines pour v’nir me défier et v’z’emparer du titre d’Emp’reur d’Mizu. A mes adversaires, si j’en ressors vainqueur, v’z’avez deux choix : la soumission ou la mort. Sui’vez moi comme v’l’avez fait avec tous les autres.

La foule propageait alors nombreuses rumeurs, sur la participation de cette femme à la célèbre guerre qui fut ma première occasion de faire couler le sang sans retenue. D’autres la vantaient comme proche de l’avant-dernière Ombre de l’Eau, tandis que d’autres encore la disaient aussi puissante que la précédente dirigeante du village. Mais ce qui retint surtout mon attention était la partie de la foule qui murmurait que c’était cette Uzumi qui avait affronté seule Hachibi… Hachibi, ce nom m’était inconnu et pourtant j’avais le sentiment d’avoir déjà vu ce qu’il désignait. Un frisson me parcourut au moment où le souvenir me revint.

Hachibi… c’est ce taureau-poulpe gigantesque qui est apparu il y a quatre ans en plein centre de Konoha… mais alors c’est avec elle qu’il se battait si violemment ? Et elle a réussi à survivre… tss, je n’ai pas ma place sur cette estrade aux côtés d’une femme si redoutable, c’est elle que Kiri mérite, pas moi.

Je fus tirée de ma réflexion par son annonce suivante :

Tout c’la n’est rien. Encore personne n’m’a poussé dans mes retranch’ments. C’pendant, un ennemi immortel d’une puissance énorme s’t’enfuit d’puis l’nouveau Kusa. Et y’a c’tte maladie. Il faut guérrir. A Kusa, le Tsuchikage a réuni plusieurs têtes pour chercher un r’méde. Allons-y. On cherche ‘vec eux, ou on s’sert chez l’z’autres.

Donc un atelier de recherche à ouvert à Kusa no Kuni… je serais bien plus utile là-bas.

C’est ainsi que d’un bond je quittais l’estrade, sans dire un mot, et me mit à courir à toute vitesse vers ma prochaine destination, ignorant toutes remarques qui auraient pu m’être faites, y compris celles des gardes qui n’eurent pas le temps de me bloquer la sortie du village, ma concentration était entièrement voué à Kusa désormais.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Amu
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 25

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Lun 31 Juil - 10:44

AMU
La deuxième personne à se présenter était une jeune fille aux yeux rouges.... Mais, je la reconnaissais ! Il s'agissait de cette jeune fille que j'avais croisé quelques années auparavant, celle qui disait avoir déjà mangé un enfant,et qui était l'auteure de la mort de l'une de mes personnalités. Je ne savais pas si l'on pouvait trouver plus étrange pour diriger le village.

Puis, ce fut au tour d'une femme à la peau sombre de monter sur l'estrade. Son accent campagnard et ses paroles froides ne me disaient rien de bon. Elle disait s'appeler Uzumi Hibiki, ce qui me disait vaguement quelque chose.

- Deux. V’z’avez deux semaines pour v’nir me défier et v’z’emparer du titre d’Emp’reur d’Mizu. A mes adversaires, si j’en ressors vainqueur, v’z’avez deux choix : la soumission ou la mort. Sui’vez moi comme v’l’avez fait avec tous les autres.

Ainsi, cette personne cherchait à se battre... Hm, il faudrait que je pense à considérer son offre.

Puis le premier homme à avoir repris la parole en rajouta une couche, apparemment moyennement d'accord avec les paroles de la Hibiki. Quant à Akame - la jeune femme aux yeux rouges -, elle quittait l'estrade pour aller je ne sais où. Bien.

D'un pas décidé, je fendis la foule pour m'avancer à mon tour. Je ne savais trop que dire, n'étant pas particulièrement fort pour les discours.

Puis, je me sentis perdre le contrôle. La lumière s'éloignait de moi, et je sentis quelqu'un prendre ma place.

DAISUKE
J'arrivai sur l'estrade à côté de la Hibiki et de l'homme moustachu. J'avais été, il y a plusieurs années, un des responsables du conseil de Kiri. Puis, à ma mort, je me retrouvai dans la tête de ce garçon, que j'avais appris à apprécier.

Le dernier discours avait fait régir la foule, et le brouhaha était beaucoup trop fort, aussi attendis-je que cela se calme.
Une fois que la foule eut remarqué la présence d'une autre personne sur l'estrade, le silence se fit peu à peu.

- Bonjour à tous, peuple de Kiri. Je me nomme Amu. Pur la majorité d'entre vous, je suis un inconnu. Pour les autres, je suis un jeune homme à l'humeur extrêmement changeante, peut-être un fou. Mais je suis bien plus que ça. Je suis un homme possédant 136 personnalités, ce qui fait de moi quelqu'un d'extrêmement expérimenté pour mon âge. Je peux vous parler avec la voix d'un stratège, à travers les yeux d'un haut membre de conseil, à travers les pensées d'un guerrier, ou avec la sensibilité d'une jeune villageoise. Je suis un homme de tout âge, des deux sexes, ayant vécu énormément de choses. Je suis également un descendant du clan Terumi, comme notre ancienne Mizukage, ayant combattu aux côtés des autres Kages il y a de cela des années. Je me présente à vous aujourd'hui comme candidat à cette élection. Je suis pour ma part d'accord avec Ushi, passé avant moi. L'âge du sang est terminé. Uzumi vous propose encore d'utiliser la violence pour élire un nouveau dirigeant, mais je pense que c'est à vous, peuple de Kiri, de trancher.

AMU
Je revins à la lumière à cet instant précis. Je ne pense pas que j'aurais pu faire meilleur discours, et je remerciai intérieurement Daisuke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 325 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Lun 31 Juil - 16:46


A
V
E
C

K
I
R
I
https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg
Nous regardions l'estrade, et les potentiels candidats qui se présentaient pour le poste de Mizukage. Quand nous étions arrivés, déjà un homme plutôt âgé c'était présenté. Il avait potentiellement la sagesse de l'âge, mais était-il réellement fait pour le poste ? Nous manquions d'informations et puis… C'est pas comme si ça nous touchait directement.

Puis, soudain, une jeune femme plus vieille de quelques années par rapport à nous s'élança sur l'estrade, et fît son discours. Elle serait soit disant la fille d'un scientifique fou que nous connaissions pas et qui nous intéressait pas. Elle appartenait pas à l'armée, comment pouvait-elle espérer recevoir ce poste sans preuve de force ? La bonne volonté ne suffit pas. Nous continuâmes de la fixée pendant quelque temps, tellement que nous ne vîmes pas la nouvelle arrivante de suite, jusqu'à elle élève là voix.

J’suis Uzumi Hibiki. J’viens du peuple, j’ignore c’qu’est la richesse et c’qu’est l’autorité. J’connais qu’une chose : la force. C’tte force qu’permet d’survivre et d’vivre. Ce pays m’a faite. Ce pays nou’force à être fort.

Nous concentrions notre regard sur elle, et nous la reconnûmes de suite, c'était la femme qui c'était amusé avec la tête du soi-disant dieu rencontré à Kusa. Elle semblait forte, mais ce n'est pas seulement la force et la bonne volontée pour nous diriger, il faut de l'esprit, et l'impression qu'elle donnait était… Celle d'une guerrière qui fonçait dans le tas sans réfléchir, surtout que nous l'avions vu en action face à Kami, où, au final, elle ne fit rien de concret, comme tous ceux qui se sont battu.

Et c’pays, il r’connait les forts. Aizen Samidare. Tetsu Hakka. Drychda Yojimbo. V’ci les noms d’ninja l’plus puissants depuis cinqs ans. Seuls ceu’la pouvait espérer m’commander. Ils sont tous mort. Aujourd’hui, j’vous r’garde et j’ne vois rien. Je n’vois ni fort ni renom. V’z’êtes d’venu faible sous l’régne de Drychda. A moins qu’j’me trompe ?

Et donc nous y voila, comme nous le pensions, un devait forcément essayer de prendre le pouvoir par la force. Nous n'étions pas surpris. Certains shinobi de Kiri ne respectait que la force. Nous ? Nous respections la puissance, c'est différent. La brutalité n'est qu'une manière de montrer sa puissance, et quand nous regardions la jeune femme à la peau tannée… Nous pouvions voir la force, mais c'est tout. Elle n'as rien de plus que la force. Puis elle plaça le symbole du Mizukage sur sa tête, et fit un signe de victoire avec ses deux doigts.

Deux. V’z’avez deux semaines pour v’nir me défier et v’z’emparer du titre d’Emp’reur d’Mizu. A mes adversaires, si j’en ressors vainqueur, v’z’avez deux choix : la soumission ou la mort. Sui’vez moi comme v’l’avez fait avec tous les autres.

Et ainsi, comme nous le pensions, elle lâcha sa bombe. Maintenant si un idiot se laissa avoir par son jeu, les règles du jeu étaient fixées, et il est probable qu'elle en sorte victorieuse. Alors, est que les élections se résumeront à une bataille pour le titre ?

Tout c’la n’est rien. Encore personne n’m’a poussé dans mes retranch’ments. C’pendant, un ennemi immortel d’une puissance énorme s’t’enfuit d’puis l’nouveau Kusa. Et y’a c’tte maladie. Il faut guérrir. A Kusa, le Tsuchikage a réuni plusieurs têtes pour chercher un r’méde. Allons-y. On cherche ‘vec eux, ou on s’sert chez l’z’autres.

Elle fit donc le rapport devant Kiri à notre place. Nous soupirâmes. Il n'est plus nécessaire de voir le prochain Mizukage maintenant, surtout si c'est elle… Mais, voulait-elle vraiment reprendre la guerre ? Nous nous mordions les lèvres, ça nous arrangeait pas vraiment, nous préférions rester terrer ici et améliorer notre maîtrise du parasite. Nous allions devoir faire attention à pas se faire repérer par les autorités, non pas pour la désertion, mais pour une promotion. Si nous étions promus au dessus de Genin, nous risquons de nous retrouver dans l'armée offensive. Et cela nous arrangeait guère. Alors que nous réfléchissions, une idiote entra dans le jeu de la jeune femme.

" Alors bouge-toi, t'as un combat maintenant et avec moi. Je m'en fou d'être Mizukage, ça m'intéresse pas. Mais, je te laisserais pas prendre le trône aussi facilement. "

Nous eûmes un sourire narquois. Pour deux raisons. La première, il y avait vraiment des imbéciles pour rentrer dans le jeu des autres ainsi, surtout que la femme ne semblait pas si maline que ça… À moins que ce n'était qu'une façade, qui le sait. Mais surtout, parce qu'elle avait la même idée que nous. Oui, une femme comme elle… N'arrangera pas nos affaires. Puis, l'homme âgé pris la parole suite à ses interventions.

Cependant, mon regard se redirigea vers cette femme nommée Akame, qui parti sans demander son reste suite à l'intervention d'Uzumi. Étais-ce une fuite, ou alors étais-ce lié à Kusa ? Nous la suivîmes de regard jusqu'à ce quel parti de la place, avant de replonger notre regard dans le clou du spectacle. Même si nous souhaitons rencontrer Akame, qui pourrait être utile, nous avions d'autre chose à faire pour le moment. Et quand je regardais à nouveau la scène, un autre protagoniste avait rejoins le bal.

Bonjour à tous, peuple de Kiri. Je me nomme Amu. Pur la majorité d'entre vous, je suis un inconnu. Pour les autres, je suis un jeune homme à l'humeur extrêmement changeante, peut-être un fou. Mais je suis bien plus que ça. Je suis un homme possédant 136 personnalités, ce qui fait de moi quelqu'un d'extrêmement expérimenté pour mon âge. Je peux vous parler avec la voix d'un stratège, à travers les yeux d'un haut membre de conseil, à travers les pensées d'un guerrier, ou avec la sensibilité d'une jeune villageoise. Je suis un homme de tout âge, des deux sexes, ayant vécu énormément de choses. Je suis également un descendant du clan Terumi, comme notre ancienne Mizukage, ayant combattu aux côtés des autres Kages il y a de cela des années. Je me présente à vous aujourd'hui comme candidat à cette élection. Je suis pour ma part d'accord avec Ushi, passé avant moi. L'âge du sang est terminé. Uzumi vous propose encore d'utiliser la violence pour élire un nouveau dirigeant, mais je pense que c'est à vous, peuple de Kiri, de trancher.

Notre sourire s'accentua, alors que nous fermions les yeux et nous asseyions sur le toit du quel nous admirions le spectacle. De mieux en mieux, une personne avec un trouble de la personnalité maintenant. Ne vous méprenez pas, il peut en effet être très compétent, nous ne disions pas le contraire. Mais il n'est pas stable, et on ne peut se permettre d'avoir une telle personne à notre tête. Peut-être en conseiller, mais pas en temps chef de la pyramide.

Alors, qui allons nous choisir, si le choix était fait au vote, bien que cela semblait difficile ? Parmi les trois restants, le plus net semblait Ushi. Mais était-il en train de mentir pour mieux contrôler la foule ou pas ? Tel est la question. Mais comparée à Uzumi et Amu, il était le mieux. Personne d'autre ne voulait donc l'être à leur place ?

Nous soupirâmes, encore une fois. Il ne manquait plus qu'à voir dans quelle direction partait cette élection. Diplomatique, ou tyrannique ? Si c'était la dernière option, alors… Il ne nous restait plus qu'une chose à faire pour nous assurer de la continuité de Kiri…

Nous ouvrîmes les yeux sur la scène…

Et c'est quelques choses dignes des ombres que nous sommes. Mais, nous verrons. Nous restions silencieuses sur le toit, dominant l'assemblé qui était sur le sol, et nous observions ce qui allait définir le futur de Kiri.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour
É
L
E
C
T
I
O
N

D
U

M
I
Z
U
K
A
G
E

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mar 1 Aoû - 23:05

Il venait d'y avoir beaucoup de mouvement. Ma propre fille Chisame, venait de défier Uzumi. A la suite de cela, celui qui s'était dévoilé comme le deuxième épéiste légendaire en profitait pour placer un discours accrocheur. La jeune fille aux yeux rouges qui s'était présentée quelques instants plus tôt fila de l'estrade en vitesse vers la sortie du village. Je fis alors un signe de tête à l'un des gardes pour la suivre où qu'elle aille, jusqu'aux frontières de Mizu No Kuni. On aurait alors une petite idée d'où elle se dirige, même si la réponse me semble être claire comme de l'eau de roche.

Juste après, un jeune garçon arriva sur l'estrade. Je l'écoutais avec une mine intriguée. Kirigakure est un village peu commun, remplit de personnes toutes aussi folles les unes que les autres. Mais il faut bien un roi des fous dans ce pays. Les deux hommes proposaient une période plus calme pour l'avenir de Kiri. Mais il restait ce combat, problématique. Une Genin contre une Jônin. Mais ce n'est pas non plus n'importe laquelle Genin, alors je pense que la défaite ne sera pas si lourde que ça. Quand bien même, les candidats s'étaient visiblement tous annoncés. Alors Yôho jeta un dernier regard scrutant la foule puis il annonça.

- " Confrères de Kiri, les candidats vous sont ici présentés ; Akuma Bakuhatsu, Uzumi Hibiki et Amu. Je rappelle que ceci est bien une élection et non une prise de pouvoir par la force. Aussi, lorsque le combat entre Chisame et Uzumi sera finit nous pourrons procéder aux votes. Ce combat-ci peut changer le cours des élections. Si Chisame arrive à vaincre Uzumi, j'en conclu que cette dernière se retirera de l'élection ? Et si Uzumi bat Chisame, elle devra tout de même se plier aux règles des élections. Si elle n'est toujours pas d'accord, je conseille à Uzumi de regarder autour d'elle et de compter le nombre de personnes qui sont d'accord pour avoir une personne qui dicte seulement par la force. Maintenant, je propose aux volontaires d'aller admirer l'affrontement entre nos deux kirijins. "

C'était tout ce que Yôho avait à annoncer, il s'avança ensuite en suivant les deux combattantes vers l'endroit idéal pour leur affrontement qui allait être, de taille. Le père Hôzuki était confiant en sa fille, mais il fallait bien avouer qu'Uzumi était une combattante émérite. Pour lui le combat était déjà fait, malgré sa foi en sa propre descendance. Uzumi gagnerait, et la suite serait à prendre avec des pincettes. Il fallait espérer que Chisame fasse le plus de dégâts possible afin de dissuader Uzumi d'utiliser la force brute pour les élections.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 496

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mer 2 Aoû - 11:17


C’soir à l'arène la Hoz’ki.

La foule acclamait, la kunoichi était donc prête à relever tous les défis, y compris ceux qui ne mettait pas en danger son nouveau statut d’Empereur auto-proclamé. Un ninja apparaissait à côté de Yôho Hozuki lui chuchotant à l’oreille, auquel ce dernier ordonnait de capturer ou de tuer. Cela attirait l’attention et la méfiance des Kirijins. C’est à ce moment qu’Ushi reprit la parole. Son discours eut l’effet d’un coup de couteau. L’ex-esclave était remplie d’émotion, et son chakra coulait dans sa voix qui dépassait le seuil de douleur.

QUI ES-TU POUR PARLER D'SOUMISSION ET D’ESCLAVAGE !?!

La guerrière reprenait son souffle, non pas épuisée par son rugissement, mais par son passé tourmenté que l'épéiste lui forçait à se rappeler.

L’peuple d’l’eau.. aime.. sa liberté.. son indépendance. Et j’suis.. Celle qui l’aime l’plus !

Cet homme la torturait, sans le savoir. Pourtant, aux yeux d’Uzumi, et sûrement de beaucoup d’autres, les mots qu’utilisait le quarantenaire paraissait si vide de sens quand c’était lui qui les prononçait.  

On est pas unis, on vit chacun d’notre côté. C’comme ça qu’on est. A cause d’ces salauds d’Kumojins : ils sont v’nus, ont d’vasté not’ pays, tué les nôtres. Et puis, l’armée indépendante de l’ancien Kiri a prit l’relais, la belle ar’naque, on s’est entr’tués. C’pour ça qu’on est pas unis. Si on est la, c’car Aizen était assez fort pour les vaincre et fonder ailleurs un autr’Kiri. Et sur’tout nous r’ssemblé.

Les faits historiques ne mentaient pas, et sa sincérité ne laissait planer aucun doute.

On est comm'ça. Indépendants, divisés, rien n’y chang'ra ! On est ensemble qu’parce que l’Mizukage signifie être le plus puissant. Qu’il impose sa vision, qu’il force à rejoindre, qu’il force à nous donner un but qu'nous fait vivre ensemble. Il inspire estime, crainte, respect et admiration.

Chaque village entretenait une relation particulière sur la signification d’un Kage. Hokage, Tsuchikage, Kazekage, Mizukage : aucun n’était identique. Cela était fortement visible depuis deux à trois générations d’ombre, empruntant des chemins différents en fonction des villages cachés. Au pays de l’eau, la signification qu’avait donné l’assassine semblait proche de la réalité.

C’est cela Kiri ! QUI ES-TU POUR NIER À C'POINT NOTRE IDENTITÉ ? ES-TU SEULEMENT KIRIJINS ? OU ES-TU UN D'CES SALAUDS D'KUMOJINS ?

Il était grave d’accuser de la sorte. La haine des Kirijins envers les Kumojins était tenace et faisait l’unanimité.

Mieux. Ou qu't'étais quand c'tte pute de Drychda massacrait ceux qu'ont offert une nouvelle vie, qu'ont apaisés et unis le pays de l’eau ? Tu étais soumis, ou complice ? T’as perdu l’droit d’être Mizukage. J’suis pas une lumière, mais j’comprends comment qu’marche l’esprit de Kiri. Comment peux-tu être autant à côté d’la plaque ?

Un temps de pause.

C’pour ça, que l'élection n’peut pas marcher à Kiri. Votez et ensuite ? On s’fait la guerre ?
C’pour ça.. Que.. J’accepterai tous vos défis, toutes vos requêtes, tous vos combats ! Je vous montrerai que j’incarne c’que veut dire Mizukage. J’ne veux pas d'opposant par la suite. C’est maintenant ou jamais.

_ _ ___________________________________________ _ _

Administrateur, Modérateur RP & Bingobook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 329

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mer 2 Aoû - 21:40



_ ASSEZ!! Criais-je d'un regard noir et glacial. Tu pense être la seul a avoir connu la souffrance? Tu essaye de me pousser dans mes retranchements jeune fille?! Je n'ai été complice de rein et c'est pour cela que je n'ai pas a me justifier!!! Seulement, toi qui dit parler et connaître le peuple, crois-tu que continuer dans un régime unilatéral est la solution?? FOUTAISE! Tu est aveuglé par ton jeune âge et c'est dommage car tu as des valeurs. Cependant, que VAUT un PEUPLE ENCHAINE face a des armées UNIES?!!! RIEN!!!! L'unité n'a jamais rien apporté Mis a part des Mizukages qui nous ont quittés dut à leurs soif de pouvoir!!!
Mais quand est-il du peuple dans cette histoire? Il a été laissé à l'abandon dans des péripéties ou une figure, un Dirigeant manquait à l'appel! J'ai vécu sous cette dictature. J'ai perdu des COMPAGNONS!! Et jamais je ne laisserais ce genre d'évènement se reproduire!!
Ces élections sont faites pour qu'enfin le peuple de Kiri aient le CHOIX! LE CHOIX!!!!! De décider lui même le chemin qu'il allait emprunter!
Et toi, tu arrive te proclament justement appartenir au peuple et proposant en seul alternative, suivez moi ou mourrez???!!! Ta main n'a pas assez versée de sang...

Je marquais un temps de pose entre ces paroles. Devais-je annoncer au peuple de Kiri que cette kunoichi avait abattu de sang froid la majorité du parlement? Devais-je enfoncer le clou? Je décidais tout de même de garder cette carte en main au cas ou. De plus, vu son état psychologique, valais mieux garder son calme bien que l'envie de dégainer mon arme pour lui asséner le coup de grasse me démangeait... Seulement, trop de sang avait coulé.

_ Si vraiment tu est un Kirienne. Mis a part l'assouvissement de ton peuple, l'envie de dégager une image de tyrannie et de crainte! Alors je ne suivrais jamais tes rangs!!!!! Cette nation a besoin d'un renouveau, d'une nouvelle vision pour qu'enfin tous le monde puisse y trouver son compte!! Plus de perte mènerait à une faiblesse face aux autres nations et donc, si le peuple et les Shinobis ne sont pas unis. Alors Kiri sera finit.

Je marquais une nouvelle fois une pause. Je ne savais pas si mes mots atteignaient la foule, je ne savais pas si... Mes actes et mes paroles inculquaient le respect. Mais je parlais avec sincérité.


_ Je ne m'abaisserais pas a tes provocations. C'est une élection et le peuple a la capacité pour une fois, de choisir. J’œuvrerais pour lui, avec LUI!! Quoi qu'il arrive. Le futur des élection n'est pas entre mes mains.

Je regardais la foule avec assurance et passion dans l'espoir qu'ils puisses voir un renouveau certain dans l'avenir que je leur proposé. Ma candidature n'était pas un acte de présence, mais un vocation. Et ma gestuelle corporelle qui suivait toutes mes paroles était là pour leurs prouver mon engagement!

_ _ ___________________________________________ _ _

Ushi Haburame:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mer 2 Aoû - 22:58

Une Mascarade



Ce bol de ramen demeurait réellement délicieux. J'avais passé l'après-midi à me promener dans le village. Les habitants se bousculaient tous, criant partout ce qui produisait une intense cacophonie. Ils se préparaient tous comme si c'était l'événement du siècle : l'élection du Judaime Mizukage. Le dixième du nom, pas de quoi faire comme si il était le premier. Je ne comprendrais décidément jamais ce peuple. Ma technique était finalisée, voila ce qui comptait réellement à mes yeux. L'avenir du village n'était point important, il y aurait toujours un puissant ninja pour diriger ce pays d'une main de fer. Oui peu importait qui dirige, depuis qu'il n'entravait pas mes plans. Cependant, j'en conviens que des élections demeuraient étranges. Limite, j'avais appris que les Mizukage prenait le trône par la force.

Je continuais à marcher, toujours dans mon univers mental. Je fus bousculé plusieurs fois mais il ne servait à rien de créer des conflits et des problèmes pour de telles futilités.
Je pris une décision peu commune, motivé par une envie distractive. Eidan Kinbara irait voir la première élection de Kiri. Des bourrins tentaient de faire dans la démocratie, laissez moi rire. Je le sens il y aura de beaux duels. Ainsi, stratégiquement, je connaîtrais mes supérieurs, leurs forces et leur faiblesses et voir qui pourrait rejoindre le début de groupe que je créais depuis quelques jours.
Prenant appui sur ma main je fis un saut tout en rotation avant de grimper sur un toit. Il valait mieux rester discret dans cette manifestation. Si cela devait tourné au vinaigre, je ne serais pas pris à parti et obliger de tuer, de me salir avec du sang impur.
Le soleil commençait à se coucher, la planète appartenait désormais à Nix et à ses ténèbres qu'on appelait nuages de nuit. Sautant littéralement de maison en maison avec agilité, je me dirigeai vers le futur de la nation, une nation qui ne demeurait qu'à moitié mienne.

D'un déplacement rapide, j'apparus en hauteur, sur l'infrastructure où un homme semblait dirigé les élections. Le peuple, pour la plupart des hypocrites, s'était déplacé dans sa grande majorité. Je pus repéré assez facilement mon grand-père et d'autres membres du clan. Des chevelures dorées dans les affres d'une nuit étoilée, seul un aveugle pourrait commettre une erreur d'identification.

Sur l'estrade, à côté du présentateur, sûrement un membre du conseil incompétent qui avait été plus présent ces derniers temps va savoir pour quoi, se trouvait une belle femme aux cheveux fuchsias et à la peau sombre. Une peau plus sombre que la mienne. Physiquement elle me plut mais ce qui était important c'est qu'elle semblait dégagée une aura puissante, une odeur de destruction.
En face d'elle se trouvait une… je voyais mal… une gamine qui semblait défier la femme aux cheveux violets. Je n'aurais pas mis ma main au feu sur le fait qu'elle survive, mais ce monde n'était qu'apparence. Elle pouvait être jeune et me surpasser en tout domaine, même si j'en doutais. Tout ceci se déroulait sous le regard d'un presque papi et d'un jeune homme. Candidats aussi au poste pour être placé ainsi devant les foules tels des empereurs. L'un possédait un masque comme celui que je portais lors du plein potentiel de cette épidémie qui semait le malheur sur le Yuukan. Le Papi lui semblait avoir un bandeau sur l’œil. Malgré son âge, il respirait l'aura d'un stratège, un homme fort d'expérience.
Tiens il venait de se mettre en colère contre la femme à la peau caramel. Décidément, cette femme semait le chaud et le froid sur l'assemblée. Moi…Cela me faisait marrer, je pouvais sentir la tension qui s'épaississait telle la brume sur le peuple. Un duel, il y aura un duel. Les bourrins ne savaient régler les affaires que comme cela, cette élection n'était qu'une façade.

Le discours endiablé de l'homme me toucha. Il avait raison sur le fait d'unir Kiri. Beaucoup d'êtres étaient puissants dans ce village, mais se détournait de celui-ci en raison du rejet ou de l'individualisme qui régnait dans la brume. Point noir de son récit, une puissance devait dissuader ses adversaires ou concurrents de l'attaquer et on ne le pouvait que par la force. Attaquer et conquérir, voila ce qui faisait les autres nous craignaient. Un bon chef devait comprendre ce point surtout dans un village limite sanguinaire. Certains avaient besoin de lâcher la pression en écrasant d'autres. Leur donner des batailles, c'était assurer qu'ils ne s'en prennent pas à leurs compatriotes. J'appartenais à cette catégorie. Ensuite, Mizu demeurait un empire, le Mizukage était un empereur. Dans un empire, il ne pouvait y avoir de démocratie, c'était ainsi. Ce Akuma, d'après ce que j'avais entendu chuchoter certains villageois sous-jacent, régnerait dans le calme et la pérennité oui mais après un temps, le peuple se retournerait de nouveau contre lui pour inaction. Les kirijins étaient des lions qui devaient être dressés par un dresseur de fauves. Dans la cage, ils pouvaient se mouvoir en liberté, mais toujours sous la garde d'un puissant manieur.

Une ombre passa dans mon secteur. Sentant sa présence, je me désintéressai un peu du spectacle pour voir qui. Elle se situait à l'opposé de ma position. Des cheveux bleus, ce vêtement caractéristique... Je devais rêver.

Après des semaines sans nouvelles, j'avais même cru qu'elle avait finalement désertée.
Pourtant, Shiho Mizuhaji se tenait près de moi, elle aussi suivant cette mascarade qui se déroulait sous nos pieds.
Je décidai de ne point la déranger dans son observation. Finalement, je n'avais pas fait le voyage pour rien. Cette évolution faisait avancer mes plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 69

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Ven 4 Aoû - 13:07

Shinemaru était dans le publique .... depuis .... le .... début ! (QUE DE SUSPENS) il écouté calmement les discussion un à un , ce qui se présentais . La bagarre qui semblait s'engager sans trop aboutir à un combat . C'est alors que la gueulante fut poussé . Le Momochi décida d'entré en scène forçant le passage pour arrivé au premier rang .

"Fermez vos gueules les primates !"

Les gens visé se reconnaîtrons . Puis le démon sauta pour se mettre à côté de Ushi regardant Uzumi droit dans les yeux posant littéralement ses burnes dans le regards de sa comparse .

"Uzumi , ferme ta gueule , vraiment , ta façon de voir est sympa mais totalement conne , si on suit ton idée y'aura forcément un coup d'état et tu finira en cadavre ! Rien que ce que t'a fait au conseil tu t'es fait un pelle d'ennemis ."

Le Momochi marqua une courte pose se préparant à une potentiel représailles physique de la part de Uzumi . Il prit son épée pour la levé en l'air , l'immensité de l'arme faisait de l'ombre éclipsant vaguement le soleil avant de planté cette dernière violemment dans le sol

"Peuple de Kiri , je viens du tristement célèbre clan Momochi , mon nom et mon prénom inspire la mort . Pourtant je viens d'une ligné faible , sans capacité héréditaire sur-puissante .
Ce qui veut dire que j'en est vu des choses énormément , peu de gens me connaissent , enfin certains tenancier de bar et deux trois jolie jeune fille doivent me connaître aussi si elles sont toujours debout . M'enfin , comme le dit notre ami barbu , Kiri à besoin d'un renouveau , je suis d'avis de retrouvé notre puissance psychologique d’antan , je veux qu'on nous craigne à nouveau . Mais pas qu'une brute sans cervelle qui agis à l’instinct soit notre meneur . Car notre place , à nous les gros bras , c'est sur le champs de bataille ! Je ne me présenterai pas à l'élections , mais retenait bien ce nom : Shinemaru Momochi , moi je soutiens le grand père à la barbe et je vous demande humblement de le soutenir . CAR C'EST NOTRE VILLAGE !


Le Momochi posa sa main sur l'épaule de Ushi pour lui lancé un léger sourire avant de posé le genoux à terre face aux peuple .

"Quand je dit que je demande humblement , je déconne pas putain !"

Un large sourire sur ses lèvres était affiché face au peuple , genoux à terre , main sur le pommeau de son sabre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7064-bingo-book-shinemaru-momochi http://sns-rp.forumgratuit.org/f515-dossier-shinemaru-momochi http://sns-rp.forumgratuit.org/t7063-descendances-d-un-demon
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Ven 4 Aoû - 22:55

Le président de l'élection pensait le débat terminé, mais il n'en était rien. Aussi, alors qu'il descendait les marches une dispute pris place entre Uzumi et Akuma. Yôho écoutait patiemment. Il bouillait de rage. Son pied droit tapotait vivement le sol, il était très agacé. Son regard s'était intensifié et il jonglait entre les deux protagonistes.

Quand allaient-ils finir ? S'en était assez. La discution n'avait plus sa place maintenant, mais ces deux là continuaient comme si de rien était. Comme deux enfants dans une cour de récré. Cette élection se devait d'être clean, sans bavure. Et voilà qu'ils commençaient à la ruiner. Et comme si cela n'était pas assez, le Momochi se pointa. Le père Hôzuki se massa tranquillement la tempe et prit une grande inspiration pendant que le jeune zigoto faisait son cirque, tout ça pour donner sa voix sans importance.

Lorsque ce dernier eût finit, Yôho poussa ses cordes vocales aux extrêmes. Il voulait les faire vriller. Tout cette petite troupe l'exaspérait. Ainsi, sa voix résonna aussi violemment qu'un cor de guerre. L'écho se faisait ressentir et la volonté de s'imposer était on ne peu plus claire. Cette fois ci, il n'avait pas eu besoin de l'aide du ninja du clan Hibiki pour capter l'attention de tout le monde.

- " AAAAASSSSEEEEEEEEEZ ! VOUS AVEZ PAS BIENTÔT FINI VOS CONNERIES ?! "

Son corps bougeait seul à cause de sa respiration maintenant rapide, il venait de vider ses poumons. Ainsi une courte pause se marqua alors que l'assemblée semblait enfin lui porter attention et l'écouter avec un grand silence.

- " Non mais pour qui est-ce que vous vous prenez, tous ?! Vous pensez qu'il est temps de débattre ? Uzumi, je ne partage pas ta souffrance mais je la ressens. Pourtant, tu souffre maintenant d'un complexe d'infériorité. Tu as été faible, et maintenant tu es forte. Si forte que tu rabaisses aujourd'hui tout le monde comme des faibles. Tu fais subir a tout le monde ce que tu as subis. Et ce n'est pas le comportement attendu d'un Kage que de rejeter sa propre haine sur son peuple.

Tu vas avoir ton combat contre Chisame car je ne saurais l'empêcher. Mais sache bien que cette élection se fera par vote et non pas par prise de pouvoir. On ne joue pas avec tes règles mais les miennes. C'est moi et moi seul qui ait pris l'initiative de créer cette élection, pendant que tu t'occupais de tes affaires et non de celles de Kiri. Et toi là.."


Yôho venait de régler le cas de la guerrière aux intentions si brave. Mais il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin. Il fixait d'ailleurs le jeune homme qui avait plus tôt convoité sa propre chaire.

- " Tu arrives comme une fleur, et tu gueule. Tu fais ton cinéma. Tu te penses au-dessus pour pouvoir monter sur cette estrade ? Selon tes dires tu ne te présentes pas, alors tu me feras le plaisir de redescendre dans les secondes qui suivent. Tu es venu brailler ton discours infantile juste pour donner ta voix ? Mais tu fais partie intégrante du peuple et il y a ici d'autres ninjas plus haut gradés que toi pourtant. Et est-ce qu'ils viennent de se pointer sur l'estrade ? Non. Car eux au moins, ils ont du respect.  "

Puis le président de l'élection remonta sur l'estrade avec des pas aussi lourds qu'une légion foulant la terre ferme. Il reprit de nouveau en chemin.

- " Ce village a besoin d'un nouveau chef, d'une nouvelle ombre pour veiller sur lui. Pourquoi croyez-vous que je vous aient tous rassemblés ici ce soir ? Pour vous faire perdre votre temps ? Absolument pas, c'est parce que nous avons besoin d'un dirigeant. A l'heure où je parle les autres nations ont leur propres Kage, et ils avancent. Nous ne faisons que stagner. Et vous savez comme moi qu'avec cette maladie et cette saleté de religion nous n'avons pas de temps à perdre. Vous tous qui êtes intervenus, vous ne manquez pas de bonne foi. Mais vous vous exprimez mal.

J'aurais pu tous vous laisser tranquille aujourd'hui, et lorsque vous vous seriez réveiller j'aurais été votre Mizukage. Il n'y aurait même pas eu la possibilité de choisir ! Et pourtant vous êtes tous là et vous avez le pouvoir de décider qui sera votre prochain meneur. Celui qui redressera Kiri. Mais il ne sera pas seul. Il a une armée et une tonnes de personnes compétentes ici. Tout le monde sur cette estrade tient un rôle que je ne dénigre pas. Et celui d'entre vous qui sera élu Mizukage devra s'aider de ceux qui l'entoure actuellement, où alors il coulera son village comme un(e) incompétent(e).

Je vais donc me répéter puisque je n'ai apparemment pas été assez clair. La première étape de l'élection est terminée ! Les candidats se sont présentés et ils sont trois. Ce soir aura lieu le combat avec l'enjeu. Et peu importe l'issue de celui-ci, demain matin à la même heure auront lieu les élections. Ce sera un vote par voix, et non par prise de pouvoir. Car le peuple est libre, libre de choisir qui le gouvernera. Si toutefois le peuple ne se met pas d'accord, je choisirais le prochain Mizukage. Maintenant, dispersez-vous et à demain, peuple de Kiri ! "


Yôho avait gardé une mine dure et effrayante. Il avait regardé dans les yeux tous les gens présents sur l'estrade au fur et à mesure qu'il parlait. Il jonglait entre eux lorsqu'il enchaînait ses phrases. Il voulait que chacun ressente chaque mot qui sortait d'entre ses lèvres. Il avait parlé avec une dureté affolante, une froideur extrême. Le message était passé, et il était très clair. Le patriarche Hôzuki attendit alors sur l'estrade pendant que le peuple lui retournait a ses affaires. Le père de famille restait alerte au cas où l'un des précédents intervenants ne souhaitait se venger physiquement.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 325 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 6 Aoû - 13:06


A
V
E
C

K
I
R
I
https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg
La mascarade continuait de prendre place en ce lieu. Les élections, que le peuple n'avait pas choisi mais dans laquelle on l'avait forcé, n'avançait guère. Nous commencions à être quelques peu ennuyés. Comme nous sommes venues, nous avions pensés que par élections ils voulaient dire teste de force, mais il en ai rien. On est là maintenant à écouter des personnes en qui on ne peut garantir la force et la poigne de fer nécessaire pour nous guider. Car oui, nous pensions ainsi. Kiri avait besoin d'une personne forte pour la mener, ou tout s’écroulerait, l'empire effriterait et les nations annexées profiteront de la faiblesse du dirigeant pour s'écarter de l'empire.

En soi, est-ce un mal ? De repartir plus petit et de reconstituer notre puissance ? Non, mais ça apportera également son lot de problème. Problème qu'on ne saurait peut-être gérer, ou qui seront peut-être plus compliqués à élucider. Avec Kami qui rôde, nous n'avions pas besoin de cela. Surtout que si on croit ses dires alors... Déjà une partie de l'Empire est corrompue par ses idéaux. Partie qu'il faudra purger, par la force.

Puis finalement l'homme qui semblait diriger cette farce repris la parole. Encore une fois, nous pensions, lors de son discours, que cela arrangeait que lui, et lui seulement. Et le peuple dans tout, le peuple qu'il soit disant veut respecter ? Avait-il seulement donné son avis ? Vu que nous avions tous été forcé de venir ici, nous ne pensions pas. Mais peut-être que le combat allait enfin donner l'entrain au peuple de s'exprimer, bien trop silencieux depuis tout ce temps ? Avait-il peur ? Avait-il envie de changement ? Avait-il envie seulement de changer ? Il serait peut-être temps qu'ils nous expriment leur avis, car nous avancerions pas sans le leur.

Mais le combat n'eut pas lieu, à la place, la jeune femme qui avait souillé l'honneur de Kami reprenait la parole, pour un discours qui était juste, et qui s'alignait en partie sur notre pensée. Oui, notre peuple n'était uni que pour une seule raison, malgré nos différends. La force, la puissance de notre empereur, ou impératrice. Sans ça, on se divisera, c'est inéluctable à la nature de Kiri… Non de Mizu. Nous étions en grande partie d'accord avec la femme à la chevelure violette. Et en effet, les autres nous donnaient l'impression du déni de notre nature profonde. Si nous pouvions changer, alors il n'y aurait pas eu de deuxième brume sanglante.

Après, nous ne pouvions juger le droit d'aspirer à ce rôle de chacun des prétendants, après tout, nous sommes à la fois de Kiri, mais aussi des Mizuhaji… Et comme l'as si bien dit Uzumi, nous sommes tous différents, et cette différence fait de nous l'impossibilité d'être dirigeante, mise à part de notre clan. Nous n'en avions ni le droit, ni l'envie. Mais Uzumi elle, le souhaitait, et enfin, nous nous dîmes, les combats allaient commencer, enfin le peuple allait réagir, pour nous donner raison ou tord, enfin cette situation allait avancer au lieu de piétiner dans la boue… Mais… Ce ne fût pas le cas.

L'homme qui était en confrontation directe avec Uzumi, Akuma, repris la parole… Parole qui firent envoler les doutes que nous eûmes sur lui. Il se mettait à parler du peuple, comme l'Hozuki avant lui. Un sourire de dégoût se forma contre notre gré sur notre visage. Oui le peuple, tu fais bien dans parler. Il en pense quoi lui dans tout ça ? De cette mascarade ? Et il ose parler de choix ? Le peuple de Kiri à t'il choisit les élections ? Non, on le lui est as forcé, ils sont là, à regardé sans dire mot depuis le début, les confrontations verbales, mais pourquoi ne disent-ils rien ? Encore une fois, nous ne savions pas ce qui se passait dans l'esprit de ses gens… Peut-être ils se délectaient de la future confrontation ? Qui sait, sans action de leur part, nous ne saurions rien.

Et il continuait à parler de ses nouvelles visions, pour que nous ayons tous notre compte qu'il disait. Mais nous en revenions toujours au même problème, alors nous nous désintéressâmes de lui. Pour nous, il n'était simplement pas dans l'esprit Kirien. Alors nous regardions nous environs, voir si quelques choses pouvaient attirer notre attention, et c'était nos nouveaux pouvoir de détection qui nous montrèrent ce que nous recherchions. En effet, là, sur un toit, avec la même idée que nous, comme pour montrer notre méprit de ce qui se passait à contre-bas, il était là. Eidan Kinbara. Mon… « allié », si on en croit notre pacte. Avait-il dit aux autorités ses soupçons sur nous qu'il avait ? Ou bien, la maladie a fait qu'il ne s'en est pas aperçu ? En tout cas, une chose est sûre, il nous à aperçu, mais il restait planté là, à admirer les soi-disant élections souhaitées par le peuple. Notre sourire de dégoût s'estompa, et, de nouveau dans un visage de marbre, nous nous approchions de lui et nous nous plaçâmes à côté de l'ange auto-proclamé.

« Hé bien, qui voila qui a eut la même idée que nous ? On admire donc cette mascarade également, mon allié ? »

Nous laissâmes un court instant se passer avant de continuer.

« Alors, comment va tu après ses deux semaines ? La maladie ne t'a pas prise j'espère ? »

Tout en écoutant, s'il répondait, la réponse d'Eidan, nous nous concentrions sur la scène qui se passait sur l'estrade, et ce qu'on vit nous surprîmes. Shinemaru avançait sur l'estrade, avec sa grâce habituelle. Il n'avait pas changé en deux semaines… Enfin nous pensions cela, avant qu'il ne fasse son discours… Qui n'avait aucun sens. Et qui ne lui correspondait tellement pas. La maladie l'avait-il changer à ce point ?

Après tout, il parlait de retrouver nos positions passées, notre réputation d'antan… Et il parlait d'un renouveau pour y arriver. C'était clairement que des conneries. Savait-il seulement ce qu'il disait ? Le seul moyen de retrouver cet état est de poursuivre la direction dans laquelle Kiri avance, si cela est son souhait. Un renouveau apportera du changement, et si c'est Akuma qui devient Mizukage, il est très probable que ce ne soit pas dans la direction qu'il souhaite. Alors pourquoi trahir ses propres positions dans son discours ? Le peuple n'est pas stupide à ce point, il va s'en rendre compte que le discours de mon ancien sensei n'aide pas la cause d'Akuma. Notre sourire amère réapparu aussitôt. Nous étions déçus par ce dernier, extrêmement déçus.

« Et dire que cet imbécile à réussi à nous assommer à une époque. Nous avons honte. Son discours ne fait aucun sens, il ne fait qu'aider Uzumi, à moins que ce soit son objectif ? Mais ça lui ressemblerait pas d'agir comme cela... »

Ses paroles étaient plus pour nous même que pour Eidan, mais peut-être en pensait-il quelques choses, derrière ce masque qui, comme moi, cachait ses véritables pensées.

Et finalement, l'arrivé de Shinemaru à fait exploser le dignitaire. Qui parti dans une gueulante qui réduisait encore sa crédibilité à mes yeux. Mais est-ce que finalement le peuple allait enfin réagir à ses paroles, qui, donnons-lui ça tout de même, certaines étaient censés et correctes, mais pas toute.

Nous posèrent nos yeux sur le peuple, qui siégeait à nos pieds, un regard noir, un regard qui attendait un éveil de leur part, pour exprimer ses opinions, et non pas l'opinion d'un des contestant. Allait-il à un moment enfin bouger leur derrière pour leur pays, ou attendre sagement comme des moutons que tout cela se passe ? Avait-il seulement conscience qu'il était manipulé par le patriarche, qui leur offrait un faux choix ? Ou plutôt, qu'il forçait le peuple à faire un choix ? Si la prise de pouvoir par la force est une décision forcée, elle à au moins le mérite d'être claire… Là, on nous dicte des élections que, pour ma part, ne souhaite pas. Cela est bien pire à nos yeux !
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 %

Techniques utilisées lors de ce tour
É
L
E
C
T
I
O
N

D
U

M
I
Z
U
K
A
G
E

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 6 Aoû - 16:50

Le retour d'une alliée.



Quelle hilarité et indignité. Cet Akuma n'était pas fait pour régner. Même de loin je pouvais voir que mon clan était en accord avec ma pensée. Un dirigeant qui se comportait comme un enfant gâtée dès lors qu'il ne possédait pas ce qu'il voulait demeurait un incapable pour le trône. Tellement plongé dans mon observation que je ne vis pas ma camarade de toit se diriger vers moi.

«  Hé bien, qui voila qui à eu la même idée que nous ? On admire donc cette mascarade, mon allié ? »

Je vois que je n'étais pas le seul qui est vu l'autre. Shiho semblait m'avoir repéré dès que j'étais arrivé. Je pus constater que les veines n'allaient pas en s'améliorant. Elle semblait avoir plus de veines bleues sur son corps et encore plus sur son visage. Quelque chose clochait dans cette apparence, une sensation d'être en présence d'une chose original étreignait mon âme. Après tout, tout le monde possédait des secrets. Une seule chose était clarifiée : son pouvoir avait grandit de façon exponentielle comme ses veines.

Elle s'assit à côté de moi, son masque d'impassibilité toujours ancré comme une seconde peau. Je soupirais discrètement, ce visage me serait sûrement éternellement destinée. Je recomposais donc le mien quand sa voix cristalline retentit de nouveau :

« Alors comment vas-tu ces deux dernières semaines ? La maladie ne t'a pas prise j'espère ? »

Que croyait-elle, j'étais au dessus de cette considération. J'étais béni par le grand Light, la maladie avait donc fait demi-tour devant ma présence. Cependant, j'avais discerné un ton légèrement déplaisant à la fin de la première question. Quelle estime, après tout mon masque d'arrogance ne m'aidait point. Oui, je savais que j'avais une pointe d'arrogante congénitale. Un ange voulait la classe, et donc rabaissait les mortels pour se donner du mépris. Je possédais un certain sens de l'honneur, je n'étais pas un vendu. Même si je me doutais qu'il y avait de grandes chances qu'elle avait désertée, je ne la vendrais jamais, même au prix de ma vie. Elle demeurait une allié, la première personne extérieure à mon clan que je pouvais considérer comme une connaissance.

Je la regardais de mes yeux rougeoyants. Elle semblait de nouveau détailler l'élection. En effet, un homme venait d’apparaître. Il semblait à peine plus vieux que nous. Une lueur d'amusement passa dans mes yeux, il se permettait de monter sur l'estrade, réservée aux candidats pour faire un speech et déclarer ouvertement son soutien au vieux. Il osait car il était du clan du démon de la brume, le clan tristement célèbre Momochi. Indigne, moi je disais. Se glorifier par le passé d'un ancêtre, quel idiot. Oui j'étais fier de mon kekkai genkai, mais il n'était qu'un instrument. Ma véritable force demeurait mon mental.
Shiho sembla murmurer des paroles avec un ton venimeux. Elle connaissait donc ce Momochi, et il semblerait que cela ne se soit pas bien passer entre eux deux. Qu'importe, j'apportai donc ma réponse :

« Shiho, quel plaisir de te revoir. Je pensais que tu étais parti vaqué à quelques obligations dont je n'ai pas le secret. T'inquiètes pas, tu demeure mon allié par les étoiles, le sang et le fer. Je n'ai rien dit sur ton absence. »

Maintenant, sur un ton plus amical :

« J'ai été béni par une de ces chances. La maladie n'a pas eu d'effet sur moi. Ben en deux semaines, je n'ai pas fais grand-chose. Je me suis entraîné sur l'aire de l'Académie. Je maîtrise de nouvelles techniques utiles. Je me suis fait un autre ami, Fubuki Kaguya, je ne sais pas si tu connais son clan.
On a bien discuté et échangé ensemble. J'ai eu d'ailleurs une idée que j'espère plaisante. Tiens donne-moi ton avis, j'ai décidé d'essayer de monter une sorte d'alliance entre nous tous, la jeune génération de Kiri. Avec cette union, notre puissance sera à même de servir Kiri et d'écraser ces ennemis. Nous avons tous des plans et des objectifs dans ce village ainsi qu'une famille. Il faut que le village demeure vierge de toute agression, je ne serais tolérer qu'il soit fait du mal à mon peuple et à mes amis. Je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose même si je pense que tu m'es supérieure en terme de force.
Oui, même si cela demeure une honte, j'ai été maîtrisé par une femme super forte pas plus tard qu'hier, Akame Akiryu. Elle avait accepté de m'entraîner mais elle a disparue. Peu importe, je te connais, tu ne me diras rien de tes deux semaines à l'extérieur. Je respecte ton choix.
Ouais, une belle mascarade. Cet homme a choisit des élections avec son conseil de pacotille. Le peuple a besoin d'un leader. Seul un duel nous montrera qui est apte à régner sur le Pays de l'eau. Après, je ne suis pas expérimenté, peut-être que je me trompe dans mon avance de la manière de choisir dans ce village. »


Je me retournai de nouveau vers le spectacle qui se déroulait toujours en ces lieux. Cela ressemblait à un cirque, avec quatre macaques sûrement puissants, donc des supers macaques sur l'estrade. A cette pensée je ne pus retenir un fou rire. Un coup de tonnerre frappa le ciel de sa force. Même Zeus se moquait de cette mascarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 496

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Dim 6 Aoû - 22:41


Aizen Samidare. Une légende connue de tous. L’homme qui fit renaître Kiri avait changé la vie de tous ceux qui avaient entendu son nom sur le territoire de l’eau. Si bien, qu’il avait été élevé au rang de dieu par la population. L’homme aux pupilles rouges peu communes avait imprégné ce pays. Aujourd’hui, c’était cela que la meurtrière sanglante tirait profit. Néanmoins, elle n’était pas lui. Elle n’avait ni la stature de déesse, ni son intelligence, ni sa sagesse. Le premier Mizukage du nouveau Kiri n’aurait eu aucun mal à faire taire les absurdités de ses adversaires. Ushi, le héro invisible qui avait participé à faciliter l’invasion de Konoha, relançait les débats. Uzumi vacillait. Elle avait déjà dit tout ce qu’elle avait à dire. La femme n’était pas prête à plus, si cette confrontation de mot continuait, elle perdrait. Plus une syllabe ne sortait de ses lèvres.

Shinemaru Momochi apparaissait sur l’estrade, venant humilier la guerrière et apporter son soutien à l'épéiste. Il allait jusqu’à s’agenouiller, ce qui dégoûtait Uzumi. Même la fille d’aubergiste comprenait qu’elle était en mauvaise posture. Le conseiller de la maison Hôzuki intervenait et se focalisait sur l’ex-esclave en premier lieu. Sa tirade la paralysait, la tétanisait. Si Ushi la déconcertait et la poussait dans une zone d’inconfort, que Shinemaru la dépitait, Yôho venait de foudroyer son être. L’amoureuse de la liberté n’avait connu tel affront depuis que le fer avait côtoyé ses poignets et ses chevilles. Le plus grand de tous depuis une décennie, et tous ceux qui avaient enfreints les interdits de la Hibiki..

La foudre envahissait les lieux de son roulement de tambour. L’estrade et la foule étaient baignées dans cette lumière divine, presque aveuglante, suffisamment pour que l’instant d’après, l’obscurité gagne la scène. Quand les yeux s’habituaient à nouveaux à leur environnement, celui-ci avait changé, sans qu’ils puissent dire en quoi. Leurs oreilles bourdonnaient. Leurs peaux sentaient un courant d’air. Les Kirijins dotés des meilleurs réflexes pouvaient le voir, que ce soit à leurs droites, à leurs gauches ou devant eux. Le corps de Yôho Hozuki se faire écraser par une double onde de choc.  

Tous ceux ayant enfreints les interdits de la kunoichi, étaient morts. La puissante guerrière empoignait les cheveux du père :


Oy, j’avais d’ja dit d’apprendre sa place ? Toi l’Mizukage pis quoi encore ? Tes règles, tes décisions, ça vaut qu’dalle. Mêm’t’paroles, t’racontes qu’d’la mer..

Dans l’action, la manieuse du son n’avait pas remarquée que sa proie était inconsciente, envahie par la haine qui l’habitait. Cet homme venait de la souiller, devant des centaines de personnes. Il avait déclenché en l’ancienne travailleuse surexploitée cette frustration, qui entraînait de violents essors de combativité n’ayant pour but que d’infliger une sanction punitive et expéditive. A présent, elle contrôlait la situation ; elle contrôlait la honte, l’humiliation, la soumission et la vie de Yôho. La tortionnaire éprouvait un infini bien-être de liberté, saisissant tout ce qui lui appartenait, comme si elle absorbait l’essence de sa cible.

Elle n’était pas Samidare Aizen. La sadique ne le reconnaîtrait jamais, mais elle était reconnaissante envers cet homme. L’unique mâle envers lequel elle ne pouvait éprouver de la rancoeur, puisqu’il était son sauveur. Elle ne pouvait supporter voir son image être salie au fur et à mesure du temps. Comme un hommage, la femme avait tentée d’emprunter son éloquence et la marque de son influence avec échec. Et pour cause, ce n’était pas Samidare Aizen. Non, elle était Hibiki Uzumi, il était peut-être temps d’agir ainsi. Elle possédait sa propre prestance, différente, mais réelle. L’heure des paroles avaient cessée, place aux actes.


V’tez ou pas. J’m’en tappe. Tout c’que j’sais, c’que des combats m’attendent. J’éclaterais ceux qu’m’défiront, et l’Mizukage si c’pas moi. Ushi… T’vas combattre hein ? Ou t’ranger comme t’l’as d’ja fait ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Administrateur, Modérateur RP & Bingobook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 235

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mar 8 Aoû - 21:50

Mais il n'avait pas eu le temps nécessaire pour agir, Uzumi avait agit de manière trop rapide et le patriarche était désormais inconscient. Son corps pendait sous l'emprise d'Uzumi, si bien que ses pieds ne touchaient plus le sol. Les yeux fermés, il ne pourrait qu'encaisser le mal qui allait suivre son futur réveil. Si son discours avait fait mouche, la réponse de la Hibiki était de même.

Je commençais à me retirer de ma position, rentrant vers le domaine familial. A peine étais-je partie que je pus observer deux genins de l'académie sur le toit. Ils parlaient mais je n'entendais rien. J'étais pourtant à bonne portée, mais la puissante voix de papa monopolisait les tympans Kirijins. Après quelques mètres seulement, les alentours changeaient.

La foudre, puis, la noirceur... Je me retournais alors, ayant esquivé le flash lumineux. Je ne sentais plus mon corps, il n'était ni lourd ni léger. C'est comme s'il n'était plus. Pas de battements de cœur, pas de sensations. Lorsque j'aperçu la scène qui se déroulait devant moi, je ne pu m'empêcher de crier d'une voix stridente. Une voix douloureuse qui vient du plus profond de l'être, une voix qui a mal.

- " OYAAJIII ! "

Il pendait, comme un fruit pourrit. Et cette truie le tenait, comme un chasseur tient sa proie. Elle le prenait par les cheveux... Mes pupilles s'injectaient du sang de la haine, alors qu'une aura étrange semblait s'évaporer. Je me sentais possédée, animée par un désir alors jamais ressentit. Cette animosité semblait palpable à quelques mètres autour de moi, mais l'aura sembla revenir dans mon corps.
Puis, une vague de frisson bouscula mon corps, et la réaction suivante.

- " KOROSHITE YARUU ! "



Mon système interne eût comme une sorte de réactivation, à plein régime. Mes mains avaient commencé à composer les signes suivants sans que je n'ai demandé quoi que ce soit. Comme si mon instinct avait agi, de lui-même. Car après tout, la réaction était évidente.

Tigre → Bœuf → Singe → Tigre → Lièvre →  Serpent → Chèvre → Sanglier → Bœuf → Cheval → Singe → Tigre → Chien → Tigre → Serpent → Tigre → Bœuf → Singe → Lièvre → Coq → Tigre → Bœuf → Singe →  Chèvre → Sanglier → Bœuf → Cheval → Singe → Tigre → Chien → Tigre → Serpent → Tigre →  Singe → Lièvre

Environ au milieu des mudras, je prenais mon élan et courait de ma position en direction de l'estrade. Personne ne s'était mis sur mon passage, et il valait mieux. Car cette personne aurait été maudite, par la haine qui rongeait à présent mon âme. Quelques mètres avant l'estrade, je sauta puissamment dans les airs.

Puis, vint la fin des sceaux. Je tendis alors mes deux bras vers le ciel, et en largeur. De telle manière à ce que je tienne une énormité invisible. Énormité qui d'ailleurs, se forma bel et bien de de manière tangible. Mais je ne conseillais qu'aux suicidaires de s'en approcher. Puisque ceci était la technique la plus puissante de mon arsenal.

Et ceux présents aux côtés d'Uzumi se devraient de reculer, ou ils s'en verraient déchirer sans une bonne défense. La technique prenait de plus en plus de place dans les airs, et elle s'apprêtait a venir déchirer la terre. Mais pas seulement, car la cible était évidemment celle avec qui je partageais ma couleur de peau.

Pourtant, je ne partagerais désormais plus rien avec elle. Et je n'allais pas non plus lui faire de cadeau, si ce n'est la mort elle-même. Mes bras envoyèrent avec force la masse de Suiton que j'avais créer d'ici là. Un beau petit bijou d'une dimension de 8 mètres tout rond qui fonçait à présent direction la chienne.

- " CŒUR DES OCÉANS ! "

Mais la technique n'était pas seulement utilisée telle une grosse boule que l'on envoie. Ooh non, ce serait trop gentil. La technique exploserait au premier contact, libérait alors tout le chakra que j'eût investis lors des mudras. Et la portée finale s'estimait à 35 mètres.

La place centrale serait rasée, et sans doute un petit paquet de vie avec. Mais les dégâts collatéraux sont sans importance tant que je prends la vie d'Uzumi. Les habitations aux alentours se verraient également balayées, et le village entier secoué par le choc.



Chakra : 80%

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 329

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Mer 9 Aoû - 22:16



Je le connaissais réellement que depuis peu et pourtant, c'est de sa propre personne qu'il vint s'agenouiller devant moi en m'offrant son soutien. Bien que l'honneur était présente, je ne pouvais pas me permettre de le laisser dans cette position et donc, c'est d'un geste de tête que je lui fit comprendre qu'il pouvais se relever. Qu'importe le résultat, il est clair qu'une discussion serait de rigueur dans un endroit plus calme que celui-ci, surtout dans ces circonstance.
A première vue, certaine personne dans la foule s'étaient senties absorbé par mon discourt, tandis que d'autre au contraire tellement habitués par ce régime de Dictature semblaient désemparés et vides. Que faire dans ce genre de situation? La lutte semblait longue parsemée d'embuche...

Soudain, après le discourt de Shinemaru, l'atmosphère commença à changer peu à peu. Une lumière blanche similaire à un flash, puis un assombrissement. Une drôle de sensation parcourue mon corps. D'abords, un sorte de bourdonnement, puis de légères vibration... Etrange, je n'avais encore jamais ressentie ça auparavant. Mon regard se portait vers l'estrade quand je m’aperçus enfin que le dirigeant de ces élections était entre les mains de cette chienne galeuse.
Ce que je ne comprenais pas, c'est comment un membre aussi important du conseil et du clan Hozuki avait put tomber aussi facilement? Sans pouvoir riposter?? Bref, certaines questions restaient parfois non élucidées.
Cette action meurtrière a la salle du conseil, la provocation direct qu'elle m'avais fait même si je ne l'avais pas relevée. Le père de Chisame. La folie des grandeurs commençait déjà à la dévorer si bien qu'elle s'attaquait directement à des innocents.


*Je pense ne plus avoir le choix... Les lames devront être de sorties. Cette soirée sera à marquée et nommée. La soirée de la lune rouge! en mémoire à tous ceux qui sont tombés et qui le peuvent encore!!*


Alors que je m’apprêtais a agir, j’aperçus Chisame sortir de nul part prête a faire mouche, technique prête. A cette instant plusieurs solution s'offrait à moi. Ma coéquipière allait de toute manière attirer l'attention De la Hibiki et donc, me laisser l'opportunité également d'avoir une porte ouverte. Sans trop réfléchir, je fis un bond en arrière de sorte à m'écarter et de me placer derrière ma sœur d'arme, ainsi, je lui laissais le champs libre d'agir. Je me trouvais à bonne distance, sur un mur non loin des estrades.
Puis, sans plus attendre, je pris le luxe de malaxer mon chakra. De cette manière, des fils se créèrent littéralement, presque invisible à l’œil des ignorants de mon art et de mon style de combat. Puis, une rouleau se déroula tandis que l'autre resta non loin de moi, prêt à agir selon mon bon vouloir.


_ Zaraki!!

Un claquement boisé pu se faire entendre au fur et à mesure que les doigts et les bras du manipulateur lui ordonnait ces mouvement. Un pianiste sr son clavier. Les mouvements étaient fluides et maîtrisés. Le pantin ne tremblait pas. Il suivait la Kunoichi prête à frapper, masqué derrière elle.
Puis, sous la demande du maître de se patin, ser dernier dégaina ses katanas, puis arma ses pièges et mécanismes au cas ou il en aurait besoin.

Bien sûre, le deuxième rouleau du marionnettiste restait prêt à l'emploi à n'importe quel moment, en cas de besoin. Il n'avait pas encore tiré toutes les cartes de sa manche mais cette bataille allait être acharnée.


HRP:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Ushi Haburame:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 325 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Jeu 10 Aoû - 10:34


A
V
E
C

K
I
R
I
https://i.paigeeworld.com/user-media/1469750400000/576c04a514fef08770463da8_579b8c18868a6ac34da1fb76_320.jpg
« Shiho, quel plaisir de te revoir. Je pensais que tu étais parti vaqué à quelques obligations dont je n'ai pas le secret. T'inquiètes pas, tu demeure mon allié par les étoiles, le sang et le fer. Je n'ai rien dit sur ton absence. »

Nous supposions que c'était… Rassurant de savoir qu'on avait toujours un pied et un toit dans Kiri, mais nous nous en doutait déjà, sinon nous aurions été mis au fer. Nous fîmes simplement un simple geste de la tête pour répondre à Eidan, avant qu'ils continuent ses tirades.

On dirait que lui à été épargné, remarque, si nous n'avions pas été à Kusa, la maladie ne nous aurait sûrement pas trouver, mais qu'importe, nous avions vu des choses intéressantes là-bas… Et perdu un être important également… Nous hochâmes la tête pour nous sortir Sanako de l'esprit, et nous concentrer sur la suite de ses paroles. Ainsi notre allié maîtrisait de nouvelle technique et avait de nouvelle connaissance ici. Au vu de son caractère, nous avouons que c'est très surprenant, bien que nous soyons pas spécialement bien placés pour discuter.

Puis il nous parla de son plan, de relier la jeunesse Kirienne entre elle pour nous lier ensemble et augmenter notre force. Nous posions notre regard sur lui pendant son discours, et un petit sourire en coin apparu sur notre visage. Quelle ironie. J'ai l'impression de voir un des acteurs de la scène plus bas devant moi. Nous sommes sûres que son plan à une autre finalité que protégé Kiri, lui qui y a peu d'attache. Puis il continua sur sa défaite contre Akame, défaite qui ne semblait pas l'avoir remis à sa place, et comme quoi que nous n'allions pas lui dire où nous sommes allés, et il se trompe lourdement, nous avions bien l'intention de le faire, après tout, nous avions des témoins. Puis il finalisa sur son opinion de la scène à contre bas, qui n'était pas si différente de la nôtre. Et c'est aussi ce que nous attendions, un duel.

« Hé bien, nous sommes parti en expédition, comme tu t'en doutes fortement. Nous sommes également allé à Kusa, là où la rumeur bat son plein quant à un soi-disant remède. Il n'en ai rien… Enfin, pas dans le sens propre du terme… Disons que nous espérons ce que nous avons récupéré va... »

Un coup de tonnerre vient interrompre notre réponse au manipulateur de lumière. Malgré notre bague, la distance qui séparait l'estrade et notre position était trop grande pour pouvoir sentir ce qui s'y passait, néanmoins, l'occasion était trop belle pour être ignoré. Et nous ne sommes pas la seule à avoir eut cette logique. La distance nous permis pas de voir exactement ce qui c'était passé, mais une chose est sûre, Uzumi est entrée en action, et à remis à sa place le patriarche des Hôzuki. Ce n'est pas plus mal, un être qui se cache derrière le conseil n'est pas utile, surtout quand ce conseil à été créer par celle qui nous a soi-disant trahis en mentant sur sa double personnalité.

Puis, le reste se déroula très vite, sous les différentes impulsions de chacun. La jeune fille qui était également avec moi à Kusa fonçait sur l'estrade, et même d'ici nous pouvions une seule envie : Le meurtre. Enfin le combat que nous attendions allait commencer, même si la bulle lancée par cette dernière ne nous inspirait pas spécialement confiance. Mais peu importe la portée de son attaque, une place de tel taille qui contenait autant de monde ne pourrait être rasé comme cela. Mais nous ne sentions pas la bulle, elle devait être donc à plus de trente mètres de notre position, ce qui à vu d'oeil n'est pas difficile à comprendre.

Cependant, la suite nous fis moins plaisirs. Le deuxième candidat d'importance était lui aussi entré en action, et semblait déterminé lui aussi à affronter Uzumi. Son action… A la fois le remontais dans notre estime et pourtant… Nous le méprisions aussi. Oui, un individu doit être prêt à tout pour prendre le pouvoir et faire entendre sa voix, et nous la première ne dirons pas le contraire… Mais ici, les coups bas étaient certes tolérés, mais nous voulions des duels, pas des mêlées générales. Nous voulions voir la force de nous gouverner. Alors que le shinobi à moustache s'écartait de l'estrade, nous nous préparâmes à sauter sur la place.

« Nous ne savons pas ce que tu comptes faire Eidan, mais nous… On va sûrement agir. Peu importe ce qu'on pense des gouvernements. Même nous nous en fichions en vrai, mais quitte à choisir quelqu’un... »

Et nous sautions sur la place, caché et par la distance, et par la foule, pour les téméraires qui restaient sur place, et qui se savaient en sécurité. Lors de notre chute, nous pûmes voir Akuma sortir un pantin en bois. Nous avions atterri sur l'eau d'un des canaux qui traversait le village caché de la brume et qui jonçait la place. Puis, nous exécutions des mudras que nous avions répétés maintes et maintes fois.

-Mizu Kiseichuu Bunshin no Jutsu-

Deux clones aqueux de ma création apparurent derrière moi, au niveau de l'eau sur laquelle nous nous tenions. Puis, chacun de nous, connaissant nos plans vu que c'était, après tout, nos clones, commencèrent à absorber du chakra, tout en admirant le combat qui se passait sur l'estrade en ce moment même, et nous nous préparions à agir.
Résumé & Information HRP


Santé : 100 %
Chakra Restant : 100 - 20 + 15 = 95 %
Chakra clone 1 : 0 + 15 = 15 %
Chakra clone 2 : 0 + 15 = 15 %

Techniques utilisées lors de ce tour

Mizu Kiseichuu Bunshin no Jutsu X 2

Résumé:
 
É
L
E
C
T
I
O
N

D
U

M
I
Z
U
K
A
G
E

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Shiho Mizuhaji le Sam 12 Aoû - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   Jeu 10 Aoû - 19:56

                           L'Illustration d'une alliance





Elle ne changerait décidément jamais pour personne. Lorsque je lui avais parlé d'une plus vaste alliance afin d'augmenter les forces du village. Son froncement de sourcils me montrait qu'elle ne croyait en la viabilité de ce projet ou même qu'elle ne croyait pas en mon intention de protection. Après tout, tout le monde pourrait le penser. J'étais et je resterais dans ces cœurs marins, un étranger venu de la Nation de l'air. Une nation dont le bannissement avait nui au clan. Peu importe, les paroles ne possédaient pas de fiabilité effective, il fallait que je fasse mes preuves.


Une situation qui arriva plus tôt que prévue…


Shiho me surprit lorsqu'elle me raconta son expédition de recherche du remède, travail d'Ascéplios qui souhaitait embêtés nos âmes sensibles, nous, simples humains. Alors la rumeur était donc véridique. Kusa avait disparu pour revêtir la forme d'un lac et d'une île. Qui pouvait transformer un pays avec une telle facilité comme celle avec laquelle l’Être Supérieur nous avaient donnés la Vie ?
Une idée me disait que Shiho avait du être confrontée à ce malfaiteur.


Je l'observais de nouveau. Malgré ces veines, elle possédait un physique avantageux pour son âge me rappelant Myaki. Oui, moi, un céleste j'aurais pu tomber sous le charme de cette néréide aux cheveux couleur océan. Cependant, je détectais une part d'ombre profonde, similaire au monstre qui m'habitait. Si je m'attachais à cette femme, je serais dévoré vivant. Non, il valait mieux rester un allié et ainsi m'assurer de son soutien dans une situation qui lui serait bénéfique. La duperie n'a aucun effet sur moi. Elle m'abandonnerait à mon sort si la situation ne confère aucun intérêt à me sauver.
Tandis que j'exprimais mes pensées dans le plus grand des silences, l'expression de Shiho Mizuhaji me choqua. J'avais un don pour les expressions, je pouvais les détecter dans un quart de seconde. Celle de ma compagne de toit semblait partagée entre une profonde révulsion et une infime pointe d'acceptation. L'élection contenait l'indice de l’énigme faciale qui se tenait devant mon regard.


La femme aux cheveux fuschias avait dégagée une sorte de force, de chakra. Impossible !!! Cette femme venait de créer une onde, le domaine secondaire de Poséidon, seigneur légitime de ce pays.
Profitant de l'effet de surprise, elle s'était emparé du membre du conseil, ce Yoto qui débitait des conneries depuis le début. Elle semblait vouloir l'anéantir. Je prenais note de la méthode afin de la réutiliser si cette manière d'apporter la paix éternel s'avérait efficace. Elle n'en eut toutefois pas le temps. La gamine, sûrement la fille de l'idiot vu l'infime ressemblance, venait de se positionner devant la jeune femme à la peau caramel, arme à la main. Elle sembla créer une technique qui paraissait puissante. Finalement, la mascarade s’essoufflait, laissant place aux vrais élections : un duel.
Dans mon esprit, le mot «  DANGER » s'inscrivit en lettres rouges. Elle avait tout intérêt à contrôler correctement sa puissance. Si son attaque faisait du dommage collatéral, motivée par la vengeance, la guerre civile frapperait aux portes de Kiri. Mon grand-père en sa qualité de chef intérim, s'il est touché, le clan Kinbara anéantirait le reste des Hozuki.
Mais je fus admiratif de son audace, elle avait relevé le défi de celle qui se disait déjà Mizukage. Pourtant il y avait un loup parmi les brebis. Le vieux à la moustache venait de se propulser en retrait. Il retira un parchemin de son dos. Je sus direct que le blasphème serait commis. Ce vieillard utilisait un art propre à mon pays d'origine, un art du pays du vent, de Kaze no kuni. Dire que j'étais agacé serait un euphémisme. De surcroît, il l'utilisait de manière tellement indigne que j'en aurais vomi. Son comportement serait compris durant une bataille, une guerre. Une situation ou la survie était maîtresse. Cependant pour une prise de pouvoir, la femme avait proposé un duel, duel accepté par la puissante gamine aqueuse. Il ne devait intervenir. Ne possédait-il aucun honneur. Quelle vermine, une vermine comme ce conseil qui détruisait Kiri à petit feux, un cancer qui rongeait les cellules d'une nation dite la plus militaire du Yuukan.
Shiho en était venu aux mêmes conclusions. Elle n'appréciait pas ce comportement.


Elle me dit qu'elle devait agir contre cette injustice. Mon sang était des plus justes, je devais honorer la vision de la moitié de mes ancêtres. La situation, dans sa racine politique, pourrait être désavantageuse pour le clan mais aucun ne m'en tiendrait rigueur si j'agissais. Shiho créa deux de ses clones et sauta sur un petit canal derrière l'estrade, afin de surprendre le démon marionnettiste.


Son discours, apparence voilée du invitation à lui prêter main forte. Voilà la situation qui lui montrerait que Kiri, mon village d'accueil, me tenait à cœur. Je sortis tel un prestidigitateur trois kunais, ancrés par le bout à mes mains avant de littéralement cracher :


« Quelle indignité, ce simulacre d'homme est venu péché dans cette élection. Attaquer dans le dos, il est dépourvu d'honneur. C'est toi la patronne, je te suis ».


Je sautais dans le vide, atterrissant sans dommage à la suite de la nymphe et de ses serviteurs clones. J'étais prêt à en découdre afin de venger trois causes. L'honneur, le sang provenant des arts du désert, et le fer : Un duel restait un duel. La protection aussi de mon allié était important pour moi. Je venais de retrouver une sorte de sœur-rivale, je n'allais pas laisser un individu la blesser. Une promesse restait une promesse.
Le début du projet de la sauvegarde de Kiri et de ses valeurs. Cet homme ne ruinerait pas l'honneur du village, il allait si il le faut périr même au prix de ma vie avant si il ne comptait pas retrouver la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Election du Juudaime Mizukage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Election du Juudaime Mizukage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Haiti's sham election shames US
» Haiti Election 2010: Media Etranjé Yo Di ke Manigat ak Martelly devan!
» HAITI ELECTION 2010: Anybody! But not Celestin!! Said the people!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: