Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Face à la mort, la recherche de réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 192

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Face à la mort, la recherche de réponse.   Sam 15 Juil - 10:55

Il y a toujours des moments pires que d'autres à passer. Ce n'est pas quelque chose de nouveau. Quand on se rend compte qu'on est triste, c'est qu'on sait que, à un moment, on a été heureux - en tout cas plus qu'aujourd'hui. Le malheur vient du bonheur, le bonheur vient du malheur, les deux sont indissociables. Une fois qu'on a compris ce concept on ne s'en fait plus devant rien: quelque chose de mieux reviendra inévitablement. 

Toutefois il y a des moments comme aujourd'hui où on commence à désespérer. Je commençais moi-même à désespérer. Une terrible maladie avait commencé à affluer depuis quelques semaines déjà. Les efforts du village de Konoha s'intensifiait, tout le monde travaillait extrêmement fort, mais le cauchemar continuait. Dans les piles de morts, Yukai revoyait la fameuse nuit de l'attaque de Kiri. Il revoyait sa mère et son père, morts. Il ressentait de nouveau ce désespoir, cette douleur qui l'attaquait au coeur et son envie de tout simplement tomber dans les pommes, aller loin de tout ça, loin de toute cette souffrance; mais il restait. 

Il aurait aimé en faire plus pour les aider, évidemment, mais que pouvait-il faire? Il marchait dans les rues, en quête d'une action à faire, n'importe quoi, mais il ne voyait rien. Tous les hauts gradés étaient extrêmement occupés. Ainsi, les genin n'avait rien à faire, à part peut-être se cacher: ne pas mourir. C'était ce que je faisais aujourd'hui, tenter de rester en vie. Vous me direz que ce n'est pas excellent comme méthode, de marcher dans les rues jonchées de cadavre. C'est vrai. Mais rester à l'intérieur, attendre, c'était pire que mourir. 

Devant moi, je vis un groupe de ninja courir. Sûrement avaient-ils énormément de chose à faire ces temps-ci. J'avais au fond de moi une grande force qui me poussait à courir derrière eux, à avoir sur mon visage cet air sérieux, solennel qu'ont les grandes personnes face à la mort. Ils sont résignés, sages, dans une situation qu'ils ne contrôlent pas. Mais au moins, ils se contrôlent un même. Ça laisse toujours planer un sentiment de confiance sur la population. Si ils savent ce qu'ils font, c'est qu'il y a inévitablement une issue possible.

Le jeune Mueki sortit de sa rêverie momentanément. En face de lui, une femme se tenait debout et parlait à quelques gens, probablement de la maladie. Il ouvrit quelque peu la bouche, surpris. En effet, elle semblait avoir les cheveux blancs, comme lui, trait rare qu'il n'avait encore jamais vu. La femme portait un bandeau de Konoha. Quand elle finit par se tourner vers lui, il vit qu'elle avait des yeux rouges, perçants. Sans dire un mot, le jeune genin la regarda, lui aussi, des ses yeux bleus, d'un air pensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 109

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 90 両

MessageSujet: Re: Face à la mort, la recherche de réponse.   Ven 21 Juil - 17:23





La mort n'est qu'une destination, la vie est le chemin, la maladie est une embûche, les rencontres sont des solutions.

Été - An 120

Konoha


Premier jour d'été, premier jour avant ma mission, l'une des plus barbares que j'ai eu à effectuer jusqu'à présent, cependant, si j'avais été à la place de Maître Hokage, il est bien vrai que j'aurais agis de la même manière, au grands mots, les grands moyens, et nous n'avions pas franchement eu le choix, de plus j'avais appris en rentrant que Tanzaku avait aussi été incendié, étrangement, je ne me posais même pas la question sur la raison et les responsables ... Sans doute le même sort que le village rasé par mes soins, dommage ... c'était deux villages plutôt agréable à vivre.

" Kihomi, tu fais quoi ? "
" Mh ? Oh, rien, laisse, je sors, je rentre que ce soir "

Il avait bien l'air de vouloir me retenir, m'empêcher de filer, mais au fond, il le savait, j'avais besoin de décompresser, de me détendre un peu, j'allais me promener dans le village bêtement, mangée des trucs dégueulasse pour ce midi, me goinfrer de merdes qui te défonce les dents à souhaits, le soir j'allais sûrement allait traîner au bar, boire, dire que je suis pas bourrée alors que je serais complètement saoul ou à la limite, choper un type pour un soir, et ne rentrer qu'aux alentours de trois heures du matin cette nuit ... le programme habituelle, mais même si c'est LE classique de la vie merdique, je ne fais ça que pour une chose : tourner la page. Le résultat ? Une remontrance de la part de Ryôta, qui se fera gentiment remballer par mes soins tandis que je prétexterait que c'est ni mon père, ni mon frère, et toujours pas mon chéri. On va se prendre la tête comme un vieux couple, et le lendemain matin, à onze heure, je me réveillerai dans ses bras comme une fangirl.

Habillée en tenue des plus ... atypique, un débardeur noir, un pantalon en soie blanche, mes cheveux seulement brossés. Je me rendis ainsi dans les rues du village, me promenant comme prévu, au final, ma vie de tout les jours en tant que simple femme était tellement ... banale, prévisible, pitoyable, mais c'est la même vie que tout le monde. Aux alentours de onze heures et demies, je sentis mon ventre grognait, réclamer des aliments bien gras et consistant qui me ferait prendre 46 kilos en un coup, et qui tomberont immédiatement dans mes seins et mes fesses, parce que oui, comme par hasard, mon corps vous tout là-dedans, me donnant une allure de bonasse alors que je cherche rien de tout ça/ Petit avantage : Ce soir j'aurais aucun mal à choper un pigeon pour mes petites affaires lubrique.

Enfin, bien évidemment, avant d'aller me rassasier, je croisais une connaissance, une vieille amie, enfin, vieille dans le sens où elle à l'âge pour être ma grand-mère. Nous passions donc quelques minutes à discuter là, debout comme deux idiotes trop fainéantes pour rejoindre les terrasses toutes proches d'ici. Nous parlions d'ailleurs de cette foutue maladie, et elle semblait en être effrayée, et surtout, contaminée, raison pour laquelle je pris soin de ne pas la toucher et de ne pas être trop proche d'elle, hors de question que je chope cette merde ! Puis toute façon je pu avoir une raison de filer, remarquant un gamin qui semblait m'observer depuis quelques minutes déjà, je me tournais en sa direction avant de passer devant lui, lui attrapant le poignet.

" Suis moi toi, j'ai faim, on va bouffer "

Bien évidemment, il était seulement une excuse pour que je puisse filer à vive allure,
mais maintenant je n'avais plus franchement le choix. Entrant alors dans un petit restaurant plutôt basique, je n'en connaissait franchement rien, tant qu'ils me filent quelque chose de comestible ça ira ! Le posant alors sur un fauteuil en coin avec jne certaine brutalité, m'asseyant à mon tour avant de l'observer quelques instants...


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Face à la mort, la recherche de réponse.   Dim 6 Aoû - 22:54

Alors que je marchais dans la rue, une vague discussion avait attiré mon regard. Je ne saurais dire pourquoi j'avais fixé aussi longtemps ces femmes qui discutaient. J'étais perdu dans mes pensées. Les cheveux blancs de la shinobi avait réveillé en moi des souvenirs de ma famille. J'étais donc resté planté là, la fixant sans rien dire. 

Elle partit soudain et, marchant dans ma direction, m'invita - le mot est faible - à manger. J'émis un hoquet surpris, ne sachant trop quoi faire. La journée était particulièrement chaude et il était vrai que je n'avais pas mangé depuis des heures. Mon ventre gargouillait. Après tout, si elle m'invitait, elle payait, non? De plus, j'avais vu un bandeau de Konoha et je me dis que c'était sans nul doute, mine de rien, l'une de mes supérieurs hiérarchiques. 

Je la suivis donc, tentant de marcher à son rythme endiablé. Nous passions tout près de dizaines de villageois qui vaquaient à leurs occupations. Nous tournions à une rue bondé de gens qui travaillaient ou qui s'occupaient. Rapidement, des fumets délicieux se firent sentir et je fus finalement soulagé lorsque ma supérieure entra dans un édifice qui n'était rien d'autre qu'un restaurant.  Gêné, je mis le pieds à l'intérieur, reniflant, regardant autour de moi. La femme aux cheveux blancs était déjà assise là, au milieu du monde, à côté d'une table en bois. L'endroit n'était pas désert, mais il y avait des dizaines de tables de libres.

Un léger fumet de viande épicée se faisait sentir dans l'air et on pouvait entendre derrière un vaste comptoir des cuisiniers s'affairer à préparer les victuailles de leurs clients. Lorsque je m'assis finalement devant la shinobi, nous nous regardions; ou plutôt elle me regardait. Comme si elle voyait en moi une formule mathématique à résoudre, je restais là, silencieux, gêné, se demandant ce qui se passait. Je finis par sourire et me dis que les présentations restaient la meilleure de mes solutions:

- Je m'appelle Yukai, genin de Konoha... Q-Qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Face à la mort, la recherche de réponse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à la mort, la recherche de réponse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GS: Lion vs Griffon] Le roi des airs face au roi de la nature, sous une pluie d'éclairs...
» Dans le sang et la boue, la foi devient un rempart face à la mort [ Lituanie ]
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Rues de Konoha-
Sauter vers: