Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une journée de réacclimatation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Une journée de réacclimatation    Lun 24 Juil - 10:09





Une journée de réacclimatation



Eté 120.



Une nouvelle journée commençait, du moins c’est ce que je supposais, enfermée dans mon local souterrain il est assez difficile de déterminer un horaire autrement que par mon horloge biologique, qui venait de me tirer des bras de Morphée et m’offrait un réveil qui ne faisait pas partie des plus faciles que j’avais eus.

Je me réapproprie doucement mon environnement, des liasses de feuilles, quelques flacons, diverses armes, quel fouillis... oui, c’est bien mon bureau. Pourquoi je suis dans mon bureau ? Ah, oui... je suis revenue à Kiri hier et j’ai ramené quelques ninjas qui devaient apprendre la bienséance, c’est chose faite maintenant, il faudra que je nettoie un peu par ailleurs, c’est plus très propre pour un laboratoire. Mais tout d’abord il m’en reste un à opérer. Je me procure donc quelques senbons éparpillés sur ma table d’études, et malgré ce qu’on appelle un réveil du pied gauche je me rends auprès de mon bien-aimé cobaye indigne de sa précédente fonction.

- Alors, tu as passé une bonne nuit, petit tortionnaire ? L’endroit te plaît, dis-moi ? C’est dommage que tu ne puisses pas y passer la prochaine nuit.

- Monstre, tu tues mes camarades de sang-froid devant mes yeux et tu me parles comme si tu étais mon hôte !

- Oh, eux ? Ils ont levé la main sur une pauvre vieille femme déjà privée de son bras gauche, des ninjas qui s’abaissent à ce niveau ne méritent pas de servir notre Empire. Tu ne vaux pas mieux qu’eux d’ailleurs, mais toi, tu es touché par cette fameuse maladie, donc tu m’intéresses.

Je m’emparais alors d’un petit katana posé juste à côté de la future tombe du gradé impudent, puis je fis une franche entaille, de son sternum à son système digestif, ce qui lui arracha évidemment une grande exclamation douloureuse, sonnant à mes yeux comme une douce mélodie. Après un minutieux examen interne de son organisme, n’ayant rien donné de concluant, j’allais m’amuser un peu avec lui. J’avais huit senbons à ma disposition, l’occasion de m’essayer à l’acupuncture sur les globes oculaires… ce qui fut un échec, deux piques ornaient maintenant chacune des iris du malheureux prisonnier, le résultat était assez harmonieux à mes oreilles malgré l’échec de mon expérience, je me rabattis donc sur un autre test, décorant cette fois les pupilles de mon sujet.

- Je suis curieuse, décris-moi ta vision à cet instant ? Je vois… un peu trop enclin à la douleur pour me répondre, tant pis. Je vais abréger tes souffrances, tu as de bonnes petites joues bien rondes, appétissantes… regarde, on appelle ça le sourire de l’ange !

Je vins sectionner une partie de sa chair, prolongeant ses lèvres de chaque côté jusqu’aux oreilles, avant de me servir de la même arme pour détacher son organe moteur du reste de ses fonctions vitales, assurant ainsi au shinobi une mort rapide… peut-être. Mais peu importe, je m’étais amusée, et après un petit en-cas, suivi d’un rapide nettoyage des lieux, j’ôtais ma blouse pour revêtir ma tenue habituelle, celle qui me servait à attirer les faibles d’esprits là où je voulais. Toutefois aujourd’hui ce n’était pas mon intention, je voulais tout simplement me défouler un peu, la maladie ne doit pas avoir emporté tous les jeunes ninjas du village, donc le terrain d’entraînement devrait être plébiscité à cette heure-ci.

Je sortis de chez moi non sans avoir emporté mon précieux sabre, ainsi qu’un peu d’attirail basique, puis je pris la direction du terrain d’apprentissage. Je constatais que la misère ambiante dont j’avais été témoin lors de mon retour grignotait toujours le moral du village. J’enrageais intérieurement de n’avoir aucune piste quant à un remède ni aucune idée de comment me rendre utile face à cette pandémie. Ma réflexion intérieure m’occupa durant l’entièreté du trajet, je remarquais soudain que j’étais arrivé au lieu qui m’intéressait, mais ce dernier était moins utilisé que je m’y attendais, je restais donc en retrait le temps d’analyser la foule, il fallait que je trouve quelqu’un qui pourrait me distraire ou même me battre dans un combat à l’épée.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Lun 24 Juil - 21:38

Une autre rencontre du Destin



Apophis venait d'être vaincu une nouvelle fois, Râ, seigneur de l'univers venait de montrer au monde toute sa gloire. Zeus, jaloux de son pouvoir, rajouta son orage et les gouttes s'accumulaient.
Tel était le réveil du village du Pays de l'eau.

Baillant de manière peu conventionnel, j'ouvris un œil, puis l'autre. Le café, préparé par mon grand-père, se situait sur la table, attendant ma venue. Approchant mon nez de la tasse, de délicieux arômes emplirent mon odorat assez peu habitué à de telles senteurs. Cependant le goût ne conservait pas une telle bonté. Sec et amère, tels étaient les mots pour décrire un liquide aussi infect. La culpabilité pointa le bout de son museau, museau que je fis bien d'écraser dans le seconde tel un cafard. La présence de Myaki manquait dans les tâches de la matinée. Mais n'ayant pas le temps, je bu le café noir avec des grimaces peu gracieuses pour ma personne.

J'avais décidé de continuer l'entraînement, en apprenant une nouvelle technique. J'avais atteint mes 15 ans depuis quelques mois, je possédais réellement l'autorisation d'apprendre les techniques les plus létales du clan. Des techniques, selon mon avis, obsolètes. Afin de créer de véritables spectacles de souffrances, leurs puissances devraient augmentées. Prisonnier de ce délire machiavélique, je me mis à mon aise pour déguster mon petit déjeuner.

La douche qui s'en suivi fut particulièrement agréable. J'en profitai pour admirer mon propre corps. Depuis que j'avais commencer la pratique ninja, ce corps digne que je possédais s'étaient constitués d'un musculature de Demi-dieu. Ma chevelure mi-longue, une traînée d'or me fit face. Avec un corps pareil, si je comprenait la voie des sentiments, je serais devenu un tombeur.

Rigolant de ce rire diabolique qui faisaient ma marque de fabrique depuis quelques temps, je mis mes vêtements. Les enfiler ne prenaient guère que quelques minutes. Descendant dans cette bâtisse éclairée mais si vide de chaleur humaine, je pris ma sacoche de matériel ninja. Peu de ninja y faisaient attention, pensant que d'eux comme des objets basiques. Pourtant, avec de si petites armes comme des senbons, les Kinbara avaient imposés leur style. Des pics métalliques, qui une fois plantée dans la chair, causaient des milliers de cris de souffrances. Je me souvenais de mon premier meurtre. De cet acupuncture guerrière dont Yin était parti rejoindre nos ancêtres. Comme disait Athéna, tout pouvait devenir une arme, il suffisait juste d'employer la meilleure stratégie.

Fubuki n'était point disponible depuis deux jours, j'allais donc entreprendre cet entraînement en solo. La cour, si empli d'habitude de cris de joies des mioches qui vivaient dans le clan, demeurait déserte. Seul le bruit du vent jouait de ce violon en cette matinée. Pour cause, peu de personnes laissaient les enfants jouer. La maladie courait toujours dans les rues. Un des frères de mon créateur, Azraël, semait son art sur le pays.
Ses symptômes ne m'atteignaient pas, le sang angélique me protégeait. Vous me direz, des Kinbara étaient infectés. Oui, la punition du paradis s'avéraient mortelle même pour nous. Du moins, j'y avais contribué sans état d'âme. C'était mon devoir.

Ouvrant les portes du domaine de manière solennel, les fondations de Kiri se dressaient devant mes yeux. Sautant librement sur un toit de manière gracieuse, un projet douteux s'insinua dans mon esprit : il y avait un moyen d'atteindre la puissance de mes supérieurs : Me doter d'ailes. Cependant je doutais que les recherches génétiques soient si avancées dans le pays. En soit pour ce projet, il me fallait traiter avec des scientifiques le moment venue. En cet instant, seul l'augmentation de ma maîtrise comptait dans mes priorités.

Déplacement après déplacement, je me retrouvais une nouvelle fois devant l'un des lieux de mon apprentissage.

Apposant une dose de chakra suffisante sous la plante de mes pieds, je me mis a marcher sur le mur calmement, les mains derrière ma tête. La frime me détendait un peu. En effet, j'étais en proie au stress, un stress profond. Après l'apprentissage de cette techniques, je pourrais enfin commencer à développer mon propre style de l'hikariton.
Light, je ne te ferais point honte. Mon art apportera l'ordre et les souffrances à ceux qui s'écartent du droit chemin.
Comme le berger, je guiderais ces moutons à la poursuite de l'agneau de Dieu, celui qui sauvera tous ces dignes. Mon œuvre en tant que prophète serait de corrompre de cette idée la fabuleuse cité de la brume.
Brume qui recouvrait légèrement l'air de combat de l'Académie. Sautant une bonne fois pour toute sur la balustrade, laissant ma vision si pure balayer la surface telle des rayons X.
L'air était aussi désert que d'habitude. Des conditions idéales pour commencer. Prenant appui sur la balustrade, je me propulsai vers les airs :




Un ange venait de prendre son envol.


Ayant une meilleure vu panoramique, je pu distinguer une silhouette dans l'ombre. Désireux de savoir à qui j'avais affaire, je me réceptionnais, mudras exécutés, mon kegawa no Genmetsu était en activité, recouvrant mon corps de ce voile de lune, ce même voile de Lune qui recouvrait la précieuse virginité d'Artémis.
Cette personne étaient une fille ou un garçon ?

Me rapprochant plus, je pus voir la longue chevelure couleur ébènes, et des yeux rouges, des yeux sauvages qui ne laissait pas penser à un faible individu. Cependant la réponse me vient, l'individu était pourvu d'une poitrine qui ne laissait aucun doute sur son genre. Cet individu était une jeune femme, possédant un certain charme.
Ce charme pouvait s'avérer dangereux, mais ma curiosité l'emporta sur ma raison. Désactivant mon jutsu, je restai caché par cette légère brume et je sortis d'un ton ferme mais mielleux :

«  Quelle surprise de voir une personne sur l'aire d'entraînement de si bon matin !!! Qui es-tu, je ne t'ai jamais vu dans le village. Je me nomme Eidan Kinbara, pour information »

Attendant sa réponse, je conservais une position décontractée même si dans ma main droite se trouvait cachée 3 kunaïs. Ma mère défunte m'avait toujours dit de ne point faire confiance aux étrangers, surtout des shinobis ou des samurai, la confusion portée sur l'arme longue que la jeune femme tenait dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Lun 24 Juil - 22:44




Une journée de réacclimatation



J’étais étonnée, persuadée d’avoir entendu du bruit en m’approchant, je découvrais la pièce vide. Peut-être que mes expériences ont finies par me rendre réellement folle, mentalement ? Ma réflexion quant à ce sujet fut de bien courte durée, interrompue par une arrivée imprévisible.

« Quelle surprise de voir une personne sur l'aire d'entraînement de si bon matin !!! Qui es-tu, je ne t'ai jamais vu dans le village. Je me nomme Eidan Kinbara, pour information »

Je restais dubitative face à mon interlocuteur, d’où sortait-il pour apparaître si soudainement ? Sa voix masculine contraste avec sa longue chevelure dorée, et ses pupilles auburn reflétait une grande force intérieure malgré son jeune âge. Je remarquais qu’il avait un bandeau, ce qui voulait dire probable utilisateur de Ninjutsu, je lui étais donc inférieure aux yeux du village. Je tendis tout de même la main vers lui afin de le saluer dans les règles.

- Enchantée, Eidan, tu peux m’appeler Akame. Pour te répondre, il est normal que tu ne m’aies jamais vue au village car j’étais absente ces derniers temps et quoi qu’il en soit, d’ordinaire je suis assez peu visible. J’aimerais savoir une chose… je suppose que tu sais déjà que ce lieu est désert puisque ça ne doit pas être le premier jour, donc pourquoi y venir malgré tout ?

N’écoutant qu’à moitié les réponses, déçue de n’avoir trouvée qu’un utilisateur de Ninjutsu, je me demandais de quelle façon j’allais pouvoir reprendre mes réflexes quand ma curiosité naturelle repris le dessus.

- Quel Ninjutsu sait tu manier ? Si tu peux le diffuser dans ta main à volonté, je te propose un entraînement collectif, c’est préférable à un simple monologue avec nos propres performances.

J’extrayait alors Murasame de son fourreau, attendant la réponse de cet adolescent qui me semblait plus doué pour le camouflage que je ne l’étais moi-même.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Mar 25 Juil - 1:15

Un défi alléchant





La jeune femme me tendit la main afin de me saluer. Elle ne possédait aucun signe distinctif de Shinobi du village. À savoir son bandeau. Généralement, je n'aurais pas eu recours à la politesse. Mais une femme restait une femme. La galanterie, une évolution idiote de l'humanité mais qui conservait un pouvoir insoupçonné. Je pris sa main que je remarquai légèrement caleuse et je fis un baise-main de manière élégante.

Cette jeune femme me surveillait comme si j'étais un morceau de viande qu'elle souhaitait dépecer. Une seule chose définissait cet acte : la jeune femme analysait la situation.

Hum, je comprenais mieux l'absence de bandeau. Ce comportement ressemblait un peu à celui d'Oi-nin. Elle avait donc autant de puissance que cela. Intéressant…Akame…ce prénom qui lui avait été donné depuis la naissance.

Je répondis à sa question :

«  Je sais que ce lieu est désert. Cependant ce sont des conditions idéales pour mon entraînement. Je viens m'entraîner chaque matin avec un ami normalement. Mais il sera solo désormais. »


Joignant les gestes aux mots, j'avais mis ma main sur mon blouson prêt à l'enlever quand la jeune femme sortit son épée de son fourreau en me parlant :

« Quel ninjutsu sais-tu manier ? Si tu peux le diffuser dans ta main à volonté, je te propose un entraînement collectif, c'est préférable à un simple monologue avec nos propres performances. »


Ainsi, cette fille de Perséphone me défiait. Une épée, comme celle que mes ancêtres maternelles utilisaient. J'aurais parier qu'elle était une samurai, mais la manière dont elle utilisa le mot ninjutsu me fit douter.

Je lui accordait la raison. Il valait mieux montrer ses capacités par des actes qu'en palabrant inutilement. Rangeant un Kunaï, je conservais les deux autres dans mes mains. Contre une épée, une défense à deux Kunaï serait plus efficace.

Elle souhaitait voir mon art, elle sera servi. Le temps semblait réagir à cette situation. Le tonnerre grondait et le ciel était strié d'éclairs poursuivant leur courses sur des kilomètres. Mon sang bouillonnait, le sang de guerrier. Je devais me contrôler afin de ne pas vouloir la blesser trop gravement. La transe du guerrier requérait la douceur des cris de souffrance, de la douleur pure. Seul la douleur pure alimentait la haine.

Je me rendis compte que j'avais oublier un détail : mes cheveux. Les nouant rapidement en catogan, je ressemblais désormais à un vrai guerrier, posté ainsi avec mes deux petites lames à la main.

Fermant les yeux un moment, rassemblant mentalement les photons autour de mon être. Armé du rictus, je murmurai avant de m'élancer :


« Ainsi, tu as fais vœu de voir ma force. Je suis désolé je ne peux encore faire de forme avec mon ninjutsu, mais je te propose de te défier avec mes armes basiques. Profite bien, femme à la chevelure de charbon, je vais bientôt illuminer ce terrain de mon pouvoir. »

Je sais, j'ai oublié la politesse. Mais je n'en avais que faire, cette femme avait osé me défier dans un duel. Seul un lâche refuserait. Il était l'heure de tester sa valeur face à moi. Je me doutais qu'elle devait être plus puissante que moi, mais je la vaincrais grâce à des stratégies divines. Mon art était absolue, même les infidèles l'admiraient sans retenue. Je devais resté concentré, un spécialiste du maniement d'une épée possédait toujours une carte joker dans sa manche.

Les armes s'entrechoquèrent dans un immense son semblable au cri d'un merle d'Hitchcock.

Mon regard auburn croisa celui carmin d'Akame.
Ce serait le combat entre deux arts, entre deux volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Mar 25 Juil - 9:25




Une journée de réacclimatation



Suite à ma proposition, je vis Eidan ranger un de ses kunais tandis qu’il en tenait fermement deux autres, après avoir noué son imposante chevelure, puis il ferma un court instant les yeux avant de me répondre, arborant un sourire qui se voulait presque narquois.

« Ainsi, tu as fais vœu de voir ma force. Je suis désolé je ne peux encore faire de forme avec mon ninjutsu, mais je te propose de te défier avec mes armes basiques. Profite bien, femme à la chevelure de charbon, je vais bientôt illuminer ce terrain de mon pouvoir. »

- Illuminer, dis-tu ? Dans ce cas, si tu es talentueux je n’ai aucune raison de me retenir, Kirijin ou non.

Sur cette dernière éloquence, je fus surprise de le voir se ruer sur moi sans plus d’analyse préalable. Ses mouvements offensifs me semblaient étrangement simples à parer, très peu étaient létaux et je finis plus ou moins par guider ce duel comme je le voulais à l’aide de Murasame, dont le revers de lame bloquait sans grand mal les kunais utilisés par le manieur de Ninjutsu.

Je ne comprends pas, un shinobi doit tuer, alors pourquoi il ne se concentre pas sur les points vitaux ? Ils n’apprennent pas ça à l’académie ?

Je mis un terme à mes manières défensives en repoussant ses maigres armes d’un revers avant de lui asséner un coup vertical qu’il bloqua sans difficulté à l’aide de son armement, il n’était donc pas novice de cette discipline, ce qui renforçait mon intrigue, me poussant à en avoir le cœur net. Je profitais de ma position avantageuse pour le faire reculer, d’un coup de pied dans la sangle abdominale, tendant mon sabre en joue dans sa direction, je lui demandais alors :

- Tu es assez doué, dans la matière, mais je peux savoir pourquoi tu ne vises aucun organe essentiel ? Ce n’est pas comme ça que tu arriveras à prendre du plaisir dans l’exécution ni même à être efficace dans la mise à mort, chose qui est normalement innée chez un shinobi.

Marquant une courte pause, je continuais ma tirade :

- D’ailleurs, essaie d’anticiper les frappes comme celle que je viens de réaliser, c’est courant lorsque les armes sont bloquées mutuellement et c’est le premier qui repousse son adversaire qui prend l’avantage, en général.

Je maintenais ma garde sur ses mouvements, attendant soit une nouvelle charge qui prendrait mes conseils en compte, soit peut-être une occasion supplémentaire d’être utile à Kiri.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Mar 25 Juil - 19:54

Une question choc




La jeune femme maîtrisait réellement son art. Elle semblait ne faire qu'un avec son épée, comme si la lame n'était qu'un prolongement de son bras porteur. Cette bravoure m'impressionna grandement. Elle me m'était en grande difficulté.
Ce beau brin de féminité cachait donc son pouvoir. En fin de compte cette matinée n'aurait pas été monotone et dénoué d'intérêt. Elle repoussait mes vaines tentatives avec une facilité assez déconcertante même si son visage semblait porter le masque d'une réflexion intérieure et profonde.
Sans crier garde, un coup de pied s'abattit sur ma sangle abdominale me repoussant plusieurs mètres plus loin. Mes muscles endoloris par le manque de test de capacité réelle, la jeune femme me proposait un duel comme ceux que je faisais à l'époque contre mon maître, accessoirement mon grand-père aussi. L'effet était si grisant que je redoutais que mon cerveau ne réagisse par la transe. L'une de celles qui inhibent tous vos doutes, ne restant qu'une envie démesuré de causer de la souffrance.

«  Tu es assez doué, dans la matière, mais je peux savoir pourquoi tu ne vises aucun organe essentiel ? Ce n'est pas comme ça que tu arriveras à prendre du plaisir dans l'exécution ni même à être efficace dans la mise à mort, chose qui est normalement innée chez un shinobi. »

«  D'ailleurs, essaie d'anticiper les frappes comme celle que je viens de réaliser, c'est courant lorsque les armes sont bloquées mutuellement et c'est le premier qui repousse son adversaire qui prend l'avantage, en général. »


Une météorite venait de s'écrouler sur les fondations de mon esprit. La seule chose que je pensais, savoir faire, s'avérait une déception. L'académie en effet avait vaguement instituée les notions des points vitaux mais le sujet n'avait pas été totalement décrit. Je n'arrivais point à le croire, même mon grand-père et le chef Motoki-Sama ne m'avait point renseignés dessus. La raison était futile en plus, ils n'avaient pas voulu pour ne pas que je puisse couper le lien vital de mon propre géniteur et sa femme, tous les deux encore sur un lit d'hôpital, se décomposant sous une maladie divine, une malédiction, l'une des dix plaies de l’Égypte.
Cependant dans la vie, le destin plaçait toujours les personnes nécessaires à un moment donné sur le chemin de la puissance. Cette Akame pourraient bien en faire partie, elle et son art du Kenjutsu. Toutefois, nous étions dans un duel certes amical, mais un duel tout de même.

J'étais un ange et un shinobi, sur mon honneur de guerrier que je ne devais pas si facilement être mis en déroute par qui que ce soit. Mes ancêtres se retourneraient dans leur tombe.
La jeune femme, comme je m'y attendais, restait sur ses gardes, sa magnifique épée, un  objet à la mâchoire d'acier qui ne demandait qu'à  me mordre. Ma décision était irrévocable, ce style n'était pas le plus apprécié par la dignité, mais elle était presque marqué au fer rouge du pouvoir de Victoria.
Je mis mes deux kunaï dans ma bouche avant d'exécuté une série de mudras, du moins deux séries.
La stratégie s'avérait simple, je devais m'illuminer afin de la distraire, toujours pour une distraction envoyé un kunaï dans le tas dans sa direction avant de souffler une de mes si précieuses balles de lumière brûlantes.

Joignant les gestes à cette stratégie : hikariton, Nikkou Mabuyui. Mes cellules s'activèrent de photons qui illuminèrent cet espace de la gloire du Très-haut. Profitant de cet effet de surprise, je lançai mon kunaï  sur la jeune femme. La lumière ne perçait pas mes yeux de ses UV. Les kinbara, habitués à leur art si « voyant » avaient développé une sorte d'entraînement afin de même détecter une forme dans la lumière. C'est sa forme qui me permit de lui balancer mon arme de plein droit.

Suivant le plan préalablement établi, je soufflai dans l'air deux boules lumineuse dans sa direction. Mon objectif, même si il demeurait hautement improbable : toucher un organe moteur afin de le brûler et ainsi gêner Akame dans ses mouvements.

Profitant que mon offensive soit en route pour désarmer mon adversaire d'un jour, je repensais à son interrogation. Je lui répondis donc en toute sincérité :

« On a vaguement étudier les points vitaux à l'académie mais...Non, je ne les connais pas tous. Cependant je peux les apprendre, mais même sans cette connaissance, mon art demeure absolu et dangereux. Teste-le, savoure-le »

Et elle allait déguster fort, je n'y allais pas de main morte comme n'importe quel guerrier.

Techniques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Dim 30 Juil - 14:02




Une journée de réacclimatation


Je constatais qu’il ne semblait pas encore prêt à abandonner, ayant placé ses deux kunais entre ses mâchoires, je vis le jeune Kinbara effectuer quelques Mudras, qui effacèrent rapidement le sourire venant de se dessiner sur mon visage. J’étais littéralement éblouie par ce qui devait être son Ninjutsu, mais pour autant je n’étais pas encore neutralisée.

« On a vaguement étudier les points vitaux à l'académie mais...Non, je ne les connais pas tous. Cependant je peux les apprendre, mais même sans cette connaissance, mon art demeure absolu et dangereux. Teste-le, savoure-le »

Son art est assez surprenant mais insuffisant pour me terrasser, j’en attendais plus de quelque chose que l’on qualifie de dangereux… qu’est-ce que c’est que ça ?

Mes capacités sensorielles me permirent d’apercevoir deux boules de chakra se diriger droit sur moi, mais je ne parvins pas à les esquiver avant qu’un kunai, sans doute préalablement lancé par mon adversaire du moment, se soit logé dans mon épaule. Ce petit était rusé, et je passerais sûrement pour une débutante s’il voyait qu’il m’avait blessée d’une manière si simple, mais il n’avait pas encore vu ce que je savais réellement faire, et j’avais une idée bien précise de la manière à employer pour lui montrer, même si elle n’était que théorique. Tout en soignant ma plaie, et malgré mon incapacité à l’apercevoir physiquement, je m’adressais à lui en ces termes :

- Tu es plus rusé qu’il n’y paraît, je dois admettre que je t’ai sous-estimé. Toutefois, laisse-moi essayer une dernière chose avant de me vaincre, après tout je t’ai parlé des points vitaux et tu ne sembles pas tous les connaître, je devrais pouvoir y remédier avant d’être surclassée.

Joignant alors mes mains en direction du sol, je fermais les yeux afin de faire le vide dans mon esprit, je me réjouirais plus tard de mon petit tour de faiblesse, une fois qu’il aurait vu ce dont je devrais être réellement capable, du moins si je n’ai pas surestimé mes capacités illusoires…

Ce n’est qu’un enfant, si je ne le défais pas, c’est que je suis incapable de protéger le village. Je dois être capable de me surpasser… pour Kiri.


Spoiler:
 
 



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Dim 30 Juil - 16:55

«  Tu es plus rusé qu'il n'y paraît, je dois admettre que je t'ai sous-estimé. Toutefois, laisse-moi essayer une dernière chose avant de me vaincre, après tout je t'ai parlé des points vitaux, et tu ne sembles pas les connaître, je devais pouvoir y remédier avant d'être surclassée. »

Cette jeune femme semblait posséder un complexe. Mes offensives étaient désarmés, attaque après attaque, mais elle pensait que je pouvais la surpasser. La stratégie du Kunaï n'avait pas fonctionné. Elle ne semblait souffrir d'aucun mal.

Elle m'avait sous-estimée, disait-elle...L'avenir s'avérait sombre. Elle possédait sûrement d'autres capacités qui améliorerait le niveau qu'elle m'avait offert. Réfléchis, bon sang de bonsoir. Tu es un céleste, elle ne connaît pas toute l'étendue de ton pouvoir.
En effet tel un pianiste, je n'avais jouer qu'une simple symphonie. Akame maniait bien son arme et semblait éviter les jutsus d'affinité. Mauvais point pour moi. Cependant, elle parlait de points vitaux. Une stratégie de rapprochement, voila son souhait.

Un laser, bien trop détectable. Un kunaï, elle le repousserait d'une simple pichenette de son katana.
Il me restait donc l'art de la furtivité. Une stratégie alliant les deux.
Je le sentais sur son expression faciale qu'elle se moquait de moi et de ce que je venais de dire sur mon art. Dire que cela me mettait en rogne demeurait du pur euphémisme. La haine, embryon que je portais en moi depuis une décennie venait de paraître, comme le poussin brise sa coquille pour voir ses premiers rayons de Soleil.

Je la regardais d'un œil nouveau, un qui revêtait la couleur de la crinière de mon adversaire. Elle était sous ses gardes. Tenant mon arme avec soin dans ma main, je comptais apprendre à Akame ma véritable nature. Si les kinbara avaient étés craints par le passé, c'est pour le mode de combat assez aérien. Le seuil de dignité fut atteint par ses filles. En soit dans les airs, elle ne pourrait me surprendre et je conserverais ainsi ma dernière arme normale. Je ne l'utilisais que peu mais contre une professionnel du Kenjutsu, il s'avérait nécessaire.

Je m'élançais dans sa direction, arme en main. Cette stratégie aurait peut-être son petit effet sur la jeune femme. M'élançant dans les airs, je renouais avec l'intense sensation de faire enfin corps avec le domaine de mes prédécesseurs. C'était dans ses uniques moments que je me sentais pleinement membre du clan de Light et non un bâtard qui avait bénéficié de la pitié d'un chef de clan aussi indigne que ses actes. Si seulement la pluie, étrange cascade céleste représentant pour certains une bénédiction ou un malheur, un malheur moi j'en dis, ne venait point tout gâcher.
J'ouvris la pochette de ma sacoche ninja, de leur propre volonté, trois dizaines de senbon se mouvèrent dans cet instant de suspension, cette inertie totale qui administrait aux sens cette impression d'arrêt temporel. De ma bouche, je soufflais sur eux d'une douce atmosphère divine. Les senbons s'allumèrent de photons puis fusèrent vers mon adversaire. Les aiguilles se déployaient telle des milliers de mini météorites solaires qui allaient s'abattre sur une effrontée. Cependant Akame n'était pas née de la dernière pluie, donc je pouvais prévoir le fait qu'elle puisse esquiver.

Dans cet optique, vers sa gauche, j'envoyais une série de shuriken. Vers sa droite, j'envoyais deux kunaï qui deviendraient plus perçants, améliorés par un effet cinétique  assez conséquent. Ainsi, je prévoyais de la prendre en tenaille. Et si elle demeurait encore debout après cela, durant ma chute, mon tantô se trouvait déjà entre ces mains sacrées qui étaient miennes.

Me  réceptionnant au sol sans difficulté, je restai néanmoins concentré, mon tantô en garde devant moi afin de palier à toute éventualité. Ce duel réservait des surprises, rien de mieux pour exciter Eidan Kinbara.

Les anges aimaient que les mortels les défient. Un enseignement pourrait toujours en être une conséquence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Dim 30 Juil - 18:29




Une journée de réacclimatation



Je me relevais maintenant de ma concentration, n’ayant aucune idée du résultat de ma technique, je voyais Eidan, armé d’un simple tantô, se ruer sur moi… ce qui était digne des combattants les plus suicidaires. Il s’élança subitement dans les airs, faisant converger dans ma direction une trentaine de senbons, j’aurais réellement été déçue s’il n’y avait pas ajouté un effet lumineux qui n’échappait toutefois pas à mes capacités sensorielles, ainsi que quelques kunais et shurikens qui m’empêchaient de simplement m’écarter. Ce petit était décidément très prometteur, ce qui m’arracha une fois de plus un rictus de satisfaction.

- Belle offensive, je dois l’admettre. Mais dans ce cas, vérifions ensemble, si tu le veux bien, jusqu’où je peux moi-même aller.

Ces mots annonçaient clairement la couleur pour lui, l’échauffement était terminé. D’un bond je reculais devant ces projectiles, à une vitesse qui m’étonna.

- On dirait que ma technique fonctionne, tant mieux… mais dommage pour lui.

Je l’observai un bref instant regagner la terre ferme, le désignant une fois de plus de ma lame :

- Bien, il est temps de t’enseigner les points à privilégier pour tuer un ennemi… ouvre bien tes oreilles et retiens-les, je ne te donnerais cette leçon qu’une seule fois.

Afin de sans doute le surprendre d’avantage, je remettais ma précieuse dans son fourreau, après tout je n’en avais pas besoin avec ma nouvelle vitesse et ce n’était pas essentiel à la démonstration. Je m’élançais vers lui, seulement armée de mes poings, dont les doigts étaient tendus de manière à frapper de manière latérale, et la leçon commença.

- La gorge, la nuque, le cœur, la tête, et pour finir, les chevilles.

Chacun des endroits nommés précédemment reçut une frappe dosée, de manière à ne pas tuer, mais à faire suffisamment mal pour que le cerveau retienne son emplacement de manière définitive, le Kinbara chuta au sol suite au dernier impact, j’en profitais pour dégainer à nouveau Murasame et placer le bout de sa lame entre ses deux yeux, frôlant sa chair. J’avais testé sa condition physique mais sa capacité à se contenir mentalement m’étais encore inconnue, je fixais donc son regard, à la recherche d’une once de peur que j’étais habituée à déceler dans la porte donnant sur l’esprit de mes proies. Un sourire malsain habillait maintenant mon faciès, tandis que je lui posais la question suivante :

- La leçon était claire, dis-moi ? J’espère que tu sauras manier tes kunais convenablement, si on répète cet exercice dans le futur, et pour que j'en sois certaine, tu vas me faire une démonstration immédiatement.


Spoiler:
 



Code by Joy


Dernière édition par Akame Akuryu le Dim 30 Juil - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Dim 30 Juil - 20:03

L'éveil de la destruction




J'esquissais un rictus, sûr d'avoir atteint ma cible. Elle fermerait enfin sa bouche et serait surpris par la dangerosité et l'ingéniosité dont je pouvais faire preuve. Fermant mes yeux l'espace d'un instant afin de former un rictus, j'entendis sa voie proche de ma position. Comment cela était-il possible ?
Une sensation de peur s'empara de moi. Ma première expérience de la peur. Lorsque j'ouvris mes yeux, ceux-ci croisèrent deux lunes sanglantes.
Sa vitesse demeurait incroyable. Malgré une attaque d'une puissance imparable, cette Akame se trouvait devant moi et remettait son épée dans son fourreau. Je ne savais que faire, je n'avais jamais trouver une situation ou j'étais...si démuni.

« -Bien, il est temps de t'enseigner les points à privilégier pour tuer un ennemi...Ouvre bien tes oreilles et retiens-les, je ne te donnerais pas cette leçon qu'une seule fois »

« -La gorge, la nuque, le coeur, la tête et pour finir les chevilles. »



Je ne pu même pas me défendre, elle me frappa à chaque endroit cité.
Aargh, cette connasse frappait très fort. Je ne pus garder ma position verticale et je m'écroulai donc à genoux. Moi, un céleste, je n'avais pu voir les mouvements que la jeune femme avait esquisser comme offensive contre moi. Je n'avais ressentis que les douleurs successives sur mon corps avant de m'écrouler devant mon adversaire. Dans un accès de douleur, je m'étais mordu la lèvre inférieure ce qui eu pour conséquence qu'un infime filet de liquide rouge carmin coula au coin de ma bouche.

Dans ma tête c'était l'anarchie. Je ressentais une telle honte de m'être fait maîtriser avec une telle facilité. Elle ne paraissait même pas essoufflée, cette Akame.

Cela ne servait donc à rien ? Étais-je toujours aussi faible et nul que lors de mes premières années ?
Tous mes actes réduit à néant. Avec ce niveau je ne rivaliserais même pas avec les plus faibles et les plus indignes. La crasse, voila mon impression. J'étais crasseux, sali par tant de médiocrité.

Je devais admettre ma défaite mais ma fierté ne le voulais point. J'étais le meilleur jeune de mon clan. Si je perdais si facilement, ce serait une honte aussi pour le clan. Je serais de nouveau traité comme un moins que rien, une sous-merde, un bâtard dont la mère ne valait rien et avait donc été durement effacée de l'existence. Je n'accepterais un tel comportement de nouveau, ces vermines devaient se trouver sous ma botte. Ils devaient me craindre. Cette Akame ne devait pas me vaincre en quelques minutes. Les anges demeuraient toujours plus forts quelque soit l'adversité en face.

J'étais un héritier de Light, il m'avait accordé sa bénédiction de puissance. Le décevoir restait une mauvaise solution, une très mauvaise solution. Cette haine commençait à prendre le contrôle. Elle accaparait comme un virus toutes les parties de ma personnalité qui demeuraient douces ou compatissantes. Ce goût de sang, cette envie de meurtre devenait absolue. Elle avait réveillé le côté obscur, le darkside.

« - Je ne peux pas être aussi faible, je ne peux pas perdre. Vous êtes tous des indignes, de la vermine, des souris que des chats devraient bouffer. Vous allez tous crever, VOUS ALLEZ TOUS CREVER !!! »

Une intense sensation me prit. Une rage me consumait, mon corps prenait feu mais une énergie me donnait des forces. Dans une immense cri, je libérais ce pouvoir. En quelques secondes, des milliers d'étincelles et d'électricité se répandirent dans la direction de Akame. Attendez, de l'électricité. Mon ninjutsu s'était-il éveiller au raiton, l'une des cinq branches principales de la nature du chakra.
Cependant, mon corps ne réagissait plus à mes pensées positives. Il ne fallait pas que je perds la situation de vue, je devais éliminer cette jeune femme.
Une expression de pur folie angélique sur mon visage, je m'élançai dans sa direction avec mon tanto et mon corps toujours entouré d'un peu d'étincelles. Je fis le mudra de maintient : mon corps s'illumina.
De mon tantô et d'un kunaï, je fis un mouvement pour décapiter la mortelle et du kunaï tenté de lui planter dans la nuque. Pour faire bonne mesure, j'avais illuminé une dizaine de senbon en direction du cœur encore palpitant de mon adversaire, mais également après les mudras lancés deux boules lumineuses sur mon adversaire.
J'étais totalement en transe, je ne pensais qu'à la tuer. Ce serait dommage, mais elle m'avait fait douté. Généralement le doute conduit à la mort, dans mon cas, il me conduit juste à vouloir tout détruire.

Les anges n'avaient aucune pitié. Ce qui devait être fait...était fait et rien n'empêcherait ce fait depuis la nuit des temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Dim 30 Juil - 21:14




Une journée de réacclimatation



Sa réaction fut un des seuls cas de figures que je n’avais pas prévus, la rage consumait son visage petit à petit alors que son corps s’illuminait progressivement. Je fis un bond en arrière durant l’extériorisation de sa folie :

« - Je ne peux pas être aussi faible, je ne peux pas perdre. Vous êtes tous des indignes, de la vermine, des souris que des chats devraient bouffer. Vous allez tous crever, VOUS ALLEZ TOUS CREVER !!! »

Sa luminescence me faisait plisser les yeux, avais-je crée là un monstre semblable à ce que je serais devenue sans mon intégration au village ? Je n’avais pas la réponse, mais je me devais d’y remédier. Fermant alors complétement les yeux, j’empoignais avec fermeté ma compagne de route, d’une main, tandis que je maintenais mon pouvoir sensoriel actif de l’autre.

- J’ignore de qui tu parles précisément, mais bien que je ne sois pas la mieux placée pour cette tâche, tu ne sortiras pas d’ici dans cet état, je vais m’assurer qu’aucun des résidents de Kiri ne soit en danger par ta faute.

Ma technique est toujours active, je crois… en tout cas il le faut, j’en aurais besoin cette fois.

Comme en réponse à mes propos, il m’envoya une impressionnante décharge électrique, qui aurait causée ma perte si je n’avais pas pu la prévoir et l’éviter d’un bond latéral. Je le sentais maintenant se ruer à nouveau sur moi… s’il n’était pas de Kiri il aurait été décapité sans préavis, mais je devais me contenter de le neutraliser, après tout j’étais peut-être la cause de son état. D’un mouvement de recul je m’éloignais de lui, rassemblant ma concentration, je sentis une nuée de projectiles, suivie de deux boules lumineuses, converger sur moi. Visiblement, pas d’échappatoire possible, c’était réellement lui ou moi… soit.

Je passais rapidement derrière lui, esquivant son offensive. D’un habile geste j’immobilisais son bras droit derrière son dos, ainsi le Kinbara en proie à la folie se retrouvait à ma merci, ma lame placée en contact avec sa gorge de sorte à l’abattre s’il représentait toujours un danger, mes paroles sonnèrent comme une dernière chance, habillées par la même froideur qui caractérisait toutes les mises à mort que j’avais eues à effectuer :

- Je ne sais pas d’où te vient cette folie, mais je suis la mieux placée pour te conseiller de la mettre au service du village, plutôt que de l’utiliser pour lui nuire. La décision te revient mais mon passé ne me permet pas de laisser un ennemi de Kiri vivre plus longtemps en son sein.


Spoiler:
 
 



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Lun 31 Juil - 20:06

Une demande divine



Cette femme était plus forte que moi. Cela s'inscrivait en lignes capitales, c'était une vérité générale.
Toutes mes attaques simultanément ne l'avaient même pas égratigner. J'en étais vert de rage. L'ange s'était fait maîtriser par une puissance supérieure.

Vraiment hilarant. J'étais dans une transe meurtrière mais celle-ci n'empêchait en rien que mon cerveau fonctionne. La loi tuait ceux qui s'en prenait aux locaux du Pays de l'eau. Je ne souhaitais pas connaître ce funeste destin, une mort médiévale, la décapitation. Tel était le châtiment des traîtres, des lâches et des ennemis. Pourtant dans ma rage, ce sort aurait pu se produire. Je n'en doutais plus, Akame aurait pu me défaire et goûter mon sang plus vite que mes prévisions. Elle s'était donc jouer de moi.

La même question retentit comme un tam-tam dans mon esprit : la question de la faiblesse. Je ne pouvais même pas baisser ma tête sans me faire couper. Sa lame était positionnée sous ma gorge, prête à m'abattre si je faisais un pas de travers. La jeune femme aimait profondément son pays. Si seulement j'avais une véritable terre à défendre… j'étais comme ma génération du clan des demi-dieux dont les parents seraient Poséidon et Amaterasu, aucun camp ne voulait totalement de nous.
Cette défaite m'ouvrit de nouveau les yeux. J'étais un apatride et si mon corps ne pouvait choisir, mon esprit le pouvait.
Depuis peu, j'avais pour ambition de former une alliance Kirijin soit-disant pour le peuple. Je m'étais voilé les yeux, tout ceci n'avait été entreprit que pour mon bénéfice personnel. Etais-je donc si égoïste ? Assurément…

Je n'avais jamais réellement côtoyé la défaite, encore moins l'échec. Pour autant, je me trouvais comme un condamné sur la potence. Akame n'avait fait preuve que de pitié à mon égard, ce n'était pas de la compassion et si cela en était ? Serait-ce mal ? Assurément que non…

Je reconnaissais enfin une mortelle comme m'étant supérieur car elle n'était pas totalement humaine. Elle brillait d'une aura en demi-teinte. Une aura noire de pure folie et de dévouement couplée avec une grâce naturelle, une grâce que seuls les meilleurs produits de la création abordaient. La vérité me frappa : Elle possédait la raison et la vérité. Je vivais dans le pays de l'Eau, je devais tenir ma parole de faire mon devoir envers mon chef. Mais cette vérité n'était pas la plus importante. Celle qui importait était qu'Akame demeurait l'hôte de Lucifer, l'un des Archanges, le premier, l'étoile du matin, le véritable général des armées.
Akame pouvait me donner l'enseignement dont j'avais besoin, un enseignement divin.

M'agitant assez nerveusement, je confectionnais dans ma tête un mensonge pour expliquer cette transe soudaine mais aussi ma demande. Elle avait beau sembler frêle, sa lame était aiguisée.
Il était grand temps que je devienne un juste, afin de donner de manière juste le châtiment à ceux qui le méritent.

Ne pouvant accomplir mon passage habituelle de main dans mes cheveux de peur qu'elle ne le prenne comme un signe et ne me décapite, je posai ma main sur mon corps dans un signe de pardon.

« Akame, je te pris de m'excuser, je n'aurais pas du relâcher ma rage et penser à tuer quelques personnes. Je suis censé apporter un châtiment juste à ceux qui le méritent et ne pas m'en prendre aux innocents. J'admets également ma défaite, tu m'as vaincu dans les règles de l'art. J'aimerais confirmer une théorie nouvelle qui m'est venue directement pendant le duel. Je pense qu'on était amené à nous connaître. Étant donné ta force et ton pouvoir et le coup de main que tu m'as accordé sur les points vitaux, pourrais-tu m'enseigner de ta science s'il te plaît ? J'ai deviné que tu devais avoir un haut niveau ce qui sous entend un haut niveau hiérarchique. Si cela ne te dérange pas, j'aimerais devenir ton élève et peut-être te présenter un ami qui aurait bien besoin aussi de ton enseignement. »


J'espère qu'elle m'accordera cette requête. Je ne pouvais laisser un tel savoir me glisser entre les doigts. Sûrement de plus qu'elle pourrait m'apprendre d'autres arts ou d'autres pratiques qui accompliraient ma divine destinée : anéantir tous mes ennemis et apporter un semblant d'ordre dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Lun 31 Juil - 21:21




Une journée de réacclimatation



L’adolescent avait bien compris que sa vie était à cet instant un simple fil, que je pouvais sectionner en une fraction de seconde, il sembla donc s’apaiser de lui-même avant de rétorquer :

« Akame, je te pris de m'excuser, je n'aurais pas dû relâcher ma rage et penser à tuer quelques personnes. Je suis censé apporter un châtiment juste à ceux qui le méritent et ne pas m'en prendre aux innocents. J'admets également ma défaite, tu m'as vaincu dans les règles de l'art. J'aimerais confirmer une théorie nouvelle qui m'est venue directement pendant le duel. Je pense qu'on était amené à nous connaître. Étant donné ta force et ton pouvoir et le coup de main que tu m'as accordé sur les points vitaux, pourrais-tu m'enseigner de ta science s'il te plaît ? J'ai deviné que tu devais avoir un haut niveau ce qui sous entend un haut niveau hiérarchique. Si cela ne te dérange pas, j'aimerais devenir ton élève et peut-être te présenter un ami qui aurait bien besoin aussi de ton enseignement. »

- Relâcher ta rage n’est pas un problème, seulement, ma vision des choses est que nos seuls ennemis sont les autres grands villages, et quand nous aurons tous compris ce fait, je reste persuadée que nous ferons de Kiri l’unique puissance mondiale. C’est dans l’espoir de voir un jour ce souhait s’exaucer que je me battrais contre le moindre grain de poussière pouvant nuire à cet engrenage que j’aimerais voir construit petit à petit.  

Je retirais alors Murasame de sa gorge, la rangeant précieusement dans son fourreau. Les douleurs commençaient à envahir mon corps, sans doute l’arrêt de mon effort avait-il rompu de lui-même l’illusion. Je m’adressais de nouveau à lui en ces termes :

- Tu veux que je t’apprenne ma science ? Bon, soit, je ne peux pas refuser cette demande, ça fait toujours plaisir de partager sa passion. J’espère seulement que tu as le cœur solidement accroché au reste de ton organisme. Et ça vaut aussi pour ton ami, si tu l’en crois digne. Je vous retrouverais…

Ma tirade fut interrompue par une impressionnante quinte de toux, tandis que je m’agenouillais au sol désormais de couleur rougeâtre, évitant de justesse de m’écrouler en me retenant à l’aide de mes mains. On dirait que ma technique illusoire, si redoutable soit-elle, me coûtait cher à terme. J’avais sans doute utilisé bien trop de chakra en demandant trop d’efforts à mon organisme, mais il fallait que je tienne bon, la mort devrait encore attendre.

J’étais vraiment faible physiquement, mon nouvel élève devait me trouver bien moins intimidante désormais. Pourtant sans que je comprenne pourquoi, mes forces revinrent subitement et les douleurs cessèrent. Je parvins difficilement à me relever et m’excusa auprès d’Eidan :

- Désolée, je pense que c’est le prix à payer pour bénéficier d’une telle force lorsque l’on ne possède pas de talent naturel. Je disais donc, je vous retrouverais demain matin ici-même, tâchez de ne pas être en retard.

En prononçant ces mots, je n’avais aucune idée de mon apparence nouvelle, qui allait me rappeler de biens mauvais souvenirs lorsque je me rendrais compte de ce qui ornait désormais mon corps.




Spoiler:
 
 



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Messages : 189

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Lun 31 Juil - 23:16

Le temps passait et son épée se tenait toujours sous ma gorge. Je ne pouvais voir son expression devant de tels propos, mais la logique voudrait qu'elle soit en pleine réflexion à ma proposition. La sueur semblait couler de mon front, trahissant mon stress intérieur. Lorsqu'une énième émanation de transpiration goûta sur la lame, elle la retira de sous gorge.
Je dois dire que j'en fus soulagé. Elle me laisserait au moins vivre même si sa réponse était non.
Vous me diriez qu'elle ne tuerait pas un kirijin de sang-froid, trop patriotique pour cela. Mais à quoi bon s'attendre, dans mon coeur, dans celui de ma « grande famille », dans celui du peuple insulaire, nous demeurions toujours étrangers à ces rivages.
La jeune femme, sans me quitter de son regard infernal, me sortit :

«  Tu veux que je t'apprenne ma science ? Bon soit, je ne peux pas refuser cette demande, ça fait toujours plaisir de faire partager sa passion. J'espère seulement que tu as le cœur assez solidement accroché à ton organisme. Et ça vaut aussi pour ton ami, si tu l'en crois digne. Je vous retrouverais... »

Je n'appréciais pas ce ton si dure et cette insinuation que Fubuki et moi nous serions des enfants apeurés. Fubuki était un Kaguya, bon sang !! Il faisait des trucs avec ses os qui en dégoûterait plus d'un. Qu'avait-elle en tête, j'avais déjà arrachés des vies, j'avais déjà vu des corps et des cris hurler de douleurs dans les flammes. Plus rien ne pourraient être pire que cela. Mais je n'avais le choix, je devais consentir et rester dans le silence.

Subitement, elle chancela avant de s'accroupir et de cracher du sang. J'en fus surpris, je croyais qu'elle n'avait pas été au bout de ses forces. J'avais sûrement du la surestimer. Cependant sa science s'avérait toujours un bénéfice. Elle marmonna quelques paroles qui me firent déceler une de ses faiblesses. Cette fille sombre ne possédait aucune nature de chakra et donc devait recourir aux limites de son corps pour progresser. En soit une part de moi admirait ce tel dévouement à la recherche de la puissance mais j'en demeurais sûr, il lui restait encore quelques talents que je n'avais point encore déceler.

Une chose étrange se produisait sur son corps. Nom de dieu, j'avais touché la vérité. Cette meuf possédait un pouvoir divin, une chose que je n'avais jamais vu : une transfiguration. Lucifer venait d'ouvrir ses ailes devant ce monde de perversion et il semblait apprécier particulièrement ces îles qui formaient le plus puissant empire du continent.
Des tatouages rouge sang étaient apparus progressivement sur son corps, ses yeux étaient désormais d'une couleur semblable à la chevelure d'ébène, des iris d'habitude rouges comprenaient désormais des cercles ténébreux.
Sa véritable forme. Je ne pus m'empêcher d'en trembler d'excitation. Je venais de me trouver un mentor digne de la puissance.

Néanmoins, personne ne gérait l'heure à laquelle je voulais venir, mentor ou pas. En tout cas, elle me confirma qu'elle n'avait aucun talent naturel. Normal, elle n'était qu'un hôte mais cela me suffisait.

Une chose s'était produite et je devais le développer. Un nouveau talent naturel m'était confié. Par Toutatis ou Zeus, je demeurais un maître du ciel et maintenant des orages.

Je restais silencieux avant de ne pouvoir m'empêcher de sortir les propos suivants :

« Je suis content que tu sois favorable pour devenir mon mentor, ou celui de Fubuki, mais en soit, vous es très puissante mais si cette puissance vous tue, il serait temps de vous éveiller à une affinité ou vous périrez assez vite en dehors de ses frontières. Pour protéger un village, il faut toujours avoir un élément de son côté. De deux, je viendrais demain matin mais je ne connais pas votre heure et je m'en contrefous, je viendrais tôt comme je le souhaite. Je vous remercie de nouveau.  Je peux disposer, voir votre tête pour le moment m'ennuie légèrement.»

Je vais observé ses princeps, apprendre ses méthodes, son art et je me l'approprierai. Mais j'espère pour elle qu'elle pourra rester digne à mes yeux car je n'aurais donc plus rien à faire avec elle, peut-être même c'est elle qui mangera près de ma chaussure. Ah ah ah je ris en silence de cette pensée, et c'est une motivation nouvelle qui me prenait dans l'optique de ce nouvel enseignement et peut-être de nouvelles missions hors du village ou du pays. Ouais il me tardait de voir autre chose que cette maudite pluie qui cachait la magnificence de l'univers, l'astre, l'étoile, Le divin Soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7459-bingo-book-d-eidan-kinbara#56258 http://sns-rp.forumgratuit.org/f516-dossier-eidan-kinbara http://sns-rp.forumgratuit.org/t7435-eidan-l-astre-solaire
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    Mar 1 Aoû - 10:02



Une journée de réacclimatation



Sur l’instant je ne comprenais pas la raison de toute l’excitation qu’Eidan dégageait, jusqu’à l’interruption de son silence :

« Je suis content que tu sois favorable pour devenir mon mentor, ou celui de Fubuki, mais en soit, vous es très puissante mais si cette puissance vous tue, il serait temps de vous éveiller à une affinité ou vous périrez assez vite en dehors de ses frontières. Pour protéger un village, il faut toujours avoir un élément de son côté. De deux, je viendrais demain matin mais je ne connais pas votre heure et je m'en contrefous, je viendrais tôt comme je le souhaite. Je vous remercie de nouveau.  Je peux disposer, voir votre tête pour le moment m'ennuie légèrement. »

- Mh, très bien, fais comme tu le sens. De toute façon même si je suis plus forte que toi, ma valeur est minime face à la tienne.  

Je quittais alors la pièce en soupirant, décidément la jeunesse de ce village n’aspirait qu’à la puissance brute avec pour seule finalité le fait d’écraser tous les autres, de façon retentissante. Etais-ce l’académie qui les façonnait de la sorte, ou étais-ce juste moi qui n’avait pas la bonne façon de voir les choses, je l’ignorais, mais cela m’importait peu, tant que je servais toujours à quelque chose au sein de ces murs.

Je remarquais soudainement que certains passants me regardaient d’un drôle d’air, avaient-ils eus vent de mon retour, découvrant ainsi mon identité ? Impossible, je suis inconnue dans ces rues, non, la réponse se présenta à mon regard d’elle-même. Ces marques rouges qui parcouraient mon corps, qu’étaient-elles ? Un effet secondaire de ma technique ? Une parole me revint alors en tête, extirpée du plus profond de mon esprit.

- Je t’ai apposé un sceau qui te sera bénéfique dans le futur, néanmoins à l’heure actuelle il est encore endormi. Il te faudra devenir suffisamment puissante pour le réveiller, mais ne t’inquiète pas tu auras très bientôt l’occasion de t’entraîner.

Ichiro...c’est donc ça, ce sceau ? Ça expliquerait que mes douleurs se soient estompées si brutalement… mais pourquoi maintenant ? Devenir suffisamment puissante… ce serait cet instant où je me suis surpassée qui l’a éveillé ? Etrange… mais puisqu’il est là, il me sera utile dans ma tâche, même si je suppose que son usage était censé être totalement différent.

Une fois de retour chez moi, je décidais de me pencher sur une manière d’activer ce sceau selon ma volonté. Malgré la consultation des registres de mon paternel concernant l’art des sceaux, cette recherche fut un échec cuisant, je supposais qu’il allait falloir que j’apprennes à dresser cette source supplémentaire de pouvoir par mes propres moyens.


FIN




Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une journée de réacclimatation    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée de réacclimatation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: